Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Rwanda – RD Congo : Rumeur sur la mort de Kagamé, scènes de liesse au (...)

Rwanda – RD Congo : Rumeur sur la mort de Kagamé, scènes de liesse au Congo

Une rumeur annonçant la mort du Président rwandais Paul Kagamé a provoqué des manifestations de joie dans plusieurs villes de la République Démocratique du Congo ce vendredi 10 janvier. Des centaines de manifestants en liesse se sont déversés dans les rues de Goma, Bukavu, Beni, Butembo,… pour célébrer la mort de l’homme qui symbolise les souffrances que subissent les populations de la région depuis deux décennies. Personne n'est encore en mesure de déterminer l'origine de la rumeur qui s’est propagée sur les réseaux sociaux comme une traînée de poudre. Surtout, personne ne sait s’il ne s’agit pas d’un « coup politique » dans une région où l’imagination en la matière est plutôt débordante. 

On pouvait entendre dans les rangs des manifestants des cris comme : « Kagame est le premier, Museveni et Kabila vont suivre ! » Ou encore : c'est la vengeance de Dieu après la mort du commandant Mamadou.

Le sang de Mamadou

Pour rappel, le colonel Mamadou Ndala est cet officier de l’armée congolaise qui s’est rendu célèbre en remportant des victoires sur le M23[1], le plus puissant groupe armé qui sévissait dans l’Est du Congo avec l’aide des Président Kagamé (Rwanda) et Museveni (Ouganda) selon plusieurs rapports des experts de l’ONU. Son assassinat[2] le 02 janvier dernier, à Beni, a provoqué un climat insurrectionnel qui pourrait expliquer les scènes de liesse de ce vendredi.

Dans une large opinion congolaise, la responsabilité des Présidents Kagamé, Kabila et Museveni ne fait l’ombre d’aucun doute, les trois Présidents étant très proches, aussi étrange que cela puisse paraître.

La mort du colonel Mamadou Ndala n’est pas le seul facteur expliquant le climat électrique dans la région. Un autre crime met les gens à fleur de peau. L’assassinat de l’ancien patron des renseignements rwandais, Patrick Karegeya[3], retrouvé mort dans un hôtel huppé de Johannesburg, le 02 janvier dernier, a produit une onde de choc. On redoute qu’il se produise des répercutions au Rwanda.

La présidence rwandaise a rapidement démenti les rumeurs, sans convaincre. Jusque tard le soir, dans l’Est du Congo, on continuait de célébrer, çà-et-là l’étrange « bonne nouvelle ».

Un coup politique ?

On ne saura probablement jamais qui avait intérêt à répandre une telle rumeur, même si, a posteriori, elle s’avère être révélatrice d’un profond rejet des trois régimes de la région, celui de Kigali en particulier.

Il faut toutefois relativiser le phénomène. Les rumeurs annonçant la mort de grandes personnalités sont assez courantes. Elles servent parfois d’exutoire pour canaliser les frustrations des masses populaires face à une autorité haïe mais qui, du coup, se révèle être d’une humanité fragile. Comme le commun des mortels.

En général, un certain capital sympathie se reconstitue par la suite. Qui sait ? Kagamé cherche peut-être à rebondir en se présentant comme « humain ». A fortiori, en cette année symbolique où le Rwanda célèbre les 20 ans de l’après-génocide.

Boniface MUSAVULI



 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • maQiavel machiavel1983 11 janvier 2014 14:03

    Les cogolais sont des ANTISEMIT... euh ...racistes envers les Tutsis !!!


    • MUSAVULI MUSAVULI 11 janvier 2014 14:35

      Ils détestent Kagamé, pas les Tutsis. Tous les Tutsis ne sont pas des Kagamés.


    • asterix asterix 11 janvier 2014 16:29

      Je partage ton opinion, Musa et ai déjà de nombreuses fois eu l’occasion d’exprimer mon profond respect pour le courage inlassable dont tu fais preuve dans la défense du peuple congolais victime d’un internationalisme du grand capital dont Kagamé n’est que la main armée, une des mains armées.
      Néanmoins, même si je ne suis pas d’accord avec les positions exprimées par Dieudonné, je ne partage pas ton opinion à son sujet. La démocratie, c’est aussi accepter que des gens aient une position extrême et même indéfendable. En revanche, Machiavel a raison : le sieur M’Bala n’ayant jamais fait couler le sang, sa remarque que tu estimes être une provocation est donc légitime. Au cas inverse, c’est prendre pour prémices qu’il n’y a jamais eu d’autre génocide que celui d’Adolf. Ni en Arménie, ni dans les querelles tribales dont il n’y a pas trace dans l’Histoire, ni via Radio Mille Collines.
      Un jour, tu l’as écrit toi-même, le peuple congolais se lèvera et ce qu’il faut, c’est l’informer inlassablement jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il n’y a pas d’autre solution. Ton combat, c’est celui-là
      Bien à toi AST, un ami du peuple congolais


    • Bertrand Loubard 12 janvier 2014 15:21

      Lorsque la nouvelle de la mort de Fred Rwigéma est arrivée à Kigali, peu de temps après la nuit des tirs du 4 octobre 1990, et bien qu’un couvre feu encore plus strict ait été imposé, la ville entière s’est mise à bourdonner, vers 20h, d’un tambourinage allant crescendo de collines en vallées. Tous les ustensiles possibles semblaient être utilisés pour rythmer, faire monter et raisonner une clameur d’une émotion incroyable. La Paix allait revenir !

      Lorsque fin décembre 1993 le FPR escorté par la Minuar investissait le CND, la population de Mulindi à Kigali, manifestait aussi, par des cris, des chants, des danses, sa joie. Tous ces gens étaient, sincèrement, prêts à fêter la paix retrouvée, la fin de la guerre.

      Bien que l’annonce relative à Kagamé, reste fort probablement soit provocatrice soit du plus mauvais goût, elle a révélé, au-delà des débordements, et malgré le caractère naïf et excessif des modes d’expression manifestés, un peu partout en RDC, la joie de tous ces petites gens de croire à la fin de la guerre, le désir d’assouvir leur besoin de paix.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès