Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Maroc : interrogations sur le rôle de la presse indépendante après (...)

Maroc : interrogations sur le rôle de la presse indépendante après l’incarcération du journaliste Ali Anouzla

L’incarcération d’Ali Anouzla directeur du journal Lakome interpelle à plus d’un titre. Est ce qu’on avait vraiment besoin de ce tollé international qui va « des préoccupations » du département d’Etat à la condamnation des ONG internationales dont Amnesty International et HRW notamment ? Le département d’état toujours en donneur de leçons avance que « Nous conseillons vivement aux autorités marocaines de traiter l’affaire de M. Anouzla de manière équitable et transparente, conformément à la loi marocaine et aux obligations internationales et procédures régulières du Maroc ».

Pour Amnesty international « La perspective de voir Ali Anouzla faire face à un procès inéquitable sur des charges de terrorisme, est extrêmement préoccupante et devrait avoir un effet paralysant sur la libre expression au Maroc ». Pour sa part, Human Rights Watch a appelé les autorités marocaines à libérer le journaliste « à moins d'avoir la preuve que l'article mis en cause constituait une incitation à la violence imminente. » « Ali Anouzla comme d’autres journalistes dans le monde, estime que son travail consiste à informer et rapporter ce que Al-Qaïda et ses affiliés disent et font », a déclaré le directeur par intérim de l’ONG au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, Joe Stork.

Dans le pays par contre, de grandes formations politiques, l’Istiqlal le RNI, le Mouvement Populaire le MDS au lieu de garder une certaine neutralité dans cette affaire et préserver la présomption d’innocence n’ont pas hésité à enfoncer le journaliste incriminé parlant même de « 5éme colonne ».

Au-delà de ces réactions, il faut préciser que l’époque d’incarcération des journalistes, sauf s’ils commettent des délits de droit commun est révolue. Pour ma part, même si je ne suis pas d’accord avec la ligne éditoriale de M Anouzla et son site Lakome, je pense que les lourdes charges portées contre lui ne peuvent avoir seulement comme fait déclenchant la mise en ligne du lien de la vidéo de propagande d’AQMI. Faire une publicité indirecte pour Al Qaida, cette nébuleuse terroriste en publiant le lien est certes une erreur flagrante mais de là à rendre l’auteur des faits complice de terrorisme, une sorte de traitre est difficile à admettre. Il ne s’agit pas pour moi d’interférer dans l’instruction en cours qui est susceptible de conduire à non-lieu qui ferait honneur à la justice marocaine à mon avis mais d’exprimer un point de vue largement partagé.

La vraie question qui se pose à mon avis avec ces journalistes dits indépendants comme M Anouzla c’est qu’ils remplissent leur mission de journalistes quand ils dénoncent les injustices, les passes droits, la corruption, le laxisme et en général les défaillances dans la gestion du pays. Mais quand ils s’érigent en portes paroles des séparatistes et des ennemies de notre intégrité territoriale qui veulent saucissonner le pays comme l’ont déjà fait les colonisateurs français et espagnols, quand ils font dans l’insulte gratuite, quand ils versent dans la calomnie, quand ils attaquent de manière éhontée le système monarchique qui reste quoi qu’on en dise le garant de notre unité et est l’objet de l’unanimité des marocains, ils ne font pas honneur à leur profession. Ils ne font pas aussi honneur à leur profession aussi quand ils passent sous silence les avancées notables de notre pays, faisant croire à leurs lecteurs que rien ne marche dans ce pays , le montrant au bord de l’abime pour pousser sa jeunesse au désespoir et préparer éventuellement des interventions étrangères

Faut-il pour autant leur faire des procès, je pense personnellement que non. Il faut corriger les dérives de ces plumes par la plume en montrant notamment qu’ils nagent à contre-courant, que le pays avance malgré ses faibles ressources. Ce que j’essaie modestement de faire sur ce site et ailleurs. Qui peut nier que Mohammed VI a transformé le Maroc en un vaste chantier, parcourant quotidiennement le pays de long en large, initiant des projets de développement, en assurant personnellement le suivi et l’exécution : infrastructures, énergies renouvelables assainissement et réhabilitations urbaines et a mené dès le début de son règne la lutte contre la corruption et le trafic de drogue.

Le pays a recouvré ses capacités d’investissement perdu dans les années 80 et 90. Le PIB a plus que doublé en 10 ans. Plus de deux millions de marocains ont été tiré du seuil de pauvreté Ayant le PIB par habitant le plus bas du Maghreb, il a le SMIG le plus haut et ses cadres sont les mieux payés. Le taux d’analphabétisme qui était de plus de 50% au moment de l’accession de Mohamed VI au trône est passé à 30% pour être ramené à 20% en 2016 et être éradiqué dans les années 2020. La Lutte contre la pauvreté et la consécration des droits de la femme avec le nouveau code de la famille « Moudawana ». Cette réforme voulue et imposée par le Roi aurait pu être beaucoup plus audacieuse sans les réticences de certains milieux conservateurs notamment islamistes.

La réconciliation des marocains avec leur passé récent avec l’Instance Equité et Réconciliation. La couverture médicale est en phase d’être réalisée pour tous. A l’accession au trône du roi, le pays comptait 300 km d’autoroute, 1400 km actuellement couvrent les principales villes du pays et 1800 km en 2015 en desservant le pays du nord au sud, d’est en ouest. Les plans d’électrification et d’adduction en eau potable sont passés de 50% à plus de 90% actuellement. Ces chiffres sont facilement vérifiables sur le net. Le pays est doté d’un cape et d’une vision 2020 et de plans sectoriels en cours de réalisation dans les infrastructures, l’industrie, l’agriculture, l’énergie avec le plan solaire et le tourisme.

Sur le plan politique, les réformes constitutionnelles initiés par le Roi qui étaient regardés avec scepticisme et présentées de manière caricaturale comme des « réformes en trompe l’œil » sont des avancées notables sur le chemin de la démocratisation du pays. J’ai eu largement le temps de le démontrer dans d’autres articles sur ce site. Aucune trace de ces réalisations dans les écris de ces journalistes dit indépendants.

Un large chemin est encore à parcourir car des insuffisances subsistent. Je ne vais pas en faire un état exhaustif mais citer les plus importantes à mon sens et qui concernent, la justice, l’enseignement, la corruption mais surtout les maux dont souffre le monde politique, incapable notamment d’être en phase avec les dispositions avancées de la nouvelle constitution. Car la résorption de ces insuffisances conditionne à mon sens l’atténuation ou la disparition de toutes les autres, notamment les précarités dont souffrent de larges couches de la population du pays.

Montrer et expliciter les insuffisances et les maux qui gangrènent le monde politique et la société marocaine mais aussi pointer et mettre en exergue les avancées du pays. C’est le crédo d’un journaliste dit indépendant ou un journaliste tout cours. Ni Candide de Voltaire « Tout est bien dans le meilleur des monde » d’une certaine presse qui utilise un langage ou écris de bois intolérable et qui applaudit à tous vents, ni ceux qui désespèrent de ce pays.

NB : cet article publié sur mon blogue a été repris sur le site d’information marocain lemag.ma.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • FYI FYI 17 octobre 2013 13:28

    Il n’y a nul part ailleurs la liberté de la presse, sinon depuis belle lurette tout l’ordre établit serait tombé comme un château de carte et c’est ce qui est entrain d’arriver avec l’éveil des consciences progressifs actuels.

    Que dire effectivement de ce M6. Il est franc-maçon et a été initié à Bordeaux. Le Maroc est un pays sioniste avant tout.

    Les avancées que vous soulevez est avant tout lié à un éveil des consciences surtout entretenu par la diaspora qui s’appelle les MRE (Marocain résident à l’étranger).

    Ce M6 ressemble beaucoup au nouveau pape actuel, qui est je vous le rappel un jésuite, ce qui n’est jamais arrivé auparavant.

    Ces personnages essayent de paraître sous leur meilleur jour car désormais ils savent que leur jour risque d’être abrégé. Il suffit pour s’en convaincre de constater les différents couacs de cet individu M6. La libération d’un pédophile, le cadeau de collier à Israël etc ... bref c’est pas très reluisant tout de même.


    •  Mohamed Takadoum (alias Bouliq). M Takadoum alias Bouliq. 17 octobre 2013 14:31

      « Que dire effectivement de ce M6. Il est franc-maçon et a été initié à Bordeaux. Le Maroc est un pays sioniste avant tout. ».

      Tiens je ne savais pas qu’on pouvait être musulman et franc maçon. IL a été initié à Bordeaux ; vous étiez la ? Quelles sont vos sources sinon vous faites dans la diffamation et la calomnie que je dénonce dans mon article et vous savez ce que cela signifie pour vous..

      Vous faites dans l’insulte grotesque aussi quand vous affirmez que le « Maroc est un pays sioniste ».


    • FYI FYI 17 octobre 2013 15:27

      Ah tiens je diffame smiley Tous les dirigeants côtoyant la France Afrique sont francs-maçons, rien de nouveau sous le soleil.

      Effectivement la franc-maçonnerie est une obédience donc une religion ou un dogme à votre convenance et surtout selon votre niveau de conscience.

      Vous êtes étonnés qu’un prétendu musulman soit un franc-mac, mais certain se dise même musulman-laïque ...

      Et la libération du pédophile cet été 2013 par la « grâce » de m6 est de la diffamation aussi ?

      Essayez d’avoir plus de recul avant de crier au loup.

      Mes sources ? Mes recherches, vous devriez vous en inspirer.

      Enfin pour terminer, ne confondez pas liberté d’expression et diffamation.


    •  Mohamed Takadoum (alias Bouliq). M Takadoum alias Bouliq. 17 octobre 2013 16:16

      Vous confirmez donc que vous n’avez pas de preuves à vos affirmations. Des généralités sur la France Afrique ne veullent rien dire .Quand à affaire de libération du pédophile,c’ est une erreur corrigée grâce à la vigilance et à le mobilisation de la société civile marocaine.La grâce est retirée et le bourreau est en prison.

      Les responsables de ce dysfonctionnement de l’appareil judiciaire ont été sanctionnés, et les parents des victimes ont été reçus par le Roi


    • OMAR 17 octobre 2013 20:43

      Omar 33

      Salut Bouliq :

      Il y a énormément de similitudes entre le peuple marocain et le peuple algérien.
      Ce qui prouve leur origine commune.

      Et des coïncidences.

      Ainsi quand Ali Anouzla est arreté au Maroc, c’est Abdelghani Aloui qui est aussi incarcéré en Algérie.
      http://bidanetmoultinfos.unblog.fr/2013/10/14/algerie-quand-le-regime-de-bouteflika-arrete-et-incarcere-des-blogueurs-pour-les-intimider/

      Et quand vous écrivez :"... ils attaquent de manière éhontée le système monarchique qui reste quoi qu’on en dise le garant de notre unité et est l’objet de l’unanimité des marocains...."., c’est le même motif qu’avance le Pouvoir algérien...

      Sincèrement, j’ai apprécié le fait que vous ayez consacré un article à ce journaliste, mais honnêtement, et vous avez raison, un chemin large mais aussi très long reste à parcourir..

      Sinon, saha Aidkoum..


      • Chris De Baün 18 octobre 2013 12:36

        Il n’y a rien de libre, de démocratique ou d’indépendant au royaume du riche roi des pauvres, « TOUT » est sous la coupe du roitelet et de ses « laquais » ..... !
         smiley


        • Bruce Baron Bruce Baron 18 octobre 2013 20:47

          On dira ce qu’on voudra, il y a eu quand même eu quelques progrès dans les droits de l’homme au Maroc depuis 30 ans.


          • bram 20 octobre 2013 14:43

            Heureusement que vous êtes là pour faire un peu de pub pour le Makhzen, comme si les journalistes qui le critiquent, courent les rues des villes du Maroc,
            les « avancés » que vous nous vantez, on y droits tout les jours et dans toutes sortes de médias,

            est ce qu’il y a un seul journaliste de média « traditionnels » qui critique la monarchie ?

            NON !! aucun,
            pourtant c’est bien le roi qui prends toutes les vrais décisions politiques, sans qu’on ne puisse entendre aucune critiques envers ses choix, (qui sont bien sûr, tous, forcément intelligents, justes, visionnaires, et qui à chacun de ces choix, nous fait faire des bond dans la modernité..)

            et celui qui ose prendre ce risque de critiquer, se fait accuser de (...pousser sa jeunesse au désespoir et préparer éventuellement des interventions étrangères..)
            rien que ça ?!, là, c’est vraiment minable de votre part d’en arriver a une telle conclusion,

            c’est votre conception de la démocratie ?

            résultat : le journaliste se retrouve dans une cellule avec des terroristes.

            (...Mais quand ils s’érigent en portes paroles des séparatistes..)
            donc d’après vous, les séparatistes n’ont pas droits à la parole ? c’est encore votre conception de la démocratie ? eh ben, en tout cas, c’est la même que celle du Makhzen, ou on est avec lui, ou est contre lui. pas de place pour la nuance..

            alors que le travail des ces « journalistes dits indépendants comme M Anouzla » - (et déjà j’en conclu que vous n’en faites pas partie !) - est justement d’éveiller la jeunesse, de la responsabiliser, quelle se sente concerné, alors que tout les autres médias cherchent à l’endormir, a la cerner et à l’emprisonner avec des « ligne rouges », et des « constantes » etc..

            ...malheureusement, le chemin qui reste à parcourir est encore très long...


            •  Mohamed Takadoum (alias Bouliq). Bouliq. 20 octobre 2013 15:28

              Le Makhzen n’a pas besoin de moi pour faire sa pub. Vous le savez très bien ; vous venez juste de vous inscrire sur Agora pour me répondre et c’est votre droit.

              Pour le reste, reliser mon article « il ne porte pas seulement sur de la propagande » mais exprime une triste réalité de mon point de vue bien entendu.


            • bram 20 octobre 2013 19:02

              Quand on lit votre article, on conclut, que l’emprisonnement d’Ali est certe exessif, mais qu’il a comis une erreur flagrante.(votre avis est définitif, pourtant c’est une question ouverte, et selon le point de vue qu’on adopte, on peut considérer une faute, ou bien « avoir simplement fait travail » !!)
              en plus vous mettez le doute sur ses vrais motivations, qu’il aurait peut-être des arrière pensées séparatistes ??
              ensuite, j’ai lu plusieurs articles de mrs Ali Anouzla, je n’ai jamais lu de propos insultant ou calomnieux de sa main, éclairez moi si je me trompe, donnez nous des exemples, d’autant que je crois qu’il a intérêt de ne pas comettre ce genre d’erreurs,(insulter gratuitement, surtout la monarchie) est facilement attaquable par la justice, aux ordres, du royaume du maroc,
              et vous allez jusqu’a le comparer avec le collonisateur français,

              que reste-t-il a défendre dans une personne décrite de cette manière, en plus d’avoir fait un pont a Alqaeda, autrement dit, Ali mérite ce qu’il a subit,(..et nous, on va etre getill et humain et le défendre quand même...)

              «  »Ils ne font pas aussi honneur à leur profession aussi quand ils passent sous silence les avancées notables de notre pays«  »

              pourquoi es ce qu’un journalistes qui doit critiquer, devrait obligatoirement contre balancer en faisant des éloges ?? de quel école viennent des régles comme celle là, si ce n’est celle de l’ignorance ! allez dire ça a un « charlie habdo », ou a un « canard enchainé », vous le journaliste éclairé.et sans même parler des extrèmes, voyez les unes d’un journale comme Marianne ou encore d’autres,.. voir un kiosque chez nous au maroc, il y a plein de titres, plein de couleurs, mais dès qu’on gratte un peu, il sont pratiquement tous sur le même rail,

              c’est votre droit de defendre la monarchie, je ne sais pas ce que vous pensez au fond de vous, mais a travers ce que vous ecrivez, vous faites partie de ces personnes qui frappent sur des politiques, et toutes ces personnes que nous savons tous sans réel pouvoir, mais qui n’osent pas regarder droit dans les yeux le vrai pouvoir, et par là représenter une vraie agoravox..


              •  Mohamed Takadoum (alias Bouliq). Bouliq. 20 octobre 2013 23:54

                Vous ne voulez vraiment pas lire cet article. J’ai dit clairement que je suis contre l’emprisonnement des journalistes et pas seulement M Anouzla.
                 Voir les articles que j’ai consacré à Rachid Nini sur ce site et ce pendant qu’il était en prison alors que beaucoup de monde lui a tourné le dos y compris parmi ses amis proches.

                 Je n’ai rien imputé personnellement à M Anouzla, J’ai dit ce que je pense des journaliste dits indépendants. J’ai avancé que la publication de ce lien ou de cette vidéo est une erreur qui ne justifie nullement son incarcération.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès