Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Maroc-Algérie-Tunisie : mettons-nous au moins d’accord pour lutter (...)

Maroc-Algérie-Tunisie : mettons-nous au moins d’accord pour lutter ensemble contre la nébuleuse terroriste

Devant les attentats qui ensanglantent les pays du Maghreb et les graves menaces sécuritaires qui pèsent sur leur avenir, ces pays partent en ordre dispersés dans leur lutte contre le terrorisme. Or chacun des trois pays a accumulé de l’expérience et un savoir-faire pour traquer les groupes terroriste et déjouer leurs attentats. Ce savoir mérite d’être mis en commun dans une collaboration transfrontalière.

Tunisie

 Le 17 /07/2014 au moins 14 soldats tunisiens ont été tués dans une attaque "terroriste" sur le mont Chaambi, près de la frontière avec l'Algérie, le bilan le plus lourd infligé à l'armée tunisienne, a indiqué le ministère de la Défense tunisien le jeudi dernier. « Le bilan passe à 14 morts et 20 blessés parmi les soldats et risque de s'alourdir", a dit à l'AFP le service de presse du ministère. « Il s'agit du bilan le plus lourd enregistré par l'armée depuis l'indépendance" en 1956, a ajouté le service de presse. Un précédent bilan faisait état de quatre soldats tués.

Le comble de l’horreur, c’est que des groupes d'individus appartenant au courant salafiste ont fêté, dans la nuit du mercredi à jeudi, l'attaque terroriste survenue dans la localité de Henchir El-Talla, au Mont Chaambi. Ces individus ont manifesté leur joie et célébré l'attaque dans les mosquées et sur la voie publique à Bizerte, Zarzouna, Sidi Ali Ben Aoun (Sidi Bouzid), la cité Ezzouhour à Kasserine ainsi qu'à Ben Guerdane, a indiqué à l'agence TAP une source de la sécurité militaire.

Après cette attaque, le ministre tunisien dont le domicile a été attaqué par des hommes cagoulés qui ont tué lâchement les quatre policiers de garde quelques jours auparavant par des terroristes n’a pas hésité à déclarer que c’est l’ensemble du Maghreb qui est visé par les groupes terroristes.

Algérie.

 En Algérie récemment, trois soldats et quatre gardes communaux ont trouvé la mort dans un attentat perpétré lors du passage d'un groupe de la garde communale renforcé par des militaires dans une commune de la région de Sidi Bel-Abbès, à 440 km à l'ouest d'Alger. Il s'agit, à la fois, du plus lourd bilan parmi les services de sécurité et du premier incident du genre signalé depuis des années dans cette région du pays, puisque l'activité des groupes armés est plutôt concentrée dans les reliefs du nord-est (Kabylie), dans l'extrême-sud limitrophe du Mali et de la Libye, ainsi qu'à l'est du pays limitrophe de la Tunisie. 

"Suite à l'explosion d'une bombe artisanale lors du passage d'un groupe de la garde communale renforcé par des éléments de l'Armée nationale populaire (ANP) relevant du secteur opérationnel de Sidi Bel-Abbès/2ème Région militaire, samedi 12 juillet 2014 à 19h45, près d'Aïn Aïcha, commune de Sidi Chaïb, trois soldats et quatre gardes communaux sont tombés au champ d'honneur", a souligné l’armée dans un communiqué. 


 Par ailleurs l'armée algérienne est engagée, depuis le début de l'année, dans des actions antiterroristes de grande envergure sur l'axe Boumerdés-Tizi Ouzou-Bouira (nord-est) et dans l'extrême-sud du pays sous l'emprise de l'insécurité au Mali et en Libye. En mai dernier, une vaste opération de traque des groupes armés a été lancée à la frontière malienne, dans la région de Tamanrasset, à près de 2.000 km de la capitale, à la frontière malienne. 

Pas moins de douze "terroristes" ont été éliminés dans cette offensive qui a permis la saisie de grandes quantités d'armes, dont des roquettes. Deux jours après l'élection présidentielle du 17 avril dernier, l'armée algérienne allait subir sa plus lourde perte depuis des années, dans une attaque revendiquée par le réseau Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi). En effet, onze militaires ont été tués dans un guet-apens tendu par un important groupe armé dans la commune d'Iboudraren, proche de la ville de Tizi Ouzou.

Maroc

Le Maroc épargné jusqu’à présent vit actuellement un branlebas de combat ; l’heure est à la mobilisation. En effet « les menaces dirigées contre le Maroc et les faits qui les ont précédés ou accompagnés ont amené les autorités de ce pays à se mobiliser pour se réunir avec les hauts responsables du ministère de l'Intérieur et décréter l'état d'alerte et à mettre en place des plans de lutte et des mesures à prendre contre la menace terroriste. Des contacts ont été pris avec de hautes personnalités américaines et européennes en charge de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme international. Cette mobilisation des autorités et l'état d'alerte maximum décrété attestent de la gravité de la menace terroriste sur le Maroc. »

Devant le Parlement, Mohamed Hassad ministre marocain de l’intérieur a annoncé mardi dernier que plus de 3.000 djihadistes marocains ou d'origine marocaine, dont des responsables de l'Etat islamique (EI), combattent en Irak et en Syrie.1.122 Marocains sont affiliés à des organisations terroristes en Irak et en Syrie, aux côtés d'autres ressortissants européens d'origine marocaine dont le nombre est estimé à 2.000.”S'agissant de la seconde catégorie, le danger est “double”, a précisé le ministre. Ces personnes bénéficient, en effet, “de passeports européens facilitant leur mobilité d'un côté, et d'un autre. Elles sont en relation avec des groupes terroristes au Sahel”, estime-t-il ?

Que faire alors ?

Malheureusement face à ces attaques et ces menaces terroristes, les pays du Maghreb agissent en ordre dispersé alors leur services de sécurité doivent collaborer étroitement pour pourchasser et éliminer les terroristes et échanger leurs expérience pour traquer la nébuleuse terroriste et protéger leur populations.

Il n’est que temps de mettre de côté les conflits régionaux et de s’attaquer résolument à l’essentiel : la menace terroriste sur leur existence en tant que nations et états car la nébuleuse terroriste djihadiste vise à la destruction de ces pays en tant qu’état pour instaurer une Califat sensé de détruire les frontières et créer un état islamique du Maroc jusqu’en Indonésie.

C’est donc notre identité en tant que nations et pays qui est menacée. Allons-nous donc continuer de se chamailler dans des conflits régionaux ou frontaliers alors qu’une lourde menace pèse, mettant en jeu « un pronostic vital » ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Kelimp 22 juillet 2014 11:22

    D’accord avec cet article.

    La solution aux excès des islamistes radicaux ne peut venir que des peuples directement concernés.

    Ailleurs aussi, les musulmans sincères et modérés doivent prendre en main le combat contre ceux qui dévoient leur religion et afficher leur détermination à ne pas se laisser manipuler par ces intégristes.


    • Alex Alex 22 juillet 2014 14:13

      Le Maroc a peut-être été (en partie) épargné jusqu’à présent, mais la présence d’extrémistes y est connue depuis des années. Le retour du religieux, perceptible jusque dans les manuels scolaires, ne risque pas calmer les excités.
      La lecture de la presse algérienne montre que l’animosité entre les deux pays est bien entretenue.
      À l’heure où je commente, 2 personnes ont voté contre votre proposition, sans malheureusement faire connaître leur motivation.


      • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 22 juillet 2014 14:15

        Tunisie : pourquoi les terroristes dictent-ils leur loi ? Le cas de la ville de Fernana

        http://numidia-liberum.blogspot.com/2014/06/tunisie-pourquoi-les-terroristes.html

        Pourquoi la Tunisie est-elle le premier exportateur de terroristes au Monde ? (en nombre de djihadistes par million d’habitants) ? Parce que l’Etat est aux mains des islamistes, lesquels islamistes sont aux mains du Qatar, qui agit pour les USA et pour Israël. A-t-on vu un seul djihadiste maghrébin aux côtés des Palestiniens ? Non, Jamais.

        http://numidia-liberum.blogspot.com/2014/06/syrie-cest-la-tunisie-qui-fournit-les.html


        • Alex Alex 22 juillet 2014 16:42

          Hannibal,
          Votre analyse est intéressante, mais vous avez oublié un autre élément important : en 50 ans, la population tunisienne est passée de 4,3 à 10,5 millions d’habitants. Pour les 3 pays du Maghreb, de 28,3 à 78,5 millions.
          C’est bien de faire des gosses, mais il faudrait peut-être anticiper les conséquences.


        • OMAR 23 juillet 2014 02:01

          Omar33

          @Alex

          Votre approche est fausse, car si pour la Tunisie et le Maroc, les entrées en devises sont difficiles (quoi que...) ce n’est pas le cas de l’Algérie ni de la Libye...

          Bien au contraire, la progression démographique aurait pu être un élément catalyseur pour la construction du Maghreb et l’émancipation de son peuple.

          Ce sont les Pouvoirs en place qui ont décidé autrement...


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 24 juillet 2014 19:26

           ras le bol des égorgeurs de gosses des mutilations et des lapidations

          les fous de dieu doivent etre éradiqués  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

          un athé « zérothéiste »


        • Depositaire 22 juillet 2014 20:40

          Ce que dit l’auteur de l’article est juste, il serait un peu temps que les clivages locaux cessent pour rétablir l’unité entre les pays du Maghreb qui sont des peuples frères.

          D’ailleurs, en marge du problème terroriste, il y a la question fondamentale que ces pays ne posent pas : à qui profite la division des pays du Maghreb ? Qui cherche à diviser non seulement le Maghreb mais même ces pays en eux-mêmes ? Ne voyons-nous pas toujours cette même main de l’axe Washington - Tel Aviv qui cherche à diviser sans cesse afin de pouvoir piller et dominer comme ils savent si bien le faire. Car après tout qui a créé cette mouvance terroriste ? Ne sont-ce pas les États Unis qui ont créés el Qaïda ? Et cette mouvance salafiste où et comment est-elle née ? N’est-ce pas en Arabie saoudite berceau de l’hérésie wahhabite source du fondamentalisme et qui grâce à ses pétrodollars exporte sa doctrine nauséabonde dans le monde ? Il est intéressant de savoir que ce fondamentalisme qui, s’il utilise un vocabulaire et une rhétorique musulmane, n’a strictement rien à voir avec l’Islam véritable, mais par contre est bien utile pour condamner en bloc cette religion. C’est d’ailleurs une des raisons de sa création et de sa protection.

          Quant au commentaire de Lefleo on ne peut plus stupide et marque d’une ignorance abyssale crasse de son auteur, il faut faire preuve d’une haine aveugle contre l’Islam pour l’assimiler au terrorisme. Si tel est le cas, il devrait trembler, il y a plus de six millions de musulmans en France et près d’un milliard et demi dans le monde ! Comment se fait-il que le monde ne soit pas à feu et à sang sous les hordes de ces « fanatiques et terroristes musulmans » ?

          M. Lefleo, si vous aviez un minimum d’esprit critique, si vous aviez fait un minimum de recherche, ce qui n’est pas difficile, mais peut-être au dessus de vos forces, vous sauriez que l’Islam n’a strictement rien à voir avec cette mouvance terroriste salafiste. Ce ne sont que des agités, pas très nombreux au demeurant, que les médias toujours avides de sang et de chaos, mettent en exergue pour doper l’audimat et les ventes, sans se préoccuper de la vérité qui ne les intéressent pas.

          Alors que les vrais musulmans développent le dialogue, le bien vivre ensemble avec les autres communautés religieuses ou non. Depuis des dizaines d’années il y a des rencontres des échanges, des dialogues fraternels entre musulmans, chrétiens, juifs, bouddhistes et autres, mais ça, les grands médias ne vous en parleront pas. On vous parlera des méchants terroristes qui égorgent, décapitent, oppriment les femmes et les autres communautés religieuses. Mais c’est curieux, on ne les voit pas prendre la défense des palestiniens, mais par contre on les voit très actifs en Syrie, Libye, Irak, Mali, etc. Et très bien protégés armés entrainés par les grandes puissances occidentales, dont la France, en passant.

          Alors avant de débiter vos insanités islamophobes commencez par vous renseigner, si le fait de chercher à rétablir la vérité vous intéresse. Peut-être n’êtes-vous qu’un troll venu sur ce site pour « casser » du musulman ? C’est très à la mode aujourd’hui !!!


          • OMAR 22 juillet 2014 22:04

            Omar33

            @Depositaire ;« .... l’axe Washington - Tel Aviv qui cherche à diviser... ».

            Qui, au Maghreb, reçoit à grandes pompes et de somptueux cadeaux, les terroristes sionistes ?
            http://www.slateafrique.com/20109/maroc-lalla-salma-tzipi-livni-affaire-du-collier-de-la-reine-mohammed-vi-israel


          • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 24 juillet 2014 19:28

            l axe du MAL USA-ISRAEL  !!!!!!!??????????????????????????

            je crois plutot que le mal c’est la RELIGION QUEL DIABLE LES PIQUE !!!!


          • OMAR 22 juillet 2014 21:59

            Omar33

            @Bouliq :« C’est donc notre identité en tant que nations et pays qui est menacée. ».

             C’est juste, c’est très juste...

            Sauf que votre appel arrive un tantinet tard.
            Car quand l’Algérie combattait la pieuvre terroriste, ses « frères » maghrébins lui tournèrent le dos.

            Pire, le Maroc ferma ses frontières avec l’Algérie et culpabilisa ce pays de tous les maux et problèmes qu’il vivait malgré l’élan de solidarité algérienne :
            http://archives.tsa-algerie.com/diplomatie/alger-condamne-avec-la-plus-grande-fermete-l-attentat-de-marrakech_15417.html

            Cependant, si effectivement l’éradication du fléau terroriste est nécessaire et concerne tous les pays maghrébins, son traitement ne doit en aucun cas éluder les autres problèmes récurrents liés au Sahara Occidental, aux frontières, à l’économie, la libre circulation et le banditisme.

            Bref, il ne s’agit pas de traiter uniquement les problèmes conjecturaux ou spécifiques, , mais tous les problèmes.


            •  Mohamed Takadoum (alias Bouliq). M Takadoum alias Bouliq. 22 juillet 2014 22:36

               IL n’est jamais trop tard pour bien faire.


               Contrairerement à ce que vous dites, le Maroc n’a jamais tourné le dos à l’Algérie. Pendant le décennie noir que pouvons nous faire que remettre aux autorités algériennes les terroristes qui s’infiltraient chez nous. Le General Khaled Nizar l’ a bien reconnu.

               Le probléme du Sahara doit trouver sa sollution à mon avis entre l’autonomie proposé par le Maroc et l’indépendance totale consacrant la naissance d’un micro état de 100 000 habitants. Tarvailler plutot sur ( une sorte de fédération maroco-saharienne) qui préservera les interets historiques du Maroc et le désir former un état des saharouis.
              Mettre aussi sur la table toutes les questions en suspens entre les deux pays et travailler à leur résolution de maniére constructive et sans coups tordus.

              Mais commençons d’abord par le plus urgent ; l’aspect sécuritaire. Il y va de notre survie et je vois que vous étes d’accord avec ça. 

            • OMAR 23 juillet 2014 01:50

              Omar33

              Mais bien sûr Bouliq, que je ne peux qu’être d’accord avec vous...

              Mais que l’on s’entend bien et à l’avance.
              Ce fléau diabolique qui défigure notre religion et extermine les vrais musulmans provient de ces salafistes et wahabbites créés, formés, armés et financés par l’Arabie-Saloprie et le. Qatar

              Les USA ne font que tirer les ficelles tellement ces royaumes sont dirigés par des bâtards et leur sont totalement inféodés.
              Regardez ce qu’ils ont fait de la Syrie, même si l’on peut ne pas aimer Assad.
              Et cette maudite secte de Boko Haram.

              Si les peuples maghrébins chassent les représentants de ces royaumes diaboliques, et interdisent à leurs enfants et amis d’aller chez eux ou d’écouter leurs prêches, ça sera le début de la victoire contre la barbarie et l’obscurantisme.


            • MarocainLaic 1er octobre 2014 15:24

              @ Omar33, Monsieur Omar, est ce que c’est le culot qui vous pousse à dire ces énormités, ou bien, est ce, votre ignorance de l’Histoire de nos deux pays.Un petit rappel :


               1 - En 1844 et seulement à 8 kilomètres de la ville d’Oujda, a eu lieu la bataille d’Isly (14 août 1844), qui avait opposé l’armée du sultan Moulay Abderrahmane aux troupes françaises qui, marchant d’Alger, avaient à leur tête le gouverneur général d’Algérie, Thomas Bugeaud. Les velléités guerrières des troupes françaises, disposant de moyens disproportionnés, trouvaient leurs motivations dans le soutien qu’accordait le sultan Moulay Abderrahmane à la résistance algérienne, avec à sa tête l’émir Abdelkader, ce qui déchaîna la puissance occupante contre le Maroc, portée par un élan de convoitises et d’expansion. Celle-ci, forte de son statut de puissance économique et militaire de l’époque, affichait l’ambition d’asseoir définitivement son emprise sur l’Algérie.Le refus du Maroc de donner suite aux requêtes françaises lui demandant de lui livrer l’émir Abdelkader avait à ce point exaspéré Paris qu’elle accusa le Maroc d’avoir violé le traité d’amitié franco-marocain en offrant refuge au chef de la lutte armée pour l’indépendance de l’Algérie, l’émir Abdelkader, ce qui a fini par conduire inéluctablement à la bataille d’Isly.

              Les conséquences de cette bataille furent lourdes pour le Maroc.

              Par le traité de paix qui lui était imposé, le Sultan reconnut la présence française en Algérie (traité de Lalla Maghnia en septembre 1844) et s’engagea par conséquent à ne plus soutenir l’Emir Abdelkader lequel après avoir mené une guérilla se rendit aux Français.

              La bataille d’Isly s’est soldée pour le Maroc par la perte de 800 hommes est un signe de solidarité dont les conséquences furent lourdes pour le pays : un tracé des frontières imposé par la France, l’affaiblissement du Pays qui a conduit à la perte de Tétouan en 1860 au profit de l’Espagne et un peu plus tard à la partition du Maroc entre la France et l’Espagne. C’est la première fois dans l’histoire de la colonisation qu’un pays se trouve divisé en deux protectorats avec une zone internationale à Tanger.

               2 - Lors de la lutte d’indépendance du peuple algériens, plus de 7000 résistants marocains ont rallié l’ALN algérienne après l’indépendance du Maroc. Car ils ne concevait pas la non indépendance de tut le Maghreb. Plusieurs ont trouvé la Mort dans les combats aux côté des résistants algériens.

               3 - à l’indépendance du Maroc, Mohammed V a refusé l’offre de la France de restituer les territoires annexés par la France (Tindour, Bechar, Maknadssa, Jbilat, Adrar, etc) en contrepartie de ne plus héberger les combattants du FLN. Le roi Mohammed V voyait cette proposition comme un « coup de poignard dans le dos » des « frères algériens » et parvint à signer un accord le 6 juillet 1961 avec le chef du Gouvernement provisoire de la République algérienne, Ferhat Abbas. En vertu de cet accord la discussion de la question des frontières interviendrait après l’indépendance de l’Algérie. A leur indépendance, les autorités algériennes ont refusé de discuter du sujet alors même que lors du référendum d’indépendance en Algérie, les habitants de Tindouf indiquaient sur leur bulletin : « OUI à l’indépendance, mais nous sommes marocains » .

               4 - En 1975, le Maroc récupère ses provinces du sud « Sahara Occidental » et que fait l’Algérie ? En 39 ans (de 1975 à 2014), l’Algérie a dépensé 250 Milliards de $ en soutien aux séparatistes du Polisario (selon un journaliste algérien du site algérien Algerietime après une étude d’experts internationaux).

               5 - Après la bataille d’Amgala en 1976 entre le Polisario et le Maroc, ce dernier a fait prisonnier 126 soldats algériens ! C’est à dire que le Maroc est en guerre contre l’Algérie et non le Polisario.

              Conclusion  : Et vous avez le culot, Monsieur Omar33 de demander aux marocains de vous aider contre vos terroristes due le DRS a crée mais qu’il n’arrive plus à maîtriser. Ce qui serait logique, c’est de profiter de toute faiblesse de l’Algérie pour l’enfoncer pour au moins récupérer les territoires volés. ça serait très logique.

              Actuellement à chaque fois qu’il y’a réunion entre les pays du Sahel ou de l’Afrique du Nord pour discuter du terrorisme, l’Algérie fait tout pour que le Maroc ne soit pas invité. Et pour cela elle a les moyens financiers pour arriver à ses objectifs sataniques.

              Je rappelle qu’en 1963, ce sont les algériens qui ont enclenché la guerre des sables et non le Maroc comme le prétend les médias algériens. Et cette info est vérifié et validé par des moujahidines et des ex-responsables du FLN.

              Rappeler moi une seule fois ou l’Algérie a aidé le Maroc.

              Soyez humble et honnêtes et reconnaissez vos erreur, car le chemin reste long pour bâtir les rêves des peuples.

              Afin de vous raffraichir la mémoire voici une vidéo du grand résistant et responsable ALN algérienne qui parle :https://www.youtube.com/1

              Kezzaz candidat algérien aux dernières présidentiels parle du Marochttps://www.youtube.com/2
              https://www.youtube.com/3
              https://www.youtube.com/4  (à partir de la minute 35 : Chaîne Algérienne et Analyste politique algérien).

              https://www.youtube.com/5
              https://www.youtube.com/6
              https://www.youtube.com/7
              https://www.youtube.com/8
              https://www.youtube.com/9


            • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 22 juillet 2014 22:27

              Le vrai problème de ces 3 pays n’est pas le terrorisme mais l’immobilisme et la corruption.
              Le terrorisme n’est qu’une surinfection qui s’ajoute.
              Eradiquer le terrorisme ne changera rien à leurs problèmes de fond.


              • OMAR 23 juillet 2014 01:54

                Omar33

                Vous n’êtes pas loin de la vérité.

                Sauf que les gros bonnets de la mouvance terroriste émanent ou ont fait partie du Pouvoir.
                Exemple : Abbas Madani, chef du FIS..

                Ce qui explique l’immobilisme, car les peuples sont pris entre l’enclume (le Pouvoir) et le marteau (les terros).


              • zygzornifle zygzornifle 23 juillet 2014 14:19

                c’est aux Musulmans de faire un gros ménage chez eux .....


                • Pelmato 24 juillet 2014 12:49
                  Maroc-Algérie-Tunisie : mettons-nous au moins d’accord pour lutter ensemble contre la nébuleuse terroriste… et contre l’exploitation du Gaz de Schiste dans ces pays…

                  http://cemagas.org/


                  • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 24 juillet 2014 20:53

                    Lutter contre la nébuleuse terroriste ? Il faut faire une « marche blanche ».


                    • smilodon smilodon 27 juillet 2014 13:56

                      Les gouvernements de ces pays sont eux-mêmes, à leurs façons, « terroristes » !..... Je ne parle pas des peuples de ces pays !... Eux sont comme nous. Droit de vote ou pas !... Arrêtons de mélanger les peuples et leurs gouvernements actuels !..... Les uns et les autres n’ont souvent plus grand chose en commun avec l’histoire de chacun de ces pays !... La vraie question à l’heure de la pensée « universelle » (mondialiste), c’est celle-ci : ai-je encore le droit de penser par moi-même ????.... Non seulement on m’en laisse encore le droit (mais de moins en moins), mais en plus, penser par moi-même est un « devoir » !... Le « devoir » survivra encore quand le « droit » sera aboli !.... Adishatz.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès