Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Proche-Orient - État palestinien : « Mister Magic » va-t-il enfin tomber le (...)

Proche-Orient - État palestinien : « Mister Magic » va-t-il enfin tomber le masque ?

JPEG - 59.2 ko
© photo Pierre PICCININ

Vignette palestineChampion de la communication, le président états-unien Barack Obama, tout en menant une politique étrangère aux objectifs somme toute assez semblables à ceux de son prédécesseur, a su la couvrir d’un sourire charmeur et, distribuant les bonnes paroles, renverser l’image désastreuse héritée de George Bush Jr.

Dans son célèbre « Discours du Caire », le 4 juin 2009, il avait fustigé la colonisation européenne du Moyen-Orient, rappelé ses origines africaines, évoquant son père et les générations de Musulmans qu’avait comptées sa famille, vanté le message de paix exalté par le Coran et condamné l’occupation et la colonisation israéliennes en Palestine, les humiliations infligées à la population arabe et la violation des traités internationaux par l’État hébreux.

Peu après, Barack Obama avait remis le couvert, devant l’Assemblée générale des Nations unies cette fois, le 23 septembre 2010, réclamant la création d’un État palestinien pour 2011 et sa reconnaissance par l’ONU, dans les frontières de 1967, comme le prévoit la résolution du Conseil de sécurité 242, jamais respectée, ordonnant le retrait des forces israéliennes, c’est-à dire dans les limites préexistantes à la Guerre des six jours qui s’était conclue sur l’annexion par Israël de Jérusalem-Est et de toute la Cisjordanie.

De paroles en paroles, Mister Magic a ainsi conquis le cœur du monde musulman et gagné la confiance de la rue arabe, propulsant le soft-power états-unien dans le firmament étoilé du pays des contes des Mille et Une Nuits.

Hélas pour la Maison blanche, la réalité rattrape parfois la fiction…

Alors que s’ouvre la soixante-sixième assemblée générale de l’ONU, c’est précisément cette date du 23 septembre, tout juste un an plus tard, que le président de l’autorité palestinienne a choisie pour remettre au secrétaire général Ban Ki-moon la demande de la Palestine d’adhérer aux Nations Unies et le prier de la déposer devant le Conseil de sécurité, qui devra décider de la recevabilité de cette candidature.

Prenant le président Obama au mot, Mahmoud Abbas, lassé par plus de soixante ans d’occupation israélienne, après avoir bien voulu patienter toute une année encore, jour pour jour, sans voir se dessiner la moindre perspective d’un État palestinien (au contraire, la construction de colonies de peuplement israéliennes en Cisjordanie n’est jamais allée aussi bon train), semble ne plus hésiter à placer le président Obama dos au mur et l’État d’Israël face au jugement de la communauté internationale, dont plus de cent quarante pays (sur les cent nonante-trois membres que compte l’ONU) se sont déclarés favorables à la reconnaissance de la Palestine, parmi lesquels l’Inde, la Chine, le Brésil et la Russie...

Assemblée générale de l'ONU (23 septembre 2010) 

 

 Discours du Caire (4 juin 2009) 
 
   
 
Assemblée générale de l'ONU (21 septembre 2011)
 
 
 
Rien de compliqué dans le chef de cette initiative palestinienne : c’est à l’ONU qu’il revient de faire appliquer le droit international et, de même qu’Israël bénéficia de la reconnaissance de l’Assemblée générale en 1947 par le vote de la résolution 181, de même la Palestine attend son tour.

La probabilité d’une telle reconnaissance fait grincer des dents à Tel-Aviv, qui n’a certainement pas l’intention de la respecter, au risque d’achever de ruiner le peu de sympathie qui lui reste dans l’opinion publique mondiale, encore sous le choc du massacre perpétré par les commandos israéliens lors de l’attaque, en eaux internationales, de la Flottille de la Paix, en mai 2010, qui s’était soldée par la mort de neuf civils et une cinquantaine de blessés par balles après que les soldats avaient ouvert le feu tous azimuts.

Mais elle a également abîmé l’éclatant sourire obamien, dont le maître, confronté à une situation cornélienne, en a déjà bien soupesé toutes les conséquences, tant pour la politique extérieure états-unienne que pour lui-même : s’il n’utilise pas le droit de veto dont disposent les États-Unis en tant que l’un des cinq membres permanents du Conseil de sécurité et ne bloque pas la reconnaissance d’un État de Palestine, Barack Obama plongera Israël, l’allié de toujours, dans une conjoncture impossible, a fortiori dans le contexte explosif du « Printemps arabe », et se mettra à dos le puissant lobby juif nord-américain, et ce à quelques mois des élections présidentielles auxquelles il compte bien briguer un second mandat. En revanche, s’il s’oppose à cette reconnaissance, le beau parleur tombe le masque et ruine trois années d’une fructueuse diplomatie au Moyen-Orient ; après la destruction de l’ambassade israélienne par la rue égyptienne, ce pourrait alors être le tour de celles des Etats-Unis, au Caire et ailleurs…

D’où cette suggestion de la Maison blanche au président Abbas, relayée par la France sarkozienne, le nouvel et fidèle allié, de renoncer à son projet et de se contenter d’un vote de l’Assemblée générale et d’une moitié de reconnaissance. La procédure, en effet, ne donnerait pas à la Palestine le statut de membre des Nations unies. Sauf si…

Sauf si, prétextant du danger que constituerait, à ce stade, le non-règlement de la question israélo-palestinienne, l’Assemblée générale déclenchait la procédure exceptionnelle appelée « Unité pour la Paix », en vertu de la résolution 377, selon laquelle l’Assemblée générale peut elle-même prendre les mesures qu’elle jugerait opportunes pour préserver la paix et la sécurité internationales, dans le cas où les membres permanents du Conseil de sécurité s’en montreraient incapables…

Comment Mister Magic, le « super-pro d’ la com’ », va-t-il faire pour se sortir de ses incohérences qui lui éclatent aujourd’hui au visage ? Tous les spectateurs, désormais, attendent de savoir s’il reste encore un lapin (ou un bon mot) dans le chapeau du président Obama.

 

Lien(s) utile(s) : Investig'Action.

Lire aussi :

- PROCHE-ORIENT - Pourquoi il n'y aura pas d'État palestinien.

- MONDE ARABE - Deux ans après le « Discours du Caire » : Barak Obama, champion du monde arabe ?

- PROCHE-ORIENT - Pourquoi demande-t-on au peuple palestinien de mourir en silence ?

- USA - Obama : tout ce qu’il n’a pas fait…

Et "La Palestine à l'ONU : pour quoi faire ?", Interview de Julien Salingue, Essada, 10 septembre 2011.

© Cet article peut être librement reproduit, sous condition d'en mentionner la source (www.pierrepiccinin.eu).


Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 23 septembre 2011 08:10

    La Cisjordanie est divisée en dizaines de « Bantoustans » isolés entre lesquels il n’est pas
    possible de circuler sans autorisation israélienne, délivré arbitrairement dans l’un de ses
    600 « Check Points ». Les Palestiniens ne peuvent emprunter les autoroutes reliant les
    colonies, ni utiliser l’aéroport international de Tel Aviv. Le Mur de séparation empêche
    physiquement des dizaines de milliers de Palestiniens d’accéder à leurs familles, lieux de
    travail, écoles, universités ou hôpitaux.
    Un million et demi de Palestiniens dans la bande de Gaza vivent d’oppression
    systématique : blocus total, privation des produits de première nécessité, bombardements
    fréquents et de plus en plus violents (plus de 1400 morts en janvier 2009)...Voir :

    http://2ccr.unblog.fr/2011/05/19/apartheid-en-israel/


    • Kalki Kalki 23 septembre 2011 15:56


      Processus de pet


      J’en rêve encore fidèle à mes chimères
      De la fin des guerre intestines de la paix sur la terre

      Les tranchées occupées par des milliers d’hommes
      Constipent les boyaux et forment un fecalum

      L’exigu passage n’autorise que les flatulences de l’âme
      Le début du carnage prémices d’une diarrhée infernale

      Les sphincters diplomates ayant échoué dans leur mission
      Vue de l’esprit astigmate et processus de paix bidon


    • kako 24 septembre 2011 00:02

      C’est tout simplement de l’apartheid, comme celà existait en Afrique du Sud, voire pire ! Il serait peut-être temps que les états membres de l’ONU arrêtent de jouer les godillots et exigent que l’état d’Israël se conforme au droit international. S’ils en ont vraiment dans le pantalon, ils devraient imposer la reconnaissance de la Palestine. Il n’est pas très normal ni très sain que seulement cinq états détiennent plus de pouvoir que les 190 autres membres et imposent leur dictat. Une réforme du « machin » est plus qu’urgente !


    • A. Nonyme A. Nonyme 23 septembre 2011 09:04

      « ...se mettra à dos le puissant lobby juif nord-américain »

      Comme vous y allez Pierre ! Le lobby juif n’existe pas, tous les sionistes vous le diront...


      • Alef Alef 23 septembre 2011 09:05

        Cette demande de reconnaissance est contre productive.
        Dans le camp palestinien il n’y ni consensus sur la démarche, ni sur la stratégie ni sur les objectifs
        Elle génère de faux espoirs qui seront déçus et feront naitre un fort sentiment de frustration.

        Une fois de plus l’autorité palestinienne rate son rendez-vous avec l’histoire et démontre son incompétence.

        Coté positif, les Américains et les Européens commencent à comprendre la dure réalité du Moyen-Orient actuel. Pénétration d’Al- Qaeda en Egypte, montée d’un Islam radical dans les pays arabes etc....

        Ceci dit excellent travail de la diplomatie israélienne.


        • A. Nonyme A. Nonyme 23 septembre 2011 09:21

          C’est plutôt Obama « Yes we bêêêêêê » qui rate son rendez-vous !

          « Ceci dit excellent travail de la diplomatie israélienne » : Alef, vous avez fait l’école du rire ou vous avez bouffé un clown ce matin ? smiley


        • James James 23 septembre 2011 09:29

          @Alef

          « Ceci dit excellent travail de la diplomatie israélienne. »

          Rectification, la diplomatie du mensonge .


        • kako 24 septembre 2011 00:06

          @Alef
          Tu es le comique de service toi !!! Merci de m’avoir fait rire de bon coeur. Tu es vraiment très drole ; une belle carrière (politique ?) en perspective...


        • James James 23 septembre 2011 09:20

          Le masque dObama, il est tombé depuis bien longtemps et ce avant même sa prise de fonction à la tête de l’état américain, lors de la criminelle opération plomb durci, le silence complice du futur président des états unis devait augurer de la suite des événements .
          Le président de la défunte autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, n’a pas la moindre légitimité pour entreprendre cette initiative largement contestée au sein des différentes factions du mouvement national palestinien, il abat pour ainsi dire sa dernière carte, il tente une sortie de l’histoire par le haut, ayant abandonné toute idée de lutte armée, pour transformer son organisation en organisme supplétif du colonialisme israélien .
          A quoi servira donc cette énième mascarade à l’ONU ? à demander la reconnaissance d’un état, qui n’existe pas et n’existera jamais tant la colonisation accélérée des terres arabes à fait son œuvre .
          Le colonialisme israélien à absorbé environ 80 % des terres totales de la Palestine historique, poursuit la judaïsation rampante des quartiers arabes de Jérusalem-est et installe toujours plus de colons en Cisjordanie occupée, toutes ces années de négociations ne servaient qu’un seul objectif, la poursuite du colonialisme sanglant par la politique du fait accompli .
          Les palestiniens attendent depuis plus de 60 ans une liberté qu’ils ne voient jamais venir, mais le sinistre Sarkozy et tous ses semblables demandent encore aux palestiniens de revenir à la table des négociation, pour négocier la constitution d’un état autour de trois bantoustans totalement dépendant des bonnes volontés de la puissance occupante.
          L’agitation internationale de Mr Sarkozy, le ballet diplomatique de tous les hypocrites, si prompt à instaurer partout la civilisation du M16, ne saurait masquer leur parti pris, leur soutien total à un régime dans l’illégalité absolu qui viol en permanence le droit international .
          S’il y avait un peu de justice en ce monde, les dirigeants sionistes devraient figurer sur la liste des criminels de guerre à arrêter et traduire devant la CPI, en aucun cas ils ne devraient parader dans les couloirs de l’ONU, nous imposant énième mensonge et nouvelles enfumades.


          • lagabe 23 septembre 2011 11:28

            a se demander , s’il est pas pire que son prédécesseur


          • baska 23 septembre 2011 22:33

            Entre le soir de son triomphe et la criminelle opération plomb durci, l’entité génocidaire n’a jamais cessé ses agressions meurtrières et ce avec la bénédiction d’obama.

            Dans la nuit du 4 au 5 novembre, israël effectue des raids dans la bande de Gaza tuant au moins six Palestiniens.
            Le 8 novembre, israël masse ses chars et ses bulldozers à la frontière sud de la bande de Gaza. 

             Le 15 novembre, une attaque aérienne israélienne tue deux Palestiniens dans la ville de Beit Hanoun dans la bande de Gaza. 
            Trois jours plus tard, des chars israéliens appuyés par un bulldozer et une jeep militaire pénètrent dans la bande de Gaza. . L’armée israélienne affirme l’incursion en expliquant c’est une « opération de routine pour détecter les engins explosifs près de la clôture de la frontière dans le sud de la bande de Gaza ».
            Le 20 novembre, un obus de char israélien détruit plusieurs habitations à Gaza city, tuant un palestinien. 
            Le 23 novembre, l’armée israélienne blesse deux Palestiniens au cours des bombardements de plusieurs villes de la bande de Gaza. 
            Le 28 novembre, les forces israéliennes appuyées par des chars entrent dans la partie méridionale de la région côtière, deux Palestiniens sont tués au cours de cet opération. 
            Le 02 décembre, l’armée israélienne effectue des frappes aériennes dans le sud de la bande de Gaza, au moins deux civils sont tués et quatre autres sont blessés. 
            Le 18 décembre, un Palestinien est tué à Jabaliya par l’aviation israélienne. 

            La suite, vous la connaissez, c’est l’holocauste à Gaza. Les descendants de ceux qui ont subi les massacres hitlériens commettent des crimes immondes en toute impunité et avec la complicité de la communauté dite internationale.


          • Aldous Aldous 23 septembre 2011 09:39

            Prix Nobel de la paix avant même d’avoir commencé son mandat,
            « Chrétien par choix » mais ayant conservé ses deux prénoms musulmans,
            Citoyen natif des USA mais au certificat de naissance étrangement bidonné,
            Fervent légaliste refusant de fermer de le camp de Guantanamo,
            Obama est un pur produit de la stratégie de Shéhérazade c’est à dire de la scénarisation politique.

            Sous son mandat, les pays arabes devaient avoir leur lot de révolutions colorées alors que le mandat de Bush avait laissé une détestation considérable des USA dans les opinions arabes.

            Le discours du Caire n’était qu’une danse du ventre destinée à faire croire à un revirement de la politique des USA, revirement qui n’a été suivi d’aucun changement concret.

            Ni à l’extérieur ni à l’intérieur l’administration Obama n’a rompu avec les axes politiques de ses prédécesseurs.

            Ses simagrées t celles de Netanyahou et d’Erdogan ne sont que des miroirs aux alouettes. 


            • le moine du côté obscur 23 septembre 2011 14:51

              Noms musulmans ? A ce que je sache il n’y a pas de noms musulmans en tant que tel, il y a des noms arabes et qu’il ait conservé ses noms « arabes » il est où le problème ? Les noms comme Mohamed où Abdallah existaient avant même l’Islam.... Mon frère était musulman il est devenu chrétien, devait-il changer ses deux prénoms arabes parce que pour certains ça sonne « musulmans » ? Ne nous égarons pas avec ce genre d’arguments. Dieu seul sait quelle est la véritable religion de cet imposteur et je ne crois pas qu’il soit musulman ou chrétien. Nous ne le jugeons que sur ses actes et ses mensonges. 

              Il a été mis là justement parce que c’est un métis qui pouvait s’adresser aux africains et aux arabo-musulmans sans être accusé de racisme. Je savais que sa présence laissait présager d’un durcissement de la politique étrangère étasunienne envers les africains et les arabo-musulmans ! Et malheureusement je ne me suis pas trompé. 


            • Aldous Aldous 24 septembre 2011 11:41

              Ben oui, votre frère, s’il a fait ça dans les règles, a dût se faire baptiser et ce faisant choisir un saint patron.

              Alors je sais que la tradition c’est nul, que les nouvelles église évangéliques se passent des conventions traditionelles et qu’on y est tout disposé à inventer des saints Barack et saint Hussein, mais bons, ca ne fait pas très sérieux.

              Remarquez qu’Obama ne prétends pas avoir été baptisé. Il dit être devenu chrétien par choix, un peu comme quand on change de marque de voiture

              C’est, comme vous dites, un e affirmation dont lui seul connait la véracité (c’est commode non ?)

              Bref, tout cela est du cinéma pour répondre au profil établis par les spin-doctors.


            • Aldous Aldous 24 septembre 2011 11:47

              Au fait Obama n’est pas arabe, ses prénoms lui ont été donné par son père du fait qu’il était musulman.

              Ca en fait des prénoms manifestement plus de culture musulmane qu’arabe, ce qui n’est d’ailleurs pas un jugement de valeur dans mon esprit.

              Mais vous pouvez toujours isoler les événements de la façon dont ils se sont produits pour leur faire dire le contraire de l’evidence...


            • le journal de personne le journal de personne 23 septembre 2011 09:44

              Falestine

              Mon père s’est marié à deux reprises
              Une fois à l’Est et une deuxième fois à l’Ouest... de Jérusalem...
              Je suis palestinienne
              Et ma demi- sœur est israélienne
              On ne se parle plus...
              Je parle arabe, elle parle hébreu
              Mais on ne se comprend plus...
              On fait semblant de ne plus se comprendre !

              http://www.lejournaldepersonne.com/2011/09/falestine/


              • robin 23 septembre 2011 09:49

                Comme prévu la baudruche (ou le laquais de tout les lobbies plus exactement) Obama s’est dégonflé, quoi d’étonnant.

                Bravo à Abbas


                • Yvance77 23 septembre 2011 10:16

                  Salut,

                  De toute , n’y a rien à attendre d’Israel et des USA dans ce dossier. La reconnaissance est déjà mort-née comme ils disent en milieu hospitalier.

                  Ils ne veulent tout simplement pas d’un état palestinien, Israel veut s’accaparer tous les territoires, et virer ces bouseux dans les pays voisins.


                  • Alpo47 Alpo47 23 septembre 2011 10:52

                    Signer un traité avec les israeliens ne sert à rien, ils n’ont JAMAIS respecté leur propre signature.
                    Ils pratiquent la politique de « fait accompli ».

                    Bien entendu qu’un Etat Palestinien en Cisjordanie n’est pas viable et c’est délibéré de la part des sionistes. C’est la raison essentielle de la multiplication des colonies. Ne reste en fait plus aux Palestiniens que le choix de vivre d’assistanat international dans des ghettos ou ... de partir pour laisser la place au « peuple élu ».

                    Obama ... pouah ... une marionnette de Wall Street et du lobby juif. S’il a jamais eu des idées positives,il est bien incapable de les mener au bout.


                    • Hadj Ahmed 23 septembre 2011 11:11

                      Bonjour
                      Juste par curiosité et sans illusions aucune, quelqu’un sait-il pourquoi est-ce que c’est le conseil de sécurité qui doit « décider de la recevabilité de la candidature » et non pas l’assemblée générale qui la voterait directement après débats ?

                      Dès l’adolescence et déjà vieux après le nième véto américain au profit d’Israël, j’avais fini par comprendre qu’il n’y avait rien de bon à attendre de l’ONU, mais alors rien du tout.

                      Depuis, après plusieurs tours de piste, je ne comprends toujours pas pourquoi les « diplomaties » arabes et musulmanes continuent gifle après gifle, à encaisser l’humiliation au lieu d’envoyer paître le machin et la moindre de ses institutions annexes. Pardon ? Raison d’Etat dites-vous, niveau stratégique, intérêts hautement supérieurs… et mon fondement is it some chicken ?

                      Quelques années plus tard, l’Etat palestinien a quand même été proclamé à Alger, un tournant pensais-je à l’époque ma fierté retrouvée, les damnés de la terre vont enfin avoir un sursaut d’ultime orgueil (il était temps mon cochon, j’ai failli attendre...), déployer le rouleau compresseur diplomatique tous les zizis mutent et se battre chancellerie après chancellerie, ambassade après ambassade, pour imposer sur 20 ans s’il le faut, la reconnaissance de cet Etat hors coulisses de l’ONU. Walou Makanche Hattachi sifroun aâla sifrin.

                      Alors que dire, que ceux qui croient encore en l’ONU, ne se gênent surtout pas pour y aller recevoir leur gifle mensuelle puis revenir faire face à leurs opinions, je ne peux rien contre le masochisme.

                      Quant à Obama, aucune surprise ni masque d’aucune sorte qui tomberait, puisqu’il a été très clair face à l’AIPAC dès avant son élection. Celles et ceux d’entre les miens, qui ne veulent jamais entendre que ce qui les caresse dans le sens du poil, ne pouvant s’en prendre qu’à eux-mêmes.

                      Merci quand même pour l’article, ça change agréablement des haineux de service.


                      • Lou Lou 23 septembre 2011 21:06

                        Au discours du criminel Netanyahu au congrès US il a eu 29 ovations debout .. de serviles serviteurs grassement payés par l’ AIPAC ...


                      • goc goc 23 septembre 2011 11:19

                        il apparait évident que les sionistes et leurs valets n’accepteront aucune solution qui permettrait aux palestiniens de faire intervenir une force d’interposition internationale, comme les casques bleues, et encore moins une plainte au TPI

                        a partir de là, on voit mal une quelconque solution équitable
                        le seul but inavoué des sionistes, c’est un génocide silencieux du peuple palestinien
                        et nous les soutenons, honte a nous !!!


                        • Laulau Laulau 23 septembre 2011 11:51

                          Lorsque la Palestine sera complètement digérée par la colonisation, ce ne sera pas fini ! Israël s’attaquera au Liban dont il convoite l’eau, si rare en Palestine. Et cela ne sort pas de mon chapeau, celui qui l’a dit le premier c’était Ben Gourion ancien chef d’état israélien et sioniste « de gauche ».


                          • files_walker 23 septembre 2011 12:01

                            Je suis un français de souche, je ne suis pas anti-sémite, j’ai longtemps supporté les israéliens et les US, mais depuis quelques temps c’est terminé.

                            La politique des US est une catastrophe, lisez « la route vers le nouveau désordre mondial » de peter Dale Scott. Edifiant.

                            Le 11 septembre qui est un false flag, la politique des israéliens avec leur colonies, ras le bol.
                            Vive la palestine libre !

                            • LE CHAT LE CHAT 23 septembre 2011 12:24

                              les palestiniens ont tout à fait raison de proclamer l’indépendance , négocier avec les israeliens ne leur sert qu’à gagner du temps pour coloniser encore et toujours plus !
                              qu’Obama ose mettre son veto , maintenant que ses valets tombent les uns après les autres , la rue arabe va se déchainer !


                              • Alef Alef 23 septembre 2011 13:06

                                Sauf coup de théâtre, la Palestine ne sera pas intégrée comme « membre » des Nations Unies lors de la prochaine session. Il est meme peu probable, sur le moyen terme, que l’AP y survive, n’ayant plus aucune perspective politique.

                                Shabbat Shalom et Shana Tova !


                                • Serpico Serpico 23 septembre 2011 13:36

                                  Encore un mensonge US dévoilé : Obama assure mettre en place l’Etat palestinien en 2011 et promet le veto à sa création.

                                  Abbas lui a mis un doigt géant entre les fesses.

                                  « Communauté internationale » : maintenant que la majorité des membres de l’ONU est dans un camp opposé à celui des USA, personne ne parle de la « communauté internationale » à laquelle s’opposeraient USA et Israel. Pourtant c’est le cas.

                                  Mais on sait depuis longtemps que « communauté internationale » désigne les truands les plus puissants de la planète.

                                  Du côté Sud de la planète, on le sait depuis longtemps.


                                  • Christoff_M Christoff_M 23 septembre 2011 16:11

                                    Monsieur Obama appelé Bounty par les noirs chez lui n’est qu’une façade !!

                                    Le vrai pouvoir est dans les mains de Clinton surtout en ce qui concerne Israël !! elle fait partie de la famille et de la clique mondialiste !!

                                    Avant toutes négociation elle a rassuré le fasciste et raciste Netanyahou de leur soutien et de leur veto à la création d’un état palestinien !!

                                    Les collusions du pouvoir américain avec les sionistes fascistes et d’extrême droite du pouvoir israélien commencent à lasser tout le monde, il serait temps de virer les fantoches et partis bidons au pouvoir, qui sont à l’origine de toutes les tensions et conflits de la région...
                                    Même les populations locales les plus concernées en ont ras le bol de cette mascarade des élites mondialistes ( on comprend pourquoi certains veulent la peau de T Meyssian)...

                                    Et plus ou moins à l’origine de la guerre du golfe et des attentats qui s’en suivent !!
                                    Et le pire c’est qu’ils ont récidivé en Irak et en Afghanistan, avec des types comme Karzai, homme de paille des américains, et de l’instabilité entretenue...

                                    A croire que nos amis du pouvoir américains et WASP et toute cette clique mondialiste, Bilderberg et autres ne vivent bien que quand il y a des conflits à l’autre bout de la planète, près de la Russie, de la Chine, ou de l’Iran et du Pakistan au hasard, je dis cela mais ce n’est que pure supposition ( n’est ce pas les Bush et leurs amis WASP et Bilderberg qui sont devenus milliardaires pendant les guerres du Golfe) tout conflit déclenchant une flambée des cours !!!

                                    Mais tout ceci n’est sans doute que pure coincidence et imagination de ma part !!


                                    • Christoff_M Christoff_M 23 septembre 2011 16:14

                                      l’ONU ce machin De Gaulle avait raison usine à gaz couvrant les opérations américaines avec un seul but la captation et la guerre économique !!

                                      Les voleurs et les truands ne sont peut etre pas barbus et mal habillés mais en costumes et dans les plus hauts cercles, sièges et conseils des élites de notre brave new world !!


                                    • Krokodilo Krokodilo 23 septembre 2011 17:33

                                      C’est pas faux : Obama a été humilié par Netanyahou sur les constructions dans les colonies, puis quant celui-ci a fait un discours aux USA et par son propre congrès lorsqu’ils l’ont acclamé. Obama peut encore se présenter la tête haute aux prochaines élections en faisant preuve d’audace, ou jouer petit et accepter une nouvelle honte pour les USA, réponse ce soir.


                                      • majik 23 septembre 2011 18:05

                                        Et voila, ceci n’est que l’enterrement « officiel » de l’état palestinien....un enterrement 1ere classe où les porteur de cercueil sont le Quartet....Maintenant, c’est on ne peut plus clair, l’état palestinien est mort, l’agonie a été longue car le mourant pensait peut être pouvoir se relever...en vain
                                        La suite, c’est l’intifada 3, les massacres, la spirale de la violence,blablabla........


                                        • bigglop bigglop 23 septembre 2011 18:57

                                          Bonjour,
                                          Une petite piqure de rappel ne fait jamais de mal face à l’hypocrisie et au cynisme qui règne à l’ONU notamment

                                          Les États-Unis veulent que l’Iran et la syrie respectent les résolutions de l’ONU concernant le Liban. Deux poids deux mesures.

                                          samedi 2 septembre 2006

                                          1948 - 1967

                                          * Résolution 106 Condamne l’attaque par les forces de l’armée régulière israélienne contre les forces de l’armée régulière égyptienne le 28 février 1955. Cette attaque viole les dispositions relatives au cessez-le-feu de la résolution 54.

                                          • Résolution 111 Attaque d’Israël contre la Syrie le 11 décembre 1955 tuant 56 civils. Cette action constitue une violation délibérée des dispositions de la Convention d’armistice général entre Israël et la Syrie.

                                          • * Résolution 127 Violation d’Israël dans la zone située entre les lignes de démarcations aux environs du Palais du gouvernement à Jérusalem.

                                          • * Résolution 162 Demande instamment à Israël de se conformer aux résolutions précédentes.

                                          • * Résolution 171 Condamne l’attaque israélienne du 16-17 mars 1962 sur la Syrie constituant une violation flagrante de la Charte des Nations Unies et de la Convention d’armistice général syro-israélienne. Invite Israël à s’abstenir scrupuleusement de toute action de cette nature à l’avenir.

                                          • * Résolution 228 Censure Israël pour la grave action militaire de grande le 13 novembre 1966 qui a été menée dans la partie méridionale de la zone d’Hébron. Souligne à l’intention d’Israël que les actes de représailles militaires ne peuvent être tolérés.

                                          Guerre de Six jours et Occupation 1967 – 2003

                                          • Résolution 237 Prie le gouvernement israélien d’assurer la sûreté, le bien-être et la sécurité des habitants des zones où des opérations militaires ont eu lieu et de faciliter le retour des habitants qui se sont enfuis de ces zones depuis le déclenchement des hostilités.

                                          • * Résolution 242 Demande le retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés lors du récent conflit.

                                          • * Résolution 248 Condamne l’attaque massive israélienne sur Karameh en Jordanie.

                                          • * Résolution 250 Invite Israël à s’abstenir d’organiser à Jérusalem le défilé militaire prévu pour le 2 mai 1968.

                                          • * Résolution 251 Déplore profondément qu’Israël ait procédé au défilé militaire à Jérusalem le 2 mai 1968 au mépris de la décision unanime adoptée par le Conseil le 27 avril 1968.

                                          • * Résolution 252 Considère que toutes les mesures et dispositions législatives et administratives prises par Israël, y compris l’expropriation de terres et de biens immobiliers, qui tendent à modifier le statut juridique de Jérusalem sont non valides et ne peuvent modifier ce statut.

                                          • * Résolution 256 Condamne les nouvelles attaques militaires lancées par Israël sur la Jordanie en violation flagrante de la Charte des Nations Unies et de la résolution 248.

                                          • * Résolution 259 Déplorant le retard intervenu dans l’application de la résolution 237 (1967) en raison des conditions qui continuent d’être posées par Israël pour recevoir un représentant spécial du Secrétaire général.

                                          • * Résolution 265 Condamne les attaques aériennes préméditées lancées récemment par Israël contre des villages et des zones habitées en Jordanie.

                                          • * Résolution 267 Censure dans les termes les plus énergétiques toutes les mesures prises pour modifier le statut de la ville de Jérusalem par Israël.

                                          • * Résolution 271 Condamne et constate que l’acte exécrable de violation et de profanation de la sainte mosquée Al Aqsa souligne l’immédiate nécessité pour Israël de renoncer à agir en violation des résolutions précipitées.

                                          • * Résolution 298 Déplore qu’Israël n’ait pas respecté les résolutions précédemment adoptés au sujet des mesures et dispositions prises par Israël en vue de modifier le statut de la ville Jérusalem.

                                          • * Résolution 446 Considère que la politique et les pratiques israéliennes consistant à établir des colonies de peuplement dans les territoires palestiniens et autres territoires arabes occupés depuis 1967 n’ont aucune validité en droit et font gravement obstacle à l’instauration d’une paix générale, juste et durable au Moyen-Orient.Demande une fois encore à Israël, en tant que Puissance occupante, de respecter scrupuleusement la Convention de Genève. *

                                          • Résolution 452 Demande au Gouvernement et au peuple israéliens de cesser d’urgence d’établir, édifier et planifier des colonies de peuplement dans les territoires arabes occupés depuis 1967, y compris Jérusalem.

                                          • * Résolution 465 Demande à tous les États de ne fournir à Israël aucune assistance qui serait utilisée spécifiquement pour les colonies de peuplement des territoires occupés.

                                          • * Résolution 468 Demande au Gouvernement israélien de faciliter le retour immédiat des notables palestiniens expulsé, afin qu’ils puissent reprendre les fonctions auxquelles ils ont été élus ou nommés.

                                          • * Résolution 469 Déplore et demande de nouveau au Gouvernement israélien, en sa qualité de Puissance occupante, de rapporter les mesures illégales prises par les autorités d’occupation militaire israéliennes en expulsant les maires d’Hébron et d’Halhoul et le juge islamique d’Hébron.

                                          • * Résolution 471 Condamne les tentatives d’assassinat dont ont été victimes les maires de Naplouse, Ramallah, et Al Bireh et demande que les auteurs de ces crimes soient immédiatement arrêtés et poursuivis.Demande à nouveau au Gouvernement israélien de respecter et d’appliquer les dispositions de la Convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre.

                                          • * Résolution 476 Demande instamment à Israël de cesser immédiatement de poursuivre la mise en œuvre de la politique et des mesures affectant le caractère et le statut de la Ville sainte de Jérusalem.

                                          • * Résolution 478 Censure dans les termes les plus énergiques l’adoption par Israël de la « loi fondamentale » sur Jérusalem et son refus de se conformer aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité.

                                          • * Résolution 484 Déclare qu’il est de nécessité impérieuse que le maire d’Hébron et le maire d’Halhoul soient en mesure de regagner leurs foyers et de reprendre leur charge.

                                          • * Résolution 487 1987 : Notant en outre qu’Israël n’a pas adhéré au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires.Condamne énergiquement l’attaque militaire menée par Israël contre les installations nucléaires iraquienne.Demande à Israël de placer d’urgence ses installations nucléaires sous la garantie de l’Agence internationale de l’énergie atomique.

                                          • * Résolution 497 Décide que la décision prise par Israël à imposer ses lois, sa juridiction et son administration dans le territoire syrien occupé des hauteurs du Golan est nulle et non avenue et sans effet juridique sur le plan international.

                                          • * Résolution 573 1985 : Condamne vigoureusement le bombardement israélien sur le quartier général de l’OLP en Tunisie.

                                          • * Résolution 592 1986 : Déplore vivement les actes de l’armée israélienne, qui ayant ouvert le feu, a tué ou blessé des étudiants sans défense de l’université de Bir Zeit.

                                          • * Résolution 605 Déplore vivement ces politiques et pratiques d’Israël qui violent les droit de l’homme du peuple palestinien dans les territoires occupés, en particulier le fait que l’armée israélienne a ouvert le feu, tuant ou blessant des civils palestiniens sans défense.

                                          • * Résolution 607 1988 : Engage Israël à s’abstenir d’expulser des civils palestiniens des territoires occupés.

                                          • * Résolution 608 Déplore profondément qu’Israël ait expulsé des civils palestiniens.Demande à Israël d’assurer le retour immédiat et en toute sécurité dans les territoires palestiniens occupés de ceux qui ont déjà été expulsés.

                                          • * Résolution 611 1988 : Condamne avec vigueur l’agression perpétrée le 16 avril 1988 contre la souveraineté et l’intégrité territorial de la Tunisie.

                                          • * Résolution 636 1989 : Regrette profondément qu’Israël continue d’expulser des civils palestiniens.

                                          • * Résolution 641 1989 : Demande à Israel d’assurer le retour immédiat et en toute sécurité dans les territoires palestiniens occupés des personnes expulsés et de cesser immédiatement d’expulser d’autres civils palestiniens.

                                          • * Résolution 672 1990 : Condamne les actes de violence commis par les forces de sécurité israéliennes le 8 octobre dans Al-Haram Al-Charif et dans d’autres lieux saints à Jérusalem et qui a fait plus de vingt morts parmi les Palestiniens et plus de cent cinquante blessés, notamment parmi des civils palestiniens et des personnes innocentes qui s’étaient rendues à la prière.

                                          • * Résolution 673 1990 : Déplore le refus du Gouvernement israélien de recevoir la mission du Secrétaire général dans la région.

                                          • * Résolution 681 1990 : Déplore la décision prise par Israël de procéder de nouveau à l’expulsion de civils palestiniens des territoires occupés. *

                                          • Résolution 694 1991 : Déplore et réaffirme qu’Israël doit s’abstenir d’expulser des civils palestiniens des territoires occupés

                                          • * Résolution 726 Condamne fermement Israël, puissance occupante, pour sa décision de procéder de nouveau à des expulsions de civils palestiniens.

                                          • * Résolution 799 1992 : condamne fermement les expulsions de centaines de civils palestiniens par Israël au Liban le 17 décembre 1992 des territoires occupés par Israël depuis 1967, y compris Jérusalem.

                                          • * Résolution 1052 1996 : Réaffirme son attachement à l’intégrité territoriale, à la souveraineté et à l’indépendance politique du Liban à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues.

                                          • * Résolution 1322 2000 : Condamne les actes de violence, particulièrement le recours excessif à la force contre les Palestiniens, qui ont fait des blessés et causé des pertes en vies humaines.

                                          • * Résolution 1402 Demande le retrait des troupes israéliennes des villes palestiniennes, y compris Ramallah.

                                          • * Résolution 1405 2002 : Demandant la levée des restrictions imposées par Israël et insiste sur le fait qu’il est urgent que les organismes médicaux et humanitaires aient accès à la population civile palestinienne.

                                          • * Résolution 1435 2002 : Exige qu’Israël mette fin immédiatement aux mesures qu’il a prises à Ramallah et aux alentours, y compris la destruction des infrastructures civiles et des installations de sécurité palestiniennesExige également le retrait rapide des forces d’occupation israéliennes des villes palestiniennes et le retour aux positions tenues avant septembre 2000.

                                          • Résolution 1515 (19 novembre 2003). Le Conseil de sécurité se déclare « attaché à la vision d’une région dans laquelle deux Etats, Israël et la Palestine, vivent côte à côte, à l’intérieur de frontières sûres et reconnues », et demande en conséquence aux parties en conflit de s’acquitter des obligations relatives à la « feuille de route » du Quartet.

                                          Résolution 1544 (19 mai 2004). Le Conseil de sécurité demande qu’Israël respecte « les obligations que lui impose le droit humanitaire international » et « l’obligation qui lui est faite de ne pas se livrer aux destructions d’habitations ».

                                          Résolution 1850 (16 décembre 2008). Le Conseil de sécurité soutient le processus d’Annapolis, et demande aux parties de « s’abstenir de toute mesure suceptible d’entamer la confiance » et de ne pas « remettre en cause l’issue des négociations ».

                                          Résolution 1860 (8 janvier 2009). Après l’incursion de l’armée israélienne dans la bande de Gaza, le Conseil de sécurité exige « l’instauration immédiate d’un cessez-le-feu durable et pleinement respecté menant au retrait total des forces israéliennes de la bande de Gaza ». Il demande de ne pas entraver l’entrée des organisations médicales dans Gaza et d’empêcher le trafic illégal d’armes.


                                          Invasion du Liban par Israël 1968 - 2003

                                          • Résolution 262 1968 : Condamne Israël pour son action militaire préméditée en violation de ses obligations aux termes de la Charte et des résolutions relatives au cessez-le-feu.

                                          • * Résolution 270 1969 : Condamne l’attaque aérienne préméditée lancée par Israël contre des villages du Liban méridional en violation de ses obligations aux termes de la Charte et des résolutions du Conseil de sécurité.

                                          • * Résolution 279 1970 : Exige le retrait immédiat du territoire libanais de toutes les forces armées israéliennes.

                                          • * Résolution 280 1970 : Condamne Israël pour son action militaire préméditée en violation de ses obligations aux termes de la Charte et des résolutions relatives au cessez-le-feu.

                                          • * Résolution 285 1970 : Exige le retrait complet et immédiat du territoire libanais de toutes les forces armées israéliennes.

                                          • * Résolution 313 1972 : Exige qu’Israël renonce immédiatement à tout action militaire terrestre et aérienne contre le Liban, et s’abstienne, et retire immédiatement toutes ses forces militaires du territoire libanais.

                                          • * Résolution 316 1972 : Condamne, tout en déplorant profondément tous les actes de violence, les attaques réitérées des forces israéliennes contre le territoire et la population du Liban.

                                          • * Résolution 317 1972 : Déplore le fait qu’en dépit de ces efforts il n’ait pas encore été donné effet au ferme désir du Conseil de sécurité de voir tout le personnel militaire et de sécurité syrien et libanais enlevé par les forces armées israéliennes le 21 juin 1972 sur le territoire du Liban libéré dans le plus court délai possible.

                                          • * Résolution 332 1973 : Condamne les attaques militaires répétées dirigées par Israël contre le Liban et la violation par Israël de l’intégrité territoriale et de la souveraineté du Liban.

                                          • * Résolution 337 Aout 1973 : Condamne le gouvernement israélien pour avoir violé la souveraineté et l’intégrité territoriale du Liban ainsi que pour le détournement et la capture par la force par les forces aériennes israéliennes d’un avion libanais se trouvant dans l’espace aérien libanais.

                                          • * Résolution 347 1974 : Condamne la violation par Israël de l’intégrité territorial et de la souveraineté du Liban et demande une fois encore au gouvernement israélien de s’abstenir d’autres actions et menaces militaires contre le Liban.

                                          • * Résolution 427 1978 : Demande à Israël d’achever sans plus tarder de se retirer de tout le territoire libanais.

                                          • * Résolution 444 1979 : Déplore le manque de coopération, particulièrement de la part d’Israël, aux efforts déployés par la Force intérimaire des Nations-Unis au Liban, y compris l’assistance que prête Israël à des groupes armés irréguliers dans le Sud du Liban.

                                          • * Résolution 450 Demande à Israël la fin des attaques sur le Liban.

                                          • * Résolution 467 1980 : Condamne et déplore l’intervention militaire d’Israël au Liban.

                                          • * Résolution 498 1981 : Demande à Israël de cesser immédiatement son action militaire contre l’intégrité territoriale du Liban et de retirer sans délai ses forces de tout le territoire libanais.

                                          • * Résolution 501 1981 : Demande à Israël de cesser immédiatement son action militaire contre l’intégrité territoriale du Liban et de retirer sans délai ses forces de tout le territoire libanais.

                                          • * Résolution 509 Exige qu’Israël retire immédiatement et inconditionnellement toutes ses forces militaires jusqu’aux frontières internationalement reconnues du Liban.

                                          • * Résolution 515 1982 : Exige que le Gouvernement israélien lève immédiatement le blocus de la ville de Beyrouth de manière à rendre possible l’envoi d’approvisionnements afin de répondre aux besoins urgents de la population civile et à permettre la distribution des secours.

                                          • * Résolution 517 1982 : Blâme Israël pour n’avoir pas respecté les résolutions précédentes et exige un cessez-le-feu immédiat et le retrait immédiat des forces israéliennes du Liban.

                                          • * Résolution 518 Exige qu’Israël coopère à tous égard à l’effort fait pour assurer le déploiement effectif des observateurs des Nations Unis.

                                          • * Résolution 520 Condamne les récentes incursions israéliennes dans Beyrouth, qui constituent une violation des accords de cessez-le-feu et des résolutions du Conseil de sécurité.

                                          • * Résolution 587 1986 : Demande à nouveau qu’il soit mis fin, dans le sud du Liban, à toute présence militaire qui n’est pas acceptée par les autorités libanaises.

                                          Références :

                                          [1] ONU, Résolutions du Conseil de sécurité, http://www.un.org/french/documents/...

                                          [2] Israel Law Resource Center, http://israellawresourcecenter.org/



                                          • anita 23 septembre 2011 22:13

                                            Pour information : D’apres le Guardian, le veto des E.U. au conseil de securite ne sera peut-etre pas necessaire car il est maintenant peu probable que la Palestine recueille les 9 voix necessaires. Sous pressions des E.U., il semblerait que le Portugal, Le Nigeria, Le Gabon, La Bosnie, et la Colombie ont decide de ne pas voter pour la reconnaissance de la Palestine comme etat...


                                            • baska 23 septembre 2011 22:14

                                              « Toute la question de la Palestine doit être réglée à la table des négociations », cette phrase date de plus de 60 ans et c’est Churchill qui l’avait clamée à l’endroit des sionistes. A l’époque, il faut savoir que Churchill avait fait le deal suivant avec la tribu de déicides : ne tenez pas compte de ma déclaration faussement péremptoire et je vous aide à vous doter d’une armée forte et d’un état à caractère juif. Churchill ne fut pas le seul à soutenir le projet diabolique de cette tribu, le parti travailliste proposait cyniquement en 1944 « que tous les Arabes soient encouragés à quitter la Palestine pendant que les juifs s’établissent. Qu’ils soient généreusement dédommagés pour leurs terres, et que leur implantation en un autre lieu soit organisée avec soin et financée largement » (source « la controverse de sion » de M. Reed). Trois ans après cette proposition scandaleuse, plus d’1 million de Palestiniens furent chassés de leurs terres et ceux qui ont échappé à cette épuration ethnique vivent depuis plus de 60 ans un drame d’une ampleur inouïe (massacre, répression, humiliation, déshumanisation et génocide lent sont leur lot quotidien). 


                                              • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 23 septembre 2011 22:49

                                                Palestine : De la « Pax israelia » à la « Paix des braves » !

                                                Trilogie motivant, plus que jamais, la Reconnaissance, par les Nations Unies, d’un État Palestinien :

                                                Trilogie Israélienne : 1. « Les Hasbaras » pour les nuls !

                                                http://www.legrandsoir.info/Trilogie-Israelienne-1-Les-Hasbaras-pour-les-nuls.html

                                                Trilogie Israélienne : 2. L’Etat d’Israël et la pratique de l’Apartheid

                                                http://www.legrandsoir.info/Trilogie-Israelienne-2-L-Etat-d-Israel-et-la-pratique-de-l-Apartheid.html

                                                Trilogie Israélienne : 3. De la « Pax israelia » à la « Paix des braves » !

                                                http://www.legrandsoir.info/Trilogie-Israelienne-3-De-la-Pax-israelia-a-la-Paix-des-braves.html

                                                Salah HORCHANI


                                                • mcmachin 23 septembre 2011 23:42

                                                  @ l’auteur,
                                                   
                                                  bonsoir, bon article exceptés les bons sentiments prêtés hypothétiquement à M. Abbas.
                                                  Une chose encore :
                                                  de grâce, épargnez-nous la désignation « lobby juif », remplacez-la donc par « lobby israélien », votre cause gagnera en crédibilité et vous éviterez ainsi les critiques de détracteurs honnêtes ou non.
                                                   
                                                  Cordialement.


                                                  • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 24 septembre 2011 09:32

                                                    Trois Réflexions d’Einstein, encore d’actualité, sur le Conflit Israélo-Palestinien

                                                    http://www.lepost.fr/article/2011/09/24/2597412_trois-reflexions-d-einstein-encore-d-actualite-sur-le-conflit-israelo-palestinien.html

                                                     

                                                    Salah HORCHANI


                                                    • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 24 septembre 2011 19:25

                                                      Et cela perdure !

                                                      Le quotidien Haaretz (troisième quotidien d’Israël) n’a pas hésité à écrire, sous la plume de Bradley Burston, que certaines décisions du Gouvernement Israélien d’aujourd’hui sont dignes d’un état fasciste (HAARETZ.com 18.05.10).

                                                      Salah HORCHANI

                                                       


                                                    • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 24 septembre 2011 21:50

                                                      La Question du Jour :

                                                      Devant les souffrances du Peuple Palestinien qui perdurent depuis plus de six décennies, la question qui s’impose est de se demander comment se fait-il qu’un peuple qui a subi la barbarie nazie la plus atroce peut se montrer aussi cruel envers un autre peuple ? Je suis sûr que ce qui se passe, aujourd’hui, sur la Terre de Palestine doit indigner ces millions d’innocentes victimes de la Shoa qui nous regardent de là-haut ou de quelque part !

                                                      Salah HORCHANI


                                                    • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 24 septembre 2011 11:28

                                                      Il faut absolument imposer à Israël (et aux USA) un état palestinien dans les frontières de 1967 et virer (à coup de pied dans le cul) tout ces colons ventouses qui pompent le sang de la Palestine. ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès