Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Un discours écrit sur des feuilles volantes jaunes

Un discours écrit sur des feuilles volantes jaunes

L’article intitulé "Moammar Kadhafi occupe pendant plus d’une heure et demie la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU" sur le site du nouvel observateur est supposé être un article de presse. Peut-être. Mais a-t-il seulement été écrit par un journaliste ? Je ne le pense pas.

L’article relève bien que le discours du guide Lybien a duré 1h36, que son interprète a été remplacé parce qu’il était fatigué, que Kadhafi a dormi sous une tente et que lui aussi avait été épuisé par son voyage ! On apprend même que Hillary a quitté la salle avant le début du discours. Waow ! Que d’anecdotes passionnantes !! Ca c’est du journalisme !

Mais sur le fond de son discours qu’apprend-on au juste ? Pas grand chose, sinon qu’il critique l’incapacité de l’ONU a empêcher les conflits et que Kadhafi conteste la proéminence du conseil de sécurité. 3 lignes sur tout un article. En 1h36 Kadhafi n’a-t-il rien dit de plus intéressant ? C’est ce que l’on voudrait nous faire croire et c’est bien là le problème.

La vérité c’est que "dans un discours fleuve de plus de 90 minutes (théoriquement limité à 15 minutes), se sont succédées les attaques en règle contre le Conseil de sécurité, les Occidentaux, les menaces contre les anciens colonisateurs de l’Afrique, une déclaration d’amitié aux juifs, une demande d’installation du siège de l’ONU en Libye"... Et ce n’est pas moi qui l’écrit ; c’est le journal Le Monde. On en sait déjà un peu -un tout petit peu- plus.
Et même là, cela reste très sommaire et superficiel ; on a juste droit aux "titres" de divers passages du discours. Mais du contenu, pas de trace. Pas d’extrait. Vous appelez ça du journalisme ? J’appelle ça de la manipulation. De la désinformation.

Et comme pour nous expliquer que le discours ne présentait aucun intérêt, la plupart des articles que j’ai lu soulignait le côté "décousu" de son discours ; le journal Le Monde explique même que "le tout (est) écrit sur des feuilles volantes jaunes dans lesquelles le "Roi d’Afrique" a semblé s’égarer à plusieurs reprises." Des feuilles volantes jaunes. Et oui ! Si elles avaient été vertes, le discours aurait été différent. Et si elles avaient été dans un classeur, au lieu d’être volantes, le discours aurait peut-être duré moins longtemps. Peut-être.

J’aurais aimé lire des choses plus profondes, pas forcément conformes à ce que je pense, mais au moins plus sérieuses que ce qui a été écrit. Des extraits du discours, commentés ou pas, qui permettent à chacun de se forger son opinion. Du vrai journalisme, quoi !

On aurait ainsi appris que, parmi beaucoup d’autres choses, les arabes ont à plusieurs reprise dans l’Histoire de l’Humanité (déjà à l’époque des Romains), défendu et protégé les juifs et que ça a encore été le cas lorsque Hitler est arrivé. Et Kadhafi de souligner qu’il était convaincu que les juifs auraient encore à l’avenir besoin des arabes qui seront à nouveau de leur côté.

De ce passage, aucun article de presse ne parle ; pas question de le crédibiliser, ni de lui donner une audience. Il faut que tous nous continuons à penser que ce révolutionnaire n’est rien d’autre qu’un ex-terroriste, sous-développé et illuminé.
Quand, en revanche, Ahmadinejad critique les juifs -et je ne cautionne pas ce qu’il dit- tous les médias en font des gorges chaudes et on ne parle plus que de ça tandis que des délégations quittent l’assemblée générale.

La vérité est que les clichés ont la vie dure et que partant de là, les arabes sont forcément contre les juifs, que Kadhafi est forcément con, que critiquer Israël c’est forcément être anti-sémite, que les puissants ont forcément raison et que les peuples sont forcément bien informés par leur médias...

Or il est clair que les médias ne nous disent que ce que nous pouvons ou voulons entendre et qu’être journaliste aujourd’hui ne veut plus rien dire. Alors, à mon tour j’ai pris une résolution : à compter d’aujourd’hui, moi aussi je deviens -que dis-je, je suis- journaliste. Il n’y a pas de raison pour que ce que j’écrirai soit moins objectif, moins documenté ou moins organisé que tout ce que j’ai lu. Ma vérité en vaut bien une autre. Et ma connerie aussi, d’ailleurs.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • fouadraiden fouadraiden 25 septembre 2009 11:43


    Défense indéfendable. Défense stupide d’un idiot.


     ce clown libyen dessert la cause qu’ il prétend défendre. ce type n’ a jamais défendu que sa cause . lui , sa famille et son clan.

     il faut dénoncer tous les clown arabes sans relâche tt le temps et partout indépendamment des considérations de leurs adversaires réels ou supposés .

    s’appuyer sur Kadhafi pour dénoncer l’hégémonie occidentale est encore le meilleur moyen de la conforter.


    • lord_volde lord_volde 25 septembre 2009 12:13
      • « Or il est clair que les médias ne nous disent que ce que nous pouvons ou voulons entendre et qu’être journaliste aujourd’hui ne veut plus rien dire. Alors, à mon tour j’ai pris une résolution : à compter d’aujourd’hui, moi aussi je deviens -que dis-je, je suis- journaliste. Il n’y a pas de raison pour que ce que j’écrirai soit moins objectif, moins documenté ou moins organisé que tout ce que j’ai lu. Ma vérité en vaut bien une autre. Et ma connerie aussi, d’ailleurs ».

        Khadafi est un cuistre personnage, une sorte de Roi Ubu fantasque qui impose son calendrier monarchique à l’ensemble du peuple Libyen censément admiratif et amoureux de son tyran élevé en esprit clairvoyant à l’image d’un Ataturk dominateur tirant le peuple vers la lumière. Toute une symbolique derrière laquelle les ombres permanentes des oligarques policés avancent lentement sous le masque du bien pour étaler savament la vision prophétique du nouvel ordre mondial Orwelien.
        Ahmadinejad est, au contraire de lui, un homme qui s’oppose courageusement à « la marche des siècles » et au mouvement néfaste des forces concentriques de la domination mondiale qui oeuvrent habilement et avec application à l’aide du mensonge, de la destruction, de la misère humaine et, in fine, de la mort de la Liberté en perspective, à créer les conditions d’un nouveau déluge biblique après lequel émergera un nouveau type de société conforme aux aspirations nombrilistes des élites formant la nouvelle aristoratie mondiale.
        Ahmadinejad n’est pas, heureusement, Khadafi, ce faux trublion soit-disant insurgé qui a vendu son âme au diable contre un peu de considération et une liberté d’action, somme tooute, surveillée. 
        Il faut soutenir le peuple Iranien et celui qui le représente car les voix dissidentes sont étouffées par la machine infernale médiatique qui fait le jeu des puissants contre les peuples « tarés » du mond entier.
        Si les forces atlanto-sionistes gagnent la partie, nous irons alors irrémdiablement vers une double société dont celle d’en haut a déjà planifié la réduction de la population mondiale (6,5 milliards ------->500 000 millions)
        Pensez vous que vos enfants feront partie des rescapés ? si ce monde prend forme dans sa vision épurée rappelant Gattaca ou Matrix.
         


      • Aslem Smida 25 septembre 2009 12:44

        L’article n’avait pour but ni de défendre Kadhafi, ni d’enfoncer Ahmadinejad. Je n’exprime aucun avis à leur sujet ; et je les défend encore moins. Il n’était donc pas nécessaire de s’emballer.

        L’article traite des médias et soulignait le parti pris des journalistes qui, sur un sujet aussi sérieux que le discours d’un dirigeant très controversé, auraient dû privilégier le fond sur les faits anecdotiques entourant son intervention.

        Et les premières réactions que je constate prouvent bien qu’« il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre. »


      • Emmanuel Aguéra LeManu 25 septembre 2009 19:12

        Le ridicule l’emporte sur l’arrogance.
        Après sa tournée des canarvals européens, le Colonel s’offre les US... Peu importe, dans le fond, et même des articles plus objectifs n’auraient à mon avis ni servi plus, ni moins la relation des faits.
        De quels faits, au fait ? La relation des effets devrait-on dire...
        A l’arrogance des gendarmes du monde, qui naguère le rangèrent au rang de chef de gang (les « rogue states », souvenez-vous...), succède donc le ridicule de l’invitation de cet opportuniste mécréant, obsédé par un renversement de régime qu’il n’arrive à éviter depuis 40ans qu’au prix d’une sanglante dictature et de l’arsenal répressif approprié.
        Et n’en sera-t-il pas renforcé, une fois de plus, cet arsenal après cette nouvelle tribune offerte par nos « grands » ?
        Je ne serais pas surpris d’apprendre que cette mascarade, qui une fois de plus renforcera le régime totalitaire Lybien jusqu’à le légitimer au plan mondial, s’est accompagnée de la signature de quelques contrats pétrolifères juteux, ou autre deal hautement humanitaire...
        Plus grosse la bouffonnade, plus sourde l’audience.
        Plus aveugle la critique, plus inerte le reportage, plus offusqué l’internaute...
        Rien n’est gratuit en politique, même pas Guignol. Click !


      • lord_volde lord_volde 25 septembre 2009 12:19

        « Or il est clair que les médias ne nous disent que ce que nous pouvons ou voulons entendre..."

        Non, les médias sont la caisse de résonnance des élites bien pensantes et ne disent que ce qu’ils veulent que nous entendions. 


        • Bulgroz 25 septembre 2009 13:13

          Dans l’article d Aslem Smida sur le discours de Khadafi de ce jour, mon post a été supprimé 3 fois.

          Le revoilà :

          Le discours du cocaïnomane en place depuis le coup d’état de 1969 sans jamais qu’une élection n’ait été tenue, est là dans une version anglaise donnée par les services de la délégation de Libye.

          http://www.un.org/ga/64/generaldebate/LY.shtml

          Le cocaïnomane a, entre autres, réclamé pour les pays africains une compensation de 77 700 milliards de USDD ( 77,7 Trillions) pour les richesses volées dans le passé.


          • Aslem Smida 25 septembre 2009 13:55

            Khadafi est un dirigeant aux méthodes et aux idées souvent contestables. Certes. Et en tant que tel, je suis d’accord sur le fait que les opinions publiques ne doivent pas rester les bras ballants devant ce qu’elles considèrent comme étant des faits graves perpétrés sous sa direction.
            Et si l’on veut être juste, cela devrait même être le cas vis-à-vis de tous les dirigeants quel qu’ils soient, dès lors qu’ils agissent contre leurs peuples. ou contre d’autres peuples.
            Mais ne révéler, sciemment, qu’une partie de la vérité, c’est se compromettre à son tour. C’est faire preuve d’une malhonnêteté intellectuelle caractérisée.

            Dans les dictatures, les dirigeants justifient souvent l’absence de démocratie par le fait que leur peuple ne sait pas ce qui est bon pour lui. Ils expliquent donc la nécessité pour ces dirigeants, de prendre les décisions qui s’imposent et qu’ils imposent. Ils prétendent ainsi agir un peu comme des parents qui voudraient protéger leurs enfants irresponsables... dans leur intérêt. Sauf que les peuples ne sont pas aussi immatures qu’on ne veut bien nous le faire croire et certainement pas aussi irresponsable que les enfants.

            Le devoir d’un journaliste est d’informer, de livrer une information le plus objectivement possible. Après, il faut faire confiance aux lecteurs qui se forgeront leur propre opinion à la lecture de ces informations et d’autres.
            Alors, lorsque les médias ne nous disent pas toute la vérité, la déforme ou la travestissent, et que par conséquent ils nous manipulent, je considère qu’ils n’ont pas plus de respect pour nous que ces dictateurs n’en ont pour leurs peuples.


            • Bulgroz 25 septembre 2009 14:10

              Cet article traite avec justesse de la manière dont les média français ont traité le discours de Son Excellence Muammar Abu Minyar al-Gaddafi, dictateur à vie depuis 1969 par la grâce d’un coup d’état et commendataire, entre autres, de l’attentat de Lokerby.

              La presse française est la moins indépendante du monde.

              Pour se faire une meilleure idée des pensées profondes de ce dictateur musulman, vaut mieux consulter les articles de la presse indépendante et libre de la Libye indépendante et libre écrits par des journalistes indépendants et libres.

              Il vaut mieux consulter l’agence de presse Libyenne  :

              http://www.jananews.ly/Index.aspx?Language=3

              Sur 15 articles 15 sont à la gloire du « Leader of the Revolution » De quelle révolution déjà ? Du coup d’état peut être, il y a 40 ans ?

              Sans les musulmans, que serait la liberté d’expression ?

              Il est vrai que le mot censure vient de l’arabe « Al Chenzura », n’est ce pas ?


              • fouadraiden fouadraiden 25 septembre 2009 14:42

                tu vois cher auteur , les Bulgros et compagnies se mettent déjà à bander sur ta perche.


                c’est l’effet : je ne défends pas Kadhafi mais je trouve que la presse occidentale l’a traité , enfin son discours, fort injustement.

                 il faut tt faire pour empêcher les bulgros d’avoir raison car l’hégémonie derrière laquelle se cache les valeurs occidentales n’attendent que ça pour agir et étendre son hégémonie.


                • Bulgroz 25 septembre 2009 15:00

                  « il faut tt faire pour empêcher les bulgros d’avoir raison »

                  tout est dit dans cette belle perle islamico maghrébine

                  C’est pas que Bulgroz n’ait pas raison,

                  non, il faut l’empêcher d’avoir raison.

                  C’est dire, la hauteur du débat chez ces gens là, il faut l’empêcher, comment ?

                  La censure (déjà fait), la lapidation, l’excision, la fatwa, le coup de poignard dans le dos comme en Hollande ?

                  On en a rien à faire des effets de manche de votre idole dictateur cocaÏnomane.


                  • sentinelle 25 septembre 2009 15:14

                    oz
                    @ bulg

                    va te coucher........


                  • fouadraiden fouadraiden 25 septembre 2009 15:17


                    comment vs empêcher d’avoir raison coûte que coûte.

                     ben je croyais avoir été clair,non ?!
                     
                    je recommence : En ne défendant jamais le clown Kadhafi même si ds sa bouche verueuses deux et deux valent quatre.


                    • Aslem Smida 25 septembre 2009 15:19

                      Et si nous revenions sur le fond du débat : la partialité des médias et la subjectivité des journalistes en France (et ailleurs) ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès