Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Que penser de l’émergence de Podemos en Espagne ?

Que penser de l’émergence de Podemos en Espagne ?

Plus la morsure des programmes néolibéraux est forte sur le corps social, plus cela semble provoquer une réaction démocratique. La Grèce en montre l’exemple malgré la composition du gouvernement. Mais on décèle également des mouvements intéressants en Espagne, avec l’ascension de Podemos.

Coup de tonnerre démocratique
 
Mi-2013, j’avais déjà noté que le bipartisme qui domine la vie politique espagnole, le PPSOE, comme ils le disent, tremblait sur ses bases avec la montée de la gauche de la gauche et de l’UPD. Les résultats des élections européennes en mai dernier l’ont confirmé puisque si ces deux partis sont largement arrivés en tête avec 26% pour le PP et 23% pour le PSOE, ils perdent chacun pas moins de 16 points par rapport au scrutin de 2009 ! Ils sont passés d’une domination absolue (82% des suffrages) à 49% des voix en 5 ans ! Suivent la Gauche Plurielle, équivalent du Front de Gauche, avec 10% des suffrages, qui triple son score, Podemos, un nouveau venu, à 8%, et UPD, à 6,5%, qui double son score.
 
Comme le note le Monde, le succès de Podemos (et des autres forces en ascension), rebat les cartes politiques outre-Pyrénées, au point de déclencher des réactions agressives des deux grands partis, qui les accusent de proximité avec ETA ou de suppôt de Chavez. Mieux, comme le révèle Marianne, les sondages indiquent que Podemos pourrait réunir 15 à 21% des voix lors des législatives de l’année prochaine, ce qui pourrait, soit imposer au PP et au PSOE de gouverner ensemble et faire de Podemos la vraie alternative politique du pays, soit permettre à une majorité vraiment de gauche d’émerger, puisque la Gauche Plurielle et l’UPD se situent également à la gauche du PSOE.
 
Une ascension très intéressante

L’ascension de Podemos, lancé en janvier 2014 seulement, représente un immense espoir démocratique car elle montre que le peuple, quand il est martyrisé par ses dirigeants, peut se révolter démocratiquement et que cela peut aller vite. Les idées défendues par le mouvement sont assez larges : elles comprennent un volet institutionnel avec la volonté de promouvoir une démocratie réelle transparente, un volet économique qui s’appuie sur l’Etat pour réduire la pauvreté, entre autres, avec l’instauration d’un revenu de base, une volonté de mettre au pas les lobbys et les multinationales qui font de la désertion fiscale. Il dit vouloir remettre en cause en partie le libre-échange. Et s’il critique la direction de l’Europe, elle reste son horizon naturel. Enfin, il propose de réduire la consommation d’énergies fossiles. 

Beaucoup de choses intéressantes, même si l’ambition de changer cette Europe peut sembler illusoire tant ce discours a été servi depuis des décennies. Il faudra tout raser pour essayer de construire quelque chose de totalement différent et qui servira les peuples européens. Il faut également noter que Podemos défend le droit à l’autodétermination de la Catalogne tout en militant pour le « non » à l’indépendance, lui donnant une position intéressante dans le débat qui fait rage en Espagne. On peut déceler un léger fond libertaire qui fait de ce parti une sorte de fusion entre le Front de Gauche et les Partis Pirates qui ont émergé dans quelques pays. Son chef est un professeur de sciences politiques de 35 ans.
 
Ce qui se passe en Espagne, après la Grèce, est un immense motif d’espoir. Tôt ou tard, les promoteurs de ce système malade finiront par être balayés. Mais parce que c’est une décision lourde, cela prend du temps, a proportion inverse de la dureté subie. Mais le changement n’est qu’une question de temps.

Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • jpm jpm 7 octobre 2014 09:46

    Interressant de voir que de nouvelles forces democratiques issues de la societe civile sont en train de se mettre en place partout en Europe. Ils proposent entre autres des idees nouvelles telles que le revenu de base et la fin des monopoles politiques et financiers. Cela fait penser au programme de Nouvelle Donne en France.

    http://www.nouvelledonne.fr/wp-content/uploads/2013/11/Nos20propositions_NouvelleDonne.pdf

    http://www.nouvelledonne.fr/


    • crac_1_bourre-pif crac_1_bourre-pif 7 octobre 2014 10:30

      « L’ascension de Podemos, lancé en janvier 2014 seulement, représente un immense espoir démocratique »
      Vous voulez rire j’espère ?

      Ce parti a bénéficié d’une promotion médiatique aussi considérable que suspecte en Espagne et reprend carrément les procédés marketing politique venus d’outre-Atlantique. Podemos se traduit par « nous pouvons », c’est carrément le « Yes we can ! » d’Obama, alors par pitié épargnez nous votre camelote et lisez plutôt le décryptage de Nicolas Klein de l’UPR, l’Union Populaire Républicaine, sur le lien suivant :
      Podemos n’inquiète absolument personne en Espagne et se contente de mépriser ses électeurs avec une énième promesse d’ « autre Europe » dont le FNUMPS nous rabat les oreilles en France depuis plus de 30 ans, et DLR de même. Dossier de l’UPR sur le mirage de l’ « Autre Europe » :
      Podemos se fout de la souveraineté nationale comme d’une guigne !
      Ce qu’il faut aujourd’hui, c’est retrouver notre souveraineté nationale en sortant de l’Union Européenne par l’article 50, en sortant de l’Euro et de l’OTAN qui nous entraîne vers la guerre, et il n’y a que l’UPR de François Asselineau qui le propose VRAIMENT.
      Le FNUMPS ne veut pas sortir la France de l’UE, DLR ne veut pas sortir la France de l’UE (Dupont Aignan est un « young leader » de la French American Foundation, on sait pour qui il roule celui-là...).

      • basilic 17 octobre 2014 10:31

        Sur les 33 responsables de l’UPR on compte 32 hommes et... une femme.

        Comment un parti dont la représentation interne est à ce point archaïque peut-il incarner une voie politique pour l’avenir ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès