Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les Soviétiques et l’Otan en Afghanistan : des différences qui (...)

Les Soviétiques et l’Otan en Afghanistan : des différences qui importent

Le 15 février dernier marquait le 20ème anniversaire du retrait soviétique d’Afghanistan. A tort ou à raison, le conflit actuel est souvent comparé à l’expérience de l’URSS dans les années 1980. Une telle comparaison est par essence teintée de pessimisme, et sert généralement à soutenir la thèse d’un retrait urgent des troupes otaniennes d’Asie du sud, sous prétexte qu’aucune forme de succès ne peut être atteinte et que l’échec est inévitable. Pourtant, s’il est intéressant de souligner les points communs entre les deux opérations en Afghanistan, afin d’apprendre des erreurs du passé, il est tout aussi primordial d’insister sur les différences qui peuvent laisser entrevoir une (légère) touche d’optimisme.

Au rayon des comparaisons, on notera que l’URSS considérait dès 1985, comme les Etats-Unis aujourd’hui, que les objectifs initiaux ne pourraient jamais être atteints, que « le temps n’était pas de notre côté [soviétique] » pour citer Gromyko en 1986 (via les National Security Archives de la George Washington University), alors président du Soviet Suprême, et qu’un retrait s’imposait. Côté américain aujourd’hui, le rêve d’établir une démocratie occidentale à Kaboul s’est effacé, mais l’ambition d’installer un régime stable (quitte à négocier avec les Taliban « modérés ») et d’atteindre une certaine forme de « victoire » revue à la baisse demeure (plus de bannière « Mission Accomplished » cette fois-ci).

Le retrait soviétique planifié dès 1985 était empêché par la peur d’une retraite humiliante vis-à-vis de l’ennemi américain. Aujourd’hui, les Etats-Unis on également peur d’une retraite humiliante, mais davantage vis-à-vis d’al-Qaïda que de n’importe quelle autre puissance rivale.


En outre, les Soviétiques posaient comme condition préalable à leur retrait la mise en place d’un gouvernement stable, reposant sur un large soutien populaire, et disposant d’une armée et d’une police équipées pour faire face aux moudjaheddines. La similarité avec l’objectif annoncé de la mission des forces de la coalition en Afghanistan aujourd’hui est évidente. Mais cela ne veut pas dire pour autant que l’échec est inévitable.

Le point commun fondamental entre les deux expériences, comme le souligne Bruce Riedel dans le dernier numéro de CTC Sentinel, tient dans le rôle joué par le Pakistan. En effet, dans les deux cas, le Pakistan constitue la « zone de sécurité » (safe haven, en anglais) à partir de laquelle les insurgés opèrent et s’approvisionnent. Les Soviétiques n’avaient jamais réussi à convaincre le Pakistan (et donc les Américains) de mater l’insurrection (et pour cause : l’objectif américain était d’affaiblir l’URSS en finançant les insurgés via les services secrets pakistanais). Aujourd’hui, les Américains sont pris à leur propre piège : les connections qu’ils ont contribué à créer entre renseignements pakistanais et djihadistes et Taliban empêchent tout engagement crédible du Pakistan (lequel qui plus est table sur un retrait des Américains, et donc préfère garder une forme de contrôle sur l’Afghanistan).

L’autre point commun essentiel tient sans doute dans cette phrase de Gorbatchev, prononcée en novembre 1986 (toujours via les National Security Archives) : « Nos généraux n’apprennent pas leurs leçons. (…) Nous avons eu des expériences passées en Angola, en Ethiopie, au Mozambique. Il doit y avoir une courbe d’apprentissage. (…) Nous devons trouver les clés de cette guerre ». Le récent remplacement du général McKiernan en Afghanistan ne fait qu’illustrer ce même problème.

Malgré ces quelques similitudes, des différences majeures persistent qui laissent entrevoir une meilleure issue au conflit. Tout d’abord, la raison de l’intervention américaine (défense nationale, sécurité collective) est bien plus légitime que celle qui avait poussé l’invasion russe (installer un régime communiste, sécuriser la frontière sud). Résultat : la mission de l’Otan bénéficie d’un bien plus large soutien international que celle de l’URSS. En outre, cela offre une plus grande marge de manœuvre à la coalition. En effet, le type de régime mis en place importe peu (du moins en théorie) et seul compte désormais le besoin d’éviter de créer un nouveau havre de paix pour al-Qaïda ou d’autres organisations terroristes. Enfin, les opérations contre-insurrectionnelles soviétiques étaient extrêmement brutales et non adaptées à ce type de conflit asymétrique, ce qui rendait toute victoire impossible.

En conclusion, retenons qu’il y a au moins autant de différences que de similarités entre les expériences soviétiques et otaniennes en Afghanistan. Dès lors, il est erroné d’élaborer des comparaisons hâtives entre les deux conflits, même s’il est intéressant et important de tirer des enseignements des erreurs du passé pour ne pas les répéter. Une victoire reste possible en Afghanistan, même si cette victoire n’est en rien semblable à celle qui était espérée à la genèse du conflit.


Image 1 : Retrait soviétique d’Afghanistan. Crédit : Wikimedia Commons.
Image 2 : Hélicoptères et tanks russes en Afghanistan. Crédit : Wikimedia Commons.
 
 
Cet article a été publié en premier lieu sur le site de l’Alliance Géostratégique.
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • morice morice 10 juin 2009 10:21

    Excellent rappel, surtout celui du rôle du Pakistan dans le conflit : les USA en 1985 ont fait confiance à l’ISI, qui depuis les a bien bernés. Les américains ont retenu tardivement les leçons du Viet-Nam, et sont en train de terminer le conflit de la même manière comme je l’expliquerai ici bientôt et en détail... il a été mis en place à la fin des hostilités viet-namiennes un système qui vient d’être réactivé de la même façon et qui a ses origines dans les directives de Roger Trinquier..


    • abdelkader17 10 juin 2009 10:52

      On peut exclure d’office l’intervention américaine pour l’instauration d’une démocratie ce n’est q’un vaste rideau de fumée propagandiste, les Afghans ont vaincu les soviétiques grâce aux conseillers militaires américains de la cia et les milliers de djihadistes recrutés par son allié Saoudien pour aller combattre le communisme sous bannière islamique.
      Les missiles stingers ont joué un rôle important dans la débâcle soviétique.
      Votre texte n’est qu’un hymne d’encouragement aux terroristes militaires de l’otan, dont le seul but est le contrôle des ressources de l’Asie centrale pour contrer ces futurs grands consommateurs que sont la Chine l’inde et la Russie.Une guerre pour la suprématie économique rien de plus.
      Les méthodes des soviétiques étaient brutales mais quand on balance des bombes d’une tonne sur des villageois innocents ça s’appelle comme à part du terrorisme d’état, qu’on pratique la torture à grande échelle, n’a rien de démocratique bien au contraire.
      Les commentateurs occidentaux devraient commencer un examen de conscience des méthodes utilisés par leurs gouvernements respectifs, en effet on ne peut imputer aux autres l’utilisation de la terreur quand celle ci ne fait que répondre à la terreur d’un état prédateur qui aura prouver au cours de sa courte histoire son extrême capacité de nuisance à travers le monde.


      • Michael Jordan Manson (MJM) Michael Jordan Manson (MJM) 15 juin 2009 09:49

        Je suis d’accord.


      • finael finael 10 juin 2009 13:24

        Je ne suis pas du tout d’accord sur de nombreux points :

        - L’Afghanistan était un pays frontalier de l’URSS, on ne peut pas en dire autant des USA ou de l’Europe.

        - Les soviétiques sont entrés (à reculons) en Afghanistan à la demande d’un régime qui leur était favorable à l’époque ... et malgré une forte opposition - en URSS ! (il a fallu que les talibans lancent des attaques en URSS même pour qu’ils s’y résolvent).

        - Ils ont laissé derrière eux un régime qui a duré 3 ans sous les attaques des talibans soutenus par Washington.

        Pourrons nous en dire autant ?


        • c.d.g. 10 juin 2009 15:17

          "Enfin, les opérations contre-insurrectionnelles soviétiques étaient extrêmement brutales et non adaptées àce type de conflit asymétrique, ce qui rendait toute victoire impossible.« 

          Je dirai que c est l inverse. Les russes ont utilisé des méthodes brutales qui sont plus efficaces que les methodes US. C est comme ca qu ils ont gagné a Tchetchenie. Rappelez vous Poutine »Nous buterons les bandits tchectehenes jusque dans les chiottes"

          Une repression dure peut certes pousser les indecis a joindre votre ennemi. Mais aussi la peur des represailles peut les inciter a ne rien faire contre vous.
          Les USA ont echoué a faire baculer la population de leur coté (pas tres etonnant etant donné le fossé separant un afghan d un americain). Ils n ont pas comme l URSS une ideologie pour attirer certains. Ils ne peuvent utiliser les meme methodes que l armee rouge.
          Ils ont donc perdu


          • Julius Julius 10 juin 2009 15:31

            Il ya plusieurs différences :

            URSS) Avant l’invasion russe, l’Afghanistan était un pays assez calme. Les Russes sont venus en Afghanistan pour installer le totalitarisme communiste. La conséquence de l’invasion russe a été la dictature islamiste.
            USA) Avant l’invasion américaine, l’Afghanistan a été la pire imaginable régime islamique. Les Américains sont venus en Afghanistan pour y installer la démocratie. Nous ne savons pas encore, ce qui se passe lorsque les Américains quitteront.

            URSS) La stratégie de l’Armée rouge a consisté en une destruction massive de la vie civile en Afghanistan. Ils ont détruit des villages entiers. Ils ont utilisé les mines anti-personnel. Ils étaient en train de tuer intentionnellement des personnes civiles. Ils ont tué 600 000 à 2 000 000 civils, plus que 5 000 000 civils ont quitté Afghanistan.
            USA) La stratégie américaine est de détruire les Talibans. Ils sont en train de tuer des civils dans la plupart des cas par un accident ou d’un acte criminel (les soldats sont poursuivis pour des actes criminels). Ils ont tué 20 000 - 50 000 civils.


            • abdelkader17 10 juin 2009 16:13

              @Juluis
              "URSS) Avant l’invasion russe, l’Afghanistan était un pays assez calme. Les Russes sont venus en Afghanistan pour installer le totalitarisme communiste. La conséquence de l’invasion russe a été la dictature islamiste. « 

              quel raccourci ! La cia a appuyer les djihadistes leur fournissant armes et soutien logistique.
              L’impression à grand tirage de manuels religieux par les états unis et son allié Saoudien pour propager partout le Wahabisme la lecture la plus pauvre qui soit du message coranique.
              L’endoctrinement qui s’en est suivi n’est point le fruit du hasard.

               »USA) La stratégie américaine est de détruire les Talibans. Ils sont en train de tuer des civils dans la plupart des cas par un accident ou d’un acte criminel (les soldats sont poursuivis pour des actes criminels). Ils ont tué 20 000 - 50 000 civils."

              Quand on lit des absurdités pareilles on croit rêver, l’accident n’est que le fruit d’une politique délibérée ou les victimes civiles sont les premières victimes des conflits contemporains.


              • Julius Julius 10 juin 2009 16:30

                > La cia a appuyer les djihadistes leur fournissant armes et soutien logistique.

                Oui, mais la Russie a attaqué l’Afghanistan et les Russes étaient en train de tuer les Afghans. La CIA a contribué à la résistance contre les envahisseurs russes. Comme ils ont contribué à la résistance contre l’envahisseur allemand pendant la seconde guerre.

                > L’accident n’est que le fruit d’une politique délibérée ou les victimes civiles sont les premières victimes des conflits contemporains

                Oui, toutes les guerres tuent des innocents hommes et femmes. Guerre = mal. Mais il ya certaines différences lorsque vous tuer des innocents intentionnellement (comme URSS) ou lorsque vous essayez d’éviter les victimes civiles (comme les USA). Vous savez, americans et russes ont tué de nombreux innocents au cours de la deuxième guerre mondiale. Et encore, ils sont le plus souvent considérés comme des libérateurs.


              • abdelkader17 10 juin 2009 16:55

                @Juluis
                votre problème c’est que vous croyez trop aux bonnes intentions des états unis, est ce par pêché de naïveté ou par parti pris idéologique ?
                Les usa n’ont fait que massacrer au cours de leur histoire, de l’Amérique latine au Vietnam, des iles des caraïbes au monde arabe, soutenant tous les dictateurs du monde pourvu que ces derniers mangent dans la main du maitre.


                • Julius Julius 10 juin 2009 17:24

                  > Votre problème c’est que vous croyez trop aux bonnes intentions des états unis, est de ce pêché par naïveté ou par parti pris idéologique ?

                  Par expérience, personnels et historiques.

                  Presque toujours, quand une démocratie gagne quelque part dans le monde, c’est grâce aux États-Unis. Etats-Unis font des alliances avec les dictateurs - pour lutte contre le pire dictateurs. Ils ont fait alliance avec Staline - pour lutter contre Hitler. La meilleure façon de devenir démocratique et prospère, c’est de perdre la guerre avec les USA smiley

                  Bien sûr, Etats-Unis se bat pour leur intérêt, comme tout le monde. Parce que les États-Unis sont la démocratie, leur intérêt est de répandre la démocratie. Souvent, cela ne fonctionne pas, mais souvent cela fonctionne. Europe, Japon, Corée du Sud - elles sont toutes démocratique grâce aux USA. Qui d’autre a déjà créé une démocratie ? Concernant le Vietnam, si vénérée par tous les anti-Américains, les USA ont perdu la guerre. Pouvez-vous imaginer comment serait le Vietnam aujourd’hui, si les Etats-Unis avaient gagné la guerre ? La différence entre les deux Coreas (ou deux Allemagnes) vous donne un indice !


                • Julius Julius 10 juin 2009 17:43

                  > Par expérience personnels

                  Mon pays d’origine, la République tchèque
                  1) a été créée grâce aux Etats-Unis (président Wilson), après la Première Guerre mondiale.
                  2) n’a malheureusement pas été libéré par les États-Unis après la Seconde Guerre mondiale, mais occupé par la Russie. La différence entre les pays européens libérés par les États-Unis et « libérés » par l’URSS est claire.
                  3) a été libérée du communisme grâce aux États-Unis (président Reagan) en 1989.
                  4) ne peut aujourd’hui être protégées contre l’expansionnisme russe que par les États-Unis.


                • finael finael 10 juin 2009 19:25

                  Julius voyons, ce n’est pas la république Tchèque qui a été créée par le traité de Versailles (et pas seulement les USA d’ailleurs), mais la Tchécoslovaquie !

                  Et ceci pour démembrer l’empire Austro-Hongrois et créer un « cordon sanitaire » de petits pays entre l’URSS et ce qui n’était pas encore « l’ouest ».

                  C’est Hitler qui sépara la Slovaquie de ce qu’il appelait « la tchéquie ».


                • abdelkader17 10 juin 2009 19:33

                  @Juluis
                  en tout c’est sur vous ne convaincrez pas, pour moi c’est plutôt le mal absolu que la démocratie.
                  La fabrique du diable par excellence.


                • Julius Julius 10 juin 2009 19:53
                  > voyons, ce n’est pas la république Tchèque qui a été créée par le traité de Versailles (et pas seulement les Etats-Unis d’ailleurs), mais la Tchécoslovaquie !

                  Je vous remercie de me corriger smiley Je vois que vous êtes un expert.

                  > Et ceci pour démembrer l’empire Austro-Hongrois et créer un « cordon sanitaire » de petits pays entre l’URSS et ce qui n’était pas encore « l’ouest ».

                  Oh, les Américains diabolique ! Démontage les empires. Quelle honte. Ne pensez-vous pas que l’empire austro-hongrois serait une meilleure cordon sanitaire que un groupe de pays faibles ?

                  > C’est Hitler qui sépare la Slovaquie de ce qu’il appelait « la Tchéquie ».

                  Faux ! Hitler l’a appelé « Böhmen und Mähren » (la Bohême et la Moravie).


                • philbrasov 10 juin 2009 21:37

                  le monde occidental a compris que depuis le 11/09 les guerres etaient assymetriques.

                  l’ennemie ici et partout.
                  les afrontements directs depuis cette date se resument a deux interventions. irak et afghanistan.
                  dans les deux cas l’ennemie designe a tenu au mieux 1 mois.
                  la bataille n’etait pas pour autant terminee.
                   car un des buts de guerre etait de regrouper tout ce qui compte comme islamiste dans le en un lieu unique, malgre qq soubressauts ici et la (londres, madrid) mais broutille par rapport a l’enjeu.
                  le propre d’un chef de guerre est d’attirer l’ennemi sur son terrain et de le concentrer.
                  tous les islamistes que compte ce monde, se sont precipites dans ces lieux. irak dans un premier temps,,,,, et se sont fait MASSACRE sur place, une fois la machine de guerre us bien huilee>>> il aura fallu un Petreus, pour definitivement mettre a genoux, ces malades.
                  et aujourd’ui l’Irak est pacifie et nous ne rencontrons en irak que qq accidents du travail sans grande importance.
                  les arabes irakiens continuant a s’entretuer, j’aurais tendance a dire comme d’habitude et surement moins que dans certains endroitsmusulmans ou les USA ne sont jamais intervenus, ( Algerie, Soudan, pakistan, et tous les jours sur vos ecrans preferes , ou cette religion d’amour et de paix sevit contre sa population.

                  l’Afghanistan suit exactement le meme schema. avec quelques differences, c’est que le pakistan semble decide a AGIR et apparement en bien.
                  ainsi nos amis islamistes, sont pris entre deux feux......

                  vu le reportage du 8eme viking anglais dans le sud de l’afghanistan, le moral est au beau fixe.

                  on apportera peut etre pas la democratie a « l’occidental », mais au moins nos armees seront de plus en plus aiguise au combat assymetrique,
                  en cela c’est une excellente chose.

                  pour le reste ma foi comme le dit julius, 30 000 victimes cviles en 8 ans c ;est PUTIN comme on dit ici putin voulant dire PEU.... sans jeux de mots
                  les allies en 44 en normandie ont fait 50 a 70 000 victimes civiles normandes, c’est pas pour autant que on ne les a pas traiter en liberateurs et non en fascistes.
                  mais bon le cote victimaire des musulmans sur les terrains d’operation, on commence a se lasser. 



                  • philbrasov 10 juin 2009 21:55

                    n’oublions JAMAIS non plus que l’affaiblissement de l’URSS notamment en Afghanistan, a permis a 200 millions d’europeens et russes de vivre aujourd’hui libres avec des valeurs occidentales.

                    ET J’INVITE TOUS LES AIGRIS A VENIR FAIRE UN SONDAGE DANS LES PAYS DE L"EST A PROPOS DE LA LIBERATION DE LEUR PAYS PAR LES USA.
                    L’entree dans l’OTAN pour la Roumanie a ete sans doute un evenement plus grand que son entree dans la CEE.... je PEUX EN TEMOIGNER.

                    cette liberation valait bien qq trahisons ulterieures de la part des pakistanais et de qq excites type BLaden vis a vis des usa.



                    • babar_becue 10 juin 2009 22:21

                      excellent article, bref mais bien renseigné et nuancé.

                      que diable fout donc l’auteur sur agoravox ?


                      • Michel Maugis Michel Maugis 11 juin 2009 04:55

                        @ L´auteur

                        « on notera que l’URSS considérait dès 1985, comme les Etats-Unis aujourd’hui, que les objectifs initiaux ne pourraient jamais être atteints »

                        Et si pour vous l´objectif initial était d´installer « un régime communiste » comme vous dites plus loin, alors l´URSS ne pouvait considérer que cet objectif ne pourrait jamais être atteint puisque le régime était déjà communiste au moment de son intervention !.

                        L´objectif n´était pas d´installer un « régime communiste ». Mais de sauver celui-ci, un système laïque et socialiste subissant une contre révolution terroriste financée par les USA.

                        « Côté américain aujourd’hui, le rêve d’établir une démocratie occidentale à Kaboul s’est effacé, mais l’ambition d’installer un régime stable (quitte à négocier avec les Taliban « modérés ») et d’atteindre une certaine forme de « victoire » revue à la baisse demeure (plus de bannière « Mission Accomplished » cette fois-ci). »

                        L´objectif US est bien plus stratégique et fondamentale que d´installer « une démocratie occidentale ». Il est de contrôler l´approvisionnement en pétrole et de pouvoir contrecarrer le développement de la Chine, comme cela est parfaitement décrit dans le P.N.A.C. L´installation d´une « démocratie..etc.. » c´est pour les écoliers stratèges et autres gogos qui ne seront jamais capable de dire en quoi c´est important pour l´Occident et les Ëtats Unis en particulier.

                        Comme quoi les objectifs des uns et des autres sont éthiquement différents. Pour les soviétiques, il s´agissait de remplir des obligations d´assistances mutuelles et à l´appel du gouvernement révolutionnaire légitime d´Afghanistan en but à une contre révolution obscurantiste financée et armée par les USA. Pour les USA il s´agit de contrôler l´approvisionnement énergétique et d´empêcher la Chine de devenir d´ici 20 ou 30 ans la première puissance mondiale. Réalités parfaitement documentées par les USA eux-mêmes.

                        Mais pour vous, il s´agit de faire croire que l´invasion de l´Afghanistan est plus légitime que l´intervention soviétique. Pour cela vous n´hésitez pas à employer une rhétorique mensongère qui ne peut que vous faire passer pour un imbécile tant vous entrez dans vos explications en multiples contradictions. C´est le prix à payer lorsqu´on veut défendre par intérêt une idéologie perverse.

                        « Tout d’abord, la raison de l’intervention américaine (défense nationale, sécurité collective) est bien plus légitime que celle qui avait poussé l’invasion russe (installer un régime communiste, sécuriser la frontière sud) »

                        C´est le comble !! Est il possible de dire une si belle ânerie en étant de bonne fois ?
                        La volonté idéologique est manifeste. Elle est d´une extrême mauvaise foi.

                        Ne serait ce qu´en inversant les réalités. Une invasion USanienne, contre l´avis du gouvernement Afghan , programmé bien avant le 11/9, parce que ce gouvernement refusait le passage d´un pipeline est appelé INTERVENTION.

                        Mais, en revanche l´intervention soviétique à l´appel du gouvernement afghan, selon un accord d´assistance mutuel Sovietico Afgan, pour venir en aide à ce gouvernement révolutionnaire en bute à une intervention terroriste étrangère est appelé INVASION.

                        La raison US est propre, elle est celle de tout les envahisseurs depuis la nuit des temps, et il n´y a rien de mieux que d´invoquer la raison invoquée par les envahisseurs. Mais pour les soviétiques, vaut mieux invoquer la raison donnée par la CIA.
                        L´auteur prend ses vessies pour des lanternes, et les lecteurs pour des cons.

                        Les soviétiques, selon l´auteur, voulaient installer un « régime communiste », alors que celui-ci existait déjà depuis plusieurs années. Qu´ils sont méchants !! Tandis que les Usaniens s´étaient pour une raison de sécurité nationale !! L´auteur n´a vraiment pas peur de passer pour un demeuré. Afghanistan était frontalière de l´URSS et est à plusieurs milliers de km des USA. Mais ce sont les USA qui veulent se protéger alors qu´aux frontières de l´URSS la CIA était en train de renverser un régime progressiste et laïque. Mais comme pour se faire pardonner, l´auteur indique tout de même « sécuriser la frontière sud (de l´URSS) ». Mais alors c´est aussi pour une raison de sécurité nationale bien plus légitime pour l´URSS. Incohérence complète.

                        Résultat : Un sophisme des plus idiots.

                        « la mission de l’Otan bénéficie d’un bien plus large soutien international que celle de l’URSS »

                        Soutien parmi qui ? Soutien international ? La quasi-totalité des peuples sont contre la guerre d´Afghanistan US. Et si vous pensez que la guerre actuelle est plus « populaire » que l´autre, c´est à mettre au bénéfice de la propagande US occidentale et non de vos mensonges.

                        Vous oubliez une différence fondamentale entre les deux guerres afghanes. Les soviétiques luttaient contre l´intervention terroriste US qui finançait les terroristes talibans. Alors que les russes aideraient plutôt les usaniens contre les talibans, mais pour des raisons différentes.

                        Pour conclure : Non monsieur, une victoire US est d´ors et déjà impossible. L´ambition proclamée dans le P.N.A.C s´est révélée irréalisable.- La Chine est appelé a devenir la première puissance mondiale, alliée avec la Russie et les pays d´Asie centrale.

                        Et c´est tant mieux pour l´humanité.

                         

                        Michel Maugis


                        • philbrasov 11 juin 2009 12:14

                          a propos de la chine momsieur maugis

                          pekin demande le rapatriement des Ouighours « dès que possible »
                          sachant que ses 17 terroristes, juges innocents par les USA, sont hqutement consideres comme coupables par la chine.
                          http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hA30L2Mwqkr-jUiSkuCsxFIz6zWw

                          non contend d’etre la premiere usine du monde, ce pays sait aussi, comment recycler cette clique d ;islamistes
                          .
                          on a pas de soucis a se faire..... les chinois ont des solutions autrement plus expeditives, envers la religion du pedophile.



                        • Internaute Internaute 11 juin 2009 08:29

                          J’aimerais voir combien de temps dureraient les américains si les russes fournissaient par milliers des armes anti-aériennes aux afghans comme l’on fait les américains contre les russes. Quand on voit l’exemple de l’irak ou un seul hélico descendu au RPG provoque chez eux la fermeture de l’huitre, on peut se dire qu’ils resteraient définitivement dans le restaurant de leur base en tremblotant des quatres membres.

                          Les seules guerres que l’on gagne, avec ou sans armement, sont les guerres de libération nationale (de sa propre nation bien entendu). Toutes les autres ont été perdues. Les occidentaux n’ont aucune raison d’attaquer l’Afghanistan ni le Pakistan et cette aventure est perdue d’avance. Selon la technique disponible cela se passera dans 2 ans ou dans 15 ans mais l’issue est déjà connue.


                          • philbrasov 11 juin 2009 12:05

                            du grand n’importe quoi......

                            faudrait deja definir ce qu’est une nation.
                            ensuite de quelle liberation parle t’on ?
                            la liberation d’une ideologie par une autre.... rien d’autre.... pour certains conflits d’apres guerre
                            - coree match nul

                            - vietnam
                            - cuba
                            cote communiste

                            - europe de l’est dans son entier
                            - afghanistan premier conflit
                            point de vue liberal

                            - iran
                            point de vue islamiste

                            - rwanda
                            point de vue ethnique

                            Bosnie
                            point de vue occidental

                            si un grand « frere » ou un allie puissant n’est pas au cote du liberateur des peuples.
                            ’c’est le plus fort qui gagne et rien d’autre.

                            on a vu 20 ans de guerre au sri lanka..on voit le resultat.
                            on a vu 40 ans de guerre au vietnam, on voit le resultat
                            on a vu 50 ans de guerre en palestine on voit le resultat
                            on a vu 80 ans de guerre en irlande du nord on voit le resultat

                            l’Afghanistan n’echappera pas a la regle......

                            En plus nos armees occidentales ont tout interet a y rester.... c’est loin, ca justifie les budgets militaires, c’est un bon terrain de jeu ( deserts, montagnes, espaces)


                            Citez moi UNE SEULE VICTOIRE de peuple ayant libere sa nation SEUL, contre un affreux envahisseur ses 50 dernieres annees.
                            AUCUN.

                            quelle vision iddylique des conflits....




                            -


                          • furio furio 14 juin 2009 13:00

                            L’OTAN aurait déjà pris une branlée mémorable si les russes avaient fait comme les états-unis, c’est-à-dire fournir au talibans les armes dernier cri, notamment les stinger pour abattres les avions et hélicos.

                            Vous auriez pu au moins donner la bonne raison de cette aventure inique en afghanistan : le maintien et la sauvegarde des champs de pavots !!! Si les talibans reviennent au pouvoir ce j’espère l’afghanistan ne produira plus cette saloperie. C’est déjà pour ma part un point primordial du jugement que l’on peut porter sur cette guerre.


                            • Michael Jordan Manson (MJM) Michael Jordan Manson (MJM) 15 juin 2009 09:53

                              Cher renard,

                              Vous soulevez là des points intéressants. L’organisation, est nécessaire. Les médias ne relatent pas tous les jours les bonnes informations à ce sujet.
                              J’espère avoir été constructif sur cela.

                              Le loup gris des hautes steppes argentées , beyond

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès