Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > International > Maladie de Bouteflika : pas de nouvelles estomaquantes

Maladie de Bouteflika : pas de nouvelles estomaquantes

Alors que le président Bouteflika tente de battre le record de l’ulcère de l’estomac le plus long de l’histoire des chefs d’État, les rumeurs vont bon train quant à son réel état de santé. Et on peut comprendre la population algérienne, privée de nouvelles crédibles de son chef d’État.

On se souvient de l’émulation autour de l’accident vasculaire cérébral de Jacques Chirac. Le président était sorti au bout de six jours. Six jours, pour une veine pétée dans le cerveau, quand même. De son côté, cela fait 21 jours que le président Bouteflika soigne ses ennuis gastriques, à l’étranger, dans les mains des meilleurs parmi les meilleurs médecins français. On se doute bien que, sauf respect, on ne lui a pas refilé l’interne de service qui en serait à sa sixième garde cumulée. Je ne suis pas médecin moi-même, et n’oserai donc aucun diagnostic. Mais reconnaissez qu’il y a lieu, pour la population algérienne, de l’être, elle... ulcérée.



Sur le même thème

Bouteflika 4
Présidentielle algérienne : la possibilité Benflis (peuple d'Algérie, réveille toi !)
Le 4ème mandat ; L’Algérie sous pilotage automatique ?
Une élection dans un fauteuil
Cette mascarade algérienne que l’Occident soutient


Réactions à cet article

  • Par gp (---.---.---.111) 16 décembre 2005 16:59

    Que le président Algérien préfère se faire soigner en France, cela en dit long sur la confiance qu’il a dans la médecine de son pays. La fuite des cerveaux y est pour quelques choses car les médecins algériens sont bien peu considérés dans leur propre pays. C’est un peu comme si Chirac était parti 3 semaines aux USA pour se faire soigner...

    • Par fim (---.---.---.85) 16 décembre 2005 17:32

      je suis d’origine algerienne,tres mecontent de voir que notre pays si riche n’est pas construir des hopitaux equivalent a ceux de france et d’autre pays,car notre pays regorge de medecin et specialiste au chomage qui ont fait leurs etudes dans les plus grande ecole de medicine un peut partout dans le monde soit CEE,UK,USA ETC.... les algeriens sont capablent de piloté se pays,maintenant les dirigeants doivent nous laisser travailler en toute liberter.....

    • Par J’ai mal de tant de.... (---.---.---.142) 8 janvier 2006 00:04

      Tout à fait d’accord !!! Boutef a méprisé non seulement ses médecins tous trés compétents,jeter l’argent du peuple par la fenêtre !Enrichi ceux qui en avaient déjà,fiers de leurs médecins et de leurs prouesses ! Normal !

      Dieu seul sait combien a couté son hospitalisation. Cet argent aurait servi à améliorer les structures médicales quasi-inexistantes ! l’on comprend pourquoi certains pays avancent, d’autres stagnent ou plutôt reculent !n’est-ce pas aprés moi,le déluge ?

      D’autant qu’il se targue à dénoncer le role positif de la colonisation en déclarant :« Comment un Parlement peut glorifier une présence coloniale coupable de massacres contre un peuple en entier, et prétendre que cette présence a rendu service aux peuples colonisés ? ». « Une cécité mentale« proche du »révisionnisme ».

      n’est-ce pas humiliant,déshonorant pour son peuple qui ne doit plus lui faire confiance comme lui ne fait pas confiance en ses médecins,issus du peuple ! hélàs, amnésie quand tu nous tiens !!!

      le dernier mot revient au caricaturiste Dilem, de Liberté. Dans un dessin paru sous le titre « La France n’a pas retiré la loi sur le rôle positif de la colonisation », il fait dire à un médecin : « Alors ! M. Bouteflika, de quoi souffrez-vous ? » « Du colon ! » répond le président.

  • Par (---.---.---.2) 16 décembre 2005 20:52

    Chirac, ce n’était pas une veine mais une artère... hémorragie ou ischémie , on ne saura pas , mais une veine sûrement pas.

  • Par (---.---.---.95) 16 décembre 2005 23:29

    Il ya des hopitaux très bien équipées pour des opérations très compliqué que ce soit à Alger ou à Oran, il y’a même des dizaines de clinique privées très haut de gamme partout à travers le pays.

    Si Bouteflika est venu se soigner en France c’est bien plus surement pour des considérations politiciennes.

    • Par Halim G. (---.---.---.197) 19 décembre 2005 17:08

      je pense qu’il ne s’agit pas de remettre en question les établissements médicaux publiques et privés algériens car notre pays est équipé d’infrastructures modernes et sofistiqués capables de faire face à n’importe quelle maladie, entre Aïn Naâdja et val de grâce, le président me semble avoir choisis l’endroit où il peut se sentir en sécurité car il ne faut pas oublier ce qui s’est passé pour Boudiaf ! Halim G. reghaia

  • Par fim (---.---.---.85) 24 décembre 2005 20:06

    mr bouteflika aurait peut se soigner dans un hopitale hors de france s’il tient a sa securité car la france a l’époque de miterrant a fait pression aupres des generaux algerien pour suspendre et mettre en prison les dirigeant du partie politique FIS. se qui a déclanché une guerre civils en algerie comme d’abitude le peuple qui a payer se cheres tribue tous cela grace a miterrant et ses generaux algerien alors je pensse pour les algeriens mort pour rien. mr bouteflika devrait par fierter se faire soigner hors france,car s’il veule le tuer il le pourront a tout moment par decition de la polique française....

  • Par AZER (---.---.---.198) 8 novembre 2006 20:04

    LE PRESIDENT BOUTEFLIKA DOIT ALLER SE REPOSER

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires