Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les Frères Musulmans nous trompent-ils ?

Les Frères Musulmans nous trompent-ils ?

Le fondateur de la confrérie des Frères Musulmans, Hassan Al-Banna prônait un retour à un islam des origines et rêvait à l’instauration d’Etats Musulmans. Mais c’était un modéré, un humaniste qui respectait les institutions et les autres religions. Ces contradictions donnent-elles raison à ceux accusent l’organisation de tenir un double discours trompeur, policé d’un côté et extrémiste de l’autre ?

La dérive radicale de quelques membres isolés

Dès la fin des années 40, certains membres de l’organisation laïque créée en 1928 se radicalisent. Sacrifiant le principe de non violence à leur impatience, ces va-t-en guerres veulent employer la force et accélérer l’islamisation par le bas (voir l'article : "Mais qui sont les Frères Musulmans  ?") avec une islamisation par le haut. En 1948 un juge est assassiné par un jeune Frère qui souhaitait venger un membre de la confrérie condamné. Hassan Al-Banna, réprouve le crime mais dit comprendre le meurtrier et donne des justifications religieuses à son geste. Le double discours s’installe. Naît avec lui les premiers soupçons. Alors que les occidentaux et le pouvoir égyptiens voyaient d’un bon œil cette confrérie pacifiste qui militait notamment contre l’influence soviétique, ils commencent à s’interroger sur les motivations réelles de cette organisation qui galvanise les foules.

Montée des tensions et premiers débordements

Alimentant ces inquiétudes, des groupes de combattants sont créés par les Frères sur le modèle des groupes armés sionistes et envoyés combattre en Palestine. Hassan Al-Banna n’en est pas tenu informé, il commence à perdre le contrôle du mouvement qu’il a créé. Fin 48, la situation dégénère. Deux officiers anglais, puis le premier ministre Egyptien (voir la vidéo de ses obsèques sur l'INA) sont assassinés par des Frères. Tenue pour responsable, bien qu’il s’agisse d’actes isolés, la confrérie est dissoute par le roi Farouk. Nombre de ses responsables sont arrêtés et mis au cachot. C’est dans ce contexte très tendu que le 12 février 1949, Hassan Al-Banna se fait tirer dessus par un inconnu. Il avait pourtant multiplié les appels au calme, mais emmené en urgence à l’hôpital, un émissaire du gouvernement ordonne aux médecins de le laisser mourir.

Le succès de l'islamisation par le bas des sociétés musulmanes

Malgré ces coups durs et la longue période de persécution qui a suivi en Egypte, la confrérie a réussi en quelques décennies à imposer sa vision rigoriste de l’Islam et à transformer en profondeur les sociétés musulmanes d’Egypte et d’ailleurs. Mais les actions violentes n’ont pas contribué à ce succès. Menées par des illuminés se réclamant des Frères Musulmans, elles ont finalement été très rares et souvent condamnées par les leader de l’organisation. Il est donc difficile de coller une étiquette sur les Frères Musulmans. Répartis dans plusieurs pays, ils ne forment pas un ensemble uni et cohérent. Si l’idéal politique est globalement le même pour tous, ce sont ses interprétations qui opposent légalistes et extrémistes. Mais n’en déplaise aux Cassandre, les premiers ont jusqu’à présent toujours été largement majoritaire.

Un mouvement hétérogène mais majoritairement légaliste et modéré

Au lieu d’évoquer un double discours, peut-être devrions nous simplement reconnaître la diversité des courants de pensée qui traversent les Frères Musulmans pour faire le tri entre les modérés majoritaires et les extrémistes. Notons que l’organisation n’a pas participé directement aux révolutions arabes, préférant s’en tenir à sa discrétion habituelle et au souci qu’elle a de ne pas s’opposer frontalement aux pouvoirs en place. En Egypte, berceau de l’organisation, les Frères ont su employer à leur profit un mouvement populaire qu’ils n’avaient pas initié en faisant élire un des leurs à la présidence. Cette accession démocratique au pouvoir illustre le succès du projet d’Hassan Al-Banna, l’homme qui voulait convaincre les musulmans que l’Islam pourrait un jour diriger leur vie comme il dirigeait leur conscience sans recourir à la violence.

J.R.

Sources :

- TERNISIEN, Xavier, Les Frères Musulmans, éditions Fayard, 2011 (2005)
- Les archives de L'INA consacrées aux Frères Musulmans


Moyenne des avis sur cet article :  2.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • fcpgismo fcpgismo 3 août 2012 10:57

    OUI Toutes les religions nous trompent, leur place doit être la plus limité possible dans l’ espace publique, et la moins visible qu’ il soit.L’ irrationnel ne doit pas gouverner nos vies seulement l’ accompagner pour certains.


    • latortue latortue 3 août 2012 11:03

      encore une fois la religion n’a rien a faire avec la politique ,il n’y a pas de frère musulman modérés ,il y a des musulmans et la religion doit se pratiquer dans le privé .Vouloir a tout prix imposer sa religion par quelques moyens que ce soit c’est de l’intégrisme .Et c’est valable pour toutes les religions qui sont le cancer de nos sociétés modernes .
       dieu a été inventé par l’homme pour diriger les hommes ,ce n’est pas dieu qui a créé l’homme mais l’homme qui a créé dieu, depuis la nuit des temps l’homme a brandit un dieu quel qu’il soit soleil ,volcan,veau d’or ou autre niaiserie etc pour imposer sa loi aux autres hommes .
      je respecte ceux qui pratiquent une religion quel quelle soit mais qu’on respecte aussi ma façon de penser et qu’on arrête de me balancer a la figure toutes ces sornettes et ces rituelles digne d’un autre temps, prière de rue, procession, manifestations religieuse, marre de toutes ces conneries ,que le Pape distribue son or aux pauvres et sorte en robe de bure c’est idem pour toute les religions’’ faite ce que je vous dit pas ce que je fais car j’agis au nom de dieu’’ quelle foutaise que cette façon de faire qui est l’essence même de la négation des religions .


      • Deneb Deneb 3 août 2012 11:31

        Des gens vénérant un prophète pédophile ou un cadavre mutilé sur une croix - les premiers à s’offusquer si un enfant voit une fesse... Que de bêtise, que d’hypocrisie... Et dire qu’ils gagnent du terrain au moment où les engins humains explorent Mars. Quel anachronisme !
        Mais on sera vite submergé, parce que l’on compte, naifs humanistes, sur la raison, alors que toute religion en est l’antithèse.
        La seule réponse à toute cette bigoterie de plus en plus visible et nuisible : la provoc. Vive les caricatures du prophète, par chance on est encore libre de dessiner. Profitons-en, ça risque de ne pas durer !


        • Traroth Traroth 3 août 2012 12:00

          La question est surtout de savoir dans quelle mesure les frères musulmans sont à la solde de l’occident. En Egypte, ce ne sont pas les frères musulmans qui ont fait tomber Moubarak, et pourtant ce sont bien eux qui sont maintenant au pouvoir. Et les puissances occidentales ont l’air franchement contentes de ce résultat. Je suis le seul à trouver ça bizarre et aussi inquiétant ?


          • Ronald Thatcher rienafoutiste 3 août 2012 15:31

            il s’agit surtout pour un certain « occident », d’aider celui qui a le plus d’influence sur le peuple, que ce soit un usurpateur laïc ou un usurpateur religieux, afin d’établir le Plan dans une conjoncture idéale.
            Les religieux de tous bords sont les dindons de la farce, et c’est déjà leur donner trop d’importance.


          • Traroth Traroth 3 août 2012 17:09

            J’ai quand même l’impression qu’en Afrique du Nord, actuellement, les islamistes ne sont pas réellement les dindons de la farce. Ils ont au contraire très bien joué leur partition, laissant les révoltés laïcs tirer les marrons du feu, puis profitant de l’aide occidentale pour prendre des avantages décisifs en Libye et dans la foulée au Mali. Et tout ça avec la complicité des occidentaux ! Je ne sais pas exactement la manière dont ce genre de chose se négocie, mais je ne suis pas certain qu’il soit si simple que ça de tuer le monstre qui a été créé. Je pense qu’on a lâché sur les Arabes un fléau dont ils vont avoir du mal à se défaire...


          • epicure 3 août 2012 20:59

            En fait les USA craignent plus une révolution de gauche qu’une révolution de droite, seule l’iranienne leur a pété dans les mains Une révolution de gauche c’est plus mauvais pour les intérêts de l’oligarchie, et ça pourrait donner des idées à d’autres.
            Donc ils arrivent à trouver plus d’intérêts avec les islamistes, qu’avec des laïques (pas seulement laïcs) . Avec les monarchies pétrolière, l’afghanistan etc... ils ont l’habitude de travailler avec des bigots musulmans.

            Idéologiquement les gouvernements des USA sont en fait plus proche de l’extrême droite, surtout les républicains, que des anarchistes « ni dieu, ni maitre ». Ceci explique beaucoup de chose.


          • blablablietblabla blablablietblabla 3 août 2012 19:00

             Cet article est vraiment nul et il m’apprend rien du tout ,si l’origine de « l’islam radical » ce que tout le monde sait .


            Je ne sais ou habite l’auteur mais les frères musulmans sont partout en France et vu le nombre de plus en plus de femmes voilées ,je crois bien qu’on est mal barré !! 

            • Soi même Soi même 3 août 2012 19:15

              Quelle drôle de question, < Les Frères Musulmans nous trompent-ils ?>, pourquoi devaient t ’ils nous trompées si ils se réclament un Islam fondamentaliste, c’est que vous êtes bien naïf en réalité, car vous n’avez pas contraste que tous mouvement religieux qui veux retourner aux percepts primitif de leur religion devienne en réalité dogmatiquement et fanatique.

              C’est l’éternel aspiration au paradis perdue qui s’agit là, alors qui nous est demandé de vivre notre spiritualité en accord avec les réalités du moment, dans un esprit d’ouverture au monde, qui n’est pas le cas des Frères Musulmans à ce que sache ?


              •  Mohamed Takadoum (alias Bouliq). Bouliq 3 août 2012 19:34

                L’auteur

                Pour quoi ce titre « Les frères musulmans nous trompent-ils ? »
                Si je comprend bien les frères musulmans sont actuellement au pouvoir en Egypte pas en France.
                Problème egypto-égyptien que venez vous faire la dedans ?


                • epicure 3 août 2012 21:04

                  Pourquoi on retrouve le même oxymore qui associe les frères musulmans avec le mot laïque, alors que le programme des FM est à l’oposé de la laïcité ?

                  Enfin oui ils nous trompent, à partir du moment où ils défendent une idéologie d’extrême droite réactionnaire ( le retour à une société moyen-âgeuse ), le coup du gentil agneau ça ne peut pas passer. Les musulmans affiliés aux FM sont loin d’être les plus modérés.
                  Enfin bref toujours les mêmes rengaines de l’islamo-gauchiste professionnel ternissien, qui veut nous faire croire que l’extrême droite musulmane est inoffensive, alors que les faits montre qu’ils défendent un islam intolérant, autoritaire et antilaïque.


                  • bert bert 4 août 2012 00:30

                    A choisir je préfère un état islamik& moyen-âgeux à un état laîque avec des centrales nucléaires pourries smiley


                  • epicure 5 août 2012 04:00

                    @Par bert (xxx.xxx.xxx.233) 4 août 00:30

                    a choisir tu préfèrerais être un esclave castré à l’époque moyenâgeuse du califat qu’un citoyen libre dans un état laïque, donc.


                  • bert bert 8 août 2012 01:45

                    cobalt 14 héritage


                  • blablablietblabla blablablietblabla 3 août 2012 22:00

                    @Par soi même,


                    Tout à fait d’accord avec vous ,je soupçonne l’auteur de complaisance avec les F.M ,il doit etre  

                    Subjugué par eux.

                    Y a pas plus ignare que les F.M bref tous les fanatique islamique ,tout ce qui n’est point dans le coran ha ha on connait pas et on veut pas connaitre !

                    • Faedriva 3 août 2012 22:29

                      Des religieux comme ça restent des religionnaires. Plus obsédés par leurs vêtures, leur quant à soi et leur apparence de pureté.
                      Pour le reste c’est merde de cochon dans leur tête, et poisson rouge qui y nage, peur du vide et envie d’être grand.
                      Des ordures comme on en fait depuis toujours. 


                      • Alex Alex 4 août 2012 00:27

                        L’auteur a mathématiquement raison : tout groupe obéit à la loi « normale » (la « courbe en cloche »).
                        En politique, par exemple, aussi bien au PS qu’à l’UMP, on trouve des tièdes, des modérés et des chauds, avec toutes les nuances intermédiaires.
                        Mais ce ne sont certainement pas les tièdes ou les modérés qui font les militants les plus actifs.
                        Et dans un contexte de crise, la majorité se regroupera autour de ses leaders.

                        Les Frères musulmans n’ayant jamais exercé le pouvoir, on ne pourra les juger réellement que sur pièces. Pas sur leurs promesses. Comme tous les partis.

                        En attendant, nous devons faire preuve d’une grande méfiance envers eux comme envers tous les partis religieux d’une manière générale.
                        La France est laïque et doit le rester.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Julien Reynaud


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès