Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Référendum écossais, truqué ?

Référendum écossais, truqué ?

Comme aurait prétenduement dit Staline : “Ce qui est important n’est pas qui vote, mais qui compte les votes”.

Faisons un peu d’histoire avant de plonger au coeur du sujet.

L’écosse a rejoint l’Angleterre en 1707 à travers un vote de ses représentants. Quelques mois auparavant, le plan Darien, qui consistait à créer une colonie dans l’actuel Panama par le royaume d’écosse, s’était révélé un désastre financier pour les actionnaires. Entre 25% et 50% de l’argent circulant fut investit dans cette compagnie. Nombreux furent les députés qui avaient des parts dans la société, et le royaume anglais, promettait aux malheureux investisseurs de récupérer une partie significative de leurs billes s’ils joignaient l’union, ils ont donc voté pour l’union et le parlement écossais fut dissous. Daniel Defoe, un espion anglais (et aussi l’auteur de “Robinson Crusoé”) engagé par Robert Foley, disait que pour 1 écossais qui était pour l’union, 99 étaient contre. Le célèbre poète Robert Burns disait d’ailleurs à ce sujet : “Nous sommes achetés et vendus pour de l’or anglais.” C’était donc la première fois que l’élite écossaise trahit son peuple.

 

Au cours du 20ème siècle, les écossais ont demandés peu à peu plus d’indépendance - le premier référendum eu lieu en 1979 pour doter l’Ecosse d’un parlement. Il fallait que 40% de l’électorat vote oui pour que la mesure prenne effet. Avec 64% de taux de participation, et une victoire du oui à 51,6%, seulement 32,9% de l’électorat se prononça en faveur du parlement national écossais. A noter qu’il y a eu des cas de fraudes dans cette élection, on a fait voté les morts.

Bien qu’ayant été défaits, cela n’étouffa pas les ardeurs des écossais de devenir plus indépendants de leur grand-frère anglais. Suite à la pression populaire, un deuxième referendum fut organisé sur la création d’un parlement écossais avec des pouvoirs limités (parmi eux : environnement, santé, éducation…). Cette fois-ci, une large majorité (74%) des écossais répondirent oui.

Le temps passa, et comme toute nation qui recouvre un peu de son indépendance, il est difficile de ne pas faire le dernier pas. C’est en 2014 qu’un référendum permettait de redonner les pleins pouvoirs aux écossais. D’un côté, vous aviez les indépendantistes avec leur campagne “Yes scotland” et de l’autre, les pro-union avec la campagne “Better Together”. Après de féroces mois de campagnes des deux côtés, les votes sont tombés : 55.3% pour le non, soit plus de 10 points d’écart alors que les 10 derniers sondages sur la semaine du vote donnaient entre 1 et 5 points d’écart (un sondage donnait 7 points d'écart, cependant, il était financé par le camp du non, soulignant un conflit d'intérêt évident).

 

Mais… les écossais, qui d’ordinaire indépendantistes et qui ont toujours voté "oui", ont-ils vraiment voté "non" ? A ceux qui doutent, voici un petit manuel qui explique comment truquer les élections de 25 manières différentes.

 

Le fait que les résultats aient été communiqués à 6h du matin le lendemain alors que les bureaux de votes fermaient a 22H le jour d’avant peut faire froncer les sourcils de plus d’une personne. A cela s’ajoute l’absence d’exit polls (sondages à la sortie des urnes), pourtant classiques en terre Anglo-Saxonne.

Rappelons-nous de la sortie de Margo MacDonald en 2013, ancienne présidente du SNP (Scottish National Party - plus grand partie écossais actuel) qui a écrit aux services de sécurité anglais pour avoir leur garantie sur la non-intervention des espions du MI5 sur le référendum écossais. Le MI5 a pour objectif de garantir la sécurité national du royaume-uni, il est naturel de penser qu’ils pourraient intervenir - cette analyse est d’ailleurs confirmée par Jim Sillars, ancien député nationaliste, qui clame qu’il serait “naïf” de croire que le MI5 n’est pas impliqué. Wayne Madsen, un analyste, avait d’ailleurs prédit la préparation d’un acte terroriste pour faire pencher vers le “non” - nous avons eu en effet la pseudo décapitation de l’écossais David Haines quelques jours avant les élections.

La population écossaise estime pour ¼ d’entre elle que le MI5 interviendra pour faire échouer les velléités d’indépendance.

Les organisateurs du vote ont déjà indiqué qu’il y avait au moins 10 cas de personnification, où les votants qui allaient déposer leur vote s’étaient vu refuser au motif qu’ils avaient déjà... voté... plus tôt dans la journée. Comment est-ce possible ? Au Royaume-Uni, on vote sans… pièce d’identité. Il suffit de dire son nom et son adresse et hop, le tour est joué. Oui.

Et nous ne sommes pas au bout de nos surprises : des cartes de vote ont été envoyées (le vote postal est une option en Ecosse) à des bambins de… 3 à 11 ans.

On pensait avoir tout vu jusqu’au moment où des piles de vote pour le oui étaient classés dans la section du… non après dépouillement.

Et cela ne s’arrête pas là : des dépouilleurs sont pris la main dans le sac en vidéo en train de classer des votes pour le “oui” dans leur pile pour le “non”. D’autres cochent carrèment les bulletins de vote.

Dundee, une ville pro-indépendance depuis le départ a vu une alarme a incendie se déclencher à deux reprises lors du dépouillement. Lors des résultats finaux, le “non” l’emporta haut la main.

Il y a eu pas loin d’1 million de votes par voie postale. Nous savons au moins depuis 2004, qu’il est extrêmement facile de truquer les votes par voie postale, comme l’ont fait avec succès des politiciens de Birmingham. Un juge à mis en avant 14 moyens de frauder via le vote postal et estime qu’il est impossible d’avoir une élection non truquée avec ce système.

Vient s’ajouter à toutes ces charges incriminantes le poids des réseaux sociaux. Des analyses statistiques de twitter et facebook montrent que le oui l’emporte largement, jusqu’à 2 pour 1 dans certains cas.

Des observateurs internationaux ont clairement indiqués que les élections étaient truquées.

Avec tant de malversations, il est clair et net que les élections ne se sont pas dérouléées en bonne et due forme. De nombreux écossais partagent cet avis, deux pétitions en ligne de 90,000 signatures et 60,000 signatures au moment oú est écrit cet article, demandent un nouveau vote.

 

Il semble important de comprendre pourquoi la couronne anglaise ne veut pas d’une écosse libre. La réponse se trouve très probablement dans les fonds de la mer du nord. Un ancien chancelier anglais a avoué avoir minimiser les revenus écossais de gaz et pétrole en mer du nord dans les années 1970 pour lutter contre l’indépendance de l’écosse. Il est même allé jusqu’à dire que l’écosse se porterait tout à fait bien une fois indépendante avec ses revenus issus de la mer du nord (90% des réserves estimées appartiennent a l’écosse).

Le Royaume-uni produit 63% du pétrole dont il a besoin et 51% du gaz qu’il consomme à travers les resources écossaises. Ce ne serait pas la première fois dans l'histoire que le thème des resources revient et explique de nombreuses guerres et malversations. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 24 septembre 2014 10:30

    « la démocratie c’est quand une fois que tout le monde a triché et que l’on est a égalité on se réunit autour de la table pour décider qui a gagné »

    petite phrase de alain juppé ......

    merci pour l’article
    les élections sont truquées ....toutes les élections ......toutes !


    • jaiunequestion jaiunequestion 24 septembre 2014 11:08

      C’est bien possible au vu de la myriade de possibilités de trucage. Grâce aux protocoles de décentralisations digitaux type Bitcoin, il sera quasi-impossible de « bourrer » les urnes.


    • gogoRat gogoRat 24 septembre 2014 11:51

       @jalunequestion
      ça m’intéresse :
      pourriez-vous préciser ce que recouvre le terme de « protocoles de décentralisations digitaux type Bitcoin » ? 
       

      ( application visée = cahiers de doléances KDO
       

      auriez-vous un avis sur cette piste : http://okidor.free.fr/reflects/file/Kdo_principe2collecte.pdf  ?
       ... et sur d’éventuelles pertinences/possibilités de réviser ça en exploitant ces protocoles de décentralisations ? )


    • jaiunequestion jaiunequestion 24 septembre 2014 12:39

      En fait, Bitcoin est aujourd’hui vu simplement comme une monnaie digitale par certains. C’est pourtant bien plus grâce à son registre de données décentralisé accessibles à tous. En simplifiant, vous pouvez digitalisez des données matérielles (maisons, vote, actions, messages etc...) et les transférez d’un utilisateur à un autre sans frais et quasi-instantanément. La transaction est visible aux yeux de tous à travers le registre public, ce qui permets de valider son authenticité.


      Le principe de cahier de doléances pourrait tout à fait rentrer dans ce cadre. Cependant, la technologie actuelle ne permets pas de le faire, il faudra attendre que des développeurs travaillent dessus.

      Pensez à internet et tout ce qui en a découlé : au départ, on ne voyait pas la banque en ligne ou l’achat de biens et services, mais simplement un portail d’échange de l’information. L’e-mail est à internet ce que la monnaie est à Bitcoin.

    • gogoRat gogoRat 24 septembre 2014 15:05

       Je serais curieux de découvrir une démonstration rigoureuse de ce que vous affirmez :
       

       * « la technologie actuelle ne permets pas de le faire »
      >>>
       Je suis au contraire persuadé qu’en travaillant collectivement la piste de réflexion que je vous ai signalée plus haut, il serait tout à fait possible d’arriver à quelque chose d’assez crédible ... ( en se limitant le plus possibles, au moins pour commencer, aux outillages informatiques les moins pointus ou les plus « légers » ... ) 
       

      * « il faudra attendre que des développeurs travaillent dessus. »
      >>>
       là non plus : pas d’accord !
       Si on attend que d’autres le fassent
       - d’une part ça ne se fera pas 
       ( et puis qui sont "les développeurs ? Des pigeons ? payés comment et par qui ?
       et puis j’ai pourtant essayé de montrer que l’enjeu de la réalisation collective dépasse largement le besoin de contributions des seuls développeurs ... )
       - ... et d’autre part, dans ce cas de délégation des efforts, s’il se fait quand quand-même un truc, ce ne pourra pas être démocratique : ce sera un truc d’experts, la même tambouille qu’avant récupérée sous le couvert d’une prétendue neutralité technique ... dont on devra se défier au plus tôt ...
       


    • jaiunequestion jaiunequestion 24 septembre 2014 16:11

      Je parlais du Bitcoin, mais vous avez d’autres monnaies type NXT qui proposent déjà d’extraordinaires outils décentralisés type bourse ou un « ebay » décentralisé :


      Le système de vote est par exemple en cours de développement. Les développeurs sont soit bénévoles, soit payés par les comités NXT, soit vendent leurs actifs sur la bourse NXT.

    • gogoRat gogoRat 24 septembre 2014 18:39

      * Le système de vote est par exemple en cours de développement.
      >>
       - Quel système de vote ?
       - quel genre de développement ? ( sur quel consensus ? de qui ? se baser pour considérer qu’un développement logiciel suive lui-même des principes conformes à une volonté générale . ?
       Qui a établi l’analyse du besoin de ce développement ? puis le cahier des charges ? ...
       - Le développement d’un système de vote peut-il n’impliquer que des développeurs ?

      * Les développeurs sont soit bénévoles, soit payés par les comités NXT, soit vendent leurs actifs sur la bourse NXT.
      >>
      - quelle est ? devrait être la motivation des citoyens qui se mettent en action pour inventer un nouveau système de vote ? ( déléguer la technique supposée ’autistique’ à des geek - puisque c’est leur truc ? - gagner sa croûte en répondant à un appel d’offre ? établi par qui ? ...)

      >>> A l’heure où, en France comme ailleurs, la mode est de vouloir intégrer au plus tôt, à l’école publique, la nécessité d’une connaissance de base en ’programmation’ informatique , il serait temps d’envisager ça d’abord sous un angle culturel élargi


    • jaiunequestion jaiunequestion 24 septembre 2014 19:28

      Cela devrait répondre à certaines de vos questions :


      Les systèmes de vote qui émergeront dans le futur seront divers et variés, comme vous avez différents rédacteurs à agoravox ou différentes voitures disponibles à l’achat. C’est un sytème de marché parmi lesquels les systèmes les plus performants seront les plus utilisés.

    • gogoRat gogoRat 24 septembre 2014 21:25

       J’ai vraiment du mal à considérer qu’une mesure de la volonté générale des citoyens ( consultation électorale ou cahier de doléance) puisse être vue comme une vulgaire marchandise dans un système de marché


    • gogoRat gogoRat 25 septembre 2014 11:22

      Le titre de cet article est : « Référendum écossais, truqué ? » 

       


       Imaginerait-on le prochain référendum écossais réalisé par un système de vote choisi « comme une voiture à l’achat »  ? (Par qui ?) - pour être le plus « performant » (? ?) et le plus utilisé ( dans quelles congrégations ou quels partis ? ; par quelles catégories de ’citoyens’ ? ) 

       

       Comme on fait (ou laisse faire) son lit (sa technique de légitimation), on se couche !


    • coinfinger 25 septembre 2014 19:53

      Attention là . Certes techniquement ce serait possible . Toutefois on ne peut simplement transposer
      ce qui se passe avec les cryptommonnaies avec un processus qui serait légalisé et officialisé .
      Tout n’est pas transparent loin de là pour les cryptommonnaies , mais au bout du compte le meilleur triomphe du fait que beaucoup de ceux qui y jouent sont des initiés et que rien ne les contraints .
      Si cela devait devenir officiel avec force de loi , etc ...on assisterai à toute autre chose . Selon moi les dés seraient pipés d’emblée , mais l’aggravant serait qu’ayant affaire à des protocoles trop compliqués pour eux les gens n’auraient plus aucun recours .
      Mieux vaut du simple et du tangible , mettre un mauvais paquet de bulletins dans le bon çà se voit c’est à la portée de tout le monde . Trois alertes à incendies , méme pour le plus bouché y a suspicion ...etc ...


    • Whackangel Whackangel 24 septembre 2014 11:06

      Comme dirait l’autre y’a un arrière-gout de pisse, c’est vraiment bizarre !


      • Lucide bdpif@laposte.net 24 septembre 2014 12:46

        Vous dites « Les elections étaient truquées » selon « des observateurs internationaux ».


        On lit le lien, et on y voit que les observateurs sont RUSSES ????

        C’est donc peu crédible.

        • gaijin gaijin 24 septembre 2014 12:55

          les russes sont pourtant experts en la matière non ?

          quand des observateurs otaniens disent que les élections russes ( ou autre ) sont truquées vous les croyez ?

          ah oui bien sur parce que nous les otaniens sommes le bien et eux le mal c’est ça ?
          décollez vous la pulpe du fond : personne n’est le bien !
          ( défois on choisit celui qui est temporairement moins pire ce n’est pas pareil ......)


        • tf1Groupie 24 septembre 2014 14:18

          Ben les Russes qui donnent des leçons de démocratie et de transparence c’est assez loufoque non ?
          Je parle de la vraie vie, pas de l’esprit critique Agoravoxien ...


        • Lucide bdpif@laposte.net 24 septembre 2014 15:09

          ( défois on choisit celui qui est temporairement moins pire ce n’est pas pareil ......)


          Vous avez raison, par exemple entre un modele economique chinois, ou alors américain, les gens ont tendance à soutenir les USA. On sera d’accord pour dire que ce n’est pas une solution.

          Seulement voilà, l’éveil de s peuples est pollué par les entreprises de propagande :

          La russie contre l’OTAN,
          L’Otan contre la Russie.

          Et le libre arbitre dans tout cà, poubelle ! Entre la peste et la cholera, aucunes voie de sortie, on en meurt des deux.

        • Daniel Roux Daniel Roux 24 septembre 2014 12:53

          En France, la dernière fois qu’un référendum sur une question importante a été organisé, la réponse du peuple n’a pas plu, alors Sarko et Hollande, c’est à dire l’UMP et le PS, l’ont annulé.

          La campagne du OUI sur le référendum portant sur le traité de Maastricht a été un véritable hold-up médiatique. L’écart des voix en faveur du OUI était si faible et si douteux, que ce traité n’aurait jamais dû être ratifié.

          A quand le prochain sur l’indépendance de la nation, c’est à dire sur le maintien de la France dans l’OTAN, dans l’UE, dans l’Euro ?

          Vu les résultats depuis 40 ans, on pourrait peut-être se poser la question, non ?


          • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 24 septembre 2014 13:14

            « En France, la dernière fois qu’un référendum sur une question importante a été organisé, la réponse du peuple n’a pas plu, alors Sarko et Hollande, c’est à dire l’UMP et le PS, l’ont annulé. »


            Certes vous avez raison, mais c’était Sarkozy qui était à la barre à cette époque. Par ailleurs, quel est le rapport avec le référendum en Ecosse ?

            L’organisation de référendums dépend du cadre institutionnel de chaque pays. Par conséquent il est bien hasardeux de confondre sur ce plan-là la France avec le Royaume-Uni.

            Cordialement !

            • Daniel Roux Daniel Roux 24 septembre 2014 13:40

              Excusez-moi monsieur Jean d’Hôteau, j’ai pensé que le thème de l’article portait sur la tricherie institutionnelle, le dévoiement de la volonté du peuple par des manipulations délictueuses, de choses faites pour contrer la volonté du peuple .. et comme je suis français, je me disais que chez nous aussi...


            • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 24 septembre 2014 14:28

              @ Daniel Roux,


              Vous évoquez le dévoiement de la volonté du peuple et je ne peux que vous donner raison à propos du référendum sur le « Traité de Lisbonne » du 29 mai 2005 en France, puisque le traité en question a été retoqué, c’est-à-dire « reformulé ». La nouvelle mouture n’ayant pas été soumise au Peuple pour approbation, mais acceptée par le « Congrès ». (référence Wikipedia) :
              «  Le gouvernement français n’a pas proposé de nouveau référendum à ses citoyens au motif que ce nouveau traité n’est pas une Constitution européenne. Une révision de la Constitution française, effectuée par la voie du Congrès le 4 février 2008 au Château de Versailles, a permis la ratification du traité lui-même par la voie parlementaire le 8 février. »

              Toutefois on ne peut pas parler ici de « manipulations délictueuses », puisque cette manière de procéder est en conformité avec la Constitution française, même si l’on peut à bon droit s’interroger sur cette conception de la démocratie.

              S’agissant maintenant du référendum écossais et après avoir relu l’article, l’auteur évoque carrément un dévoiement de la volonté du Peuple du fait d’irrégularités dans le déroulement du scrutin.
              Nous sommes donc ici dans un autre cas de figure me semble-t-il ?

              Bien à vous !



            • jaiunequestion jaiunequestion 24 septembre 2014 13:37

              Etre Russe = Etre peu crédible ?


              Le raisonnement semble un peu court, ne trouvez-vous pas ? Vous devez sans doute faire l’amalgame entre Poutine et les habitants de Russie. D’ailleurs, Poutine est à un plus haut historique de popularité avec 87% alors que chez nous, notre cher Hollande flirte avec la barre de 10%, soit le président le plus impopulaire de la 5ème république.

              Aussi, Poutine est le leader préféré des... anglais à 92% devant 8 autres leaders mondiaux (Obama, Merkel, Hollande, Cameron etc...). Plus de 100,000 votes ont été enregistrés.

              Qui a un problème de crédibilité selon vous ?


              • Lucide bdpif@laposte.net 24 septembre 2014 14:23

                Autant pour moi et mes excuses pour le peuple Russe pour l’avoir assimilé à Poutine.


                Aprés je lis votre post, et le lien que vous citéz ici fait partie de la propagande de l’Empire.

                Sur le lien des 92 % des anglais qui ont désigné Poutine, c’était un tissus de connerie. Ce n’etait pas un sondage du tout, c’était un questionnaire bidon en fin d’article sur le site orienté Poutine « The independant ».

                On avait mené l’enquete suite à un article de ariane Walter.

                Pour le reste, un président populaire à 87 %, ca respire bon la dictature.
                Un président à 10 %, cà sent bon la democratie.

                Et puis referendum en crimée devant des urnes en verres encadré par des militaires prorusses à 95% , ou des assad réélu à 98 %, vous comprenez bien, que c’est un peu risible de voir les agents du regime poutine critiquer l’objectivité des votes de l’ecosse.

              • Lucide bdpif@laposte.net 24 septembre 2014 14:30

                Vous ne me croyez pas, voilà le fameux « sondage »  !!! Avec un proxi, et pour faire l’expérience, j’ai moi meme réussi à voter 7 ou 8 fois Poutine d’affilé. Non pas que je l’aime, mais pour l’expérience.


                Et cvous voyez avec cette couillonade, La voie de la Russie, l’organe de propagande russe, réussit à faire un joli article affirmant que les anglais choisisssent poutine à 92 %. VOus comprenez bien, que l’empire ne recule devant aucun moyen pour essayer d’abrutir la population et propager sa politique de guerre à travers le monde. 

              • Lucide bdpif@laposte.net 24 septembre 2014 14:33
                (ps, vous remarquerez au passage que je ne suis pas anglais, et que j’ai quand même voté)

                Du bidon !!!!

                ON VOUS MENTS ON VOUS MANIPULE !!!!! Rejoignez les forces libres de la democratie, contre l’empire et l’étoile noire Poutinesque (pour aller dans le sens des metaphores stupides agoravoxiennes) 

              • jaiunequestion jaiunequestion 24 septembre 2014 15:37

                Oui, c’était bien une question, et ce, suite à un débat télévisé lors des européennes entre Farage et Clegg où Farage s’était positionné plutôt du côté de Poutine. J’ai du m’y prendre à deux fois pour bien lire que l’independant.co.uk était en faveur de Poutine, une simple recherche sur leur site montre clairement un parti pris... anti-Poutine. Et en lisant le début du questionnaire, il ne reste plus aucun doute :


                « Nigel Farage has announced that his favourite world leader is Putin. Yes, the same Putin who is helping Assad in Syria, and riding roughshod over international law to annex the Crimea. The Ukip man was quick to add that he didn’t necessarily agree with all of the “Russian bear’s” actions, but does find his style as an “operator” profoundly admirable. Beauty, we suppose, is in the eye of the beholder... »

                La Russie à une bien mauvaise image dans nos médias occidentaux alors que ce sont bien les Etats-Unis qui ont plus de 1000 bases militaires dans 120 pays et qui ont été a l’origine de 200 des 250 conflits armés post 2ème guerre mondiale.

                D’après un sondage mondial cette fois-ci, mené par Gallup auprès de 66,000 personnes, les Etats-Unis sont la plus grande menace à la paix dans le monde avec 24% des voix. La Russie récolte... 2% des voix.

                Pour ce qui est de l’élection de Bashar, des observateurs de l’ONU ont eux-mêmes indiqué que l’élection s’était déroulée en bonne et due forme., 75% de taux de participation et 88% des votes.


                Poutine était descendu à 50% dans ses sondages, Bush était monté a 80% dans les sondages, De Gaulle n’était pas loin des 70% à un moment donné. Quand un président est à 10%, au contraire, il me semble que la démocratie en prends un sacré coup, puisque le président reste encore en fonction alors que plus personne n’en veut.



              • vesjem vesjem 24 septembre 2014 16:59

                pif le chien
                qu’est-ce que tu fous encore là ?


              • Lucide bdpif@laposte.net 24 septembre 2014 19:32

                Effectivement je vous donne raison sur le premier point sur le journal the independant. Je viens de lire son contenu qui a l’air objectif.Je retire donc mon argument que c’est un journal pro poutine. Et je vous donne raison. Je me suis laissé induire en erreur ayant lu que le journal appartenait à un oligarque russe pro poutine sur le site agoravox. Hors il se trouve effectivement que c’est effectivement un opposant à Poutine.Alexandre_Lebedev Autant pour moi. 


                Ce qui n’empeche et j espere que vous aurez l’honneteté egalement de le reconnaitre, les 92 % d’anglais qui ont choisis Poutine comme leur leader préféré est une fumisterie comme indiqué ci haut. Je regarde vos autres liens.

              • franc tireur 24 septembre 2014 13:43

                heureusement que les elections sont truquées ! 

                mais regardez vous, lisez vous, est ce que on peut donne le pouvoir de decision au peuple ? 
                ah tous ces cons incapables de voir l interet général, qui pensent qu a leur gueule , qui veulent retourner au moyen age ? j espere bien qu on supprimera le referundum, j ai tres peu de mes con-patriotes, quand je les entends au bistrot, sur internet ou dans les transport publics, c est affligeant de connerie !
                heureusement qu une elite nous guide ,si on nous laisse le pouvoir on fait du pays un cloaque !
                les écossais sont bien braves mais ce ne sont que des alcoliques ! leur vote ne peut pas etre marqué du sceau de la lucidité

                • jaiunequestion jaiunequestion 24 septembre 2014 13:55

                  Voltaire est revenu, et cette fois-ci, la prose est un peu plus vulgaire.


                  Croyez-vous réellement que la France n’est pas déjà une cloque ?

                  Et concernant votre « élite éclairée », 80% des membres du gouvernement actuel ont été soit :
                  - condamnés
                  - mise en examen
                  - tenu des propos racistes

                  Même le « misérable peuple » ne fait pas mieux.

                • o.man 24 septembre 2014 14:00

                  On peut qualifier ce référendum de Raffarinade ! 

                  http://www.youtube.com/watch?v=ORj3wImDhLk


                  • tf1Groupie 24 septembre 2014 14:14

                    Dire que l’Angleterre est contre l’indépendance de l’Ecosse à cause du pétrole est carrément ridicule ; il suffit d’avoir un peu de bon sens pour comprendre qu’aucun pays du monde n’encourage le séparatisme, que soit pour le petrole, les spécialités culinaires ou autre spécificité locale.

                    Après dire qu’il y a eu des irrégularités peut-être, mais il faudrait commencer par montrer de manière plus convaincante en quoi elles ont bénéficié uniquement au NON.


                    • joletaxi 24 septembre 2014 14:43

                      55 % contre voila une marge qui permet toutes les tricheries non, Hollande,il a été élu à quelle majorité, Vous dites que toutes les élections, votes sont manipules, J en conclus que Sarko devrait être président

                      Ah non,pas Sarko hein


                      • Pyrathome Pyrathome 24 septembre 2014 15:06

                        Merci les trolls !
                        Quand on fini de lire cet article, on peut encore avoir un doute, mais quand on regarde les trolls habituels réagir, là, tous les doutes s’évanouissent....
                        T’inquiète pas pour ton idole à talonnette, il y a une place bien chaude qui l’attend à la santé pour son grand « retour vers l’enfer ».........


                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 24 septembre 2014 14:49

                        Bonjour jaiunequestion,
                        .
                        Ce qui est important n’est pas qui vote, mais qui compte les votes”.
                        .
                        Ce référendum à été clairement truque, preuve à l’appui avec la vidéo à suivante !
                        https://www.youtube.com/watch?v=kUR-HgAtwtg
                        .
                        Il n’y à que à refaire un nouveau référendum mais cette fois-ci avec des observateurs écossais tiré au sort ainsi la présence d’observateurs indépendants et la vidéo surveillance !


                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 24 septembre 2014 14:55

                          A lire également :
                          Référendum en Ecosse : les rumeurs de fraude s’amplifient
                          http://lesmoutonsenrages.fr/2014/09/19/referendum-en-ecosse-les-rumeurs-de-fraude-samplifient/


                        • lloreen 24 septembre 2014 15:12

                          En France, les élections ne sont pas truquée
                          C ’est plus sournois.
                          Lorsque les français ont voté NON à 53% au traité de Lisbonne, le président a sorti son arme constitutionnelle : l’ article 49 alinéa 3.
                          Ou comment spolier les français en beauté par la voix du parlement...


                          • lloreen 24 septembre 2014 15:12

                            truquées, pardon.


                            • Hasard Hasard 24 septembre 2014 15:17

                              Grosso modo les vieux écossais ont voté plutôt NON et les jeunes plutôt OUI.

                              Les vieux votent plus que les jeunes, je ne vois pas ou est le complot ni les preuves de fraude.(regardez les sources de l’auteur si vous avez envie de rire)

                              Mais bon, on est sur Agogoravox, faut que ça buzz smiley


                              • titi 24 septembre 2014 15:26

                                Et pourtant les lois électorales ont été trafiquées à la dernière minute pour faire voter les gamins de 16 ans qui penchaient (ou plutôt qui suivaient les directives de leurs enseignants) pour le ouI.....

                                Même en magouillant ca n’a pas fonctionné !


                              • Hasard Hasard 24 septembre 2014 15:28

                                Je pencherai pour un complot extraterrestre accomplit par les illuminatis smiley  smiley  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès