• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Qui se cache derrière la bloggeuse cubaine Yoani Sánchez ?

Qui se cache derrière la bloggeuse cubaine Yoani Sánchez ?

 Yoani Sánchez, célébrissime bloggeuse havanaise, est un personnage à part dans l’univers de la dissidence cubaine. Jamais aucun opposant n’a bénéficié d’une exposition médiatique aussi massive ni d’une reconnaissance internationale d’une telle dimension en si peu de temps.

 Après avoir émigré en Suisse en 2002, Yoani Sánchez a choisi de rentrer à Cuba deux années plus tard, en 2004. En 2007, elle décide d’intégrer l’univers de l’opposition à Cuba en créant son blog Generación Y, et devient un farouche détracteur du gouvernement de La Havane.

Jamais aucun dissident à Cuba – peut-être même dans le monde – n’a obtenu autant de distinctions internationales en si peu de temps, avec une caractéristique particulière : elles ont rapporté à Yoani Sánchez assez d’argent pour vivre tranquillement à Cuba jusqu’à la fin de ses jours. En effet, la bloggeuse a été rétribuée au total à hauteur de 250 000 euros, c’est-à-dire une somme équivalant à plus de 20 années de salaire minimum dans un pays tel que la France, cinquième puissance mondiale. Le salaire minimum mensuel à Cuba étant de 420 pesos, c’est-à-dire 18 dollars ou 14 euros, Yoani Sánchez a obtenu l’équivalent de 1 488 années de salaire minimum à Cuba pour son activité d’opposante.

Yoani Sánchez est également en étroite relation avec la diplomatie étasunienne à Cuba comme l’indique un câble, classé « secret » en raison de son contenu sensible, émanant de la Section d’Intérêts nord-américains (SINA), rendu public par Wikileaks. Michael Parmly, ancien chef de la SINA à La Havane, qui se réunissait régulièrement avec Yoani Sánchez dans sa résidence diplomatique personnelle, comme l’indiquent les documents confidentiels de la SINA, a fait part de son inquiétude au sujet de la publication des câbles diplomatiques étasuniens par Wikileaks : « Je serais vraiment ennuyé si les nombreuses conversations que j’ai eues avec Yoani Sánchez venaient à être publiées. Elle pourrait en payer les conséquences toute sa vie ». La question qui vient inévitablement à l’esprit est la suivante : pour quelles raisons Yoani Sánchez serait-elle en danger si ses agissements, comme elle l’affirme, respectent le cadre de la légalité ?

En 2009, la presse occidentale avait grandement médiatisé l’interview que le président étasunien Barack Obama avait concédée à Yoani Sánchez, ce qui était considéré comme étant un fait exceptionnel. La bloggeuse avait également affirmé qu’elle avait fait parvenir un questionnaire similaire au président cubain Raúl Castro et que ce dernier n’avait pas daigné répondre à la sollicitation. Néanmoins, les documents confidentiels émanant de la SINA, rendus publics par Wikileaks, mettent à mal ces déclarations.

On y découvre qu’en réalité ce fut un fonctionnaire de la représentation diplomatique étasunienne à La Havane qui s’était chargé de rédiger les réponses à la dissidente et non le président Obama. Plus grave cependant, on apprend que Yoani Sánchez, contrairement à ses affirmations, n’a par ailleurs jamais fait parvenir de questionnaire à Raúl Castro. En effet le chef de la SINA Jonathan D. Farrar a confirmé cette réalité dans une missive expédiée au Département d’Etat : « Elle n’attendait pas de réponse de ce dernier, car elle a confié qu’elle ne les [les questions] avait jamais transmises au Président cubain ».

Le compte Twitter de Yoani Sánchez

 En plus du site Internet Generación Y, Yoani Sánchez dispose également d’un compte Twitter et revendique plus de 214 000 suiveurs. Seuls 32 d’entre eux habitent réellement Cuba. De son côté, la dissidente cubaine suit elle-même plus de 80 000 personnes. Sur son profil, Sánchez se présente de la façon suivante : « Bloggeuse, je réside à La Havane et je raconte ma réalité par bribes de 140 caractères. Je twitte via sms sans accès Internet ».

 Cependant, la version de Yoani Sánchez est difficilement crédible. En effet, il est rigoureusement impossible de suivre plus de 80 000 personnes, uniquement par sms ou à partir d’une connexion hebdomadaire à Internet depuis un hôtel. Un accès quotidien au web est indispensable pour cela.

 La popularité sur le réseau social Twitter dépend du nombre de suiveurs. Plus ils sont nombreux, plus le compte gagne en exposition. De la même manière, il existe une forte corrélation entre le nombre de personnes suivies et la visibilité de son propre compte. La technique qui consiste à suivre de nombreux comptes est communément utilisée à des fins commerciales ainsi que par la classe politique lors de campagnes électorales.

Le site www.followerwonk.com permet d’analyser le profil des fans de tout membre de la communauté Twitter. L’étude du cas Yoani Sánchez est révélatrice à plusieurs égards. Une analyse des chiffres du compte Twitter de la bloggeuse cubaine, réalisée à travers le site, révèle, à partir de 2010, une impressionnante activité du compte de Yoani Sánchez. Ainsi, à partir de juin 2010, Sánchez a rejoint en moyenne plus de 200 comptes twitter par jour, avec des pics pouvant atteindre 700 comptes en 24 heures. A moins de passer des heures entières sur Internet à cela – ce qui semble hautement improbable – il est impossible de s’abonner à autant de comptes en si peu de temps. Il semble donc que cela a été généré de manière informatique.

De la même manière, l’on découvre que près de 50 000 suiveurs de Yoani Sánchez sont en réalité des comptes fantômes ou inactifs, qui créent l’illusion que la bloggeuse cubaine jouit d’une grande popularité sur les réseaux sociaux. En effet, des 214 063 profils du compte @yoanisanchez, 27 012 sont des coquilles vides (sans photo) et 20 600 revêtent les caractéristiques de comptes fantômes avec une activité inexistante sur le réseau (0 à 3 messages envoyés depuis la création du compte).

Ainsi, parmi les comptes fantômes qui suivent Yoani Sánchez sur Twitter, 3 363 ne disposent d’aucun suiveur et 2 897 suivent uniquement le compte de la bloggeuse, ainsi qu’un ou deux autres comptes. De la même manière, certains comptes présentent des caractéristiques assez étranges : ils ne disposent d’aucun fans, suivent uniquement Yoani Sánchez et ont émis plus de 2 000 messages.

Cette opération destinée à créer une popularité fictive via Twitter est impossible à effectuer sans accès à Internet. Elle nécessite également un soutien technologique ainsi qu’un budget conséquent. Selon une enquête réalisée par le quotidien mexicain La Jornada, intitulée “El ciberacarreo, la nueva estrategia de los políticos en Twitter”, sur des opérations de cette nature impliquant des candidats présidentiels mexicains, de nombreuses entreprises présentes aux Etats-Unis, en Asie et en Amérique latine, offrent ce service de popularité fictive à des prix élevés. « Pour une armée de 25 000 suiveurs inventés sur Twitter, on paye jusqu’à 2 000 dollars, et pour 500 profils utilisés par 50 personnes, le prix fluctue entre 12 000 et 15 000 dollars.

Yoani Sánchez émet une moyenne de 9,3 messages par jour. En 2011, la bloggeuse a publié environ 400 messages par mois. Le prix d’un message à Cuba est de 1 peso convertible (CUC, = $0.85), ce qui représente un total de 400 CUC mensuels. Le salaire minimum à Cuba étant de 420 pesos cubains, c’est-à-dire environ 16 CUC, Yoani Sánchez dépense chaque mois l’équivalent de 25 mois de salaire minimum à Cuba. A titre de comparaison, le revenu minimum étant d’environ 1 000 euros en France. Ainsi, la bloggeuse dépense à Cuba une somme correspondant à l’équivalent de 25 000 euros par mois sur Twitter, c’est-à-dire 300 000 euros par an. D’où proviennent les ressources nécessaires à ces activités ?

D’autres questions surgissent inévitablement. Comment Yoani Sánchez peut-elle suivre plus de 80 000 comptes Twitter sans un accès permanent à Internet ? Comment a-t-elle pu adhérer à près de 200 comptes différents par jour en moyenne depuis juin 2010, avec des pics dépassant les 1 000 comptes ? Combien de personnes suivent réellement les activités de l’opposante cubaine sur le réseau social ? Qui finance la création des comptes fictifs ? Dans quel but ? Quels sont les intérêts qui se cachent derrière la figure de Yoani Sánchez ?

 

*Docteur ès Etudes Ibériques et Latino-américaines de l’Université Paris Sorbonne-Paris IV, Salim Lamrani est enseignant chargé de cours à l’Université Paris Sorbonne-Paris IV, et l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, et journaliste, spécialiste des relations entre Cuba et les Etats-Unis.

Son dernier ouvrage s’intitule État de siège. Les sanctions économiques des Etats-Unis contre Cuba, Paris, Éditions Estrella, 2011 (prologue de Wayne S. Smith et préface de Paul Estrade). 


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • vivacuba vivacuba 21 mai 2012 13:31

    Merci, Monsieur Lamrani pour ce nouvel article qui remet un plus les pendules à l’heure au sujet de Cuba.

    Pour moi , Yoani Sanchez n’est qu’une fantoche au service et à la solde des anti-cubains de tout ordre .

    J’ai, par curiosité parcouru ses écrits : cette jeune femme fait un énorme travail de désinformation sur la réalité cubaine ( que je connais assez bien, me semble t-il).

    J’aurais juste aimez que vous répondiez plus clairement aux deux derniéres questions que vous posez : Qui finance la création des comptes fictifs ? Dans quel but ? Quels sont les intérêts qui se cachent derrière la figure de Yoani Sánchez ?

    Ceci , afin que vos lecteurs mesurent à quel point cette femme ne mérite aucune des distinctions qu’elle a reçue !!!

    Cette femme ne mérite que du mépris !!!

     


    • Chiitedeservice subcommandante 27 mai 2012 01:41

      Une petite conférence sur Cuba de 2 heures bien sympa : cuba


    • mortelune mortelune 21 mai 2012 15:19

      Merci pour votre article. 

      Je me rappelle l’histoire d’une fausse blogueuse Syrienne qui faisait les gros titres dans les merdias français, notamment sur France24. 

      La blogueuse syrienne « enlevée » était... un étudiant américain
      « Un étudiant américain installé en Ecosse a révélé dimanche qu’il était l’auteur du blog présenté comme celui d’une jeune Syrienne lesbienne, Amina Abdallah, devenue célèbre grâce à ses prises de positions en faveur de la démocratie, rapporte lundi 13 juin le Guardian. »

      > Comble de la manipulation, même une fois découvert et pour faire passer la pilule, Amina Abdallah devient un étudiant. Cela lui donne l’image de l’innocence qui l’excuse de la bêtise faite. En fait MacMaster, l’étudiant en question a 40 ans au moment des faits (mais cela personne le crie sur les toits). 


      • INsoMnia insomnia 27 mai 2012 00:42

        @ Mortelune ;

        Je suis en accord avec vous puisque il suffit parfois d’acheter certains du peuples. Bonjour le réveil pour les autres !!!!!!!


      • Le péripate Le péripate 21 mai 2012 15:23

        Quand rien ne marche un peu de diffamation peut être d’une certaine utilité.

        A Cuba, tout est beau. Pourquoi oser en douter ?


        • JL JL1 21 mai 2012 15:26

          Oui oui, péripate,

          Cuba ... ,

          Haïti c’est mieux, hein !


        • mortelune mortelune 21 mai 2012 15:34

          « Pourquoi oser en douter ? »

          Mais personne n’en doute cher ami... Il n’y a que Yoani Sanchez et ces maitres qui en doute.
          Aux états unis aussi tout est beau. Pourquoi oser en douter ?

        • Le péripate Le péripate 21 mai 2012 15:42

          Il y a aussi la planète Mars. Personnellement je ne connais pas. Il ne faut pas dire du mal de Cuba et de son régime ? Pourtant ce serait bien étonnant que ce soit parfait. Non ?


        • Robert GIL ROBERT GIL 21 mai 2012 15:47

          A Cuba, le taux d’alphabétisation est de 99,8 % ,la mortalité des moins de cinq ans de 6,6% et l’espérance de vie de 77,7 ans( rapport Amnesty International).Tous les enfants sont scolarisés et soignés gratuitement. Il n’existe aucun milliardaire, la société est basée sur le non profit, et les dirigeants n’ont pas de compte en Suisse ou de villa sur la côte d’azur, et ça aucun pays capitaliste ne peut le supporter ! Qu’un pays pauvre ne livre pas sa population aux appétits du capital est un crime !

          Pour en savoir plus peripate voici :
          http://2ccr.unblog.fr/2010/10/20/viva-cuba/


        • Le péripate Le péripate 21 mai 2012 15:55

          Oui c’est formidable et ça n’a rien à voir bien sûr avec le fait que Cuba était déjà très haut dans ces statistiques avant la révolution cubaine. Vérifiez, gapminder par exemple.

          Mais quand même, tout ne peut pas être parfait, et on a bien le droit de trouver quelques trucs moches, comme les magasins réservés par exemple. Et de ce point de vue la lecture de ce blog est très intéressante. smiley


        • foufouille foufouille 22 mai 2012 10:54

          on a des magasins reserves en france
          les epiceries « solidaires »
          en zunie 46 millions de gens vivent avec des bons alimentaires

          merveilleux


        • asterix asterix 29 mai 2012 12:27

          Mr Maugis,
          Ne sauriez-vous ne fut-ce qu’une fois contredire vos adversaires autrement que par des injures ? Le Peripate, l’enfoiré et tous les autres. Bizarrement, vous m’épargnez. Auriez-vous peur de mon expérience pratique ? Serai-je, contrairement à vous resté le coeur à gauche ?
          J’adore Cuba, le vrai, celui que vous ne connaissez pas.
          Et qui aime bien châtie bien.
          Vous châtiez remarquablement le peuple
          Moi, je châtie la Fidel Company, cette dictature d’apartheid.
          Nous ne devons pas vivre sur la même planète...


        • mortelune mortelune 21 mai 2012 15:31

          Dans les mains de certaines personnes internet devient une arme de destruction massive. Moins polluante que la bombe H mais tout aussi mortelle sur le long terme. A balancer des informations truquées les pseudos blogueurs participent à la manipulation de masse. 

          Ce qui est remarquable c’est la rapidité du nombre croissant de visites de leur site. Celui d’une amie ne dépasse pas 30 visites par jours. ;o))

          • leypanou 21 mai 2012 15:31

            @auteur :

            Merci pour votre article, surtout pour ceux qui ne connaissent pas bien les méthodes de l’empire etats-unien ou pour discréditer ses ennemis réels ou factices ou pour « faire mousser » les ennemis de ses ennemis, quitte à les fabriquer artificiellement (les exemples foisonnent).

            Je conseille aux lecteurs de lire N Chomsky pour ceux qui ne le connaissent pas encore, en particulier « Propaganda and the public mind ». Beaucoup de ses ouvrages sont disponibles en français, même si le mieux est de les lire en anglais.


            • spartacus spartacus 21 mai 2012 16:24

              Pour info cette femme est séquestrée dans son pays, si Amnesty International n’existait pas il y a longtemps qu’elle aurai été exécutée ! 


              Un blog très intéressant ce generationy

              Quand à la propagande de l’auteur c’est a mourir de rire, si ce n’était grave de voir de tels textes. 
              Attaquer la forme pour ne pas parler du fond de ces articles très intéressants de Yoani Sánchez

              Si c’est si idéal a Cuba, pourquoi la population cherche à s’enfuir ?
              Les prisonniers politiques seraient l’imagination des USA ?
              Il n’y aurait jamais eu de déportés des familles opposantes à Cuba ?
              Les prisonniers politiques, et les prisons politiques seraient toutes des inventions ?
              Les prisonniers politiques de Cuba seraient le fruit de l’imagination de Amnesty International ?
              Les procès« de Moscou »(sans preuves) n’existeraient pas ?
              Il n’y aurai aucun prisonnier en grève de la fain actuellement ?
              Il n’existerai pas des lois qui permettent d’interner n’importe qui ?
              Les défenseurs des droits de l’homme ne seraient pas inquiétés et vivraient en liberté ?
              Les journalistes ne seraient jamais arrêtés et pourraient faire ce qu’ils veulent ?

              Arrêtez de prendre les gens pour des cons !

              • vivacuba vivacuba 21 mai 2012 17:00

                Pauvre Spartacus ;

                Ton post est bien triste ,à l’image de tout ceux qui nie l’évidence.Ecoutes nous !, vas passer quelques temps à Cuba, chez les cubains, et tu verras...

                Ton discours n’est qu’une pâle littérature anti- cubaine de base.

                Eléves- toi ! Reléves- toi camarade.

                Cuba et les cubains ont bien moins à rougir que la grande majorités de nos pays capitalistes....


              • Guilhaume 21 mai 2012 17:22

                Les prisonniers politiques dont vous parlez sont peut être coupables de haute trahison... Bref, c’est un crime punit dans tout les pays du monde (http://fr.wikipedia.org/wiki/Haute_trahison). La question manquante serait : qu’elle est la définition d’un opposant/prisonnier politique à Cuba. Un membre d’un parti dissident, ou un type payé par une puissance étrangère pour renverser le pouvoir en place ?

                Peut on interner n’importe qui avec le Patriot Act, est-ce possible d’être interné sans procès en France si on est considéré comme terroriste ? Je suis preneur de réponses sourcés.

                Un point de vue personnel : je n’aimerais pas vivre sur une île subissant un embargo...http://fr.wikipedia.org/wiki/Embargo_des_%C3%89tats-Unis_contre_Cuba


              • asterix asterix 21 mai 2012 17:56

                Je rejoins entièrement l’avis de Spartacus. Si Yaoni Sanchez n’avait pas été si célèbre, cela fait longtemps qu’elle aurait disparu. Les méthodes de la Fidel Company sont démentes de simplicité : on ne peut pas la faire taire sous peine de s’attirer un tollé international, alors on la salit tant que faire se peut et pour ce faire, tous les arguments sont bons, n’est-ce pas ?
                .
                Monsieur l’auteur, votre propagande commence à bien faire. Vous êtes d’une fausseté confondante ( preuve en est, votre article récent sur Chavez où vous vous ( le ? ) plaigniez d’avoir vu ses paroles détournées. Mais vous n’avez même pas relevé que ce dernier a supprimé toute possibilité d’accès aux médias à son opposition.
                Normal : le communisme a ceci d’effrayant qu’il ne tolère aucune autre expression que la sienne. Même Sarko - que dis-je Copé - n’oserait pas en faire le dixième, sous peine de se faire descendre en flammes
                Vous avez droit à la parole, je le concède. Mais alors, arrêtez de critiquer de manière mensongère qui ne pense pas comme vous, ce qui est manifestement le cas de Madame Sanchez ( avec l’aide pas du tout désintéressée de la Louve de Miami, c’est clair aussi ). Bien sûr, votre argumentation réjouit les esprits faibles et autres propagandistes du genre de Gil qui intervient à chaque fois avec les mêmes arguments. Il a tout compris : la répétition donne raison. Du bla-bla, rien que du bla-bla anônné à longueur de colonnes. Le taux d’alphabétisation ( pour quoi lire, sinon les mensonges de la Gramna et les pensées ( ? ) de cette brute de Ché Guevara trahie y compris par son ex-copain Fidel ). L’espérance de vie et la magnifique médecine gratuite. FAUX !!! Il n’y a pas un médicament dans vos super-hôpitaux, et vos bons docteurs ( sauf ceux envoyés à l’étranger ( sans leur famile pour qu’on soit bien sûr qu’ils ne dévient pas d’un pouce ) et ceux réservés à la nomenklatura sont formés en deux ans. Tenez, je me souviens encore d’un pauvre type qui souffrait d’une triple fracture du bras pour s’être fait écraser par une machine agricole dans la province de Camaguey. Il avait été guéri, bien guéri : on lui a simplement hâché le membre au niveau de l’épaule, avant de le renvoyer chez lui sans la moindre indemnité. Ca, ce n’est pas de la propagande mais une réalité que j’ai vue de mes propres yeux. Le membre supurait encore et il était étendu sur une paillasse d’on n’aurait même pas voulu mon chien. Vous pouvez m’accuser de mentir, je m’en fous, j’ai ma conscience pour moi.
                Tout le reste est à l’avenant...
                Votre propagande intolérable ne fait que pousser dans votre sens les esprits faibles, mais votre position ne reflète absolument pas la situation réelle du peuple cubain. Au lieu de vous apesantir sur les défauts - réels ou supposés - de Madame Sanchez, creusez plutôt la situation faite aux opposants, à tous ceux qui sont envoyés en taule pour avoir émis une opinion différente à celle du pouvoir ( forcément idyllique ) en place ?
                SILENCE, GRAND SILENCE : vous critiquez ( c’est votre droit ) mais vous faites totalement abstraction de toute autre position que la vôtre.en manipulant de manière éhontée.
                Moi, j’ai vécu 4 ans à Cuba. Pas avec des gens du Parti, mais avec le peuple, celui qui doit se taire, qui ne peut que se taire. La vérité, c’est que ce peuple est sous le joug, crève de faim, dominé par une dictature effroyable.
                Votre réponse, je la connais déjà : Asterix, vous êtes un suppôt de la propagande américaine, du capitalisme. Cela vous évite d’aller au fond des choses.
                Je vous traiterais de crétin que ce serait encore trop gentil pour vous.
                Vous êtes cent fois pire en véhiculant votre désinformation éhontée.
                Je suis loin d’être pour l’embargo mais savez-vous ( bien sûr que vous le savez ! ) que les Américains que je déteste autant que vous, ont toujours dit qu’ils le lèveraient le lendemain du jour où le Parti - vous le connaissez, celui des corrompus, des voleurs - autorisait des élections libres sur l’île. Répondez à cela, Monsieur le rhétoricien du régime.
                Répondez, por favor !!!
                Vous êtes tellement manipulateur que vous ne communiquez JAMAIS avec aucun intervenant, a fortiori lorsqu’il vous pose les vraies questions.
                Tiens, à propos : pourquoi le peuple cubain ne connaît pas Internet ?
                Parce qu’il fait la file devant les magasins d’état. Des magasins toujours vides parce que la gent communiste et tous ses affidés, ceux que vous défendez, ont tout volé avant et qu’il ne reste plus que la merde pour qui n’est pas du Parti ( 80 pour cent de la population, ne vous en déplaise )...
                Et tout le reste est à l’avenant....
                Alez dans viotre paradis et surtout n’en revenez pas : vous y serez honoré comme tout menteur qui se doit. Vous aurez une belle maison, une Lada grand’luxe et surtout le droit de maltraiter tous les insectes qui ne sont pas de votre bord.
                Vous êtes un danger public, Monsieur !


                • asterix asterix 21 mai 2012 18:18

                  Je sus désolé de n’avoir pu me relire , mais les lignes laotiennes dont je dépends sont très faibles aujourd’hui, ce qui m’a obligé à écrire d’une traite.
                  Le Laos ? Un vrai pays communiste qui n’estime pas indispensable de brimer tout qui ne cire pas les godasses des autorités en place. Une différence fondamentale avec Cuba qui m’a foutu dehors pour avoir osé dénoncer le vol du matériel médical que je devais offrir à la population. Tout n’est pas parfait ici - le pays est trop pauvre pour cela. Mais, preuve en est, j’ai au moins le droit de dire ce que j’y vois et ce que je pense.
                  Et globalement, je n’en pense que du bien, ne vous en déplaise.
                  Dans mon esprit, cela ne fait aucun doute : si mon intervention avait été écrite depuis La Havane, endéans le quart d’heure la Securitad aurait déjà été à ma porte.


                • L'enfoiré L’enfoiré 21 mai 2012 22:44

                  Il n’y a pas tellement de pays que j’ai visité et qui soit sorti de mes envies de retourner.
                  Cuba en fait partie. J’attends un autre régilme.
                  Connaissez vous cette affaire d’un touriste belge ?


                • L'enfoiré L’enfoiré 27 mai 2012 16:53

                  « et bien sûr les enfoirés défendent ces pédophiles »
                  Bien sûr on a des avocats spécialisés pour cela.
                  Vous voulez des noms ?
                   


                • spartacus spartacus 21 mai 2012 21:13

                  Les « cocos des tropiques », vous pouvez indiquer a quels type de prisonniers sont à la prison 5,5 situé à ce kilomètre précis de l’autoroute Pinar Del Rio ?

                  Quel type de torture y fait on encore ?
                  Parlez nous aussi de la prison GII de Santiago de Cuba, de Kilo 7 à Camarguey, ou Boniato ou celle de Guanegey. Citées par Amnesty International pour y avoir des prisonniers politiques. 
                  Des camps de travail Arco Iris de Santiago de Las Végas de Cuba, ou Nueva vida au sud est de l’ile.

                  Parlez nous du nombre d’homosexuels recensés, et expliquez nous pourquoi ils n’ont comme adresses que des prisons et son pourchassés pour déviance.

                  Parlez nous des chantiers « front ouvert » de prisonniers politiques qui ont construit la moitié des écoles. 

                  Mieux ! Parlez nous des comités de quartier, qui ont détruit le lien social familial qui fait que père et mère ont peur de parler et subir une dénonciation.

                  Parlez nous des raisons qui font que 25% de la population vit en exil ?
                  C’est pas bizare selon vous ?
                  Parlez nous du fait que Yoan Sanchez ne peut se déplacer au Brésil pour une simple conférence et est assignée a résidence !

                  • vivacuba vivacuba 22 mai 2012 07:08

                    C’est épuisant de lire toujours les mêmes connerie des anti-cubains qui ne font que répéter ce qu’ils lisent et non ce qu’ils ont vu et vérifier de leur yeux !

                    Je vous le redis : partez à Cuba, vivez et parlez avec les cubains qui, oui , parlent et n’en ont pas peur ...

                    c’est fatgant et chiant car vous n’avez que le recul d’une presse qui porte la parole de tout les pays qui ne supportent pas que ce petit pays contiue à résister au capitalisme mondial.

                     


                  • vivacuba vivacuba 22 mai 2012 07:11

                    Et puis, non ! n’allez pas à Cuba... vous risqueriez de les polluer avec vos idéees nauséabondes et vous trouveriez bien le moyen de raconter que la joie de vivre des cubains est commandée par le gouvernement......


                  • asterix asterix 22 mai 2012 09:45

                    Vivre sur l’île du bonheur insoutenable, c’est exactement ce que j’ai fait, Mr VivaCuba ! Je vais même vous dire qu’en arrivant là-bas, j’étais convaincu que le modèle cubain était parmi les meilleurs au monde et il m’a fallu deux ans pour comprendre. Comprendre que personne n’ose parler tellement il craint son interlocuteur, comprendre le vol systématique de tout par les sbires du régime, comprendre que rien n’est plus dangereux qu’un petit chef qui vous prend en grippe, comprendre que la Seguritad est partout, comprendre ce qu’est la désespérance, le recours aux électrochocs, la faim, le bourrage de crâne, l’horreur avc un grand H
                    Etc... Etc... 
                    Pour confirmer ce qu’écrit Spartacus, j’ai eu l’occasion d’un jour discuter avec le directeur de l’unité de redressement de Pinar del Rio - il était l’époux de la soeur ainée de mon ex, elle-même psychologue de prison. Je l’ai bourré comme cochon et, une fois libéré par l’alcool, tout ce qu’il m’a sorti était purement effroyable. Des prisonniers foutus à poil par dizaines dans la même cellule, la dépersonnalisation organisée. Le comble, c’est lorsque ce monsieur m’a dit, en riant encore bien : beaucoup finissent par se précipiter sur les grillages électrifiés, il n’y a même pas besoin de les exécuter, ils choisissent la mort eux-mêmes. Notre rôle consiste à les dégoûter de la vie, nous sommes très expérimentés en la matière.
                    Puis il s’est remis à boire, sur mon compte bien entendu...
                    Dans votre monde, j’aurais sûrement subi le même sort. Dans le mien, vous avez droit à l’opinion, même mensongère, c’est là que réside toute la différence.
                    Non, nous ne connaissons pas le même Cuba, Monsieur.
                     


                  • vivacuba vivacuba 22 mai 2012 10:10

                    ET BIEN MONSIEUR JE PENSE QUE VOUS TIREZ VOS DIRES DE LECTURE MALSAINE ETQUE VOUS MENTEZ SUR VOTRE SEJOUR ....ou alors nous n’avons pas vécut dans le même pays :

                     

                    ET puis, arrétez de dévaloriser le peuple cubain.........ils ont fait une révolution, ils auraient largement pu en faire une seconde si ce que vous racontez t était véridique.........


                  • L'enfoiré L’enfoiré 22 mai 2012 12:06

                    "ET puis, arrétez de dévaloriser le peuple cubain.........ils ont fait une révolution, ils auraient largement pu en faire une seconde si ce que vous racontez t était véridique"

                    Mais qui vous parle de dévaloriser le peuple cubain ?
                    Vous voulez ce que j’ai écrit sur le sujet ? Le voici. Dégustez sans modération.


                  • L'enfoiré L’enfoiré 22 mai 2012 12:08

                    Et n’oubliez pas de lire les commentaires, dont le dernier qui parle de l’émission Thalassa de vendredi dernier


                  • oncle archibald 22 mai 2012 16:33

                    Et aussi puisqu’on parle de la mer, les parties de pêche à l’espadon avec des bateaux dont on vériifie soigneusement avant la sortie qu’ils n’ont pas assez de carburant pour aller aux USA ...

                    Des fois qu’il y ait des marins assez cons pour préférer aller vivra ailleurs que dans ce petit paradis .. faut à tout prix les protéger d’eux mêmes ..

                  • Laurent Nancy 18 juin 2012 15:06

                    Dites Spartacus vous prenez vos rêves pour des réalités ?

                    Je ne vais réagir que sur un point.

                    Vous affirmez sans complexe , je vous cite : « Parlez nous du nombre d’homosexuels recensés et expliquez nous pourquoi ils n’ont comme adresses que des prisons et sont pourchassés (rien que ça) pour déviance » !

                    Et bien je vais vous en parler .

                    J’ai passé une soirée dans un endroit complètement ouvert et complètement gay à Santa Clara pas dans un bouge au fin fond d’un quartier , pas dans un endroit à touristes mais en plein centre de la ville où les jeunes gays et lesbiennes venaient faire la fêtes, musique endiablées, ambiance extraordinaire ;

                    Je suis allé sur une plage « gay » à la Havane où les Havanais gays se retrouvent sous la protection , oui protection, de policiers pour éviter que les gays soient agressés par des homophobes ;

                    J’y ai rencontré entre autres un couple de garçons vivant ouvertement ensemble depuis 17 ans et tenez vous bien dans leur appartement et pas dans une prison (!) ;

                    Je n’ai jamais vu de campagne NATIONALE contre l’homophobie comme celle que j’ai vu à Cuba !

                    Alors vos allégations mensongères notamment sur ce sujet m’en disent assez pour ne pas relever les autres qui sont du même acabit  !




                    • himmelgien 22 mai 2012 04:10

                       La haine de ces fascistes est si dense qu’elle en dégage une odeur !...


                      • spartacus spartacus 22 mai 2012 10:21

                        PS pour les journalistes de cuba qui ne seraient plus arrêtés

                        Que pensez vous de ce rapport de Amnesty International ?
                        Ça date de quelques semaines :


                        • oncle archibald 22 mai 2012 16:48

                          "Spartacus : Vous n’ avez toujours pas expliqué pourquoi un journaliste serait le seul personnage qui n’aurait pas le droit d’ être arrêté ?

                           

                          Pourquoi devraient ils avoir une immunité contre les chefs d’ inculpation bien réels et reconnus par Amnesty International qui n’a, à ce jour, encore jamais réfuté leurs pertinences et véracités, comme d’ ailleurs aucun journaliste du monde « libre ».

                           

                          Vous n"avez pas bien lu l’article d’AI, on y trouve la réponse :

                           

                          Intitulé Cuba : Routine repression : Political short-term detentions and harassment in Cuba, ce rapport met au jour les nouvelles stratégies des autorités cubaines pour punir les opposants présumés au régime. 

                          Selon la Commission cubaine des droits humains et de la réconciliation nationale, 2 784 cas de violations des droits humains, essentiellement des incarcérations de courte durée de dissidents, ont eu lieu entre les mois de janvier et septembre 2011 – c’est 710 de plus que sur l’ensemble de l’année 2010. 

                          Depuis mars 2011, plus de 65 journalistes indépendants ont été arrêtés, souvent à plusieurs reprises. 

                          « Le régime a changé de stratégie mais la répression est plus forte que jamais à Cuba, a expliqué Gerardo Ducos, spécialiste du pays à Amnesty International. Après la libération massive de prisonniers d’opinion en 2011, nous avons vu les pouvoirs publics affûter leur stratégie, laquelle vise désormais à faire taire la dissidence en harcelant les militants et les journalistes au moyen d’incarcérations de courte durée et d’actes publics de répudiation. »

                          Cuba ne tolère aucune critique à l’égard de sa politique en dehors des mécanismes officiels mis en place sous le contrôle du gouvernement. Les opposants au régime sont poursuivis pour « troubles à l’ordre public », « outrage », « manque de respect », « dangerosité » et « agression ». Aucune organisation politique ou de défense des droits humains ne peut y obtenir de statut légal. 

                           

                          Fort heureusement les délits tels que outrage ou manque de respect n’existent pas en France … Vous ne pourriez pas écrire ce que vous écrivez si librement et sans risquer quoi que ce soit ….


                        • oncle archibald 22 mai 2012 19:00

                          Moi je ne parle ni des USA ni du  HONDURAS, du MEXIQUE, de la COLOMBIE ou du GUATEMALA je vous parle de l’existence du « délit d’opinion » à CUBA qu’il est impossible de nier ...

                          Comme tous les communistes vous niez l’évidence, c’est le seul moyen de défense des dictatures et de ceux qui les soutiennent ... La « dictature du peuple » qui reste en usage dans quelques rares pays actuellement, CUBA, COREE DU NORD, etc ... ne vaut pas mieux que les autres dictatures .. 

                        • Marcraf 22 mai 2012 11:25

                          Bonjour M.Lamrani
                          Tout d’abord merci pour votre article que j’ai trouvé fort intéressant.
                          Dommage qu’une fois de plus les commentateurs ne puissent pas sortir de l’éternel : Cuba, Paradis ou Enfer ?


                          • Marcraf 22 mai 2012 19:44

                            Bonjour M.Maugis

                            Pour être poli je devrais commencer par vous remercier de me répondre... Mais comment le faire après avoir été traité de menteur, de futile puis assimilé à la pédophilie,...

                            Mais passons car ce genre d’interpellation semble être la marque de certains Agoravoxiens.
                            Sur Cuba, comment vous dire... J’aime ce pays et les Cubains, j’ai aussi aimé sa révolution et quelques une de ses figures (J’ai comme ami un Ex de la révolution)
                            Mais pour y avoir vécu quelques années je puis vous garantir que tout n’ y est pas et loin sans faut comme le prétendent les défenseurs acharné du « Fidelisme »

                            Prenons un exemple parmi d’autres, l’éducation ce qui à été fait est merveilleux (alphabétisation de toute la population, niveau d’études secondaire au moins identique à celui d’un pays riche, etc...) Mais aujourd’hui qu’elle est la réalité : de plus en plus d’enfants sortent de l’école vers 14-15 ans avec un minimum de savoir.
                            Des classes de 20, soit mais quand la classe est faite par un auxiliaire de 18 ans à peine Bachelier, que croyez vous qu’il pourra délivrer comme enseignement à des ados

                            Le Castrisme est un mythe, un idéal pour certains donc intouchable.
                            C’est bien dommage car à force d’aveuglement le Bébé finira par être jeté comme l’eau du bain.
                            Comme disent les Cubains : « La esperanza era verde, se lo comio el chibo » (l’ésperance était verte et la vache l’a mangée)
                            Cordialement.


                          • L'enfoiré L’enfoiré 23 mai 2012 18:18

                            @Caporal, artificier de service,

                            "Il est tout à fait remarquable que ces crapules, et l’ enfoiré en est une belle, sont absolument incapable pour dire quoi que ce soit d’ offensif contre ces criminels que sont les USA et la France en particulier.« 

                            Figurez-vous que la »crapule" sortira demain un article qui devrait vous plaire justement sur ce sujet.
                            Vous verrez, l’objectivité, ce n’est pas d’applaudir comme un caporal à deux lattes derrière un chef qui gueule pendant des heures.
                            Mais ce ne sera pas sur cette antenne. J’écris dans l’intimité et pas avec des majuscules pour gueuler comme un putois.
                            A bon entendeur,
                             smiley


                          • tf1Goupie 27 mai 2012 00:28

                            Parlez-nous de la liberté de l’accès à Internet à Cuba.

                            Cuba c’est le contraire d’Internet : démocratique, ouvert, non censuré.


                          • L'enfoiré L’enfoiré 27 mai 2012 16:47

                            C’est le contraire qui m’aurait étonné.
                            Vous parlez en espagnol, moi en français.
                            Pourquoi en serait-il autrement.
                            D’ailleurs tout ce qui n’est pas vous, reste incompréhensible.
                            Et vous pour les autres.
                            Vous avez dit, bizarre, comme c’est étrange... smiley
                            Maintenant, si vous faites un effort venez voir sur mon blog et vous tenterez une approche différente.


                          • L'enfoiré L’enfoiré 27 mai 2012 16:50

                            Mais, au fait, qui est l’auteur de ce billet ?
                            Ah oui,Auteur de l’article Salim Lamrani.
                            Il n’est pas venu défendre son billet à sa juste mesure.


                            • L'enfoiré L’enfoiré 28 mai 2012 08:24
                              Apparemment, le mot « enfoiré » vous chatouille. Je reviens, donc.
                              « Défendre un article » ne veut pas dire qu’il faut remettre à leur place les interlocuteurs comme un médiateur pourrait le faire. Son article n’avait aucune critique de forme et de fond, mais on n’envoie pas des idées par contumace. Un article est une entrée en matière sinon on écrit un livre sans entrer dans un forum. Capito ? Je demande parce qu’apparemment, vous ne comprenez pas vite.
                              « Votre Blog ? êtes vous vraiment sérieux ? »
                              Sérieux, bien sûr. Toujours avec un sourire en coin, évidemment, ce que vous ne savez pas faire, comme j’ai pu le constater.

                            • lerenard lerenard 27 mai 2012 16:57

                              voulez vous un lien pour comprendre que tout est manipulé tout comme la crise syrienne tout ça sort du même tonneau j’oserais dire la lie du même tonneau


                              • lerenard lerenard 27 mai 2012 16:59

                                bon les lien sont éliminé d’office ici ???
                                )))http://www.voltairenet.org/L-opposition-syrienne-prend-ses(((((


                                • lerenard lerenard 27 mai 2012 17:15

                                  il est donc impossible de donner un lien le coupable est toujours le même de toute façon pas la peine de faire semblant de chercher à comprendre le coupable s’appelle CIA m16 et service secret français toujours allié pour les monstruosités
                                  j’aimerai n’être qu’un hobbit lol


                                  • ELCHETORIX 27 mai 2012 23:50

                                    bonsoir l’auteur et bon article !
                                    pour moi une seule phrase : CUBA si , el fascismo NO !
                                    Hasta la victoria , siempre !
                                    Salut MAUGIS , pas la peine de convaincre ces BOURGEOIS , car ils sont incapables de concevoir un monde où l’humain prime sur le profit .
                                    RA.


                                    • L'enfoiré L’enfoiré 28 mai 2012 08:43

                                      « Certain, comme l’enfoiré, se croit intéressante, et critique Cuba pour la claque. »
                                      Encore une fois, à côté de la plaque.
                                      Tout n’est pas blanc ou noir dans le monde.
                                      Il faut toujours modérer et peser ce qui est à peser.
                                      Décidément, vous ne pigez rien.
                                      Tout le monde est différent. Mais tout le monde espère que demain sera meilleur qu’aujourd’hui.
                                      C’est pour cela qu’il faut être courageux de critiquer même ses propres idées.
                                      L’article que j’ai écrit jeudi « Le rêve américain vit-il encore ? » n’en est qu’un preuve.
                                      Le suivant était un entracte demandé aux opposants.
                                      Parce que s’il faut garder la tension il faut aussi donner le temps au temps.
                                      Pigé ou je répépépète depuis le début ?


                                    • L'enfoiré L’enfoiré 28 mai 2012 08:45

                                      Contrairement à vous, je suis passé sur votre blog.
                                      Salutjes en de kost... comme on dit chez nous.


                                    • L'enfoiré L’enfoiré 28 mai 2012 15:47

                                      Bien puisque vous parlez d’éthique, un mot à la mode je l’avoue, mais qui a un sens complètement différent en fonction de tellement de paramètres.
                                      Mon « About » est assez explicite, mais il est vrai que pour être complet il faudrait bien plus qu’un à propos même détaillé.
                                      Je ne vais pas parler des autres mais de moi.
                                      Je sais que cela ne vous intéresse pas mais c’est ce qui me pousse à le faire.
                                      1. Solitaire, sans aucun leader, ni Dieu, ni parti, ni représentant sur Terre qui d’autorité se définissent comme tel.
                                      2. Qui sait discuter et défendre ses positions jusqu’au moment où preuve à l’appui, il se doit de changer sa manière de voir.
                                      3. Modérateur, et cela vous auriez pu le découvrir dans mon dernier article.
                                      Quand on met des oppositions en compétition, il ne faut pas un arbitre, mais un mur de séparation. Il faut savoir être hypocrite avec du doigté parce que la vie nous l’impose de fait.
                                      4. L’exemple de ce Belge m’a fait sourire. Pas parce que cela pourrait être un pédophile ou non. Comme vous le savez très bien, c’est le dollar et les entraineuses qui se pavanent sur la place de la cathédrale. Elles sont là pour la photo et pour un après éventuel. Si vous voulez des photos, j’ai de quoi vous satisfaire.
                                      5. Où il y a-t-il des dissidents ? En France, en Belgique, en Allemagne ou alors... en Chine, en Russie, à Cuba. Non, dans ces pays, il y a le multipartisme. Et chaque parti défend chèrement sa peau d’élection en élection.
                                      Tombe-t-on immédiatement sur ce problème dans d’autres pays, dès qu’un article sort.
                                      Je peux vous dire, que l’on a chez nous des émissions télés et radio qui attaquent de front mais avec l’humour en bandoulière, tous les plus haut de la hiérarchie. Télés nationales bien entendu, pas télé pirate.
                                      En avez-vous aussi à la radio ou à la télé d’Etat ?
                                      C’est pour quand les prochaines élections cubaines ?


                                    • L'enfoiré L’enfoiré 28 mai 2012 15:49

                                      « la cathédrale »
                                      Je parlais de celle de La Havane


                                    • L'enfoiré L’enfoiré 28 mai 2012 16:04

                                      Autre chose : l’embargo, je ne suis pas d’accord.
                                      Mais vous savez très bien où en est la cause.
                                      Très cochonne, celle-là.
                                      Vous savez aussi, qu’il est très souvent outrepassé, mais en coulisse et que vous vous soutenez avec d’autres pays comme le Vénézuela.
                                      Pourquoi y a-t-il un ghetto de touriste à Varadero ? Un aéroport n’y existait pas quand j’y suis allé.
                                      Pourquoi, dans les programmes touristiques, vous leur montrer des cimetières qui rappellent le passé révolu et pas comment vivent les gens ?
                                      Pourquoi la soeur de Castro s’est réfugié ailleurs, parce que l’autoritarisme de son frère ne lui plaisait plus. Il faut lire son livre aussi.
                                      Vous savez tous ces mots qui se terminent par le suffixe « -isme » me donne toujours du soucis.
                                      Communisme, comme solitaire, moi qui ne prend jamais un transport en commun mais un vélo ou qui courre à pied et prend la voiture ou l’avion quand il y a urgence ou distance.
                                      Socialisme, oui, ça oui, j’aime le social, je ne suis pas un ermite.
                                      Capitalisme, le mot de tous les dangers pour celui qui ne voit que l’argent pour l’argent et pas un potentiel pour réaliser.
                                      Tout ces points sont à éclaircir et pas revenir sur des points ultra-connus.


                                    • L'enfoiré L’enfoiré 29 mai 2012 09:10

                                      @Michel Maugis,

                                       D’abord, merci d’avoir pris le temps de me répondre.
                                       Je vais tenter la même chose honnêtement que je n’aurais déjà fait.
                                      1. Tour d’ivoire, Carrière remplie. Ok
                                      2. Pourquoi ai-je parlé de moi ? Simple, pour vous dire que je n’ai aucune attache avec quiconque que vous mettez dans le même sac. Asterix a même pendant un temps reçu ma visite lors de ses articles qui fut loin d’être chaleureuses.
                                      3. Quand vous parlez de Usrael, je suppose que vous parlez de USA et Israël. De USA, j’ai parlé ; D’Israël, j’en ai parlé dans un article de manière très explicite et peu élogieuse.
                                      4. Sommité, là, vous me faites rire. Est-ce que vous vous considérez comme telle ?
                                      J’ai été voir le blog que vous référencez en lien avec votre A propos, ce n’est même pas le vôtre. Il est fermé à tous commentaires.
                                      5. Je ne prends parti de PERSONNE (voilà que je gueule comme vous).
                                      Je parle en tant que touriste, qui peut avoir son opinion. Point.
                                      J’ai peu voir qu’Asterix avait séjourner à Cuba plus longtemps. C’est tout. Je ne le défends pas. Je ne suis pas contre Cuba ni contre sa population, j’ai eu d’excellent contacts., seulement un peu gêné de ne pouvoir répondre à mes questions.
                                      6. Merci d’avoir lu mon article. Qui si vous lisez sur les lignes et entre elles, ainsi que les commentaires qui ont suivis, ne sont pas des plus tendre. Mais je reste objectif à charge et à décharge.
                                      7. Bien sûr que chacun à une idéologie dominante. Elle est créé par l’enfance, l’éducation et l’expérience d’une vie. Je n’ai rien contre la vôtre.
                                      Tout embargo est néfaste, criminel puisqu’il prive des moyens d’extension, de choix de pouvoir aller et venir les citoyens où bon leur semble. Quand je parlais de « cochonne », c’était de l’humour. avec La Baie des Cochons, et la perte de prestige des Américains ne vous dit rien ? Je ne peux être plus clair.
                                      Oui, il faut être hypocrite quand vous êtes entre le marteau et l’enclume comme je l’ai été.
                                      8. Pourquoi j’ai mis le lien de ce Belge. Simple parce que je l’ai sorti de quotidiens qui en parlaient et qui disaient qu’il n’a pas été soutenu par les autorités belges.
                                      La pédophilie, c’est un sujet dont on connait un bout avec l’affaire Dutroux et de celles qui se passaient sous le couvert de l’Eglise. Ne nous égarons pas.
                                      9. Que réclament les gens qui sont dissidents ? Simple. Il suffit de les lire, de voir où est leur manque et leur troubles.
                                      J’ai lu le bouquin de la sœur de Castro et le livre de Castro, une brique, qui ne parle que de l’époque des débuts jusqu’à la révolution. J’attends la suite dans un autre bouquin.
                                      10. Le multipartisme, pourquoi parce que c’est démocratique justement d’exprimer sa vision et ne pas subir une autre sans réponse.
                                      Un pays démocratique se doit d’être critique positivement et en négativement. La différence, peut-être ça.
                                      J’ai « adoré » votre vision, pain, paix et santé, besoins essentiels et surtout en annexe « fermez là si vous n’avez pas les mêmes idées que ceux de l’idéologie générale ».
                                      11. Pourquoi suis-je revenu sur ce sujet. C’est parce que je m’y intéresse et que l’émission Thalassa remettait le couvert et confirmait qu’il n’y avait pas beaucoup d’évolution.
                                      Mais c’est évidemment, une émission capitaliste, évidemment.
                                      Ce qui serait intéressant c’est d’avoir l’avis des Cubains qui vivent aux Etats-Unis
                                      12. Le reste ce sont des insultes gratuites que je ne relèverai même pas car elles roules sur la bosse de mon indifférence.
                                      Entiende Usted ?
                                      Hasta luego


                                    • L'enfoiré L’enfoiré 29 mai 2012 09:28

                                      Je me suis moinssé puisqu’il y avait des fautes d’orthographe. smiley


                                    • L'enfoiré L’enfoiré 29 mai 2012 09:27

                                      @Michel Maugis,

                                       Sorry pour les fautes d’orthographe que je corrige ici après.

                                       D’abord, merci d’avoir pris le temps de me répondre.
                                       Je vais tenter la même chose honnêtement que je n’aurais déjà fait.
                                      1. Tour d’ivoire, Carrière remplie. Ok
                                      2. Pourquoi ai-je parlé de moi ? Simple, pour vous dire que je n’ai aucune attache avec quiconque que vous mettez dans le même sac. Asterix a même pendant un temps reçu ma visite lors de ses articles qui fut loin d’être chaleureuse.
                                      3. Quand vous parlez de Usrael, je suppose que vous parlez de USA et Israël. De USA, j’ai parlé ; D’Israël, j’en ai parlé dans un article de manière très explicite et peu élogieuse.
                                      4. « Sommité », là, vous me faites rire. Est-ce que vous vous considérez comme telle ?
                                      J’ai été voir le blog que vous référencez en lien avec votre A propos, ce n’est même pas le vôtre. Il est fermé à tous commentaires.
                                      5. Je ne prends parti de PERSONNE (voilà que je gueule comme vous avec des majuscules).
                                      Je parle en tant que touriste, qui peut avoir son opinion. Point.
                                      J’ai peu voir qu’Asterix avait séjourné à Cuba plus longtemps. C’est tout. Je ne le défends pas. Je ne suis pas contre Cuba ni contre sa population, j’ai eu d’excellents contacts., seulement un peu gênés de ne pouvoir répondre à toutes mes questions.
                                      6. Merci d’avoir lu mon article. Qui si vous lisez sur les lignes et entre elles, ainsi que les commentaires qui ont suivis, ne sont pas des plus tendre. Mais je reste objectif à charge et à décharge.
                                      7. Bien sûr que chacun à une idéologie dominante. Elle est créé par l’enfance, l’éducation et l’expérience d’une vie. Je n’ai rien contre la vôtre.
                                      Tout embargo est néfaste, criminel puisqu’il prive des moyens d’extension, de choix de pouvoir aller et venir les citoyens où bon leur semble. Quand je parlais de « cochonne », c’était de l’humour. avec en arrière plan La Baie des Cochons, et la perte de prestige des Américains. Je ne peux être plus clair.
                                      Oui, il faut être hypocrite quand vous êtes entre le marteau et l’enclume comme je l’ai été.
                                      8. Pourquoi j’ai mis le lien de ce Belge. Simple parce que je l’ai sorti de quotidiens qui en parlaient et qui disaient qu’il n’a pas été soutenu par les autorités belges.
                                      La pédophilie, c’est un sujet dont on connait un bout avec l’affaire Dutroux et de celles qui se passaient sous le couvert de l’Eglise. Ne nous égarons pas sur ce sujet.
                                      9. Que réclament les gens qui sont dissidents ? Simple. Il suffit de les lire, de voir où est leurs manques et leur troubles.
                                      J’ai lu le bouquin de la sœur de Castro et le livre de Castro, une brique, qui ne parle que de l’époque des débuts jusqu’à la révolution. J’attends la suite dans un autre bouquin « après révolution ».
                                      10. Le multipartisme, pourquoi parce que c’est démocratique justement d’exprimer sa vision et ne pas subir une autre sans réponse.
                                      Un pays démocratique se doit d’être critique positivement et en négativement. La différence, peut-être ça.
                                      J’ai « adoré » votre vision, pain, paix et santé, besoins essentiels et surtout en annexe "fermez là si vous n’avez pas les mêmes idées que ceux de l’idéologie générale".
                                      11. Pourquoi suis-je revenu sur ce sujet. C’est parce que je m’y intéresse et que l’émission Thalassa remettait le couvert et confirmait qu’il n’y avait pas beaucoup d’évolution.
                                      Mais c’est évidemment, une émission capitaliste, évidemment.
                                      Ce qui serait intéressant c’est d’avoir l’avis des Cubains qui vivent aux Etats-Unis
                                      12. Le reste ce sont des insultes gratuites que je ne relèverai même pas car elles roulent sur la bosse de mon indifférence.
                                      Entiende Usted ?
                                      Hasta luego


                                      • L'enfoiré L’enfoiré 29 mai 2012 15:10

                                        No more comments. I’m not an american. If you want an answer to those questions look at your sides,.
                                        Good bye

                                        Non estan otros commentatrios. No estoy un Americano.
                                        Passado la mano.
                                        no es un diálogo pero dos monólogos con insultos de un custado
                                        Esta mejor claro
                                        Hasta luego


                                      • L'enfoiré L’enfoiré 29 mai 2012 18:29

                                        (1) and (2) and ...


                                      • L'enfoiré L’enfoiré 29 mai 2012 18:33

                                        (3) and (4) and ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès