• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Un nouvel État Islamique est en train de naître en Arabie

Un nouvel État Islamique est en train de naître en Arabie

 Le Moyen-Orient est un monde politique complexe, fait d'intrigues et de trahisons. Les dirigeants saoudiens le savent bien, qui ont su si bien déjouer toutes les tentatives de déstabilisation de leur opulente monarchie, de la part de leurs ennemis comme de leurs « amis »... Ils viennent pourtant de tomber dans un piège, au Yémen. Il sera passionnant de voir s'ils vont survivre à cet ultime coup : un nouvel État Islamique est en train de naître en Péninsule arabique.

La République réunifiée du Yémen, en soutenant l'Irak pendant la première guerre du Golfe, en 1990, a joué le mauvais cheval. Les Etats-Unis et l'Arabie Saoudite cherchent, depuis, le moyen de la châtier. Peut-être Washington et Riyad ne sont-ils pas étrangers aux nombreux drames qui éclatent dans ce pays que l'on appelait, autrefois, « l'Arabie Heureuse ». Depuis les années 2000, les révoltes ont éclaté un peu partout contre le gouvernement de l'ex président Ali Abdallah Saleh autant que le gouvernement de l'actuel président, le maréchal Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenu par les Saoudiens. Les chiites Houthis tiennent Aden, et une grande partie de l'ouest du pays, avec le soutien de Téhéran ; le sud du Yémen voudrait reprendre son indépendance ; surtout, Al Qaïda et l'Etat Islamique montent en puissance et contrôlent déjà plusieurs points du territoire.

En novembre 2009, l'Arabie Saoudite est obligée d'intervenir militairement, sur sa frontière, contre la rébellion chiite au Yémen. Bizarrement, un « printemps arabe » est opportunément déclenché, en 2011, à Aden et dans les principales villes du pays. C'est le même genre de contestation « spontanée » qui renverse les gouvernements en Tunisie et en Egypte à la même période... Le président Ali Abdallah Saleh, le même qui avait osé soutenir Saddam Hussein lors de la première guerre du Golfe, résiste autant qu'il peut, fait des concessions. Rien ne marche. Quand il échappe, de peu, à une tentative d'assassinat, il se résout à signer sa feuille de démission, obligeamment présentée par les Saoudiens. Il part se faire soigner à Riyad, est exilé aux Etats-Unis. 
Fin de l'histoire ? Non, l'homme comprend qu'il a été joué. Il ordonne aux éléments de l'armée qui lui sont restés fidèles de favoriser la rébellion Houthiste, venue du nord du pays. Il a également des contacts avec les islamistes d'Al Qaïda, et les combattants yéménites de Daech. C'est aujourd'hui une guerre des Yéménites, de tous bords, contre la déstabilisation occidentale du pays.
 

 Aussi, en appuyant l'arrogante campagne militaire saoudienne contre les chiites Houthi et les djihadistes d'Al Qaïda au Yémen, Washington ne se doute-t-il pas qu'il renforce, chaque jour un peu plus, la légitimité de la rébellion aux yeux des musulmans de la péninsule arabique ? Washington ne chercherait-il pas, maintenant, à déstabiliser la Péninsule arabique ? L'intervention de l'Amérique auprès de ses protégés des monarchies du Golfe fait penser au destin de souris qui seraient amies d'un chat... 

Ainsi, en mars 2015, quand l'administration Obama soutient l'intervention militaire de la coalition arabe sunnite, dirigée par Riyad, pourquoi se contente-t-elle de fournir seulement du ravitaillement air-air, un peu de soutien logistique et quelques armes ? Washington ne donne rien qui permette aux Saoudiens d'écraser la rébellion au Yémen. 
Les dirigeants saoudiens sont-ils, intentionnellement, mal conseillés ? Ils pensent encore obtenir une victoire facile, se débarrasser du gouvernement pro-Saddam Hussein d'Ali Abdallah Saleh et de la rébellion chiite des Houthis. En fait, ils se retrouvent face à des hommes déterminés, soutenus par des commandos iraniens aguerris et, déjà, une inquiétante tête de pont de l'État Islamique. L'Arabie Saoudite est tombée dans le piège.

Depuis le début de la guerre, l'Arabie Saoudite bombarde, dépense 200 millions de dollars par jour, mais n'obtient guère plus qu'un statut de criminel de guerre. 10 000 civils yéménites ont été tués, 3 millions ont fui les combats. 60 000 enfants sont déjà morts de malnutrition. 60 % de la population survit grâce à l'aide alimentaire. Le Yémen est aujourd'hui la plus grande urgence en matière de sécurité alimentaire au monde. Il est possible que la dynastie wahhabite puisse vivre avec cet effroyable bilan humanitaire, mais peut-elle survivre à cet Afghanistan qui vient de naître à ses frontières et menace déjà son territoire ?

Riyad n'obtient aucune victoire décisive, car il faudrait engager massivement ses troupes sur le terrain, accepter de très grosses pertes humaines, voire une défaite. Or, tous les conflits qui durent au Moyen-Orient font gagner les mouvements les plus radicaux. Le Hezbollah n'existait pas au Liban avant l'invasion israélienne de 1982 et Al-Qaïda était à peine présente en Irak avant 2003. Aujourd'hui, le Hezbollah est la force militaire dominante au Liban et on connaît les succès des fondamentalistes sunnites au Moyen-Orient. 
Au Yémen, c'est maintenant le Hezbollah yéménite, c'est-à-dire l'Iran, qui est durablement installé dans la péninsule arabique. Dans le camp sunnite, Al Qaïda, est passé de quelques centaines de combattants en 2009 à plus de 4 000 aujourd'hui. Avec la fin de cycle de l'État Islamique, à Mossoul, les islamistes originaires de la péninsule arabique sont redirigés vers leurs terres...

Le piège s'est refermé. Soit, l'armée saoudienne s'engage massivement sur terre, pour essayer d'écraser le nid de guêpes yéménite, avec le risque de subir une terrible défaite, très périlleuse pour la dynastie des Saoud. Soit, les Saoudiens négocient la paix et laissent les Houthis chiites prendre part au pouvoir au Yémen. Cette deuxième solution n'en est probablement pas une pour les Saoud, gardiens officiels de l'Islam sunnite. 
Le sort de la guerre pourrait donc amener une déstabilisation complète de la région, voire la destruction de l'Arabie Saoudite, comme en Irak, comme en Libye. Les responsables se révéleront quand ils prendront le contrôle des puits de pétrole...
 

Source : http://williamkergroach.blogspot.fr/


Moyenne des avis sur cet article :  2.04/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • baleti baleti 6 juin 21:44

    Imagine une minute, que les puis de pétrole, sont déjà sous le contrôle (depuis des décénis) de ceux que tu ne veux nommé.

    Ou pourrait on orienté les vrais raison du conflit ?

    • Pascal L 7 juin 11:31

      @baleti
      Les puissances financières ont trouvé un filon dans l’obéissance inconditionnelle des Musulmans. Pour eux, c’est beaucoup mieux que le Christianisme qui soutient la liberté individuelle.


    • Louve de France Louve de France 7 juin 14:02

      @Pascal L


      Et ces musulmans n’ont pas honte. Si des chrétiens faisaient ça j’aurais honte et je renierais ma religion. 

      A croire qu’ils trouvent ça bien. C’est sans doute pour ça que des klaxons et des feux de joie furent allumés a Drancy et Trappes lors de l’attentat de Charlie Hebdo. 

    • baleti baleti 8 juin 03:31

      @Pascal L


      Cet obéissance inconditionnel comme tu la nome, et seulement due au faite, que tous les dirigeants des pays musulman, range et place l’argent détourner et voler dans les banques « occidental »
      Comme dise les arabes, ils les tiennes par leur main qui leur fait mal.
      Ceci vaut pour les pays africains, et en général toute les dictatures soutenue par les démocratie 

      Au final, on te donne une invitation dans une des loge de la franc maçonnerie, une forme d’allégeance a ta situation.

    • baleti baleti 8 juin 03:35

      @Louve de France


      «  »Et ces musulmans n’ont pas honte. Si des chrétiens faisaient ça j’aurais honte et je renierais ma religion. «  »

      Les rats sont les premier a quitté le navire, quand il coule, voila a quoi tu ressemble 



    • Louve de France Louve de France 8 juin 10:54

      @baleti


      Je ne quitte pas le navire, je suis chez moi, par contre j’aimerais beaucoup que les rats qui nous assassinent tous les jours quittent notre navire ! Ducon. 

    • Pascal L 9 juin 14:58

      @baleti
      La Franc-Maçonnerie est plutôt une allégeance à Lucifer pour gagner le pouvoir. Ils y arrivent plutôt bien et sont les alliés objectifs des princes arabes. Depuis 1400 ans que les Musulmans obéissent aux autorités pour pouvoir créer le monde meilleur qui leur donnera le pouvoir, pourquoi n’y sont-ils pas encore arrivés ? Auraient-ils été trompés ? L’excuse des princes corrompus ne tient pas, ils ont toujours été corrompus et c’est consubstantiel à la fonction. Dieu leur a-t-il donné un mode d’emploi réellement efficace ? D’ailleurs qui pourrait instaurer un monde meilleur si ce n’est Dieu lui-même ? En quoi ces princes peuvent-ils être utiles ? L’expérience nous apprend que toute tentative humaine pour instaurer un monde meilleurs ne débouche que sur la guerre et la haine. Cela ne peut être le reflet de la volonté de Dieu. D’une certaine manière, les communistes ont également pensé pouvoir le faire et cela aussi a échoué.


    • baleti baleti 11 juin 04:12

      @Pascal L


      Si dieu avais voulu un monde meilleur, il aurai été.
      Dieu nous a donner le libre arbitre, pour déterminer notre amour et loyauté a ses injonction.

      Celui qui ne veut pour son prochain, se qu’il veut pour lui meme, ne peu prétendre appartenir a la communauté des croyants.Tu as vite fait de statuer sur les princes du golf.

      Le besoin de pouvoir est une faiblesse, celle-ci est dominé par un ego.L’homme qui est dominer par se qu’on pourrai schématiser par seulement un « des 7 pêcher capitaux », qui est l’essence de l’ego, a automatiquement des difficultés a vivre en armorie, avec autrui.
      Le croyant pense que ses dérives, son l’oeuvre de satan, les autres pensent que c’est des trouble psychologique. Pourquoi ses deux position, ne travail pas ensemble ?

      Je vais plus loin, l’allégeance a lucifer, ou satan, prend ses sources dans se qu’on « appelais » la sorcellerie,C’est bien pour cela qu’avoir des vrai preuves de se qui se trame dans les loges dominante, de la maçonnerie, est quasiment impossible.

      Que disent les chrétien, sur l’origine de la sorcellerie ?
      Comment a t’elle vu le jours ?
      Sait tu qui et pourquoi, a t’on interdit l’exorcisme ?

      «  »L’expérience nous apprend que toute tentative humaine pour instaurer un monde meilleurs ne débouche que sur la guerre et la haine.«  »

      Un monde meilleur pour qui ?
      Je crois que la guerre a toujours été déclarer, par ceux qui ont une vision « sectaire » d’un monde meilleur.
      Cette secte, est a l’origine de toute les guerres, depuis qu’ils existe.
      Le mode opératoire, est toujours le même, diviser pour mieux régner, par le compotisme.

      Lhumanité a besoin d’homme qui donne l’exemple, du bon comportement, et de la moral.L’homme a besoin d’espoir en un monde meilleur.

      La marginalisation de la croyance en un dieu unique, est leur seul atouts. Les chrétiens son décris comme des moutons, et les musulman comme des loups, les athée rigole, critique et même haïssent les deux communauté.

      Ils nous reste plus qu’a attendre, qu’on nous impose un Macron


    • Pascal L 11 juin 18:50
       @baleti
      « Si dieu avais voulu un monde meilleur, il aurai été »
      On ne peut avoir la liberté d’agir sans la liberté de faire le mal.
      « loyauté a ses injonction »
      Cette notion est introduite par le juridisme. Le Christianisme n’a introduit aucune loi où règle sinon celle d’aimer, y compris nos ennemis. Les dix commandements de Moïse ne disparaissent pas, ils sont transcendés. L’amour va beaucoup plus loin que la morale qui reste un ensemble de règles et de lois. Par amour, nous ne pouvons faire que le bien. Par amour nous allons plus loin que respecter autrui, nous allons jusqu’à l’aider lorsqu’il est en difficulté.
      « Tu as vite fait de statuer sur les princes du golfe. »
      Evangile de Luc 4, 5-7 : « Alors le diable l’emmena plus haut et lui montra en un instant tous les royaumes de la terre. Il lui dit : Je te donnerai tout ce pouvoir et la gloire de ces royaumes, car cela m’a été remis et je le donne à qui je veux. Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela. »
      Lles princes du Golfe, à cause de leurs richesses insolentes n’y échappent pas.
       »Le croyant pense que ses dérives, son l’oeuvre de satan, les autres pensent que c’est des trouble psychologique. Pourquoi ses deux position, ne travail pas ensemble ?« 
      Satan peut être derrière les dérives, mais la responsabilité individuelle n’est jamais altérée en se défaisant sur l’autre. J’ai déjà discuté avec des psychanalystes qui ont à peu près le même point de vue. Que le mal soit personnalisé dans Satan on non, le mal reste le mal et la responsabilité de celui qui le commet reste entière. Mais utiliser Satan pour se défausser est l’œuvre de Satan, c’est mal.

       »’allégeance a lucifer, ou satan, prend ses sources dans se qu’on « appelait » la sorcellerie«  
      C’est une des sources. Satan n’a pas besoin de culte, aussi ses manifestations sont multiples. Certaines formes de médecine utilisant les Esprits fonctionnent d’un point de vue médical (radiesthésie...), mais si les Esprits peuvent guérir, ils ne sont pas très explicites sur les contreparties. Leur objectif principal est de nous éloigner de Dieu, donc la contrepartie peut être la zizanie, ou une autre maladie...
      Ceux qui sont allés faire le voyage en Inde pour incorporer une autre spiritualité au Christianisme ou à l’Islam ont en fait importé un culte des Esprits. La Franc-Maçonnerie s’est transformé avec ces spiritualités orientales. L’occultisme de leur pratiques nous montre qu’ils ont quelque chose à cacher et il y a assez d’anciens Francs-maçons qui en sont sortis pour que nous ayons une idée assez précise de leurs pratiques.

       »Que disent les chrétien, sur l’origine de la sorcellerie ?« La sorcellerie existe depuis qu’il y a des sorciers dans les tribus de l’antiquité. Le Christ a chassé tous les Esprits qu’il a croisé. Ceux-ci d’ailleurs étaient capables de le reconnaître, non comme leur maître, mais comme celui qui allait les détruire.

       »Sait tu qui et pourquoi, a t’on interdit l’exorcisme ?« 
      L’exorcisme est l’ensemble des prières qui permettent de chasser les Esprits. l’Exorcisme se pratique toujours dans l’Eglise Catholique. Il est utilisé pour des cas graves. Dans la plupart de situations, une simple prière de libération permet de chasser les Esprits. Ceux qui avaient le pouvoir de guérir perdent ce pouvoir.


       »Je crois que la guerre a toujours été déclarer, par ceux qui ont une vision « sectaire » d’un monde meilleur.«  
      Certainement, mais qui a une vision non sectaire d’un monde meilleur ? Si l’amour du Christ se répand partout sur la terre, il y aura toujours des personnes pour s’y opposer par la violence. Chacun peut rendre les choses meilleure par amour, mais l’amour ne peut imposer un système plutôt qu’un autre. Par amour, on ne peut que faire du bien, mais la réciproque n’est pas forcément vraie. Le salut proposé par le Christ ne s’impose pas. Nous le choisissons ou pas et ce salut n’est pas de ce monde, car il n’est pas pensable d’imposer à tous un salut que tous ne souhaitent pas. l’amour va jusqu’à respecter ceux qui ne choisissent pas l’amour, mais leur choix ne leur ouvre pas les portes du salut.

       »Cette secte, est a l’origine de toute les guerres, depuis qu’ils existe« Je dirai plutôt ces sectes, car il y en a beaucoup. Le nazisme et le communisme ont cherché à imposer leur vision bien terrestre d’un monde meilleur où leurs adeptes prendront le pouvoir. Nous savons ce qu’il en est résulté.

       »Le mode opératoire, est toujours le même, diviser pour mieux régner, par le complotisme« A partir du moment où une idéologie se crée en opposition à un ennemi, la guerre est la conséquence inévitable.

       »L’homme a besoin d’espoir en un monde meilleur« 
      A condition que ce monde meilleur ne soit pas sur terre, sinon, il y aura des oppositions et la guerre.

       »Les chrétiens son décris comme des moutons, et les musulman comme des loups,« Les deux sont faux. Les Chrétiens ont acquis une grande liberté depuis leur séparation avec l’Etat en 1905. Ceux qui ont créé cette loi pensaient que les Chrétiens allaient rapidement disparaître en leur supprimant l’ensemble des ressources et c’est le contraire qui s’est produit. Les Musulmans que je connait ne sont surtout pas des loups, mais je m’inquiète pour le sens de la soumission que signifie le mot »Islam« . L’instrumentalisation de cette soumission par les puissances financières, à commencer par l’utilisation des princes arabes, m’inquiète.

       »Ils nous reste plus qu’a attendre, qu’on nous impose un Macron" Une grande mystique Chrétienne, Marthe Robin, nous avait dit que la France allait descendre très bas, plus bas que nos voisins et qu’elle se redresserait ensuite avec l’aide de Marie (Myriam). Il me semble que nous n’avons pas encore touché le fond et nous devrons continuer à descendre pour qu’il y ait une vraie prise de conscience de la situation.


    • baleti baleti 12 juin 02:45

      @Pascal L


      Ta définition de l’amour est plus facile a écrire, qu’a appliquer dans la réalité. Est ce la définition des évangile, et de jésus,c’est un autre sujet. 
      Qu’est se qui est dit dans les évangiles, au sujet de ceux qui combattent dieu et jésus ?

      Pardonner au pêcheur ou a ses ennemis, n’est pas forcement l’aimer, c’est faire preuve de tolérance, dans le seul but, qu’ils soient guider, même, si on peu concevoir, que la tolérance est une forme d’amour.

      Ou s’arrête et commence le chemin qui mène de la gentillesse, a l’hypocrisie ?
      l’hypocrisie, commence quand la gentillesse a un autre but, c’est mon avis, mais qu’elle est le tien.

      Quand est se que l’on peu dire, que l’on se mens a sois même ?
      On se mens a sois même, quand nos intention, sorte du cadre de nos parole.C’est un avis seulement personnelle. 

      Considérons, que l’amour peu vivre et s’épanouir dans la haine, la définition de l’amour ne vaudrais que pas ses intentions, donc le terme amour n’a pas sa place, dans ta définition, je préfère parler de respect, de tolérance ect... qui eu même sont constituer d’amour.

      Qu’elle serai le but, et surtout les conséquence, d’adapter se sentiment « honorable », a quelconque situation.

      Bien sur qu’on ne peu tenir responsable seul, satan, de nos acte. l’influence qu’a satan et ses démons sur nos acte et parole, a la même source que l’existence de dieu.
      Le croyant croie a un monde parallèle, constituer d’ange et de démon, qui influe sur notre comportement.

      mais qui a une vision non sectaire d’un monde meilleur ?
      Ceux qui prône l’universalisme, qui sont persuader que l’humanité, est une seul « secte »

      Les bien matériel, et le pouvoir sur son prochain, sont les principaux ennemie d’un vivre en commun dans l’égalité et le respect (l’amour si tu veux)

      «  »A condition que ce monde meilleur ne soit pas sur terre,«  »
      Un monde meilleur, ne veux pas dire un monde parfait. Un homme meilleur, ne veux pas dire un homme parfait. On pardonne, et on fait la paix, avec nos ennemie, on est fait de mal et de bien, la est le vrais travail sur sois même, pour aller vers le meilleur.
      Le monde parfait appartient a dieu, et seul lui est parfait.



      Les Chrétiens ont acquis une grande liberté depuis leur séparation avec l’Etat en 1905

      Je sais pas se que tu appelle liberté, mais depuis 1905, il y a de moins en moins de chrétien, qui se reconnaisse de se que tu appelle liberté.
      Le christianisme est devenue un simple opposant de l’état, sans « désirer le pouvoir », le pourquoi est un sujet politico financier, sans fin.

      « je m’inquiète pour le sens de la soumission que signifie le mot »Islam«  »

      Le terme islam, « soumission » est seul a dieu, l’association dans la religieux musulman, et le pire des pêcher.
      c’est sa plus grande particularité, personne ne peu changer ou s’accaparer les commandement de dieu.L’interpretaion de ses commandements sont un droit, quand l’intention est honorable.

      « Marthe Robin, nous avait dit que la France allait descendre très bas, plus bas que nos voisins et qu’elle se redresserait ensuite avec l’aide de Marie (Myriam). »

      c’est pas la dame que certain, on décris son Inédie, comme du charlatanisme ?

      Donc marie reviendrais pour sauver la France ???
      Marie ne peu rien sauver, et si elle le pouvais, se serais par la volonté de dieu, donc c’est dieu qui savent et personne d’autre.Si un sauveur venais, se serais pour sauver l’humanité, et non la France, les chrétiens ou les musulmans

      Le monde est constituer de deux groupe distinct, les croyants, et les non croyants, tous le reste sont du sectarisme.C’est un avis personnelle. 


    • Pascal L 12 juin 17:01
      @baleti
      « Ta définition de l’amour est plus facile a écrire, qu’a appliquer dans la réalité »
      oui et non. Elle n’est pas possible à appliquer par sa propre volonté, mais avec le Christ, cela devient possible. En se laissant imprégner par l’amour du Christ, il est possible d’aimer bien au delà de nos propres capacités : « Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment. Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs en font autant. Si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu’on leur rende l’équivalent. Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car lui, il est bon pour les ingrats et les méchants. » (Evangile de Luc, 6, 32-35)
      « Qu’est se qui est dit dans les évangiles, au sujet de ceux qui combattent dieu et jésus ? »
      Voir plus haut « car lui, il est bon pour les ingrats et les méchants. »

      « Pardonner au pêcheur ou a ses ennemis, n’est pas forcement l’aimer » Le Christ demande de la faire par amour, mais lui seul peut nous donner l’amour nécessaire. Si nous sommes en colère lorsque quelqu’un nous fait du mal, c’est normal, car nous sommes des humains. Le Christ nous permet de dépasser ce stade pour transformer la colère en amour. L’amour qui est enseigné par le Christ est inconditionnel, on n’attend rien en retour. Les Grecs ont beaucoup de mots différents pour l’amour et celui-ci est agapé qui est différent de Eros (l’amour physique) ou Philia (l’amour familial)


      « Le croyant croie a un monde parallèle, constituer d’ange et de démon, qui influe sur notre comportement. » 
      Oui, mais pour qu’il ait de l’influence sur nous, il faut le laisser entrer en nous. Quelquefois, les pratiques magiques de guérisons sont des portes d’entrée. Pour un Chrétien, c’est incompatible avec une spiritualité centrée sur le Christ et tout doit être fait pour éviter les Esprits.

      « Ceux qui prône l’universalisme, qui sont persuader que l’humanité, est une seul « secte » » seulement si cet universalisme se fait prosélyte. Dans le Christianisme, la proposition de salut est universelle, mais chacun est libre de le choisir. Nous pouvons témoigner de ce que nous vivons, mais le Christ seul convertit.

      « Un monde meilleur, ne veux pas dire un monde parfait. »Certes, mais un monde meilleur implique la liberté et tous ne choisissent pas de faire le bien. On peut toujours améliorer notre monde en diffusant l’amour que nous donne le Christ, mais il existera toujours des personnes qui s’y opposeront violemment. 

      « mais depuis 1905, il y a de moins en moins de chrétiens » 
      Le Christianisme a beaucoup changé depuis 1905. A quoi ça sert d’avoir dans les églises des personnes qui ne veulent pas croire au Christ. Ces personnes sont parties, mais ceux qui restent vivent de plus en plus fréquemment une spiritualité plus forte autour du Christ. Maintenant certaines églises font de nouveau le plein avec beaucoup de jeunes. C’est particulièrement vrai en région parisienne.

      « sans « désirer le pouvoir » » oui, mais la transformation de la société peut se faire autrement.

      « Le terme islam, « soumission » est seul a dieu »
      au départ, oui, mais la soumission à Muḥammad, qui est mort, a été ajoutée et les califes ont ensuite exigé la même chose. La spiritualité musulmane n’est jamais un dialogue avec Dieu, le Coran est parfois incompréhensible, comment être sûr d’être sur le bon chemin s’il n’y a pas un humain qui s’invite dans le processus pour expliquer la volonté de Dieu ? Et comment être sûr que cet humain ne va pas détourner la soumission ?

      « c’est pas la dame que certain, on décris son Inédie, comme du charlatanisme ? »
      Il suffit de lire ses écrits pour faire la différence. Son œuvre des Foyers de Charité parle pour elle.

      « Marie ne peu rien sauver » Marie est auprès de Dieu comme beaucoup de Saints Chrétiens. Elle ne peut rien faire par elle-même, mais son fils ne lui refuse rien. Le nombre de guérisons inexpliquées qui se sont faites sous son autorité (Lourdes...) attestent de cette autorité. Elle ne fera rien elle-même, mais ceux qui la prient peuvent être ses bras.
      Le seul salut auquel peut nous pousser Marie, c’est le salut offert par Dieu et celui-ci n’est pas de ce monde. Ce salut passe par la conversion des cœurs. Cette conversion des cœurs peut effectivement conduire à un monde terrestre meilleur, mais ce n’est qu’une conséquence de l’acceptation du salut de Dieu par plus de monde.

    • baleti baleti 13 juin 21:18

      @Pascal L


      Tu n’a rien écrit sur l’intention

    • Pascal L 15 juin 20:15

      @baleti
      Dans le Christianisme, il n’y a plus qu’un seul commandement : aimer tous, toujours, partout qui transcende toutes les lois et toutes les morales. La seule intention possible est donc l’amour et tous nos actes doivent aller dans ce sens. C’est facile à comprendre, mais difficile à faire. Beaucoup se contentent des loi et de la morale, mais ce n’est pas suffisant pour le Christ. Les conséquences de l’application des lois et de la morale sont sur notre terre, mais les conséquences de l’amour est le salut qui n’est pas sur cette terre. Le Christ, qui est vivant pour les Chrétiens, nous offre son amour pour que nous ne rations pas la marche. Si nous refusons cet amour aujourd’hui, il y a peu de chances que nous puissions le reconnaître quand le moment viendra.


    • baleti baleti 17 juin 02:45

      @Pascal L


      Aimer c’est simple
      Aimer avec de bonne intention, c’est autre chose.

      Aimer, a toujours un but ou une intention.
      Chez les musulmans, tous acte ne vaut que par ses intentions. Si on considère que notre « passage » sur terre, est dans le seul but de réunir un maximum de « point, »(bonne action) a la gloire de dieu, pour une place de qualité au paradis, aimer pour dieu, ne rapporte pas le même nombre de point qu’aimer pour le regard de nos semblable.Je te parle pas d’aimer pour un intérêt matériel, qui devient un investissement.
      Aimer a tors et a travers, sans réel raisonnement, n’est pas vraiment une solution, sa ressemblerais a un laisser aller vers la faciliter, sans prise de risque.qui sera toujours mieux, que de ne pas aimer, j’en convient.

      Si l’on compare, aimer, a faire une aumône,(se qui est le cas dans l’islam) donner a n’importe qui, sans faire une recherche du plus nécessiteux, n’a pas me même degré, que de faire une recherche de celui qui y a plus droit.Bien que dans les deux cas, même si se n’est avec le même degré, tu fait une bonne action.
      La maladie de la foi, c’est le doute, se sentiment de faire des choses sans réel intérêt.S’enfermer dans un laisser aller, qui consiste a aimer, sans faire de recherche de justesse, c’est a mon avis tourner le dos au problème, qui ne peu apporter de solution.

      Pour un avis personnelle, je me demande, si cette l’amour pour le christ, qui prédomine sur l’amour de dieu,chez certain chrétien, n’a pas comme raison, un sentiment d’avoir abandonner le christ, qui a conduit a son exécution par les manigances des juif de l’époque.
      L’islam et le coran, ne décrivent pas avec tous les détaille les relations des anciens prophètes, avec leur disciple. Pour quasiment chaque prophète, il y a une anecdote, ou une de leur parole.Quand jésus va revenir, la première chose qu’il va faire, c’est casser la croix, et tuer le cochon.Que pense tu que cela veux dire ?

      Si nous autre, disciple de diffèrent prophète, nous nous comportions comme ils nous l’on recommander,on ne brandirais pas notre amour, ou bonne action, au non de tel ou tel prophète, mais au non de dieu, et sa création.Les prophètes on comme seul dénominateur commun, le monothéisme, qui consiste a aimer dieu, sans aucun associé.
      Plaire a un prophète, ne vaut rien, par rapport a plaire a dieu.

      Aimer tous,n’a jamais été une recommandation de jésus,.
      «  »l’ami de tous le monde, est l’ennemie de dieu«  », je l’ai lu dans la bible.
      Que pourrai vouloir dire ce verset ? 

    • Pascal L 20 juin 19:10
      @baleti
      « Aimer avec de bonne intention, c’est autre chose. »
      Aimer avec de mauvaises intentions, ce n’est pas aimer... aimer pour le regard de Dieu ou de nos semblable, ce n’est pas aimer, c’est du narcissisme. Aimer ne peut qu’être inconditionnel. Il ne peut y avoir d’intention.

      « notre « passage » sur terre, est dans le seul but de réunir un maximum de « point, » »
      Ainsi donc, vous « achetez » votre place au Paradis.
      Votre logique par points est impensable dans le Christianisme. Il y’a quelque chose qui rend les points inutiles, c’est la « miséricorde » de Dieu, son pardon qui ne peut être que total. De toutes façon, nous sommes pécheurs et nous ne savons pas aller au paradis. La seule solution est que Dieu nous y amène et cela ne peut se faire que par le pardon de nos fautes, une notion qui n’existe pas dans l’Islam.

      « Aimer a tors et a travers, sans réel raisonnement »
      Un amour avec intérêt, est-ce de l’amour ?

      Aimer dans le Christianisme, ce n’est pas faire n’importe quoi. Quand on aime, on recherche toujours à produire le maximum de bien et la justesse, ce qui veut dire que l’on examine la situation. Mais cela veut dire aussi qu’on ne regarde pas si dans l’aumône, la personne est de la même religion, car ce serait encore une fois de l’amour vers soi-même, donc du narcissisme.

      « je me demande, si cette l’amour pour le christ, qui prédomine sur l’amour de dieu »
      L’amour vient d’abord du Christ et le Chrétien essaie d’y répondre. Par ailleurs le Christianisme est un monothéisme et il n’y a pas de différence entre l’amour de Dieu et l’amour du Christ, mais c’est parce que le Christ a vécu pleinement nos souffrance qu’il est la source de cet amour.
      Personne n’a à se rapprocher d’avoir abandonné le Christ ni même de l’avoir tué. Le Christ a pardonné à ceux qui l’on fait et de fait, ces péchés n’existent plus. Cette notion de pardon reste étrangère à l’Islam, bien que la miséricorde soit un nom d’Allah. Il s’agit ici plus de décrire l’arbitraire d’Allah que sa capacité à pardonner.

      « Pour quasiment chaque prophète, il y a une anecdote, ou une de leur parole »
      Cela reste beaucoup trop succinct dans le Coran. Il faut lire les livres des prophètes dans la Bible, c’est d’un autre niveau. Par ailleurs les prophètes dits arabes dans le Coran sont en fait des divinités zoroastriennes.

      « Quand jésus va revenir, la première chose qu’il va faire, c’est casser la croix, et tuer le cochon.Que pense tu que cela veux dire ? »
      Qui a pu imaginer de telles inepties ? Cela n’a aucun sens pour un Chrétien et ces paroles ne sont pas chrétiennes. Pour un Chrétien, le Christ est le seul chemin du salut. Cela ne veut pas dire que seul les Chrétiens seront sauvés, mais que seuls ceux qui reconnaîtront son amour seront sauvé. Il pardonne à tous, mais ceux qui le renient aujourd’hui auront beaucoup de mal à le reconnaître lorsque l’heure sera venue. Par ailleurs, il a toujours dit que son royaume n’était pas de ce monde, donc nous ne devons pas attendre son retour pour fonder un royaume terrestre. Le chemin de son royaume ne nous est pas connu, donc nous ne pouvons qu’espérer sa miséricorde pour qu’il nous y emmène. Dans le Christianisme, le salut est assuré pour tous ceux qui reconnaissent son amour. Beaucoup de ceux qui ne le connaissent pas mais reconnaissent cet amour sans savoir d’où il peut venir seront sauvés.

    • zygzornifle zygzornifle 7 juin 09:18

      c’est comme les taxes en France c’est sans fin ......


      • Louve de France Louve de France 7 juin 14:00

        @zygzornifle


        Des métastases...Rien ne les arrête. 

        Le cancer de la planète ! 

      • Alren Alren 7 juin 11:44

        Très bon article.

        L’Arabie saoudite subit l’effet négatif du fait qu’elle est dirigée par une dynastie héréditaire, des gens qui se sont simplement « donné le mal de naître », gorgés de préjugés dès l’enfance, et non par des individus ayant un minimum de compétences politiques renouvelés régulièrement et conscients qu’il faut évoluer pour survivre.

        Le pays vit sur un volcan. Quand aura lieu l’éruption, c’est tout le Moyen-Orient qui sera bouleversé et cela fera incontestablement le jeu de l’Iran et des chiites.


        • zygzornifle zygzornifle 7 juin 15:55

          on finira bien par leur ouvrir une ambassade en France comme on ne peut pas les arrêter....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès