Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > OWS - Organisation et idéologie secrètes et armées

OWS - Organisation et idéologie secrètes et armées

Le mouvement fête l'anniversaire de sa première grande apparition publique ces jours.. Trois mois déjà sont passés depuis le matin du 17 septembre 2011. Pour parler d'un tel phénomène, dont les origines resteront toujours mystérieuses au "grand public", dont les caractéristiques font, et feront toujours, l'objet de définitions contradictoires, erronées, imprécises, difficiles à formuler en raison même de sa nature, il convient de faire un effort particulier dans le choix des mots et des expressions utilisés pour l'appréhender. "Trois mois depuis sa première apparition au grand jour" ai-je dit, trois mois depuis qu'il se soit nommé "OWS".. Mais, notez bien, de nombreuses années de gestation, puis de préparation bien avant le 17 septembre.

Lasn prépare en secret le Printemps..

Pour quoi faire ? Pour arriver à quoi ? Comment ?

Absurdes questions au cœur de bien plus absurdes encore situations. OWS, c'est l'action avant la discussion. Une seule idée, un seul objectif : radical - voir violent - changement de cap. Après on verra. De toutes façons, la Kehre est là. Qu'OWS ait contribué à la créer ou à simplement la montrer ne peut même pas être mis en question. OWS véhicule une autre vision du monde que tout ce qui a pu exister auparavant, la vision d'un autre monde radicalement différent : débarrassée de l'industrie mortifère de la réclame, débarrassée des banksters, débarrassée d'un tas d'autres choses, débarrassée de toutes les obsessions convulsives de la société d'hyperconsommation et d'hyperspéculation financière.. Et totalement tournée vers la protection de la Terre, vers la reconnaissance de son caractère sacré et de la vie qui va avec.
 

Les Media "mainstream" toujours dans le vent

En France ou en Amérique, les exemples ne manquent pas qui montrent que les journalistes balbutient encore, s'interrogent à n'en plus finir, professent des contre-vérités, recyclent à plus-puis les idées reçues sans se fatiguer, interprètent les images et les memes sans se donner la peine d'essayer d'aller au fond des choses.

Un article récent du monde, sous la plume du très sérieux sylvain Cipel, donne une analyse qui globalement peut se tenir, mais qui manque pourtant l'essentiel :

 

"Où vont les OWS, - s'interroge le journaliste - les membres du mouvement Occupy Wall Street ? Pour certains, ils s'étiolent déjà : leur voix est de moins en moins répercutée par les médias mainstream ("dominants") ; sans susciter une grande émotion, les municipalités les expulsent les uns après les autres de leurs lieux publics d'"occupation" - Los Angeles et Philadelphie sont les dernières en date. Pour d'autres, le mouvement ne ressemble à rien de connu. Entre Dada, Debord et Facebook, il se veut novateur, "sans chefs", disparaissant là pour mieux réapparaître demain sous une nouvelle forme. Mais si son avenir reste incertain, en attendant, il est parvenu à imposer sa marque et à refaçonner, l'air de rien, le discours politique."

 

Se poser ce type de question témoigne déjà d'une grande incompréhension. En réalité, il n'a y pas de question à se poser sur le devenir de OWS. OWS a déjà les dimensions de la plus grande révolution dans le monde. Le socle qui a généré les manifestations existe toujours, bel et bien portant, renforcé, fort et motivé comme jamais, même si l'ensemble des apparitions durant ces trois mois devaient se modifier, voir disparaitre purement et simplement pour un temps. Si l'on croit à la génération spontanée, alors on rejoindra Cipel et la nuée d'articles du même tonneau. Si l'on prend la peine de jeter un œil sur la constellation Adbusters, bien antérieure aux manifestations, sur les centaines de milliers de points qu'elle a allumés sur le Net et dans les esprits, alors on aura compris - un peu.

Et mieux encore, pour montrer que Cipel y va un peu vite en matière de célébration de la fin du mouvement, citons des sources d'actualités :

 

"As one “occupation” fades, another thrives‎

Downtown Express - 14 minutes ago

Nearly a month after OWS sprouted in Lower Manhattan, British public sector workers, ... As does OWS, the British protesters hold General Assemblies,

Et encore :

 

Hundreds Occupy East New York To Reclaim Homes‎

In These Times - 46 minutes ago

The actions marked a new stage in the evolution of OWS,

La vitesse de détérioration du système capitaliste est inversement proportionnelle à celle de l'extension des protestations.

Cela ne s'arrêtera plus..

Pour l'instant, nous sommes à peine les 1%. Organisés en rhizomes indestructibles, en mycélium invisible, infiniment nombreux, infiniment vigoureux. Il y a une sorte de consubstantialité entre le Net et le mouvement, le Web tel qu'il a été conçu, pour assurer son indestructibilité, et l'organisation planétaire, en fait la myriade d'organisations indépendantes, secrètes, invisibles, que motive un seul but : la fin de l'oligarchie mondiale.

 

Sur Agora, des analyses contrastées

En préambule, je citerai cependant et avec admiration pour sa perspicacité et sa finesse d'analyse, Troll, dont les interventions tranchent singulièrement sur le ton général des propos du dossier d'Agora "les indignés" :

 

"Bravo aux agitateurs de néant..."

 "La marchandisation de la pensée critique du monde est du domaine exclusif de la Domination. Du romantisme révolutionnaire de naguère, aux contorsions sémantiques du petit personnel politique de cette démocratie de marché protéiforme, nous errons sans autres fins que la poursuite de nos hallucinations et stupéfactions progressistes "durables"...

 Bonne continuation..."

 

Un grand nombre d'articles d'Agoravox consacrés à OWS sont de qualité et se démarquent clairement de la presse stipendiée.

Mais aussi, jugez plutôt, une longue litanie de lieux communs : 

 

« Messieurs les ’Indignés’,... à vous de Refaire le Monde »

Quelle injonction déplacée, vous ne trouvez pas ! Ce serait plutôt aux très-puissants ploutocrates de faire leur acte de contrition.

 

« Nous sommes le peuple créateur »

 « Le temps est venu de reconnaître que le monde tel qu’il existe, et même s’il ne nous satisfait pas dans de multiples domaines, est bel et bien notre création. »

Quelle contre-vérité ! La création de qui ? Celle de l'enfant solitaire qui marche dans le désert ? Celle du vieillard pauvre accablé de difficultés ? Celle du religieux sincère qui prie et se contente de rien d'autre ? Celle du vieux communiste qui a vu ses espoirs calcinés ?

 

« Mondialisation contre mondialisation : et pourquoi pas une "Internationale des indignés" ?

 Il y a quelques jours, une nouvelle initiative a été lancée sur le blog de Paul Jorion, intitulée “l'utopie réaliste“. En moins de 1500 mots et jusqu'au 31 décembre 2011, toutes les contributions qui imagineront les bases d'une nouvelle société seront récoltées, et j'imagine sélectionnées ultérieurement (je ne sais sous quelle forme). »

Quelle illusion, quelle naïveté ! La "justice sociale", la "démocratie", une "nouvelle société" peuvent-elle se concevoir pour un hétéroclite ramassis de veaux, de porcs, de loups, de technologie déclinée en mille fantômes, de banksters, de zombis, de pauvres, de ceux qui croient au ciel, de ceux qui n'y croient pas, de nantis, de déshérités, de cent mille autres catégories antagonistes qu'il faudrait auparavant citer et dont chacun à une idée ?

 

« Six stratégies idéologiques possibles pour le mouvement des Indignés

 Les motivations et les revendications des manifestants, quoique différentes au sein même des participants, peuvent se résumer à la volonté d'une maîtrise de l'économie et de la finance par le politique, et à la volonté de mettre en place de vraies démocraties ou les citoyens aient un vrai pouvoir.

 Plusieurs destins sont envisageables pour ce mouvement sans précédent.. »

Merci des conseils. Bon courage. On se rapprochera de Ségolène qui nous assure aussi que nous avons demain, en main, notre destin..


 

Profil de l'adhérent OWS, un militant secret et armé.. Conceptuellement et moralement 

“The history of activism is a cat-and-mouse game of surprising tactical innovations that spark an insurrectionary situation and the counterstrategies developed to put down the revolt. In 1848, the invention of the barricade toppled the King of France and sparked a Europe-wide people's uprising.”

Trois video pour illustrer mon propos

- http://www.youtube.com/watch?v=HjGuQT6h83E&feature=player_embedded

- http://www.adbusters.org/blogs/adbusters-blog/inspiration-occupy-india.html

- http://www.youtube.com/watch?v=XjBxK2zcwmE&feature=related

Etonnant n'est-il-pas ? Cela change des défilés de Marine, de Harlem Désir ou de la CGT. Cela change du "Tous ensemble ! Tous ensemble !" si souvent chanté.

Occupy. Vous voyez bien que le contexte est radicalement nouveau, que le process n’obéit à aucun schéma connu auparavant. Occupy sonne le glas de cette « culture du contentement », que « Le stratagème des chaînes » stigmatisait déjà il y a 20 ans.


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Patrick Samba Patrick Samba 9 décembre 2011 15:25

    Salut l’Indigné !

    wouah... la plume est alerte mais son bord est tranchant !

    Un peu sévère avec Cipel, non ?
    Quand il écrit : "Mais si son avenir reste incertain, en attendant, il est parvenu à imposer sa marque et à refaçonner, l’air de rien, le discours politique.", personnellement j’y vois surtout de la lucidité, et de l’admiration
    .
    Et aussi un peu avec des indignés qui apparemment pour certains n’avaient guère eu l’occasion de l’être auparavant, non ?
    Certes on peut s’en étonner... Mais ne vaut-il pas mieux tard que jamais ?


    • 23101925 23101925 9 décembre 2011 17:01

      Bonjour Monsieur Samba, je suis l’assistante de Monsieur Montagnais qui me charge de vous présenter ses civilités et de vous exprimer toute son admiration pour la perspicacité et la subtilité de vos analyses et la profondeur des renseignements dont vous disposez et de vous remercier encore pour l’excellent papier intitulé L’Etat français adresserait-il une déclaration de « guerre » aux Indignés ? et qui dénote singulièrement avec d’autres articles remplis de bonnes intentions mais qui ne comprennent pas grand’chose à la situation 


      En revanche Madame Dané a bien compris de quoi il s’agissait elle d’où la nécessité d’actions furtives clandestines spectaculaires déstabilisatrices intelligentes insaisissables 


      Madame Dané a bien vu des indignés mais n’a en revanche aucune idée des OWS, AWS, BWS..

      NB : vous connaissez notre voisin alsacien ? Celui qui inspire infatigablement notre mouvement et qui s’en va répétant laconiquement : Zè le Pôôrtel ! 

    • Patrick Samba Patrick Samba 9 décembre 2011 17:57

      Bonsoir 23101925.77932245... (ben oui, dire bonsoir à un chiffre a forcément quelque chose de déroutant...)

      eh bien vous direz à l’assistante de Montagnais que je suis tout à fait honoré, et tant qu’à faire également à Madame Dané (car elle est remarquable. Ainsi à « Madame Dané » ou seulement « Dané », rien ne sort sur google par exemple ! Ca n’arrive pas souvent !)
      Non je ne connais pas ce voisin alsacien et ne l’ai pas croisé, du moins celui qui se distingue par ces paroles. Mais c’est probablement seulement en vous croisant qu’il répète : « Zè le Pôôrtel ! » ...  smiley


    • Patrick Samba Patrick Samba 9 décembre 2011 19:27

      quelle confusion !.. en fait je ne me souvenais plus qui est cette..damnée


    • Montagnais Montagnais 10 décembre 2011 02:12

      « Des groupes réels, sociétés secrètes ou du monde des affaires, sont désignés comme étant le « cerveau » derrière ce vaste projet secret de contrôle du monde : les organisations et fondations élitistes internationales telles que le Council on Foreign Relations, la Commission trilatérale, le groupe Bilderberg, le Club de Rome, la Fondation Ditchley ou bien des groupes fermés comme la francs-maçons, Skull and Bones, Bohemian Club,Ordo Templi Orientis, ... »


      « Illuminés » et « indignés » font bon ménage dans « l’actualité » en Français. 

      Quid d’OWS ?

      La question n’aura jamais de réponse claire.

      « No, the OWS movement is not started by communists or socialists with the aim to replace the present system as many on the site believe. The illuminati have profited both from capitalism and communism, so why would try to promote one system at the cost of another ?

      The illuminati have started this movement to further disempower the poor... » 

      La suite est facile à trouver.. Qui ne manquera pas de vous étonner.

      Ce qui est certain, c’est que le monde est au bord de la Kehre, comme dit supra, le « tournant historial »

      - Nécessité de l’histoire ?
      - Divin plan ?
      - Manip du NOM ?
      - Révolution des pauvres (les vrais comme les faux) ?

      Enchevêtrement & noeud gordien. 

      Et si l’intérêt des « élites » rejoignait enfin celui des 99% ? 

      Ces 1% - à qui on doit le désastre imminent - peuvent aussi être 
      convertis à l’esprit du nécessaire changement.

      Rêvons.. c’est l’heure.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès