Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les victimes de la guerre en Syrie

Les victimes de la guerre en Syrie

Généralement, les médias donnent un chiffre sur la Syrie : 250'000 soit le nombre de morts du conflit. Et embraient sur les exactions du régime, souvent les bombes barils. Puis vous avez des perles comme cet article du Monde, qui met toutes les victimes de la guerre sur le dos du gouvernement syrien. L'article ne précise pas si les victimes sont civiles ou militaires.

En essayant d'en savoir plus, je suis tombé sur un article de Wikipedia qui donne la répartition des victimes selon trois catégories : Forces gouvernementales, Rebelles et Civils. Je précise que la source de ces chiffres est l'Observatoire Syrien des Droits de l'Homme. Un organisme peu connu pour son support à Assad. Et qui a été accusé de gonfler les pertes de l'armée syrienne pour faire croire à leur débandade. Par ailleurs, il est impossible de connaître le chiffre exact des victimes de la guerre.

Les chiffres disponibles sur les victimes sont les suivants : De 2011 à 2016, le conflit aurait fait 250'000 victimes. Les forces de sécurité syriennes auraient perdu plus de 96'000 hommes, environ 37% des victimes. Les rebelles auraient perdu 87'000 hommes, 33% des victimes. Les pertes civils seraient de 80'000 personnes, 30% des victimes du conflit. Je n'ai pas réussi à trouver les pourcentages des victimes civiles tuées par les forces pro gouvernementales et celles tuées par les forces rebelles. Pour moi ces chiffres disent la violence du conflit. Les forces gouvernementales paient un lourd tribut et luttent pour leur survie. Je suppose que, quand les militaires ont peur pour leur vie en opération, les civils trinquent. Rappelez-vous la guerre d'Irak. Les militaires américains ont perdu 4400 hommes. Mais ils sont responsables, au bas mot, de la mort de 14'000 civils. Le journal Lancet estimait que l'invasion de l'irak par les Etats-Unis avait causé la mort de 600'000 personnes et plus spécifiquement que 186'000 personnes avaient été tuées directement par les Américains en Irak. Pour comparaison avec d'autres guerres civiles, les guerres de Yougoslavie ont tué 300'000 personnes dont deux tiers de civils.

Une interview du journaliste controversé Nir Rosen, qui a interviewé, en 2011, des groupes armés syriens, raconte que de nombreux morts répertoriés comme civils sont en fait des combattants. Il décrit aussi que dès Août 2011, l'insurrection en Syrie était décidée à renverser le gouvernement par la force. Et à tuer des membres des forces de sécurité.

Je précise que je n'ai pas de sympathie pour le gouvernement syrien. Les clans proches du pouvoir (souvent sunnites) ont mis le pays en coupe réglée. Et Assad dirige le pays d'une main de fer. Mais comme précisé dans cet article, tout n'allait pas mal en Syrie avant la guerre. Et n'oublions pas que les ennemis du gouvernement syrien sont implacables et haïssent les alaouites (Un tiers des hommes alaouites auraient été tués en Syrie), rendant difficile toute négociation.

Une autre mise en perspective intéressante concerne les bombardements aériens. Les Russes ont causé la mort de plus de 1000 civils dans les bombardements aériens. C'est abondamment repris dans nos médias pour montrer la brutalité de l'armée de Poutine. Il y a eu plus de 6000 sorties aériennes russes depuis Octobre, début de l'intervention (lire ici et ). Ce que vous lirez moins, c'est qu'on estime qu'il y aurait eu 2600 morts civiles suite aux frappes de la coalition occidentale. La coalition a effectué environ 11'000 frappes en Irak et Syrie depuis août 2014. On attribue avec certitude 500 morts civiles aux frappes de la coalition occidentale en Syrie, pour 3350 sorties. Livrons nous à un ratio macabre. Les Russes tuent un civil toutes les 6 sorties. Brutal. Mais la coalition occidentale en Irak et en Syrie tuent un civil toutes les 4 sorties. Les Américains en Syrie tuent un civil toutes les 7 sorties. Pas beaucoup mieux que les Russes. Et surtout, moins efficace en terme de résultats militaires, même si les Kurdes ont bien profité du soutien aérien occidental dans leur lutte contre Daesh. Pour mémoire, les américains ont effectué 21'000 sorties en 6 semaines pendant l'opération Iraqi Freedom, deux fois plus qu'en 19 mois de lutte contre l'EI. Les Etats-Unis pourraient faire mieux dans leur lutte contre le djihadisme


Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • leypanou 8 février 09:59

    Je précise que je n’ai pas de sympathie pour le gouvernement syrien. : pourquoi le préciser ? Avez-vous peur de donner l’impression de soutenir le gouvernement légal ? Est-ce un péché/crime d’avoir de la sympathie pour le gouvernement syrien ?

    Cela étant, les 1000 morts par ci, les 500 morts par là ne sont rien par rapport à la vie misérable de millions de réfugiés obligés de fuir leur pays victime de déstabilisation de pays étrangers dont l’Arabie Saoudite, le Qatar ainsi que d’autres pays de la GCC, la Turquie, les États-Unis et ses vassaux européens ou non.

    Les milliers de femmes harcelées/violées en Allemagne ou en Suède ou ailleurs par des hommes en manque de sexe ainsi que ce garçon de 10 ans violé dans une piscine à Vienne par un migrant irakien sont aussi victimes de la guerre au Moyen Orient.

    C’est à çà que mène l’humanisme de pacotille et hypocrite.


    • thomas abarnou 9 février 09:19

      @leypanou Etant donné le rapport de l’ONU sorti aujourd’hui, oui, c’est plutôt honteux. Et me ne dites pas que c’est de la propagande. L’ONU n’affabule pas. 


    • fred.foyn Le p’tit Charles 8 février 10:23

      La propagande des USA et con-sort bat son plein..Ayant perdu la main l’amérique des assassins dans le reste du monde se veut exemplaire en MENTANT sur la réalité du terrain...Mes mafias occidentale n’ont que le mensonge pour exister.. !


      • sarcastelle 8 février 10:46

        @Le p’tit Charles


        Une nouvelle fois merci pour l’éclairage tout particulier qu’apporte régulièrement la profondeur de vos analyses. 

      • thomas abarnou 9 février 09:23

        @Le p’tit Charles Quand on diffame, on en apporte des preuves. 


      • DanielD2 DanielD2 8 février 12:51

        Quelle ruine. Un pays dévasté. On peut remercier le prix Nobel de la paix Obama et son administration pour leur admirable plan de « printemps arabe », cad la sous-traitance à des islamistes du renversement du régime Tunisien, Libyen, Égyptien, Irakien, Syrien. Magnifique naufrage qui les obligea à rétro-pédaler quand leur monstre leur a, une fois de plus, échappé. 


        • jef88 jef88 8 février 13:00

          QUE FAIT L’ONU ? ? ?
          Il y a plusieurs pays en guerre ALORS  ?

          Notre monde marche sur la tête !
          On se focalise sur les effets et l’on zappe les causes ! ! ! ! !


          • parousnik 8 février 13:37

            @jef88


            L’ONU sert les intérêts de la ploutocratie étasunienne et ne peut pas être au four de leurs incessantes guerres et au moulin de la Paix... 

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 février 21:31

            @jef88
            Lisez le livre de John Perkins « Les confessions d’un assassin financier », il sait de quoi il parle, l’assassin, c’était lui.
            Son job : endetter les pays, et quand ils ne peuvent pas rembourser, piller leurs ressources naturelles, accepter des bases militaires US et voter « comme on leur dit » à l’ ONU.

            L’ONU a donc été largement détournée de ses finalités, qui étaient pourtant pacifiques.


          • Tokani Tokani 8 février 17:06

            Très bon article . Depuis le debut de l’insurrection Syrienne les USA et les Occidentaux aveuglés sur la nature du conflit renchérissent sur la Diabolisation du régime légal et oublient systématiquement que les groupes rebelles extrémistes dés le départ soutenus par les monarchies pétrolières poussent à la guerre civile.En Syrie si l’on veut voir des Femmes non voilées il faut aller à Damas ou dans les villages alaouites ou Chrétiens...

             Les chiffres avancés par OSDH qui combat le régime sont « sourcés » comment ??? On l’ignore mais même tronqués on voit que les morts tombent dans tous camps !
            Le problème n’est pas la personne d’ASSAD mais la guerre ethnique et religieuse entre Chiite et Sunnites Si on ne comprend pas que Chrétiens , Alaouites et Druzes et bourgeoisie Sunnite se bâtent pour ne pas être égorgés on ne comprend rien....


            • Ouallonsnous ? 8 février 19:30

              @Tokani

              Pour ce qui est de ne rien comprendre, je pense que vous êtes sincère, il n’empêche que ce conflit n’est pas une guerre ethnique et religieuse, c’est le rideau de fumée derrière lequel les agresseurs sionistes anglo-yankee dissimulent leur agression !

              N’oublions pas que la République arabe Syrienne est une république laïque véritable, non aligné sur la maffia des états valets des USA/ UE/OTAN.et des saoudo-sionistes.

              C’est cela et uniquement cela qui motive cette guerre coloniale qui ne veut pas s’avouer !



            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 février 21:37

              @Tokani
              Il ne s’agit que très secondairement de religions. C’est ce qu’on voudrait nous faire croire.
              Mais plutôt du gazoduc qatari qui devait passer par la Syrie pour servir les clients européens.


              Assad a dit non, et vlan , une « révolution colorée » et l’arrivée des fachos islamistes recrutés par les Saoudiens pour le compte de la CIA. ( Document publié par le New York Times)

            • eric 8 février 17:47

              J’aime bien. C’est le bon truc. Face a des journalistes recrutes a un niveau tres moyen, parce qu’une presse subventionnee, donc peu vendue et peu professionelle n’a pas assez d’argent pour recruter des gens vraiment fort, et se doit de renvoyer l’ascenseur, revenir a la logique elementaire est la bonne solution.


              • Jonas 8 février 18:31

                 A l’auteur .

                 Vous voulez éclairer les internautes du site Agoravox , par la lecture de la presse internationale en vous référant au site Wikipédia , qui comme chacun sait , laisse les intervenant écrire ce qu’ils veulent en leur faisant confiance. Il est arrivé à ce site de se tromper à plusieurs reprises. 
                Pour avoir une information objectif au tant que cela puisse exister , il faut plusieurs sources, les confronter et rester neutre , ce qui n’est pas le cas . Dès le début vous prenez position en faveur de Bachar Al-assad. 
                Or vous oubliez que les premières manifestations étaient spontanées et pacifiques. Les contestataires ne réclamaient pas le départ du dictateur syrien mais un peu de liberté et une répartition équitable de la direction du pays. Car l’assise du régime Assad est ethnique et confessionnelle. C’est une secte Alaouite minoritaire d’essence tribale qui occupe tous les postes depuis des décennies. 
                Tout a fait au début , c-à-d mars 2011, la conseillère politique et porte-parole de Bachar Al-Assad madame Bousseïna Chaabane avait même accusé certains réfugiés palestiniens d’avoir fomenté les troubles « Certains réfugiés palestiniens du camp de Ramel( proche de Lattaqié ) ont voulu créer la fitna en tirant sur les forces de sécurité et sur les manifestants afin de faire monter la tension entre eux ». Parce que à l’époque les revendications n’étaient pas violentes. C’est la torture et la mort du petit Hamza ( 13 ans ) qui avaient suscité l’indignation dans tout le pays. Le petit Hamza était tellement défiguré et son pénis coupé que même sa propre mère ne l’avait pas reconnu. Voilà la genèse du conflit. Après il y a eu dérapages , et le conflit politique est devenu religieux entre Chiites et Sunnites. avec l’arrivée des terroristes islamistes. 
                Vous avez tout a fait raison , chaque camp donne ses chiffres , du fait que la guerre se passe à huis clos. 
                Les derniers chiffres sont les suivants : Le Hezbollah a perdu en 2015 , 378 combattants. Plus de 55 000 personnes ont été tuées en Syrie en 2015 , dont plus de 2.500 enfants selon l’observatoire syrien des droits de l’homme ( OSDH) . Le pays est depuis cinq ans le théâtre d’un conflit sanglant , dont le bilan est de 260 000 morts depuis mars 2011. 
                Pour la seule année 2015, 55 219 personnes ont péri, dont 13.249 civils parmi lesquels figurent 2 574 enfants. Je m’arrête là pour ces chiffres macabres. 
                Ce que je souhaite pour la Syrie et les syriens c’est l’écrasement des terroristes djihadistes et plus tard le départ de Bachar Al-Assad , pour éviter les vengeances qui ne peuvent pas ne pas exister, après tant de morts de blessées , de destructions et d’exilés. 


                • bruno bruno 8 février 19:23

                  @Jonas
                  Franchement, lisez « les chemins de Damas » de Malbrunot et l’interview de Nir Rosen. Vous verrez qu’effectivement, les premières manifestations étaient pacifiques et ne réclamaient pas le depart de Bashar. Vous lirez aussi que très vite ces manifestations ont été infiltrés par des hommes armés. Et que les forces de sécurité ont été massacrées. Ce qui je suppose les a passablement énervées. Si en France, les forces de police subissaient des pertes de centaines d’hommes durant des manifestations, je ne suis pas sûr qu’on ne retrouverait pas des cadavres de manifestants mutilés. Rappelez vous la guerre d’Algérie.

                  Ce conflit est une continuation de la guerre civile des années 80, entre les alaouites et les extrémistes musulmans. 
                  Il est tout aussi faux de dire que le régime est aux mains des alaouites. Les élites économiques sont sunnites. Vous lirez aussi dans le livre de Malbrunot que Bashar El Assad, au début, voulait libéraliser le régime. Mais il en a été empêché par les clans. Je pense qu’il voulait y aller petit à petit mais on ne lui en a pas laissé le temps.Maintenant, je n’ai pas de sympathie particulière pour le gouvernement syrien. J’en ai juste assez de cette vision manichéenne du très très méchant contre les gentils démocrates. Et je pense que la presse nous donne assez d’exemple des horreurs du gouvernement. Et oublie systématiquement les horreurs des rebelles. Cet article veut rétablir des faits. C’est une guerre et elle n’est pas assymétrique. Chaque camps rend coup pour coup. Combien de cvils massacrés par les islamistes ? 

                • bruno bruno 8 février 19:25

                  @Jonas
                  J’ajoute aussi que les chiffres cités viennnent de l’OSDH. Wikipedia cite toutes ses sources. Cliquez sur l’article et allez vérifier les articles cités. 


                • berry 8 février 19:27

                  @Jonas
                  Vous êtes content de vous, c’est bon pour israël ?
                   


                • volpa volpa 8 février 19:50

                  @Jonas
                  De quel droit tu te targues pour souhaiter le départ d’ Assad.
                  Je n’ai pas vu de syrien authentique souhaiter le départ du fromage mou.


                • bruno bruno 8 février 19:56

                  @volpa
                  Exactement, Assad n’appelle pas au départ du capitaine de pédalo 


                • BA 8 février 19:05

                  En novembre 2015, il y a eu des négociations entre l’Union Européenne et la Turquie au sujet des migrants. Le duo européen Jean-Claude Juncker – Donald Tusk a négocié avec le président turc Recep Tayyip Erdoğan.

                  La journaliste Angelika Papamiltiadou révèle sur le site Euro2day, un portail web grec spécialisé sur les questions financières, les coulisses du sommet du G20 d’Antalya en novembre 2015 :

                  - Erdogan rappelle qu’il vient d’accueillir 2,5 millions de migrants.

                  - Erdogan menace d’envoyer tous les migrants vers la Grèce et vers la Bulgarie !

                  - Erdogan ajoute que ces migrants rejoindront ensuite la France, l’Allemagne, etc, et qu’ils continueront d’être des terroristes en Europe.

                  - Ce dialogue a eu lieu en novembre 2015. Depuis, des dizaines de milliers de migrants ont continué à entrer dans l’Union Européenne.

                  Lisez cet article :

                  « Nous pouvons ouvrir les portes vers la Grèce et la Bulgarie à tout moment et mettre les réfugiés dans des bus », lâche Erdogan. C’est une bien étrange sortie du leader turc qui ne manque pas une occasion pour se targuer d’accueillir près de 2,5 millions de migrants.

                  Lorsque le duo européen l’exhorte à trouver au plus vite un accord à défaut de quoi la situation deviendrait « dramatique », Erdogan rétorque : « Et qu’est-ce qu’il arrivera si vous n’obtenez pas un accord ? Allez-vous tuer les réfugiés ? ».

                  Si un accord n’est pas trouvé, l’Union européenne sera confrontée à bien pire qu’à un « petit garçon noyé sur la côte turque », ajoute-t-il.

                  « Ce sera 10 000 ou 15 000. Comment allez-vous gérer ce phénomène ? Les attentats de Paris sont liés à la pauvreté et à l’exclusion. Ces gens ne sont pas éduqués, mais continueront d’être des terroristes en Europe », a-t-il poursuivi.

                  https://www.zamanfrance.fr/article/refugies-syriens-marchandage-entre-erdogan-juncker-fuite-dans-presse-19887.html


                  • Laurent 47 8 février 19:17

                    Qui a cette idée stupide de contester les pertes civiles causées par le régime de Bachar El Assad, qui s’élèvent à plus d’un million de morts ( peut-être plus selon le Monde ou l’Express, ces journaux qui ne mentent jamais à leurs lecteurs ) ?

                    C’est simple, le nombre de morts va bientôt dépasser le nombre de syriens !
                    En 2011, ce dictateur sanguinaire a eu l’audace de refuser le passage du gazoduc du Qatar alors que la France, la Grande-Bretagne, la Turquie, la Jordanie, l’Arabie Saoudite, Israël, et bien entendu les Etats-Unis voulaient imposer à la Syrie le passage de ce gazoduc ! Quel culot il a, ce type, d’avoir refusé l’ultimatum du Qatar !
                    Alors, des troubles ont démarré dans la région d’Homs ( curieusement, là où doit passer le gazoduc ) provoqués par des « rebelles modérés » ( comprenez : des mercenaires payés par les pays sus-mentionnés ).
                    Ce gazoduc a un intérêt pour quatre pays : la Turquie ( le tronçon du gazoduc est déjà réalisé et s’arrête à la frontière syrienne ), le Qatar ( qui pourra ainsi exporter son gaz vers l’Europe ), et Israël qui viendra se brancher à ce gazoduc au large de Gaza, pour exporter la production de ses deux gisements offshore, et bien entendu les Etats-Unis qui ne perdent pas une occasion de nuire à la Russie et voient là l’opportunité de concurrencer Gazprom en livrant le gaz du Qatar à l’Europe au travers de la Méditerranée.
                    L’intervention musclée de la Russie a nettement rebattu les cartes, et Erdogan devra se contenter des tuyaux vides. ( peut-être les revendre à la ferraille )
                    Quant aux véritables opposants à Bachar El Assad ( qui sont syriens ), ils sont en train de se battre aux côtés de l’armée syrienne et des kurdes contre l’Etat Islamique sunnite mis en place par les pays désignés plus haut, et la roue est en train de tourner, car les barbus sont en train de se prendre la branlée de leur vie !
                    Mais bon, quand on sait que 70 vierges les attendent impatiemment, on ne va pas les plaindre !

                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 février 21:57

                      @Laurent 47
                      Excellent résumé !!
                      Les militaires américains et leurs vassaux divers et variés en sont encore sur le cul...
                      L’armée russe, « ce vieux tas de ferraille », vient de mettre l’Occident en état de choc !


                    • Gauche Normale Gauche Normale 8 février 19:47

                      Le « réalisme » ne saurait signifier le soutien à un régime dictatorial au nom de la lutte contre Daesh... surtout qu’en fait, il ne le combat pas (ou très peu).


                      Je conseille la lecture de l’excellent livre de Nicolas Hénin « Jihad Academy. Nos erreurs face à l’État Islamique ». Il fait 200 pages, format poche. 


                      • bruno bruno 8 février 19:59

                        @Gauche Normale

                        Avez vous vu la carte des différentes forces syriennes ? Regardez, vous remarquerez que les forces syriennes ne sont pas en contact avec Daesh sur de nombreux fronts. Par ailleurs, regardez les sorties américaines contre Daesh...3500 en 18 mois. Et de nombreux buldozers détruits...


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 février 22:03

                        @bruno
                        La Russie, et encore moins l’armée syrienne, ne fait aucune différence entre les diverses factions ne nazis Islamistes. L’armée syrienne libre n’existe pas, c’est une légende urbaine pour les gogos.
                        « De quelle opposition parlons-nous ? Les vrais patriotes sont dans l’armée syrienne ».


                      • Gauche Normale Gauche Normale 8 février 22:21

                        @Fifi Brind_acier
                        Les rebelles ne sont effectivement pas fréquentables (la plupart sont salafistes) mais ils ne projettent pas d’attentats en France, contrairement à l’EI. On peut toujours attendre longtemps avant que le « califat » s’effondre. Aussi peu fiable que les Américains.


                        L’objectif à long terme est de mâter toute la rébellion salafiste pour qu’il ne reste ensuite que le « choix » Assad ou Daech. Ainsi, espère-t-il, il sera considéré comme le rempart contre la barbarie... sinistre farce.

                        Et de toute façon, la réponse strictement militaire n’est pas la solution, du moins pas la seule : quand Daech sera vaincu militairement, il réapparaîtra ailleurs. Nous avons pas affaire à la Wehrmacht mais à un groupe de guérilla dont le propre est d’être insaisissable.

                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 février 10:08

                        @Gauche Normale
                        La sinistre farce est de faire croire que la Syrie d’ Assad est davantage une dictature que celle des Saoudiens ou des Qataris.... , ou le gouvernement de Kiev soutenu par tout l’Occident...


                      • Gauche Normale Gauche Normale 8 février 20:56

                        La carte des forces en présence en tout cas, la-voici : 

                        => https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Syria_and_Iraq_2014-onward_War_map.png?uselang=fr

                        Et on constate qu’entre le début de l’intervention russe et aujourd’hui 8/2/16 :

                        -Daesh a progressé (sauf à la rigueur autour de l’aéroport de Kweires) ;
                        -les avancées les plus marquantes de l’armée syrienne se sont faites contre les rebelles. Je ne dis pas qu’ils sont fréquentables mais il est par conséquent faux de dire que le régime syrien et son allié russe sont des remparts contre Daesh.

                        Quand à la comparaison avec les Américains, je suis d’accord : leur stratégie, c’est juste du containment de Daesh, ils ne cherchent pas à l’éradiquer. Le collectif Airwars a prouvé que leur coalition a tué des centaines de civils, cela alimente la propagande des terroristes.

                        Tout espoir de miser sur des rebelles « modérés » (qui n’existent plus) pour vaincre les djihadistes est mort depuis que l’EIIL (qui a fait son entrée sur la scène syrienne en 2013) leur a infligé de lourdes défaites décisives. C’étaient les seuls remparts crédibles contre Daesh. Racca, Bukamal, Manbij et le nord de la Province d’Alep ont été conquises sur les rebelles et non pas sur le régime. Seule exception : Palmyre, où ils ont fait exploser la terrible prison où étaient entassés et torturés des opposants à Assad, détruisant ainsi les preuves.


                        • Gauche Normale Gauche Normale 8 février 21:13

                          Les Américains (et Français...) ne sont pas très crédibles non-plus. Ils se vantent d’assécher les ressources financières des djihadistes en bombardant « leurs » puits de pétrole mais il est certain que les civils en souffrent énormément sachant que l’écrasante majorité des foyers se chauffent au fuel et que l’hiver est rude. Ce « succès » militaire risque fort de se transformer en vague de haine et de colère contre la coalition... que les djihadistes pourront exploiter.


                        • bruno bruno 8 février 21:48

                          @Gauche Normale
                          Désolé pas d’accord avec votre carte. L’EI n’occupe pas tout le désert syrien. Voyez plutôt la carte publiée dans mon article https://beerblogsite.wordpress.com/2016/01/25/vers-le-debut-de-la-fin-pour-letat-islamique/#more-2080Vous verrez que l’armée syrienne ne pourrait vraiment lutter contre l’EI vers Homs, Alep (ou elle est confrontée à d’autres forces) et Palmyre.Maintenant, concernant les Russes, je crois que leur corps expéditionnaire est composé d’une cinquantaine d’avions. Inherent Resolve, l’opération américaine utilise une centaine d’avions plus ceux de la coalition. (http://blogs.wsj.com/washwire/2014/10/17/by-the-numbers-operation-inherent-resolve/). Le coût total est de 5.8 milliards de dollars. Et le but de la mission est de détruire l’EI. Pour des résultats mitigés...Donc accuser les russes de ne pas lutter contre l’EI est un grand foutage de gueule. Parce que les américains ne mettent vraiment pas le paquet non plus, c’est le moins qu’on puisse dire


                          • Gauche Normale Gauche Normale 8 février 22:15

                            @Fifi Brind_acier
                            Aujourd’hui, la grande offensive est lancée... sur Alep, contrôlées par les rebelles, et non pas sur Racca tenue par l’EI et aussi plus petite donc plus facile à libérer. Soutenir Assad sous prétexte de lutter contre l’EI ce serait un manque de respect envers soi-même.


                          • bruno bruno 8 février 22:21

                            @Gauche Normale
                            Et quels rebelles...Le front al nosra... Pouvez vous me rappeler la différence avec l’EI en dehors du fait que Fabius a trouvé qu’ils faisaient du bon boulot ?


                          • Gauche Normale Gauche Normale 8 février 22:25

                            @bruno
                            Idéologiquement : aucune. C’est un cruel constat : ceux qui combattent énergiquement Daech, c’est un autre groupe terroriste (Al-Qaida) et non pas le « laïc » Assad. Souvenez-vous des violentes batailles de 2013 entre eux. Il n’est pas normal que ce soit un groupe terroriste (qui, non, ne fait pas du bon boulot) qui tue des terroristes.


                          • bruno bruno 8 février 23:10

                            @Gauche Normale
                            Ils combattent énergiquement Daesh parce qu’ils veulent leur piquer la place et les recrues. Pour aucune autre raison. Daesh n’est pas une menace directe pour Assad. Il a d’autres chats à fouetter pour le moment je suppose. Les rebelles étaient bien plus menaçants. Et Assad n’a pas de moyens illimités. Encore une fois, accuser les Russes de ne pas lutter contre l’EI quand on voit les moyens déployés par la coalition occidentale pour le peu de résultats fait sourire. Disons le franchement, jusqu’à récemment, personne ne luttait contre l’EI. Le seul moyen de les détruire en Syrie est de couper la frontière turque. Ce que personne ne fait. Et notre premier ministre parade à Davos en compagnie du premier ministre turc en prétendant lutter contre le terrorisme. Tout en nous prévenant qu’il va falloir maintenir l’Etat d’Urgence pendant des décennies. Je crois que ce niveau d’hypocrisie et de foutage de gueule n’avait jamais été atteint par nos gouvernants.


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 février 11:26

                            @Gauche Normale
                            C’est fini tout ça, ils se battaient entre eux pour diriger, maintenant, c’est la débandade, ils essayent de sauver leur peau.


                          • sirocco sirocco 9 février 00:29

                            La chaîne de propagande sioniste ARTE avançait hier (dans son JT) le chiffre de 280 000 morts. Et sans surprise, comme le Monde, elle impute à Bachar el Assad et aux Russes la quasi totalité de ces victimes.

                            .

                            D’ailleurs pour cette officine de désinformation, tous les migrants qui fuient la Syrie fuient « le régime » et les bombardements russes. Daesh et Al Nosra ? Des gentils bien sûr !


                            • roman_garev 9 février 08:33
                              Pour ceux qui lisent en anglais, voici l’opinion de Roger Cohen, analyste de « The New York Times », dans son article « L’opprobre syrien de l’Amérique » :
                              Lui, il comprend bien que l’Armée syrienne, soutenue par la Russie, ne peut se mettre à abattre le Daesh qu’après avoir combattu le Front al-Nosra à Alep et en autres foyers de « terroristes modérés ». 

                              • roman_garev 9 février 09:19
                                Pour mieux comprendre pourquoi le cirque de Genève vient d’interrompre sa représentation, il suffit de consulter la carte militaire du Nord de la Syrie (valable pour le 8 février) :
                                http://www.mediafire.com/view/yv6g66tuygi5w11/a8216.jpg
                                L’Armée arabe syrienne (sa zone de contrôle est en beige) vient d’encercler les terroristes du Front al-Nosra à Alep (vert) et de couper définitivement leur ravitaillement de la part de la Turquie (sa frontière est tout en haut de la carte). De sorte que le sort d’Alep, occupé depuis quelques années par ces « modérés » soutenus par la Turquie, l’Arabie Saoudite, les ÉU, etc. est réglé. 
                                Les Kurdes (en jaune) vont finir avec le dernier enclave des « modérés » près de la frontière turque (en vert plus en haut).
                                Pour l’instant on ne s’occupe du Daesh à l’Est (en brun), son tour viendra après. On commencera par achever l’encerclement de son enclave au Sud du terrain (voir en bas de la carte).
                                Le cirque de Genéve continuera, mais sans aucun impact sur la situation réelle qui est définie par l’action de l’AAS, des Kurdes et de la Russie. 
                                Obama, Merkel, etc. clameront toujours des victimes massives civiles de bombardements russes sans en fournir, comme d’habitude, une seule preuve. C’est normal pour cet asile d’aliénés. Les chiens aboient, la caravane passe. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès