Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Revoir l’application de l’allocation d’Emploi-Québec (...)

Revoir l’application de l’allocation d’Emploi-Québec ?

Madame Agnès Maltais, ministre de l’emploi et de la Solidarité sociale, annonçait son Plan d’action pour soutenir efficacement les personnes en recherchent d’emploi et plus précisément les prestataires de l’assurance-emploi qui entreprennent une formation en les soutenants financièrement. Mais voilà qu’il y a contradiction.

Il y a dix ans, il était plus avantageux de faire un retour aux études. Emploi-Québec continuait de verser la même compensation monétaire que l’assurance-emploi jusqu’à la fin de la formation. Maintenant, depuis 4 ans chaque personne éligible au programme reçoit un montant forfaitaire de 240$ par semaine. Cette allocation d’aide ne devrait pas être égale pour tous les participants. À 29 ans, fessant face à la perte d'un emploi, un choix s'est imposé à moi. Je devais retourner sur les bancs d'école afin d'assurer une qualité de vie à mes enfants. J'ai donc fait des démarches auprès d'Emploi-Québec et je me suis rendu compte qu'un problème monétaire grandissant mettrait bientôt un terme à ma vie d'étudiante. Je me suis vite aperçu qu'il y avait matière à réflexion. On ne peut donner le même montant à une personne ayant des enfants qu’à une autre qui n’en a pas. Cela engendre une précarité financière pour tous les étudiants qui doivent subvenir au besoin de leur famille. La conciliation famille-études est déjà une complexité en soit et représente un évident casse-tête de gestion. On ne peut pas tous compter sur l’apport d’un partenaire.

 Selon statistique Canada, les études sont maintenant reconnues comme un aspect déterminant de la santé économique et sociale d’un pays. L’accès universel aux études pour les personnes qui désirent retrouver de meilleures conditions d’emploi constituent un idéal. De plus, on peut constater que le nombre de participants subventionnés diminue d'année en année. En 2009, Emploi-Québec comptait 44 825 participants qui bénéficiaient d'un programme de formation. En 2012, seulement 28 444 participants ont pu être admissibles.

Ne sommes-nous pas en train de réduire les possibilités de formation en établissant un montant fixe et en ne tenant pas compte des variables de chaque individu ? Madame Maltais, peut-être serait-il temps de réévaluer la majoration que vous avez établi afin que nous les parent-étudiants puissions faire manger nos enfants à leur faim !

 

Sabrina Racine


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Gandalf Claude Simon 15 février 2013 21:36

    Vous touchez les fondations du socialistan.


    • Je Me Souviens Je Me Souviens 15 février 2013 22:36

      Il me semble pourtant qu’en plus de vos 240 $ hebdomadaires vous devez percevoir des prestations provinciales et fédérales pour vos enfants,qui doivent être assez conséquentes vu votre revenu et votre statut sous-entendu de mère monoparentale.Par honnêteté,vous devriez les mentionner.

      Et de grâce,si vous tenez à poster sur un site français et avoir un minimum de crédibilité,soignez votre orthographe et votre grammaire.

      Sans offense,de compatriote à compatriote


      • SabrinaR 18 février 2013 21:43

        Et bien...je ne vois pas dutout le lien entre les fautes de français et ma crédibilité !!!!
        De plus, vous devriez peut-être retourner faire vos devoirs et vous sauriez que les prestations provinciales et fédérales pour mes enfants sont calculées sur les revenus de l’année précédente. Donc, si l’explication n’est pas suffisante, l’année dernière j’avais un bon salaire et le calcul se faisait sur cette base. Maintenant, je suis à l’école donc cette année sera prise en considération pour l’années suivante. Donc en ce moment, ce n’est pas les choux gras mais bien la vache maigre. Ce n’est pas à mes enfants de manquer de nourriture et de toute façon, je compare le fait qu’une étudiante de 18 ans qui reste encore chez ses parents reçoit 240$, elle aussi. 

        Entre vous et moi, toutes les personnes qui ont quelques choses à dire devrait ce taire parce qu’ils n’ont pas une maitrise en français ??? Où est donc la libre expression et ce qui en découle ???


      • easy easy 18 février 2013 21:54

        ****Entre vous et moi, toutes les personnes qui ont quelques choses à dire devrait ce taire parce qu’ils n’ont pas une maitrise en français ??? Où est donc la libre expression et ce qui en découle ???****

        En effet !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

SabrinaR


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès