Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > OVNIs et la pathologie de la Raison d’Etat

OVNIs et la pathologie de la Raison d’Etat

Après un article sur Roswell et un autre sur les témoignages d’anciens militaires (dont de nombreux hauts gradés) américains organisés par le National Press Club, il me semble intéressant de revisiter la question des OVNIs en essayant de comprendre pourquoi les Etats, et les Etats-Unis en particulier, sont si frileux en la matière. Je pointe les USA car c’est le pays qui semble être le plus “visité”, qui dispose de la technologie militaire et scientifique la plus avancée, et dont les services concernés (militaires et NASA) sont les plus autistes, attachés à une dénégation systématique du phénomène qui relève soit de la pathologie clinique, soit de raisons qui nous sont actuellement inconnues.

Pour situer le sujet, voici un excellent documentaire réalisé par James Fox intitulé “Out of the Blue”, faisant vraiment le tour de la question à l’aide de nombreux témoignages très crédibles.

Face à la vague de témoignages qui secouent l’opinion américaine à la fin des années 40 et début des années 50, l’USAF lance un programme de recherche sur les OVNIs baptisé Blue Book. 15 ans plus tard et après moultes circonvolutions, cette étude est publiée en 1968 sous le nom de Rapport Condon. C’est un chef-d’oeuvre d’enfumage, donc acclamé par la presse, totalement à côté de la plaque et dont la conclusion est “rien d’utile en termes scientifiques n’est sorti de 21 années de recherche sur les OVNIs. L’analyse attentive des faits tels que nous les connaissons nous mène à conclure que la continuation d’études poussées en matière d’OVNIs ne peut se justifier par l’espoir de faire avancer la science.” Cette conclusion est sans doute recevable en soi, mais elle ne répond pas à la question initiale qui était de savoir si certains phénomènes pouvaient être objectivement attribués à des objets volants de nature inconnue et donc, vu la supériorité technologique américaine de l’époque, éventuellement de nature extra-terrestre.

Une étude autrement plus sérieuse fut menée en France et remise à Jacques Chirac et Lionel Jospin en 1999, le Rapport Cometa. Elle fut au même moment publiée par le magasine VSD, garantissant ainsi son non-enterrement pour raison d’Etat. Ce rapport se fonde sur un grand nombre de témoignages (dont de nombreux militaires) et d’analyses depuis 1977, mais passe également en revue des récits historiques de l’Antiquité à nos jours. Ses conclusions sont à l’opposé de celles du rapport Condon : “Le problème des OVNIs ne peut pas être éliminé par de simples traits d’esprit caustiques et désinvoltes… (ces études) démontrent la réalité physique quasi-certaine d’objets volants totalement inconnus, aux performances de vol et au silence remarquable, apparemment mus par des intelligences… Des engins secrets d’origine bien terrestre ne peuvent expliquer qu’une minorité de cas… Force est donc de recourir à d’autres hypothèses… L’hypothèse extraterrestre est de loin la meilleure hypothèse scientifique ; elle n’est certes pas prouvée de façon catégorique, mais il existe en sa faveur de fortes présomptions, et sil elle est exacte, elle est grosse de conséquences

Cette étude, il faut le rappeler, fut conduite par le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) et préfacée par le Général Bernard Norlain, ancien directeur de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale. On est donc pas chez les bisounours et autres soucoupistes à la petite semaine.

Venons-en à la question de la Raison d’Etat, qui est d’ailleurs adressée dans le rapport Cometa. Certains ne souviennent peut être de l’extraordinaire déclaration de Ronald Reagan, en tant que Président des Etats-Unis lors de la 42 ème assemblée générale des Nations Unies en septembre 1987 : “Dans notre obsession avec les antagonismes du moment, nous oublions souvent tout ce qui unit les membres de l’humanité. Peut-être avons-nous besoin d’une menace externe, universelle, pour nous obliger à reconnaître cette nature commune. Je pense parfois à quelle vitesse nos différences disparaîtraient si nous devions faire face à une menace extérieure à ce monde.” Mais comme le note le rapport Cometa, “pour les dirigeants politiques comme pour les scientifiques, s’intéresser officiellement aux OVNIs et aux extraterrestres c’est d’abord risquer le ridicule face à des commentateurs et à des médias qui manient régulièrement l’omission, l’ironie destructrice et même le mensonge.

Nous avons ici identifié les deux faces du problème : d’une part ce que les dirigeants politiques savent vraiment (nous y reviendrons), et d’autre part ce qu’il leur est possible de dire face à des médias de masse et un monde politico-médiatique totalement imperméable à toute évaluation intelligente de cette problématique. On fait déjà tout un plat lardé d’hypocrisie et de désinformation sur le cannabis, alors les extraterrestres…

Que savent les responsables politiques ? Peut être que Reagan avait quelque chose de précis en tête lors de son discours de 1987 aux Nations-Unies, mais on a plutôt le sentiments qu’en fait les élus ne savent pas grand chose : Jimmy Carter et Bill Clinton, en qualité de Présidents, ont tous deux essayés de sonder ce que les services américains savaient vraiment sur les OVNIs, et ont du essuyer des fins de non recevoir. Eisenhower, dans son discours de départ de la présidence américaine en janvier 1961, disait notamment ceci : “Au sein des conciles gouvernementaux, nous devons être en garde contre l’acquisition, volontairement ou non, d’un pouvoir trop important par le complexe militaro-industriel. Le potentiel pour une désastreuse montée en puissance d’un pouvoir mal placé existe, et continuera d’exister. Nous ne devons jamais laisser le poids de cette combinaison (militaire + industriel, ndt) mettre en danger nos libertés et processus démocratiques. Rien n’est assuré. Seule une citoyenneté alerte et instruite peut garantir le bon rapport entre l’énorme machine militaro-industrielle et nos paisibles objectifs et méthodes, de manière à ce que liberté et sécurité puissent prospérer ensemble.” Tout est dit, et le danger ainsi pointé par Eisenhower est, depuis longtemps mais de toute évidence depuis le 11 septembre 2001, une réalité absolue.

Le somptueux navet qu’était Independance Day avait le mérite de mettre en scène la méconnaissance totale d’un président américain, pourtant élu, beau et courageux, des secrets et des opérations spéciales gérés par ses services de sécurité nationale – en l’occurrence, la captation et l’étude d’une soucoupe volante crashée à … Roswell, of course. Cette imperméabilité entre la politique et les officines pathogènes dotées de moyens illimités remonte à la création de la NSA en 1952. Ces services secrets extrêmement puissants et autonomes, associés aux vastes intérêts du complexe militaro-industriel, du pétrole et de la finance, constituent cet Etat Profond dont j’ai proposé une introduction dans ce billet. Là où se prennent les vrais décisions, d’où sont tirées les ficelles et d’où est apparu l’Etat Prédateur, la captation par ces forces occultes de l’appareil d’Etat à leur profit.

C’est donc dans cette logique qu’il faut, sans doute, comprendre l’inexistence politique sur la questions des OVNIs : non seulement politiciens et scientifiques ont peur du ridicule s’ils font mine de s’y intéresser, mais surtout ils ne savent pas grand chose et “on” leur fait vite comprendre qu’ils n’ont pas intérêt à y mettre le nez. Ceci vaut, en tous cas, pour les Etats-Unis où l’assassinat de JFK est l’exemple absolu. L’impossibilité, volontaire ou non, pour Obama de sortir du sillon sécuritaire (lire par exemple Obama resigne pour le Patriot Act) est à mon avis un signe des pressions que subit un exécutif a priori non aligné sur les intérêts de l’Etat Profond. Cette omerta existait aussi en URSS bien sur, et de nombreuses informations intéressantes sont apparues suite à la chute du mur.

Nous avons en Europe la chance de disposer d’une plus grande ouverture et de rapports crédibles, mais on est encore loin de traiter en place publique la question des OVNIs, de leur nature et de leurs effets, par exemple sur le contrôle des installations de missiles nucléaires. Cette question est d’ailleurs à l’origine du rapport Cometa, dont le titre officiel est “Les OVNIs et la Défense, à quoi doit-on se préparer ?“.

En conclusion, étant donné que le phénomène OVNI ne peut plus, objectivement, être balayé sous le tapis et que si les officines au sein des services secrets, des armées, des agences telles la NASA en savent en fait beaucoup sur ces phénomènes, s’ils ont peut être en leur possession des restes d’OVNIs voir des spécimens biologiques ET, comment reprendre le contrôle de ce qui est in fine financé par les citoyens et imposer notre droit absolu à accéder à ces informations ? Faudra t’il détruire cet Etat Profond, cette mafia psychopathe pour accéder à la connaissance – connaissance peut-être révolutionnaire, dans tous les sens du terme ? Et pour ce faire, il suffit au fond d’appliquer le conseil d’Eisenhower, le pire cauchemar de l’Etat Profond et du dogme sécuritaire : une citoyenneté alerte et instruite.


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (60 votes)




Réagissez à l'article

137 réactions à cet article    


  • robin 8 juin 2012 10:43

    La raison de le dénégation des Etats est limpide :

    Si ils avouaient le phénomène OVNIS en tant que manifestation d’une intelligence extra humaine, en parallèle du fameux phénomène de l’ethnocide (destruction culturelle d’une civilisation par la proximité d’une autre bien plus avancée) ils perdraient leur pouvoir sur leurs moutons dans de nombreux domaines : politique, économique, scientifique, spirituelle, une catastrophe absolue pour les oligarches tyranniques qui nous gouvernent.

    Avec Cerise sur le gateau que l’Elite se garde des siècles d’avance éventuelle sur les moutons au cas où (en cas de révolte par exemple) par une rétroingénierie éventuelle.


    • Le Yeti Le Yeti 8 juin 2012 11:38

      Ok, je comprends ce raisonnement mais E.T. ? Il n’a pas son mot à dire lui aussi ?
      Imagine qu’il se pointe la gueule enfarinée sur l’esplanade de la Concorde avec son Kodak ... Ils géreraient ça comment nos politiciens ? Certes après Tchernobyl et la crise, ils nous diraient que ce n’est qu’une hallucination collective mais là non plus le bobard ne tiendrait pas longtemps.


    • Radix Radix 8 juin 2012 10:59

      Bonjour

      Si on considère l’hypothèse de la présence extra-terrestre en regard de ce qui se passe actuellement sur la planète, on comprend beaucoup mieux les raisons de cette mondialisation à marche forcée.

      Radix


      • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 8 juin 2012 11:41

        @Radix

        Vous pouvez développer ?

      • Radix Radix 8 juin 2012 13:03

        Bonjour

        Je vois mal une civilisation extra-terrestre négocier un traité commercial ou un transfert de technologie pays par pays.

        Radix


      • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 8 juin 2012 15:19

        @Radix

        Sauf que quand même, la situation était de ce point de vue nettement plus simple voici 20 ans : il n’y a avait en gros que 2 camps, 2 interlocuteurs bien distincts (l’Ouest et l’Est). Alors qu’aujourd’hui, avec la mondialisation et l’impérialisme militaire US, c’est le bordel. Si les ET veulent un interlocuteur unique, ils vont encore devoir attendre longtemps :)

      • Radix Radix 8 juin 2012 17:12

        Il y avait peut-être deux camps... Mais toujours autant de pays !

        Radix


      • ETTORE ETTORE 8 juin 2012 11:05

        N’oublions pas le poids de l’église , qui , il n’y a pas si longtemps que ça, vient d’admettre que la terre tourne autour du soleil.

        La remise en question du « miracle humain » dans l’univers. c’est pas rien !

        et que« Dieu créa l’homme à son image »
        même si les films à grand spectacle nous formatent l’esprit à admettre que.... tout est possible !

        Mais dirons nous : L’église est juste,........ dans son devenir ! 

        • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 8 juin 2012 12:06

          Mais Dieu n’est-il pas, déjà, surhumain et donc un peu extraterrestre ? J’ai plutôt l’impression que dans la pensée chrétienne, l’intégration d’êtres supérieurs ne pose pas de problèmes particuliers. 


        • Le Yeti Le Yeti 8 juin 2012 12:26

          - HORS SUJET -

          « L’église est juste,........ dans son devenir !  »
          J’ai lu le dernier chapitre du bouquin et je suis entièrement d’accord avec ce point de vue ...


        • Le Yeti Le Yeti 8 juin 2012 11:17

          Supposons que les Aliens existent et soient déjà là, éventuellement depuis « longtemps »...
          On peut alors constater qu’ils ne nous ont ni exterminé ni bouffé avec de l’ail et du persil.
          On peut alors en déduire, ou du moins fortement supposer deux cas de figure :
          - C’est leur intention mais ils attendent ... (Mais à voir comment leur boustifaille se dégrade, je ne m’explique pas qu’ils n’interviennent pas.)
          - Ils attendent juste que l’Humanité devienne adulte pour enfin pouvoir discuter ...

          Vous imaginez les chefs d’Etats nous dire « Des peuples réellement civilisés sont là mais refuse de nous parler parce qu’on est trop con. » ? L’ego planétaire ne le supporterait pas.
          Pourtant, point n’est besoin de supposé la présence d’Aliens pour se rendre compte que toute façon, nous avons de sérieux progrès à faire en terme de sagesse.
          Si E.T. débarquait, la première question que les dirigeants lui poseraient serait probablement  : « Cool ! Et vous ? Vous faites comment pour vous foutre sur la gueule et ravager votre monde ? Non parce que nous on est déjà à fond et pourtant ça traine ... »

          Autrement dit, qu’est-ce qui donnerait envie à une intelligence « sage » de nous rencontrer ? (Le masochisme ?)


          • Morpheus Morpheus 8 juin 2012 13:22

            Des suppositions et des théories, on peut en pondre à la pelle...

            Par exemple, l’écosystème terrestre ne répondant pas aux conditions nécessaire à accueillir ces E.T., ils développent un programme de transformation globale afin de faire évoluer la biosphère et l’atmosphère dans le sens souhaité. On pourrait dans cette hypothèse caler divers phénomènes et les relier à cette théorie :
            - les chaimtrails (traînées chimiques laissées dans le ciel par des avions)
            - le réchauffement climatique brutal
            - les trous dans la couche d’ozone
            - etc.

            Je peux vous pondre des dizaines de théories dans le genre, toutes susceptibles de faire de très bons scénarios pour des films ou des séries télés. Même les idées de base de Stargate peuvent être reprises, elles ne sont pas plus sottes que d’autres.

            Mais cela n’a rien de scientifique et ne contribue qu’à décrédibiliser le phénomène. C’est pourquoi il est préférable de garder un bonne marge d’auto dérision dans tout ça. L’humanité doit déjà suffisamment patauger dans les mythes et légendes à caractère mystico-religieux, n’en remettons pas une couche smiley


          • Morpheus Morpheus 8 juin 2012 13:26

            Je rajoute tout de même un mot pour faire gamberger smiley

            Les artistes usent de mensonges pour révéler des vérités aux gens.
            Les politiciens usent de mensonges pour dissimuler des vérités aux gens.


          • idky idky 8 juin 2012 14:24

            Moi, je verrais plus çà comme des anthropologues étudiant des singes sans trop

            perturber leur habitat naturel.

            Et si les singes se mettent sur la gueule, ils en garderont un couple pour leur zoo...


          • himmelgien 19 juin 2012 01:21

            Commentaire hors-sujet : le débat n’est pas axé sur l’existence des aliens, car il s’agit d’un objectif hors d’atteinte pour les citoyens, mais précisément, de déterminer pourquoi quelqu’un s’entête à empêcher qu’une recherche raisonnable puisse être menée !... ( On peut bien sûr prétendre que ce « quelqu’un » n’existe pas, mais ce serait défendre une cause perdue, car sur ce versant de la montagne, l’ufologie a accumulé depuis 1947 des dossiers qui convaincrait le tribunal le plus hostile !...) 


          • Le Yeti Le Yeti 8 juin 2012 11:40

            Et l’Humanité ? Est-elle prête pour une telle révélation ?


            • Pyrathome Pyrathome 8 juin 2012 11:45

              Et l’Humanité ? Est-elle prête pour une telle révélation ?

              Oui, pour peu qu’on lui dise la vérité et qu’on lui explique clairement.....
              Par contre, « l’oligarchie » ne l’est pas, eux haïssent la « vérité » et tremble de peur à l’idée de perdre leur pouvoir de nuisance....


            • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 8 juin 2012 11:54

              L’Humanité a toujours été prête à toutes les révélations, presque par définition. Ce sont les dirigeants, élus ou non, qui refusent les révélations par crainte, justifiée, de perdre leurs pouvoirs et privilèges. Mais les peuples ont globalement une remarquable capacité d’adaptation à la réalité, voir par exemple comment le peuple japonais s’adapte à une économie non-nucléaire suite à la « révélation » de Fukushima. 

              On sait aujourd’hui qu’il existe dans notre galaxie des milliards de systèmes planétaires, et donc que la probabilité que la vie existe ailleurs que sur Terre est nettement plus proche de 1 que de 0. La littérature et les films faisant état de rencontres (bonnes ou mauvaises d’ailleurs) sont légion. Je ne vois pas pourquoi la transformation de tout ceci en une réalité physique, un réel contact, serait particulièrement traumatisante pour autant qu’elle s’effectue dans un contexte pacifique. 

            • Le Yeti Le Yeti 8 juin 2012 12:00

              M’est d’avis que ce serait plutôt plus ou moins la panique et les extrapolations sensationnelles.

              Je doute également que beaucoup de gens comprennent bien tout ce que cela signifie et ouvre comme porte au delà de leur petit quotidien.

              Les tentatives de récupérations ou bouleversement tant politiques qu’idéologiques seraient également légion. Et ça, je doute que l’Humanité soit assez solide pour l’encaisser.

              L’économie s’en trouverait également très probablement bouleversée ne serait-ce que par ce que l’on appelle « l’effet d’annonce » de technologies à venir que la plupart des gens supposeraient à tort ou à raison. (Genre « Je ne vais pas changer ma télé vu que je suis sûr que dans 3 ans les télé n’auront plus rien à voir. »)

              Liste non exhaustive !


            • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 8 juin 2012 12:12

              J’ai tendance à être plus optimiste. L’importance de l’évènement rendrait ridicules toutes les tentatives de récupération et manipulation politico-médiatiques. Ca donnerait un bon coup de pied au cul de l’Humanité, peut être salvateur s’il lui permet de s’arracher à l’emprise de l’utilitarisme et du matérialisme. 


            • Le Yeti Le Yeti 8 juin 2012 12:20

              Je suis d’accord avec toi mais réitère mes propos. Salvateur (un pas qu’un peu !), je le pense. La prise de conscience serait sans précédant ; au lieu de celui pour l’échafaud, l’esprit humain prendrait l’ascenseur pour la lucidité et la sagesse. Mais cela ne se ferait ni simplement ni sur rapidement mais plus comme un « accouchement » à l’échelle de l’Humanité.


            • Attilax Attilax 8 juin 2012 22:31

              Si j’étais un alien sage et pacifique, je me tiendrais éloigné d’une espèce aussi nuisible que la notre.


            • Pyrathome Pyrathome 8 juin 2012 11:40

              Bonjour Vincent et merci de ce pertinent article !...

              L’hypothèse extraterrestre est de loin la meilleure hypothèse scientifique ; elle n’est certes pas prouvée de façon catégorique, mais il existe en sa faveur de fortes présomptions, et sil elle est exacte, elle est grosse de conséquences

              Vous avez ici votre réponse en ce qui concerne la divulgation mondiale....
              En admettant ceci, le pouvoir « oligarchique » perd de facto toute autorité....
              La seule manière pour ces gens et ces manipulateurs de s’en sortir serait de divulguer la grande nouvelle en faisant passer ces « visiteurs » pour des « envahisseurs exterminateurs »...


              • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 8 juin 2012 12:37

                Salut Pyrathome,

                Je pense que la conclusion que l’on peut actuellement tirer de tout ce qui tourne autour des OVNIs est que des gens, des officines non soumises aux lois et indépendantes du pouvoir élu (l’Etat Profond) en savent plus que nous et le gardent pour eux. On ne sait pas ce qu’ils savent ni pourquoi ils le gardent au chaud, s’ils ne savent en fait pas grand chose de plus que nous ou au contraire, beaucoup plus. A mon avis la seule question pertinente, pour l’instant, est de trouver comment obtenir cette information. Une fois qu’on l’aura, on pourra alors décider de ce qu’il convient d’en faire. Mais on en est loin. 

              • AniKoreh AniKoreh 8 juin 2012 19:01

                Bonjour Pyra et Vincent,

                J’agrée aux options de cette conclusion.

                Toutefois, un question centrale est posée depuis des décennies déjà.. Depuis que les militaires américains - et les autres ensuite - ont pris conscience de l’existence du phénomène des UFO / OVNI, et ont entrepris de l’investiguer (très soigneusement) en secret.

                Comme tout le monde peut le comprendre, un tel secret, maintenu depuis tout ce temps en effet au niveau de classification le plus élevé, ne tiendrait plus - quasiment instantanément -, si quelques UFO voulaient bien se donner la peine de se montrer convenablement.. En plein jour, d’un peu plus près si possible, et le temps d’être filmés et photographiés par une foule et quelques équipes de télévision..

                Alors, pourquoi cette furtivité, ces manoeuvres évasives qui les caractérisent ? Pourquoi ne se montrent-ils que de la sorte ?

                Même si, comme certains l’avancent, un contact direct s’avérait finalement inutile ou même néfaste pour notre psyché, pourquoi ne se manifestent-ils pas davantage, en sorte que, dans une première étape, nous prenions progressivement et collectivement conscience de leur présence ?

                (Certains pensent que c’est justement cela qui se passe, mais selon un timing très lent, très progressif.)


              • jean 8 juin 2012 19:14

                Merci Vincent très bon article et phil extra pour moi tout le monde a raison sauf que ; l’Univers et notre petite planète qui en fait partie ont tous les mêmes régles, physiques et aussi on le même table de mendelmeview , les mêmes lois physiques, donc si ces lois sont vraies il y a déja problème.... de plus tous les éléments sont identiques donc problémes.... Il retse que si ils existent, ils sont semblables à nous et donc se méfient de nous car eux sont surement non belliqueux....


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 8 juin 2012 22:46

                Ouais, ils pourraient pirater internet par exemple, pour nous expliquer qu’ils existent et ce qu’ils veulent et/ou pensent sans passer par les Etats.

                Ou alors, ils sont hyper légalistes et ne veulent traiter qu’avec les Etats, mais en secret, parce que sinon on serait au courant.




              • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 8 juin 2012 23:47

                Bonsoir AniKoreth,

                Alors, pourquoi cette furtivité, ces manoeuvres évasives qui les caractérisent ? Pourquoi ne se montrent-ils que de la sorte ? 
                Je ne vois qu’une réponse rationnelle : « ils » ne veulent pas que l’on en sache trop sur eux. Garder une distance, peut être celle de l’explorateur vis-à-vis de nouvelles espèces, peut-être celle du sage qui veut laisser ses apprentis cheminer seuls avec juste une bougie au bout du chemin. Peut-être tout à fait autre chose. Peut-être ne sont-ils finalement qu’une forme d’illusion, une projection - hyperréaliste - de qqchose qui se passe en fait ailleurs. 

              • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 8 juin 2012 23:53

                @Jean,

                Il n’est pas certain que les mêmes règles s’appliquent partout dans l’univers, et encore moins sur qu’elles s’appliquent dans d’éventuels univers parallèles. De plus, nous ne connaissons pas encore toutes les règles de l’univers à notre portée. Notre univers est fait de probabilités. Les choses les moins probables ne sont pas facilement décelables, mais elles existent quand même. 


              • Le Yeti Le Yeti 8 juin 2012 12:30

                C’est marrant cette vague de -1 systématiques sur ce sujet. Manifestement, cela dérange les esprits autoritaristes sclérosés. Intéressant ...


                • Le Yeti Le Yeti 8 juin 2012 12:38

                  2 minutes après "C’est marrant cette vague de -1 systématiques sur ce sujet. Manifestement, cela dérange les esprits autoritaristes sclérosés. Intéressant ... " => -1 !
                  MDR !!!
                  Comme quoi, qu’il soit numérique ou biologique il y a bien un robot qui traine dans le coin !

                  Mets de l’huile petit homme !


                • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 8 juin 2012 12:40

                  Oui, j’ai remarqué :) 


                • Le Yeti Le Yeti 8 juin 2012 12:52

                  C’est ça ! ;o)


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 juin 2012 13:32

                  Marre de tous ces extras-terrestres qui viennent bouffer l’pain des térriens ,tout ça pour accompagner leur fromage de la Voie Lactée !


                  • Gasty Gasty 10 juin 2012 12:37

                    Vivement l’arrivée du « front planétaire » du système solaire...

                    Interdire le passage des portes de notre espace temps et encadrer le tourisme étrangers des galaxies voisine.


                  • Pyrathome Pyrathome 8 juin 2012 14:02

                    OVNI qui mal y pense..... smiley...


                  • Pyrathome Pyrathome 8 juin 2012 14:09

                    Et touche pas à mon petit gris, Soul, va casser du faf plutôt, on a besoin de toi.... smiley..


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 juin 2012 17:50

                    L’aut fois j’en a i vu un de p’tit gris ,juste après le rosé , l’avait meme des antennes .


                  • Pyrathome Pyrathome 8 juin 2012 14:13


                     Plus sérieusement je pense que le cosmos est une barrière infranchissable....
                    Sérieux ?....comme voyager à 50 km/h en train devait être dangereux au 19 ème siècle... ?
                    Ce genre d’affirmation n’est pas sérieux, Soul.....trouve d’autres arguments, plus sérieux....


                  • Pyrathome Pyrathome 8 juin 2012 14:26

                    les échelles de distance , de vitesse et de temps sont juste incomparables ...

                    Je ne t’apprendrai peut-être pas que les lois de la physique sont incomplètes voire erronées du point de vue d’un terrien.....pour l’instant !..
                    Aller sur la lune, hors romans de science fiction de l’époque, était une barrière infranchissable à la fin du 19 ème siècle pour la science......et encore moins sur Mars....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès