Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pour une nouvelle opposition Républicaine en Rd. Congo

Pour une nouvelle opposition Républicaine en Rd. Congo

Pour une nouvelle opposition Républicaine en Rd.congo

 Election de 2016[1], ça serait un grand rendez-vous pour l'opposition politique ;sauf imprévu. Dès lors qu'il reste quelques années pour l'organisation des élections de 2016.L'opposition doit bien évidement s'organiser pour mettre une coalition en vue de conduire le peuple à la victoire ; car aucune formation politique n'a gagné seul et surtout dans la division. Comment peut-on rassembler l'opposition divisée en 2011 [2]pour la désignation de candidat unique ? est-ce que l'opposition a-t-elle encore besoin de la désignation de candidat unique pour les élections de 2016 ? Ces questions ne cessent pourtant de susciter de nombreuses réactions dans la classe politique congolaise. En effet compte tenu de la nécessité d’une opposition unie ainsi qu’ une nouvelle coalition pour l'opposition en 2016 .

 

 A- la nécessité d’une opposition unie

 Avec un seul tour de scrutin,Comment expliquer avions-nous 11 candidats à la présidentielle 2011 ? pourquoi ne pas designer un seul candidat de l'opposition pour affronter le président sortant ?

En effet, les nombreux échecs enregistré par l'opposition obligent certains leader politiques à faire le bilan de leur action[3]. Plusieurs observateurs et analystes politiques estiment que "les échecs de l'opposition trouvent leur fondement à l’intérieure de l'opposition,elle même". "D'où la nécessité d'unité de l'opposition,si le but reste de conduire le peuple à la victoire,car aucun parti politique n'a jamais réussi seul et surtout dans la division" .Il faut reconnaître que depuis, l’avènement de la démocratie en République Démocratique du Congo , l'opposition a subi échec sur échec, en bonne partie par ses propres insuffisances ;[4] si l'opposition est sérieuse, elle entend encore conduire le peuple congolais à la conquête du pouvoir par la voie démocratique.

 De ce point de vue, on ne voit pas pour le moment une alternance démocratique crédible en RDC. La question de l’alternance démocratique est une réalité virtuelle . Tout le monde l’espère pourtant rien n’indique encore que le président joseph Kabila ne présentera pas pour le troisième mandat à la tête de la RDC , en 2016.

D’où la nécessité d’unité de l’opposition, si le but reste de conduire le peuple congolais à la victoire, Car aucun parti politique n’a jamais réussi seul et surtout dans la division

 

B- 2016, une nouvelle coalition pour l'opposition 

Pour répondre à cette question, il faut reconnaître que les différents leaders d'opposition devraient normalement créer un organisme devant représenter les intérêts de tous les opposants ; on espère que la création de la coalition nationale d'opposition obtiendrait le soutien "populaire" avec les échéances électorales de 2016, l'opposition va se préparer à des nouvelles élections sans le président Kabila[5], conformément à la constitution de la République Démocratique du Congo ;la nouvelle opposition va présenter ses propres propositions dont la première prévoit l'organisation d'une nouvelle élection présidentielle, transparente et démocratique à laquelle le président Kabila s'engage à ne pas présenter, dans un délais de six mois." L'opposition doit demander la mise en place au cours de cette période d'une commission indépendante, ainsi que la nomination d'un ministre de l’intérieur apolitique et une révision du code électoral". La nouvelle candidature du président Kabila sera jugée illégale, conformément à la loi fondamentale de la République Démocratique du Congo  ;sauf le passage en force prévoit  le professeur Évariste Boshab[6] , le tout puissant Secrétaire général du PPRD[7] parti présidentiel dans son ouvrage "Entre révision de la constitution et l’inanition de la nation".

 En réalité, la succession du président joseph Kabila à la tête du pays posera de sérieux problèmes dans sa famille politique.

 il n' y a pas beaucoup de personnalités politiques crédibles à qui le peuple congolais pourrait accorder leur confiance[8] .Il est vrai que si l’élection présidentielle de 2016 sera démocratique et transparente le temps ne jouera pas en faveur du candidat de la famille politique du Président sortant[9].

 

Ferdinand LUFETE

 

[1] Election de 2016 : Les Congolais se rendraient aux urnes fin 2016 pour élire un nouveau président, bien plus préoccupés, actuellement par la crise politique que sévit dans le pays.

[2] l'opposition divisée en 2011 : L’opposition, divisée avant les scrutins sur la candidature unique de l’opposition.

[3]  :  - Multipartisme intégral et dérive de l'opposition,par LOKA-NE-KONGO,PUC,année 2001.

[4] LOKA-NE-KONGO , op.cit,pp.90

[5] : http://radiookapi.net/emissions-2/d...

[6] , Evariste Boshab, secrétaire général du PPRD

[7] : PPRD : Le parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie est un parti politique de la République Démocratique du Congo. Il a été initié au courant de l’année 2002 par l’actuel Président de la République, Joseph Kabila

[8] .http://www.agoravox.fr/actualites/i...

 [9] -Reconstruire la RDC, développer la région des grands lacs : auteur Gaspard-hubert Lonsi koko( Géopolitique Africaine) année 2013


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • asterix asterix 29 juillet 2014 11:00

    Bonjour l’auteur.

    Je vois mal comment le Congo s’en sortira
    - d’une part parce que Kabila, fort d’une majorité factice au Parlement et soutenu par les nations occidentales qui ont déjà avalisé une élection pipée, balayera le prescrit constitutionnel pour se présenter pour la 3ème fois en 2016
    - de l’autre parce que je vois mal l’opposition se mettre d’accord sur la présentation d’un candidat unique alors que les « ce sera moi ou personne » vont fleurir de tous les côtés.
    Je vous le souhaite honnêtement mais...
    Un système présidentiel est déjà dangereux en soi car il concentre tous les pouvoirs entre les mains d’un seul homme. Et s’il ne se déroule qu’à un tour comme le prévoit votre processus électoral, il n’en restera que plus sujet à caution..
    Congo, pays le plus riche du monde de par les minerais en son sol, mais le plus pauvre au niveau de ses habitants.
    Vous croyez que la coalition des vampires qui le lorgnent vont accepter cela ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Lufete Ferdinand

Lufete Ferdinand
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès