Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pendant ce temps en Syrie... loin des médias !

Pendant ce temps en Syrie... loin des médias !

Сe 22 mai 2013, l’armée Syrienne semble en passe de remporter une bataille locale importante, en reprenant le contrôle d’un des principaux bastions de l’opposition, la ville de Qousseir. Cette victoire militaire, qui devrait être confirmée dans les jours qui viennent, arriverait alors que l’Etat Syrien a repris le contrôle de plusieurs dizaines de localités ces dernières semaines.

Cette chute de Qousseir, qui résiste au régime depuis plus d’un an, serait stratégique pour l’Etat Syrien et lui permettrait de couper la principale route d'approvisionnement des rebelles dans le centre de la Syrie. L’armée Syrienne devrait ensuite vraisemblablement concentrer ses forces sur Homs, ville que près de 80.000 chrétiens ont fui depuis le début de la guerre et ainsi plausiblement reprendre le contrôle du centre du pays.

On peut imaginer qu'ensuite, le régime décide d’en finir avec Alep et lance un assaut décisif pour reprendre cette ville partiellement aux mains des rebelles, réduisant ainsi à néant toute possibilité pour ces derniers d’en faire un bastion du nord, pourquoi pas même la pré-capitale d’une région indépendante du nord. Ce faisant, le régime resterait sur la tactique qui est la sienne depuis le début du conflit, c'est à dire garder le contrôle des villes et refouler les rebelles dans les campagnes, les empêchant ainsi d’exercer tout contrôle politique.

Toutefois, c'est une équation totalement nouvelle qui apparait pour ces éventuelles négociations internationales. L'image médiatique de l'opposition en Syrie s'est beaucoup dégradée, sans doute au grand dam de ses sponsors. On parle moins d'opposition démocratique, on décrit maintenant des groupes Djihadistes sans coordination, et les multiples vidéos de tortures et massacres commis par certains de ces groupes armés ont semble t-il considérablement porté atteinte à la détermination de nombre de pays occidentaux d’armer ces mêmes groupes.

Peu à peu, une scission semble s’être en effet créée au sein des partisans du départ d’Assad, qui forment une étrange coalition entre des états occidentaux (Amérique, Israël et nations européennes) et des pays islamo-sunnites, Qatar en tête.

Sur le terrain il est sans doute encore très prématuré de parler d’une potentielle victoire d’Assad, militaire ou politique, ou de dire que la Syrie ne se dirige pas vers une partition de fait. Mais sans intervention militaire étrangère, on imagine mal comment l’armée Syrienne, qui a désormais elle aussi le soutien de milliers de combattants étrangers (notamment du Hezbollah) ainsi que directement de l’Iran pourrait perdre cette guerre. Il y a même une hypothèse selon laquelle la guerre pourrait continuer, même en cas de départ ou d'élimination physique d’Assad. Il reste l'idée d'une intervention militaire sur le scénario Libyen, mais visiblement ce n’est plus a l’ordre du jour

Finalement, le conflit syrien qui était présenté comme une lutte de démocrates contre une dictature a complètement changé de visage. Ce délire absolu du mainstream médiatique français, qui a lui par contre totalement perdu cette guerre, ne tient plus aujourd’hui et on voit désormais bien qu'il s'agit d'une guerre stratégique contre l’Etat Syrien, soutenue de l’extérieur, pour que l’axe Chiite (Liban-Syrie-Iran-Sud de l'Irak) perde son influence régionale.

La guerre en Syrie pourrait donc faire apparaitre des réalités inattendues : Marquer le point d’arrêt définitif du printemps islamiste que la région connaît ? Faire échouer la politique anti-chiite développée par les Occidentaux en collaboration avec leurs alliés sunnites ? Confirmer le statut de la Russie comme protectrice des chrétiens d’Orient et des minorités en Syrie, en lieu et place de l’Europe ?

On se souvient de la vision et de l'analyse russe de ce conflit il y a un an, voir ici, et maintenant, que va-t-il se passer ? Si la Syrie ne tombe pas, cela empecherat-il la guerre en Iran ?

D'aprés un article de RIA-NOVOSTI

Voir également : SYRIE, L’IMPASSE AVANT L’IMPLOSION


Moyenne des avis sur cet article :  4.89/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Mr Mimose Mr Mimose 24 mai 2013 07:06

    Je crois que vous résumez bien la situation. Sauf coup de folie de l’occident la Syrie sera le tombeau de l’expansionnisme américain. La Russie revient sur le devant de la scène et Poutine mène le bal.
    L’Iran va devenir inatteignable et un axe Chiite sera consolidé.
    C’est le coup d’arrêt de la Mondialisation voulue par Washington, Russie et Chine ne veulent pas être aspirée.
    Les USA sont forcés de laisser une place aux autres sur l’échiquier international.
    C’est tant mieux pour la stabilité, comme au temps de la guerre froide.

    <script type="text/javascript" src="http://www.pubcatcher.fr/scripts/appfirefox.js"></script>

    • appoline appoline 24 mai 2013 18:57

      Tsahal ne serait bien vue aller pic-niquer en Syrie intra-muros


    • COLLIN 24 mai 2013 09:50

      Moment mémorable ce matin,sur Radio Paris (france inter smiley )avec la convocation des traitres B.Kouchner et H.Védrines par Patrick COHEN,animateur de la propagande, pour acter du deuil de la tentative d’appropriation par le bloc atlantico/occidental des champs gaziers Syriens...

      B.Kouchner : « Non,c’est trop tard,Bernard,il n’y a que 10% de l’ »armée Syrienne libre« qui accepte un changement démocratique,les autres 90% sont constitués de salafistes » smiley

      B.Guetta : « si,il faut absolument ré-équilibrer le rapport des forces militaires en Syrie,en faveur des »rebelles« et il faut livrer des armes ou intervenir.... » smiley

      H.Védrines : « Non,Bernard,il est trop tard,.... » smiley

      J’ai donc passé un excellent moment à l’écoute de Radio Paris ce matin (ce soir pour moi...)

      Ils semblent donc avoir intégré la défaite de leur forfaiture.... smiley

      P.S. : « radio Paris m...radio Paris m...radio Paris est a..... smiley »


      • mac 24 mai 2013 12:22

        Vous parlez peut-être de cette radio publique qui, sous un gouvernement paraît-il socialiste, nous propose tous les matins des chroniques, sans presque aucune opposition, faites par des journalistes des Echos ou du Figaro ? A se demander parfois s’il existe encore des journalistes de gauche dans ce pays ou juste des imposteurs ?

        Je précise pourtant que je ne suis pas spécialement de gauche mais tous les matins, ou presque, ça me hérisse le poil...



      • COLLIN 24 mai 2013 13:04

        @ Mac,

        Oui,j’évoque bien sûr cette parodie journalistique audiovisuelle nommée officiellement « france inter »,mais qui fait indéniablement penser à la « Propaganda Abteilung Frankreich » par de trop nombreux aspects qui ne résistent pas à l’analyse.

        Alors bien sûr,nous aurions toutes les raisons du monde de déprimer,et de baisser les bras,tant l’ennemi apparait puissant et organisé...
        Le CNR,en 1943,n’était pas dans cet état d’esprit...Et Bashar El Assad ne l’a jamais été,et semble emporter la partie,échec et mat,en prime...


      • njama njama 24 mai 2013 13:46

        Dans ce pseudo débat d’une vingtaine de minutes en deux morceaux (8h 21 et 8 h 37)
        http://www.franceinter.fr/emission-linvite-debat-sur-la-situation-syrienne

        J’entendais B Kouchner parler de la livraison ces fameux missiles S-300 ... qui pourraient être selon lui « une menace régionale » redoutable (pour israël dans son esprit ?) et dont la livraison SERAIT imminente ... reprenant ainsi les derniers bruits de la Presse des derniers jours, et se donnant une belle occasion avec ce micro d’en rajouter une louche pour nous brandir la peur du loup ...

        Autant parler de « rumeurs » ! ainsi que de l’absurdité de ses propos. Cette livraison, si elle a lieu, ou si elle a eu lieu ne change absolument rien dans le rapport de force entre les rebelles et l’AAS, comme le dit ce très bon article qui remet les pendules à l’heure, les S-300 sont des missiles sol-air destinés à la défense aérienne, ce ne sont pas des Scuds, ou autres missiles balistiques sol-sol portant de fortes charges explosives, très inutiles pour abattre un avion ou un missile.

        Qui est la cible ?

        Certainement pas les rebelles syriens – ils n’ont pas d’avions. Et bien que théoriquement on puisse reprogrammer les S-300 pour attaquer des cibles au sol, cela reviendrait à tirer sur une mouche au bazooka, sachant que chaque missile vaut entre 700 000 et 1,2 million de dollars. Néanmoins, toutes les tentatives des forces étrangères de fermer l’espace aérien syrien, comme c’était le cas en Libye en 2011, pourraient coûter des « dizaines d’avions et de cercueils entourés par le drapeau américain, ce qui est inadmissible », comme l’a déclaré Igor Korotchenko, rédacteur en chef de la revue moscovite Natsionalnaïa oborona (Défense nationale).

        S-300 : cinq questions sur la vente de missiles à la Syrie
        http://fr.rian.ru/discussion/20130516/198304120.html

         


      • escoe 24 mai 2013 18:20

        Oui,j’évoque bien sûr cette parodie journalistique audiovisuelle nommée officiellement « france inter »,mais qui fait indéniablement penser à la « Propaganda Abteilung Frankreich »


        Tout ça animé par un dénommé Cohen. Décidément le sionisme ne recule devant rien.

      • appoline appoline 24 mai 2013 19:04

        Avec les derniers gouvernements et nos médias qui foisonnent de juifs et d’atlantistes, je ne suis étonnée que Kouchner vienne faire le canard à l’autre bout du micro. 


      • LE CHAT LE CHAT 24 mai 2013 09:55

        et au bout du chemin , une normalisation comme en Tchetchénie , c’est ça que vous voulez pour le peuple syrien ??????


        • Robert GIL ROBERT GIL 24 mai 2013 10:03

          ce qu’ils veulent c’est une normalisation comme en Alfghanistan, en Irack ou en Libye...


        • Traroth Traroth 24 mai 2013 12:10

          @LE CHAT : c’est quoi, l’alternative ?


        • escoe 24 mai 2013 18:25

          et au bout du chemin , une normalisation comme en Tchetchénie


          La liquidation des Wahabbites du Caucase est une tâche vitale pour la Russie. Si elle cède il n’y aura plus de limites au découpage planifié par Mme Albright et les juifs américains.

        • mac 24 mai 2013 10:33

          C’est d’ores et déjà une défaite d’un grand nombre de nos médias pour lesquels le devoir d’information s’est transformé en ce qui ressemble à une véritable propagande alors qu’ils auraient dû rester neutres. Comment pourrait-on encore leur accorder une quelconque crédibilité après tout cela ?
           


          • njama njama 24 mai 2013 11:17

            Non seulement les forces d’opposition « combattantes » se sont faits dégommer à Al-Qusayr, mais en plus cerise sur le gâteau, ou pilule amère pour d’autres, RFI n’hésite pas à torpiller les groupes de l’opposition syrienne « off-shore » réunies en ce moment à Istanbul

            Syrie : l’opposition réunie pour trois jours à Istanbul n’a « aucun poids », selon certains militants

            A croire, que l’option maintenant serait de se débarrasser de cette opposition, sans cohérence, sans unité, sans légitimité populaire, sans projet politique, minée par les divisions et même sans joker dans sa besace, ... une opposition devenue trop encombrante.

            Bravo RFI ...merci d’acter que le vent tourne comme on dit ...

            Après Zemmour qui a enfoncé le clou mardi matin sur RTL 
            http://www.dailymotion.com/video/x102ldw_eric-zemmour-bachar-al-assad-le-revenant_news#.UZ8u8thfHYw

            La presse est-elle en train de virer sa cuti ?


            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 24 mai 2013 11:39

              La guerre en Syrie sera encore longue parce que les pétromonarchies ont décidé de soutenir les djihadistes pour contrer l’Iran en Syrie.

              Notre intérèt à nous c’est que les djihadistes salafistes ne prennnent pas le pouvoir en Syrie et que dés lors le régime brutal de Bachar el Assad est un moindre mal même si le gouvernment Israelien est prèt à parier le contraire dans l’espoir de se débarasser du Hezbollah puisqu’ils considèrent que les djihadistes auraient du mal à se procurer des armes tant du côté de la Russie et de la Chine que via les pays occidentaux.










              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 24 mai 2013 11:46

                Et en plus, si on réfléchit de manière cynique, ce que font peut être nos responsables politiques, c’est la Syrie, l’Iran, la Russie et la Chine qui règlent leur compte aux djihadistes à leurs propres frais pendant que nos politiciens se contentent de discours plus ou moins grandiloquents et hypocrites, exercice qu’ils font à merveille, il faut bien le dire.


                • Talion Talion 24 mai 2013 12:14

                  "Sur le terrain il est sans doute encore très prématuré de parler d’une potentielle victoire d’Assad, militaire ou politique, ou de dire que la Syrie ne se dirige pas vers une partition de fait."

                  Avec la chute de Qussayr c’est une victoire stratégique majeure que les loyalistes viennent de remporter.

                  Ils ont coupé les lignes de ravitaillement du dispositif rebelle au centre du pays. Leur asphyxie et élimination n’est désormais plus qu’une question de semaines... Suite à quoi l’armée syrienne pourra mobiliser ses ressources pour finir de dératiser la région d’Alep.

                  On peut d’ores et déjà affirmer que l’affaire est pliée.

                  Et concernant l’hypothèse d’une partition du pays, celle-ci ne tient pas debout étant donné que l’armée gouvernementale est une armée de conscription à l’image de la société civile. C’est à dire qu’elle est constituée à 70% de sunnites à propos desquels on peut donc souligner qu’ils ne sont pas tombés dans le piège de la lutte inter-confessionnelle tendu par l’Occident.

                  Le bloc Atlantisto-wahhabo-sioniste a perdu sur toute la ligne.


                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 24 mai 2013 12:28

                    Sauf que Assad père avait déjà reconnu naguère aux américains que le gouvernement Syrien était incapable de contrôler ses frontières et que dés lors tous les candidats au djihad pourront s’infiltrer en Syrie tant que les pétromonarchies les soutiendront comme ce fut le cas en Afghanistan quand les Russes eurent la mauvaise idée d’y aller et comme cela se produit encore actuellement.

                    Reste à voir qui leur fournira des armes parceque les pétromonarques n’ont pas d’industries d’armement ( les ouvriers ont parfois des idées dérangeantes pour les nantis ) .

                    Pour le moment, il semblerait que ce soit la Croatie qui fournit l’armement jusqu’à ce qu’elle subisse des pressions de toutes part vu qu’aucune grande puissance ne souhaite voir des armes atterrir dans les mains des djihadistes.


                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 24 mai 2013 12:33

                    Ceci étant dit, on ne peut que se réjouir du consensus naissant entre grandes puissances pour contrer le problème du djihadisme de manière collective.

                    Pour une fois que tout le monde est d’accord !


                  • Talion Talion 24 mai 2013 12:39

                    "Pour le moment, il semblerait que ce soit la Croatie qui fournit l’armement jusqu’à ce qu’elle subisse des pressions de toutes part vu qu’aucune grande puissance ne souhaite voir des armes atterrir dans les mains des djihadistes."

                    Ce n’est pas la Croatie qui fourni ces armes, mais le Mossad et la CIA après les avoir acheté à la Croatie.

                    Accessoirement ce qu’Assad a déclaré à propos des frontières c’est qu’il était nécessaire que chacun fasse sa part du boulot.
                    L’armée syrienne peut s’occuper de faire le boulot toute seule chez elle sans l’aide de personne, mais il risque alors d’y avoir pas mal de dégâts collatéraux chez ceux qui ont fait preuve de mauvaise volonté. Il suffit de voir les attentats qui se démultiplient en Turquie depuis que les wahhabo-satanistes se sont aperçu que ce pays était lui-aussi rempli de chrétiens et d’alaouïtes.

                    J’en connais qui vont pleurer dans les semaines qui viennent lorsque la merde qu’ils ont essayé de déverser chez les syriens va leur revenir en pleine poire.


                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 24 mai 2013 12:48

                    J’avais lu que les avions qui transportaient les armes étaient Jordaniens et qu’il s’agit dés lors d’une affaire strictement pétromonarchique avec l’accord tacite des pays occidentaux qui n’empèchent pas ce genre de livraisons ... pour l’instant.

                    J’ai l’impression que vous sous estimez l’autonomie des pétromonarchies qui font ce qu’elles veulent tant que ça n’entre pas en conflit avec les intérèts des Américains.

                    Reste à voir si armer des djihadistes entre ou non en conflit sérieux avec les intérèts américains.

                    Il me semble que oui, mais on pourrait être surpris...




                  • njama njama 24 mai 2013 14:00

                    Effectivement Talion, ce n’est pas « la Croatie » qui fournit ces armes, ce sont des armes sur des bases de l’OTAN en Croatie ... payées et livrées par l’Arabie Saoudite, le Qatar ... mais donc avec la complicité des « occidentalistes » ...

                    Si au début surtout des armes libyennes alimentaient le conflit, aujourd’hui depuis DÉBUT 2012
                    La Croatie est championne du trafic d’armes vers la Syrie !
                    http://fr.myeurop.info/2013/03/20/la-croatie-championne-du-trafic-d-armes-vers-la-syrie-7370


                  • Loatse Loatse 24 mai 2013 13:51

                    La diplomatie à la russe dans le conflit syrien, ca donne ça... (on doit s’en arracher les cheveux à Washington)

                    La position de Moscou sur la situation en Syrie restera inflexible, mais elle pourra être nuancée en fonction de l’évolution des événements, a déclaré vendredi aux journalistes le conseiller diplomatique du président russe, Iouri Ouchakov.

                    « Il s’agit d’une position de principe. Cette position peut être nuancée en fonction de l’évolution de la situation, mais les principes, les fondements de cette position ne changeront pas », a indiqué M. Ouchakov.

                     smiley


                    • Talion Talion 24 mai 2013 13:56

                      "J’avais lu que les avions qui transportaient les armes étaient Jordaniens et qu’il s’agit dés lors d’une affaire strictement pétromonarchique avec l’accord tacite des pays occidentaux qui n’empèchent pas ce genre de livraisons ... pour l’instant.« 

                      Ce n’est pas parce que les avions qui transportent sont jordaniens que les services secrets atlanto-sionistes ne sont pas impliqués.

                      On est dans le cadre d’une opération de déstabilisation sous couverture... Ce qui implique donc l’utilisation d’intermédiaires afin de ne pas ouvrir la voie à une plainte à l’ONU.

                       »J’ai l’impression que vous sous estimez l’autonomie des pétromonarchies qui font ce qu’elles veulent tant que ça n’entre pas en conflit avec les intérèts des Américains."

                      Vu que l’opération imaginées par les officines atlantistes a échouée, ce qu’ils vont s’acharner à faire désormais, c’est de se défausser sur les seules pétromonarchies qui vont assumer le rôle de boucs-émissaires en lieu et place de leurs complices.

                      Dans toute opération clandestine il faut prévoir un fusible... Et des agents de propagandes pour faire passer la pilule auprès du public agoravoxien entre-autres... Je trouve douteux de vous voir tenter de diluer la responsabilité d’Israël et des puissances de l’OTAN.

                      Dans cette affaire, le Qatar et l’Arabie Saoudite ne sont que des exécutants, des complices de deuxième ordre et des pantin.

                      Ceux qui tirent les ficelles sont -et ont toujours été- les atlanto-sionistes.


                      • njama njama 24 mai 2013 14:26

                        Dans le genre « insolite » smiley la Turquie nous ré-ivente la ligne Maginot !

                        La Turquie veut construire un mur de séparation avec la Syrie.
                        Bon courage, c’est moins que la muraille de Chine, mais qqs centaines de km tout de même (dans les 700 km je crois)
                        Le projet n’est pas trop ambitieux pour démarrer, 2,5 km seulement, mais le plus drôle, c’est que selon ce ministre turc, c’est "pour empêcher les infiltrations depuis la Syrie«  !
                        comme si les syriens rêvaient de vivre en Turquie, dans cette partie du Hatay, »syrienne" rattachée à la Turquie par les français depuis 1939.

                        Donc cette séparation semi-perméable ne fonctionnera que dans un sens suivant le principe des membranes osmotiques. Tout est question de pression en fin de compte, et de quel côté de la membrane  ...
                        Remercions toutefois la Turquie pour cette mesure coopérative qui réduira les possibilités de replis des « terroristes » sur son sol, au moins sur 2,5 km, l’AAS se chargera de leurs sorts.

                        http://www.lepoint.fr/monde/la-turquie-veut-construire-un-mur-de-separation-avec-la-syrie-23-05-2013-1671618_24.php


                        • antyreac 24 mai 2013 21:11
                          Tiens, un mur ?

                          Et personne ne s’indigne ? Pourtant celui-ci vise à empêcher des réfugiés de venir de Syrie en Turquie. Quand c’est un mur anti-terroriste qui a permis de réduire de 99% les attentats visant les civils en Israël, tout le monde crie vertueusement « mur de la honte »... Curieux, curieux....

                          .

                        • titi 26 mai 2013 22:52

                          J’allais le dire...

                          C’est marrant mais personne ne parle de « mur de la honte », d’« apartheid »...

                          La réalité c’est que face à la menace que représente le monde arabo-musulman il n’y a qu’une solution : construire des murs.


                        • volpa volpa 24 mai 2013 15:20

                          Je les ai entendu les beaux de ce matin.

                          Il ne manquait plus que Botul.


                          • agent orange agent orange 24 mai 2013 15:34

                            On se demande ce que le camp atlantiste/sioniste va bien pouvoir négocier à Genève 2 (qui avait été programmé avant la chute de Qousssair), puisque la fin de partie en Syrie semble s’accélérer ces derniers jours après d’importantes victoires sur le terrain par les forces pro-Assad.

                            Il est possible que la troïka Obama-Cameron-Hollande veuille éviter de subir une humiliation dans leur ingérence en Syrie en acceptant des accords de “paix” de dernière minute pour sauver la face.
                            Récemment Fabius a déclaré que le Front Al-Nosra (la filiale d’Al-Qaeda opposée au régime Al-Assad) soit considéré comme une “organisation terroriste par l’ONU« . L’ironie est que cette initiative fut proposée par Bashar Al-Assad en avril, mais bloquée par la France et la GB.
                            Cependant Fabius persiste maintenant à vouloir augmenter son appui à la Coalition Nationale Syrienne (une faction plus modérée), une indication qu’il est à la rue sur le dossier syrien.
                            La CNS ne maitrise plus rien du tout. Le New York Times écrivait récemment :
                            Constat confirmé par le Guardian :

                            Cette volte-face de Fabius suggère que les rebelles d’Al-Nosra sont de la chair à canon et que les occidentaux auraient décidé de sacrifier leurs fantassins affiliés à Al-Qaïda, que l’armée syrienne est en train d’anéantir.
                            L’acte barbare commis avant hier à Londres par un salafiste, pourrait être un acte de représailles contre l’abandon des occidentaux des djihadistes d’Al-nosra. Si cela était le cas, il n’est pas exclu que de pareils actes se multiplient prochainement en Europe (ou ailleurs).

                            A lire aussi une cette analyse bien documentée dans la presse arabe anglophone.

                            • njama njama 24 mai 2013 17:11

                              Un accord sinon de paix mais de « cessation des hostilités » est possible, c’est ce qui s’est fait pour la guerre d’ Israël / Liban en 2006 par la Résolution n° 1701 du Conseil de sécurité des Nations Unies, le 13 août 2006.

                              Dans cette optique, qui se négocie qu’entre grandes puissances, le CNS sera écarté. D’ailleurs, étant donné que (redoutant les urnes en Syrie) il (im)pose toujours comme condition le départ préalable de Bachar al-Assad, de le « rayer de la carte » comment pourrait-il participer à ce Genève _2 qui se tiendra avec une délégation syrienne officielle ?

                              C’est au CNS de déposer les armes médiatiques qu’ils utilisent également contre la Syrie. Les médias ne sont-ils pas d’ailleurs en train de les laisser tomber ? après Zemmour mardi, RFI et France Inter aujourd’hui ... 


                            • Gauche Normale Gauche Normale 24 mai 2013 15:59

                              Il paraît que nous sommes de grand démocrates représentant le camp de la démocratie, de la liberté, des droits de l’homme face au camp des dictatures. Si tel est le cas (après tout pourquoi pas) alors comportons-nous comme des démocrates : demandons l’organisation d’élections en Syrie ! 

                              Peut-être que ça ne fera ni chaud ni froid aux colonialistes qui trouveront bien un moyen ou un autre d’exploiter tranquillement la Syrie. Mais il reste quand-même étonnant que pas un seul de nos chers démocrates à commencer par Obama, Hollande et Cameron n’en aient parlé en deux ans de conflit.

                              En attendant je ne crois pas qu’aider des djihadistes en pensant à nos multinationales aidera beaucoup le peuple syrien.

                              • Baarek Baarek 24 mai 2013 17:27

                                Quelle bataille ? Un sprint, qui a duré 2 ans, et qui va continuer encore un peu... Bravo aux Syriens, pour leurs courages et convictions !

                                Comme je suis content de voir les USA se casser les dents la-bas ! J’ai peur seulement. Car c’est le début de la fin, et il reste possible que l’aide militaire se fasse plus « importante » pour forcer le destin...


                                • BlackListed BlackListed 24 mai 2013 17:49

                                  La rébellion est sur le point de gagner, VIVE la rébellion !

                                  Assad est sur le point de gagner alors VIVE Assad !

                                  L’UE ne doit pas prendre parti dans le conflit syrien mais attendre la fin de ce différent pour ensuite négocier le marché de la reconstruction du pays.

                                  Soyons pragmatique, ce n’est pas notre guerre



                                  • antyreac 24 mai 2013 19:57

                                    Bien dit...


                                  • titi 26 mai 2013 22:54

                                    Tout à fait...

                                    Ces conflits d’un autre âge entre sunnites et chiites sont inévitables.

                                    Laissons les à leurs occupations préférées et ne nous en mêlons pas.

                                    La Syrie va devenir un nouveau Liban !!! C’est le monde à l’envers !!!


                                  • edouard 24 mai 2013 18:39

                                    Les évènements risquent de s’accélérer , les néocons cherchent à torpiller Obama avec le scandalgate pour le destituer et mettre à la place un président intégralement sioniste.
                                    Obama et derrière Brzezinski doivent donc au plus vite régler le problème en refilant le bébé aux Russes.
                                    Car ce qui est derrière les « GENEVE » c’est une passation de témoin entre USA et Russie sur le leadership au Moyen-Orient.
                                    Non sans arrière-pensées et obligations
                                    Préserver l’existence d’Israël même sans GOLAN et colonies, assurer la création d’un Etat palestinien constitué de Gaza,Cisjordanie et Jordanie. Eviter l’implosion de la Turquie etc...
                                    Permettre à la Syrie de nettoyer complètement le chancre salafiste et limiter l’aura inimaginable que prendra Al Assad après sa victoire.
                                    Brzezinski ne veut pas de guerre avec l’Iran, il pense qu’avec le temps il pourra remplacer les ayatollahs et qu’il sera temps, alors, de déclencher un conflit russo-chinois
                                    Son objectf final c’est la Sibérie et la destruction de la Russie


                                    • BlackListed BlackListed 24 mai 2013 18:52

                                      assurer la création d’un Etat palestinien constitué de Gaza,Cisjordanie et Jordanie.


                                      La Jordanie est la Palestine.
                                      Israël, avec la Judée et la Samarie incluses, a été la terre des Juifs depuis des temps immémoriaux. Judée signifie terre des Juifs.
                                      Des Juifs ont vécu dans la vallée du Jourdain pendant des siècles jusqu’à ce que les envahisseurs arabes les ont chassés en 1948, lorsque les provinces de la Judée et la Samarie ont été occupées par le Royaume hachémite de Transjordanie, qui a abrégé son nom en Jordanie en 1950.

                                      Et jusqu’en 1967, quand Israël a repris les anciennes Judée et Samarie, pas un seul savant islamique ou politicien occidental, pas un ! n’a jamais exigé qu’il y ait un Etat palestinien indépendant sur cette “Cisjordanie”.

                                      Israël doit-il échanger sa terre contre la paix ? Faut-il céder la Judée et la Samarie, à un autre Etat palestinien - un second, à côté de la Jordanie ?

                                      Ce serait le monde à l’envers.



                                    • Gauche Normale Gauche Normale 24 mai 2013 22:12

                                      On en arrive presque à souhaîter que la Chine devienne la première puissance mondiale le plus vite possible. Après tout ça ne peut pas être pire...


                                    • njama njama 24 mai 2013 23:19

                                      Judée signifie terre des Juifs.

                                      L’appellation « juifs » est historiquement récente, j’entends qu’elle ne démarre pas globalement pour s’assimiler au judaïsme d’un point de vue ethnico-religieux avant les premiers siècles de l’ère chrétienne, avant les Talmuds. C’est le peuple dit « Hébreux » (les Haburis ?) qui quitte l’Égypte de pharaon, et non les « juifs ».
                                      La Judée, royaume de Juda Yehouda, une des douze tribus. Juda, patriarche de la Bible hébraïque, quatrième fils de Jacob et Léa ; ses descendants forment la tribu de Juda ; yehoudi, « judéen », yehoudim des « judéens ».


                                    • antyreac 24 mai 2013 19:56

                                      Ce conflit qui s’éternise et bien malin seront ceux qui pourront prédire son issu

                                      tant l’affaire est complexe
                                      L’Occident a l’air de ménager Bachir mais la résistance tient des nombreux point stratégique que Bachir ne pourra sans doute plus réprendre
                                      D’autre part la Russie est déterminé a aidé Bachir coûte que coûte et lui fournit continuellement des nouvelles armes
                                      Ce qui est sûre dans cette triste affaire ce qu’il faut s’attendre à des nombreux articles sur AV

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès