Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Une affaire bien mal gérée, et qui laissera des traces

Une affaire bien mal gérée, et qui laissera des traces

Voilà huit jours que la France vit à l’heure syrienne. Cette intervention militaire en Syrie, avec ou sans participation de la France, est dans tous les esprits. Alors que la situation intérieure sur le plan économique, social et même sociétal a de quoi inquiéter les Français, voilà maintenant qu’ils se mêlent de la politique étrangère de la France et qu’ils en viennent même à interpeller le Président de la République devant une école primaire qu’il visitait hier matin, jour de la rentrée scolaire. Du jamais vu. Que les sondages indiquent que 69 % des Français sont opposés à une participation de la France est également inédit. François Hollande eut beau indiquer hier à ces parents d’élèves qu’aucun envoi de troupes au sol n’était envisagé, rien n’y fit. Le peuple a un avis sur cette affaire, qu’il ne sent pas bien du tout, — flaire-t-il une entourloupe ? — et il entend bien le faire savoir. Comment en est-on arrivé là ? Le pouvoir n’a-t-il pas commis une erreur dans sa communication ? Essayons de remonter le cours des huit derniers jours pour voir si et où le bât blesse.

Jeudi 22 août 2013, on apprend qu'une attaque chimique aurait eu lieu la veille en Syrie. Le régime de Bachar-el-Assad est sans doute le responsable. Des contrôleurs sont envoyés sur place par l'O.N.U.

Mardi 27 août dans l’après-midi, brusquement tout s’accélère : François Hollande annonce lors de la conférence des ambassadeurs que « Le massacre chimique de Damas ne peut rester sans réponse, et la France est prête à punir ceux qui ont pris la décision infâme de gazer des innocents »Hollande, conf. Ambassadeurs {JPEG}

Aussitôt, c’est-à-dire dans les minutes qui suivent, c’est la mobilisation générale. Le pays est en guerre. On ne va pas coller sur les murs les terribles affiches blanches, non, mais un véritable tapage médiatique se met en route. C’est le branle-bas de combat dans les rédactions. Que ce soit les chaînes d’informations en continu ou les chaînes généralistes, lors des JT, à commencer par celui de 20H00, tout ce petit monde emboîte le pas. Et c’est le déluge.

Et de nous expliquer qu’il ne faut pas attendre, que l’arme chimique ayant été utilisée le 21 août par Bachar-el-Assad, — ce qu’on supputait déjà depuis quelques jours, d'où l'envoi des contrôleurs de l'O.N.U. — c’est un crime contre l’humanité, que l’intervention est urgentissime et déjà programmée, que c’est une violation du Traité de 1925 dont la France est dépositaire, — un traité que la Syrie a signé —, que c’est également une violation d’un second traité international signé sous Mitterrand en 1993, qu’une coalition internationale est déjà constituée, que le déclenchement des hostilités est fixé, en accord avec la Grande-Bretagne et les États-Unis pour dans 48H00 au plus tard, c’est-à-dire le jeudi soir : le 26 août 2013, que la ligne rouge fixée l’an dernier par Obama ayant été franchie, il n’y a pas besoin de mandat de l’O.N.U., alors que les contrôleurs sont encore sur place, qu’on allait voir ce qu’on allait voir, etc. 

C’était à qui surenchérirait le plus parmi les rédactions. On nous informa aussi qu’en Israël on distribuait déjà à la population des masques à gaz... Le tout relayé le lendemain par la presse, bien évidemment.

Aux ordres, les médias ! Forcez, les rédactions ! Marchons, marchons… !

Seulement voilà, le peuple français n’est pas tout à fait imbécile. Le coup du référendum de 2005, il ne l’a pas encore digéré. Alors, on ne la lui fait plus. Il ne marche pas dans la combine. La propagande des médias, il sait parfaitement ce qu’il doit en penser. Et dès le lendemain, les premiers sondages tombent : l’opinion publique n’est pas d’accord. Surtout qu’il y a d’autre médias, encore à peu près libres, Internet et les réseaux sociaux, et là le bouche à oreille fonctionne. À fond. Notamment sur Agora Vox... Et puis, malgré ce qui nous est dit et répété, la France paraît bien seule. Elle est même la seule, ou du moins la première nation de ce qu’on appelle hypocritement la communauté internationale et qui n’est rien d’autre que le point de vue occidental, à aboyer et même très fort. Mais pourquoi, grand dieu ? Qu’est ce que ça cache ? Et ce petit manège dure deux jours.

Mais, le jeudi 29 août au soir, coup de théâtre : la Chambre des communes refuse d’engager la Grande-Bretagne dans cette voie. On imagine l’embarras dans les rédactions : certains viennent nous dire que c’est un camouflet pour David Cameron, d’autres prétendent qu’il n’a peut-être pas défendu son projet avec toute la conviction nécessaire, autrement dit qu’il espérait peut-être ce résultat parlementaire. Bref, on sent comme un malaise.

Nous partîmes trois. Nous voilà plus que deux. Qu’à cela ne tienne. On continue.

Samedi soir, heure française, le Président Barack Obama dans une allocution devant la Maison Blanche, retransmise en direct, S.V.P., et pour cause, déclare qu’il est toujours favorable à cette intervention, à ses yeux nécessaire, (ouf !), mais dans la seconde partie de son propos il précise qu’il demandera auparavant le vote du Congrès. Au passage, pas une seule fois la France n’est citée dans son discours. Bon, bon !

Aie, Aie, Aie ! Nous voici plus que… ? Elle est maintenant toute seule, la France. Bien, bien !

Mais le dimanche, Hollande, droit dans ses bottes, maintient sa position. Le pauvre, il n’a pas toujours pas compris ce qui se passe. Alors, et dès le samedi soir, le modeste citoyen que je suis, lui a écrit une lettre. Une lettre ouverte, que je lui ai adressée à l’Élysée, mais également sur Agora Vox. Nous verrons bien quelle sera sa réponse. Il a évidemment d’autres priorités en ce moment.

Toujours est-il que dimanche et surtout lundi et mardi, ce sont maintenant les politiques qui s’en mêlent. Et ça gronde dans les états-majors. Et même au Parti socialiste où quelques voix discordantes se font entendre. Malgré le fait que ceux qui osent avoir un autre avis aient été traités de munichois (et votre serviteur le prend également pour lui) par un Premier secrétaire du P.S. bien imprudent, ce dernier refusera de s’excuser lundi soir sur France 2 alors que Bruno Lemaire avec ses qualités de diplomate le lui suggère de manière affable, rien n'y fera. Pour Harlem Désir, les Français et leurs représentants qui sont contre cette participation française font preuve d’un esprit munichois.(sic) Bien, bien !

Le pouvoir reste donc ferme, ce qu’il a annoncé la semaine dernière tient toujours. C’est comme un os à ronger : les deux chambres du Parlement seront convoquées et un débat aura lieu. Mais sans vote. La Constitution ne le prévoit pas avant le quatrième mois, et même si elle ne l’interdit pas, il n’y aura pas de vote, point barre ! Et le fait que cette participation française se fasse en dehors du cadre légal de l’O.N.U., rien n’y fait. Ah si, tout de même, le Premier ministre annonce qu’il recevra les présidents des groupes parlementaires ce lundi soir à Matignon. Et oui, ça gronde fort. Alors on lâche un peu...

ParlementAlors ce débat ? Eh bien parlons-en : Aujourd’hui, mercredi 4 septembre 2013, nous apprenons du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, ce qui a été annoncé lundi à Matignon par le Premier ministre aux présidents des groupes parlementaires, à savoir que les preuves dont dispose la France se résument en huit points :

1) Seul le régime syrien dispose de stocks d’armes chimiques. Il est de plus le seul sur le terrain à disposer des vecteurs nécessaires pour l’utilisation de tels agents chimiques. 

2) Il y a eu des préparatifs avant l’attaque.

3) Nos services de renseignement ont pu reconstituer le temps militaire : il y a eu des tirs en provenance des quartiers tenus par les forces gouvernementales, et non en provenance des positions tenues par les forces de l’opposition. 

4) La séquence militaire montre qu’avant l’attaque, il y a eu une préparation aérienne et à l’artillerie sur les zones ciblées par l’arme chimique, et qu’une attaque par artillerie et une offensive terrestre eurent lieu juste après, sur les zones impactées par l’attaque chimique.

5) Le régime syrien a ensuite tout fait pour détruire les preuves de cette attaque chimique, en bombardant les sites touchés, ce qui a entraîné la dispersion des gaz chimiques.

6) L’ampleur des gaz et la multiplication des sites impactés montrent que seul le régime en place pouvait en être l’auteur.

7) Nous n’avons jamais pu avoir la moindre preuve que l’attaque pouvait provenir des quartiers tenus par l’opposition.

8) L’attaque chimique portée fait pleinement sens pour le régime, qui devait faire face à des attaques dans deux quartiers spécifiques qu’il tenait encore.

Mais que ne l’a-t-on dit plus tôt ? Ou, a contrario, pourquoi François Hollande n’a pas attendu ce mercredi soir pour annoncer lui-même au pays les preuves que lui avaient fournies les services français de renseignement, lesquels avaient alerté en 2003 le Président Jacques Chirac de l’inexactitude des allégations avancées par les États-Unis, concernant la prétendue présence d’armes de dissuasion massive en Irak. Personnellement, j’ai été convaincu. Je fais confiance aux services de renseignement de mon pays, et je pense maintenant que l’attaque chimique dont je n’ai jamais douté de la véracité a bien été déclenchée par les forces gouvernementales en Syrie.

Mais cet excès de précipitation de l'exécutif a non seulement mis la France dans une situation d’isolement au niveau international, — et son image va en pâtir — mais de plus, il est plus que probable que rien ne se fera avant plusieurs semaines. En conséquence, zéro pointé à l’exécutif français ! Et attendez, on n’a pas encore vu les conséquences sur la popularité du chef de l’État. La-men-table, tout ça !

Que faudrait-il faire maintenant ? Alors le vote du Parlement : il est probable qu’il y en aura un, et que rien ne se fera avant la remise des conclusions de l’O.N.U. Il est même souhaitable qu’une résolution du Conseil de sécurité soit demandée, et obtenue. Les preuves étant mises au grand-jour, pourquoi la Russie, et peut-être la Chine s’y opposeraient-elles ? Au nom de quoi ces deux grands pays soutiendraient Bachar, le criminel, si ce n’était pas pour d’autres raisons plus géostratégiques, celles-là.

Car, ne l'oublions pas, les vues des États-Unis dans cette région ne sont pas pour rien dans la répétition du véto russe et même chinois.

Conclusion : Le gouvernement pourra-t-il s’exonérer d’un vote parlementaire ? On peut en douter, quand bien même une résolution de l’O.N.U. mandaterait la France et ses alliés occidentaux. Pourquoi ? Parce que le mal est fait. En ayant mal géré dès le début sa communication, François Hollande a commis trois erreurs :

— il a braqué l’opinion publique, qui sentant quelque peu une précipitation, a mal ressenti l’affaire. Elle l’était déjà sur les questions de politique intérieure, maintenant elle émet des réserves sur la politique étrangère. Le Président, a-t-il pensé que cela se passerait aussi bien que pour l’Opération Serval au Mali avec cette fois encore l’assentiment du peuple ? Je l’ignore.

— Il a négligé l’importance de la voie diplomatique, exercice dans lequel la France est pourtant très bien placée, parce qu’elle a un savoir-faire, exercice auquel elle va désormais devoir s’employer afin d’éviter un blocage au Conseil de sécurité.

— Enfin, il a fragilisé la stature présidentielle dans un domaine qui pourtant lui est réservé, celui de la conduite de la guerre puisqu’il est le chef des armées, comme le précise la Constitution. La France n’étant pas menacée d'être envahie, que n’a-t-il pris son temps pour préparer l’opinion publique ? Les preuves sont maintenant là, patentes, et rendues publiques. Mais huit jours trop tard. Cet excès de précipitation aura des conséquences déjà à court terme : la fonction présidentielle en a pris un coup. Un de plus.

Décidément, depuis le départ de Jacques Chirac, non seulement la France est de nouveau alignée, parce qu’elle est de nouveau dans l’O.T.A.N., ce qui reste une grave erreur à mes yeux, mais par surcroît elle s’agite beaucoup trop sur le plan international.

De Gaulle, ne leur pardonne pas, ils savent très bien ce qu’ils font. Hélas pour la France ! 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.65/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

83 réactions à cet article    


  • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 5 septembre 2013 09:56

    voilà ce que peuvent faire les terroristes anthropophages que mou-du-bide soutient et sponsorise... ce type est un traître


    • Aleth Aleth 5 septembre 2013 15:23

       

      Les armes chimiques utilisées près de Damas proviendraient de l’Arabie saoudite


      Des Contras syriens ont confirmé à une correspondante de l’agence états-unienne Associated Press (AP) leur propre responsabilité dans l’incident à l’arme chimique rapporté le 21 août 2013 aux environs de Damas.

      Selon ces « rebelles », il se serait agi d’un « accident » dû à une mauvaise manipulation, par eux-mêmes, des armes chimiques qui leur avaient été fournies par l’Arabie saoudite.

      Des « rebelles » syriens de la Ghouta, la région agricole de Damas, ont avoué à la journaliste états-unienne Dale Gavlak qu’ils étaient eux-mêmes responsables de l’incident chimique du 21 août, le même que les Etats-Unis et la France invoquent maintenant pour accuser le régime syrien d’avoir eu recours à l’arme chimique.

      Les Contras ont expliqué à la journaliste états-unienne, qui menait sa propre enquête sur place, qu’il s’est agi en fait d’un « accident » survenu à cause de la mauvaise manipulation par eux-mêmes des armes chimiques fournies par l’Arabie saoudite.

      Les « rebelles » ont également déclaré à Dale Gavlak qu’ils n’avaient jamais été formés au maniement des armes chimiques et qu’ils ignoraient même qu’ils étaient en possession de ce type d’armement.

      Selon les témoignages recueillis par la journaliste états-unienne, ces armes chimiques étaient destinées au Front al-Nousra, classé par le gouvernement des Etats-Unis comme organisation terroriste en raison de son allégeance à Al-Qaeda.

      Aussi bien les « rebelles » que leurs familles et la population de la Ghouta ont accusé le prince saoudien Bandar ben Sultan, le patron des services de renseignement de l’Arabie saoudite, d’être le fournisseur des armes chimiques envoyées au Front al-Nousra.

      Source


    • appoline appoline 7 septembre 2013 11:47

      Une fois de plus, nous, enfin quand je dis nous, nous mêlons d’un combat qui n’est pas le nôtre. Vous avez raison, ce type, je parle évidemment de Hollande est un abruti-soumis, son attitude est indigne d’un chef des armées.


    • bo bo 7 septembre 2013 12:19

      Votre type (comme vous dites) ressemble de plus en plus à un dictateur....qui se fout complétement de toute opinion contraire...il n’y a que son EGO.


    • Martha 5 septembre 2013 10:16

      Aux ordres les médias ! Forcez, les rédactions ! Marchons ! Marchons !

       ....surtout qu’il y a des médias encore à peu près libres... Notament sur Agoravox.

       Oui et cela change tout.
       Il y a des sites qui me paraissent particulièrement fiables : voltairenet, comité Valmy, E&R, Agoravox par ses débats très libres, plus le site de l’UPR de F.Asselineau. Cela permet de se faire une idée assez précise des réalités et de l’écart grandissant avec le bourrage de crâne médiatique ambiant.
       Une place à part pour voltairenet. Depuis hier soir une information majeure : De l’aveu même des rebelles Syriens, les armes « chimiques » interdites proviendraient d’Arabie Saoudite et ceux-ci n’auraient pas, d’après eux, été prévenus de ce qu’elles étaient vraiment !

       Tout le Monde se doutait de qque chose de ce genre, vu la précipitation et l’affolement de la propagande de guerre.
       Du grand Guignol Ubuesque.
       On touche là le sommet de la tromperie. La fin du spectacle approche.


      • Lou Lou 5 septembre 2013 14:19

        Cet article résume les preuves de l’ implication des USA et de son exécuteur des basses œuvres, le prince Bandar d’ Arabie Saoudite . Désolé en anglais ...
         
        http://www.globalresearch.ca/did-the-white-house-help-plan-the-syrian-chemical-attack/5347542
         
         


      • howahkan Buddha 5 septembre 2013 10:25

         Pour moi ce qui est en cause c’est le fondement même des motivations humaines à faire quelque chose....le meurtre de masse est légal mais si je tue une personne je passe ma vie en prison ou est moi même assassiné..etre légal ça veut juste dire que quelques clampins on dit : la guerre ça on a le droit, du moment que c’est pour voler ça va...mais si on se défend on est un terroriste..pas bien..

        demander à n’importe qui les rouages mentaux qui l’amène à dire : la guerre c’est bien..vous n’aurez jamais de vraie réponse..l’humain n’a aucune idée de ce qu’il fait ni pourquoi,simplement mu par la terreur de demain car la mort rode tout le temps...c’est d’ailleurs sans doute pour ça que jésus ,si jamais il a existé d’ailleurs, aurait dit : pardonne leurs car ils ne savent pas ce qu’il font.....

        il va être temps de ne plus pardonner du tout et d’empêcher le pire de se reproduire sans arrêt....il faut à tout prix empêcher certains humains de détenir tout pouvoir....seul un collectif lucide et uni le pourra..ce n’est surement pas en occident que se trouvent de telles personnes....quoique ????

        Sommes nous si différents des pseudo elites ? pas sur du tout,question de circonstances......le coté positif c’est que à force de s’enfoncer le fond n’est plus loin..


        • appoline appoline 7 septembre 2013 11:52

          Nous ne sommes pas différents de ces pseudo élites, simplement nous pensons collectif, aux autres et n’avons pas d’intérêt en jeu sinon défendre, autant que faire se peut, la liberté y compris celle de penser.

          Eux, sont tellement embringués dans cette filasse pognon-pouvoir qu’ils en sont devenus des marionnettes

        • cubrad 5 septembre 2013 10:43

          Ces « preuves » françaises ne semblent pas si probantes que ça car elles sont totalement ignorées à l’international. Que ne les ont-ils pas présentées lors de la réunion du conseil général des nations unies. D’ailleurs il n’est jamais tard pour bien faire, que ces preuves soient soumises à l’ONU, c’est même un impératif moral de le faire.


          • berry 5 septembre 2013 10:46

            Il n’y a pas que des sionistes, des femmes de ministres et des militants de gauche dans les médias, il y a aussi des agents secrets !
            Un article d’Hicham Hamza sur l’infiltration des médias par des agents de la DGSE et de la DCRI

            http://hichamhamza.wordpress.com/2013/09/03/dgse-journalistes-syrie/

            Alain Soral a tout résumé en une phrase :
            « Un journaliste français honnête c’est un chômeur, et un journaliste qui travaille c’est une pute ».


            • aspic aspic 6 septembre 2013 16:21

              Merci pour cet information.
              Quelle puisse circuler ! Ceci explique pas mal de choses...


            • jack mandon jack mandon 5 septembre 2013 10:50

              Hollande et sa clique dehors.

              Je désapprouve toute intervention militaire qui ne s’inscrit pas
              dans un mandat humanitaire sous l’autorité de l’ONU

              Si chaque citoyen fait parvenir au député de sa circonscription
              une lettre de désapprobation synthétique claire.

              Il faut arrêter les conneries maintenant


              • Valas Valas 5 septembre 2013 13:32

                Peut-on vraiment faire confiance à l’ONU ? Depuis les évènements majeurs de ces dernières années, j’ai de sérieux doutes...


              • Furax Furax 5 septembre 2013 13:40

                Entièrement d’accord Jack !
                Ce n’est pas dirigé contre la démocratie mais il faut mettre à bas le REGIME smiley mis en place par Sakozy et continué par l’« autre » avec les mêmes « penseurs », Kouchner, BHL etc.


              • Le printemps arrive Le printemps arrive 6 septembre 2013 08:57

                @valas

                vous avez raison, historiquement... cependant l’histoire change, la passé n’existe plus et le futur est à créer ; la Russie et la Chine sont sorties de leur léthargie, elles connaissent leur pouvoir actuellement (le dollar proche de sa fin, de plus en plus pays qui ne font plus confiance à l’oncle Sam , les populations sont de moins en moins dupes) et utilisent leur droit de véto.

                Et si le 21∕12∕12 était le point de basculement vers un nouveau paradigme, ce qui se passe actuellement semble en être une preuve.


              • TSS 5 septembre 2013 10:56

                Les bruits de bottes ne sont que des cache sexes destinés à occulter tous les coups

                 fourrés du GVT au detriment du peuple... !!


                • FRIDA FRIDA 5 septembre 2013 13:21

                  La France membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, reproche à la Chine et la Russie d’user de leur droit de veto.
                  Et elle s’embarque dans une aventure en foulant ce droit.
                  Qu’adviendra-t-il le jour où elle aura besoin de son droit de veto quand une décision ne lui conviendra pas ?


                  • soi même 5 septembre 2013 18:13

                    @ Frida, l’état de décomposition politique en France est tellement dégrader par le Sarkozy et Hollande que notre droit de vétos n ’est plus que l’ombre d’elle même.

                    Les Anglais sont aux même point que nous, mais il on toujours une longueur d’avance par rapport à la France.
                     Ce sont de fin politique et ils savent garder et se ménager une porte de sortir en votant non !

                    Je crois que Hollande devrait démissionner pour incompétence flagrance, il a le trouillomètre à zéro.

                    Hollande a peur de ses armées
                    par Thierry Meyssan

                    Nicolas Sarkozy et François Hollande utilisent les armées françaises pour satisfaire des intérêts privés ou étrangers. Ils ont envoyé des hommes à la mort pour voler le cacao de Côte d’Ivoire, les réserves d’or de Libye, le gaz de Syrie, et l’uranium du Mali. La confiance est brisée entre le chef des armées et des soldats qui se sont engagés pour défendre la patrie.

                    http://www.voltairenet.org/article177263.html

                    Il est vrais dans ces conditions pourquoi continuer à avoir un Président qui nous ridiculises autant à la tête de l’État ?
                     La question se pose ?


                  • Le printemps arrive Le printemps arrive 6 septembre 2013 09:10

                    « Il est vrai dans ces conditions pourquoi continuer à avoir un Président qui nous ridiculise autant à la tête de l’État ? »

                    D’où l’intérêt de passer à une 6 ième république grâce à une constituante élaborée dans l’intérêt du peuple, par le peuple.
                    En évitant une pseudo-constituante élaborée en arrière-plan par l’oligarchie financière : écueil qui devrait être évité avec la prise de conscience actuelle que Brézinsky déplore.


                  • urigan 5 septembre 2013 14:09

                    "1) Seul le régime syrien dispose de stocks d’armes chimiques. Il est de plus le seul sur le terrain à disposer des vecteurs nécessaires pour l’utilisation de tels agents chimiques. « 

                    T’es sûr que parmi les voisins il n’y en a pas d’autres ?

                     »Mais que ne l’a-t-on dit plus tôt ? Ou, a contrario, pourquoi François Hollande n’a pas attendu ce mercredi soir pour annoncer lui-même au pays les preuves que lui avaient fournies les services français de renseignement« 

                    Parcequ’il n’en avait pas

                     ».....Personnellement, j’ai été convaincu. Je fais confiance aux services de renseignement de mon pays, et je pense maintenant que l’attaque chimique dont je n’ai jamais douté de la véracité a bien été déclenchée par les forces gouvernementales en Syrie......« 

                    Eh ben voila, on sait maintenant de quel bord tu es.

                     »Les preuves sont maintenant là, patentes, et rendues publiques. Mais huit jours trop tard....."

                    C’est le temps qu’il a fallu pour les fabriquer

                    Et Juppé qui soutient Hollande maintenant  smiley


                    • Le printemps arrive Le printemps arrive 6 septembre 2013 09:16

                      « Eh ben voila, on sait maintenant de quel bord tu es » :

                      il est du bord des naïfs... qui commencent à comprendre !
                      (naïfs, qui nous avons tous été à un moment ou à un autre).


                    • GdeBell 5 septembre 2013 16:15

                      Vous écrivez : « Personnellement, j’ai été convaincu. Je fais confiance aux services de renseignement de mon pays, et je pense maintenant que l’attaque chimique dont je n’ai jamais douté de la véracité a bien été déclenchée par les forces gouvernementales en Syrie. »

                      C’est oublier que :
                      1. les services secrets dépendent directement du pouvoir en place et produisent ce qu’on leur demande lorsqu’il s’agit de révéler des « documents classifiés » au grand public.
                      2. Le métier des services secrets est la manipulation
                      3. Le document en l’occurrence (des services secrets) ne prouve rien, il suggère.
                      4. Les inspecteurs de l’Onu, indépendants, n’aboutissent pas aux mêmes conclusions.


                      • chmoll chmoll 5 septembre 2013 16:22

                        flambi c la tête de turc planétaire


                        • soi même 5 septembre 2013 17:14

                          (Personnellement, j’ai été convaincu. Je fais confiance aux services de renseignement de mon pays, et je pense maintenant que l’attaque chimique dont je n’ai jamais douté de la véracité a bien été déclenchée par les forces gouvernementales en Syrie. ) ( Les preuves sont maintenant là, patentes, et rendues publiques. Mais huit jours trop tard. Cet excès de précipitation aura des conséquences déjà à court terme : la fonction présidentielle en a pris un coup. Un de plus. ) ?

                          Voici les copains de Hollande :







                          Le front al-Nosra, la face invisible de l’iceberg de la « révolution syrienne » La police turque saisit 2 kg de gaz sarin au Front Al-Nosra

                          Dans le cadre de son enquête sur les attentats de Reyhanlı (11 mai 2013), la police turque a procédé, lundi 27 mai 2013, à une série de perquisitions chez des militants du Front Al-Nosra, à Adana et Mersin. 12 suspects ont été arrêtés.

                          2 kg de gaz sarin ont été trouvés.

                          Le Front Al-Nosra est la branche levantine d’Al-Qaïda. Les militants s’apprêtaient à utiliser ce gaz sarin à la fois en Turquie et en Syrie. Le gaz sarin est une arme chimique interdite par les Nations Unies en 1991.

                          http://www.voltairenet.org/article178709.html

                          SYRIE  : l’arsenal chimique enfin sous contrôle des RUSSES et de l’OTSC, l’OTAN n’a plus de prétexte pour une intervention militaire…ouf ? 25 décembre 2012

                          La menace chimique qui pèse sur la guerre civile en Syrie et ses voisins a connu un nouveau rebondissement avec l’annonce par le ministre des Affaires étrangères russe, Sergei Lavrov, que les armes de destruction massive syriennes étaient sous contrôle russe dans un ou deux sites protégés.

                          http://www.israel-infos.net/Syrie—...

                          L’attaque au gaz sarin n’a pas d’autre but que de torpiller le plan Russe de Genève 2.

                          http://french.ruvr.ru/2013_07_02/La...



                          • Le printemps arrive Le printemps arrive 6 septembre 2013 09:26

                            qui fabrique encore et fourni ce gaz sarin ?


                          • Chris De Baün 5 septembre 2013 17:44

                            « vivre simplement pour que simplement d’autres puissent vivre » [Mahatma Gandhi]

                            « Les gouvernements Européens et les états fédérés d’Amérique du Nord se disant U.S. essayent d’appliquer exactement le contraire ce qu’a fait jadis le Maréchal TITO dans ce qui fut la (Yougoslavie) » Les états unis d’Europe sont une chimère dangereuse et explosive qui ne peut exister car l’inavoué c’est le morcellement des nations et cela est voulu par le capitalisme ultra-libéral. [C.C.S....]

                             La devise des dictatures de l’occident capitaliste et de l’impérialisme yankee ;
                            Pour mieux régner il nous faut diviser les peuples morceler les nations, réduire les états, détruire les familles et casser les fratries..... ! C.C.S....10 juin 2013

                            L’impérialisme et le sionisme, un réel danger pour les peuples « Pourquoi ai-je attendu ce jour pour le dire, vieilli, et de ma dernière encre : La puissance atomique d’Israël menace une paix du monde déjà fragile ? (…) parce que je suis las de l’hypocrisie de l’Occident ».

                            Ainsi s’exprimait Günter Grass prix Nobel de littérature dans un poème publié par le quotidien Süddeutsche Zeitung (1). Günter Grass n’annonce en fait rien de nouveau en affirmant courageusement que l’État sioniste d’Israël, soutenu aveuglément par l’impérialisme américain et européen, menace la paix du monde.

                             « Informer n’est pas une liberté mais un devoir »


                            • soi même 5 septembre 2013 17:53

                              Des liens vidéos de notre Ministre itérant des affaires extérieur ;

                              http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?Titre=BHL&mode=liste#LEGENDES


                              • FRIDA FRIDA 5 septembre 2013 18:11

                                voici comment les combattants de la liberté encouragent le monde libre à bombarder la Syrie

                                http://nyti.ms/17QH7pl


                                • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 5 septembre 2013 18:32

                                  @ tous,

                                  Dans cet article, je n’ai fait que rapporter succinctement, mais fidèlement, je crois, une chronologie récente, et j’ai donné mon avis.
                                  Jusqu’à preuve du contraire, ce qui a été dit par le ministre Le Drian, je le prends comme tel, même si je sais que dans ce Palais Bourbon on peut mentir, et même les yeux dans les yeux. J’ajoute que je ne me fais aucune illusion sur les enjeux qui sont derrière toute cette gesticulation.
                                  La chute de mon article écrite à dessein aurait dû en rassurer certains, quant à mon sens critique. La voici de nouveau
                                  « Décidément, depuis le départ de Jacques Chirac, non seulement la France est de nouveau alignée, parce qu’elle est de nouveau dans l’O.T.A.N., ce qui reste une grave erreur à mes yeux, mais par surcroît elle s’agite beaucoup trop sur le plan international.
                                  De Gaulle, ne leur pardonne pas, ils savent très bien ce qu’ils font. Hélas pour la France ! »

                                  Merci pour vos réactions, et bien cordialement.

                                  • soi même 5 septembre 2013 18:46

                                    Sur l’ensemble de l’article, je crois que je n’es pas grand chose à dire, il y a une phrase qui m’interpelle, car en peut de mot vous dites en sonne tous le contraire que vous semblez afficher, c’est cette phrase « (Personnellement, j’ai été convaincu. Je fais confiance aux services de renseignement de mon pays, et je pense maintenant que l’attaque chimique dont je n’ai jamais douté de la véracité a bien été déclenchée par les forces gouvernementales en Syrie. )  » vous êtes convaincus où pas par rapport à c’est évènement ?

                                     


                                  • Hieronymus Hieronymus 5 septembre 2013 20:46

                                    bonsoir Saladin
                                    en fait l’abandon de la politique gaullienne de la France a commencé du temps même de Chirac, c’est expliqué dans cette vidéo par Richard Labevière (qui s’est fait viré par C.Ockrent de radio France) à partir de 15.30 env.
                                    http://www.dailymotion.com/video/x141mu9_r-courtoisie-2013-08-28-richard-labeviere-sur-la-syrie_news
                                    il y a un passage très truculent vers 17.50 à écouter absolument
                                    .
                                    en fait ’gaulliste’ ou ’non gaulliste’ ce n’était pas tout à fait la juste question
                                    on peut dire en un sens que Mitterrand était moins atlantiste que Chirac et bien moins que Giscard, Mitterrand avait toujours déclaré : « nous n’attaquerons jamais les Serbes », celui ci parti (en 1995) la France s’est jointe (Chirac président) à la coalition pour bombarder la Serbie encore que du temps de Chirac et malgré un virage amorcé en 2003 (expliqué par Labevière) les dégats sont restés limités
                                    les choses ont commemcé à complètement déraper avec Sarkozy et maintenant avec père Ubu, la France est en dessous de tout (attention cela ne va pas s’arrêter)
                                    une mention spéciale pour un ex-gaulliste particulièrement « méritant » : Alain Juppé, de confession catholique pourtant, qui s’est montré doublement traitre en poussant à tout prix à l’intervention en Libye et qui est désormais un des plus farouches partisans du dépeçage de la Syrie, on saura s’en souvenir...


                                  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 5 septembre 2013 19:01

                                    @ soi même,

                                    Je suis convaincu depuis le début qu’il y a bien eu attaque à l’arme chimique. C’est ce que j’ai entendu, et lu, ici ou là, comme vous tous.
                                    Et depuis hier après-midi seulement, ayant écouté ce qui se disait au Parlement, je veux bien croire maintenant ce qu’a dit M. le ministre de la Défense, comme quoi cette attaque provient bien des forces de Bachar-el-Assad.
                                    Pardonnez-moi pour cette phrase peut-être ambiguë, en effet, il y manque deux virgules. 
                                    J’aurais dû écrire :
                                    Je fais confiance aux services de renseignement de mon pays, et je pense maintenant que l’attaque chimique(virgule) dont je n’ai jamais douté de la véracité(virgule) a bien été déclenchée par les forces gouvernementales en Syrie. 

                                    Et pourtant, je me suis relu, et plusieurs fois.

                                    Bien cordialement.

                                    • soi même 5 septembre 2013 19:17

                                      Quel réflexion vous Tiré de cette information ?

                                      SYRIE  : l’arsenal chimique enfin sous contrôle des RUSSES et de l’OTSC, l’OTAN n’a plus de prétexte pour une intervention militaire…ouf ? 25 décembre 2012

                                      La menace chimique qui pèse sur la guerre civile en Syrie et ses voisins a connu un nouveau rebondissement avec l’annonce par le ministre des Affaires étrangères russe, Sergei Lavrov, que les armes de destruction massive syriennes étaient sous contrôle russe dans un ou deux sites protégés.

                                      http://www.israel-infos.net/Syrie—...

                                      Expliquer moi l quoi les preuves Russe sont fausse ?

                                      http://www.dreuz.info/2013/09/syrie-la-france-devoile-ses-fausses-preuves/

                                      Pour vous faire médité votre réponse, je vous joint cette vidéo :

                                      http://fresques.ina.fr/de-gaulle/fiche-media/Gaulle00241/allocution-du-27-avril-1965.html





                                    • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 5 septembre 2013 20:47

                                      @ soi même,

                                      J’ai pris note des infos contenues dans les deux documents, et n’en tire rien pour le moment comme conclusions. 
                                      Il faut rester vigilant, recouper les infos, et s’attendre à tout.

                                      J’attends les conclusions des contrôleurs de l’O.N.U. et surtout la réaction de la Russie et de la Chine aux preuves françaises
                                      Quant au troisième lien sur de Gaulle, il est faux, car il renvoie sur le premier article. Vérifiez-le.

                                      Cordialement.

                                    • soi même 5 septembre 2013 22:02

                                      @ Saladin, le vaincus des croisés, et bien il n’y a pas de temps à tergiverser, si vous avez suivie méticuleusement ce qui se passe en Syrie depuis 2 ans, et bien il y une constatation que l’on peut faire d’une manière brut. Les médias non pas dit la vérité depuis le début de l’affaire Syrienne.
                                      En l"occurrence, c’est une information partiel et partial, ils ont volontairement omis de parler de la vérité sur le terrain, en aucun moment leurs informations ont été objectif,ils ont toujours utiliser la surjectivité.
                                      Ils non jamais parler des déboire du service de renseignement de l’Armée Française qui c’est prendre la main dans le sac par les Syriens, non ils ont préférer prendre le ton de notre BHl qui c’est c’est jamais caché de sa radicalité du bon sentiment mercantile humanitaire.

                                       Quand à la politique Diplomatique de la France, cela fait bien longtemps qu’elle a perdue le sens de l’équilibre en se qui concerne le proche Orient, nous sonnes devenue les nègres ( allustion à l’écrivain au noir pour un auteur remoner) de la diplomatie guerrière d’Israël.

                                       Face à ces constat que tous peuvent constaté, étant donner, une Administration tel que les services secrets se doivent être fidèle à la ligne directrice de l’État, je n’est aucun critère de leurs sincérité dans cette histoire.

                                      Si vous en êtes pas convaincus comment des policiers ont pus sans sourcilier traverser toute les années quarante sans être inquiétées d’avoir obéit aux ordres ? et bien c’est toutes la problématique de ce geure de service, il informe et agit en fonctions des inclination politiques.
                                       Rare sont les état d’âme où il reconnaisse qu’ils se sont tromper, cela ne fait pas à la piscine.

                                      Donc les services Français leurs informatisions sont à prendre avec caution, surtout qu’elle colle trop bien à masquer comment la France a agit depuis deux ans en Syrie !

                                      Car si il y a confit en Syrie, c’est dès le début nous portons une lourde responsabilité à armées des rebelles qui s’avérer êtres en réalité de simple mercenaire étranger Djihadiste payée par le Qatar et l’Arabie Saoudite.

                                      Cette information est trop bien connue en France pour que le soit à l’unisson derrière Hollande, Fabuis et BHL.


                                    • FRIDA FRIDA 5 septembre 2013 19:08

                                      Le G20 excitent les combattants de la liberté

                                      Par FRANCE 24 (texte)
                                       

                                      Des combattants djihadistes et des rebelles islamistes ont pris d’assaut, mercredi, une entrée du village chrétien de Maaloula. Situé à 55 km de Damas, le site est l’un des rares lieux où l’araméen, langue du Christ, est encore parlé.

                                      Resté à l’écart des violences jusqu’à présent, le village chrétien de Maaloula était au cœur de violents combats, mercredi 4 septembre.

                                      Des rebelles islamistes se sont emparés, mercredi, d’un poste militaire à l’entrée de la localité, située à 55 km au nord de la capitale syrienne, Damas. L’information rapportée par des habitants des lieux a été également confirmée par l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

                                      "Les djihadistes du Front al-Nosra et des rebelles islamistes ont attaqué mercredi matin un barrage du régime à l’entrée de Maaloula, tuant huit soldats", a ainsi affirmé l’OSDH.

                                      "Un véhicule conduit par un kamikaze a explosé devant le barrage donnant le signal de l’attaque", a ajouté cette organisation qui s’appuie sur un large réseau de militants à travers le pays.

                                      « C’est la première fois que nous sommes attaqués »

                                      Une religieuse du monastère de Mar Takla, construit autour de la grotte et du tombeau de Sainte-Thècle, et qui n’a pas voulu être identifiée, a affirmé que les djihadistes d’"Al-Nosra tirent sur la ville depuis 06h00 (03h00 GMT) avec des obus, des mitrailleuses anti-aérienne et les projectiles ont atteint le centre-ville« . »C’est la première fois que nous sommes attaqués", a-t-elle ajouté.

                                      Une vidéo postée par les rebelles sur Internet montre des insurgés parlant dans des talkie-walkies alors que le caméraman clame "Allah Akbar. Libération du barrage de Maaloula". La caméra montre des corps gisant sur la chaussée. L’OSDH a précisé que l’aviation avait bombardé à trois reprises le barrage pris par les rebelles islamistes.

                                      Un lieu hautement symbolique pour les chrétiens de Syrie

                                      Maaloula, l’un des plus célèbres villages chrétiens de Syrie est hautement symbolique : il est l’un des rares lieux au monde où est encore parlé l’araméen, la langue de Jésus-Christ.

                                      Le village, lieu de pélerinage, doit sa renommée à ses refuges troglodytiques datant des premiers siècles du christianisme. Les premiers chrétiens, persécutés, s’y réfugiaient. C’est dans ces grottes que furent célébrées les premières messes chrétiennes.

                                      L’attaque intervient quelques jours avant la fête de l’Exaltation de la Croix, célébrée chaque année le 14 septembre.

                                      Avec dépêches
                                      https://www.youtube.com/watch?v=mbHWMGzzsZM
                                      ,,


                                      • Yohan Yohan 5 septembre 2013 20:17

                                        Flamby pire que Sarko, c’est une réalité hein ? soyez au moins objectif.


                                        • soi même 5 septembre 2013 22:15

                                          Ensuivant les informations de se réseaux :

                                           http://www.voltairenet.org/

                                          Vous ne pourriez écrire un tel papier !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès