Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > OSDH : quatre lettres pour quatre mensonges en quatre mots

OSDH : quatre lettres pour quatre mensonges en quatre mots

OSDH : Observatoire Syrien des Droits de l’Homme. Gros robinet par lequel s’écoule le fiel toxique de la propagande de base anti-Assad, l’OSDH est devenu, au fil des événements en Syrie, l’unique source des médias occidentaux pour compter les morts et les manifestants.

L’OSDH prétend disposer d’un solide réseau de militants en Syrie lui fournissant des informations, ensuite transmises aux canaux habituels des agences de presse, AFPReuters et AP, qui répercutent les « infos » sur leurs fils d’actualités, tandis que de l’autre côté du tuyau, dans les rédactions, les journalistes reprennent en chœur les bobards qui leurs sont servis par barquette de douze pour le prix de dix. Aussi simple qu’efficace !

Grâce aux couleuvres de l’OSDH, on en arrive à des bilans en vies humaines qui ne veulent rien dire, mais qui se révèlent toujours bien utiles pour tromper les esprits.

En grattant le vernis, on se trouverait presque enclin à rire un bon coup, si l’enjeu n’était pas aussi tragique. Car en vitrine et en surface, derrière cet OSDH sorti du diable Vauvert, il n’y a qu’un petit entrepreneur sunnite syrien exilé depuis une grosse dizaine d’années à Coventry, près de Birmingham.

Quand Rami Abdel Rahmane n’officie pas dans la boutique de prêt-à-porter qu’il tient habituellement avec son épouse, il alimente via ses fameux « contacts sur place » la BBC, le New York TimesCNN et consorts en chiffres et données sur la Syrie que personne n’ira vérifier. Elle est pas belle, la vie ? L’OSDH, c’est un mec au téléphone pendant sa pause déjeuner ! Un mec qui a aussi ses entrées au Foreign Office où le chef de la diplomatie britannique, William Hague, l’a déjà reçu, au vu et au su de tous.

«  L’OSDH est un instrument de propagande favorable aux Frères musulmans  » : la charge vient de Fabrice Balanche, spécialiste incontesté de la Syrie, où il a vécu dix ans, et qui est aujourd’hui directeur du Groupe de recherches et d’études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient (Gremmo). Notre grosse tête du CNRS le pense sans détour, l’OSDH est sous perfusion financière des médias panarabes comme Al-Arabiya et Al-Jazira.

Et quand Balanche balance, on sent le tireur d’élite, c’est le cas de le dire : « Les pertes de l’armée syrienne sont gonflées pour faire croire à la débandade, alors qu’il n’en est rien. Lors du siège par l’armée de Haffé, l’observatoire a écrit que l’ALS s’en était retirée pour protéger les civils. Or, il n’y avait déjà plus de civils. Les chrétiens avaient quitté les lieux depuis 2011, les sunnites et les alaouites avaient suivi  ».

C’est à saluer, le décryptage de Balanche sur la question de l’OSDH a été sollicité par le journal La Croix, qui dans le papier d’Agnès Rotivel publié le 25 juin dernier, se donne un peu un air d’avant-garde, puisqu’à ce jour, la quasi-totalité de nos médias, en génuflexion reconnaissante à l’Empire, ont donc opté pour le roulage consenti dans la farine.

Mais la brèche ouverte par La Croix risque d’être vite colmatée par le boulanger de Coventry qui, à n’en pas douter, va continuer de polluer les esprits pour mieux les préparer à l’étape suivante, celle où l’OSDH comptera les morts hors Syrie…

  Nico Ramirez


Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • flesh flesh 25 juillet 2012 10:49

    Le Point s’y met aussi, en bien moins fort, mais ça vaut le détour, vu que ce média parmi les plus excécrables n’a pas pour habitude de prendre les communiqués de l’OSDH pour autre chose que des paroles d’Evangiles :


    Les violences ont fait au moins 108 morts à travers le pays, dont 71 civils, selon un bilan provisoire invérifiable de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), basé en Grande-Bretagne.

    Invérifiable !!! Un bug dans la Matrice ?


    • Martha 25 juillet 2012 11:53

       Vérifié, effectivement le journal La Croix parle un peu différemment de ce qu’il se passe en Syrie, contrairement à la totalité du reste de nos médias, qui nous rabâchent à longueur de journée les « dépêches » de l’AFP.
       Les renseignements donnés par les Chrétiens de Syrie ou par T.Meyssan, qui y vivent, me paraissent tout de même plus fiables que ceux diffusés mensongèrement depuis Londres par « l’OSDH » que pourtant nos médias reprennent tous en coeur, à longueur de journée.
       Je vous recommande sur le site voltairenet la vidéo du jour de T.Meyssan : Vue remarquable de Damas, du Mont Cassioun : le 23 juillet à 19 heures « La bataille de Damas est terminée ».
       A voir, pour entendre autre chose que l’intox journalière sur France Inter. Il faut noter que depuis deux jours, on l’entend moins, sur ce sujet.
       Mais « La communauté Internationale » n’est sans doute pas prête à lâcher sa proie. Les Zéchecs-y-zèmes-pas ; il faut s’attendre à d’autres coup tordus.
       Un point à noter, La Croix c’est important : Les Chrétiens vont-ils enfin s’exprimer contre ce qu’il se passe dans le monde depuis le 11 septembre 2001 et contre le mensonge généralisé qui à pris le pouvoir ?
       Merci pour cet article. C’est une souffrance de voir tous les jours ce pays qui ne demandait rien à personne, où il faisait bon vivre être agressé de cette façon par le N.O.M.
       Ces guerres néo coloniales sont une insulte à la charte des droits de l’homme et aux fondement de l’ONU. Le plus scandaleux ce sont les faux prétextes choisis pour justifier cette attaque : démocratie, droits de l’homme, humanitaire etc, etc.
       C’est à « La Croix » de le dénoncer, on attend cela d’elle. A noter « l’Huma » participe à l’intox de la meute.


      • bigglop bigglop 25 juillet 2012 19:31

        Merci pour cet article,

        Toutes les guerres reposent sur un mensonge d’état relayé par les médias, le mensonge se nourrit du mensonge.
        Il ne faut plus s’en étonner, après l’ex-yougoslavie, l’Afghanistan, l’Irak, l’intervention « humanitaire » libyenne et maintenant la Syrie.
        En 1983, la « communauté internationale » n’a pas été émue de l’utilisation de gaz de combat par l’Irak pendant le conflit Iran-Irak. A l’époque, l’Irak de Saddam Hussein était soutenu par les occidentaux (l’Allemagne ayant vendu des produits chimiques, du matériel)
        Il est fort crédible que S Hussein ait transféré son stock d’armes chimiques en Syrie et ce n’est qu’aujourd’hui que l’on en parle et une des raisons du refus d’intervention militaire directe de l’OTAN avec ou sans l’accord de l’ONU.
        Pour l’OSDH, je suis persuadé qu’il s’agit d’une création de la National Endowment for Democracy financée par le Congrés US et le Département d’état. Il s’agit d’une fausse ONG, mais aussi d’un faux-nez de la CIA.
        Enfin le Conseil National Syrien est un assemblage improbable représentant des intérêts contradictoires sinon opposés, contrôlé par l’Arabie Saoudite, le Qatar (soutien militaire) et les USA. L’armement est fourni, financé par l’Arabie Saoudite, le Qatar (armes individuelles, artillerie lourde), les transmissions par les occidentaux, l’entraînement au combat par les forces spéciales qataries qui comme en Libye devraient intervenir en soutien.

        Comme pour la Libye, la désinformation, la propagande, sont utilisées massivement et sans retenue


      • NeverMore 25 juillet 2012 12:52

        C’est bien de dénoncer l’OSDH au moment où cette officine perd partout de sa crédibilité artificielle. Ca aurait été bien de le faire avant, car maintenant, c’est courageux comme de tirer sur une ambulance.

        Tous les médias mainstream savaient que cette officine était pipeau, mais 1) elle allait dans le sens de la propagande officielle, 2) elle fournissait une excuse au pignoufs de la presse propagande (les pseudos journaliste que vous voyez et lisez tous les jours).

        La politique de l’excuse va continuer car, sachant que l’OSDH est bidon, il vont continuer à le citer mais en signalant que l’info est non vérifiée (il pourront toujours rétorquer « on vous l’avait bien dit »).

        C’est vrai que faire du reportage, corroborer les informations, vérifier les sources, c’est pas du tout un boulot de journaliste, manquerait plus que ça !

        L’OSDH, enfin le mec qui en tient lieu fait son boulot de partisan, comme Flamby et ses sbires. Les salopards sont ceux qui salopent leur boulot.

         


        • flesh flesh 25 juillet 2012 13:09

          C’est vrai que faire du reportage, corroborer les informations, vérifier les sources, c’est pas du tout un boulot de journaliste, manquerait plus que ça !


          Ce serait le chômage assuré avec impossibilité de retrouver du travail 

        • emphyrio 25 juillet 2012 17:44

          Et comme tout arrive voici ses scribouillards patentés verser dans le conspirationnisme. Ils n’ont aucune limite, c’est à ça qu’on les reconnait...

          http://www.lemonde.fr/international/article/2012/07/25/et-si-l-attentat-du-18-juillet-a-damas-etait-une-manipulation_1738044_3210.html


        • Al West 25 juillet 2012 18:17

          On s’en amuserait presque si cet attentat terroriste n’avait pas coûté la vie à tant de personnes. Il est quand même formidable que le camp pour lequel les manipulations de l’information sont prouvées et reprouvées versent dans le « conspirationnisme » comme il le désigne lui-même.

          Comme vous dites, aucune limite...

          Question : l’auteur de l’article, Benjamin Barthe, est-il en train de faire son mea culpa ? C’était un fervent défenseur de la Palestine, lui aurait-on demandé de rentrer dans le rang... ?


        • Al West 25 juillet 2012 14:23

          Bonjour,

          Vu l’emprise qu’ont les médias sur la majorité de la population - je le vérifie tous les jours à mes dépens -, on se demande si la stratégie de la Russie et de la Chine de rester objectives quant à l’issue de ce conflit est la bonne.

          L’opinion internationale est petit à petit préparée à une intervention en Syrie. Le problème des armes chimiques est de plus en plus évoqué. Israël accuse la Syrie de violer le désert du Golan. Je ne vois pas vraiment comment ils pourraient intervenir directement, d’autant plus que si intervention extérieure il y a, la Syrie pourrait effectivement utiliser ses armes chimiques, l’Iran a déjà annoncé qu’il s’alliera à Damas. Poutine a prévenu que contourner l’ONU ne mènerait à rien. Que faut-il en comprendre, que les forces armées russes seraient de la partie ?

          S’ils ont la folie d’intervenir directement, ce sera un car - nage...

          Si la Chine ne sait pas quoi faire de ces réserves de papier clown étasuniens, elle peut toujours les refourguer aux intégristes. Il suffit de leur donner un petit paquet de billets verts, une cible et roulez jeunesse !


          • Martha 25 juillet 2012 15:47

             L’argument des « armes chimiques » on connaît. Cela a déjà servi à l’intox pour attaquer l’Iraq : procédé usé : on ne les a jamais trouvées. Israël à du culot au sujet du Golan : qui est-ce qui marche sans vergogne sur les pieds de la Syrie, depuis qu’ils s’y sont installés ? C’est du Nétanyaou, dans toute sa splendeur : peut pas mieux dire dans sa caricature guignolesque !
             Tous ces prétextes sonnent creux.
             Le plus évident c’est que l’OTAN Sioniste veut faire main basse sur ce pays et on sait bien pourquoi.
             Et l’ONU qui s’écrase !
             Vilain toutou !
             
             


          • Al West 25 juillet 2012 17:32

            Bonjour Martha,

            Concernant les armes chimiques, cette fois-ci il est très fortement probable qu’il y ait des « preuves », puisque Khadafi disposait d’armes chimiques non déclarées et qu’une partie de ces stocks se serait étonnamment évaporé dans la nature.

            D’après certains rapports, émanant de la presse syrienne, à prendre avec des pincettes donc, les combattants de l’ASL apprendraient actuellement à s’en servir en Turquie :

            http://french.ruvr.ru/2012_06_10/terroristes-armes-chimiques-Libye-Syrie/

            Il n’est pas impossible que leur première utilisation s’effectue à Alep (toute proche de la frontière turco-syrienne) et qui est le théâtre actuel d’affrontements entre les rebelles et l’armée.


          • Martha 25 juillet 2012 18:21

            L’avez-vous vérifié, pour l’affirmer comme vous le faite ? plus rien n’est crédible dans la propagande de guerre OTANesque.
             Souvenez-vous des 5000 morts, massacrés par Kadhafi, à rattacher d’ailleurs aux 5000 musulmans trucidés aussi sauvagement à Sébrénisca*... C’est le chiffre consacré pour ce genre de mensonge, il faut qu’il soit assez gros pour qu’il s’impose par son horreur ... Le charnier de Timisoara...
             Et l’oscar, le plus beau mensonge photographié, la preuve par neuf : les os « du charnier de tripoli » : les os humains n’étaient que de pauvres ossements de mouton.
             Comme pour la chute des TROIS tours et l’avion dans le Pentagone, quand le mensonge est dénoncé, c’est si gros, cela devient si évident que l’on se demande comment on a pu si facilement y croire !
             Des experts presdigitateurs ! du bluff, du bluf encore, du bluff toujours, ça marche à tout les coups, les bluffés en redemandent... !

             *informez-vous.


          • leypanou 25 juillet 2012 18:02

            Je ne regarde jamais TF1 mais sur i-télé et BFM-TV, on est vraiment servi. Pour mieux faire passer la malhonnêteté intellectuelle, ces chaînes ne mentionnent pas l’origine des informations, mais seulement « selon ONG » (on a même entendu une journaliste de i-télé parler de « partie libérée de Damas » : qu’on l’envoie en Irak « libéré »ou en Libye « libérée »pour qu’elle sache ce qu’est la liberté « octroyée » par l’empire et ses laquais !!!).

            Quand on sait que sur C dans l’Air, cette Randa Kassis du CNS a été invitée au moins 3 fois, les chaînes françaises ne sont pas des chaînes d’information mais des chaînes de propagande.

            Commençons déjà par boycotter la presse écrite de propagande et soutenons la presse alternative et faisons le savoir.


            • CHIMERE 26 juillet 2012 08:47

              Il y a également un personnage nommé BASSMA KODMANI,une Syrienne basée à Paris,« enseignant »« à Sciences po Paris....


              Un blog du Gardian décrypte ce personnage :

               »Kodmani was at Bilderberg in 2008, the last time it was here in Chantilly. She is a member of the European Council on foreign relations « 

              trad : »Kodmani était à Bilderberg en 2008la dernière fois que s’est tenue cette réunion à Chantilly.Elle est un membre du CONSEIL EUROPÉEN DES RELATIONS INTERNATIONALES « 

              Plus fort encore :

               »« She’s a Nato agent, a destabilizer, a colour revolution queen. »

              trad : « elle est un agent de l’OTAN,un agent de déstabilisation,une reine des révolutions de couleur »

              Et bien sur,BASSMA KODMANI, est membre du bureau exécutif du « conseil national Syrien »...

              Bref,un agent de la CIA ou du maussade...



            • NOJ71 25 juillet 2012 23:29

              L’article et les réactions ont été payés par le dictateur syrien.


              • flesh flesh 26 juillet 2012 00:48

                En revanche vous, personne ne vous paie, car les cons utiles ça bosse gratos.


              • ykpaiha ykpaiha 26 juillet 2012 01:33

                Dans la mascarade des video truquées et des personnage douteux avez vous entendu parler de

                Mr Khaled Abu Salah

                Oh un bien brave euh comment dire, mort ; ressusité, combatant, agent, journaliste, commentateur, politique il a meme servi dans le camps de Assad c’est dire avant d’etre un exemplaire combatant de la Liberté lors de la conférence sur les amis de la Syrie a Paris et pris en photos avec Franchois...

                Regardez c’est édifiant de voir comment la manipulation est montée..

                http://www.youtube.com/watch?v=taQFsA_XVdw

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès