Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Une monnaie unique pour l’Amérique Latine

Une monnaie unique pour l’Amérique Latine

amérique du sud

L’idée d’une monnaie unique regroupant plusieurs pays ne date pas d’hier dans le continent sud américain. Plusieurs tentatives ont vu le jour comme le « Sucre » de ALBA (Alliance Bolivarienne pour les Amériques), mais le projet d’une monnaie commune à véritablement pris de l’importance lorsqu’il a été introduit dans le cahier des charges de l’UNASUR. En effet, de nombreux pays se sont prononcés pour la création de cette monnaie (notamment Alan Garcia : « García plantea ciudadania y moneda común en Unasur », Evo Morales : « Morales propone una moneda suramericana », Hugo Chavez et Raphael Correa :« Discursos en pro de una moneda sudamericana ».

Aujourd’hui l’UNASUR a relégué ce projet à la nouvelle instance Latino Américaine qui est en train de se créer. Dans les 88 points d’actions définis lors de la déclaration de CANCUN, les 33 pays qui composent ce bloc ont proposé que des experts financiers puissent établir une étude sur l’impact de la création d’une tel monnaie pour l’ensemble de l’Amérique Latine et des Caraïbes.

Si les chefs d’États de ces pays sont favorables à cette idée, les experts financiers et politiques sud américains sont partagés.

Ceux qui s’opposent à cette idée comme Pérez del Peral, directeur de la faculté d’économie de l’Université Panaméricaine, mettent en avant le risque de perdre l’identité et la souveraineté sur la politique monétaire de leur pays respectifs. En effet, s’ ils établissent une monnaie commune, ils empêcheront toute possibilité de manœuvre sur la régulation du taux de change, pourtant si nécessaire en Amérique Latine pour diminuer la pression que représente pour eux la balance des paiements.

A contrario, d’autres économistes et hommes politiques tels que l’ex-president de l’Equateur et ancien secrétaire générale de l’UNASUR, Rodrigo Borja, pensent que ce projet consolidera l’intégration Latino Américaine et renforcera la puissance économique du bloc à l’échelle mondiale. Pour cela ils estiment qu’il va falloir ajuster les grands indicateurs économiques entre les pays membres de ce nouveau bloc.

L’étude va se poursuivre avec de nombreuses analyses et interventions d’experts jusqu’à la nouvelle réunion du bloc, a Caracas en 2011.

Il s’agit d’un projet d’une importance stratégique et l’équipe d’Unasur.fr suivra avec attention l’évolution de ce dossier.

Serge Sedille,

l’équipe d’Unasur.fr


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • José Lopez-Martinez José Lopez-Martinez 16 mars 2010 10:42

    Le projet d’une monnaie unique latino-américaine relève du pur fantasme démagogique.
    L’euro montre comment même avec des pays « sérieux » (où l’on s’essaie à une certaine discipline budgétaire et financière) ce genre de projet est des plus risqués.
    Alors, en Amérique latine, l’Argentine qui trafique les comptes nationaux, les indicateurs économiques et le Venezuela qui a vu sa monnaie perdre près de la moitié de sa valeur en 2 ans, il faut vraiment pas rêver voir une monnaie unique avant le siècle.


    • Bardamu 16 mars 2010 10:58

      Préalable à une gouvernance mondiale ?

      Déjà les Etats-Unis entraînent-ils l’Europe vers une parité totale euro-dollar -l’exemple de la Grèce faisant foi !


      • plancherDesVaches 16 mars 2010 12:17

        Ca doit gèner « grave » les anti-Européens, ce type d’initiative....

        Pour ceux qui n’ont pas encore compris que cela permet de virer un peu plus le dollar et d’éviter, JUSTEMENT, une gouvernance mondiale, il n’y a, pour ces gens-là, plus d’espoir de leur faire comprendre quelque chose.

        Alors, maintenant, que l’Europe soit un peu trop à la botte des US, cela est une autre histoire...


        • Bardamu 16 mars 2010 12:41

          Quand je parle de « préalable à la gouvernance mondiale », je veux signifier aussi que, là-bas, telle mesure est d’abord énoncée... pour la contrer !

          Ainsi, aurais-je dû évoquer une « conséquence » plus qu’un « préalable » !... exact !


          • plancherDesVaches 16 mars 2010 15:40

            Le bloc BRIC s’est bien fait. Ainsi que l’AESEA coté Asie. De même que l’accord SUCRE en Amérique Latine.
            Il n’y a que la monnaie commune des Pays du Golfe qui ne s’est pas faite au 1er janvier dernier. Ce qui ne les empêche pas d’avoir une banque centrale.
            Et tous ces accords ne sont destinés qu’à virer le dollar des échanges commerciaux, ce qui est tout à fait normal vu la situation catastrophique des US.

            Pourquoi cette orientation ne serait-elle pas mise en place... ??


          • Bardamu 16 mars 2010 20:07

            Je te plusse !... l’axe atlantiste veut cette gouvernance... qui leur profitera !
            Les autres, lui résistent !

            Je crois que nous sommes d’accord !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès