• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Panama Leaks, Mossack Fonseca & Co. ou le vrai visage de la finance (...)

Panama Leaks, Mossack Fonseca & Co. ou le vrai visage de la finance internationale

« Quand on parle pognon, à partir d’un certain chiffre, tout le monde écoute  ».

M. Audiard, Le Pacha.

 « La justice, c'est comme la Sainte Vierge, si on la voit pas de temps en temps, le doute s'installe ».

M. Audiard, Pile ou face.

JPEG Pour résumer brièvement ce que reprennent désormais tous les media, une enquête internationale réellement remarquable réalisée par plus de 100 journaux sur près de 11,5 millions de documents a révélé dimanche 03 avril 2016 l'existence dans des paradis fiscaux d'avoirs détenus par 140 responsables politiques ou personnalités de premier plan. Ces documents, désormais regroupés sous la dénomination de "Panama Papers" , révélation majeure dans l'histoire de la fiscalité internationale, proviennent du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca.

Sans plus attendre d'un sensationnalisme qui sera, prenons-en le pari, soigneusement édulcoré en ne présentant que quelques vedettes susceptibles d'intéresser l'opinion (l'entourage de V. Poutine, des joueurs de football, un ministre Islandais M. Sigmundur Davíð Gunnlaugsso, dont tout le monde se contrefout et qui terminera en prison après avoir démissionné) en omettant de signaler quelques vrais requins de haute mer, véritables acteurs de la finance , le site Fusion donne un éclairage très précis de ce que la presse nationale va tenter de distiller dans les prochains jours en essayant de maintenir laborieusement l'attention du public en même tant que celle de ses ventes.

https://panamapapers.icij.org/

http://interactive.fusion.net/dirty-little-secrets/index.html

 

Nous ne sommes qu'à l'aube de l'actualité mais on trouvera déjà ci-après quelques bonnes feuilles d'un exceptionnel roman aux ramifications internationales qui, n'en doutons pas, pourrait donner lieu à d'excellentes séries. Le problème, cependant, est que nous ne sommes pas au cinéma.

https://panamapapers.icij.org/20160403-panama-papers-global-overview.html

https://panamapapers.icij.org/20160403-mossack-fonseca-offshore-secrets.html

 

Ce qui suit, et qui a pour source la publication des 11 millions de documents désormais accessibles et leur classification par domaines d'activité, concrétise une réalité autrement plus sérieuse qui lève le voile sur ce que l'on sait depuis longtemps : la « mystérieuse finance de l'ombre », les « paradis fiscaux », etc. avec cette imagerie sur papier glacé constitutive d'un monde pourtant bien réel qui mêle pouvoir, argent, trafics, sur fond de montages financiers et de déséquilibres économiques internationaux, bien loin de l'imagerie convenue des casinos, voitures hors de prix, horlogerie d'un goût tapageur, gueules enturbanées et putes de luxe.

https://www.documentcloud.org/public/search/

 

La réalité est que cette véritable gangrène détruit le monde entier, le constat étant qu'elle ne se limite pas à empêcher les gens de mal vivre mais tout simplement qu'elle les tue à plus ou moins longue échéance, selon les priorités du moment.

La réalité est que ce qui s'apparente à un véritable « trou noir » économique et financier qui aspire tout, véritable concrétisation de la mondialisation, représente la véritable économie internationale : la face noire, opaque, impitoyable de ce que chacun qualifiera d'horreur économique ou de tout ce que l'on voudra, mais qui n'en constitue pas moins l'architecture actuelle d'un système mortifère, enjeu d'intérêts majeurs.

N'est-il pas surprenant en effet que cette affaire éclate maintenant ? N'assisterions-nous pas, comme témoins invités, à une guerre de gangs à l'échelle mondiale, une redistribution des cartes sous forme de recomposition mondiale ?En attendant d'examiner plus en détail les raisons, motivations et enjeux de ce qui ressemble à la mise en cause de certains pays et de l'entourage de leurs dirigeants suivant une géopolitique qui ne relève pas du hasard et qui distingue très curieusement et très opportunément Russie et Syrie (Poutine, Assad), Chine (des proches de hauts dirigeants chinois tels que M. Xi Jingping, M. Deng Jiagui, son beau-frère.Mme Li Xiao Lin, fille de l'ancien premier ministre chinois Li Peng), Ukraine (Porochenko), Brésil (Roussef), Royaume-Uni (Cameron), LL.EE & LL.AA, Khalifa bin Zayed bin Sultan Al Nahyanet et Salman bin Abdulaziz bin Abdulrahman Al Saud, respectivement président des Émirats arabes unis et roi d'Arabie saoudite, le coup de projecteur sur la firme panaméenne Mossack Fonseca n'est qu'un aspect de la finance « offshore » contre laquelle lutte le GAFI/FATF dans son combat visant à anéantir le blanchiment international de capitaux et la lutte contre le terrorisme (LBC/FT).

 

De quoi s'agit-il ?

https://www.vice.com/read/evil-llc-0000524-v21n12

https://www.vice.com/read/evil-llc-0000524-v21n12

 

Le Groupe d’action financière (GAFI), Financial Action Task Force (FATF) , est un organisme intergouvernemental créé en 1989 par les Ministres de ses états membres. Les objectifs du GAFI consistent en l’élaboration des normes et la promotion de l’efficace application de mesures législatives, réglementaires et opérationnelles en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme et les autres menaces liées pour l’intégrité du système financier international. Le Groupe d’action financière est donc un organisme d’élaboration des politiques qui s’efforce de susciter la volonté politique nécessaire pour effectuer les réformes législatives et réglementaires dans ces domaines.

Le GAFI a élaboré une série de Recommandations reconnues comme étant la norme internationale en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme et de la prolifération des armes de destruction massives. Elles constituent le fondement d’une réponse coordonnée à ces menaces pour l’intégrité du système financier et contribuent à l’harmonisation des règles au niveau mondial. Publiées en 1990, les Recommandations du GAFI ont été révisées en 1996, 2001, 2003 et plus récemment en 2012 afin d’assurer qu’elles restent d’actualité et pertinentes. Elles ont vocation à être appliquées par tous les pays du monde.

 

Le GAFI surveille les progrès réalisés par ses membres dans la mise en œuvre des mesures requises, examine les techniques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme ainsi que les mesures permettant de lutter contre ces phénomènes, et encourage l’adoption et la mise en œuvre des mesures adéquates au niveau mondial. En collaboration avec d’autres acteurs internationaux, le GAFI identifie également au niveau des pays les vulnérabilités afin de protéger le secteur financier international contre son utilisation à des fins illicites. »

http://www.fatf-gafi.org/fr/aproposdugafi/

La communauté internationale a donc fait de la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement terroriste une priorité. Le FMI s’inquiète particulièrement des conséquences que le blanchiment de capitaux, le financement terroriste et les problèmes de gouvernance connexes peuvent avoir sur l’intégrité et la stabilité du secteur financier et de l’économie de manière plus générale. Ces activités peuvent saper l’intégrité et la stabilité des institutions et systèmes financiers, dissuader les investisseurs étrangers et perturber les flux de capitaux internationaux. Elles peuvent avoir des conséquences négatives pour la stabilité financière et les résultats macroéconomiques d’un pays, et partant, entraîner des pertes de bien-être, détourner les ressources d’activités économiques plus productives et même avoir des retombées déstabilisatrices sur l’économie d’autres pays. Dans un monde de plus en plus interconnecté, les répercussions négatives de ces activités ont une envergure mondiale, et leur incidence sur l’intégrité et la stabilité financières des pays est largement reconnue. Les blanchisseurs de capitaux et les financiers terroristes exploitent à la fois la complexité inhérente au système financier mondial et les différences entre les législations et dispositifs de LBC/FT de différents pays, et ils sont attirés notamment par les pays où les contrôles sont faibles ou inefficaces et où ils peuvent plus facilement déplacer leurs fonds sans être découverts. Qui plus est, les problèmes que connaît un pays peuvent rapidement se propager à ceux d’une même région ou à d’autres parties du monde.

L’existence de dispositifs solides de LBC/FT concourt à l’intégrité et la stabilité du secteur financier et, partant, facilite l’intégration des pays au système financier mondial. Elle permet également de renforcer la gouvernance et l’administration des finances publiques. L’intégrité des systèmes financiers nationaux est essentielle à la stabilité macroéconomique et financière, tant au plan national qu’au plan international.

Composé de 36 membres, le Groupe d’action financière sur le blanchiment des capitaux (GAFI) a été créé au sommet du G-7 qui s’est tenu à Paris en 1989. Sa responsabilité première est d’établir des normes mondiales de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Il travaille en étroite collaboration avec d’autres organisations internationales de premier plan, telles que le FMI, la Banque mondiale, l’Organisation des Nations Unies et les organismes régionaux de style GAFI.

Pour aider les autorités nationales à appliquer des dispositifs efficaces de LBC/FT, le GAFI a formulé et publié une liste de recommandations qui forment un cadre de référence, d’application universelle, de mesures couvrant le système de justice pénale, le secteur financier, certaines activités et professions non financières, la transparence des personnes morales et des dispositifs juridiques et les mécanismes de coopération internationale.

 

Qu'en est-il en réalité ?

Tout ceci est donc très beau mais bien loin de la réalité ainsi qu'on peut le voir avec cette surprenante déclaration en date du 19 février 2016 dont on aimerait portant connaître la motivation profonde : « Le GAFI a reconnu que l'Algérie, l'Angola et le Panama ont fait des progrès significatifs dans l'amélioration de leurs régimes de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme et ne seront donc plus soumis au processus de surveillance du GAFI. Le GAFI a identifié les juridictions qui ont un déficit de LBC / FT - Lutte Contre le Blanchiment de Capitaux/ Financement du Terrorisme, stratégiques pour lesquelles ils ont mis au point un plan d'action avec le GAFI. »

http://www.fatf-gafi.org/fr/publications/gafiengeneral/documents/resultats-pleniere-fevrier-2016.html

Question ouverte : que doit-on comprendre par « progrès significatifs dans l'amélioration des régimes de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme » ?

Le 26 juin 2015, le GAFI a publié une déclaration et établi un plan de travail sur le phénomène du « de-risking » (terme employé pour qualifier une situation dans laquelle des institutions financières interrompent ou restreignent leurs relations d'affaires avec certaines catégories de clients).

http://www.cbsnews.com/news/hsbc-swiss-leaks-investigation-60-minutes/

 

Et si l'on revenait sur Terre, en France par exemple, à la réalité des choses ?

Douze chefs d'Etat et de gouvernement, 128 responsables politiques et hauts responsables du monde entier, une soixantaine de proches des dirigeants mondiaux… et parmi eux environ 1 000 ressortissants français. Dans la liste des personnes impliquées dans l'évasion fiscale via des sociétés offshore, figureraient des personnalités françaises, une banque et un parti politique hexagonaux.

"Toutes les informations qui seront livrées donneront lieu à des enquêtes des services fiscaux et à des procédures judiciaires", a déclaré M. F. Hollande, réagissant à l'actualité, remerciant les lanceurs d'alerte et se félicitant des futures rentrées fiscales consécutives aux futurs redressements qui seront effectués. Afin que les choses soient bien claires , le président a cru utile de rajouter : "Ce que je peux vous assurer, c'est qu'à mesure que les informations seront connues, toutes les enquêtes seront diligentées, toutes les procédures seront instruites et les procès éventuellement auront lieu".

Chacun aura relevé la présence discrète de l'adverbe éventuellement, lequel a bien pour synonymes, hypothétiquement, possiblement, potentiellement, dans l'ordre du possible, le cas échéant.

Identifier constitue un bon début. Juger, en écartant les innocents et en condamnant les coupables, serait préférable.

 

PNG

 

Sources et Références :

- Les Panama Papers et le Consortium International de Journalistes (ICIJ)

https://panamapapers.icij.org/

https://www.icij.org/

http://www.afr.com/news/policy/tax/the-panama-papers-how-the-rich-and-powerful-hide-their-wealth-20160329-gntd9g.html

- Fusion

http://interactive.fusion.net/dirty-little-secrets/index.html

 

-Panama Leaks

https://www.documentcloud.org/public/search/

- Le GAFI/ FATF. The Financial Action Task Force (FATF) is the global standard setting body for anti-money laundering and combating the financing of terrorism (AML/CFT). In order to protect the international financial system from money laundering and financing of terrorism (ML/FT) risks and to encourage greater compliance with the AML/CFT standards.

http://www.fatf-gafi.org/fr/accueil/

http://www.fatf-gafi.org/fr/publications/recommandationsgafi/documents/de-risking-au-dela-des-mesures-de-lbc-ft.html?hf=10&b=0&s=desc%28fatf_releasedate%29

http://www.fatf-gafi.org/fr/publications/gafiengeneral/documents/resultats-pleniere-fevrier-2016.html

https://www.imf.org/external/np/exr/facts/fre/amlf.htm

France :

http://www.huffingtonpost.fr/2016/04/04/francais-panama-papers-platini-balkany-drahi_n_9607784.html?

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.81/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

199 réactions à cet article    


  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 4 avril 2016 16:17

    Aux Lecteurs :

    Il n’y a pas que les journaux à se lécher les babines.

    Même celui qui a pour adversaire personnel depuis son discours du 22 janvier 2012 au Bourget, souvenez-vous, « le monde de la Finance, cet adversaire qui n’a pas de nom, pas de visage, pas de partis, qui ne présentera pas de candidat, ne sera jamais élu, ne gouvernera jamais etc. » n’aurait pu rater pareille occasion de rentrer dans le jeu à son tour.

    "Toutes les informations qui seront livrées donneront lieu à des enquêtes des services fiscaux et à des procédures judiciaires", a en effet déclaré M. F. Hollande, oubliant l’affaire Cahuzac, réagissant à l’actualité brûlante, cadeau inattendu, remerciant les lanceurs d’alerte et se félicitant au passage des futures rentrées fiscales consécutives aux futurs redressements qui seront effectués une fois terrassée la fraude fiscale.

    Afin que les choses soient bien claires , le président a même cru utile de rajouter : "Ce que je peux vous assurer, c’est qu’à mesure que les informations seront connues, toutes les enquêtes seront diligentées, toutes les procédures seront instruites et les procès éventuellement auront lieu". Vous saurez tout !

    Parfait ! Question, toutefois, à propos d’enquête et d’une affaire à la dimension probablement ten taculaire.

    Puisque l’on en est à diffuser des des courrier électroniques - mais il est possible que le président lui-même ne soit pas au courant -, qu’en est-il de l’affaire Unaoil/Ahsani - Unaoil, the company that bribed the world - qui vient d’éclater silencieusement à Monaco ?Silence radio.

    « On ne trouve aucune trace d’Unaoil dans les classements des plus grands groupes mondiaux. Mais depuis presque vingt ans, cette entreprise familiale monégasque se serait livrée à une corruption systématique du secteur pétrolier à l’échelle mondiale, distribuant des millions de dollars en dessous de table pour le compte de mastodontes comme Samsung, Rolls Royce, Halliburton, le constructeur français Technip ou la branche offshore du groupe australien Leighton Holdings.

    La divulgation d’un grand nombre de courriers électroniques et de documents vient aujourd’hui confirmer les soupçons qui pesaient sur le secteur pétrolier, et met à nu les activités du grand argentier de l’économie mondiale, adepte de l’achat de dirigeants et du truquage de contrats dans le monde entier.

    La divulgation d’une grande masse de documents confidentiels lève pour la première fois le voile sur l’étendue réelle de la corruption dans le secteur pétrolier, et met en cause des dizaines de groupes, de hauts fonctionnaires et d’hommes politiques de premier plan au sein d’un réseau planétaire et sophistiqué de malversations et de versements de pots de vin. »

    http://www.huffingtonpost.fr/2016/03/30/corruption-petrole-unaoil-monaco-iran-irak-syrie-samsung-technip-ahsani-hyundai-corruption_n_9570874.html

    http://www.theage.com.au/interactive/2016/the-bribe-factory/day-1/the-company-that-bribed-the-world.html


    • tonimarus45 4 avril 2016 19:32

      @Renaud Bouchard—bonjour—«  »« l’entourage de V. Poutine, »«  »dites vous, alors qu’il s’agit d’un simple ami d’enfance et de jeunesse ????

      Par contre «  »« l’entourage de »« hollande »«  »« avec de nouveau »cahusac« et »«  »l’entourage de « sarko »«  » avec les«  » balbanys" non(cahusac et les balkanys sont mis aen cause) ; ???chutt il faut taire cela ??? et pourtant c’est cela qui interresse les français comme d’ailleurs le millier de français mis en cause dans cette enquete


    • Anthrax 4 avril 2016 19:46

      @Renaud Bouchard

      Ce qui m’étonne c’est que Hollande s’étonne et s’indigne. 
      Avec le pouvoir exorbitant - dont celui de tuer - d’un Président de la République française, il - lui ou ses services - pouvait être parfaitement au courant de ce scandale, sachant que le Panama est le dernier pays à refuser de collaborer à la détection internationale du blanchiment et de la dissimulation d’argent. Il aurait suffit qu’il pose la question à Bercy d’un côté, à ses services de renseignements d’autre part, je crois qu’on l’aurait informé.
      Je ferais la même réflexion pour l’autre nain s’il était au pouvoir. Et je dirais, mais on a va attendre demain matin, qu’il doit être plus que les autres au courant.

    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 4 avril 2016 19:56

      @tonimarus45
      Il y a tous ces gens qui auraient déjà dû être renvoyés devant un tribunal correctionnel pour y être jugés, condamnés, arrêtés à l’audience et envoyés en détention pour y purger une peine assortie de la confiscation de leurs biens personnels et d’une inéligibilté à tout mandat électoral, quel qu’il soit.



    • Le p’tit Charles 5 avril 2016 08:53

      @tonimarus45....Hollande devrait être poursuivi, il est quand même « coprince » d’un paradis fiscale....Andorre.. !


    • hervepasgrave hervepasgrave 5 avril 2016 13:26

      @Renaud Bouchard
      Bonjour,
      Bien que vous vous montriez suspicieux sur ce genre de chose.Vous déclarez aussi la guerre des gangs.Point final donc.
       Comment pouvons nous interpréter cela ? Simple ,aujourd’hui c’est une chose fabriquée qui va dans un sens unique,trompeur. Demain cela reviendras d’un autre bord,pas plus difficile a comprendre.
      Les lanceurs d’alertes me font grandement marrer .Ils agissent sur des choses que le plus con d’entre nous entend depuis des décennies.Quoi de neuf docteur ? de l’intox.
      Des attaques bien ciblées,point a la ligne.
      La réalité totale doit être très certainement à l’échelle de la face cachée d’un iceberg. Mais voila est-ce des copains ?
      Moralité,il faut écouter cela d’une oreilles et surtout garder l’autre bien grande ouverte.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 avril 2016 00:32

      @Renaud Bouchard

      Considérant l’ampleur des révélations et les moyens requis pour obtenir et colliger cette information...
      considérant que la source des divulgations est restée anonyme....
      considérant que les accusés sont essentiellement des adversaires des USA ...

      j’en conclus qu’il s’agit d’une opération des services secrets des USA. La plupart des faits qui font aujourd’hui scandale sont probablement vrais, mais ils ne sont que ceux qu’on a triés sur le volet en fonction de leur potentiel de nuisance politique, parmi la masse 20 fois plus grande de ceux qui constituent les activités normales, courantes quotidiennes de toutes les institutions financières mondiales.... et qu’on a bien l’intention de continuer à cacher...

      J’ai l’Impression d’entendre une timide protestation dans le vestibule d’une maison de passes.

      Pierre JC Allard


    • L'enfoiré L’enfoiré 6 avril 2016 14:39

      @Pierre JC Allard et les autres bonjour,


       Il n’y a pas de demi-mesure quand on parle d’argent.
      1. L’argent est fait pour rouler et pas pour rester dans les banques.
      2. Tant que les certains pays profiteront d’une certaine « prohibition » établie par certains autres et donneront des moyens de faire dévier les taxes, existeront, c’est peine perdue.
      C’est un choix. 
      Garder ses moyens financiers en local et qu’ils rapportent sans hémorragie taxatoire et donc vexatoire, cela créera des déplacements de fonds vers ce qu’on appelle des paradis fiscaux.
      3. La distinction qui est faite entre les « offshores » pour raison de maintenance de capital en réserve pour conserver un cash flow non taxé et ce qu’on appelle les capitaux de l’argent noire qui lui passe par le même canal qui est punissable et qui ressemble étrangement à un réseau informatique avec des firewalls informatiques successifs pour cacher l’argent. 
      4. Les sociétés commerciales qui sont cotées en Bourse et des actionnaires, ont des devoirs vis-à-vis de ces derniers.
      Les Etats qui sont gouvernés et élus démocratiquement, n’ont pas de devoirs de résultats. Les Etats sont immortels, ils ne font en principe jamais faillite. Quand cela ne marche pas, ils augmentent les taxes. Quand arrive les élections, tout change. Ce sont les promesses qui reviennent et qui prennent le dessus. Et on recommence.

      L’émission « cash investigation » de hier était la suite logique d’une situation de non prise en charge du fait que l’argent est le sang de la vie et pas uniquement le nerf de la guerre. 

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 avril 2016 18:53

      @L’enfoiré

      Prélever des impôts monétaires et une pure fumisterie et une invitation a tricher. A notre époque de richesse virtuelle, un État intelligent créerait simplement tout l’agent dont il a besoin quand il en a besoin, et corrigerait simplement l’inflation qui en résulterait par des dévaluations périodiques programmées. Il y a des ajustements a faire, pour que le capital réel soit imposé de façon équitable... mais le capital réel ne fuit pas a Panama.... 


      PJCA

    • hervepasgrave hervepasgrave 10 avril 2016 20:40

      @Renaud Bouchard
      Bonsoir,
      Je rigole,mais alors a un point que vous ne pouvez pas comprendre ,je le crains !
      C’est assez drôle de voir des articles ,tout comme celui ci ,dire que d’un côté le jeu est pipé,c’est une arnaque destinée a faire tomber ou du moins décréditer quelques individus choisi. Tout cela n’est soit que de l’enfanterie ,de la bêtise ou une action bien volontaire.Mais pourquoi dis-je cela ?
      C’est simple vouloir porter tord a Poutine par exemple n’est que conforter sa place. Vous pouvez bien en remettre une couche sur Cahuzac ,mais cela ne sert à rien.Ce belâtre n’en a rien a foutre que l’on lui chie dessus,il est hors de portée des gens communs.Il vit dans un monde parallèle.Tout comme nos anciens présidents et tous les autres acteurs dont d’ailleurs mêmes avec des procès à la pelle ,ne leurs ont jamais nuis ! Ils sont tous dans la même barques ,ils travaillent dans le même sens ,ceux sont de beaux acteurs. Ferait-ils partie d’un ordre ??
      Alors, si cela n’est pour vous pas évident,que faut-il pour que vous ne vous rallier pas à l’intoxication que l’on nous soumet ? Du cinéma, j’aimerai connaitre le scénariste,le dialoguiste .....
      Cela fonctionne au quart de tour ,et a tous les coups.


    • sls0 sls0 4 avril 2016 16:27

      Le monde dit qu’il y a des difficultés techniques à sortir tout les noms en citant l’exemple d’un de leur journaliste dont le nom se trouve dans la base de données du fait qu’il y est référencé pour un article écrit.
      On prépare les esprits à une rétention d’informations ?

      Bonne nouvelle, c’est beaucoup de journaux dans différents pays, les propriétaires de journaux n’ont pas d’influence dans certains endroits.

      Ce n’est qu’une société dont les secrets sont découverts, il y en a plein d’autres.


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 4 avril 2016 16:44

        @sls0
        Merci pour votre observation.

        "Le Monde, écrivez-vous, dit qu’il y a des difficultés techniques à sortir tout les noms en citant l’exemple d’un de leur journaliste dont le nom se trouve dans la base de données du fait qu’il y est référencé pour un article écrit.
        On prépare les esprits à une rétention d’informations ?« 

        Cela est fort probable.

        Il n’y a en réalité aucune difficulté à sortir une liste de 1000 noms en pleine page ou par renvoi à un site ou un lien Internet tout en précisant, pour reprendre votre exemple, pour quelle raison le nom d’un journaliste collaborateur de ce quotidien figure dans ladite base de données.

        Peut-être faudra-t-il une conférence de Rédaction pour écarter l’idée et la solution après en avoir discuté ?

        On prend le pari que cette histoire finira de la même manière que l’affaire des fichiers HSBC et la »liste Falciani".

        cf. ici :

        https://1eclaireur.wordpress.com/2015/02/14/hsbc-les-fichiers-revelent-une-collusion-criminelle-entre-banques-et-gouvernements/


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 avril 2016 19:06

        @Renaud Bouchard
        Vous êtes un grand naïf, si vous croyez que les Soros & Co sont devenus soudain vertueux.
        Il s’agit d’un billard à trois bandes...


        Quand tous les pays du monde auront mis en place la transparence fiscale, il restera un seul pays qui n’a pas signé « Le Standard commun d’échange d’information fiscale » : les USA. Les capitaux illicites iront s’y réfugier, et seront plumés pour renflouer la pyramide de Ponzi du budget américain...

        « Les USA bientôt le plus grand paradis fiscal du monde ».


        « Fiscalité, ceux qui transfèrent leurs actifs aux USA auront une surprise de taille... »

      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 4 avril 2016 20:08

        @Fifi Brind_acier
        J’ai sans doute beaucoup de défauts, mais à bien y réfléchir je ne vois pas que la naîveté dont vous me créditez fasse partie de cette liste.


      • Anthrax 5 avril 2016 10:23

        @Renaud Bouchard

        C’est mal connaître le travail de journalisme. 
        1/ D’un point de vue technique : 1000 noms ça veut dire 1000 vérifications (orthographique d’abord, ça peut avoir son importance), puis le CV, l’adresse etc. Pour certains très connus ça va tout seul, mais quand on attaque les 2eme couteaux c’est une autre paire de manche, sans compter qu’un maffieux notoire laisse rarement d’adresse. Les autres journaux en font autant, L’Espresso nous apprend que dans la liste on trouve l’excellent M. Montezzemolo, ex patron de Ferrari et le pilote de F1 Jarno Trulli, quelques PDG retraités, mais rien d’autre pour le moment.
        2/ D’un point de vue éthique : Un média n’est pas un agent de délation. Ça c’était sous Vichy... Si des noms paraissent, c’est qu’ils amènent quelque chose à l’information et que la rédaction estime - à tort ou à raison, mais ça c’est charte - que le public doit en être informé.
        3/ D’un point de vue économique : Un journal est une entreprise. Son intérêt c’est de rentabiliser ses informations, donc de faire durer le suspens en apportant chaque jour une info nouvelles.
        Si j’ai pu aider...

      • L'enfoiré L’enfoiré 6 avril 2016 14:57

        @Fifi Brind_acier, 

         Ne soyons pas naïf non plus à croire que les Etats qui encaissent les taxes le font à bon escient. 
        C’est encore une grande erreur de socialisme comme je l’ai dit hier, de croire que tout le monde est créé dans le même moule. Le social existera tant qu’il y aura des gens pour le réaliser, tant que la machine économique continuera à tourner. Dans le passé, nous avions pensé que demain sera meilleur que la veille. 
        Il y a une règle observée dans le langage boursier qui dit « aucun arbre ne monte jamais au ciel ». Imaginez un jeu de corde avec de chaque côté des gens qui tirent et qui ont la force de conviction de gagner. 
        Que va-t-il se passer ? 
        La corde ou elle est élastique, ou elle est très solide, mais dans les deux cas, elle va finir par se briser. C’est mathématique. C’est un calcul de résistance. Nous avons cru créer une Europe unie.. Je connais votre réaction sur ce phénomène.. 
        Croire et ne pas réaliser parce que chacun a ses règles de fiscalité à sa guise. Regardez ce qui se passe sur nos routes qui sont bloquées par les camions. 
        Hier on parlait des tarifs de taxation des camions qui le sont depuis le 1er avril au kilomètre. 
        Les routes et les autoroutes n’ont pas de frontières. Comment peut-on encore imaginer avec des pourcentages de taxation différents de pays à pays en Europe. En France, il y a les péages. 
        Ailleurs se sont des vignettes qui ne s’occupent même pas de nombre de kilomètres parcourus et qui polluent d’autant..  
         Où sont les baffes qui se perdent ? 
         On prend vraiment les enfants du bon dieu pour des canards sauvages....
         Il faudrait peut-être repasser ce vieux film
         smiley

      • mmbbb 4 avril 2016 21:22

        @sampiero et bien je ne veux pas paraître prétentieux et hableur mais je l’avais dis a mes « amis gauchos » qui me traitèrent de reac Mais je m’en amuse et je n’ai pas vote Hollande Le choix n’etait pas Cornélien il etait désastreux Quant aux frondeurs du PS a un an de l’election les rats quittent le navire, quelle audace ? quelle sagacité d’esprit ? La différence de la droite avec le programme d’ Holalnde est qu hollande a bien biaise les sympathisants de gauche meme l’ancien responsable de la CGT . Quant a la vraie gauche ne me prenez pas pour un béotien des arrivistes comme le reste mais en plus hypocrite et plus finaux je connais tres bien ce milieu les authentiques sont rares . Quoi qu il en soit ne crachez pas trop dans la soupe le jour ou il n’y aura plus d’entreprise dans ce pays vous aurez le regime grecque et je vous retourne cette contradiction lors d’une visite a une collegue gauche bourgeoise lors d’une discussion informelle avec un des convives, ce patron de transport aligne les salaires sur les routiers de l’est Ce patron est de gauche mais neanmoins pragmatique Rire


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 avril 2016 21:26

        @sampiero
        C’est qui « nous à Gauche » ?? Il y a 36 Gauches, vous parlez de laquelle ?


      • Ar zen Ar zen 5 avril 2016 15:59

        @sampiero

        Puisque vous abordez le sujet, Sampiero, pourriez vous me dire dans lesquelles des trois grandes thématiques suivantes, qui, généralement, distinguent la « droite » de la « gauche » vous estimez que l’UPR est « à gauche » ou « à droite » ?

        - L’économie et le social ?

        - Les manières de vivre ?

        - L’identité et la responsabilité ?

        Puisque vous vous êtes exprimé en expert sur l’UPR, puisque vous semblez connaître les aspirations de ce parti dans ces trois domaines, vous pouvez venir nous éclairer. Faute de quoi vous passerez aux yeux de tous pour un imposteur ou un manipulateur. La partie n’est pas gagné pour vous ! Prenez en main le programme de l’UPR et faîtes vous une idée. Je ne peux imaginer que vous avez écrit sans savoir et sans analyse pertinente, juste pour le plaisir de dénigrer.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 avril 2016 19:58

        @sampiero
        40 millions de Français qui soufrent et peinent .....à cause des Traités européens, ce que vous ne dites pas.


        Tout ce que la Vraie Gauche propose, c’est le Plan B de Varoufakis pour sauver l’ Europe.
        Et puis, si cela ne marche pas, alors on sortira de l’ UE., à la St Glinglin.
        On ne peut mieux dire, que la priorité, c’est de sauver l’usine à gaz européenne.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 avril 2016 07:00

        @sampiero
        Sortir du capitalisme ou pas ? C’est aux Français d’en décider, à moins que leur avis ne vous importe pas plus qu’aux Mamamouchis qui nous gouvernent ??


        Le programme de l’ UPR est un copié/coller de celui du CNR. Si vous n’êtes pas d’accord avec le programme de l’ UPR, alors il vous faut condamner clairement le PCF et la CGT d’avoir signé le programme du CNR, ce que vous vous gardez bien de faire !!

        Le PCF d’avant Mitterrand, avait sur vous un avantage, c’est de faire une analyse lucide de la construction européenne, dont on voit aujourd’hui les dégâts.

        Et puis, n’oubliez pas de démontrer que le Plan B de Varoufakis pour « sauver l’ Europe », qui sert de boussole à la « Vraie GÔoooche », est une sortie du capitalisme....

      • Le chien qui danse 6 avril 2016 12:19

        @Sampiéro

        Laisse les tomber et fuis les ces deux vampires (fifiltre et ar-pa-zen) c’est des embrouilleurs. Leur france populaire c’est celle du camenbert et du litre de rouge franco français bien nationaliste.

        Ils se choppent quelqu’un sur un article et vomissent leur prosélystisme partisan. De plus ils se pensent plus à gauche et donc attaquent... les gens de gauche, des vrais cagoulars ( et j’ai tout lu Asselineau...)

        Ce sont de grandes gueules aux petits pieds qui baisent ceux d’Asselineau gourou en chef. Ils sont largement calculables (comme disent les jeunes) mais il n’y a qu’eux qui ne s’en rendent compte, la cécité de ceux qui se croient éclairés.

        Leur guéguerre partisane est minable car personne ne leur porte d’intérêts sur Avox, alors ils choppent qquns qui sait parler comme toi et essaient de le détruire, fusse t-il de gauche, pour mieux affirmer leur propagande manipulatrice, des morpions te dis-je, mais je sais que toi tu ne les craint pas, tu es propre toi... smiley


      • Ar zen Ar zen 6 avril 2016 13:02

        @sampiero

        Je crois que vous n’avez pas bien compris le sens exact du programme de l’UPR. Il s’agit de donner sa souveraineté au peuple de France. Comment ?

        1° En supprimant la procédure du congrès. C’est dans le programme de l’UPR. Pouvez vous me dire quel autre parti propose de supprimer la procédure du congrès ? Qu’est-ce que cela veut dire ? Si nos élus ne peuvent plus intervenir dans la constitution française cela veut dire que « seul » le peuple peut le faire. Est-ce que vous mesurez l’engagement que contient la suppression de la procédure du congrès.

        2° Introduire dans la constitution l’initiative populaire. Le peuple peut modifier tout ou partie de sa constitution et proposer des réformes (sociales, économiques). Est-ce que vous mesurez ce que cela veut dire ?

        L’oligarchie qui nous gouverne sait pertinemment que l’UPR a ce programme de « libération nationale ». Comprenez bien, pas à demi mot, que supprimer la procédure du congrès et introduire l’initiative populaire dans la constitution c’est, de facto, retirer le pouvoir à « nos » élus, « nos » représentants. S’il y a bien une chose qu’ils craignent c’est bien que la constitution leur retire leur pouvoir.

        Je voudrais simplement que vous y réfléchissiez, d’une manière paisible. Que vous tiriez toutes les conséquences qui suivraient ces modifications constitutionnelles.

        Par conséquent, et pour conclure, sortir de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN, ne sont « que » les conséquences immédiates de la suppression de la procédure du congrès et de l’inscription dans la constitution de l’initiative populaire. Avec une telle constitution la France ne peut pas appartenir à l’OTAN, ne peut pas appartenir à l’UE, ne peut pas appartenir à la zone euro. Pourquoi ? Parce que ceci implique des transferts de souveraineté. Or c’est le peuple le souverain, c’est le peuple qui retrouve sa puissance à travers l’initiative populaire. La Suisse est la seule démocratie « directe » dans ce bas monde. C’est pour cette raison qu’il lui est totalement impossible d’appartenir à l’UE.

        Modifier la constitution en supprimant la procédure du congrès et en introduisant l’initiative populaire seraient les deux mesures qui détruiraient le pouvoir de l’oligarchie. Celle ci serait obligée de tenir compte de l’avis de la majorité du peuple de France. Par ailleurs, l’initiative populaire autorise tous les possibles. Ces deux mesures phare du programme de l’UPR sont elles de « gauche » ou de « droite » ? Elles vont simplement dans le sens de la démocratie, pas « représentative » bien sûr, mais celle du pouvoir confié au peuple qui se détermine en fonction de ses intérêts.

        Il ne s’agit pas de propagande, ces deux mesures figurent bien dans le programme de l’UPR. Si ce parti arrive au pouvoir, les députés fraichement élus se feront un plaisir de voter ces modifications constitutionnelles. Pour gravir l’Everest il faut nécessairement installer des camps de base sinon la tentative est d’une manière certaine vouée à l’échec. Installons le premier camp de base avec la suppression de la procédure du congrès et l’introduction dans la constitution de l’initiative populaire. Après c’est la majorité du peuple de France qui décidera de la direction à prendre. Mais ça, il faudra l’accepter, quelque soit sa propre idéologie.


      • L'enfoiré L’enfoiré 6 avril 2016 15:18

        @Ar zen bonjour,


         L’oligarchie, le management et tout qui va avec... et entraîne le dégoût de diriger et la démocratie vers le néant.
         Je vis dans un microcosme pour l’expliquer dans le sujet de mon dernier billet.
         A quoi, cela peut mener : à l’immobilisme, sans quelqu’un qui rassemble toutes les idées et les canalise en éliminant ces extrémismes d’ides qui ne sont en définitive que des utopies qui ne sont qu’un ersatz de démocratie en ne visant que son intérêt propre et pas celui du voisin...
         

      • Ar zen Ar zen 6 avril 2016 16:45

        @L’enfoiré

        Il ne s’agit pas de « démocratie participative ». Il s’agit de démocratie « directe ». Dans la démocratie « directe », le peuple peut amener un sujet sur le devant de la scène et il y a votation populaire. Cela s’appelle, en Suisse (puisque c’est le seul exemple au monde que nous ayons de cette démocratie directe) l’initiative populaire. C’est la majorité qui décide (je vous passe les détails parce qu’il y a aussi un affaire de majorité de cantons). Ceci n’a rien à voir avec votre exemple de co-propriété dans laquelle aucune décision n’est prise. Par exemple, une votation aura lieu le 5 juin 2016 pour accorder le bénéfice du revenu inconditionnel de base aux citoyennes et citoyens suisses. Rien ne dit que le peuple, en majorité, va accepter ce projet. Ce sera son choix de l’accepter ou de le refuser. Une initiative populaire en Suisse c’est 100.000 signatures recueillies. Si le projet proposé n’est pas anticonstitutionnel, il y a votation. Le projet est accepté ou rejeté. C’est ça la démocratie « directe ». Il existe également en Suisse, dans la constitution, le référendum dit « facultatif » qui permet, après la collecte de 50000 signatures de contester une loi votée. Le peuple est souverain. Il peut décider de réformes, il peut décider de dénoncer une loi. Il faut bien comprendre qu’il est « le » souverain. Ce ne sont pas ses élus ni ses représentants, c’est la majorité qui décide.


      • L'enfoiré L’enfoiré 6 avril 2016 17:08

        @Ar zen,


         Bonjour la Suisse. smiley
         Bien répondu. En fait, c’est le référendum à la méthode suisse que vous défendez et je vais vous dire que là, je vous suis. La Suisse, le pays des banques et des montres... Bonjour les clichés...
         Si je n’étais pas belge, c’est en Suisse que j’aimerais vivre pour plusieurs raisons.
         Dans notre JT de hier, on parlait du sujet de cet article (13:00- 19:00) on parlait aussi des saisonniers qui y viennent travailler (21:00-26:00) et ailleurs du collège alpin du Beau Soleil à Ollon. Tous habillés de la même façon pour créer les dirigeants de demain. .
         Oui, il faut avoir quelques tunes en poche pour y accéder.
         Les référendums sont-ils utilisés en France ?.
         J’ignore. 
         C’est une excellente manière de pratiquer en direct avec un impact direct sur l’économie et la politique.
         Chez nous ce n’est pas dans la Constitution. 

      • L'enfoiré L’enfoiré 6 avril 2016 19:02

        J’ai oublié d’ajouter la référence de ce collège alpin. C’est ici (à partir de 17:13-23:00)


      • L'enfoiré L’enfoiré 6 avril 2016 19:13

        Une autre référence (32:00) dans les listes des pays considérés comme un « danger d’évasion fiscale ».

        Le Portugal en dénombre 80 pays sur sa liste noire.
        La Belgique en identifie 26.
        La France en a placé 6.
        Le Royaume-Uni, les Pays Bas, l’Italie et l’Allemagne n’ont identifié aucun paradis fiscal. 

        Pas d’approche en commun.
        Amusant, non ? 
         

      • Et hop ! Et hop ! 7 avril 2016 12:51

        @Ar zen : Ce qui permet les votations en Suisse, c’est l’existence des cantons qui sont petits avec une identité ancienne et une tradition pratique pluricentenaire qui est familière à la population helvétique et qui fait que ça marche. On ne peut pas changer les traditions politiques des peuples d’un seul coup, ça prend des siècles.

        À mon avis, pour redevenir plus démocratiques, il faudrait revenir à la Constitution de 1958 d’origine, interdire les partis politiques, les investitures et les parachutages, imposer exactement les mêmes moyens de campagne gratuits à tous les candidats (afiches, tracts, brochures, temps de TV), rétablir la séparation des pouvoirs en interdisant aux fonctionnaires et aux magistrats de se présenter comme députés ou sénateurs, interdire le pantouflage avant 10 ans dans des sociétés privées et le retour dans le corps d’origine, ça rétablirait la démocratie dont le principe de base est la séparation des pouvoirs.
        Il faudrait aussi limiter le nombre de députés à 1 par département, de sénateurs à 1 par sous-préfecture, les obliger à participer à toutes les séances, les obliger à passer la moitié de leur temps à supprimer ou réduire des textes législatifs, trois lignes supprimées pour une ligne ajoutée.
        Renationaliser les secteurs de distribution et de transports publics, imposer à toutes les banques et aux assurances le statut de vrais mutuelles et de vraies coopératives (pas d’actionnaires).

        Pour la démocratie directe, il y a déjà les communes, mais qui se font enlever toutes leurs compétences, il pourrait y avoir des votations au niveau des régions dans des domaines de compétences biens cadrés comme la culture, l’aménagement du territoire. Il pourrait y avoir des propositions de lois à l’initiative d’une pétition, votées ensuite par les députés. Il pourrait y avoir un système de censure populaire des lois manifestement contraires à l’opinion générale comme le mariage homosexuel, par un référendum intervenant après le vote de la loi.

        PS pourquoi vous écrivez « pour accorder ... aux citoyens et aux citoyennes  » suisses, vous ne savez pas qu’en français il n’y a que deux genre et pas de neutre, et que le genre masculin tient lieu de neutre ? « pour accorder ... aux citoyens » veut dire aux citoyens des deux sexes, si ce n’est pas le cas on doit le préciser.

        En anglais seules les êtres sexuées ont un genre, ce qui fait qu’il n’y a qu’un mot pour dire genre et sexe, mais en français toutes les choses ayant un genre soit masculin soit féminin (un gâteau, une tarte, une pâtisserie, un flan, un croissant, etc.) il n’y a pas de correspondance entre le genre (grammatical) et le sexe (biologique. Quand il y a des choses ou des personnes de plusieurs genres on met tout au masculin. On pourrait dire que seul le genre féminin est marqué.)


      • colere48 colere48 4 avril 2016 17:29

        Panama Papers : mais où sont les Américains ?

        La récente fuite de données sur les avoirs cachés de leaders politiques mondiaux, qui a provoqué une onde de choc médiatique, ne concerne curieusement aucun responsable américain.

        Bizarre .... vous avez dit Bizarre ??


        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 4 avril 2016 17:58


          @colere48
          Bonne question !

          En attendant la réponse, voici une vidéo amusante du premier ministre islandais qui tente de mettre un terme à un entretien au cours duquel on lui pose une question indiscrète sur ses avoirs financiers.

          « Il n’est pas préparé à répondre à ce genre de question », dit-il.

          Mais on, on est entre nordiques et la « transparence » reste de mise même si les questions d’argent restent un sujet sérieux :

          http://www.theguardian.com/world/video/2016/apr/03/icelands-prime-minister-walks-out-of-interview-over-tax-haven-question-video?CMP=embed_video

          Sigmundur Davíð Gunnlaugsson, the prime minister of Iceland, walks out of an interview with Swedish television company SVT. Gunnlaugsson is asked about a company called Wintris, which he says has been fully declared to the Icelandic tax authority.

          Gunnlaugsson says he is not prepared to answer such questions and decides to discontinue the interview, saying : ‘What are you trying to make up here ? This is totally inappropriate’

          Fat Nordic Jackass with a sevenhead instead of a forehead

          What are the Panama Papers ? A guide to the biggest data leak in history


        • Pere Plexe Pere Plexe 4 avril 2016 20:17

          @colere48
          c’est pour le moins troublant.

          Au minimum il y a un tri dans les infos données au public.
          Au pire on est dans la manipulation.

        • Alainet Alainet 4 avril 2016 22:36

          @colere48
          - J’ai trouvé 1 partie de la réponse dans Sputnik : https://fr.sputniknews.com/international/201604041023923970-panama-fuite-etats-unis/
          L’absence de noms de citoyens US dans la liste s’explique peut-être par le fait que les Américains sont peu disposés à conserver leurs gains acquis illégalement à Panama après la conclusion en 2010 d’un accord entre les deux Etats qui a mis fin aux tentatives de riches Américains de trouver un réfuge fiscal dans ce pays. Cependant, il reste toujours possible que des noms américains fassent surface dans les documents de Mossack Fonseca, à condition que les Etats-Unis ne se trouvent pas derrière la fuite de ces informations.


        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 5 avril 2016 13:36

          @Alainet
          @colere48

          Je relaie ci-après un échange d’informations entre deux lecteurs que je remercie.

          Une partie de la réponse dans Sputnik : https://fr.sputniknews.com/international/201604041023923970-panama-fuite-etats-unis/
          "L’absence de noms de citoyens US dans la liste s’explique peut-être par le fait que les Américains sont peu disposés à conserver leurs gains acquis illégalement à Panama après la conclusion en 2010 d’un accord entre les deux États qui a mis fin aux tentatives de riches Américains de trouver un refuge fiscal dans ce pays. Cependant, il reste toujours possible que des noms américains fassent surface dans les documents de Mossack Fonseca, à condition que les Etats-Unis ne se trouvent pas derrière la fuite de ces informations."

          Exact Il existe 441 noms.


        • non667 5 avril 2016 14:31

          @Pere Plexe

          Au minimum il y a un tri dans les infos données au public.
          Au pire on est dans la manipulation.

          les 2 seuls noms que j’ai entendu ce jour à midi a la tv , ils provenaient du« journal » torchon le monde et concernaient 2 proches de m. lepen !

        • ukulele ukulele 5 avril 2016 16:48

          @colere48
          Vous trouverez des réponses simples au point

          3. « Aucun Américain n’est cité »

          d’un article du monde d’aujourd’hui :

          http://www.lemonde.fr/evasion-fiscale/article/2016/04/05/ces-intox-qui-veulent-repondre-aux-panama-papers_4896178_4862750.html


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 avril 2016 00:58

          @Renaud Bouchard


          « Il n’est pas préparé à répondre à ce genre de question« .  Des gens simples, les Islandais. Les banquiers viennent d’avoir leur revanche contre les seuls qui avaient eu le courage de dire ’NON » a la Grande Arnaque Bancaire ..... On a fait une exemple. Il faut extirper la moindre velléité de résistance...... Gunnlaugsson est bon pour la géhenne, avec les Terribles Russes et les Horribles Chinois. 

          Pendant ce temps, Goldman Sachs peut légalement "investir’ des centaines de millions dans la campagne présidentielle de Hillary Clinton.  Un bon placement : dicter la politique des USA n’a pas de prix.

          PJCA

        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 6 avril 2016 12:43

          @Pierre JC Allard
          Bonjour PJC et merci pour ces observations.

          Le PM islandais, comme cela était prévu, vient de se prendre les peids dans le tapis. Il est vrai que ce type a tout pour plaire : la suffisance et la pseudo-innocence du gars qui a (sérieusement) tapé dans le ot de confiture. La phase suivante sera la prison.

          Quant au reste, effectivement, pendant que les journaux s’intéressent au joueur de foot ou à DSK à Panama, Goldman Sachs peut légalement "investir’ des centaines de millions dans la campagne présidentielle de Hillary Clinton. Un bon placement : dicter la politique des USA n’a pas de prix.

          Pour es Clinton’s la situation demeure encore confuse, malgré tout. La « Fondation » (« La Firme », devrait-on dire) va devoir rendre des comptes.


        • L'enfoiré L’enfoiré 6 avril 2016 19:19

          @Pierre JC Allard,


           Une autre série d’informations diffusée sur Internet par un groupe pirate :
           Une base de données de 49,6 millions de Turcs, 63% de la population.
           Une opération de Manu Pulite mondiale s’installe.
           Jusqu’où ira-t-on ? 
           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès