Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Prism-gate : Et si c’était une comédie de guerre fluide jouée par la (...)

Prism-gate : Et si c’était une comédie de guerre fluide jouée par la NSA ?

On le sait depuis plus d’un siècle, les espions peuvent s’avérer être des agents doubles. Ce fait connu de tous alimenta en son temps nombre de scénarios de film à suspense genre Hitchcock ou bien des romans à la sauce OSS 117. Depuis quelques jours, les médias focalisent sur les révélations publiées par le Gardian et le Washington Post concernant un programme d’interception des communications conduit par la NSA avec l’appui des géants du numérique. L’intéressé responsable des fuites, Edward Snowden, s’est réfugié à Hong Kong. Du coup, les autorités américaines ne décolèrent pas et veulent récupérer le traître à la partie qui aurait dévoilé des secrets défense aux puissances ennemies et de ce fait, mis en danger la sécurité américaine. Et dieu sait si aux States on ne plaisante pas avec ce sujet. Partout sur la planète l’affaire est commentée mais au bout du compte, on se demande s’il ne s’agit pas d’une mise en scène. Snowden n’est peut être pas un agent double mais rien n’interdit de penser qu’il n’aurait pas été manipulé par quelque habile employé de la NSA lui refourguant le document Power Point relatif aux programmes Prism. Un document où il n’y a pas grand-chose de sensible en vérité. Le genre de truc qu’on présente dans une banale conférence servie par des stratèges en guerre cybernétique à l’attention d’étudiants ou de politiciens.

Est-ce que la NSA aurait eu quelque intérêt à effectuer cette mise en scène ? On pourrait le penser puisqu’il est de notoriété publique que cette agence construit actuellement un immense centre pour récupérer les données. Elle ne s’en cache pas vu que sur son site officiel figure le descriptif de ce bâtiment coûtant deux milliards d’euros. Mais comme tout est secret à l’intérieur, l’opinion publique pourrait s’inquiéter et s’informer auprès de quelques sites du Web où sont diffusés des informations crédibles mais aussi tout ce que l’imaginaire peut concevoir en matière de fantasmagorie complotiste. De ce fait, il est utile de jouer la transparence pour conserver le secret. Disons que les autorités du renseignement auraient intérêt à laisser croire, à la faveur d’une fuite qui rend encore plus crédible l’information, qu’elles se servent des entreprises du Web pour récupérer des informations nécessaires à la sécurité du pays. L’opinion publique prend note de ce fait qui bien entendu, est connu de tous dans les milieux autorisés et même chez les experts. D’ailleurs, cela fait des décennies que la coopération entre agences fédérales et industries privées est encouragée par les administrations successives et les membres du Congrès.

Cette affaire ressemble vraiment à un film de série B avec un jeune idéaliste luttant au service du bien et de l’humanité contre les puissances étatiques qui espionnent les gens. Mais en arrière-fond on ne sait pas ce qui s’est réellement passé. Toujours est-il que, fait sans précédent, le général Alexander, haut gradé de la NSA, a été auditionné devant la commission du renseignement au Sénat américain. Ce fait est très rare car la NSA n’existe pas en vertu de sa définition en forme de boutade, « no such agency ». Bref, ce brave Monsieur Alexander a confié aux sénateurs que grâce à des interceptions de communication, des attentats ont été déjoués, notamment ceux projetés en 2009 dans le métro new-yorkais par un extrémiste afghan dont les plans ont été neutralisés grâce aux mesures prises par la NSA grâce à cet admirable outil qu’est le Prism. Ce sont même des douzaines d’attentats qui ont été déjoués selon l’intéressé qui n’a pas échappé à la question facétieuse de l’emmerdeur de service, un sénateur démocrate, trouvant étrange qu’on ait besoin d’intercepter toutes les conversations pour savoir si un terroriste se trouve au bout du fil.

Finalement, cette fuite du programme Prism pourrait arranger les autorités américaines, celles-ci pouvant jouer la fausse transparence et se féliciter auprès de l’opinion publique de son efficacité retrouvée dans la gestion des risques terroristes. Car depuis l’attentat de Boston, un doute pouvait planer. Et puis, comme l’ont confirmé des récents sondages sur cette question, les citoyens américains en majorité approuvent les programmes de surveillance conduits par le renseignement américain. La Maison Blanche peut-être rassurée car l’opinion suit. Il n’y a que les journalistes pour penser que le président Obama est dans la mouise avec cette comédie du Prism-gate. On voit donc que cette affaire aurait pu très bien être mise en scène par la NSA afin d’officialiser un programme de surveillance et alimenter la diffusion des leurres médiatiques auxquels contribuent la plupart des pays avancés car nous sommes entré la l’ère de la guerre fluide. Les journaux de Hong Kong peuvent s’indigner de l’espionnage de quelques sites par la NSA, livrant des informations devenues publiques mais qui étaient connues depuis des années par les services secrets de tous ces pays impliqués dans la guerre fluide.

Finalement, on ne sait pas où se situe la vérité. L’analyse que je livre est cohérente mais c’est comme pour le chat de Schrödinger, l’interprétation est à la fois vraie et fausse.


Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • yt75 13 juin 2013 12:17

    Pas exactement le même sujet mais extrêmement proche et tout aussi important si ce n’est plus.
    Il n’y a aucune fatalité technique (et encore moins légale) à la goinfrerie actuelle d’informations personnelles sur les « profils utilisateurs », ni à l’utilisation de vrais noms plus ou moins imposée, etc.
    Et -aucun besoin d’ID unique- partagé entre les services par utilisateur.
     Par contre clairement besoin d’un nouveau rôle, d’une notion de « sphère privée » ou compte pour les données clés, séparation des rôles, plusieurs organisations dans le rôle, et possibilité de déménager.
    D’autre part aucune loi « défensive ou contraignante sur l’existant » ne fonctionnera.
    http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/


    • spartacus spartacus 13 juin 2013 12:41

      Encore un article de gauche ! 

      Agoravox phagocyté par cette caste de censeurs qui empêchent l’expression des autres courants de pensée.
      Une caste qui n’accepte pas la contradiction !

      • al.terre.natif 13 juin 2013 13:52

        vous voyez de la gauche partout ! dur dur d’être à droite ... non ? ca va la parano ?

        En quoi êtes vous empêché de vous exprimer ? 


      • robin 13 juin 2013 14:09

        C’est juste un troll automatique, laissez le baver sa bêtise.


      • agent orange agent orange 13 juin 2013 13:56

        He who gives up freedom for safety deserves neither


        Benjamin Franklin


        • amipb amipb 13 juin 2013 15:25

          J’opte bien plus pour un coup de la Chine.

          Pourquoi ?

          • Cela est arrivé en pleine visite de Li Xiping aux Etats Unis, sur fond de piratages chinois ;
          •  Mr Snowden indique qu’il a la preuve que les Etats Unis ont piraté la Chine. Les preuves de piratage de la part des chinois sont, elles, certainement bien plus nombreuses et, parfois, bien plus agressives que les méthodes américaines (qui restent évidemment condamnables)
          •  La presse chinoise s’en donne à coeur joie sur cette affaire, alors que la Chine est, elle, le plus gros réseau de surveillance des citoyens et de propagande au monde.
          •  Mr Snowden ne semble pas avoir de compétences particulières en termes informatiques, et n’a jamais eu accès aux données ultra-secrètes, dans le cadre « normal » de son travail.

          Alors, Mr Snowden épaulé par le PCC ? C’est peut-être une piste, la Chine faisant feu de tout bois en ce moment pour redorer son blason (voir les pressions de l’ambassade chinoise sur nos médias, ici : http://www.france24.com/fr/20130612-chine-censure-documentaire-france-24-tibet-cyril-payen-reportage)


          • Ruut Ruut 13 juin 2013 15:55

            Et si ils nous refaisaient le coup de nous avons marché sur la lune ?


            Lorsque nous voyons leur vaisseaux spatiaux de SF pas du tout crédible pour des voyages interstellaires, le doute est légitime.


            • Antoine Diederick 13 juin 2013 17:37

              moi je me dit toujours qu’un mec qui a été dans une agence de renseignement, même repenti , reste un mec de l’agence de renseignement.....

              souvenons - nous de tous ces anciens issus des agences de sécurité us qui sur Internet ou ailleurs dans des reportages viennent dire après que leurs supérieurs se sont trompés, n’ont pas vu venir, ont mal agit pro activement etc....

              oui, il est possible que ce mec soit ce que vous dites Bernard.

              si ce qu’il dit est vrai, qui stoppera les écoutes internationales us non démocratique pour tous les citoyens d’autres pays. En Europe, aucun de nos gouvernements ne semblent s’émouvoir de la situation. Bref, les citoyens européens sont scrutés sans que nos gouvernants réagissent au nom de la protection de la vie privée et de la Démocratie....

              ps : je crois me souvenir que les citoyens us ne peuvent être scrutés , voir la Constitution.


              • Bobby Bobby 13 juin 2013 20:26

                Bonjour,

                Oui Antoine, les citoyens américains ne peuvent pas être scannés... par le NSA, en raison de la constitution, selon cette source... mais ils peuvent très bien l’être par les mêmes services situés à l’étranger ! aussi il semble habituel qu’ils le soient par d’autres agences de même type... Il existe le pendant au Canada, au Royaume-uni et il est d’usage courant d’échanger quelques « services » !
                Ce qui permet d’utiliser ainsi tous les renseignements en provenance d’un Pays ami...

                La France en possède une également... comme bien d’autres.

                à bon entendeur (et ils le sont !)....


              • Corinne Colas Corinne Colas 13 juin 2013 20:39
                « L’analyse que je livre est cohérente mais c’est comme pour le chat de Schrödinger, l’interprétation est à la fois vraie et fausse. »

                ou aussi... « la vérité est ailleurs » !

                Intéressant de constater que les authentiques actes héroïques sont toujours démolis !

                Et pour le jeune Bradley Manning, un transfuge de la cause gay parce qu’il est homo ?

                Bravo Snowden ! Bravo Manning ! 

                Bravo Lassange idem de Watson que l’on n’oublie pas !

                etc.



                • Antoine Diederick 13 juin 2013 22:43

                  « Intéressant de constater que les authentiques actes héroïques sont toujours démolis ! »

                  Peut-être, toutefois, je me suis posé la même question que Bernard.

                  Car en somme, le repenti, son acte ne change rien aux pressentiments de ceux qui sur Avox se sont inquiétés déjà , il y a 3/4 ans des sites comme Face Bouquin et d’autres sites comme Google, dont on disait déjà dès sa création qu’il collectait des données pour la sécurité us.

                  Il va falloir attendre si l’initiative de ce courageux jeune-homme aura l’effet de renforcer la Démocratie et la protections des données privées. L’absence de réactions de nos dirigeants est un signe que leur promptitude à valoriser la Démocratie se trouve mise à mal cette fois. Un silence curieux. Mais, je me trompe peut-être.

                  Bonne soirée.


                • paco 14 juin 2013 02:27

                   Mais non, Corinne, comme l’a toujours dit John le Carré, la citation exacte est :
                   « La vérité est tailleur »


                • viva 13 juin 2013 23:46

                  Renseignez vous bien, quelle est le pays qui capte toutes les infos circulant sur le net et sur le réseau téléphonique, en utilisant les ordinateurs des centres de recherches scientifiques.


                  Ce pays est parait il le plus au point dans ce domaine, il commercialise d’ailleurs des versions bridés de ces matériels.
                  A tel point qu’une délégation dd parlementaires revenu d’une visite d’un de ces centres , n’ont pas pu s’empecher de déclarer qu’ils avaient été étonné par les peformances des moyens électonique de surveillance de leur pays.

                  Allez, vous allez trouver, aucun indice supplémentaires n’est nécessaire.

                  Je donne un exemple concret, vous achetez dans divers magasins des produits de consommation très courante, mais qui réunit, peuvent avoir des usages non conforme à une utilisation classique.

                  Et bien quelques part , un ordinateur va clignoter et matcher sur cet acheteur. Incroyable mais vrai ....

                  • viva 13 juin 2013 23:50

                    Je vais rajouter que des solutions de communication militaires vendu clef en main, utilisent eux aussi le réseau de téléphonie mobile civil, ce pays vend pas mal de ces systèmes.


                    • Antoine Diederick 14 juin 2013 00:00

                      vous voulez parler des routeurs et serveurs professionnels de type Cisco, fabriqué en Asie et vendus à de très bon prix, matériels qui pourraient en effet procéder en catimini à des collectes d’infos via des composants électroniques cachés ?

                      C’est la guerre de l’info, il faut le savoir.

                      de là à penser que des appareils domestiques informatisés, téléphone portables, computers etc sont piégés ? Non, faut être parano, rien qu’un peu smiley


                    • Antoine Diederick 14 juin 2013 00:02

                      l’os Androïde ?


                    • Antoine Diederick 14 juin 2013 00:13

                      Trapdoor de la NSA

                      Carnivore

                      et cet article de 2000

                      tout cela n’est pas nouveau, alors pourquoi tant d’héroïsme de la part de ce jeune-homme ?


                    • Antoine Diederick 14 juin 2013 00:24

                      et le « Cloud » cela doit encore être pire.


                      • Zobi Zobi 14 juin 2013 00:40

                        Sans oublier le projet français, baptisé « rondelle ».


                        • paco 14 juin 2013 02:37

                           Exact, Zobi, projet détourné et trés prisé par le gang des saucissonneurs.
                           Et un coup de tapette sur la mouche, un !


                        • gigi69 14 juin 2013 12:14

                          J’ai trouvé un moyen pour me protéger tout en continuant de faire ce que je veux sur internet, c’est un cloud français (donc avec la CNIL), et en gros niveau confidentialité c’est parfait (vous avez la possibilité de crypter vos données, et vous êtes les seules à avoir le code =))

                          http://89jfmmvc.public.bajoo.net.

                          Si ça vous intéresse n’hésitez pas, en plus ça nous rajoutera de la place =D

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès