Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Vers une monnaie mondiale

Vers une monnaie mondiale

C'est la derniere table du tournoi de poker : La crise financière mondiale est entrée dans une phase où les jours de la suprématie du dollar en tant que monnaie de référence internationnale sont comptés. Chaque pays bluffe mais tant que chacun n'aura pas abattu ses ultimes cartes nous ne savons pas qui se fera plumer et à quoi ressemblera ce fameux "nouvel ordre mondial" dont nous parlent de plus en plus de politiques.

Ni les analystes ni les responsables politiques et encore moins les banquiers centraux ne vous le diront mais ce qui se joue en ce moment est une guerre dont l’enjeu est -ni plus ni moins- le remplacement du $ comme monnaie de référence mondiale.

Les prémices de cette bataille remontent au 15 août 1971 quand le président Richard Nixon décide la suspension "provisoire" de la convertibilité du dollar par rapport à l’or.

Ce qui se passe à l’époque est simple à comprendre : les USA ont passé le pic de leur production nationale de pétrole et dépendent désormais de l’étranger pour assurer leur approvisionnement.

Le président Nixon sait que déficit budgétaire qui s’installe sera durable et finira par transférer toute la richesse en or acquise par les USA lors de la 2ème guerre mondiale dans les coffres des pays producteur de pétrole. C’est ainsi que se sont constitués les "fonds souverains" Saoudiens, Koweitiens...

Les USA imposent depuis 1971 au monde entier d’effectuer toute transaction de pétrole en un Dollar non adossé à de l’or, c’est-à-dire contre du papier sans contrepartie réelle garantie.

Certain disent que les USA vivent depuis à crédit sur le dos du reste du monde.

Ce n’est même pas le cas.

Ca le serait si le $ était une reconnaissance de dette garantissant au porteur de pouvoir obtenir en contrepartie des choses tangibles pour une valeur donnée, comme un certain poids d’or.

Le $ ne vaut que ce que vaut sa cotation. Il peut très bien atteindre des abysses qui feraient que le papier qui le compose aurait plus de valeur que sa valeur faciale.

Depuis 1971 la valeur du $ ne dépend que de la confiance des gens en la capacité qu’ils auront à les écouler contre des biens réels.

Il est déjà arrivé dans l’Histoire qu’il soit plus rentable de bruler une monnaie pour se chauffer que de tenter d’acheter du bois de chauffage avec.

Le 23 Mars 2006 la Réserve Fédérale américaine a bien cessé de publier l’indice M3, l’indicateur de la quantité de Dollars US en circulation dans le monde.

Cette information est passée inaperçue et a été très peu commentée mais elle était le signe avant-coureur du bouleversement le plus dramatique que le monde moderne ait connu.

Depuis que le M3 n’est plus publié, les USA financent leur dette et leur déficit commercial exponentiels en faisant marcher la planche à billet.

L’expression "faire marcher la planche à billets" est elle même un euphémisme : ils n’ont même pas besoin d’imprimer cet argent : depuis 5 ans, les USA inondent le monde avec des milliards d’argent numérique qu’ils créent à chaque transaction d’un clic de souris.

Chine en tête, de plus en plus de pays refusent d’acheter les bons du trésor américain si bien que la Réserve Fédérale a dû se résoudre à en acheter elle même à deux reprises pour 300 puis 600 milliards de $ (QE1 QE2 pour "Quantitative Easing") et s’apprête à remettre ça une troisième fois en juin prochain (QE3).

Résultat : La confiance en la valeur du $ baisse de façon accélérée.

La Russie a passé des accords avec la Chine et l’Inde pour ne plus payer ses échanges en $ et de nombreux pays commencent à vouloir sortir du système de référence international dollar, car ils anticipent un effondrement des finances US sous le poids des intérêts de sa dette avant la fin de l’année.

Oui mais voilà, il ne faut pas croire que les USA vont se laisser dépouiller de leur privilège de battre la monnaie mondiale si facilement.

Le dollar chute ?

Il n’y a qu’à faire chuter les autres monnaies pour rétablir l’équilibre !

Par exemple l’Euro.

Vous voulez payer vos échanges internationaux avec ce truc mis en place par ce patchwork de pays ?

Et si par exemple des agences de notations (spécialité anglo-saxonne) commençaient à baisser les notes de certains de ces pays ?

De plus, les banques centrales de la zone Euro fondent en partie leurs réserves de garantie sur des masses de dollars. Si le $ chute, l'Euro suit.

Quoi ? Certains chefs d’état cherchent quand même à changer de monnaie internationale (comme Saddam Hussein qui voulait vendre son pétrole en Euros) ?

Une petite révolution est si vite arrivée de nos jours !

Mais malgré tous leurs efforts, les USA savent que le $ ne va pas perdurer.

La dette US est trop énorme et il n’y a aucun moyen d’enrayer l’inflation qu’elle génère.

La monnaie internationale de remplacement du dollar existe déjà. Elle a été annoncée au sommet du G20 de 2009

Elle porte le nom barbare de Special Drawing Rights ou SDR.
 
Selon un schéma similaire à celui de la création de l’Euro elle est composée d’un certain % de monnaies existantes :

42% de $
37,4% d’Euros
9,4 % de Yen
11,3 % de £

Cette monnaie ne circule pas mais le G20 a déjà missionné le Fonds Monétaire International (FMI) pour qu’il l’utilise afin de procéder à de prochains Quantitative Easing c’est-à-dire à des rachats de bons du trésors émis sur les dettes des états qui ne peuvent plus faire face à leur intérêts.

Cela ne répond évidemment pas aux préoccupations des Russes ni des Chinois.
On comprend mieux pourquoi la Chine, la Russie et l’Inde préfèrent traiter entre elles.

Les nations jouent donc un étrange poker dont on ignore encore qui sortira en slip et qui raflera la mise.

Une seule chose est certaine, les USA bluffent depuis le début de la partie mais ils ont aussi de gros colts qui dissuadent jusqu’ici les perdants de trop se plaindre.


Toute la question est : Qu'ont-ils prévu de faire quand le $ entrera en hyperflation ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 1er avril 2011 10:55

    une bonne guerre nucleaire ?


    • Kalki Kalki 1er avril 2011 11:16

      Bwarf sinon on laisse pourrir les stock de nourriture les gens n’ont plus les moyens de les acheter ...

      Faites payer les super-riches maintenant ou attendez-vous à une Révolution, MAINTENANT


    • Emmanuel Aguéra LeManu 1er avril 2011 14:49

      Vous avez dit « nucléaire » ?... pas la peine d’attendre, Fouille, on y est :
      L’auteur termine par : « Qu’ont-ils prévu de faire quand le $ entrera en hyperflation ? » ben, à propos de catastrophe nucléaire et de bons du trèsor émis par la Fed, le rapport n’est pas si sybillin que ça... voyez plutôt.
      Bonne journée à tous, profitez.


    • Cocasse cocasse 1er avril 2011 12:28

      Bon article qui m’a permi d’apprendre quelques trucs.
      J’avais entendu parler des DTS mais jamais des SDR.
      Je me pose la même question que toi au final.
      J’ai du mal à croire à une inflation du dollar « accidentelle ». Qu’ont dans leur chapeau les maitres du jeu pour se débarrasser de la dette américaine ?


      • alain le lapin 1er avril 2011 15:14

        Bonjour

        Les DTS (droits de tirage spéciaux) et SDR (special drawing rights) correspondent à la même chose


      • Pascain Pascain 1er avril 2011 13:14

        Monnaie mondiale :


        Dollar 50 ans
        Or 5 000 ans

        Cherchez l’intrus...


        • manusan 1er avril 2011 14:34

          Une monnaie mondiale = contrôle de la population mondiale par les banques.


          • PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP 2 avril 2011 12:17

            Exactement . La monnaie mondiale se sera pas du sonnant et trébuchant. Elle ne sera que virtuelle et nous serons tous contraints d’utiliser des moyens de paiements informatiques, CB, monéo, téléphone portables,e-carte bleue.....Du même coup disparition des guichets et des agences bancaires. Si d’aventure un quidam a un litige au sujet de son compte , il devra le régler via un centre d’appels basé au bout du quart-monde, ce qui laisse présager des heures de gloire en perspective . Mais pire que tout cette monnaie mondiale sera comme le dit si bien manusan un moyen de contrôle dictatorial des lobbies bancaires et autres multinationales . Et dans des pays se tiers-mondialisant le système de la « débrouilledupetitboulotpourbouclerlafindu mois » deviendra impossible car le moindre centime sera traçable et tracé .
            Cela me fait penser à cette phrase maintenant célèbre " et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom."
            Je pense que dés maintenant nous devrions sortir notre argent des banques et le garder en vue de cette attaque monétaire . De cette façon nous pourrions constituer un réseau d’échange parallèle . Ce qui permettrait à un échelon local ou national de continuer à avoir un système de vente/achat reposant sur un système connu et maitrisable localement . cet argent n’ayant bien sûr que la valeur qu’on lui accorderait Mais tout du moins on ne risquerait pas de se réveiller un matin en se rendant compte que nos économies dévaluées dans la nuit ne nous permettent même plus d’acheter une baguette de pain.


          • Domino Domino 1er avril 2011 14:45

            Et un smig mondial ? 

             poisson d’avril smiley


            • manusan 1er avril 2011 14:46

              ¥$ we can .... 


              • sisyphe sisyphe 1er avril 2011 15:09

                Je rigole, parce que, quand on propose une réforme monétaire, rendant aux états le pouvoir de création monétaire, et la possibilité d’emprunter aux banques centrales sans intérêt, les thuriféraires du système actuel agitent comme des hystériques le spectre de « l’inflation », alors que ; depuis 40 ans les USA émettent leur monnaie par milliers de milliards de dollars, sans que cette « inflation » les pénalise 

                la Chine, où l’état contrôle entièrement tout le secteur financier et bancaire, n’a pas de dette, a une croissance à 2 chiffres, sous-évalue sa monnaie, et rachète la dette US....

                Le système capitaliste financiarisé a vécu ; faisant les preuves définitives de son inviablité, de son pouvoir de nuisance, de son effondrement sur lui-même, que les mafias bancaires et financières font payer aux états (dette), et aux citoyens. 

                Dollar ou « panier de monnaies », ce n’est pas l’important ; l’essentiel est que les états annulent leurs dettes auprès des usuriers privés, retrouvent leur pouvoir de création monétaire, puissent emprunter aux banques centrales (contrôlées par les états) sans intérêt, que les banques de dépôt soient nationalisées, que les banques privées se voient interdites de créer de l’argent, mais soient obligées d’emprunter aux banques centrales, avec intérêts, que les fruits de la spéculation soient taxés LOURDEMENT, que le système financier international soit régulé, et que soit mis un terme définitif à la dictature des mafias financières ; avant qu’il ne soit trop tard... 

                Vite ! 

                • Cocasse cocasse 1er avril 2011 18:47

                  Bin voila Sisyphe, t’as enfin tout compris.
                  Bienvenue au Front !


                • sisyphe sisyphe 1er avril 2011 19:00

                  @ cocasse 


                  ben dis donc, c’est pas parce que le FN se rallie, (ou récupère, si tardivement) aux thèses de certains économistes, et aux thèses d’extrême-gauche, qu’il faut les lui attribuer...

                  Mon cher cocasse, en bon frontiste, tu te dois de « préférer l’original à la copie » : donc, bienvenue dans l’extrême-gauche ! smiley 
                   smiley 

                • lagabe 2 avril 2011 09:17

                  la sisyphe , tu me fais rire , tu es totalement dépasse
                  gros risque de voir la place de Paris out , tu vas taxer quoi , si les gens font leurs transactions en dehors de la france

                  Avec le Nasdaq ou Francfort, la Bourse de Paris condamnée à un strapontin :

                  Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris
                  © AFP/Archives Didier Pallages

                  Que son futur propriétaire ait son siège à New York ou à Francfort, la Bourse de Paris semble condamnée à occuper un strapontin sur la scène financière internationale, aboutissement d’un lent déclin engagé depuis une dizaine d’années.

                  NYSE Euronext, l’opérateur transatlantique qui gère la Bourse de New York (New York Stock Exchange) et celle de Paris, fait depuis vendredi l’objet d’une bataille boursière entre la Bourse de Francfort (Deutsche Börse) et l’autre grande bourse américaine, le Nasdaq associé à son petit concurrent ICE.

                  "A chaque nouvelle consolidation, le rôle de Paris s’amenuise. En cas de rapprochement avec Deutsche Börse ou avec le Nasdaq, elle sera perdante dans les deux cas", souligne Renaud Murail de chez Barclays Bourse.

                  ca va tellement vite que tout le monde est dépassé , même les américains


                • sisyphe sisyphe 2 avril 2011 12:42

                  Justement ; la seule façon de se sortir de cet étau, est de faire un pas de côté, et de changer les règles du jeu ; 


                  Priver les oppresseurs de leur pouvoir de nuisance ; c’est tout à fait réalisable ; rien d’utopique. 

                  L’utopie est de penser que, à l’intérieur des règles actuelles, on aurait le pouvoir de changer quoi que ce soit. 

                  Réforme monétaire, vite. 

                • lagabe 2 avril 2011 13:15

                  c’est trop tard


                • sisyphe sisyphe 2 avril 2011 13:54

                  le seul combat perdu d’avance est celui auquel on renonce. 


                • Emmanuel Aguéra LeManu 2 avril 2011 19:00

                  T’as trouvé un adversaire crédible, trouve-toi des alliés crédibles maintenant...


                • Aldous Romios 1er avril 2011 15:26

                  Au passage, sachez que le Koweit tente depuis 2 ans de mettre en place une monnaie unique avec les autres pays du Golfe, monnaie basée sur un panier de devises et non sur le seul $.

                  Visiblement sa mise en place pose de tels problèmes qu’elle est repoussée de façon indéterminée.

                  De plus certains pays du golfe ont maintenant d’autres urgence comme mater les révoltes soudaines de leurs minorités.

                  C’est laborieux de sortir du Dollar quand on est protégé par l’oncle Sam !

                  Il est aussi intéressant de voir que tous des fonds souverains se débarrassent de façon constante depuis des mois de leurs bonds du trésor US, même s’il en possèdent encore des montagnes.

                  A ce rythme ils en auront encore pas mal sur les bras quand les USA annonceront qu’ils ne peuvent pas en honorer les intérêts.

                  A ce moment ces fonds souverains perdront une part non négligeable de leur valeur et les pays du golfe comprendront que toutes ces années il ont vendu leur pétrole contre du papier.

                  Il ne seront sans doute pas particulièrement joyeux.


                  • Alain-Goethe 1er avril 2011 16:17

                     D T S = Dominik Trousse Strauss Khan  ??


                    • Robert GIL ROBERT GIL 1er avril 2011 17:02

                       En attendant, dans l’article ci-dessous je vous propose de creer une monnaie alternative.Les monnaies locales ou alternatives existent déjà sous différentes formes en France, comme « les abeilles » dans le Lot et Garonne. En Europe, l’Italie mais surtout l’Allemagne avec « le chiemgauer », alors on tente....
                      http://2ccr.unblog.fr/2011/03/13/une-monnaie-alternative-le-franc/


                      • Pilule rouge Pilule rouge 1er avril 2011 17:36

                        La monnaie unique existe déjà ! Et depuis 5000 ans,

                        c’est l’or/argent. L’or à toujours et restera toujours une monnaie universelle.

                        L’astuce étant de vous faire oublier cela. Car revenir à un standard or (total ou partielle) obligerai les Etats a une gestion rigoureuse des dépenses. Mais surtout, cela nuirai grandement à la spéculation financière et à la logique de prédation des institutions bancaires actuelles.
                        Celui qui possède l’or physique bénéficie d’une valeur stable, sûre, intemporelle, universelle et donc d’un certain pouvoir. Revenir au standard or, revient à redonner du pouvoir économique au peuple.

                        Le projet, « panier de devise » (la monnaie unique), est aussi pathétique que risible. Elle ne résous rien de l’endettement massif ou des actifs toxiques se chiffrant en dizaine de triliard (CDO, CDS…), que ses devises représentent. Elle est une énième rustine pour sauver un système financier. Une tentative désespérée, d’une oligarchie déconnectée du réel et qui pense avant tout à conserver leurs indécents privilèges.

                        La vraie révolution serait en faite que massivement le peuple reprenne le contrôle de son destin économique, que concrètement vous retiriez votre argents stockés dans les banques et que vous achetiez de l’or.

                        En faite, ce phénomène est déjà en cours et tend à s’accéléré !!!


                        • Cocasse cocasse 1er avril 2011 18:51

                          Sarkozy ne devait pas être au courant puisqu’il a bradé des quantités de tonnes incroyable de la réserve d’or française, achetées par les états unis ou la chine. Donc payé en monnaie de singe pour les US.

                          Ah bon en fait, il était au courant ?


                        • Pilule rouge Pilule rouge 1er avril 2011 21:37

                          Vous avez parfaitement raison de le souligner !

                           Cette vente d’or a commencé en 2004 lorsque le ministre de l’économie, des finances et de l’industrie del’époque, Mr Sarkozy lança un programme de vente d’or ; officiellement pour résorber les déficits publics. Alors que le métal s’envole sur les marchés, le gouvernement vend les bijoux de famille du peuple français en l’échangeant par des devises en dollar et en Yen (à un rythme de 300 tonnes entre 2004 et 2006).

                          De faite, vendre de l’or quand il s’envole contre du dollar qui perd de la valeur n’a aucun sens. Sauf, si l’objectif inavoué est de soutenir le dollar (encore chahuté par l’éclatement de la bulle internet et par le 11/9) et/ou présenté un bon bilan lorsque l’on a des prétentions pour être président. Il y a un point commun entre ces deux options : les français y perdent, Sarkozy y gagne.

                          SARKOZY 2   VS   France 0

                          Je vous laisse voir ou revoir à travers cette vidéo l’abîme qui sépare Nicolas Sarkozy du Général de Gaulle sur cette question : ici.


                        • Jean Lasson 1er avril 2011 20:48

                          Sur le Dollar et les DTS, ça bouge fort en ce moment. La volatilité sur le marché des changes est impressionnante : aujourd’hui, le Dollar a gagné un centime par rapport à L’Euro, puis a reperdu deux centimes. C’est très inhabituel. 

                          Avant d’aller au Japon, $arkozy était en Chine, pour essayer de convaincre les Chinois de cautionner le système des DTS. Résultat ? Je ne sais pas, les médias sont très discrets sur ce sujet (sans doute parce que ce n’est pas important ou parce que nous, pauvres cloches de citoyens, n’y comprendrions rien)...

                          J’ai l’impression que les américains mettent les bouchées doubles pour être prêts à lâcher le Dollar pour les DTS. Au vu de cette agitation - et de cette discrétion - il semble que ce soit pour bientôt (peut-être dans un mois, peut-être au 4e trimestre...), sous la forme d’un krach obligataire.

                          Et l’Euro pourrait très bien suivre le même chemin. D’où la grande nervosité sur le marché des changes.

                          Pour ceux qui le peuvent, il est fortement conseillé de transférer son épargne sur des biens tangibles, au moins en attendant de voir comment cette affaire va tourner.


                          • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 1er avril 2011 21:59


                            Les Droits de Tirage Spéciaux sont un impôt, ayant pour contre-partie l’inflation de la monnaie « tirée ».

                            On va donc renflouée l’Oncle Sam avec un dernier baroud d’honneur, avant l’effondrement total, à savoir avec les DTS, véritable arnaque. Mais légale.


                            • Pilule rouge Pilule rouge 1er avril 2011 23:32

                              PIMCO (le plus grand Hedge fund) qui avait déjà vendu tous ses T-bonds (54 Milliards), vient d’annoncer officiellement à ses investisseurs que les États-Unis seront bientôt en défaut de paiement.
                              Là, c’est du lourd.


                              • non666 non666 1er avril 2011 23:34


                                Les DTS (Droits de tirage seciaux )existent en fait depuis la fin de la convertibilité du dollar.

                                En fait, c’est un droit pour les pays participants au commerce mondial de pouvoir recuperer une part des dollars emis par la FED, au prorata de leur part dans le commerce mondial puisque le privilege du dollar est en fait une dime sur ce commerce.
                                En fait c’est ce qui etait cendu comme idée par les etats unis a leurs complices pour leur faire accpter cette imposture...sous reserve qu’ils acceptent l’existant , c’est a dire ce que les etats unis avaient deja emis comme fausse monnaie sans contre-partie richesse produite..Bien sur les etats unis avaient promis de rembourser leur dette pour que le deal soit equitable.


                                ...sauf que les etats unis ont commencé par tricher sur les chiffres, ont supprimés les informations sur l’emission de cash (le fameux segment M3) et...perdu la trace de quelques milliards emis par la fed, juste apres le 11 septembre.
                                Sauf que les etats unis n’ont jamais remboursé mais organisé la notation des autres et imposé les normes comptables anglo-saxonnes sous le nom d’IAS et les accords de Bale imposé a toutes les banques du monde ainsi qu’aux Etats.

                                Notons aussi que le plan final, celui de la fusion euro-dollar avait été involontairement laché par Greenspan, l’ancien directeur de la fed du temps de son mandat :ce n’est pas un projet nouveau.
                                Ils ont créée de la fausse monnaie pendant 70 ans et maintenant qu’il faut rembourser, il vont la ruiner aux depends de ceux qui leurs ont preté de l’argent.

                                Lisez les protocoles des sages de sion ou sa version originale de Weishaupt de 1776 : tout y est expliqué depuis 2 siecles.
                                Le fait que cela soit ecrit noir sur blanc n’est une coincidence que pour les naifs.





                                • Leo Le Sage 3 avril 2011 17:20

                                  Par non666 (xxx.xxx.xxx.229) 1er avril 23:34 Ah oui, c’est vous qui n’aimez pas les juifs...
                                  Ce n’est pas jouissif mais le fait de lire vos erreurs m’étonne.

                                  La seule raison qui fait que les DTS ne sont pas une monnaie mondiale est triviale.
                                  Les USA a l’époque savaient que leur monnaie détenait la suprématie.
                                  A moins de prendre les américains pour des niais, ils en ont profité pour semer la pagaille de manière à empêcher l’usage du DTS comme la seule monnaie de référence et par ricochet de faire en sorte que le dollar soit le seul maître à bord.
                                  Vous vous êtes tombé dans le piège pathétique du non remboursement de leurs dettes.

                                  Or, qu’est-ce qu’on constate ?

                                  Les USA versent leurs contributions lorsque c’est nécessaire.

                                  Vous avez remarqué ? Cocasse ne connaissait pas les SDR... smiley
                                  Normal, tout est fait pour que le dollar reste le maître !
                                  La preuve, ils osent émettre 600 milliards de dollar.
                                  Ce que l’Europe ne peut pas faire !

                                  Et c’est encore le maître pour le moment.


                                • Kalevala 2 avril 2011 12:38

                                  Cette joyeuse invention a sa raison d’être de ne jamais payer les déficits des États par l’oligarchie Mondial. Avant que cela soit opèrent ils vont nous appliquer une purge de la résection généraliser.
                                  D’ici peux nous allons tous êtres plongées dans un effondrement financier mondial, dans le seule but de rachetez à prix casser tous les fleurons industrielles, les biens et les services qui sont pour l’instant inaccessible à leurs appétits voraces.. 
                                   


                                  • lechoux 2 avril 2011 15:55

                                    L’important pour les américains, c’est d’imposer ce nouveau véhicule que sont les DTS. Vous savez déjà que la part du $, 42% des futurs DTS, vaut -42 %, c’est à dire à peu près 60 % du total. Les américains sont toujours prêt à partager les dettes, comme lors du rachat d’Euronext.


                                    • IGOR SINCLAIR MILO JANUS 3 avril 2011 11:34

                                      Très bon article, qui gagnerait simplement à être étayé de quelques liens tels que celui-ci :

                                      http://www.moneyweek.fr/20110350839/actualites/actu-economie/crise-japon-hyperinflation-fed/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès