Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > OTAN : mercenaires et propagande au service d’une machine de guerre (...)

OTAN : mercenaires et propagande au service d’une machine de guerre 3/3

Épisodes précédents : OTAN 1/3 et OTAN 2/3

La réintégration de la France dans le commandement intégré de l'OTAN

Septembre 2007. George Bush est encore président des USA. Interviewé par le New York Times, Nicolas Sarkozy, Nicolas-Sarkozy-et-George-W.-Bushalors nouveau président de la république française, parle de « l'éventualité d'une évolution » de la place de la France dans l'OTAN. Il laisse entrevoir en matière de politique étrangère un alignement plus affirmé de la France sur les positions américaines.

Pourtant depuis 2003, les États Unis sont engagés dans une guerre illégale en Irak, comme l'avait affirmé et réaffirmé le secrétaire général des Nations unies Kofi Annan. Il faut rappeler que cette agression reposait sur une mystification : les prétendues "armes de destruction massives" détenues par Saddam Hussein, un "incroyable mensonge" qui permit de déclencher la guerre en Irak. Et Nicolas Sarkozy ne pouvait pas ignorer non plus que Donald Rumsfeld, secrétaire à la défense de 2001 à 2006 de la première administration de G.W. Bush, avait encouragé l'utilisation généralisée de la torture lors des interrogatoires de détenus, bafouant ainsi les Conventions de Genève.

source : 6 décembre 2007 - Lettre ouverte à Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères : plainte déposée contre Donald Rumsfeld en France Ligue des droits de l’Homme

obama-sarkozy-otan-strasbourg-L-1Malgré cela, le 7 février 2009, le président Sarkozy prononce un discours au Forum de Munich sur les politiques de Défense, qui rassemble les principaux acteurs de la politique internationale. Il y parle de "rénover la relation à l'OTAN". La suite est simple : Nicolas Sarkozy va s'employer à respecter à la lettre l’agenda fixé par les stratèges de la Maison Blanche, que plusieurs centaines de hauts fonctionnaires et décideurs français se sont vus remettre lors du premier voyage du Président Sarkozy aux USA.

Depuis la réintégration de la France, quatre ministres des Affaires étrangères se sont succédé :

Bernard Kouchner

Bucharest Summit - Meeting on AfghanistanIl fut au cours de sa longue carrière politique un faire-valoir de l’impérialisme. Son principal argument "le droit d'ingérence". Son alibi ? Kouchner est l'un des co-fondateurs de Médecins Sans Frontières ! M. Kouchner a toutefois quitté MSF en 1979. Depuis cette date, il n'exerce plus aucune fonction ni responsabilité au sein de l'organisation.

Un médecin qui sera l'un des promoteurs hyperactifs des guerres de Yougoslavie, d’Afghanistan et de Libye. Bien entendu, il est très favorable à des interventions militaires en Iran et en Syrie.

En 2002, Bernard Kouchner et d’autres va-t-en-guerre français exploiterons les mensonges d'une officine de propagande du Pentagone créée par Paul Wolfowitz (Office of Special Plans) qui répandait l'idée que... Saddam Hussein avait des liens avec Al-Qaida et cachait des armes de destruction massive.

Kouchner soutient une guerre pour le pétrole

Le 6 Février 2003, Tony Blair affirme que "la théorie du complot du pétrole est absolument absurde". Pourtant, en avril 2011, le quotidien The Independent rapportait que plusieurs mois avant d'envahir l'Irak, la baronne Elisabeth Symons, ministre du commerce du gouvernement Blair, rencontrait les dirigeants des compagnies pétrolières BP, Shell et British Gas. Ces derniers craignaient que des accords politiques ne soient pas favorables à leurs intérêts. Pour parer à cette éventualité, Lady Symons s'est engagée à faire pression sur l'administration Bush au nom de BP. Ces documents ont été obtenus par l'activiste Greg Muttitt en vertu de la loi britannique sur liberté de l'information. Les documents révèlent qu'au moins cinq réunions ont eu lieu entre des fonctionnaires anglais, des ministres, et les responsables de BP et Shell à la fin de 2002. Des révélations qui ne firent que confirmer ce que l’on savait déjà.


Kouchner Irak et trous de mémoire par inet

A ce propos, le secrétaire adjoint à la Défense des États-Unis de 2001 à 2005, Paul Wolfowitz, a admis que le pétrole était la principale raison de la guerre en Irak.

La coalition militaire en Irak conduite par les Etats-Unis se composait de plusieurs pays membres de l'OTAN : Royaume Uni, Bulgarie (adhésion à l'OTAN en 2004), Danemark, Pologne, Roumanie (adhésion à l'OTAN en 2004), Albanie (adhésion à l'OTAN en 2009), Lettonie (adhésion à l'OTAN en 2004), République tchèque et Estonie (adhésion à l'OTAN en 2004).

FireShot Screen Capture #192 - 'Kouchner fait écran Total sur le travail forcé en Birmanie - Libération' - www_liberation_fr_monde_2003_12_10_kouchner-fait-ecran-total-sur-le-travail-force-en-birmanie_454817Pour parfaire le profil de Bernard Kouchner, revenons sur l’année 2002, où le "French Doctor" ex-ministre de la Santé du gouvernement socialiste et fondateur de MSF toucha 25 000 euros pour blanchir la compagnie TOTAL sur le travail forcé en Birmanie. Tout en attestant que TOTAL n'avait pas eu recourt à ce type de pratique, il conclut ainsi l’une des parties de son rapport : "le travail forcé est d'ailleurs une coutume ancienne, qui fut même légalisée par les Anglais en 1907". Finalement Kouchner sera désavoué par TOTAL qui pour éviter un procès, acceptera de verser 10 000 euros à chacun des sept Birmans qui l’accusent d’avoir été contraints de travailler gratuitement.

Source : Birmanie : Kouchner n'a pas vu d'esclaves mais TOTAL les indemnise...

Michèle Alliot-Marie

FireShot Screen Capture #188 - 'Tunisie _ les propos _effrayants_ d'Alliot-Marie suscitent la polémique' - www_lemonde_fr_afrique_article_2011_01_13_tunisie-les-propos-effrayants-d-alliot-marie-suscitent-la-polemique_146Le 17 décembre 2010, suite à l'immolation à Sidi Bouzid de Mohamed Bouaziz, un jeune vendeur de fruits et légumes tunisien qui s'était vu confisquer sa marchandise par des policiers, la Révolution tunisienne éclatait. Elle allait marquer la fin de la carrière ministérielle de Michèle Alliot-Marie dans le gouvernement Sarkozy. Dès le 12 janvier 2011, Michèle Alliot-Marie proposa selon ses mots "le savoir-faire français à la police tunisienne pour régler les situations sécuritaires". Deux jours plus tard le dictateur tunisien Ben Ali, lâché par ses alliés occidentaux, sera contraint à l’exile. Dès lors, la presse française révélera que MAM et la Tunisie, c'est une longue histoire de collusion d'intérêts. Le 27 février 2011, Michèle Alliot-Marie remettra sa démission à Nicolas Sarkozy.

Mais la parenthèse Alliot-Marie ne doit pas nous faire oublier les liens privilégiés qui unissaient la dictature tunisienne de Ben Ali et les pays occidentaux. En janvier 2011, le magazine américain CounterPunch revient sur la saga Ben Ali avec un titre d'article ô combien significatif "La Chute du petit dictateur de l'Ouest". En premier lieu, CounterPunch nous rappelle qu'avant que Sarkozy et Obama ne laissent tomber Ben Ali, le Congrès américain approuva une aide militaire de plusieurs millions de dollars à la Tunisie, cela malgré les restrictions de libertés, la torture, l'emprisonnement de dissidents, et la persécution de journalistes et de défenseurs des droits humains. Par ailleurs, CounterPunch retrace le passé du général Ben Ali, pur produit des académies militaires françaises (Saint-Cyr Coëtquidan et École d'artillerie). Par la suite, Ben Ali intégrera l'École de l'armée américaine à Fort Bliss, Texas, et suivra une formation à la Senior Intelligence School de Fort Holabird dans le Maryland. Un CV qui lui permit au fil des ans, de nouer des relations étroites avec les agences de renseignement occidentales, en particulier la CIA, ainsi que les services de renseignement français et ceux de l'OTAN.

Source : The Fall of the West’s Little Dictator - CounterPunch

Alain Juppé

Ancien ministre des Affaires étrangères d'Édouard Balladur, Alain Juppé remplaça Michèle Alliot-Marie. Juppé avait pourtant exprimé un désaccord concernant le retour de la France dans l'OTAN deux ans auparavant, dans une tribune au Monde, où sous la forme d'un monologue il s'interrogeait : "La France a-t-elle intérêt à réintégrer en 2009 le commandement militaire de l’OTAN qu’elle a quitté en 1966 ? La question n’est pas sacrilège. Nul ne sait comment le général de Gaulle y répondrait aujourd'hui."

Source : Quand Alain Juppé critiquait l'OTAN

Nul ne sait non plus comment De Gaulle aurait réagit à l'intervention "OTANisée" d'Alain Juppé à l'ONU qui, dans la droite ligne de la politique hégémonique des néoconservateurs américains, demanda le recours à la force en Libye et fit voter la FireShot Screen Capture #197 - 'Libye, les dessous d'une intervention internationale - Le Point' - www_lepoint_fr_editos-du-point_jean-guisnel_libye-les-dessous-d-une-intervention-internationale-18-03-2011-1308426_53_phprésolution 1973 le 17 mars 2011. Dès septembre 2011, Thomas C. Mountain, un journaliste indépendant, dressait un état des lieux monstrueux à propos de l'enfer de cette prétendue "mission Humanitaire" : Une mission humanitaire infernale : 30 000 bombes sur la Libye. En juillet 2012, Thomas C. Mountain écrira :"Tripoli, la capitale de la Libye, semble en passe de devenir ce qu’était Mogadishu, la capitale de la Somalie, il y a 20 ans, avec l’installation dans la ville de diverses milices bien armées venant de l’extérieur qui se battent pour prendre des territoires et tout ce que le pouvoir procure."

Traduction complète par Le Grand Soir ici. Au fil du temps, les points d'interrogation ont laissé place aux points d'exclamation, et les intérêts financiers combinés à l'arrogance et la folie du trio Sarkozy, Henri-Levy, Juppé ont plongé la Libye dans le Chaos. Dernièrement dans un entretien à la télévision française, Rony Brauman rappelait qu’il avait mis en garde, à l’époque, contre une série de réactions en chaîne incontrôlables qui découlerait de cette intervention militaire.

Laurent Fabius

Après son élection en mai 2012, le nouveau président socialiste François Hollande choisit Laurent Fabius comme ministre des Affaires étrangères. Fabius est le premier socialiste à occuper ce poste depuis la réintégration de la France dans le commandement intégré de l'OTAN.

Otan_Fabius_cle44d1ea-620x279Il convient de noter que, dès sa prise de fonction, l'actuel ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius s'aligna sur les positions de la Maison blanche sur la totalité des dossiers. Seulement trois mois après son arrivée au Quai d'Orsay, Laurent Fabius, dans un langage très peu diplomatique, déclara que "Bachar al-Assad ne mérite pas d'être sur la terre".

Indigné Laurent Fabius... mais sélectif : En 2012 il s'est rendu en Arabie Saoudite en grandes pompes, et il fut reçu au Palais Royal, siège rappelons-le, d’un pouvoir qui s’exerce selon le droit de la charia, la loi islamique qui permet l'emploi de la torture, la flagellation, la lapidation, la crucifixion, ou encore de marier les filles entre 10 et 12 ans. Des pratiques moyenâgeuses qui visiblement n'ont pas offusqué notre ministre qui trouva le moyen de déclarer à son retour d'Arabie Saoudite "on se croirait dans "Tintin au pays de l'or noir !""...

En 2013, sans jamais apporter la preuve que l'armée syrienne avait utilisé des armes chimiques illicites, Fabius n’affirma-t-il pas en notre nom à tous : « La France a désormais la certitude que le gaz sarin a été utilisé en Syrie à plusieurs reprises et de façon localisée » ? Selon l'ancienne Procureur du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie Carla Del Ponte, ce sont les rebelles syriens qui ont utilisés du gaz sarin. L'affirmation de Carla Del Ponte fut confortée par le journal Turc Zaman, qui nous informait en mai 2013 que la police turque avait trouvé du gaz sarin chez les terroristes d’Al Nosra, qualifiés de "groupe rebelle de militants syriens", que les USA mirent plus d’un an à inscrire sur leur "liste noire du terrorisme international".

Extrait d'une intervention de Thomas Guénolé.

FireShot Screen Capture #198 - 'Thomas Guénolé, politologue et maître de conférence à Sciences Po Paris - 23_01' - bfmbusiness_bfmtv_com_mediaplayer_video_thomas-guenole-politologue-et-maitre-de-conference-a-sciences-po-

 

Emission complète.

Il y a encore quelques mois, François Hollande et Laurent Fabius déclaraient : "Nous souhaitons que les Européens lèvent l'embargo" sur les armes à destination des rebelles syriens. François Hollande qui confirmera, pour la première fois en août 2014 dans un entretien accordé au Monde "la France a bien livré des armes aux rebelles en Syrie"... une action secrète du gouvernement français, une fois de plus en parfaite adéquation avec le Qatar, la CIA, mais aussi des donateurs koweitiens et saoudiens. Pour paraphraser Robert Fisk, "allons-nous continuer à tuer des Arabes et à bombarder, bombarder, et encore bombarder, jusqu'à ce que…l’on continue de bombarder ?"

En conclusion

L'OTAN est la conséquence institutionnelle d'une école de pensée appelée atlantisme, une doctrine qui affirme que même après la guerre froide il est toujours dans l'intérêt général de maintenir des relations étroites entre l'Europe occidentale et les Etats-Unis en matière de coopération militaire.

Dans le domaine de la propagande de guerre, l'OTAN n'a pas son pareil pour maquiller ses interventions militaires au service d'intérêts mercantiles ou géostratégiques en "nécessité humanitaire". Cependant, avec le temps, le maquillage tombe en lambeaux et la supercherie est détectée de plus en plus tôt. Il est par exemple devenu impossible pour l'OTAN de faire oublier le caractère dictatorial et anti-humaniste de certains de ses partenaires, entre autres l’Arabie Saoudite qui pratique la décapitation au sabre, le Bahreïn, une monarchie qui réprime durement toute forme de contestation, le Qatar,royaume de l'esclavage moderne, l'Ukraine qui compte pas moins de quatre néo-nazis dans son Gouvernement, ou encore Israël qui viole délibérément le droit international depuis 60 ans.

Avec 70% des dépenses de défense mondiales, l'OTAN est un monstre semblable au psychopathe-type selon les critères définis par le Dr Robert Hare : beau-parleur, absence d’empathie, manipulateur hors-pair, gestionnaire virtuose de son image, prise de risque, absence de remords, agressivité, paranoïa, appétit de pouvoir.

Un monstre qui sous couvert de bons principes, n'hésita pas à utiliser des munitions à têtes en uranium appauvri, qui diffusent une quantité considérable de poussières radioactives aux effets rétroactifs ultra toxiques sur les soldats, mais aussi sur les populations civiles comme en Irak à Bassorah, et cela pour de nombreuses années, multipliant ainsi les cas de cancers, leucémies et malformations chez les nouveau-nés.

 

A lire dans la même rubrique :

Atlantic Council : l’officine-de-propagande de l’OTAN


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 4 mars 2015 09:28

    Guerres..coups d’états..le quotidien de l’OTAN et des USA...Des assassins dirigent le monde actuellement avec le consentement des caniches du reste de la planète (en grande partie)... !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 mars 2015 10:04

      Article intéressant, mais je crois que vous faites une erreur.
      L’OTAN était dans le paquet du Traité de Maastritch, avec l’ UE & l’euro.
      Je ne sais pas pourquoi on fait de Sarkozy l’artisan de l’ OTAN ?
      Tous les pays européens sont dans l’ OTAN, sauf 5 ou 6 qui sont neutres militairement.
      Il s’agit de l’article 42 du Traité de l’ Union européenne.
      Les mots OTAN et Alliance atlantique sont entrés dans les Traités européens avec le Traité de Maastritch. 1992.


      • Duke77 Duke77 4 mars 2015 13:58
        La réintégration de la France dans le commandement intégré de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord est annoncée par le président de la République Nicolas Sarkozy au Congrès à Washington le 7 novembre 2007. À l’Assemblée nationale, cette politique donne lieu à une motion de censure le 8 avril 2008 et à un vote de confiance le 17 mars 2009. Les deux votes sont favorables au gouvernement et le vote de confiance entérine le retour1.


        http://fr.wikipedia.org/wiki/Réintégration_de_la_France_dans_le_commandement_intégré_de_l’OTAN

      • Duke77 Duke77 4 mars 2015 14:00

        @Fifi Brind_acier


        A comparer avec l’attitude de nos anciens présidents : 

        "La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort... apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde... C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort  !"

        Et ensuite, sous Chirac, la France a gardé son indépendance en analyse géopolitique. Il n’y a qu’à voir l’intervention de Villepin à l’ONU pour contrer le mensonge des armes de destruction massive irakiennes


        A vous de voir !


      • coinfinger 4 mars 2015 17:46

        @Fifi Brind_acier
        Faut pas s’éxagerer , à mon avis , la rigueur de ces traités , encore moins leur rigueur à les respecter . Sont les premiers à en faire ce qu’ils veulent et à s’en réclamer .
        Ce qui reste clair , c’est la promptitude de Sarkhozy à cirer des pompes Atlantistes , méme quand elles brillent déjà . Là où d’autres auraient freiné , ou y serait allé en ce faisant trainé par les pieds .
        On leur demande pas d’étre De Gaulle , c’est bien au delà de leurs moyens , mais au moins de s’aplatir avec dignité .


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 mars 2015 17:47

        @Duke77
        Ce que je voulais dire, c’est que l’ OTAN étant dans le Traité de Maastritch, et dans les Traités suivants constitutifs de l’ UE, ( Amsterdam, Nice, Lisbonne etc), il faut sortir de l’ UE pour sortir de l’ OTAN.


        A partir du moment où l’ OTAN est dans les Traités, on n’en sort pas comme comme d’un moulin. Toute la Défense et la politique étrangère des pays européens est sous couvert de l’ OTAN.

      • Tillia Tillia 4 mars 2015 10:46

        Sur votre carte il y a eu quelques renversements de vapeur depuis.


        « Fin mai, la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan lançaient leur Union économique eurasiatique. Les trois pays, auxquels doivent se joindre l’Arménie et le Kirghizistan, formeront à partir du 1er janvier 2015 un grand marché de 170 millions de personnes. Vladimir Poutine voulait y adjoindre l’Ukraine, mais Kiev a finalement préféré signer la semaine dernière l’accord d’association avec l’Union européenne. 

        C’est donc le Kazakhstan, puissance pétrolière et minière d’Asie centrale, qui sera son principal partenaire. L’Ukraine aurait pu jouer ce rôle mais la politique européenne du « Partenariat oriental » ne lui a pas donné le choix. C’était ou bien l’association avec l’UE, ou bien l’adhésion à l’Union eurasiatique. La crise avec Moscou est née de cette alternative fatale qui risque de se prolonger après la signature la semaine dernière des accords avec l’Ukraine, la Moldavie et la Géorgie. Le Kazakhstan, lui, est riche de ses ressources pétrolières. Il n’a pas besoin d’argent européen. Sa situation géographique fait qu’il n’aspire pas à devenir membre de l’UE. Le soutien politique et l’assistance technique de Bruxelles lui suffisent. »

        Il me semble de plus en plus flagrant que Poutine veut former un grand bloc eurasiatique, ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi, à la condition que chaque anta/prota/goniste joue le jeu. 

        • eric 4 mars 2015 11:23

          Pourquoi il suffit du titre pour savoir qu’il est inutile de lire cet article ?
          Conservatisme : Attitude ou tendance de quelqu’un, d’un groupe ou d’une société, définie par le refus du changement et la référence sécurisante à des valeurs ou des structures immuables. ( Larousse)
          Si on rajoute les définition de nouveau, on parle de gans qui étudient un phénomène qui n’existe pas en français, un oxymore.
          Un « nouvel immuable.... » A partir d’une telle confusion initiale, on ne peut qu’attendre un amas de pseudo info, d’analyse bancales.


          • sicome 4 mars 2015 12:02

            alors taisez vous


          • soi même 4 mars 2015 13:02

            @eric, votre intervention est intéressante par le dénie que vous poser, car vous ne pouvez pas nié depuis l’aventure de guerre Russo- d’Afghanistan (1979-1989)qui va être sceller le sort de l’URSS et depuis cette époque nous avons assisté à une désescalade du militarisme de l’ancienne URSS.
            Au point où avec la guerre de Yougoslavie et les deux guerres du Golfes , l’ancienne URSS qui était devenue entre temps la Russie avait fort affaire avec la Géorgie et la Tchétchénie et ne se préoccupait de garder une place de second rand dans le Monde .Non seulement ils avaient fort affaires avec des guerres périphériques suite à l’éclatement de l’URSS étaient en même dans un procureuse de désescalade international .

            A contrario cette préoccupation d’une désescalade international n’a jamais été mis la préoccupation des USA mis des allies de l’OTAN et sans pour autant blanchir les Russes , il faut bien reconnaître qu’ils avaient d’autres préoccupations à sauvées leurs pays de la banqueroute que déployer à tous va des bases militaires à travers le Monde !
            Libre a vous de pensé que les valeurs Américaines soit la seule référence de la liberté dans le Monde, mais de grâce respecté que d’autre ne soit pas de votre avis et aspire à autre chose que votre américanisme .

               

             


          • Tillia Tillia 4 mars 2015 18:45

            @sicome
            Vous êtes en tête de gondole pour cette rétorque digne d’un Balladur, aussi je vous ai plussé, c’est un niveau d’excellence. 


          • Toldo 4 mars 2015 11:47

            Et pourtant 

            tu as lu cet article eric

            Une preuve de plus que nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être.


            • eric 4 mars 2015 20:30

              @Toldo
              J’ai essayé ! Vite enlisé dans cet amas touffu de platitudes et de clichés, je me suis demandé quelle pouvait être l’origine d’une telle confusion. En revenant au début, j’ai compris...quand on parle de quelque chose qui n’existe pas, on ne peut pas être clair...


            • Dom66 Dom66 4 mars 2015 12:51

              Qu’une chose à dire EXCELLENT  merci

              Une petite vidéo pour le Fun

               

              https://www.youtube.com/watch?v=GRzpZJ4UYV0


              • Daniel Roux Daniel Roux 4 mars 2015 12:54

                Il y a une autre raison à l’existence de l’OTAN, c’est la prospérité du complexe militaro-industriel étasunien.

                Par exemple, la plupart des pays de l’OTAN achètent des avions étasuniens et les armements qui vont avec. Ce marché représente des milliards de dollars de bénéfices pour les riches actionnaires, c’est à dire pour l’oligarchie qui dirige effectivement les US.

                La multiplication des conflits est d’abord une source de revenus pour ces gens là et peu importe la souffrance qu’ils génèrent.


                • doslu doslu 4 mars 2015 19:42

                  @Daniel Roux
                  Au sujet des US en 239 ans d’existence le pays de la liberté a été en guerre pendant 229 ans !!!!!

                  1776 – American Revolutionary War, Chickamagua Wars, Second Cherokee War, Pennamite-Yankee War
                  1777 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Second Cherokee War, Pennamite-Yankee War
                  1778 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War
                  1779 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War
                  1780 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War
                  1781 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War
                  1782 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War
                  1783 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War
                  1784 – Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War, Oconee War
                  1785 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War
                  1786 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War
                  1787 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War
                  1788 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War
                  1789 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War
                  1790 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War
                  1791 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War
                  1792 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War
                  1793 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War
                  1794 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War
                  1795 – Northwest Indian War
                  1796 – No major war
                  1797 – No major war
                  1798 – Quasi-War
                  1799 – Quasi-War
                  1800 – Quasi-War
                  1801 – First Barbary War
                  1802 – First Barbary War
                  1803 – First Barbary War
                  1804 – First Barbary War
                  1805 – First Barbary War
                  1806 – Sabine Expedition
                  1807 – No major war
                  1808 – No major war
                  1809 – No major war
                  1810 – U.S. occupies Spanish-held West Florida
                  1811 – Tecumseh’s War
                  1812 – War of 1812, Tecumseh’s War, Seminole Wars, U.S. occupies Spanish-held Amelia Island and other parts of East Florida
                  1813 – War of 1812, Tecumseh’s War, Peoria War, Creek War, U.S. expands its territory in West Florida
                  1814 – War of 1812, Creek War, U.S. expands its territory in Florida, Anti-piracy war
                  1815 – War of 1812, Second Barbary War, Anti-piracy war
                  1816 – First Seminole War, Anti-piracy war
                  1817 – First Seminole War, Anti-piracy war
                  1818 – First Seminole War, Anti-piracy war
                  1819 – Yellowstone Expedition, Anti-piracy war
                  1820 – Yellowstone Expedition, Anti-piracy war
                  1821 – Anti-piracy war (see note above)
                  1822 – Anti-piracy war (see note above)
                  1823 – Anti-piracy war, Arikara War
                  1824 – Anti-piracy war
                  1825 – Yellowstone Expedition, Anti-piracy war
                  1826 – No major war
                  1827 – Winnebago War
                  1828 – No major war
                  1829 – No major war
                  1830 – No major war
                  1831 – Sac and Fox Indian War
                  1832 – Black Hawk War
                  1833 – Cherokee Indian War
                  1834 – Cherokee Indian War, Pawnee Indian Territory Campaign
                  1835 – Cherokee Indian War, Seminole Wars, Second Creek War
                  1836 – Cherokee Indian War, Seminole Wars, Second Creek War, Missouri-Iowa Border War
                  1837 – Cherokee Indian War, Seminole Wars, Second Creek War, Osage Indian War, Buckshot War
                  1838 – Cherokee Indian War, Seminole Wars, Buckshot War, Heatherly Indian War
                  1839 – Cherokee Indian War, Seminole Wars
                  1840 – Seminole Wars, U.S. naval forces invade Fiji Islands
                  1841 – Seminole Wars, U.S. naval forces invade McKean Island, Gilbert Islands, and Samoa
                  1842 – Seminole Wars
                  1843 – U.S. forces clash with Chinese, U.S. troops invade African coast
                  1844 – Texas-Indian Wars
                  1845 – Texas-Indian Wars
                  1846 – Mexican-American War, Texas-Indian Wars
                  1847 – Mexican-American War, Texas-Indian Wars
                  1848 – Mexican-American War, Texas-Indian Wars, Cayuse War
                  1849 – Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians
                  1850 – Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Yuma War, California Indian Wars, Pitt River Expedition
                  1851 – Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, Yuma War, Utah Indian Wars, California Indian Wars
                  1852 – Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Yuma War, Utah Indian Wars, California Indian Wars
                  1853 – Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Yuma War, Utah Indian Wars, Walker War, California Indian Wars
                  1854 – Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians
                  1855 – Seminole Wars, Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Yakima War, Winnas Expedition, Klickitat War, Puget Sound War, Rogue River Wars, U.S. forces invade Fiji Islands and Uruguay
                  1856 – Seminole Wars, Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, California Indian Wars, Puget Sound War, Rogue River Wars, Tintic War
                  1857 – Seminole Wars, Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, California Indian Wars, Utah War, Conflict in Nicaragua
                  1858 – Seminole Wars, Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Mohave War, California Indian Wars, Spokane-Coeur d’Alene-Paloos War, Utah War, U.S. forces invade Fiji Islands and Uruguay
                  1859 Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, California Indian Wars, Pecos Expedition, Antelope Hills Expedition, Bear River Expedition, John Brown’s raid, U.S. forces launch attack against Paraguay, U.S. forces invade Mexico
                  1860 – Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Paiute War, Kiowa-Comanche War
                  1861 – American Civil War, Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Cheyenne Campaign
                  1862 – American Civil War, Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Cheyenne Campaign, Dakota War of 1862,
                  1863 – American Civil War, Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Cheyenne Campaign, Colorado War, Goshute War
                  1864 – American Civil War, Texas-Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Cheyenne Campaign, Colorado War, Snake War
                  1865 – American Civil War, Texas-Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Colorado War, Snake War, Utah’s Black Hawk War
                  1866 – Texas-Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Snake War, Utah’s Black Hawk War, Red Cloud’s War, Franklin County War, U.S. invades Mexico, Conflict with China
                  1867 – Texas-Indian Wars, Long Walk of the Navajo, Apache Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Snake War, Utah’s Black Hawk War, Red Cloud’s War, Comanche Wars, Franklin County War, U.S. troops occupy Nicaragua and attack Taiwan
                  1868 – Texas-Indian Wars, Long Walk of the Navajo, Apache Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Snake War, Utah’s Black Hawk War, Red Cloud’s War, Comanche Wars, Battle of Washita River, Franklin County War
                  1869 – Texas-Indian Wars, Apache Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Utah’s Black Hawk War, Comanche Wars, Franklin County War
                  1870 – Texas-Indian Wars, Apache Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Utah’s Black Hawk War, Comanche Wars, Franklin County War
                  1871 – Texas-Indian Wars, Apache Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Utah’s Black Hawk War, Comanche Wars, Franklin County War, Kingsley Cave Massacre, U.S. forces invade Korea
                  1872 – Texas-Indian Wars, Apache Wars, Utah’s Black Hawk War, Comanche Wars, Modoc War, Franklin County War
                  1873 – Texas-Indian Wars, Comanche Wars, Modoc War, Apache Wars, Cypress Hills Massacre, U.S. forces invade Mexico
                  1874 – Texas-Indian Wars, Comanche Wars, Red River War, Mason County War, U.S. forces invade Mexico
                  1875 – Conflict in Mexico, Texas-Indian Wars, Comanche Wars, Eastern Nevada, Mason County War, Colfax County War, U.S. forces invade Mexico
                  1876 – Texas-Indian Wars, Black Hills War, Mason County War, U.S. forces invade Mexico
                  1877 – Texas-Indian Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Black Hills War, Nez Perce War, Mason County War, Lincoln County War, San Elizario Salt War, U.S. forces invade Mexico
                  1878 – Paiute Indian conflict, Bannock War, Cheyenne War, Lincoln County War, U.S. forces invade Mexico
                  1879 – Cheyenne War, Sheepeater Indian War, White River War, U.S. forces invade Mexico
                  1880 – U.S. forces invade Mexico
                  1881 – U.S. forces invade Mexico
                  1882 – U.S. forces invade Mexico
                  1883 – U.S. forces invade Mexico
                  1884 – U.S. forces invade Mexico
                  1885 – Apache Wars, Eastern Nevada Expedition, U.S. forces invade Mexico
                  1886 – Apache Wars, Pleasant Valley War, U.S. forces invade Mexico
                  1887 – U.S. forces invade Mexico
                  1888 – U.S. show of force against Haiti, U.S. forces invade Mexico
                  1889 – U.S. forces invade Mexico
                  1890 – Sioux Indian War, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Ghost Dance War, Wounded Knee, U.S. forces invade Mexico
                  1891 – Sioux Indian War, Ghost Dance War, U.S. forces invade Mexico
                  1892 – Johnson County War, U.S. forces invade Mexico
                  1893 – U.S. forces invade Mexico and Hawaii
                  1894 – U.S. forces invade Mexico
                  1895 – U.S. forces invade Mexico, Bannock Indian Disturbances
                  1896 – U.S. forces invade Mexico
                  1897 – No major war
                  1898 – Spanish-American War, Battle of Leech Lake, Chippewa Indian Disturbances
                  1899 – Philippine-American War, Banana Wars
                  1900 – Philippine-American War, Banana Wars
                  1901 – Philippine-American War, Banana Wars
                  1902 – Philippine-American War, Banana Wars
                  1903 – Philippine-American War, Banana Wars
                  1904 – Philippine-American War, Banana Wars
                  1905 – Philippine-American War, Banana Wars
                  1906 – Philippine-American War, Banana Wars
                  1907 – Philippine-American War, Banana Wars
                  1908 – Philippine-American War, Banana Wars
                  1909 – Philippine-American War, Banana Wars
                  1910 – Philippine-American War, Banana Wars
                  1911 – Philippine-American War, Banana Wars
                  1912 – Philippine-American War, Banana Wars
                  1913 – Philippine-American War, Banana Wars, New Mexico Navajo War
                  1914 – Banana Wars, U.S. invades Mexico
                  1915 – Banana Wars, U.S. invades Mexico, Colorado Paiute War
                  1916 – Banana Wars, U.S. invades Mexico
                  1917 – Banana Wars, World War I, U.S. invades Mexico
                  1918 – Banana Wars, World War I, U.S invades Mexico
                  1919 – Banana Wars, U.S. invades Mexico
                  1920 – Banana Wars
                  1921 – Banana Wars
                  1922 – Banana Wars
                  1923 – Banana Wars, Posey War
                  1924 – Banana Wars
                  1925 – Banana Wars
                  1926 – Banana Wars
                  1927 – Banana Wars
                  1928 – Banana Wars
                  1930 – Banana Wars
                  1931 – Banana Wars
                  1932 – Banana Wars
                  1933 – Banana Wars
                  1934 – Banana Wars
                  1935 – No major war
                  1936 – No major war
                  1937 – No major war
                  1938 – No major war
                  1939 – No major war
                  1940 – No major war
                  1941 – World War II
                  1942 – World War II
                  1943 – Wold War II
                  1944 – World War II
                  1945 – World War II
                  1946 – Cold War (U.S. occupies the Philippines and South Korea)
                  1947 – Cold War (U.S. occupies South Korea, U.S. forces land in Greece to fight Communists)
                  1948 – Cold War (U.S. forces aid Chinese Nationalist Party against Communists)
                  1949 – Cold War (U.S. forces aid Chinese Nationalist Party against Communists)
                  1950 – Korean War, Jayuga Uprising
                  1951 – Korean War
                  1952 – Korean War
                  1953 – Korean War
                  1954 – Covert War in Guatemala
                  1955 – Vietnam War
                  1956 – Vietnam War
                  1957 – Vietnam War
                  1958 – Vietnam War
                  1959 – Vietnam War, Conflict in Haiti
                  1960 – Vietam War
                  1961 – Vietnam War
                  1962 – Vietnam War, Cold War (Cuban Missile Crisis ; U.S. marines fight Communists in Thailand)
                  1963 – Vietnam War
                  1964 – Vietnam War
                  1965 – Vietnam War, U.S. occupation of Dominican Republic
                  1966 – Vietnam War, U.S. occupation of Dominican Republic
                  1967 – Vietnam War
                  1968 – Vietnam War
                  1969 – Vietnam War
                  1970 – Vietnam War
                  1971 – Vietnam War
                  1972 – Vietnam War
                  1973 – Vietnam War, U.S. aids Israel in Yom Kippur War
                  1974 – Vietnam War
                  1975 – Vietnam War
                  1976 – No major war
                  1977 – No major war
                  1978 – No major war
                  1979 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan)
                  1980 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan)
                  1981 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan and Nicaragua), First Gulf of Sidra Incident
                  1982 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan and Nicaragua), Conflict in Lebanon
                  1983 – Cold War (Invasion of Grenada, CIA proxy war in Afghanistan and Nicaragua), Conflict in Lebanon
                  1984 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan and Nicaragua), Conflict in Persian Gulf
                  1985 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan and Nicaragua)
                  1986 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan and Nicaragua)
                  1987 – Conflict in Persian Gulf
                  1988 – Conflict in Persian Gulf, U.S. occupation of Panama
                  1989 – Second Gulf of Sidra Incident, U.S. occupation of Panama, Conflict in Philippines
                  1990 – First Gulf War, U.S. occupation of Panama
                  1991 – First Gulf War
                  1992 – Conflict in Iraq
                  1993 – Conflict in Iraq
                  1994 – Conflict in Iraq, U.S. invades Haiti
                  1995 – Conflict in Iraq, U.S. invades Haiti, NATO bombing of Bosnia and Herzegovina
                  1996 – Conflict in Iraq
                  1997 – No major war
                  1998 – Bombing of Iraq, Missile strikes against Afghanistan and Sudan
                  1999 – Kosovo War
                  2000 – No major war
                  2001 – War on Terror in Afghanistan
                  2002 – War on Terror in Afghanistan and Yemen
                  2003 – War on Terror in Afghanistan, and Iraq
                  2004 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, and Yemen
                  2005 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, and Yemen
                  2006 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, and Yemen
                  2007 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, Somalia, and Yemen
                  2008 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, and Yemen
                  2009 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, and Yemen
                  2010 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, and Yemen
                  2011 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, Somalia, and Yemen ; Conflict in Libya (Libyan Civil War)

                  Cet article a été rédigé en 2011. Depuis, la politique belliciste du pays n’a pas cessé :

                  2012 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Somalia, Syria and Yemen
                  2013 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Somalia, Syria and Yemen
                  2014 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Somalia, Syria and Yemen ; Civil War in Ukraine
                  2015 – War on Terror in Somalia, Somalia, Syria and Yemen ; Civil War in Ukraine


                • Tillia Tillia 4 mars 2015 21:31

                  @doslu
                  En Europe, question guerres, on bat les ricains à plate couture ! 

                  Je me demande même si à elle seule, la France ne va pas au dela, les guerres chez nous commencent avec Vercingétorix et Clovis, après ça s’enchaîne avec une stupéfiante régularité. 

                  En seulement deux guerres la France est déjà à la moitié des guerres américaines, avec celle de 100 ans et celle de 30 ans..... aller on va ajouter les guerres Napoléoniennes et le tour est joué. 



                • Abou Antoun Abou Antoun 6 mars 2015 09:08

                  @Tillia
                  Je ne sais pas pourquoi on vous moinsse, parce que ce que vous dites est vrai.
                  Question guerres l’Europe d’avant 1945 ya pas mieux. C’est l’endroit du monde le plus instable, mais aussi le plus riche et le plus puissant (cela va ensemble).
                  Après 45 il y a encore des guerres coloniales pour la France (indo, Algérie, etc...) et pour le Portugal.
                  Nous avons aussi les péripéties du bloc de l’Est (Hongrie, Tchéco, etc...)
                  Et depuis 95 le dépeçage de la Yougo et maintenant l’Ukraine, preuve s’il en faut que l’UE , qui a semblé être un facteur de paix pendant un demi-siècle, grâce au rapprochement franco-allemand apparaît aujourd’hui en tant que vassal des USA comme un fauteur de troubles.


                • alinea alinea 4 mars 2015 13:03

                  Il est des tours d’horizon qui donnent le vertige !
                  Mais la nausée, c’est aussi le silence des agneaux ! soumission, résignation, impuissance, nous voilà beaux !


                  • elpepe elpepe 4 mars 2015 14:41

                    @alinea
                    Oui qd l’agneau est aussi coupable que le boucher par son silence, une belle oxymore d’ailleurs
                    Le pb de la France, comme le reste du monde, c’est en effet le conservatisme, ou lâcheté, ou la grande majorité se rallie toujours au plus fort en croyant que c’est le seul moyen de faire perdurer le présent.
                    Tout cela pour continuer de toucher leur petit salaire de fonctionnaire, leur petites retraites avec les quelques avantages qui vont avec,
                    Ils se collent eux mêmes des œillères, pas besoin de propagande, pour ne pas voir la responsabilité de leur chers Politiciens qui de toute évidence ont beaucoup de sang sur les mains, et d’enfant, sang qui finalement entache aussi leur belle laine blanche qu’il croit vierge de toutes mauvaises intention.
                    L’avantage du clientélisme politique est qu’il s’adresse a des crétins et lâches, la majorité, et donc ne coute pas cher,
                    Les Socialistes sont les champion en la matière, mais je suis sur que le FN est pas mauvais non plus smiley
                    Ainsi va le monde et la politique, et Dieu aura du mal a y retrouver un sien


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 mars 2015 17:54

                    @alinea
                    Je ne crois pas que nos médias expliquent le contenu de ce billet aux heures de grande écoute.
                    Il faut peut-être s’en prendre à ceux qui abrutissent les populations, pas à ceux qui sont manipulés par la propagande. Le temps de cerveau disponible est comblé par des nouilleries et des mensonges.


                  • alinea alinea 4 mars 2015 18:46

                    @Fifi Brind_acier
                    Fifi ; il n’y a pas trois positions philosophiques, mais deux ;
                    Soit l’homme est une être exceptionnel, plus intelligent que tous, qui réfléchit et qui est libre ; donc on opte pour le libre arbitre chez tous, la responsabilité chez tous, etc.
                    Soit l’homme est une bestiole de meute ou de troupeau comme une autre, alors, ma foi, tout ce qui se passe est normal puisque les « puissants » ne le sont pas, mais plutôt des malades des pervers.

                    J’ai choisi la première option ; d’une part parce que je ne me sens supérieure à personne, d’autre part parce que c’est ouvert. Bien sûr, je connais assez l’âme humaine pour en savoir toutes les difficultés !
                    C’est un choix de principe, qui vaut ce qu’il vaut, mais me met à l’abri ! ainsi l’homme choisit d’être ignorant, préfère la lâcheté au courage, la consommation à la citoyenneté, subir la propagande plutôt que réfléchir.
                    Et j’ai idée que ceux qui subissent la propagande, sont ceux qui ont quelque chose à perdre ! des « privilégiés » donc !
                    Ceci dit, j’entends bien ce que vous écrivez ( ce qui est fort quand même non ??!! smiley )


                  • Armelle 4 mars 2015 19:14

                    Fifi Brind_acier Bonjour


                    Nous supprimerions l’intervention des psychopathes politiques, il, est clair que notre temps serait moins comblé par des nouilleries et mensonges
                    D’ailleurs à ce propos vous me rétorquiez hier que la dictature était de retenir un NON alors que le peuple vote OUI !!! Mais vous ne croyez pas si bien dire et du coup vous amenez de l’eau à mon moulin quand je prétens que la démocratie c’est la moitié des cons plus 1
                    La démocratie n’existe que dans l’espoir en France, je ne vois pas avec de telles dispositions constitutionnelles nous pourrions vivre en démocratie
                    Justement la constitution permet de négliger l’avis du peuple à coup de ratification de référendum, d’article 49.3 et autres singerie. C’est une farce, NON ?
                    Et notre roi, nous l’avons toujours notre roi, certes, il aime moins les femmes que son lointain prédécesseur Louis XIV mais je lui trouve une ressemblance frappante !!! surtout dans la niaiserie, la prétention, la paresse, l’incompétence et sa boulimie de dépense
                    Nous ne somme pas en démocratie cher monsieur ! 

                  • Armelle 4 mars 2015 19:25

                    Ce serait différent FIFI si à chaque élection, nous n’avions pas à choisir entre Gustave et Gustave. Dans ce cas cela pourrait constituer le début d’une démocratie !!!

                    Et vous, en particulier, devez également penser comme cela quand on voit le temps de parole consacré à Monsieur Asselineau par exemple. Je ne crois pas plus à ses sornettes qu’à celles des autres mais je trouve lamentable que des candidats soient baillonnés

                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 mars 2015 08:32

                    @Armelle
                    Je crois que vous confondez les époques.
                    Quand De Gaulle a fait un referendum et que les Français ont voté non, il est parti le lendemain.
                    Quand l’ UE a organisé des referendum, le NON devient OUI.
                    C’est l’ UE qui est une dictature.


                    Junker vient de répondre aux Grecs :
                    « Tsipras a commencé à assumer ses responsabilités. Il doit encore expliquer que certaines promesses avec lesquelles il a remporté les élections, ne seront pas tenues.
                    LES ELECTIONS NE CHANGENT PAS LES TRAITES. »

                    En clair, vous votez ce que vous voulez, cela ne changera rien du tout.
                    L’UE fonctionne comme l’ URSS.

                  • Armelle 5 mars 2015 20:33

                    @Fifi Brind_acier
                    Vous avez été piqué à la seringue UPR Fifi, !!!

                    Vous parlez des promesses électorales non tenues comme une caractéristique des conséquences des traités européens !!!?!?????
                    Non mais vous plaisantez j’espère ! c’est une grosse et lamentable farce !!!
                    L’UE n’y est pour rien dans les promesses qu’à fait ce psychopathe Tsipras, 
                    Et pour vous répondre, NON JE NE ME TROMPE PAS D’EPOQUE
                    CE N’EST PAS L’UE QUI A RATIFIE EN 2007, C’EST LE NABOT
                    C’est VOUS décidément qui confondez tout !!!


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 mars 2015 08:10

                    @Armelle
                    Tsipras n’est pour rien dans les promesses de l’Europe, sauf qu’il refuse d’en sortir, et estime qu’une sortie de l’euro serait catastrophique :
                    Dernier entretien avec Varoufakis, le soit disant économiste du Gouvernement grec.

                    Liste des économistes qui pensent le contraire. Vous pensez que seule l’UPR veut en finir avec l’euro ?


                  • coinfinger 4 mars 2015 16:17

                    Elle est bien croquée là , la brochette de collabos .
                    La palme va à Sarkhozy , premier sur le podium , le plus avide et le plus opportuniste .
                    Faut le rappeler quand méme , le revers de l’opportunisme , c’est que çà joue une forte éspérance , en terme de gain avec une forte probabilité , d’où le piége .
                    Le piége pour eux c’est qu’en période de mutation , à moyen terme le jeu change , de maniére imprévisible . çà , çà s’enseigne pas , par nature . Leur sort est de finir au bout d’une corde ou pire , aprés quelques folies mal gagnées . Ils le savent pas encore ces cons . Croivent pas aux miracles ,
                    grosse erreur . Faut revoir le pari de Pascal , l’avait pas encore les moyens pour bien formuler .


                    • Armelle 4 mars 2015 19:31

                      @coinfinger
                      De toutes façons j’ai bien peur que qui que ce soit ne change pas la face du monde politico-magouille

                      Ce ne sont pas des « pourris » qui choisissent la politique, c’est la politique qui pourrit les gens
                      Imaginez juste des mandats politiques sans salaires ni avantages, vous verriez que ça ne se bousculerait pas au portillon...

                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 mars 2015 08:37

                      @Armelle
                      C’est pour cette raison que l’ UPR propose toute une série de modifications constitutionnelles sur le statu des élus :
                      - 2 mandats pas plus.
                      - non cumuls des mandats
                      - vote blanc de plein exercice.
                      - référendum d’initiative populaire
                      - inéligibilité à vie d’un responsable public condamné pour corruption
                      - interdiction des lobbies
                      - contrôle du financement des Think tanks
                      - contrôle régulier des conflits d’intérêts etc


                    • Laurent 47 5 mars 2015 19:07

                      Depuis le début des hostilités en Ukraine, et le parti-pris de toute la classe politique française, François Hollande et Laurent Fabius en tête, qui a décidé de soutenir le régime nazi de Kiev, et de cracher à la figure des résistants du Dombass et de la Russie, mon opinion est faite !
                      J’ai décidé de ne plus voter du tout, même pas blanc ! Je ne veux pas me salir les mains avec un bulletin de vote pro-nazi, quel qu’il soit !
                      Curieusement, il n’y a que Florian Phillipot qui a précisé ( c’était avec le comique de service Bernard Ghetta ), que le gouvernement ukrainien était composé de membres éminents des milices néo-nazies comme Svobodan, Pravy Sektor, les bandéristes, ou le bataillon Azov, ce qui a déclenché une crise de nerfs du sus-dit comique de service !
                      Pour information, Svoboda est la milice qui a repris l’emblème de la « rune du loup », cet emblème qui était celui de la panzer division d’élite SS Das Reich, composée entre autres d’ukrainiens de Galicie, et qui a anéanti le village d’Oradour sur Glane, ainsi que des centaines de villages en Russie, en Pologne, et en Ukraine, en massacrant des milliers de juifs ( voir l’excellent documentaire qui est passé cette semaine sur FR3 ).
                      Et ces miliciens, avec leurs drapeaux ornés de cette rune du loup, ont défilé à Kiev sous les yeux de Laurent Fabius et de Bernard-Henri Lévy, son comique-troupier.
                      Et notre ministre des affaires étrangères ( ou plutôt des étranges affaires ! ) a soutenu sans rire qu’il n’y avait aucun nazi à Kiev, ce qui prouve que les juifs, pourtant ses coreligionnaires, qui ont été massacrés en 39-45 par ces fascistes, n’entrent pas en ligne de compte pour lui !
                      Et vous voudriez que je vote pour « ça » ?
                      Plutôt crever !


                      • Allexandre 5 mars 2015 21:56

                        Il ne faut pas oublier qu’en matière de propagande, les démocraties occidentales sont passées docteurs ès propaganda. Il suffit de lire le livre de Edward Bernays, neveu de Freud, Propaganda, publié dans les années 1920. Il y explique comment donner l’illusion à un peuple d’approuver de son plein gré ce qui lui a été suggéré !!! Même Goebbels s’en est inspiré, c’est dire... ! Nous sommes manipulés jusqu’à la moelle mais bien peu le réalisent.


                        • le moine du côté obscur 5 mars 2015 23:52

                          Bien peu le réalisent ou veulent le réaliser ? Entre les gens qui sont indifférents parce qu’ils ne se sentent pas « concernés », les égoïstes qui veulent « profiter » du système, les crétins finis les pouvoirs ont une grande marge de manœuvre. J’ai vu beaucoup de gens qui disent ce que tu dis est vrai mais et alors ? J’en suis arrivé à la conclusion que l’humain est con et à bien souvent ce qu’il mérite. Certains semblent convaincus que seuls des « pourris » peuvent diriger les états, qu’ils ne viennent donc pas pleurnichailler quand ces pourris les mettront dans un chaos et une merde d’une profondeur abyssale. A vrai dire je suis à la fois dégoûté et désespéré du genre humain même si je me dis que l’espoir fait vivre et qui sait, un miracle est peut-être possible ! 


                        • millesime 5 mars 2015 23:49

                          Mieux vaut décerner le « prix Nobel de la ..guerre » à Obama cela conviendrait bien mieux (surtout après cette provocation d’envoyer 600 soldats en Ukraine)
                          il me semblait que les accords de Minsk 2 prévoyaient aucun militaire étranger en Ukraine.. !

                          http://millesime57.canalblog.com


                          • millesime 5 mars 2015 23:51

                            Les européens vont être confrontés à un gros problème après les déclarations de général DEMPSEY .. ;il va falloir choisir devant un ultimatum semble-t-il... !


                            • foofighter foofighter 9 mars 2015 22:48

                              L’OTAN, bras armé de l’Empire (US)...
                              Quand allons nous ouvrir les yeux sur les visées impérialistes de cette organisation criminelle qu’est l’OTAN ?
                              Il me semblait qu’il existait pourtant une organisation internationale chargée de promouvoir la paix... Comment c’est déjà ? Ca n’est (était ?) pas la « Société des Nations Unies » ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès