Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Quand le Président Sarkozy vend la France à la Chine

Quand le Président Sarkozy vend la France à la Chine

Bien évidemment, nous n’attendions pas de miracle jeudi soir lors de l’intervention télévisée de Monsieur Sarkozy, Président de la République. Nous savions pertinemment qu’il allait essayer de nous convaincre de son action positive dans ses interventions pour la Grèce et l’Euro, allant même jusqu’à prétendre d’une manière à peine détournée avoir sauvé l’Europe et le Monde, selon ses propres termes. Nous avons pu comprendre même, que le duo Sarkozy-Merkel était le seul pilier solide de l’union européenne, et que toutes les grandes décisions se prenaient uniquement au sein du couple franco-allemand. Un couple du reste très soudé en apparence, à la vie comme à la mort (mais cependant improbable), de quoi faire pleurer les familles dans les chaumières et faire retourner dans sa tombe (et c’est tant mieux) un certain Adolf Hitler qui ne doit plus rien comprendre à la stratégie allemande.
 
Ainsi, Nicolas Sarkozy, sauveur autoproclamé de la planète, se prend désormais pour Dieu le Père et de cette manière se permet tout et tout, et s’accorde même le droit aujourd’hui de disposer du peuple français et de la France.
 
Ainsi, sans aucune consultation particulière auprès de qui que ce soit (sauf d’Angela Merkel), il accepte purement et simplement que la Chine vienne investir dans le fonds spécial qui viendra soutenir l’Europe dans ses déboires présents et futurs. C’est ainsi que le Chef de l’Etat français a vite téléphoné jeudi au Président chinois Hu Jintao pour l’informer des accords arrêtés quelques heures plus tôt par le sommet européen et pour lui demander (mais l’histoire ne le dit pas) un chèque de soutien à l’euro, c’est-à-dire plus précisément apporter de l’argent frais à la France afin qu’elle ne perde pas son triple A. En quelque sorte, d’une manière déguisée, un gros chèque destiné à la réélection de Nicolas Sarkozy en 2012 puisque notre cher président démontrera alors aux français en temps opportun que la France va bien, contrairement aux autres pays de l’Europe ou du Monde.
 
Mais il ne faut s’imaginer que la Chine va participer au sauvetage de l’euro sans conditions : dans la réalité, les exigences du pouvoir chinois sont nombreuses, et on retiendra bien entendu la principale, celle qui engage l’Europe et la France à acheter toujours plus les produits fabriqués sur son territoire.
 
En quelque sorte, La Chine continuera de répandre le désastre sur notre économie déjà très appauvrie, notre Pays perdant peu à peu toutes ses activités industrielles pour se retrouver un jour dans une situation de ruine insurmontable.
 
Actuellement, il existe officiellement plus de 2.850.000 chômeurs indemnisés ou en fin de droit. Dans la totalité des demandeurs d’emplois, y compris ceux sortis du régime du Pôle Emploi, il apparaît plus de 4.300.000 personnes sans travail.
 
D’ici 2017, si la France ne remet en route son industrie et ne pratique une politique plus responsable en matière d’échanges et de protectionnisme, le nombre de chômeurs aura dépassé le cap des 5 millions, avec peut-être 8 millions de personnes à la recherche d’un emploi.
 
Nicolas Sarkozy a-t-il parlé jeudi d’une relance économique et de la réindustrialisation de la France ? Pas du tout ! … Bien que Messieurs Pernault ou Calvi lui aient posé la question …
 
En conclusion, le discours du Président Sarkozy était bien vide comme d’habitude. Un enfumage dont nous avons pris l’habitude maintenant …
 
Il est évident que la situation de la France comme de l’Europe devient très préoccupante. Et si Monsieur Sarkozy n’est pas responsable de tous les maux (d’autres dirigeants avant lui en portent en grande partie), il devrait pourtant dire aux français la stricte vérité sur la situation actuelle du Pays, cette attitude restant un devoir élémentaire de la part d’un chef d’Etat.
 
Monsieur Sarkozy nous cache tout, et voudrait même nous faire croire qu’il a réformé la France depuis cinq ans et qu’il continue à travailler dans ce sens.
Hélas, sont bien naïfs ceux qui croient encore à ces artifices ou ces impostures.
 
Dans la certitude, on peut considérer concrètement que le Président Sarkozy a cédé la France au capitalisme indélicat et s’acharne désormais à vendre la Nation entière à la Chine communiste, ce qui entraînera systématiquement tôt ou tard, comme certains économistes le disent déjà, à la cession définitive de notre patrimoine, peut-être un jour pourquoi pas, la Tour Eiffel ou le château de Versailles.
 
J’espère que le peuple de France y voit clair désormais : l’heure est grave et doit donc nous conduire à l’analyse et à la réflexion.
 
Pierre-Alain Reynaud

Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Tarouilan Tarouilan 29 octobre 2011 09:00

    A première vue, la Chine ne veut pas du tout venir en aide à la zone euro et notamment au FESF, à la recherche de 1000 milliards d’euros de financement c’est un matraquage éhonté des journaux et autres supports médiatiques à la solde du pouvoir siono-atlantiste à talonnettes et carburant à la coke.......

     La seul contact avec la Chine est une conversation téléphonique de Sarkoff et de HU, et le soit disant financement...... a été « bidonné » (sources : Quotidien de Peuple) :

    Conversation téléphonique entre le président chinois Hu Jintao et son homologue français Sarkozy :

    Le président chinois Hu Jintao a eu une conversation téléphonique avec son homologue français Nicolas Sarkozy ce jeudi.

    M. Sarkozy s’est entretenu avec Hu Jintao des affaires liées au Sommet des dirigeants de l’Union Européenne ainsi que des mesures prises par l’Union Européenne face à la crise de la dette.

    Pour sa part, M.Hu a estimé que les mesures adoptées par le Sommet européen de ces derniers jours avait démontré la volonté des dirigeants européens de coopérer et de faire preuve de solidarité pour résoudre le problème de la dette. Il espère que ces mesures aideront à stabiliser le marché économique européen, à surmonter les difficultés actuelles et à promouvoir la reprise et le développement de l’économie.

    Les deux chefs d’Etat ont également échangé leurs points de vue par rapport au Sommet du G20, qui aura lieu à Cannes. Selon M.Hu, le G20 est devenu une plate-forme de gestion économique globale et la Chine espère que le G20 pourra diffuser un signal fort à la communauté internationale pour assurer la croissance et promouvoir la stabilité, et qu’il pourra continuer à stimuler une forte croissance de l’économie intenationale.

    Il n’est question d’aucun financement........ !


    • iris 29 octobre 2011 09:19

      il ya beaucoup d’appartement et commerces vides à vendre et à louer en province actuellement-les chinois riches pourraient les acheter-


      • Raymond SAMUEL paconform 29 octobre 2011 09:49

        L’Europe (sauf la Grèce) n’en est pas encore au défaut de paiement ni à la banqueroute déclarée.
        Mais sa situation ressemnle étrangement à celle d’une entreprise acculée à la faillite.
        Certains des lecteurs de ce fil ont été des entrepreneurs mis dans le pasé en liquidement judiciaire après avoir accumulé des dettes devenues insurmontables. Ils comprendront mieux que d’autres où en est l’Europe, et surtout, où elle va.
        L’Europe peut encore être vendue morceaux après morceaux, achetée par ses fournisseurs. Monsieur SARKOZY est en pourparlers avec la Chine. Il appelle cette braderie une aide !
        Mais comme il l’a dit : il n’y a pas d’autre solution !


        • iris 29 octobre 2011 10:33

          tant que les hommes politques ne seront pas changés et que leur train de vie révisé ça ira en s’empirant -car ce qui nous coute cher c’est eux avec les fonctionnaires europeens avec privilèges -doublon avec l’europe-il faut choisir ou c’est leurope qui gouverne ou chaque pays-nous ne pouvons supporter double charge-


          • Tarouilan Tarouilan 29 octobre 2011 11:50

            >Tout à fait, faut les voir de plus près ces députés européens : >http://dotsub.com/view/01ad2718-073c-474a-ac40-c7a72e199d55&lt ;


          • BA 29 octobre 2011 12:14

            A propos du sommet européen :

             

            L’accord du jeudi 27 octobre n’a pas du tout rassuré les investisseurs internationaux. L’Italie est toujours obligée de payer des taux d’intérêt qui continuent à augmenter.

             

            Les taux d’intérêt de l’Italie sont repartis à la hausse.

             

            Italie : taux des obligations à 10 ans : 6,023 %.

             

            http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GBTPGR10:IND

             

            Vendredi 28 octobre 2011 : l’Italie a lancé un emprunt sur les marchés internationaux. Et ça a été un carnage.

             

            Malgré l’accord européen pour tenter de juguler la crise, le coût de financement de la dette colossale de l’Italie a encore grimpé vendredi lors d’une émission obligataire test, les marchés continuant de douter de la crédibilité du gouvernement Berlusconi.

             

            Signe le plus inquiétant, les taux d’intérêt des titres à échéance 2022 ont dépassé la barre symbolique des 6 %, seuil considéré comme dangereux par les analystes, en s’inscrivant à un niveau record de 6,06 %, contre 5,86 % le 29 septembre, date de la dernière opération similaire.

             

            Les taux des titres à échéance 2014 ont eux progressé à 4,93 %, contre 4,68 % lors de la précédente émission, ceux des titres à échéance 2019 à 5,81 %, contre 4,03 %, et ceux des titres à échéance 2017 ont progressé à 5,59 %, contre 2,33 %.

             

            http://www.romandie.com/news/n/CRISELe_cout_de_la_dette_italienne_grimpe_en core_malgre_l_accord_europeen281020111510.asp

             


            • Le tocard 29 octobre 2011 22:05

              "D’ici 2017, si la France ne remet en route son industrie et ne pratique une politique plus responsable en matière d’échanges et de protectionnisme, le nombre de chômeurs aura dépassé le cap des 5 millions, avec peut-être 8 millions de personnes à la recherche d’un emploi."

              Mais c est fini on s est rendu dependant des chinois qui nous interdiront en contrepartie le moindre proctetionnisme et maintiendront un yuan faible, sarkozy n a de toute facon jamais eu l intention de reindustraliser, ni ce PS qui fait encore miroiter la chose


              • gaulois42 gaulois42 30 octobre 2011 13:31

                SARKOZY tel un dictateur qu’il est a vendu la France à l’EUROPE (traité de Lisbonne) faisant lettre morte la décision des urnes.
                 Toutes les décisions internes et externes venant du « gouvernement français » est soumi à l’approbation de Bruxelles ; donc la souveraineté de la France a ete réduite à zero. Ce n’est plus Paris qui gouverne la France mais BRUXELLES.

                La France a été, depuis l’avènement SARKOZY, mise sous tutelle !!!

                Aujourd’hui, afin de parfaire ses actions dévastratrices, Sarko vend la France ainsi que l’Europe à la Chine.
                Résultats : A voir comment réagira la CHINE la prochaine fois que nous voudrons protester contre sa façon de faire ???
                Elle nous répondra : TA GUEULE ! Rembourse moi ce que tu nous dois et après tu pourras l’ouvrir !
                La réalité est que : Sarkozy sait qu’il ne sera pas réelu lors des prochaines présidentielles et avant de partir, il veut laisser la France dans un tel état, qu’elle sera INGOUVERNABLE !
                Ma maxime de SARKOZY est : APRES MOI LE DELUGE !


                • iris 2 novembre 2011 15:24

                  la droite essaie de faire passer le maximum de lois pousr son camp de fortunés-
                  que la gauche ne l’at elle pas fait en son temps !!
                  j’èspère qu’elle a compris et qu’elle agira comme selon ses dires !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès