Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Proposition féminine de paix : la politique du ventre vide

Proposition féminine de paix : la politique du ventre vide

Même si, au vu de la violence des combats qui défigurent Israël et la Palestine, il apparaît que la solution de deux états démocratiques s’éloigne aujourd’hui à la vitesse des missiles ; même si l’on comprend bien que M. Ehud Barack ne fait que gagner quelques sièges sanguinolents de plus à la Knesset ; que se perpétue de part et d’autre la politique de l’horreur, menée par une poignée d’hommes contre leurs propres enfants ; même s’il est clair que les images d’enfants morts qu’on voit sur Al-Jazeera sont autrement plus parlantes que celles, plus propres, qu’on nous montre sur TF1 ; même si le monde sait que tout n’a pas "commencé par des tirs de roquettes" un beau matin de 1948, il est permis d’imaginer des solutions, réalistes ou pas.
Mais quand l’espoir s’envole ou que des utopies sont criminelles, il reste les rêves.

Il resterait aux femmes jamais citées de ces deux pays de mener enfin leur guerre à elles. Pourquoi dénier aux femmes le premier des pouvoirs qu’elles ont sur les hommes ? Pensons-nous que les femmes des deux pays, veuves éplorées, mères effondrées, aient assez de fanatisme aveugle pour souhaiter sans fin que leurs enfants, encore au sein, tombent demain sous les bombes, allongeant la liste de ceux qui déjà dans la tombe ?

Que diraient les dirigeants et groupes armés des deux pays si les femmes se retrouvaient toutes, d’une part et d’autre du mur, de sécurité pour les uns, de la honte pour les autres, et proclamaient la Grève du ventre ? "Nous, on arrête ! Nos ventres n’abritent ni des otages ni des futurs terroristes, nos seins n’ont pas pour vocation d’alimenter les holocaustes !".

A la politique de la chaise vide se substituerait la politique du ventre vide. La force de l’inertie quand la force des armes devient assourdissante. A quoi bon, en effet, vouloir assurer sa descendance quand sa descendance n’est pas assurée de vivre, ou que sa descendance n’a que l’assurance de vivre sous la menace de la mort ?

Au programme de ce monde idéal, pour chaque offensive menée : grève triennale du ventre. Trois offensives, neuf ans sans naissances...etc. Il y a fort à parier que les dirigeants, masculins pour la plupart, se montreraient plus diplomates avant d’engager une guerre, privilégierait toujours la voie politique et non la violence ou les blocus, et se mettraient à traiter -peut-être- les femmes avec plus de considération, d’égal à égal. Le vingt-et-unième siècle serait féminin.

Eylan Sevan, documentariste, disait lors d’une interview "à tombeau ouvert" sur la même chaîne, que de nombreux citoyens israéliens ne sont pas assez fous pour envoyer à la mort de leur plein gré leur jeunes soldats et leurs renforts et que tout cela ne se fait pas dans la ferveur rapportée par la propagande "occidentale". Sauf qu’il y a des femmes qui s’engagent dans l’armée...


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • ASINUS 5 janvier 2009 11:23

    yep il y a gros a parier que des laboratoires " militaires" trouverais une solution " in vitro" que je sache
    la venalité etant une des choses les mieux reparties des ovules seraient rapidement sur le marché nonobstant une greve des ventres
    il ne vous auras pas échappé par ailleurs s agissant du conflit en cours que la demographie est utilisée
    par le plus faible comme une arme, c est d ailleurs la une partie qu il a gagnée, l autre subissant la loi du nombre et les influences occidentales seule la partie de sa population religieuse pratiquante repondant
    au ordonances divines sur la procréation


    • Pierrot Pierrot 5 janvier 2009 12:05

      à @ l’auteur,
      Proposition sympathique mais hélas complètement irréaliste.

      Seule dans la mythologie grecque ce type de "boycott" a réusit, mais c’est une légende.
      Bonne journée.


      • ugn402 5 janvier 2009 12:45

        Et mme Livni, elle va faire quoi ? La greve du ventre, ou voter une rallonge au budget des armees ?


        • Oudeis 5 janvier 2009 22:46

          "Il resterait aux femmes jamais citées de ces deux pays de mener enfin leur guerre à elles."

          Renseignez-vous mieux : les femmes sont citées ...

          "Pensons-nous que les femmes des deux pays, veuves éplorées, mères effondrées, aient assez de fanatisme aveugle pour souhaiter sans fin que leurs enfants, encore au sein, tombent demain sous les bombes, allongeant la liste de ceux qui déjà dans la tombe ?"

          Il ne s’agit pas de penser mais de se renseigner sur les faits.
          En ce qui concerne des mères palestiniennes, la réponse est malheureusement oui.
          Voulez-vous réellement citer les femmes ? Voyez par exemple ce qu’a à dire la députée du Hamas Umm Nidal Farhat : elle se réjouit de la mort de ses fils dans la perpétration d’attentats contre des civils israéliens et souhaite que ses autres enfants suivent le même chemin (et ce ne sont pas que des paroles : elle a envoyé 3 de ses 6 enfants commettre des attentats suicides).



          • liliette 6 janvier 2009 21:50

            Bonsoir, je poste ce message sur tous les fils "Palestine"

            SAMEDI 10 JANVIER 2009 Manifestation à République à 15h, en solidarité avec le peuple palestinien, victime de l’oppression et de l’agression de l’état Hébreu. Soyons le plus nombreux possible à manifester notre colère face aux agissements de l’entité sioniste mais aussi notre solidarité à l’égard du peuple Palestinien tout entier, particulièrement avec les habitants de Gaza depuis douze jours maintenant sous les bombes et le feu Israëlien. Il y aura sans doute des manifs dans toutes les grandes villes de France si vous n’êtes pas de Paris rencardez vous !!!


            • jacques jacques 11 janvier 2009 18:17

              Les bonobos ont parait il, d’autres pratiques pour calmer les crises de testostérones ,c’est un peu à l’opposé de ce que vous préconisez,mais moi ça m’arrangerai !!!


              • USA 613 12 janvier 2009 06:09

                - Les journalistes ont la maîtrise des mots et des formules qui choquent

                - L’AFP est experte en cela, il suffit de lire ses titres, où, quel que soit l’article tendancieux, l’AFP martèle à l’envie le nombre de morts côté palestinien afin de frapper les esprits d’un seul coup d’œil. Le procédé est IGNOBLE. Se servir de la mort de pauvres Palestiniens afin d’attiser la haine contre d’autres. Ce N’est PAS de l’information mais une incitation à la haine. C’est CONDAMNABLE.

                -  Que retiennent les lecteurs des dépêches AFP si ce ne sont les titres ? L’ AFP le SAIT et s’en sert pour MANIPULER les lecteurs. Doit-on se laisser manipuler, car si on l’est sur un tel sujet on l’est sur TOUS les sujets ! C’est INADMISSIBLE ! 

                - Dans le corps de l’article l’AFP remet les pendules à l’heure et écrit ce qu’il en est souvent remettant en cause le sens même du titre de ce même article. Perversion du journaliste et de l’AFP qui s’est rendu célèbre dans ce procédé au point que l’AFP a été rebaptisée par certains l’Agence France Palestine. Et si c’était toutes ces manipulations dont les lecteurs sont victimes plutôt. Agence Franche Perversion 

                - Qu’ en est-il des libertés dans les territoires (sous les 2 autorités qui les gouvernent Fatah d’un côté, Hamas de l’autre ?) : libertés d’expression, de la pratique des religions (Chrétienne mais aussi toutes les autres religions juives, bouddhistes, politiques (qu’en est-il de ceux qui sont contraires à la religion musulmane ou Hamas dans Gaza ?), des femmes et de leur corps (leurs amants, les avortements, la contraception), des choix sexuels (qu’en est-il des homosexuels), des critiques des gouvernements quels qu’ils soient dont des théocraties, etc... ? Silence ! Ces sujets seraient-ils tenus pour tabous ou insultants ? De qui se moque-t-on ?

                - Seul le conflit israélo-palestinien est mis en avant et traité avec passion

                - Bizarrement et pour on ne sait quelles raisons les autres conflits (Sri Lanka, Asie, Afrique, Moyen Orient, Amérique du Sud et même en Europe, tous sont bien plus meurtriers). Tous sont passés sous silence, ignorés. Pourquoi ? Qui médiatise tant ce conflit en le déformant. Quelles scènes passent en boucle ? Qui change les donnes du conflit ? Les belligérants, les soutiens partisans dont les ONG mais aussi les médias internationaux. Chacun y trouvant un intérêt dont certains la politique d’autres l’esprit marketing, Qui d’être innocent ?

                - L’AFP ainsi que TOUS les médias se gardent bien de préciser de quelle ONU il s’agit quand certaines condamnations émanent de l’ONU. Le public ignore l’existence de cette branche de l’ONU à Genève ni comment elle s’est singularisée au point qu’il a été question de la mettre hors d’état de fonctionner car elle était manipulée et orientée dans une seule et même action étant ses positions systématiquement et exclusivement anti-israéliennes

                - L’ONU (avec la honte de ce qu’elle a accouché à Durban), la FINUL & les Casques Bleus (se sont rendus célèbres avec des fiascos et des hontessur plusieurs théatres d’opération : Yougoslavie, Afrique, Liban & ailleurs), l’UNICEF l’UNESCO l’UNRWA (durant 60 ans, SANS REAGIR, toutes ont financé des organisations et des écoles qui enseignaient la haine)...

                - Qu’en a-t-il été des aides (en fait l’argent des contribuables français, européens et mondiaux) ? Toutes ces aides ont été volées, détournées des financements de projets qui auraient pu sortir les Palestiniens de la misère. Ces sommes prises aux budgets des SDF, des nécessiteux de France mais de toute l’Europe sont partis sur des comptes privés dont ceux de Souha Arafat (qui devait être inquiétée par la justice française avant de s’enfuir en Tunisie et en Egypte, sur d’autres comptes privés (le neveu d’Arafat en faisait les frais le payant de sa vie) restent tous les autres trop nombreux pour être listés ici... restent le financement de toutes ces armes toutes ces années.

                - Les Palestiniens n’auraient-ils pas été plus fortunés d’avoir des emplois dans des industries touristiques palestiniennes à Gaza ?

                - Pourquoi les emplois leurs ont-ils interdits en Israël ? Alors qu’ils étaient employés toutes ces décennies en Israël ? Pourquoi le mur a-t-il été monté 

                - TOUJOURS pour les mêmes raisons : CERTAINS Palestiniens ont tiré sur leurs voisins Israéliens (ils ont même tué un arabe israélien qui faisait son footing il y a quelques années). D’autres Palestiniens se sont fait explosés au milieu des populations civiles judéo-musulmano-chrétienne s vivant en Israël . Tous morts déchiquetés sans distinction. Au final les employés qui tuent ou agressent leurs employeurs israéliens. Après cela s’étonnera-t-on que l’on hérisse des murs ? Que l’on ferme ses frontières et qu’on ne laisse plus rentrer ceux qui agressent les civils indistinctement ?

                - Que les Palestiniens cessent d’agresser les Israéliens, ils retrouveront emplois et prospérités, c’est ce que veulent les Israéliens. Pas plus tard que le 10/1/09 sur France 2 la chaîne Al Aqsa palestinienne a interviewé des Palestiniens. Israël N’existe PAS sur leurs cartes et eux parlent de mettre les Juifs à la mer. Toujours le même esprit à cours. La faute à qui ? Aux écoles que finance l’ONU, l’UNICEF, l’UNRWA.

                - Tout ce qui précède tous les spectateurs du journal de France 2 en ont fait le constat

                - Que voit-on dans les TV ? Des reportages où l’on NE voit QUE des enfants palestiniens déchiquetés ?

                - Qui seraient les monstres qui leurs ont fait cela ? Les Juifs pardon les Israéliens ?

                - Pourquoi ces choix orientés des TV ?

                - Comment se fait-il qu’il y ait tant d’enfants blessés ou morts ?

                - De quels conflits s’agit-il ?

                - De quand datent ces prises ?

                - Qui est coupable de tous ces morts ?

                - Combien de morts y a-t-il eu lorsque les Palestiniens eux même ont subi des explosions chez eux de leurs faits ?

                - Quelles assurances a-t-on sur la fiabilité des TV palestiniennes quand on sait qu’ils grossissent et manipulent les évènements.

                - On l’a vu avec le conflit qui eut lieu à Djenin de plus de 500 ou 5,000 morts on a reconnu finalement qu’il y avait eu manipulation des médias et des nombres. LA REALITE une cinquantaine de morts. Quand dans le même temps Hussein de Jordanie faisait plusieurs milliers de morts lors du fameux Septembre Noir en Cis-Jordanie.

                - Que s’est-il passé avec les reportages faits à Ramallah lors du lynchage (la boucherie – 2 réservistes israéliens démembrés, égorgés, éviscérés – qui ne garde le souvenir de cet homme tout enfiévré à la fenêtre du commissariat les mains en sang ? La presse internationale a été obligée de rendre tous les films et tous les documents, n’aurait été cette journaliste italienne qui avait cahcé les films sous ses vêtements nous n’aurions pas eu tous ces documents. La police palestinienne s’emparait de tous le matériel des journalistes étrangers.

                - Pourquoi 300 journalistes palestiniens ont manifesté étant l’absence de liberté de travailler qui leurs été faites par l’Autorité palestinienne

                - Bizarrement et par miracle point ou peu d’adultes

                - Seules les victimes jeunes ont été atteintes par des missiles israéliens intelligents.

                - Intelligents ?

                - Quelle intelligence ?

                - Ils ne sont pas si intelligents que cela. Ils nuisent à l’image d’Israël.

                - Alors ce matraquage médiatique, honnêteté journalistique ? Recherche de LA vérité ? Volonté d’informer ? N’y a-t-il pas aussi derrière ces effets recherchés d’autres buts que l’on veut atteindre ? Lesquels ? Qui est derrière ce battage médiatique ? A qui profite-t-il ?
                 - A quoi assis-t-on nous à l’innocence des médias ou leurs sordides et morbides MANIPULATIONS ?

                - Quels sont les effets de tous ces matraquages des médias sur les téléspectateurs ?

                - A quoi aboutit-on ? A la violence exportée à des milliers de kilomètres du conflit

                - On s’étonne, on s’insurge, mais qui la fomente ?

                - Qui l’alimente qui attise les esprits déjà échauffés ?

                - Les effets boomerangs sont-ils encore des surprises étant de tels battages publicitaires en faveur de la cause palestinienne ?

                - Les médias fomentateurs de haine, marchands de mort ou générateurs d’agressions ?

                - Les médias sont bien sur le banc des accusés

                - De plus je constate que certaines vérités ne sont pas bonnes à rappeler sur ce site. Pourquoi ? Que faut-il en conclure ?

                - Ceux qui visitent ce site refusent-ils les faits et préfèrent-ils les MANIPULATIONS & l’INTOX ? OUI, le constat en est fait étant toutes ces interventions biaisées qui véhiculent tant de mensonges.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès