Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les flics de Bouteflika

Les flics de Bouteflika

En Algérie, les opposants au régime éprouvent des difficultés à se faire entendre, et pour cause :

Une énorme armada policière est déployée à chaque occasion opposant jusqu'à 30 000 mercenaires face à 3000 manifestants.

Bouteflika est malin : il aurait réussi à infiltrer la CNDC (coordination nationale pour le changement et la démocratie) représenté par Mustapha Bouchachi.

Certains membres auraient été achetés, et pour tenter d’éteindre le feu, il a décidé le 24 février dernier de lever enfin l’état d’urgence décidé depuis 1992.

Le pouvoir essaye donc d’avoir toujours un tour d’avance, et si les tensions subsistent, il sacrifiera le premier ministre Ouyahia.

Un gouvernement de transition dans lequel siègerait l’opposition est déjà défini, allant jusqu’au remplacement du Président lui-même.

Car ce sont, au sein de ce régime corrompu, deux clans qui se partagent l’Algérie comme un gâteau : celui de Bouteflika, et celui du général Toufik.

Pour l’instant ils s’entendent, et celui qui est pris le doigt dans le pot de confiture est lâché, au nom d’une règle traditionnelle locale : « qui tombe est perdu ».  lien

Un câble de Wikileaks a dévoilé récemment un commentaire de l’ex-ambassadeur français à Alger, Bernard Bajolet écrivant « la corruption qui remonte jusqu’aux frères de Bouteflika, a atteint un nouveau sommet et interfère dans le développement économique ».

Un diplomate américain, M. Ford enfonce le clou en affirmant : «  les deux frères (du président Bouteflika) Saïd et Abdallah sont particulièrement rapaces  ».

Ils ne sont pas les seuls, Ahmed Gaïd-Salah, chef d’état major de l’ANP est cité comme étant « peut-être le fonctionnaire le plus corrompu de l’armée ». lien

L’aventure d’Abdelaziz  Bouteflika a commencé en 1956 lorsqu’il a rejoint l’armée de libération nationale, il va devenir ministre à 25 ans, dans l’Algérie indépendante, pour être enfin élu au poste suprême en avril 1999. lien

Mais l’addition commence à être lourde : en 2010, le pays a connu pas moins de 9700 émeutes, provoquant la fuite de nombreux algériens : ils sont 43 000 universitaires algériens à s’être installés au Québec, et 13 000 en Ile de France.

Le taux de chômage algérien dépasse les 35% chez les moins de 30 ans.

On apprend aussi, grâce à un autre câble de wikileaks,  que le taux de participation des citoyens aux élections de 2009 était de 25% et non pas de 75% ainsi que l’affirmait Yazid Zerhouni, ministre de l’intérieur ? lien

Election saluée par le chef de l’état français qu’il a qualifiée de « succès ». lien

Il avait d’ailleurs fait de même avec Ben Ali. lien

Quelle est donc cette démocratie qui interdit les manifestations publiques depuis juin 2001.

A part le CNDC il y a aussi le RCD (rassemblement pour la culture et la démocratie) et d’après Saïd Sadi, son président,  Bouteflika en est à son troisième coup d’état : 1962, 1965, et novembre 2008.

Il va plus loin que le câble de wikileaks en affirmant que le taux de participation des élections de 2009 avoisinait les 11%. lien

On peut visiter le site face book du RCD sur ce lien et celui du mouvement sur cet autre lien.

Il affirme que 13 ministères sont (ou ont étés) occupés par des personnes issues de sa tribu, avec la bénédiction de l’armée.

Une autre association mérite d’être évoquée : c’est ACA (Action pour le Changement en Algérie). C’est la nouvelle génération algérienne qui s’exprime dans ce groupe non violent, et sous la houlette de Sofia Limane, initiateur du groupe, ils entendent réunir les associations, les syndicats, les partis, avocats, médecins, journalistes, militants de droits de l’homme, enseignants autour d’un seul projet de changement.

L’astuce que Bouteflika a mise en place pour se maintenir au pouvoir est assez ingénieuse.

Il a crée un «  ministère des anciens combattants  » (des anciens Moudjahidines) en 1962, et de généreuses pensions leurs sont attribuées.

Jusque là, rien d’anormal.

Ce qui l’est par contre, c’est que le nombre des pensionnés a été, d’après Saïd Sadi, multiplié par 12, et que ces pensionnés semblent être devenus immortels.

Or ces pensionnés sont en réalité un véritable clan de soutien au pouvoir ; ils se partagent les marchés, attribuent les chantiers à leurs amis, en en faisant du coup de nouveaux soutiens au pouvoir.

Sur leur site, ils font partie des entreprises algériennes, et figurent sur l’annuaire des entreprises. lien

Il s’agit donc d’un pouvoir occulte qui détient toutes les rênes et se partage le gâteau algérien sur le dos des populations.

En effet, l’Algérie n’est pas sans ressources, mais le problème est toujours le même : un pouvoir et ses amis qui ramassent le pactole, et une population qui souffre.

Mais Bouteflika a bien compris le danger, et pour rester au pouvoir, il envoie maintenant des milliers de mercenaires pour soutenir Kadhafi, apportant la preuve, s’il en fallait encore une, qu’il est bien un dictateur. vidéo

La somme est alléchante entre 700 et 14 000 € par jour pour ces mercenaires. lien

Mais non content de cette scandaleuse contribution, ce sont aussi des avions (vidéo) qu’il a mis à disposition pour aider Kadhafi,(lien) ainsi que l’affirme El Husseini, 2ème secrétaire de l’ambassade de Libye à Pékin. lien

Ces mercenaires ne viennent pas tous d’Algérie, mais aussi du Mali, de Mauritanie, du Tchad, du Nigéria, de l’Ouganda, du Niger. lien

Mais revenons à l’Algérie.

Sur ce lien, on découvre de quelle manière Bouteflika recrute ses mercenaires, avec la complicité de quelques financiers.

Quant à ceux qui ont vendu des armes, et des avions que Bouteflika prête au dictateur Libyen, ont-ils seulement quelques états de conscience ? lien

Outre avoir vendu des armes à la Libye, la France n’a pas oublié l’Algérie ( lien) et au « top 100 » des vendeurs d’armes, on trouve en 2009, 6 entreprises françaises dont les ventes cumulées ont atteint près de 25 milliards de dollars, en augmentation de 8% par rapport à 2008. lien

En attendant la France se drape dans sa dignité et réclame «  l’arrêt immédiat des violences en Libye » ( lien) et Sarközy propose sans rougir « que soit examinée la suspension des relations économiques, commerciales et financières avec la Libye, jusqu’à nouvel ordre. » lien

Dans cette phrase on notera qu’il ne s’agit que d’une proposition, qui «  devrait être examinée  »…et que si elle était appliquée, ce serait « jusqu’à nouvel ordre ».

La question étant : le chef de l’état ayant quasi les pleins pouvoirs, qu’est-ce qui l’empêche de décider, au lieu de seulement proposer ?

On évoque aujourd’hui la mort d’au moins 6000 libyens. lien

Combien en faudra-t-il de plus pour que la décision soit prise ? vidéo en direct Aljazeera

Quant à l’Algérie, la chape de plomb qui s’est installée sur le pays empêche pour l’instant le peuple de manifester sa colère.

Jusqu’à quand ?

Car comme dit mon vieil ami africain :

« Même si le gnou mange l’herbe, elle continue de pousser ».

L’image illustrant l’article provient de « les manants du roi.com »


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Klisthène 2017 Kxyz 7 mars 2011 12:59

    il semblerait que votre description de la dictature algérienne laisse sans voix nos habituels commentateurs ...


    • olivier cabanel olivier cabanel 7 mars 2011 13:08

      Kxyz
      est-ce qu’ils seraient démunis d’arguments ?
      merci de votre commentaire.
       smiley


    • slipenfer 7 mars 2011 13:53

      l’Immigration se pose a nos braves français.
      La réponse est claire, ils se sauvent devant la sauvagerie
      de leurs tyrans.

      Que feriez-vous avec une bandes de vampires et affamés aux cul ?

      On vois ce qui ce passe en Libye,un tyrans n’a pas besoin d’un
      peuple qui ne se prosterne pas devant lui,le probleme actuel de cacadafy
       est de ne pas avoir assez de très grosses bombes c’est tout.
      Le reste ma foi.....

      Bourre-toi-fik-moi se debarrasse des contestataires en les immigrants de
      force,tu prends mes opposants je te fait une ristourne sur le petrol et
      tu pourras les exploiter si tu veux.

      La fin proche pour tout pouvoir


      • olivier cabanel olivier cabanel 7 mars 2011 17:04

        slipenfer,
        c’est probablement de cette manière que Bouteflika, et les autres tiennent les gouvernements d’ici ou d’ailleurs,
        pétrole contre silence.
        juste une affaire de conscience.
         smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 7 mars 2011 17:05

        amitech
        oui, et malgré les efforts désespérés pour le chef de l’état de gommer ces images embarrassantes, internet nous permet d’y avoir accès.
         smiley


      • Aafrit Aafrit 7 mars 2011 16:33


        En effet, le système en Algérie est le plus dur, le plus criminel mais il est plus que malin pour commettre cette énorme bourde,il a une grande expérience pour se laisser voir ou oser transporter des mercenaires dans des avions algériens bourrés de gens ayant dans les poches les passeports algériens.Car, cet évenement fait un grand débat en Algérie, et les ZAE algériennes ont démenti toute implication tout en rappelant, soi-disant le légendaire principe de l’Algérie:la non-ingérence dans les affaires internes des pays, surtout quand il s’agit de pays « frère ».
        Beaucoup de libyens n’ont pas cru à cela, sinon ils n’auraient jamais laissé en vie les 5000 algériens, rapatriés il y a deux jours.
         Je dis ça, non pas pour défendre ce système pourri, celui-ci n’a pas hésité dans un passé proche à tirer sur sa propre population, et à égorger des bébés, des femmes, des vioques, mais pour rappeler ce qui en est et ce qui se dit ici et là. Avec ce système tout est permis, mais il le fait d’une manière très subtile et professionnelle, car il a une graaaaaaaaaaaaaaaande expérience pour laisser la moindre trace.Il y a même des rumeurs qui circulent en ce moment sur l’inflitration des agents DRS (aidés par les sbires de Ben Ali qui ont débarqué en Algérie) pour foutre la merde en Tunisie, histoire de rappeler aux algériens( espèce d’ épouvantail) qui auraient oublié la période sanglante que vivait l’Algérie.Le chaos pas bien, la révolution non plus..le choix entre le chaos et la période sanglante ou la soi-disant paix sous le règne du schtrounpfs, boutef !

        Les choses sont compliquées en Algérie pour prétendre ou pouvoir distinguer le vrai opposant de l’agent DRS infiltré (allez voir du coté de louiza Hanoun, la scrétaire générale du P.T, elle qui était jusqu’à là une vraie opposante révolutionnaire, elle se prostitue politiquement dans cette période de vraies révolution dans le monde arabe, elle qui ne veut surtout pas voir ou pousser à une vraie révolution en Algérie..pour voir à quel point l’opposition algérienne est infestée des agents DRS, Louiza Hanoune doit être un membre de la famille). Le peuple connaît bien Saadi Said pour ne pas le suivre dans ses danses hébdomadaires (chaque samedi).Ce Saadi était un fils du système, et si je ne me trompe pas, il était le premier à sortir, expliquez-moi comment au moment où plusieurs algériens criaient leurs désepoirs et s’immolaient par le feu, au moment où plusieurs jeunes algériens sont sortis faire des émeutes et casser les biens publique et privé pour crier haut et fort : y’en a marre, personne ou presque n’était là pour suivre Said Saadi dans sa manif ? Le peuple n’est pas dupe, il connaît qui est le vrai opposant et qui est l’arlequin.Said Saadi était en quelque sorte un outil utilisé par le pouvoir afin de décourager les gens à sortir pendant et après la chute des Ben Ali et plus tard Hosni Moubarak. Beaucoup d’algériens blaguent sur les clowneries de ce Saadi qu’on qualifie de jeu du petit système contre le grand système pour amuser la galerie .Et c’est Saadi qui sauve en ce moment le système, mais aussi le passé proche : la decennie noire qu’on rappele aux gens à chauqe fois, les gens en sont choqués et en tremblent encore.

        Je vous donne un lien vers une photo de ce Sadi avec deux rapaces, ali Haroune et le plus corrompu des généraux de l’Histoire algérienne, l’ancien C.E.M des armées, Khaled Nezzar, c’est là normalment sa vraie place

        Et ca reste mon avis, merci pour votre article, délicieux à lire comme d’hab.


        • olivier cabanel olivier cabanel 7 mars 2011 17:07

          Aafrit
          merci beaucoup pour tous ces renseignements supplémentaires que les lecteurs apprécieront,
          à+
           smiley


        • OMAR 7 mars 2011 18:43

          Omar 33

          Bonjour Olivier « chaque occasion opposant jusqu’à 30 000 mercenaires face à 3000 manifestants...

          Ou vous étes trés mal informé, ou vous sombrez dans le mensonge primaire..

          Primo : Ce sont des policiers algériens, fonctionnaires et non des mercenaires....
          Secundo : aux deux dernières manifs, les manifestants n’étaient pas plus de ...300.
          Toutes les maifs du CNDC ont été malheureusement, un bide.

          Par contre, Vendredi, la salle Atlas n’a pu contenir toutes les personnes venues assister au meeting du FFS.

          Et si le pouvoir (et non Boutef..) manipule l’opposition, c’est qu’une partie de sa composante est versatile et corruptible.
          Oû sont Boukrouh, K. Toumi, etc....

          Tertio, la création du ministere des moudjahiddine n’émane surtout pas de Boutef, et pour cause, il n’était qu’un sinconnu à l’époque, avant son premier poste important de scrétaire d’etat ;

          En fait, vous mélangez tout, jusqu’à vous faire l’écho du chancelant palais royal marocain, accusant l’Algérie de fournir des mercenaires à ce taré de Kadafi.

          Non Olivier, mis à part la véracité des noms de partis ou de personnes cités, votre article est gottesque, suggestif et erroné.

          Vous ignorer totalement ce qui se trame en Algérie, et pourquoi.
          Et ce n’est surtout pas de cette manière que vous aiderez le peuple algérien à ce débarrasser de cette horrible nébuleuse qui est au pouvoir en Algérie

          Vous voulez de l’info ?
          Aujourd’hui à la place des Martyrs, des milliers de GLD (gardes communaux) entourés d’un important dispositif policier, manifestaient pacifiquement pour que le »gouvernement" reconnaisse leurs droits.
          Ces GLD ont été aux premières lignes dans la lutte contre l’obscurentisme et l’intégrisme.
          Aujourd’hui, ils ont été abandonnés et sont considérés comme des laissé pour compte..


          • olivier cabanel olivier cabanel 7 mars 2011 18:53

            Omar,
            je passerais rapidement sur les compliments « grotesque, suggestif, erroné »
            vous devriez savoir que lorsque je publie, je coupe et recoupe mes informations, et je donne les liens pour prouver ce que j’écris.
            je remarque vous affirmez beaucoup de choses, sans nous apporter le moindre lien.
            d’autre part, par mail interposés, et par FB, je reçois des informations directement d’Algérie.
            je n’apprécie donc que modérément, la « leçon » que vous voulez me donner.
            votre information sur les gardes communaux n’est pas un scoop, et franchement, je ne suis pas sur qu’elle vienne enrichir le débat.
            j’ai essayé de décrire comment bouteflika a construit son système de corruption.
            c’est sur des faits que je vous attends, et non sur des déclarations à l’emporte pièce, qui, sans apporter la moindre preuve, ne font rien pour enrichir le débat.
            mais tout compte fait, je voudrais savoir si vous avez bien ouvert les liens que j’ai proposé ?
            car à vous lire, je ne serais pas surpris que vous n’ayez rien fait,
            juste pondre un texte péremptoire, et suffisant.
            à se demander de quel coté vous êtes ?
            dans l’attente...etc


          • OMAR 7 mars 2011 21:10

            Omar 33

            Olivier  ;« j’ai essayé de décrire comment bouteflika a construit son système de corruption.

            Il ne l’a pas construit, ce système existait bien avant son avenement ...
            Et vous vous faites une fixation sur Boutef, alors que ce n’est qu’un élément d’une nuisible et catastrophique nébuleuse.
             
            Et vous ignorez que Boutef, n’a plus remis les pieds en Algérie depuis la mort de Boumedienne jusqu’à sa première »élection".
            Vos informations sur l’Algérie et vos liens ? si vous saviez ce qu’ils valent.....


          • olivier cabanel olivier cabanel 7 mars 2011 21:54

            Omar,
            êtes vous bien sur de ce que vous écrivez ?
            Bouteflika n’a pas construit sa stratégie au moment de son élection au titre suprême,
            si vous aviez ouvert les liens que j’ai proposé, vous l’auriez découvert.
            mes liens peuvent être contestés, mais ce n’est pas en écrivant « vos liens, vous savez ce qu’ils valent » que vous deviendrez un acteur du débat.
            merci de me proposer des liens qui le prouvent, sinon vous n’êtes que dans le déni,
            et rien de plus.
            désolé.
             smiley


          • Aafrit Aafrit 7 mars 2011 19:29

            Omar n’a pas apprécié le terme mercenaire à la place de policier.
            N’ayons pas peur des mots.
             Boutef et ses sbires ne paient-ils, en plus avec l’argent des algériens, ces policiers pour justement défendre leurs intérèts personnels et ceux de leurs clans et familles et non pas pour défendre les algériens de ces rapaces qui les bouffent et les déplument ?

            Ayons de l’humour un ti moment, dans cette description n’y-t-il pas un fil très fin séparant un mercenaire et un policier, du coup on ne sait pas si on a affaire à des policiers ou à des mercenaires ? Voilà ce qu’il voulait dire, monsieur cabanel, en parlant de mercenaires au lieu de policiers..


            • olivier cabanel olivier cabanel 7 mars 2011 19:41

              Aafrit,
              merci d’avoir effectivement bien compris le sens que j’ai voulu donner au mot mercenaire.
               smiley
              on l’a bien compris, ces mercenaires-policiers sont aux ordres du pouvoir afin de tenter de mater la révolution. s’ils n’étaient pas payés, je doute qu’ils le feraient.
              il faut appeler un chat un chat.
              aujourd’hui, par rapport aux affrontements libyens, les médias officiels évoquent en parlant des mercenaires libyens « des forces loyalistes ».
              ah ! le beau mensonge. ce ne sont que des mercenaires, qui tuent pour celui qui les paye, et rien d’autre.
              merci de ton commentaire.


            • OMAR 7 mars 2011 21:20

              Omar 33

              monsieur cabanel (dixit Afrit) :"Aafrit, merci d’avoir effectivement bien compris..
               
              Oh oui, il a compris, à tel point qu’il interprete comme un grand, vos écrits....
              Et je le comprends aussi, car j’ai titillé ce chancelant palais de Marakeche qui en voulait à Kadafi d’avoir pris en charge la formation de jeunes sahraouis spoliés de leur terre.

              Juste une dernière précision, j’ai, tout au début du soulevement du peuple lybien, dénoncé la présence de 10.000 mercenaires d’origine sahélienne et serbe qui recoivent 10.000 euros pour chaque lybien assassiné.

              Au fait, à quand un article similaire sur notre ami le Roi M6 ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 7 mars 2011 21:50

              omar,
              je sens que vous êtes vexé.
              mais, comme moi, vous devriez évacuer ce sentiment, il n’est pas constructif.
              ne vous trompez pas de combat.
              pour rester constructif, balancer des invectives caricaturales, a part flatter votre égo qui semble important, essayez de rester crédible.
              j’attends toujours des liens pour démonter les miens.
              et ne vous inquiétez pas pour le Maroc.
              j’y travaille,
              votre aide est la bienvenue, si elle est étayée par des informations crédibles.
              un certain Omar avait été injustement accusé (vous en souvenez vous ?) et je n’ai pas envie d’avoir un a priori négatif,
              à vous de me prouver que vous avez envie d’être objectif et lucide.
               smiley


            • Aafrit Aafrit 7 mars 2011 22:51

              Omar, pourquoi doit-on à chaque fois faire appel au Maroc pour définir l’Algérie ?
              Personne ne nie ce qui se passe dans les coulisses, les coups fourrés et les attaques perfides de l’un envers l’autre, je parle des deux systèmes algérien et marocain, mais cela n’innoccente en rien le système pourri algérien.
              Déjà, la connerie qui est ce faux conflit au sujet du sahara occidental sert justement les deux systèmes pour maintenir perpétuellement leurs populations dans un esprit de guerre.De fait, des sommes colossales depensées pour rénover à chaque fois l’armement, et cela profite bien evidemment aux rapaces..du coté marocain, on gratte sur la corde nationaliste et populiste, sous prétexte de la menace algérienne qui les guette, et on en sort pas.

              Bien que monsieur Cabanel ait forcé le trait en rapportant les rumeurs sur l’implication du système algérien dan,s le transport des mercenaire, une chose qui me semble relever plutôt d’une manipulation que de la vérité, malgré la perfidie du système ombre (celui du DRS qui est capable de tout). J’aurai du mal à croire à ça pour tas de raisons dont celles que j’ai évoquées plus haut, mais aussi parce qu’au fond le système algérien a plus de profit à tirer si le khadaffi tombe.Ce dernier est trop compliqué à manier, imprévisble comme il est, il peut manipuler, acheter et vendre afin de satisfaire son ego démesuré, il s’en fiche des voisins, des relations bilatérales, des conventions internationales, des peuples, de la stabilité et de l’instabilité de la région, tout ça lui passe au dessus de la tête.
              Il a mis à mal, et à plusieurs reprises, le système algérien au sujet des Touareg, des azaouad, des rebellions dans le nord du niger, du mali ainsi que les diverses déclarations incendiaires et dangereuses sur le peuple sahraoui (qui lui a demandé de se soumettre aux autorités marocaines ; sur les Amazigh ; son implication dans l’armement et le financement des rebellions islamistes, etc,etc). Donc, pour le système algerien la chute d’elkafou est plus que souhaitable.. et Cabanel n’a fait que rapporter ce qui se dit sur la toile, dans les jouneaux et sur les chaînes mediatiques ; Cabanel peut se tromper..

              Quant à l’usage du terme mercenaire, je ne vois pas où est le problème ? Oui ils sont mercenaires ou presque à nos yeux, car ils sont payés pour défendre le système en premier et non pas pour la sécurité des algeriens qui est le dernier de leu soucis dans des situations pareilles.C’est ce que j’ai compris des propos de l’auteur, et ce n’est pas une interprétation. C’est votre problème si vous avez compris autre chose..
              En France aussi, il y a des petits mercenaires, aux states aussi, et ce n’est pas qu’en Algérie..pour vous rassurer !


            • OMAR 7 mars 2011 22:56

              Omar 33

              Omar :« Article grotesque, suggestif et erroné. ».

              Olivier :« Je n’apprécie que modérement le »leçon« que vous me donnez ».

              Smart :« L’affabulation...m’inspire 2 qualificatifs principaux : grotesque et ridicule ».

              Olivier« Merci sincere ».

              Conclusion : je crois sincerement que vous avez un probleme de cohérence .

              Et vous m’en trouvez profondement désolé


            • olivier cabanel olivier cabanel 8 mars 2011 06:19

              omar
              ne vous inquiétez pas, avec vous, je sens que je vais progresser.
               smiley


            • smat 7 mars 2011 21:55

              Monsieur Cabanel
              Bonsoir.
              Que le régime algérien sous Bouteflika, comme d’ailleurs sous tous ses prédécesseurs (mis à part la courte parenthèse vite refermée Boudiaf) soit autoritaire, liberticide, corrompu, baignant dans l’impéritie et la médiocrité les plus absolues, nul ne le conteste.
              Algérien moi-même, à l’instar de l’écrasante majorité de mes compatriotes je souffre jusqu’au tréfonds de mon âme de voir mon pays ainsi malmené et ridiculisé aux yeux du monde entier ;
              Ceci dit, je me dois de vous signaler par contre, que cette affabulation de mercenaires algériens grassement payés par les services pour défendre le sanglant clown Kadhafi m’inspire 2 qualificatifs principaux :
              « Grotesque » et « ridicule ».


              • olivier cabanel olivier cabanel 7 mars 2011 22:02

                merci smat,
                votre témoignage sincère est une preuve de plus, s’il en fallait, que Bouteflika, et sa clique de corrompus n’ont plus rien à faire sur la scène politique mondiale.
                merci sincère.
                 smiley


              • smat 7 mars 2011 22:08

                Monsieur Cabanel
                Dans le monde arabo-musulman, ils sont combien à pouvoir prétendre avoir quelque rôle à faire, un tant soi-peu constructif sur la scène politique mondiale ?


                • olivier cabanel olivier cabanel 7 mars 2011 22:33

                  Smat
                  je suis très optimiste,
                  je suis convaincu qu’il y a un réel réveil qui ne se limite pas à l’Afrique du Nord,
                  je suis sur qu’ils sont nombreux à pouvoir contribuer à la réussite de ces révolutions citoyennes.
                  et je ne suis pas seul à l’être.
                  vous l’êtes évidemment aussi.
                   smiley


                  • Pelmato 8 mars 2011 01:53

                    On est un couple franco-algérien et on est autant horrifié l’un que l’autre par ce que font nos pays respectif (la France et l’Algérie) en Algérie et en Libye. Merci pour votre article.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 8 mars 2011 06:23

                      Pelmato
                      c’est à moi de vous remercier pour le témoignage que vous nous avez apporté,
                      il faut garder son courage, la liberté est en marche, même si nul ne sait quand elle arrivera.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 8 mars 2011 09:14

                      aux lecteurs,
                      une erreur s’est glissée :
                      l’initiateur du groupe ACA s’appelle Sofiane Limane, et non pas Sofia Limane.
                      avec mes excuses...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès