Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Noam Chomsky : « La Syrie va droit au suicide »

Noam Chomsky : « La Syrie va droit au suicide »

Entretien avec Noam Chomsky qui évoque les négociations Israélo-palestiniennes et la situation en Syrie.

Par Frank Barat pour Le Mur a Des Oreilles – conversations pour la Palestine.

(le 06/09/2013)

LMaDO (Frank Barat) : Quelle est la définition de « négociations » dans le dictionnaire israélo-américain ? Et pourquoi l'Autorité Palestinienne joue-t-elle le jeu ?

NC : Du point de vue des États-Unis, les négociations sont un moyen pour Israël de continuer d'appliquer ses politiques systématiques de confiscation de tout ce qu'il veut en Cisjordanie, de maintien du siège de Gaza, de séparation de Gaza d'avec la Cisjordanie et, bien sûr, d'occupation du plateau du Golan Syrien. Tout ça avec le soutien total des États-Unis. Comme depuis plus de vingt ans ans et l'expérience d'Oslo, le cadre posé par les négociations offre simplement une couverture pour cela.


LMaDO : Pourquoi l'Autorité Palestinienne joue-t-elle le jeu et continue-t-elle de retourner à la table des négociations ?

NC : Probablement, en partie, en désespoir de cause. On peut se demander si c'est le bon choix mais ils n'ont pas beaucoup d'alternatives.

 

LMaDO : Selon vous c'est donc plus ou moins pour survivre qu'ils acceptent le cadre des négociations ?

NC : S'ils refusaient de se joindre à ces négociations, menées par les États-Unis, leur base de soutien s'effondrerait. Ils survivent principalement sur des dons. Israël s'est assuré qu'ils ne développent pas une économie productive. Ils sont une sorte de « Société Schnorrer », comme on dirait en Yiddish : vous pouvez juste emprunter et vous vivez avec ce qu'on vous accorde.

Ont-ils une alternative à cela ? Ce n'est pas très clair. Mais s'ils refusaient l'injonction des États-Unis à venir négocier, même sur des bases totalement inacceptables, ils perdraient du soutien financier. Et ils ont du soutien, de l'extérieur. Suffisamment pour permettre à l'élite palestinienne de vivre une vie plutôt décente – souvent fastueuse même – pendant que leur société s'effondre autour d'eux.

 

LMaDO : La chute, la disparition de l'Autorité Palestinienne serait-elle une mauvaise chose après tout ?

NC : Cela dépend de ce qui la remplacerait. Si, par exemple, Marwan Barghouti était autorisé à participer à la société civile à nouveau, comme l'a finalement été Nelson Mandela à son époque, cela pourrait redynamiser l'organisation d'une société palestinienne capable de faire pression, avec de réelles exigences. Mais n'oublions pas qu'ils n'ont que très peu d'options.

En fait, revenons vingt ans en arrière, au début des accords d'Oslo. Des négociations étaient en cours, les négociations de Madrid, pour lesquelles la Palestine était représentée par Haider Abdel-Shafi – homme de la Gauche Nationaliste, très respecté en Palestine. Il avait refusé les termes de négociations posés par Israël et les États-Unis, qui exigeaient que l'expansion des colonies se poursuive. Son refus a entrainé le blocage complet des négociations, qui n'ont donc abouti à rien.

Pendant ce temps, les Palestiniens de l'étranger, menés par Arafat, empruntaient une route secondaire via Oslo et prenait le contrôle des négociations. Haider Abdel-Shafi était tellement opposé à cela qu'il n'a même pas assisté à la mascarade de cérémonie où Clinton rayonnait pendant qu'Arafat et Rabin se serraient la main. Il n'est pas venu parce qu'il avait compris que c'était une véritable trahison. Lui avait agit selon ses convictions et n'avait donc rien obtenu.

Et nous n'obtiendrons rien sans un soutien important de l'Union Européenne, des pays du Golfe et, en fin de compte, des États-Unis.


LMaDO : D'après vous quels sont les réels enjeux des évènements actuels en Syrie ? Et quel peut en être l'impact sur la région ?

NC : La Syrie va au suicide. C'est une histoire horrible qui empire de jour en jour. Il n'y a aucune lueur d'espoir à l'horizon. Ce qui va se passer, si cela continue, c'est que la Syrie va finir par être divisée, probablement en trois régions : une région Kurde, qui est déjà en train de se former et qui pourrait se joindre d'une certaine manière au Kurdistan Irakien semi-autonome, peut-être par le biais d'une sorte d'accord avec la Turquie.

Le reste du pays sera divisé entre une région dominée par le régime de Assad – un régime horriblement violent, et une autre zone dominée par les différentes milices, qui vont des milices extrêmement malveillantes à d'autres plus laïques et démocratiques.

Pendant ce temps, Israël observe et apprécie le spectacle. Le New York Times de ce matin citait un dirigeant israélien exprimant son plaisir à voir les arabes se massacrer entre eux.

C'est également très bien pour les États-Unis, qui ne souhaitent pas non plus de solution à ce conflit. Si les États-Unis et Israël voulaient vraiment aider les rebelles – ce qu'ils ne font pas – il leur serait facile de le faire, sans intervention militaire. Par exemple, si Israël déployait des troupes sur le plateau du Golan (bien sûr il s'agit du plateau du Golan Syrien mais, de nos jours, le monde tolère plus ou moins, accepte même, l'occupation israélienne dans cette zone) ; s'il faisait juste ça, cela obligerait Assad à déplacer des forces vers le sud ce qui soulagerait un petit peu les rebelles. Mais rien ne laisse penser que cela va se passer. Ils ne donnent pas non plus d'aide humanitaire aux nombreux réfugiés qui souffrent. Ils ne font aucune des choses très simples qu'ils pourraient faire.

Tout cela laisse supposer qu'Israël et les États-Unis préfèrent que les choses se passent exactement comme elles sont en train de se passer, comme le relayait le New York Times de ce matin. Pendant ce temps, Israël peut célébrer son statut d' « Oasis au milieu du Désert » (« Villa in the Jungle », ndt) comme ils aiment s'appeler.

Un article intéressant d'Aluf Benn a paru dans Hareetz. On pouvait y lire que les israéliens s'amusent, vont à la plage et s'auto-congratulent d'être ce petit village paisible pendant que le reste de la région se déchire et s'entretue. Et, bien évidemment, Israël ne fait que se défendre. Ils aiment cette image et elle semble ne pas déplaire non plus aux américains.

Le reste n'est que fanfaronnades.

 

LMaDO : Que pensez-vous des discussions à propos de frappes américaines ? Cela va-t-il arriver ?

NC : Un bombardement ?


LMaDO : Oui.

NC : Eh bien, il y a un débat intéressant aux États-Unis à ce propos. L'extrême droite, qui est un peu en marge du panel international, s'y oppose – pas pour des raisons que j'approuve. Ils s'y opposent parce qu'ils disent : « Pourquoi devrions-nous résoudre les problèmes des autres et gaspiller nos ressources ? »

Ils demandent, littéralement : « Qui viendra nous défendre lorsque que nous serons attaqués puisque nous passons notre temps à aider les pays étrangers ? »

Ça, c'est l'extrême droite.

Pour savoir ce que pense la droite « modérée », nous pouvons lire des gens comme David Brooks du New York Times par exemple, considéré comme un analyste intellectuel de droite.

Pour lui, l'effort américain de se retirer de la région n'a pas un « effet modérateur ». Au contraire, il dit que la présence des forces américaines dans la région a un effet bénéfique. Cela améliore la situation, comme vous pouvez le voir en Irak par exemple. Mais si nous nous retirons, nous ne sommes plus capables de gérer et améliorer la situation.

Ceci est l'opinion la plus répandue des intellectuels de droite jusqu'aux les libéraux-démocrates, etc...

Alors il y a de grands débats pour savoir si « Nous devrions exercer notre Responsabilité de protéger ? »

Eh bien, jetez juste un oeil au bilan de la Responsabilité de protéger américaine. Le fait même que ces mots puissent être prononcés en dit long sur la culture morale et intellectuelle des États-Unis, et de l'Occident en général.

Sans parler du fait que c'est une grossière violation de la loi internationale.

La dernière trouvaille d'Obama est de dire que ce n'est pas lui qui a fixé la « ligne rouge » mais le monde, par le biais de ses conventions sur la guerre chimique. Eh bien, en effet, le monde a un traité à ce sujet, traité qu'Israël n'a pas signé et que les États-Unis ont totalement négligé, par exemple quand ils ont soutenu l'utilisation d'armes chimiques par Saddam Hussein. Aujourd'hui, cet épisode est utilisé pour dénoncer Saddam Hussein, et on oublie qu'il n'était pas seulement toléré mais clairement soutenu par le gouvernement Reagan. Évidemment, la convention sur la guerre chimique ne dispose d'aucun pouvoir coercitif.

La Responsabilité de protéger, ça n'existe pas. C'est une fraude. Une invention de l'Occident. Il existe deux notions de ce concept : la première a été votée par l'Assemblée Générale des Nations Unies, qui parle de « Responsabilité de protéger » mais ne donne aucune autorisation d'intervenir, sous quelque forme que ce soit, sauf sous les conditions de la Charte des Nations Unies. Il en existe une seconde version, adoptée seulement par l'Occident, les États-Unis et ses alliés, qui est unilatérale et dit que la Responsabilité de protéger permet « l'intervention militaire par des organisations régionales, dans la région qu'elles contrôlent, sans autorisation du Conseil de Sécurité. »

Si on le traduit en anglais, cela veut dire que les États-Unis et l'OTAN sont autorisés à utiliser la violence quand ils le décident et sans autorisation du Conseil de Sécurité. Voilà ce qu'est la Responsabilité de protéger dans le langage occidental. Si ce n'était pas si tragique, ce serait risible.

LMaDO : Merci professeur Chomsky, ce fut un plaisir de discuter avec vous.


 

Traduction : Ounsi et R.K-B

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

83 réactions à cet article    


  • alinea Alinea 19 septembre 2013 15:00

    Et quel plaisir pour moi donc ! Merci !


    • La mouche du coche La mouche du coche 19 septembre 2013 18:04

      Cet article nous montre un Chomsky extrêmement vicié. Ce sont les occidentaux qui attaquent la Syrie et non la Syrie qui se « suicide ». Toute sa réflexion est à l’avenant et traduit la volonté d’inverser la réalité (Israel, « oasis dans la jungle »), etc. Sa pensée est viciée, cherche sans doute à nous tromper. Nous devons faire attention. smiley


    • CASS. CASS. 20 septembre 2013 01:43

      Il reconnaît ce autoproclamé Ishrael criminel illégitime illégal à tous les niveaux, le plus grand et le plus ignoble de tous les mensonges historique, ça c’est insupportable !!


    • Pingouin094 Pingouin094 20 septembre 2013 09:34

      @La mouche du coche :
      « La Syrie va droit au suicide » ou « se fait-elle suicider » ? Que faîtes vous des centaines de milliers, des millions même de Syriens qui ont manifestés pacifiquement pendant des mois sous les balles du régimes Syriens.
      Je ne pense pas que vous allez me dire qu’en réalité, les centaines de milliers, les millions de manifestants qui ont défilés chaque vendredi en Syrie au printemps 2011 étaient tous des étrangers camouflés. Vu le nombre, ce serait la plus grande migration internationale de tout les temps.
      Vous allez me dire qu’ils étaient tous et en aussi grand nombre manipulé par les USA et Al Quaeda main dans la main ( concept interressant au demeurant ). Ce serait être extrêmement méprisant pour le peuple syrien, de croire qu’il puisse être ainsi aussi massivement manipulé.

      Le premier acte de suicide a été le fait de Bachar Al Assad, en réprimant par la force un mouvement de contestation social.
      Le second acte de suicide a été le fait des rebelles syriens, en se tournant vers la religion et en acceuillant à bras ouvert les jihadistes étrangers, une fois constaté leur incapacité à renverser le régime par les armes.

      Mais si les origines du suicide sont bien syrienne, ils sont nombreux à le pousser dans cette direction. La Russie en fournissant des armes aux régimes syriens pour bombarder sa population, de même que l’Iran et le Hezbollah en fournissant les conseillers militaires et les troupes de chocs ; mais aussi le Quatar et l’Arabie Saoudite en jouant avec le feu confessionnel en armant les rebelles favorables à ses interêts confessionnels ; et enfin l’ « occident » en jouant les moralisateurs, en attisant les braises internationales du conflit mais en restant totalement inactif concrètement (Noam Chomsky a raison sur ce point ).
      D’ailleurs, il n’y a qu’à voir le comportement d’Obama : pressé de tenir parole sur sa « ligne rouge », il n’a dans un premier temps parlé que de frappes punitives de faible ampleure, avant de s’empresser de prendre la main tendue par Poutine. On ne peut que s’en féliciter, tout en notant quand même qu’en la matière, on a connu l’ « Empire » plus va-t-en-guerre.


    • Jelena XCII 20 septembre 2013 09:41

      Le coco du 94 qui fait de la pub pour soutenir la gauche caviar du PS, hilarant.


    • Pingouin094 Pingouin094 20 septembre 2013 10:04

      A quel moment je soutiens la gauche caviar ?

      Je suis contre une intervention militaire en Syrie car je me refuse de choisir entre un dictateur et des islamistes. Et j’irais même jusqu’à dire que l’opposition « démocratique » pour ce qu’il en reste n’est pas exactement exaltante, tant je pense qu’elle a d’abord été formée à l’école de Washington aux vertus du libéralisme économique avant d’être formée aux vertues de la démocratie.
      C’est soutenir la gauche caviar que de dire ça ?

      Par contre, moi ce que je trouve hilarant, c’est de voir l’extrême gauche soutenir un ultra-capitaliste et un impérialiste de seconde zone comme Poutine. Sans parler de son passé au KGB... Celui qui doit se retourner dans sa tombe, c’est le vieux Léon ( Trosky ).


    • Jelena XCII 20 septembre 2013 12:16

      J’ai lu tous vos commentaires, vous refusez de voir la réalité en face et faites preuve de mauvaise foi en ajoutant des récits délirants sorti de votre imagination.

      Vous vous dites contre une intervention militaire (pas trop se mouiller), mais comme Assad il est vraiment trop méchant, « délivrer » le peuple à coups de bombes c’est quand même le devoir d’un pays dit démocratique.

      Ce qui est visible, maintenant que le PS est au pouvoir, c’est qu’il n’y a plus de gauche en France, ils mangent tous (NPA-PCF-FDG-Syndicats) du hot-dog en compagnie de leurs amis socialos.

      Le choix se résume à droite ou droite, choisis ton camp camarade.


    • CASS. CASS. 20 septembre 2013 13:21

      Pingouin vous dites « Que faîtes vous des centaines de milliers, des millions même de Syriens qui ont manifestés pacifiquement pendant des mois sous les balles du régimes Syriens. » mon pauvre ami vous ne savez pas encore Comment l’empire impérialo sioniste colonialiste et leurs adeptent, s’y prennent pour infiltrer des patries souveraines et peuples et organiser des coups d’états
      ,afin de semer leur chaos démoniaque criminel, leurs mensonges et toutes leurs monstruosités,leurs massacres leurs vols et pillages. puis non pas des milliers de manifestants syriens, leurs images à la hollywood sont bien connues pour tromper des gens comme vous qui ne sont plus que des robots formatés .des manifestants syriens infiltrés par des escadrons dela mort etc, des snippers israeliens and co sur les toits etc. ; C’est un fait en france ils si s’y ont pris autrement ,les sayanim les cohenbendits,les traitres giscard pompidou et cie.pôve naze que vous êtes.


    • CASS. CASS. 20 septembre 2013 14:44

      Jelena : ça ne sont plus droite centre ou gauche, c’est sionisme ou sionisme,organisation sciemment cultivée par des moyens tous plus abjectes , mensongers et criminels les uns que les autres de la paranoïa serrial killer mondialisée. pour image « le graal est au main de la morgane maléfique, c’est le régne du mal des ténébres et de Mamon ».son fils est devenu jésus fils de mordekaï et des anciennes hordes des huns des khazars des mongols , d’Attila... Turks, pharisaÏsés dont les rothschilds les nétanyahu les winsors etc..


    • CASS. CASS. 20 septembre 2013 15:07

      dieu sauvage du sorcier de la tribu des Génites (de la péninsule arabique,d’ arabie saoudite actuelle) qui squattait au pays de sina. Sorcier qui était connu pour faire des miracles à travers des sacrifices humains qu’il disait destiner à un dieu sauvage. Ali le fit venir à lui, le sorcier introduisit le rite de la circoncision et le dieu Jaho/yahvé/El schaddaï chez la tribu (dites) hébreux qui étaient arrivés en étrangers dans le coin.C ’est ce yahvé ( leur extra terrestre)qui serait apparu à un Abraham( plagiat honteux de brahma), un descendant direct d’Ali, avec ces mots Ani ha El Schaddaï. Il exigea de nombreux sacrifices humains, beaucoup de guerres et fit un pacte avec la tribu hébreux( le pacte de sang hébreu). (...).Tous les crimes des hébreux se trouve dans le livre d’un dit Moïse(plagiat de sargon 1er) à une certaine hester (plagiat de histar). Celui -ci devrait s’appeler le livre de Mordhekaï(Mardochée), d’après le plus grand malfaiteur de l’écriture sainte,dont personne ne sait pourquoi elle s’appelle sainte alors qu’elle devrait s’appeler l’histoire criminelle des hébreux. On peut y dénombrer plus de soixante dix massacres et génocides, sans compter les crimes,les pillages,les viols , l’inceste et autres atrocités.Le pire est qu’aucun de ces crimes n’est jamais puni. Au contraire c’est Yahvé qui ordonne ces méfaits.


    • alberto alberto 19 septembre 2013 15:11

      Heureusement qu’il reste quelque fanal comme lui , pour se repérer dans le brouillard !

      Bravo !


      • howahkan Buddha 19 septembre 2013 15:18

         

        NC : La Syrie va au suicide. C’est une histoire horrible qui empire de jour en jour. Il n’y a aucune lueur d’espoir à l’horizon. Ce qui va se passer, si cela continue, c’est que la Syrie va finir par être divisée, probablement en trois régions : une région Kurde, qui est déjà en train de se former et qui pourrait se joindre d’une certaine manière au Kurdistan Irakien semi-autonome, peut-être par le biais d’une sorte d’accord avec la Turquie.

        Le reste du pays sera divisé entre une région dominée par le régime de Assad – un régime horriblement violent, et une autre zone dominée par les différentes milices, qui vont des milices extrêmement malveillantes à d’autres plus laïques et démocratiques.

        -------------------------------------------------------------

        ceci n’est que l’expression de son vœux le plus cher.........

        car nul ne sait la suite...........ceci est un fait,pas une opinion....


        • alinea Alinea 19 septembre 2013 15:24

          Chomsky dénonce, enquête mais n’a pas d’opinions, au sens ordinaire du terme ! Il est brut d’objectivité !


        • La mouche du coche La mouche du coche 19 septembre 2013 18:05

          C’est l’inverse. Il est totalement subjectif en ne prouvant rien de ce qu’il dit. 

           smiley

        • CASS. CASS. 20 septembre 2013 01:19

          « régime de Assad – un régime horriblement violent, » Chomsky a un probléme à ce niveau, tient donc lui aussi est un adepte de l’inversion accusatoire de la propagande mensongére, un manipulateur. Il me déçoit, je pensais que c’était un homme bien. et bien non ! .


        • Pingouin094 Pingouin094 20 septembre 2013 10:07

          @CASS : Ah bon, le régime d’Assad n’est pas violent ?

          Transmis aux libanais, occupé pendant des décenies par l’armée syrienne ;
          Transmis Raffic Hariri, catapulté au ciel par une bombe des services secrets syriens ;
          Transmis à tous les opposants politiques syriens qui bien avant le printemps 2011 ont eu le droit à des tabassages en règle sur le trottoir par les miliciens du régime, ont eu le droit à des détentions arbitraire et à se faire torturer dans les centres de la police syrienne

          Transmis également aux syriens bombardés par l’aviation syriennealors qu’ils faisaient la queue devant des boulangeries à Alep et ailleurs ...

          Il est « hilarant » de voir que quand ce sont les USA qui bombardent les populations civiles au nom de la guerre contre le terrorisme, la moindre bavure leur est immédiatement repproché (et à raison ). Par contre, quand c’est Assad qui combat le terrorisme, personne ne fait le compte des victimes civils parmi son propre peuple que causent « bavures » !!!


        • CASS. CASS. 20 septembre 2013 18:13

          Pingouin « Transmis Raffic Hariri, catapulté au ciel par une bombe des services secrets syriens  » non par une bombe du Mossad et de ses adeptes mon cher , afin de virrer l’armée Syrienne du Liban afin que le ishrael puissent attaquer le Liban , démunie d’une armée de défense sans l’armée de résistance syrienne. (dites donc le Gôlan est syrien ,par ex ; non !)vous noterez qu’ensuite et comme de bien entendu ils ont accusé le Hezbollah et son armée de résistance , née de l’attaque impérialo sioniste organisée contre l’indépendance du LIBAN et des libannais ainsi de son territoire maritime très interessant. vous noterez qu’aprés avoir accusé leur alQaîda (madin saoudite/US ,shrael anglo saxons) du 11.9 bush a comme de bien entendu accusé ensuite Perse Iran ; , il vont en accusé qui après, la Chine,la Russie, Chavez.... Vous êtes complétement débilisés et incultes Pingouins ou quoi !!


        • alinea Alinea 20 septembre 2013 19:57

          Je vois que vous avez bien compris Chomsky ; c’est bien ! smiley smiley


        • CASS. CASS. 21 septembre 2013 12:56

          Excellent commentaire de St Just , clair net et précis. Vraiment Bravo !!


        • mario mario 19 septembre 2013 15:47

          Noam Chomsky : « La Syrie va droit au suicide »

          pas d’accord ! la syrie se «  »fait suicider«  » et on sait par qui.

           il me semble ensuite que c’est l’amérique qui va au suicide aussi bien économiquement (voir la fed ce jour) que militairement ( ils commence a comprendre que l’arsenal des russes et chinois est fort important )

          noam Chomsky n’a pas biaisé dans ses réponses afin de s’adresser a qui ?

           


          • Reflexions 20 septembre 2013 01:11

             

            LA CREATION DE LA FRACTURE NORD/ SUD (de l’Atlantisme ) AU XIII EME SIECLE

             Notre Histoire Euro Orientale a quittée son lit lorsque, en Europe, et en France, en 1314, ont été exterminés les Templiers, moines soldats du Christ, qui étaient porteurs d’une véritable politique de rapprochement entre l’Europe et l’Orient, entre le Christianisme et l’Islamisme ......

            Cette politique de rupture avait été annoncée par la condamnation en 1277 par l’Evèque Tempier, de Saint Thomas d’Aquin, Grand Théologien du Christianisme au XIII ème siècle,et de nombreux autres philosophes de la Sorbonne à Paris, qui commentaient la pensée d’Avicenne ( Ibn Sina ) d’Averroès( Ibn Rush ), les interprétations de la pensée d’Aristote, celles de grands penseurs Musulmans comme Al Farabi, Al Ghazali, Al Kindi. Saint Thomas d’Aquin, dans sa réflexion théologique, était en train de construire une passerelle conceptuelle entre la Bible et le Coran, passerelle dont on mesure aujourd’hui combien elle était nécessaire pour dépasser la logique conflictuelle de deux Mondes faits pour vivre ensemble, de deux Mondes prêts à fusionner ....de deux Mondes qui commençaient à se connaître, à s’estimer.....

            Saint Thomas en intégrant la pensée d’Aristote dans sa reflexion théologique faisait la même démarche conceptuelle que les théologiens musulmans qui intégraient la pensée d’Aristote dans leurs réflexions ; c’est justement cela qui inquiétait l’Eglise qui redoutait que le cheminement des deux réflexions aboutissent a une jonction, au moins sur la terrain de la philosophie, des pensées chrétiennes et musulmanes. Ce qui aurait été un grand pas vers une convergence théologique, et pourquoi pas, par dela les dogmes, un dépassement, un synchretisme des 3 Livres.

            Le massacre des Templiers, en supprimant les relations physiques des deux mondes, a stoppé cette dynamique. L’Eglise, une fois l’Orient écarté, a pu admettre les thèses de Saint Thomas, qui comme la recherche des théologiens musulmans, ouvraient la voie vers la pensée Moderne.

            Cependant, certains politiques et religieux avaient appris, au début du XIII eme, qu’un Nouveau Monde se trouvait à l’Ouest. Cette connaissance leur venait des Templiers qui avaient pris connaissance des cartes de géographes arabes, synthèses de cartographies grecques, romaines et egyptiennes, cartes que les Templiers avaient ramenées d’Orient et traduites de l’Arabe. Dans ces cartographies était fait mention d’un « Monde » à l’Ouest, gorgé d’or et de richesses. Il n’est pas exclu que des marins Templiers ( dont le port était la Rochelle ) aient mis le pied sur le Nouveau Monde a cette époque.Certains, pour se réserver la « Découverte » puis ensuite la Conquête de cet Eldorado, ont alors décidé de briser les ponts que les Templiers, moines soldats du Christ construisaient entre l’Europe et l’Orient. La décision est prise, par les Latins, d’exterminer les Templiers avec l’accusation « d’hérétiques » ; ce qui était une injure faite à ces moines soldats à l’éthique parfaite, dont les valeurs morales et chevaleresques avaient suscitées un grand respect des Musulmans de Palestine.

            C’est la naissance des « Temps Modernes ».

            La naissance des Temps Modernes commence, donc, le jour de l’extermination des Templiers en 1314 et de la confiscation de leur Trésor dont la connaissance du Nouveau Monde etait la pièce maitresse, le Graal. La préparation pendant 150 ans de la « Découverte » du Nouveau Monde est, d’ailleurs la première grande manipulation de l’Histoire des Temps Modernes.
            Ce jour là, nous sommes entrés dans une période ou l’Histoire est, depuis, en arrêt sur image. La fracture Euro Orientale est, depuis, la pierre angulaire de toute notre réalité ; le lieu des conflits, la Palestine, toujours le même ..... la Pensée, la Philosophie, la problématique qui rythment notre actualité ont pris naissance ce jour là. La cassure Occident/Orient..... la notion même d’« Occident » est née ce jour là, en 1314.......

            L’Atlantisme, en politique, est l’expression actuelle de ces Vieux Concepts Fossiles, dépassés, obsolètes qui remontent à ce choix sinistre fait au XIII eme siècle, d’abord par les Latins, puis repris ensuite et amplifiés par les Anglo Saxons. ....
            Les États-Unis, actuellement, sont les plus ardents défenseurs de ces Vieux Concepts. Les États-Unis ont été, hier, le fruit de la rupture « Euro Orientale » au XIII eme siècle, et sont, aujourd’hui les plus fervents défenseurs de son maintien . Cela se comprend, car leur leadership est directement lié à ce Vieux Concept de la Fracture Nord Sud. Toute leur stratégie, depuis plus d’un siècle, et notamment depuis la raréfaction de l’or américain au XIX em siècle, vise à maintenir et à alimenter cette Fracture Nord/Sud dont ils sont issus. Le « Choc des Civilisations » est d’ailleurs la dernière expression puérile de ce concept....
            Les États-Unis sont le fruit d’une Histoire biaisée ; d’une Histoire parallèle ou une partie du Monde ( l’Orient ) a été artificiellement écarté des veines naturelles de l’Histoire, ou l’Europe a été artificiellement séparée de son prolongement Oriental. Cela nous a donné ces 5 siècles (de 1500 à 2000) ou l’Histoire parallèle, biaisée, s’est heurtée avec la pulsion naturelle de l’Histoire qui, inévitablement resurgira pour épanouir un monde multipolaire ou Europe, Orient, Laïcité, Religions, Amériques, Extrême Orient, Afrique pourront se conjuguer, fusionner.... Dans l’attente de cette résurgence inévitable, les tenants des Vieux Concepts Atlantistes (de la fracture Nord/Sud ) continuent à vouloir régenter le Monde , à donner des leçons à l’Europe en distribuant leurs jugements « Vieille Europe, Jeune Europe », à l’Orient en leur jouant le scénario catastrophe du « Choc des Civilisations .. » et leurs guerres injustes et illégales en Irak et en Afghanistan,en Syrie aujourd’hui, aux Amériques avec le soutien de putschistes et autres marionnettes, aux Amérindiens en leur faisant un sort indigne, aux Extrêmes Orientaux en prétendant leur donner des leçons d’humanisme ( ex Corée du Nord ) alors qu’ils sont reponsables d’Hiroshima et de Nagasaky.....

             Tous ces discours, toutes ces stratégies, tous ces concepts sont dépassés........

            L’Europe, quoiqu’on en dise, regarde de nouveau vers l’Orient ; l’Amérique Latine se libère de la tutelle des États-Unis, les Américains ( et Étasuniens ) ouvrent les yeux et rejètent ces stratégies unilatérales ; les Amérindiens ( cf le Venezuela ) reviennent au cœur de l’Histoire.....

            Du X eme et XIII eme siècle, la France a été à la pointe de ce dialogue Nord Sud par les possessions Franques en Palestine ; et sa culture en porte encore les traces.... le Gaullisme, quelque part, en est l’héritier... le Gaullisme est, quelque part, l’expression de cette mentalité Templière de la France, de cette mentalité ouverte vers l’Orient, vers cette Palestine mythique, vers ces Orientaux raffinés ...La population de France qui aimait ses Templiers, ne s’est jamais remise de ce massacre. C’est aujourd’hui, de façon étonnante, la Russie qui semble faire le choix déterminé de cette Renaissance Euro Orientale et qui recueille les fruits de sa politique novatrice. Le discours de Poutine du 13 Févier 2007 est édifiant à ce sujet. Discours que Poutine concluait de cette phrase exemplaire : « Nous pourrions travailler à l’édification d’un monde plus démocratique et plus équitable, tout en y garantissant la sécurité et la prospérité non seulement des élites, mais de tous« . Par élites, on sait qui il désigne.
             La Russie a, actuellement, une politique plus Euro Orientale que la France.
             C’est tout à son honneur.....

            Huit siècles après, l’Histoire, têtue, veut reprendre son lit .........Et on ne sortira de cette impasse, de cette fracture Nord-Sud qu’en créant les conditions d’une Renaissance Euro Orientale, d’une Renaissance Philosophique, Économique, Morale........

            Pendants 5 siècles, l’or des Amériques, la cupidité, les richesses, les territoires nouveaux immenses ont exercé une force d’attraction sur les veines de l’Histoire ; mais aujourd’hui, l’Histoire frappe de nouveau à la porte Euro Orientale ...elle veut reprendre son lit ; aujourd’hui, l’Histoire s’offre, de nouveau, belle et attirante, en plein cœur de l’Europe et de l’Orient ...........

            Le massacre des Templiers marquait l’avènement des »Temps Modernes« .....

            Il faut aujourd’hui militer pour la reprise de l’Histoire commune Euro Orientale .......Cette reprise suspendrait cet arrêt sur image dans laquelle nous vivons depuis 8 siècles et permettrait un départ nouveau de l’Histoire dont l’épicentre Euro Oriental serait une nouvelle source de progrès pour le Monde.

            Ce serait l’avènement des » Temps Nouveaux ».......... ! ! !

            Reflexions 1 ( 2 MAI 2007 )

            Les Révolutions Arabes et les contre-Révolutions viennent d’ouvrir cette nouvelle page de l’Histoire des Temps Nouveaux ! ! ! !

            Reflexions 1 ( 25 Janvier 2010 )

            Les USA ne peuvent prétendre imposer leur Diktat au monde par dessus la Russie, la Chine, le Bresil, l’Inde, l’indonésie, toute l’Amérique Latine ; par dessus les 3/4 de la planète. Les Atlantistes sont en train de perdre sous nos yeux.

            La Guerre de Syrie ( et le recul en rase campagne des USA ) sonne le début des Temps Nouveaux.

            Reflexions 1 ( 20 Septembre 2013 )


          • CASS. CASS. 20 septembre 2013 18:44

            Suite de mon com. du 20.9 à 18h30 à l’attention de Pingouin :
            Concernant Georges Bush, particulièrement, on sait de source sûre, que cette famille a appartenu durant trois générations à la secte des Skulls and Bones (Prescott Bush-qui finança le IIIe Reich d’Hitler, Georges H. Bush père et G.W. Bush). La famille de G. Bush est descendante de la treizième plus importante famille d’illuminati, également apparentée à la famille royale anglaise et donc aux Mérovingiens, « illustre » famille de criminels et de dégénérés. (Le Prince Bernhard des Pays-Bas, ancien officier nazi et « fondateur » du Bilderberg a également des racines mérovingiennes). Quant à William Jefferson Blythe (Bill) Clinton, il aurait encore davantage de liens de sang avec la famille anglaise . (Fritz Springmeier « Bloodlines of the Illuminati » liens de sang des Illuminati)


          • Patrick Samba Patrick Samba 19 septembre 2013 15:52

            Bonjour,

            remarquable interview, et de l’intervieweur, et de l’interviewé.


            • cevennevive cevennevive 19 septembre 2013 16:32

              Attention alinea,


              Chomsky est trop, trop tout :

              Humaniste clairvoyant, il a eu raison (et aura raison) sur bien des points. Mais il est trop « sur sa lancée » médiatique. Il semble rouler ventre à terre sur ses observations de la politique Etasunienne et sur les méfaits qui la rendent coupable d’Hégémonie. Là, je l’ai suivi, et je le suis toujours, mais en gardant tout de même un peu mon quant-à-soi.

              Il est devenu une « bête médiatique » devant laquelle la plupart des intellectuels de gauche béent sans réfléchir, restant sur ses actions et déclarations passées et se gardant bien d’en remettre en cause ne serait-ce qu’un iota.

              Justement, ses actions, ses déclarations passées ont-elles fait changer quelque chose au sein des problèmes qu’il a dénoncés ?

              Il faudrait laisser un peu de côté le maître à penser qu’il est pour bien des intellectuels, et le laisser devenir seulement un « aide à penser ».

              Sur cet interview par exemple, que dit-il de plus, qu’apporte-t-il de plus ? Je trouve que, malgré ses observations et ses déclarations, il a gardé un peu « l’oeil étasunien ».


              • alinea Alinea 19 septembre 2013 17:11

                Bonjour cevennevive :
                Je n’ai jamais pris Chomsky comme un maître à penser et je crois qu’il n’en est pas un !
                Je ne sais pas de quels intellectuels vous voulez parler ! Les français en tout cas le détestent tous ; moi je crois qu’il n’apporte pas grand chose maintenant, parce que je l’ai lu !! et que du coup, mon analyse du monde, de la politique au moyen-orient par exemple, est empreinte de ses leçons !
                Néanmoins, c’est une intelligence et je suis toujours très heureuse de le lire ! c’est un réconfort en quelque sorte, dans ce monde de faux-semblants, de mensonges et de bêtise !!


              • cevennevive cevennevive 19 septembre 2013 17:55

                Ce qui m’embête un peu aussi chez Chomsky, c’est le fait d’appeler toujours son pays « Amérique », et son peuple « Américains ».


                Je sais que cela s’est toujours fait. Je sais aussi que tout le monde comprend de quoi il parle. Je sais que la plupart des gens parlent ainsi.

                Mais, un stratège éclairé, un penseur, un intellectuel comme lui, et de plus linguiste, ne peut tout de même pas occulter que l’Amérique est un continent, un grand continent, composé de pays bien différents, et souvent antagonistes.

                N’est-ce pas là un symptôme inscrit dans ses gènes et indélébile, de la certitude de la prépondérance des Etats-Unis dans ce vaste continent ?

                • alinea Alinea 19 septembre 2013 18:06

                  Comment peut-on dire ? États-Uniens ?


                • cevennevive cevennevive 19 septembre 2013 18:36

                  Oui alinea, Etasuniens... 


                  Les Américains sont Brésiliens, Argentins, Equatoriens, Vénézueliens, etc... J’en oublie plein ! Et la plupart de ces Américains n’ont pas grand chose en commun avec les Etasuniens.

                • alinea Alinea 19 septembre 2013 20:36

                  Mais en anglais ? c’est pas évident ; le problème c’est qu’il faudrait changer le nom du pays ;personnellement j’ai des doutes !!!


                • BOBW BOBW 19 septembre 2013 21:03

                  Antan on disait :« Le jour où la Chine s’éveillera » !
                  Maintenant on ne peut qu’espérer que l’Amérique du Sud et l’Amérique Centrale continuent à le faire et à se révolter contre le dictat impérialiste mondial des USA.


                • CASS. CASS. 20 septembre 2013 01:48

                  à se révolter contre le dictat impérialiste sioniste mondial des USA


                • le moine du côté obscur 19 septembre 2013 18:06

                  De mon point de vue il est clair que la situation actuelle arrange Israël puisque la Syrie est en train d’être détruite mais aussi des dizaines de milliers de jeunes arabo-musulmans vont y mourir. Israël fait d’une pierre deux coups. Quoi les gens pensent qu’Israël et ses alliés donneront des armes qui les menaceraient à terme à la racaille islamiste, ils ne sont pas fous. Ils souhaitent juste que l’armée syrienne soit détruit et que le pays vole en éclat. Pendant que les abrutis d’arabo-musulmans s’entre-tuent Israël se renforce et grignote petit à petit les territoires palestiniens. On se demande comment autant d’arabo-musulmans peuvent être stupides ! A croire que certains penseurs maléfiques comme Kissinger ont raison quand ils parlent des arabes et de la religion ! La religion les rend fous ! 


                  • CASS. CASS. 20 septembre 2013 02:06

                    et la tromperie de dire « arabo musulmans » Au lieu de dire arabophonisés musulmans , en fait arabe = arabie saoudite et quelques poches autour. en fait des arabes il n’y en quasiement pas !!, une poignée totalement insignifiante.tout comme la confusion sciemment créée par le terme jew ( en 1776), ashkénazes et cie sionistes ,qui serait une race issue du proche orient, comme moi de la planéte mars.


                  • bakerstreet bakerstreet 19 septembre 2013 18:25

                    Analyse évidente et claire des faits, surtout après les avoir lus, en se surprend à les faire soi, à penser qu’on les a toujours sus. 


                    Tout cela n’est qu’une partie d’échecs, où les coups sont étudiés à l’avance.

                    Néanmoins, on se demande quel est le niveau des joueurs !
                    Petites mains, qui ne voient pas plus loin que le bout de leurs intérets immédiats.
                    Le fanatisme risque bel et bien d’ête exacerbé par le désespoir. 

                    Et il n’y a rien de pire d’avoir à combattre un ennemi qui n’ayant plus rien perdre, risque de faire voler la partie d’échecs en l’air, et les pièces aux quatre coins !

                    • thepouet 20 septembre 2013 07:13

                      La partie d’échecs ressemble à une partie où tout le truc menace de leur filer entre les doigts.

                      Je parle de l’effondrement financier, dans l’analogie.

                       

                      Si la partie est foutue au plan matériel ( 1 ou 2 pions de moins par ex ), le joueur essaiera d’aiguiser le jeu par une fuite en avant, quitte à refiler encore un pion, il essaiera de transporter la partie dans une région ou le critère efficient ne sera plus l’équilibre matériel ( même nombre de pièces ) mais un critère supérieur :la sécurité du roi ! Dans cet univers obscur et de terreur ainsi créé, des erreurs pourront être provoquées, permettant de reprendre la main. Ce n’est pas gratuit, et peut être faudra-t-il investir encore du matériel, mais peu importe, le but est de créer un tel bordel qu’on va compenser tout ça d’un coup, opportunément, certes en privilégiant le résultat à l’esthétisme, la justice, le beau le vrai…

                       

                      Il y a 100 ans, la puissance de l’empire était menacée, face à ces nations européennes qui coopéraient si bien entre elles, que leur bonne santé aurait fini par être gênante pour la prédominance de l’empire.

                      Heureusement, celui-ci a réussi à jeter toutes ces nations les unes contre les autres et le tour fut joué. L’empire perdura ( avant de se masquer après 1945 mais ça c’est autre chose !)

                       

                      Dans notre partie d’échecs, l’oligarchie a besoin de garder la main ( que la prédation continue ) ou de « faire quelque chose », passer dans un autre critère d’évaluation, masquer le financier riba qui prend l’eau par du sérieux, besoin d’une p’tite guerre quoi, comme en 14 ! Sarajevo ou Damas, des obus ou des missiles …

                       

                      L’oligarchie tient son pouvoir du système financier monétariste que, soit dit en passant nous nous refusons de castrer en ne voulant décidément pas réaliser la libération qu’offrirait un Glass Steagall, cette séparation bancaire, impliquant donc une mise ne faillite des entités nuisibles à une société saine, une mise ne faillite de ces briques à pyramide de Ponzi.

                       

                      On a vu la détermination de l’empire d’exterminer la Syrie. Ils n’y sont pas parvenu, pas encore je le crains, car Obama est fou, mais pas complètement, mais pas au point de risquer une destitution. Quant à ses intentions, enfin je veux dire à celles de ses patrons, là, j’ai de gros doutes … Qu’en pense Chomsky, il dit quoi déjà ? Chomsky, celui qui ne dit pas grand chose sur le 9/11, ( 9/11, à propos, obéissant à la même analogie échiquéenne, exprimant ce besoin de passer à une autre vitesse ), Chomsky pense peut être qu’Obama n’a pas de patron ?


                    • Yohan Yohan 19 septembre 2013 18:52

                      Il leur faudrait un type de la trempe de Nasser. Aujourd’hui personne là bas n’oserait tenir un tel discours


                      • berry 19 septembre 2013 19:50

                        Chomsky n’est pas un opposant honnête et sincère.

                        Il accapare les médias et occupe le créneau de l’opposition de gauche anti-guerre, pour la cantonner dans des limites acceptables pour le système.
                        Ainsi sur des sujets vraiment sensibles comme la shoah ou le 11 septembre, il ne s’écarte pas de la version officielle.
                        Je suis persuadé qu’il se réjouit en secret de la destruction de la Syrie.
                        D’ailleurs il n’est pas clair dans cette interview sur la Syrie, il ment par omission.

                        En france le système fonctionne de la même façon.
                        Regardez les débats télévisés comme C dans l’air : tous les invités sont à peu près du même avis.
                        Pour les présidentielles, c’est pareil, après le duel Sarkozy / Strauss-Kahn que le système nous avait concocté pour 2012, on nous prépare un prochain duel Valls / Coppé.

                        Le système coopte ses opposants.
                         


                        • CASS. CASS. 20 septembre 2013 02:14

                           berry : Bien vu,


                        • Pyrathome Pyrathome 19 septembre 2013 20:05
                          Noam Chomsky.............

                          .

                          On se passera très largement de son avis.........

                          Le mec qui se dit tout savoir est tellement aveugle que son avis ne vaut pas peanuts............

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès