Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Nourrir la planète ou gonfler les profits ?

Nourrir la planète ou gonfler les profits ?

L’agrobusiness industrialisé en question dans le film « We feed the World »

« Les cinq cents plus grosses multinationales privées contrôlent 52% du produit agricole mondial brut. L’eau est privatisée, le vivant ,bréveté, les richesses nationales, accaparées. Regardez le Président de Nestlé, premier trust alimentaire et d’eau potable du monde : il gagne 26 millions d’euros par an et possède un pouvoir qu’aucun pape ni aucun empereur n’a jamais eu. »

Ainsi s’exprime Jean Ziegler, rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l’alimentation, qui a participé à l’élaboration d’un film- documentaire, dont le réalisateur est le journaliste et cinéaste autrichien, Erwin Wagenhofer : Wee feed the World ( en français : Le marché de la faim). Un film qui a suscité un grand intérêt dès sa sortie : plus de 200000 spectateurs en salles et plus de 700000 à la télévision en Autriche. Il dénonce sans pathos, seulement par des images bien choisies et de sobres témoignages et commentaires ,l’immense gâchis de la surproduction alimentaire industrielle, l’inégale répartition de la nourriture dans le monde, les effets pervers de la concentration des capitaux et des terres, alors que l’agriculture d’aujourd’hui serait en mesure de nourrir 12 milliards de personnes... Même W.Schüssel en a fait l’éloge..Au Bundestag, le ministre des Affaires Etrangères a évoqué ce film lors d’une séance parlementaire. La presse française commence à en parler enfin, toutes tendances confondues .

http://www.agrobiosciences.org/rubrique.php3?id_rubrique=23

Le cauchemar de Darwin nous avait alerté sur un problème particulier(les conditions de pêche de la perche du Nil en Tanzanie), mais Le marché de la faim , après un autre film de Nikolaus Geghalter, Notre pain quotidien, s’attaque à la logique même de l’appareil de production, en montrant que « c’est tout le système qu’il faut changer. » (Pascal Canfin : Alternatives Economiques).Les images parlent d’elles -mêmes, qu’il s’agisse des situations vécues par un agriculteur autrichien, un pêcheur breton, un paysan roumain ou un travailleur du Nord-Est du Brésil...Elles convergent vers une même logique : la marchandisation à marche forcée des biens alimentaires ,le gaspillage et les souffrances sociales qu’elle entraîne. A la fin du film, Peter Brabeck, PDG de Nestlé , interrogé,conteste « l’extrémisme » des ONG qui souhaitent voir l’eau reconnue comme un droit public et déclare : « L’eau est un aliment, elle devrait donc avoir une valeur marchande .. » Peu importe l’absurdité du propos, les actionnaires font la loi...

Prenons l’exemple du Brésil, l’un des plus puissants pays agricole au monde. Le film nous fait toucher du doigt la situation tragique de milliers de petits paysans et d’ouvriers agricoles du Nord-Est (région de Parmambuco, Récife), le plus souvent analphabètes, souvent sans eau courante, sans aide lors des fréquentes sécheresses, qui entrainent une quasi-famine et une mortalité infantile importante.Le quart de la population souffre de malnutrition chronique. Par contre, dans le Mato Grosso, de richissimes exploitants, parfois des firmes étrangères, y produisent plus de 100 millions de tonnes de céréales par an et comptent s’étendre encore .Il y a de l’espace..L’essentiel de cette production part en Europe, pour nourrir les animaux, dont les produits excèdent la consommation locale et qui, exportés, iront inonder à bas prix les pays qui ne peuvent plus entretenir une agriculture traditionnelle viable et qui verront s’appauvrir des populations qui devront migrer vers les villes et s’y paupériser.La politique de la PAC et celle des grands intérêts commerciaux mondialisés se rejoignent. La forêt amazonienne régresse de façon inquiétante(depuis 1975, c’est une surface équivalente à la France et le Portugal réunis qui a été défrichée), pour laisser place, jusqu’à épuisement des sols fragiles, à la culture de soja, dont ne profitera pas la population locale, souvent dénutrie.

Autre exemple : certains pays africains, comme le Sénégal, voient arriver sur leurs marchés des produits agricoles européens ou asiatiques(poulets, riz..), dont les prix sont d’un tiers moins chers que les produits locaux. On imagine facilement les conséquences...En Espagne, à Alméria, le centre mondial de la « tomate de combat »,dans 30000 serres , sur 35000 hectares, (plus qu’en Belgique et Hollande réunies), des boules rouges (des tomates ?), dont les semences viennent de Roumanie, génétiquement modifiées, poussent dans la laine de roche pour faire ensuite parfois 3000 km pour arriver dans nos assiettes.Marsupilani a analysé magistralement pour nous la situation des cultivateurs de maïs mexicains et la hausse spectaculaire des tortillas, produits alimentaires de base, conséquence des investissements US massifs dans l’éthanol(http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=20213)

Tous ces aspects forment un système, à l’heure des échanges mondialisés.En achetant un poulet nourri au soja brésilien, on contribue à affamer la population locale...L’exportation des produits excédentaires condamnent les paysans des pays pauvres à l’immigration.. Dans l’Empire de la honte , Jean Ziegler parle de la faim comme d’ « une arme de destruction massive » et dénoncent les « machines à broyer » des grand groupes transcontinentaux privés (Pioneer, Maggi,Nestlé...).L’une des séquences du film montre aussi le gaspillage :l’énorme quantité de pain détruite tous les jours à Vienne, qui suffirait à nourrir un ville comme Linz...

Devant un tel bilan, le citoyen peut être saisi d’un immense sentiment d’impuissance, car il pressent bien qu’une partie de notre avenir commun est en jeu. Mais le film est une incitation à réagir. Jean Ziegler pense que « depuis une dizaine d’années une société civile planétaire émerge, qui demande à être informée pour savoir comment changer les choses » , et il ajoute : « Les mouvements de l’opinion sont imprévisibles, mais lorsque l’insurrection des consciences est en marche, le bouleversement devient imprévisible . » Trop optimiste, Jean Ziegler ?

En tous cas, allez voir ce film, dans les salles où on a le courage commercial de le diffuser.Vous en reviendrez différents...

Sources et liens :

http://www.agrobiosciences.org/rubrique.php3?id_rubrique=0023

http://www.agrobiosciences.org/article.php3?id_article=2042

http://abonnes.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3476,36-901095@51-891339,0.html

http://www.jp-petit.com/Presse/empire_de_la_honte.htm

http://www.amisdelaterre.org/article.php3?id_article=1748

http://citoyen.eu.org/agriculture/mondialisation

http://www.unesco.org/courier/2001_01/fr/doss12.htm

http://www.monde-solidaire.org/spip/article.php3?id_article=2576

http://www.novethic.fr/novethic/site/article/index.jsp?id=98410

http://www.biofrais.com/Autonomie-alimentaire-Soiree-debat-14-11_a1748.html

http://www.amisdelaterre.org/article.php3?id_article=2217

http://www.amisdelaterre.org/article.php3?id_article=1748

http://www.urfig.org/agriculture-omc-ue-euromed-legrand-pt.htm


Moyenne des avis sur cet article :  4.39/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • ZEN zen 9 mai 2007 10:31

    @ La rédaction

    Il manque une partie du titre et le début du texte(propos de J.Ziegler), ce qui rend le début incompréhensible (voir mon courrier)Merci de réparer. De plus, le premier lien ne fonctionne pas.


    • ZEN zen 9 mai 2007 10:39

      Voici la partie manquante du début : titre complet et propos de J.Ziegler :

      L’agrobusiness industrialisé en question dans le film « We feed the World »

      « Les cinq cents plus grosses multinationales privées contrôlent 52% du produit agricole mondial brut. L’eau est privatisée, le vivant ,bréveté, les richesses nationales, accaparées. Regardez les Président de Nestlé, premier trust alimentaire et d’eau potable du monde : il gagne 26 millions d’euros par an et possède un pouvoir qu’aucun pape ni aucun empereur n’a jamais eu. »

      Ainsi s’exprime Jean Ziegler, rapporteur spécial des Nations Unies ...."etc...


      • ZEN zen 9 mai 2007 11:05

        Tout est rentré dans l’ordre. Merci à la rédaction !Ah ! les lendemains de fête... smiley

        Aux lecteurs : le premier lien n’est pas opérant, mais vous le retrouvez dans les liens, en première place.


        • Marsupilami Marsupilami 9 mai 2007 11:13

          @ Zen

          Très bien et très utile ton article. Que dire de plus ? Rien. Seul un massif réveil humaniste et citoyen peut empêcher ça. En ces temps d’individualisme moutonnier ultracompétitif et d’hypercapitalisme financier, actionnarial et mondialisé, c’est pas gagné. Quelle folie...


        • ZEN zen 9 mai 2007 14:11

          @ Marsu

          Salut. C’est ton article qui m’a donné l’idée de poursuivre la recherche, d’élargir la focale...J’ai fait ce que j’ai pu, faute d’avoir le temps d’exploiter toute une masse de documentation ,assez décourageante par son volume et sa variété.

          Mais l’essentiel est d’alerter les gens qui dorment ou qui croient que la terre tourne autour de l’Elysée...


        • Marsupilami Marsupilami 9 mai 2007 14:24

          @ Zen

          J’ai la suite de mon article sur le coin du feu avec des tortillas mitonnées aux OGM. J’avais disjoint le problème éthanol du problème OGM, sans quoi l’article aurait été beaucoup trop long.

          Ces horreurs capitalistiques-spéculatives qui touchent à l’eau et à la bouffe sont insupportables. Que faire, sinon informer, alerter les citoyens et les appeler à boycotter les produits des firmes qui commettent ces ignominies ?

          Et quand on pense qu’il y en a qui s’excitent sur Sarko, son yacht, son jet, son Malte, ses pipoles et des paillettes showbiz. C’est d’un dérisoire...


        • Marsupilami Marsupilami 9 mai 2007 16:34

          @ Philippe Renève

          Mais si nous sommes d’accord sur le fond. L’escapade pipole-pognon-paillettes de Sarko n’est que l’écume de cette inféodation des Etats aux pouvoirs économiques dominants. Et ce qui importe ce n’est pas cette écume, mais la lame de fond qui est à son origne.

          Tant de réactions politiciennes sur le fil de Malte et si peu sur celui-ci suivant un article qui traite du fond des choses. C’est tout ce que je voulais signaler et c’est consternant.


        • LE CHAT LE CHAT 9 mai 2007 11:34

          salut mon chtibuddah , excellent article ; j’avais visionné le cauchemar de Darwin durant mes congés . Les multinationales veulent controler l’alimentation de base de la population mondiale via les OGM smiley .


          • benalgue 9 mai 2007 11:37

            bonjour zen voilà les vrais questions qui devraient être traitées par les dirigeants des pays du monde entiers s’ils n’étaient pas tenus par les couilles par les vrais maitres du mondes les multinationales... dans le même ordre d’idée il a un livre de jacques lamalle l’empereur de la faim edition flamarion 1989...et le film the corporation de mark achbar (sous titré en français) a quand une sage mondialisation qui permettrait à tous de vivre dignement et de respecter notre planète ??? peut être un jour les enfants de nos enfants la verront ils à moins qu’ils ne soient sacrifiés...alors on pourra pour repartir sur de nouvelles bases avec les survivants...triste constat ignoble monde révoltant...il me semble que seul les alters mondialistes veulent un vrai changement une rupture mais que pèsent ils quelques pour cent de la population mondiale...une chose est certaine rien ne changera en douceur.


            • yoda yoda 9 mai 2007 11:48

              En voila un excellent billet, qui voit un peu plus grand que les problemes franco-francais.

              En voila un sujet qui a bien sur été totalement occulté pendant la campagne (les inégalités a l’échelle du monde). A quand l’annulation des dettes des pays du tiers monde ? A quand un FMI qui s’occuperait de ses fesses ?

              En voila une preuve par trois, que le libre marché (faussé par ailleurs) est, au choix, d’un irrationnel ou d’un cynisme déconcertant. Si la rareté fait la valeur, si la valeur fait le profit, si le profit donne des erections a beaucoup, il va de soi que, en plus de la marchandisation, la pollution et le gachis sont des pratiques au coeur du capitalisme.

              Bien a vous Zen, smiley


              • Marie Pierre 9 mai 2007 16:45

                Très bon article Zen, il faudrait relire René Dumont qui avait justement profité de l’élection présidentielle en 1974 pour dénoncer cette course alimentaire. Il faudrait effectivement que toutes les communes cessent de privatiser l’eau et en assurent elles-mêmes la gestion. L’eau n’est pas un produit manufacturé qu’un groupe peut s’approprier : c’est le bien de tous, et il faut que chacun en soit conscient pour le préserver.

                D’accord avec le Furtif pour le maïs qui est une production aberrante sous nos climats, consommateur d’eau. Ici, cette année, les champs de lupins remplacent le maïs.


                • Marie Pierre 9 mai 2007 16:48

                  Et j’oublie : les français sont très grands consommateurs d’eau minérale, produit de multinationales !


                • LaEr LaEr 16 mai 2007 13:01

                  @ Marie-Pierre,

                  Il ne faut pas oublier que quand l’eau courante a un gout de chiotte (même passée au filtre brita), il ne reste que le vin, la bière, et l’eau minérale pour se désaltérer.

                  Comme je bois envion 2 l de liquide par jour, l’eau minérale me parraissait la plus appropriée ;)


                • Marie Pierre 9 mai 2007 16:57

                  @Zen,

                  Une recherche rapide sur le lupin (dont je viens de parler plus haut) m’a fait découvrir que la culture de cette plante a été interdite en Europe par les américains après la 2° guerre mondiale pour ne pas concurrencer le maïs et le soja. Voici un lien très intéressant.


                  • ZEN zen 9 mai 2007 17:08

                    @Marie-Pierre, bonjour

                    Intéressant ce lien sur le lupin. On peut vraiment parler d’« arme alimentaire ». J’ai relevé ces lignes :

                    « Le lobby soja est suffisamment implanté à Bruxelles pour être en mesure de freiner, voire bloquer les dossiers protéines et décourager les utilisateurs du lupin. Anecdote : Ce même lobby avait fait circuler en 1984 une rumeur dans les campagnes laissant croire que 9 truies avaient péri empoisonnées par du lupin. Lorsque l’information a été démentie, elle avait déjà trouvé écho auprès de nombreux fermiers, et court encore... »

                    Je parlais dans l’article de collusion objective entre la logique de la PAC et les intérêts des groupes multinationaux.Vous pourriez faire un dossier sur l’eau, un grand chantier...


                  • Iren-Nao 15 mai 2007 09:38

                    @ Marie Pierre

                    Merci bcp pour le lien sur le lupin.

                    Vengeance !!!!!

                    Iren Nao


                    • aurelien 9 mai 2007 17:03

                      Merci pour l’article.

                      A ce propos la vidéo de l’interview de Jean Ziegler par I-télé, sur Agora Vox TV :


                      • ZEN zen 9 mai 2007 17:26

                        @ Aurélien

                        Merci à toi et à Céline, à l’origine de cette video.

                        J.Ziegler dit l’essentiel, des vérités terribles. Il reste à voir le film, bien sûr plus convaincant, plus détaillé...


                      • aurelien 9 mai 2007 20:53

                        C’est le printemps du cinéma actuellement il me semble. Plusieurs salles ont dû programmer ce film, c’est l’occasion.


                      • ZEN zen 9 mai 2007 17:34

                        On peut trouver ici des détails sur le film, des extraits, les salles où il est projeté actuellement (plus de cent salles ) :

                        http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=115438.html

                        Pour ceux qui pratiquent un peu l’allemand, le film est facile à trouver sur le net, si le chargement est licite... (autrichien, sous-titré en allemand)


                          • La mouche du coche La mouche du coche 9 mai 2007 18:27

                            Pourquoi est-ce que je n’aime pas cet article ? smiley

                            Pas seulement parce qu’il n’apporte pas de solution mais parce qu’il est trop « de gauche » je pense : Cela fait des décennies que la gauche a ce type de raisonnement « marxiste » (il y a des malheurs dans le monde, c’est la faute au grand capital, etc. ) et le résultat est celui que l’on sait : Aucun régime marxiste suivant le raisonnement de cet article n’a survécut et trouvé une solution de rechange.

                            Je n’ai pas de réponses aux problèmes évoqués dans cet article, car cela fait longtemps que j’aurais écrit un livre à ce sujet sinon, mais je suis SÛR par contre que si l’on continue à penser comme cet article, on ne s’en sortira pas, parce que cela fait un siècle que la moitié du monde a pensé comme cela et n’a jamais rien trouvé. smiley

                            Il nous faut des solutions neuves mais lesquelles ? smiley

                            Désolé smiley


                            • Marie Pierre 9 mai 2007 18:47

                              @ la Mouche,

                              Ce n’est ni de gauche, ni de droite, que de dire que les Etats Unis interdisent telle ou telle culture pour défendre leurs intérêts, que tel groupe agro-alimentaire impose telle agriculture. Les OGM, les pesticides et engrais sont le fait de ces groupes industriels. Ce n’est pas le grand capital mais l’ultra-libéralisme qui conduit à ces constats. Une entreprise a le droit de gagner de l’argent, il en existe qui le font dans le respect de la terre et des peuples. Malheureusement, nous arrivons au douloureux constat que les peuples ET la terre ET lamer s’appauvrissent.


                            • ZEN zen 9 mai 2007 18:49

                              @La Mouche

                              Tu me ferais presque rire si ce n’était tragique.SVP, prends quelques cours d’économie...

                              « Marxiste » je suis, si cela veut dire se révolter contre les injustices. On a besoin de toi pour ce combat. Même les évêques s’y mettent !...

                              http://www.ccfd.asso.fr/ewb_pages/i/info_1028.php?PHPSESSID=d7f13c3f58e8d85f28064991d0f094dc


                              • TSS 9 mai 2007 18:55

                                @marie pierre

                                ph.Desbrosses est actuellement le responsable de la ferme de ste Marthe à Millançay près de Romorantin dans le 41. on peut y obtenir moultes graines bio et rares ainsi qu’un superbe catalogue ! adresse :http://www.ferme de ste marthe.com en ce qui concerne les OGM : en 2001 l’europe a demandé que les parcelles soient repertoriées et portées à la connaissance du public par affichage en mairie ! la France a mis 6 ans à obtemperer sous la menace de 140000€ d’astreinte journalière et en debut d’année Bussereau a fait une dernière filouterie ;les parcelles seront bien repertoriées mais le public ne sera pas autorisé à consulter les listes,ce qui sonne le glas de la culture bio ! ceci est à rapprocher des procès intentés par les geants de l’agro à Kokopelli qui diffuse des graines anciennes qui ne sont pas deposées au catalogue ! si vous pouvez le trouver lisez« l’empereur de la faim » de jacques Lamalle ,journaliste au « canard » edité en 1986.en 20 ans rien a changé bien au contraire !


                                • TSS 9 mai 2007 18:57

                                  http://www.ferme de ste marthe.com


                                • ZEN zen 9 mai 2007 19:15

                                  @TSS

                                  Aucun lien ne marche...


                                • ZEN zen 9 mai 2007 19:17

                                  @ TSS

                                  Désolé, aucun lien ne marche...


                                • ZEN zen 9 mai 2007 19:45

                                  Un dossier assez complet sur le soja, qui nous concerne aussi :

                                  http://www.amisdelaterre.org/IMG/pdf/SOJA_dossier_presse-2.pdf


                                  • La mouche du coche La mouche du coche 9 mai 2007 20:05

                                    @ Marie-Pierre,

                                    « Ce n’est ni de gauche, ni de droite, que de dire que les Etats Unis interdisent telle ou telle culture pour défendre leurs intérêts, que tel groupe agro-alimentaire impose telle agriculture »

                                    Ce raisonnement est un raisonnement de gauche, c’est-à-dire fondé sur une lecture économique du monde en définissant des « classes » (ici les « groupe agro-alimentaire ») agissant uniquement par un intérêt de type économique et rien d’autre. smiley La vie n’est pas si simple.

                                    @ Zen,

                                    «  »Marxiste« je suis, si cela veut dire se révolter contre les injustices »

                                    Vous savez mieux que moi que le marxisme ce n’est pas cela. Cette saine révolte vous honore mais je pense que votre article est un anesthésiant qui empêche de comprendre. smiley

                                    Puisque maintenant tout est possible, j’ajouterais avec une audace bilgerienne que cet écrit est même DANGEREUX. smiley


                                    • La mouche du coche La mouche du coche 10 mai 2007 11:46

                                      Non Philippe,

                                      Je ne veux pas dire cela.

                                      Si les problèmes dénoncés dans cet article me semblent justes, je pense qu’il faut cesser de penser qu’elles sont le fait des méchantes-sociétés-multinationales. Cela est improductif, ne fait que nous endormir et ne sert rigoureusement à rien puisque depuis un siècle qu’on le dénonce, l’histoire nous démontre que ce n’est pas vrai.


                                    • La mouche du coche La mouche du coche 11 mai 2007 19:47

                                      @ Philippe Renève

                                      Comme je l’ai dit plus haut, je n’est hélas pas la réponse.

                                      Simplement je remarque que de penser que les coupables sont les multinationales n’a jamais rien donné comme résultats. Il faut penser autre chose. (mais quoi ? ) smiley


                                    • ZEN zen 12 mai 2007 09:28

                                      @ La Mouche, bonjour

                                      Je sais bien qu’une mouche n’a pas beaucoup de recul, mais elle a assez de facettes sur ses yeux pour pouvoir capter la complexité du monde par delà l’horizon étroit de son petit monde...


                                    • fifilafiloche fifilafiloche 9 mai 2007 22:49

                                      Les profits ne s opposent pas au développement quantitatif de la capacité de nutrition mondiale. Aujourd hui, dans un monde au capitalisme triomphant, il y a plus de victimes de surnutrition que de « malnutrition »...a moins que...malnutrition signifie mauvaise nutrition...

                                      L abondance de produits alimentaires n engendre pas en effet plus de bien être. Une meilleure nutrition passe par l éducation, de la responsabilité des Etats plus que des industries.


                                      • Bois-Guisbert 9 mai 2007 23:14

                                        Ainsi s’exprime Jean Ziegler, rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l’alimentation...

                                        C’est un cinglé dont les affirmations sont constamment prises en faute.

                                        Le cauchemar de Darwin nous avait alerté sur un problème particulier(les conditions de pêche de la perche du Nil en Tanzanie)...

                                        Quant à ce « documenteur », c’est une vaste escroquerie altermonialiste, ce qui n’est pas grave, puisqu’à l’exception des altermondialistes, tout le monde se tamponne de son message.

                                        N’empêche que c’est un double début, Ziégler puis Sauper, qui la fout mal pour un article sérieux. Perso, je ne suis pas allé plus loin que le titre du film... Désolé smiley


                                        • ZEN zen 9 mai 2007 23:31

                                          @ Bois-Guisbert

                                          Cela s’appelle un jugement nuancé à partir d’une lecture approfondie... smileysmiley

                                          Ce doit être la fatigue, à cette heure tardive...


                                          • Bois-Guisbert 9 mai 2007 23:34

                                            Cela s’appelle un jugement nuancé à partir d’une lecture approfondie...

                                            Pas besoin de lecture approfondie, les sources discréditant, a priori, le contenu...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès