Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Un bel et bien triste constat... la situation des amérindiens aux (...)

Un bel et bien triste constat... la situation des amérindiens aux Etats-Unis

« Si vous les hommes blancs, n'étiez jamais venu ici, ce pays serait encore tel qu'il était autrefois. Tout y aurait conservé sa pureté originelle. Vous l'avez qualifié de sauvage, mais en réalité il ne l'était pas, il était libre. Les animaux ne sont pas sauvages, ils sont seulement libres. Nous aussi l'étions avant votre arrivée. Vous nous avez traité de sauvages, vous nous avez appellé barbares, non civilisés. Mais nous étions seulement LIBRES !! »

Léon Shenandoah, chef indien iroquois

 

Les indiens d'Amérique du Nord (ou amérindiens) sont, depuis la fameuse conquète de l'Ouest, considérés par la population occidentale comme des individus exotiques munis de coiffes en plumes et appartenant à un passé révolu. Cette conception montre bien le peu d'intéret que l'américain, ainsi que l'européen moyen, éprouve envers les peuples premiers. Ce dernier le déposséda de ses propres terres, signant avec cet « indien » bon nombre de traités qui ne furent jamais respectés. De plus, ayant une soif toujours plus grande d'étendre ses territoires vers l'Ouest, soif de conquète qui s'accéléra amplement avec l'achat de la Louisiane aux français en 1803 (achat estimé à 80 millions de francs...), le jeune Etat américain massacra bon nombre de tribus et généra un véritable génocide culturel (ethnocide) envers les tribus indigènes d'Amérique. Le destin des nations autochtones d'Amérique, ainsi que l'histoire des grands chefs tels que Sitting Bull, Crazy Horse ou encore Géronimo (qui ont faits l'hisoire des Etats-Unis) est souvent minimisé voir occulté par bon nombre d'ouvrages. De nos jours, l'indien américain est, tout comme son histoire, absoluement oublié. Quand bien même l'homme blanc se posa-t-il la question d'écouter avec attention les peuples qu'il massacra et déporta ? Il aurait ainsi pu prendre exemple sur leurs modes de vie respectueux de l'environnement. Ces hommes, fut un temps, étaient libres, et font désormais tout pour le redevenir ! (ce n'était pas tous des anges, certes, mais c'était les habitants d'une terre ancestrale qui, pour eux, avait et a encore une valeur certaine...)

Les luttes des années 60, avec l'arrivée massive d'indiens venus de tout le pays, occupant la prison tristement célèbre d'Alcatraz pendant six mois, est un merveilleux exemple de cette résurrection. Les occupants se désignèrent « Indiens de toutes les tribus » et rédigèrent une déclaration intitulée Nous tenons le Rocher dans laquelle ils proposèrent d'acheter Alcatraz avec des perles de verre et des chiffons de toile, comme les Blancs l'avaient fait pour Manhattan trois cents ans auparavant. Le siège et l'occupation de Wounded Knee (territoire situé sur la réserve de Pine Ridge, en Dakota du Sud) du 27 Février au 8 Mai 1973 resta certainement l'évènement le plus amblématique de cette fin de XXème siècle pour tous indien américain. L'AIM (American Indian Movement), organisation tout juste constituée, fît appel à tous les indiens du pays pour engager la lutte pour la reconnaissance de leurs droits civiques ainsi que la préservation de leurs traditions ancestrales. Ce lieu a pour eux une signification toute particulière. En effet, en 1890, environ 200 indiens sioux, hommes, femmes et enfants ainsi que le chef Big Foot, furent massacrés par les soldats américains. Cet acte de barbarie, faisant écho à la dernière grande victoire des indiens remportés sur les fédéraux à Little Big Horn en 1876, marqua la fin des guerres indiennes.

Les indiens sont, de nos jours, parqués dans des réserves.. Certaines de ces réserves s'en sortent, rentrant dans le jeu du système capitaliste marchand (tout en restant dépendantes à l'industrie des jeux de hasard). D'autres, au contraire, connaissent des situations désastreuses. Prenons pour exemple la réserve de Pine Ridge dans le Dakota du Sud qui bat les plus tristes records de pauvreté sur l'ensemble de l'Amérique du Nord : un tiers monde au sein de la première puissance mondiale (à savoir, ¼ des natifs d'Amérique vivent en dessous du seuil de pauvreté). L'alcoolisme y est souvent le seul moyen de résistance à la dépression. Ici, le taux de chômage approche le taux des 75%, l'espérance de vie hommes et femmes confondus est la plus faible de la zone occidentale (environ 50 ans). L'eau courante et le tout à l'égout y est rare. Comment changer cette situation, comment faire connaître à la face du monde la situation des indiens d'Amérique si souvent stéréotypés ou victimisés ?

Le symbole actuel de la résistance des indiens d'Amérique du Nord reste sans aucun doute Leonard Peltier, militant Anishinaabe/Lakota, incarcéré depuis 1977 et condamné à deux peines à perpétuité aux Etats-Unis d'Amérique pour un crime qu'il n'a en aucun cas commis. Son cas reste totallement méconnu de l'opinion publique internationale. Il est actuellement le plus vieux prisonnier politique du monde et bat le triste record de Mandela qui fit incarcéré pendant 27 longues années. Il est par ailleurs très souvent comparé à Nelson Mandela car, tout comme lui, Leonard s'est battu et se bat encore pour son peuple. L'organisation Amnesty international le considère comme un prisonnier politique qui « devrait être libéré immédiatement et sans conditions. ». Il est un symbole de résistance envers l'homme blanc, résistance qui, sur le continent américain, dure depuis maintenant 500 ans ! On estimait les natifs à environ 350000 en 1920 aux Etats-Unis. Aujourd'hui, selon un récent recensement, ils seraient environ 4 millions, soit 2% de la population totale Etatsunienne, et connaissent un fort baby boom... est-ce un signe de renouveau d'une culture humiliée par le passé ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • jaja jaja 30 décembre 2010 10:35

    Leonard Peltier doit être libéré...

    Informations sur le site de AIM (American Indian Movement)... En anglais malheureusement


    • jaja jaja 30 décembre 2010 10:36

      Le lien oublié dans mon post :

      http://www.aimovement.org/


    • jaja jaja 30 décembre 2010 10:39

      En France existe aussi le Comité de soutien aux indiens d’Amérique. Leur site :

      http://www.csia-nitassinan.org/


    • Ariane Walter Ariane Walter 30 décembre 2010 10:45

      Pauvres Indiens, ô combien, sacrifiés sur l’autel de la conquête.

      Mais actuellement, beaucoup d’américains pur jus, subissent le même sort...

      On ne peut pas dire : « c’est bien fait ! » car les uns et les autres sont victimes des mêmes loups.

      il va falloir se battre les enfants....


      • ali8 30 décembre 2010 12:28

        l’histoire des peuples européens se résument à des massacres de l’Alaska à la Patagonie ainsi qu’en Europe en Afrique et en Asie et nous continuons à regarder complaisamment ces monstres agir en toute quiétude

        mais aujourd’hui, dans l’arène, ceux que l’on massacre sans problème sont des peuples de confession musulmane

        le vrai massacre a commencé en Irak détenteur d’ADM


      • etychon 30 décembre 2010 18:21

        A vrai dire je pense que sous peu nous serons tous comme les indiens...


      • LE CHAT LE CHAT 30 décembre 2010 10:59

        et dire que les yankees se permettent de nous donner des leçons sur ce que nous devons faire avec les roms venant des pays de l’est alors qu’eux ont massacré leurs populations autochtones !!!


        • tinga 30 décembre 2010 11:16

          On estime à environ de 30 à 50 millions le nombre des indiens avant le vol du continent par les européens, ils étaient moins de 100 000 à la fin du 19ème, sans aucun doute la plus belle opération de nettoyage ethnique jamais réalisée, mais un ami américain m’a expliqué en quoi cela n’avait aucune importance, les indiens ne savaient pas valoriser leur territoire, ni en exploiter les richesses, leur disparition étant une sorte de bienfait pour l’humanité, j’avoue que cette manière de pensée m’avais profondément choquée, surtout venant de la par d’un émigré juif russe dont la famille avait fui les pogroms, mais telle est bien la vision occidentale.

           Je suis entré dans une réserve indienne, ça ressemblait un peu à camp de concentration, en plus soft. Il y a les bons et et les mauvais génocides. Les livres d’histoires sont des ramassis de mensonges, l’europe a privé l’humanité d’une partie importante de son histoire, par le plus grand massacre jamais réalisé, la grandeur de l’amérique, c’est ça, chasser l’indien comme le lapin, des milliers de langues, de mythes, et tant de beauté, à jamais anéantis, pour notre plus grand confort, god bless america.

          • verdan 30 décembre 2010 11:39

            Bonjour

            Le scandaleux « Indian allotement act » de 1870 du « Bon vieux général Sheridan »...comme le chantait Sardou.
            Puis comma aimait le dire ce « bon général » : -« Un bon Indien, est un Indien mort » ...

            Sans oublier , le déplacement de certaines reserves Indiennes ,dû à la découverte d’or , là, où venaient d’être déplacés ce Indiens....

            Il était dans le vrai le sardou, « un bon général »....


          • COVADONGA722 COVADONGA722 31 décembre 2010 09:21

            On estime à environ de 30 à 50 millions le nombre des indiens avant le vol du continent par les européens ?????

            bonjour,
            ou ça ?ce sujet fais toujours débats y compris de la part de chercheurs « native »
            chaque theses de l’un ou l’autre camps à été contredite de manieres convaicante.
            En excluant les quelques civilisations de l’arc mexique guatemala ou des traces de genie civil et des artefacts peuvent suggerer un comptage empirique , toutes les autres n’ont laissés de traces suffisantes pour vous permettre ce genre d’approximation.

            ce que je recuse c’est la description anterieure à l’arrivée des blancs ,pas leur appropriation du territoire.


          • COVADONGA722 COVADONGA722 30 décembre 2010 11:24

            @tinga c’est partiellement inexact c’est un type de colonialisme spécifiquement anglo-saxons
            qui a conduit a l’extinction des peuples amerindiens si vous reprenez les guerres franco-anglaise du 17/18siecles les tribus sont souvent alliées à la France et il y a gros à parier
            que si Wolfe avait été battu des milliers de tirailleurs algonquins et iroquois seraient mort
            en 14/18.


            • LE CHAT LE CHAT 30 décembre 2010 11:48

              d’accord avec cette idée , les aborigènes d’Australie et les maoris de Nouvelle Zélande en savent quelque chose ! eux aussi ont frolé l’extinction !


            • Traroth Traroth 30 décembre 2010 11:52

              Désolé, mais Espagnols, Portugais et Hollandais n’ont pas fait vraiment mieux...


            • Bertrand Du Gai Déclin Bertrand Du Gai Déclin 30 décembre 2010 14:56

              N’oublions pas un des seuls, peut-etre le seul génocide totalement « réussi » de l’Histoire, le génocide tasmanien. Une population, certes initialement petite, mais totalement exterminée durant la « guerre noire » au XIXeme siècle.


            • COVADONGA722 COVADONGA722 30 décembre 2010 14:57

              @traroth
               si tant est que l’on peu donner une échelle de valeur au fait colonial , les sociétés mixtes
               donc laissant une porte de sortie aux colonisés « par les femmes et alliance familiale »sont l’espagnole amerique latine mexique et la portugaise brésil et d’une maniere bien moindre sutout aux iles la française.Vous noterez que la contreverse de VAlladolid y est pour beaucoup avoir une ame en chrétienté vous rend presque « egal » .Vous noterez que plus qu anglo saxonne, la colonisation protestante fut plus dure au colonisé il n’est pasdu au hasard
              que la derniere survivance du fait colonial : « les boers » d’afrique du sud provienne des berceaux du protestantisme.


            • Mathilda 31 décembre 2010 02:42

              @tinga et @le chat

              « un type de colonialisme spécifiquement anglo-saxons qui a conduit à l’extinction »... Ben voyons.

              Contrairement aux Maoris et aux Aborigènes, les millions d’Amérindiens de toute la Caraïbe n’ont pas eu la chance eux d’échapper à l’extinction totale.Tous exterminés par les Espagnols et les Français en seulement quelques années.
              Au 17è siècle, le boulot était déjà terminé (après viols, tortures par jeu, esclavage jusqu’à la mort, virus importés, suicides des survivants.)

              A tel point qu’il est difficile de bien connaître l’histoire de ces peuples anciens qu’on a rayés définitivement de la carte du monde.


            • COVADONGA722 COVADONGA722 31 décembre 2010 07:42

              bonjour mathilda
              les millions d’Amérindiens de toute la Caraïbe n’ont pas eu la chance eux d’échapper à l’extinction totale.Tous exterminés par les Espagnols et les Français en seulement quelques années.

              personne ne vous dit qu il n’y a pas eu de meurtres ect je vous dis juste que les deux faits
              coloniaux sont différent l’un n’excuse pas l autre et part ailleurs je date « valladolid » le changement relatif d’attitude des colons.Par ailleurs les millions d’ameridiens des caraibes quand il n’etaent meme pas plusieurs millions sur le continent ?


            • COVADONGA722 COVADONGA722 31 décembre 2010 07:44

              de plus il est avéré que les premieres decimations sont bien le fait des occidentaux qui etaient porteur de virus inconnu sous ces cieux .


            • Traroth Traroth 30 décembre 2010 11:50

              Comme le décrit parfaitement Noam Chomsky dans « An 501 - La conquête continue », paru en 1993, la conquête de l’Amérique (pas seulement du nord) par les Européens est le pire génocide de l’Histoire. Tout un gigantesque continent quasiment vidé de sa population (entre 95 et 98% de la population exterminée) au profit de l’envahisseur !


              • Traroth Traroth 30 décembre 2010 17:42

                Les survivants, ce sont ceux qui vivaient dans des lieux écartés ou inhospitaliers : le Grand Nord canadien ou la forêt amazonienne.


              • Laureline 30 décembre 2010 12:19

                Là-bas en Amérique, on les appelle les « natifs »

                Ici, en France, on les appelle les « souchiens »

                 

                 


                • Traroth Traroth 30 décembre 2010 17:47

                  La situation n’a rien de comparable. Malgré la rhétorique tordue de Marine Le Pen, ce sont les immigrés qui souffrent en France de leur situation bien plus que la population d’origine européenne. Ce sont eux qui vivent dans les ZUP, sont obligés de prier dans la rue parce que leurs rares mosquées sont trop petites et que quelques timbrés veulent éviter les « mosquées cathédrales » (aucun exemple d’une telle chose n’existe, mais on ne va pas s’arrêter à la réalité, quand même !) et veulent dont leur interdire la construction de lieux de culte plus grands qui leur éviteraient d’avoir à prier en pleine rue.


                • Traroth Traroth 30 décembre 2010 17:51

                  Mais je ne m’attends pas à ce que vous compreniez. Comme je le dis souvent, à droite, il y a exclusivement des riches et des imbéciles. Les riches ont mieux à faire qu’à venir troller sur Agoravox, donc la conclusion coule de source.

                  En bonne électrice de droite pauvre, vous faites docilement où on vous dit de faire, et vous haïssez docilement qui on vous dit de haïr...

                  C’est sûr qu’il est plus facile de s’en prendre à plus pauvre que soi que de chercher à faire rendre des comptes aux vrais coupables des malheurs qui s’abattent sur la France depuis 30 ans, qui sont riches et puissants. Ca nécessite du courage, ça...

                • sormiou sormiou 30 décembre 2010 12:36

                  Grand merci à l’auteur pour ce billet.

                  Depuis longtemps sensibilisé aux valeurs des peuples amérindiens, je fus enthousiasmé par la naissance de la Republic of Lakotah avec Russell Means sa tête. Cette initiative fut bien sur ignorée par l’autorité fédérale malgré le fait qu’un certain nombre d’États reconnurent officiellement cette nouvelle République et y envoyèrent des représentants diplomatiques (la Bolivie par exemple).

                  Vidéo R.O.L

                  La prophétie amérindienne d’Aigle Bleu

                  Indien d’amerique terroriste ou resistant ?

                  MITAKUYE OYASIN (nous sommes tous reliés)


                  • daniel paulmohaddhib 30 décembre 2010 15:03

                    Salut a tous...
                    j’ai eu l’occasion de rencontrer un chaman sioux lakota , du dakota , arche fire lame deer...il se deplacait en europe avec femme , il parlait de leur culture et du rapport avec Mere Nature , le bison blanc tatanka...les sweat lodge, les huttes de guerison...etc tout avait un rapport avec la nature , la ou elle se trouve...
                    a l’epoque j’etais en bretagne....il disait aux gens interesses de trouver eux meme leurs propres references l ou ils habitaient et de ne pas copier ce qui pouvait etre considere comme rituel...car cela n’aurait aucun sens...

                    quelle tragedie !!!!
                    o mitakuye oyasin , se disait aussi en rentrant dans la sweat lodge....un endroit ideal pour communier , telle est la fonction du rond....comme le teepee...
                    meme au niveau de ses maisons l’homme blanc ne sait pas....
                    le cerveau de cet homme est une calculatrice....nombreux depuis sont ceux qui ont appris a compter.....
                    l’erreur arrive en bout de course...c’est le moment de se comprendre , ca l’a toujours ete d’ailleurs..
                    merci de ce billet...
                     l’homme est mauvais car il souffre...ce qui n’excuse pas....et pire il ne cherche pas a comprendre...la est sa vraie faute...la premiere je veux dire, et les autres suivent..


                    • OMAR 30 décembre 2010 16:06

                      Omar 33

                      Hugh Léon Shenandoah, toi vouloir détruire valeurs occidentales ?

                      Toi sauvage, toi courir derriere wakonda puis aller à ton tipi.

                      Sinon moi attacher toi à totem et tuer toi avec tomahawk made us-army.

                      Hugh, j’ai dit...


                      • sormiou sormiou 30 décembre 2010 21:42

                        Alors l’Intelligence écrivit de son sang : « Omar m’a tuée ! »


                      • OMAR 31 décembre 2010 12:22

                        Omar 33

                        Hugh Sor-miaou ; Toi langue fourchue.
                         Toi voir film « La prisonnière du désert » ou « La porte du diable ».
                         Et si Manitou veut, toi comprendre...


                      • stef stef 30 décembre 2010 17:18

                        Merci pour cet article.


                        Espérons pour eux que le renouveau est proche.

                        • diego149 diego149 30 décembre 2010 18:12

                          Excellent article. Merci. On pourrait écrire le même article à propos des « indigenas » d’Amérique Latine. Massacrés par les espagnols et les portugais.Leurs descendants, sont parmi les plus pauvres du continent latino américain et se voient de plus en plus leurs droits contestés.(Marches de protestations en Equateur et en Colombie entre autre.)


                          • Marabout Marabout 30 décembre 2010 18:19

                            Bravo pour votre article.
                            En France nous avons aussi « nos indiens » en Guyane Française .
                            Ils ont aussi pas mal de déboires ,voici des liens pour les découvrir + sites de pétitions pour
                            des Amérindiens Français et Brésiliens :
                            http://www.okamag.fr/
                            http://www.cyberacteurs.org/actions/presentation.php?id=168
                            http://www.raoni.fr/

                            Merci pour votre éventuel intérêt pour leurs frères du sud et pour vos éventuelles participations
                            aux pétitions si ce n’est déjà fait pour vous.

                            Amérindiennement Vôtre


                            • pallas 30 décembre 2010 18:55

                              Bon nous sortons les mouchoirs et nous pleurons tous ensemble ?.

                              Il n’y a pas eu de génocide, les amérindiens se sont suicidés d’eux même, ils n’étaient pas des gentils sauvages écolo bobo contre le méchant blancs génocidaire avide sang.

                              C’est bon, ça devient gonflant.

                              Les tribus indiennes se faisaient la guerre éternellement la guerre, en Amérique du Sud c’était pire avec sacrifice humain.

                              Parce que 1000 bonhomme génocidaire plusieurs millions autres ça n’existe pas, à moins que nous Occidentaux soyons des dieux, ça n’est pas le cas.

                              Les amérindiens ont voulu la présence des colons occidentaux, encouragé les colonies, ils étaient eux aussi capitalistes et matérialistes, de plus les tribus indiennes, faisaient des alliances militaires pour massacrer son voisin, ça n’était pas des idiots, ils ce sont suicidés tout seul.

                              Les Japonais qui n’avaient pas d’armes à feu à l’époque ou l’Occident établit des comptoirs dans le pays, n’ont pas été massacré, ils ont été plus intelligents, d’ailleurs leurs armements passa du sabre au fusil, ensuite ils nous firent «  »« Nos salutations distinguées, au revoir »«  », comme le fait actuellement La Chine.

                              Les Amérindiens d’Amérique du Sud, c’était la guerre perpétuel, L’Espagnol avec quelques centaines d’hommes, détruisant un Empire entier, c’est du délire.

                              Si nous étions aussi puissant, le Monde aujourd’hui"hui, ne serai constitué que d’Occidentaux et les autres ethnies auraient disparu, c’est pas le cas.


                              • Ichizen Ichizen 31 décembre 2010 07:42

                                les amérindiens se sont suicidés d’eux même

                                Mais oui Pallas les Indiens passaient leur temps à s’entretuer et c’est pour ça qu’ils sont morts. Tout est de leur faute ! Un peu comme les Hutus et les Tutsis au Rwanda. Bah ils sont trop cons hein tout ces sauvages ! Pfff vraiment n’importe quoi...

                                Vos interventions fatalistes sur la mort de l’Occident m’amusent Pallas mais là vous êtes à coté de la plaque.

                                L’arrivée de l’homme blanc en Amérique est un clash de civilisation et le début d’une terrible tragédie humaine. C’est d’abord un choc infectieux : typhus variole rougeole coqueluche grippe diphtérie, ont ravagé les populations dés le début de la Conquête. Les Indiens n’avaient rien demandé !

                                Ces germes et virus totalement inconnus du Nouveau Monde et pour lesquels les populations n’ont évidemment développé aucune résistance s’en sont donné à cœur joie. De beaux cadeaux venus d’ Europe.

                                D’ailleurs le choc infectieux existe toujours. Par exemple les tribus amazoniennes continuent de crever de ces maladies, le contact avec le monde civilisé étant récent.

                                Les amérindiens sont tous les descendants de petits groupes d’humains qui ont traversé le Détroit de Béring en période glaciaire il y a des dizaines de milliers d’années. Leur phénotype n’est pas aussi diversifié que dans les autres régions du monde.La plupart sont du groupe sanguin O.

                                Ce manque de diversité pose de gros probleme d’immunité. Par exemple les Indiens du Pérou sont tous du groupe O à 100% ! C’est pas eux qui l’ont décidé !
                                Évidemment les conquistadors ne comprenaient pas pourquoi les Indiens tombaient comme ça. Ils se disaient que c’était Dieu qui semait la mort... pour les « aider ». Il fallait bien expliquer le phénomène, l’Occident n’ayant pas encore découvert les micro-organismes.

                                Puis il y eu les guerres et les travaux forcés mais les maladies provoquaient de tels ravages que les espagnols étaient obligés d’importer des esclaves de Floride.
                                 Mais bon les indiens auraient accueilli les envahisseurs à bras ouverts selon vous... La bonne blague. Comme vous le dites, ils ne sont pas idiots : ils ont vite compris que leurs visiteurs ne s’intéressaient qu’à l’or et à tout ce qui pouvait être razzié.

                                Les espagnols qui n’accordaient aucune valeur aux cultures qu’ils rencontraient firent fondre tous les objets ouvragés qui tombèrent entre leur mains provoquant un génocide culturel en plus du génocide humain du à leur simple présence.

                                 Alors traiter les Indiens de matérialistes... Trop fort !! Sachez que l’or n’avait aucune valeur marchande chez les Incas par exemple. Ils y voyaient la « sueur » du Soleil. C’était un cadeau des Dieux. Son « utilité » était strictement religieuse. Vous ne faites que démontrer votre ignorance en faisant des indiens des « collabos ». Certains ont collaboré, croyant pouvoir utiliser les espagnols pour servir leur cause, d’autres sont rapidement entrés en résistance.

                                Avancer le cas du Japon pour excuser le génocide amérindien bah que dire sinon que c’est minable. Comparer deux réalités totalement différentes. D’abord il n’ y a pas eu de choc infectieux pour le Japon. Si les Japonais n’ont pas été « massacrés », ce n’est pas parce qu’il étaient plus intelligents mais parce que le Japon est un archipel minuscule et ethniquement homogène où la culture et ses valeurs forment une société unique très hiérarchisée, c’est toujours le cas d’ailleurs malgré l’abolition du féodalisme.

                                Rien à voir avec l’immensité et la diversité culturelle du continent américain. Quand les portugais sont arrivés au Japon ils ont essayé d’imposer le christianisme ça n’a pas marché parce que le Shogun Tokugawa a rapidement fait interdire cette religion qui menaçait l’ordre social ainsi que son pouvoir ; sans compter que l’arrogance et la bêtise crasse des Occidentaux ont finit de l’exaspérer.

                                Et le décret s’imposait à toute la société.On ne pouvait pas jouer sur la division et les rancœurs de différentes tribus entres elles comme en Amérique, en Afrique... ou en Chine. Il n’ y avait pas de marge de manœuvre , pas de « diviser pour mieux régner ».
                                Tout les Japonais...sont japonais.Mais les amérindiens ne sont pas tous des Incas ou des Aztèques, tous les Africains ne sont pas des bantous , tous les Chinois ne sont pas des Hans.Ça n’a pas empêché les japonais de se faire la guerre pendant des siècles...

                                Vous devriez lire 1491 de Charles C. Mann, on meure moins con...


                              • Mmarvinbear Mmarvinbear 31 décembre 2010 11:35

                                « Tout les Japonais...sont japonais. » : Et les Aïnous ?


                              • Ichizen Ichizen 1er janvier 2011 18:01

                                @ mmarvinbear

                                Quand je dis « tout les Japonais » je parle des descendants des anciennes migrations Jomon et Yayoi venues d’Asie Centrale et de Corée.
                                .
                                Les Aïnous font partie de la grande famille des peuples « du nord », de la Laponie jusqu’au Nord Canadien en passant par la Sibérie Orientale.

                                Même si la plupart d’entre eux vivent à Hokkaido leur répartition géographique comprend les iles Kouriles l’ile de Sakhaline et la pointe sud de la péninsule de Kamtchatka.

                                Ils ne se considèrent pas eux-mêmes comme des « Japonais ». Ces appellations ne signifient pas grand chose, pour un Aïnou la terre n’appartient à personne.

                                C’est d’ailleurs pourquoi ils n’opposèrent guère de résistance face aux nouveaux migrants « japonais » ou « russes »...


                              • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 3 janvier 2011 04:08

                                Si les Japonais n’ont pas été colonisé c’est parce qu’ils ont vu ce que les pays occidentaux ont fait de la Chine à cette époque.

                                Ils ce sont vite dépêché de mettre fin au Bakufu afin d’introduire plus de stabilité politique dans le pays en copiant le modèle de l’envahiseur et permettre de faire face aux occidentaux.

                                Un grand merci à Monsieur Sakamoto Ryoma sans quoi le Japon ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui


                              • Marabout Marabout 30 décembre 2010 19:06

                                Pallas,

                                Les Amérindiens sont des hommes comme les autres,pas d’angélisme mais ...Pallas vous
                                êtes loin d’être objectif ...
                                Sans les Amérindiens vous ne pourriez simplement pas respirer l’air de la planète.
                                N’oubliez pas que nous partageons à la base les mêmes origines.
                                Tout n’est pas blanc,tout n’est pas noir....


                                • BOBW BOBW 30 décembre 2010 21:04

                                  @ daniel paulmohaddib
                                  meme au niveau de ses maisons l’homme blanc ne sait pas.....un endroit ideal pour communier , telle est la fonction du rond....comme le teepee...
                                  comme les yaourtes (même si elle choquent certains yeux de certains propriétaires riches, promoteurs et certains architectes), qui abritent des petits propriétaires peu nantis que les édiles seriles veulent supprmer

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès