Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Vol MH17 : L’Australie confirme l’existence d’un accord (...)

Vol MH17 : L’Australie confirme l’existence d’un accord secret de confidentialité sur les résultats de l’enquête

«  Mettre en place une enquête internationale exhaustive et indépendante » sur le vol MH17 de Malaysia Airlines abattu au-dessus de l’Ukraine : c’était l’exigence exprimée par le Conseil de sécurité de l’ONU à travers sa résolution n° 2166 approuvée le 21 juillet 2014, autrement dit quatre jours après le tragique accident. Mais les faits montrent plutôt que l’enquête a depuis le début été organisée et menée sans donner aucune preuve d’indépendance et de transparence.

La délégation au Bureau de sécurité hollandais (Dutch Safety Board)

Le 23 juillet 2014, l’Ukraine a délégué à la Hollande, et plus précisément au Bureau de sécurité hollandais, la mission de conduire l’enquête sur les causes du désastre, en se basant sur un accord publié entre autres sur un site institutionnel hollandais. Le paragraphe 3 de l’accord prévoit clairement que le but de l’enquête déléguée n’est pas de rechercher les responsabilités ou d’attribuer la faute à untel ou untel, mais uniquement de prévenir d’autres incidents.

Le 9 septembre, le Bureau de sécurité hollandais a publié un rapport préliminaire, lequel, comme l’a montré le site Megachip, vient confirmer les problèmes de transparence de l’enquête (à cause d’une erreur de traduction entre le texte anglais et celui hollandais, et la tentative maladroite d’y remédier).

Le JIT et l’absence de la Malaisie

Lors de la réunion de l’Eurojust(*) le 28 juillet 2014, un groupe international d’enquête sur le désastre du MH-17 a été constitué ; ce JIT (Joint Investigation Team) comprend quatre pays : l’Ukraine, la Hollande, la Belgique et l’Australie. L’exclusion de la Malaisie en a surpris plus d’un. On ne comprend pas bien , en effet, pourquoi la Belgique, avec « seulement » 4 citoyens parmi les victimes) a été préféré à la Malaisie, étant donne la nationalité de la compagnie aérienne (Malaysia Airlines), la destination du vol (Kuala Lumpur) et le nombre de citoyens morts dans l’accident (43 Malaisiens). Suite à la réunion du 4 décembre, l’Eurojust a communiqué sur le fait que la Malaisie allait rejoindre le JIT, omettant de préciser que sa participation ne deviendra effective que lorsque la Malaisie signera un accord spécifique (jusqu’ici toujours pas officialisé), comme l’a révélé de son côté la police malaisienne.

L’accord secret du 8 août

Le 30 août 2014, Giulietto Chiesa et Pino Cabras ont révélé sur Megachip et PandoraTV.it l’existence d’un accord passé le 8 août entre les quatre États composants le JIT (Hollande, Ukraine, Australie et Belgique) ; cet accord prévoit un droit de véto sur la divulgation des informations et des résultats de l’enquête. À la mi-novembre, les autorités hollandaises ont fait jouer [cette clause] des accords secrets et ont repoussé les requêtes demandant la publication des résultats de l’enquête, requêtes présentées par deux parlementaires de la Chambre basse des États généraux de l’AIA (le chrétien-démocrate Pieter Omtzigt et le social libéral Sjoerd Wiemer Sjoerdsma). Le ministère hollandais de la Justice a motivé son refus par l’exigence de préserver la stabilité des relations internationales. Mais par la suite, le gouvernement hollandais a révélé certains détails sur le contenu de l’accord. En fait, le 22 décembre, en réponse aux questions parlementaires n° 2014D47806 signée par Omtzigt et Sjoersma qui demandaient si l’Ukraine disposait ou non d’un droit de véto dans le cadre de l’enquête pénale, le gouvernement, par l’entremise à la fois de son ministre de la Justice et de la Sécurité, du ministre des Affaires étrangères et du ministre de la Défense, a affirmé que les membres du JIT s’étaient engagés réciproquement à s’abstenir de fournir des informations sur l’enquête à l’extérieur du groupe, sauf s’il y a consensus sur le fait que la divulgation de ces informations ne porte pas atteinte à l’enquête elle-même (voir ici).

En pratique, il suffit que l’un des États membres du JIT ne soit pas d’accord pour que l’information ne soit pas rendue publique.

Il est probable que si la Hollande s’est sentie obligée le 22 décembre de reconnaitre cet état de fait - malgré ses réticences initiales -, c’est que quelques jours auparavant, le 26 novembre, le site hollandais RtlNieuws.nl avait publié une importante confirmation provenant des autorités australiennes. Dans une note du 15 octobre 2014, en effet, le gouvernement australien, à travers son Département des Affaires étrangères et du commerce, a affirmé que les quatre États membres du JIT avaient signé un accord de non-divulgation, lequel exige un consensus de toutes les parties avant que ne soient divulguées les informations sur l’enquête. RtlNieuws.nl a demandé au gouvernement hollandais des détails sur cette note du 15 octobre. En réponse, le 26 novembre, le ministère des Affaires étrangères et du Commerce a confirmé l’authenticité du document et de son contenu, confirmant l’existence de cet accord, qui ne peut cependant être rendu public.

Ce serait donc cela, l’enquête internationale exhaustive et indépendante » sur le vol MH17 diligentée par l’ONU ?

Et à qui exactement profitent ce droit de véto et cette absence totale de transparence ?

Enrico Santi

 

Source  : Megachip, le lundi 19 janvier 2015

Traduction  : Christophe pour ilFattoQuotidiano.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • raymond 2 21 janvier 2015 18:25

    Donc si l’Ukraine ne veux que l’on dise que l’avion a été abattu par un avion Ukrainien on ne divulguera rien.
    Superbe.


    • lsga lsga 22 janvier 2015 11:04

      Pour rappel, le seul a avoir fait circuler volontairement des fausses informations, et des faux grossiers, sur le sujet c’est Poutine.

       
      Vous, vous contentez de monter en épingle des détails sans importance et d’en faire des caisses.
       

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 janvier 2015 11:26

      Isga
      Supposons. Mais les vraies américaines, depuis leurs satellites sur zone, elles seront publiées quand ?


    • bourrico6 22 janvier 2015 11:54

      Pour rappel, le seul a avoir fait circuler volontairement des fausses informations, et des faux grossiers, sur le sujet c’est Poutine.

      Mais oui Isgogol, les autres sont blancs comme neige et ne mentent jamais.

      Puis venant de toi, ce genre de critique est risible, laisse moi rire mon cher affabulateur : « Hahaha ! »


    • lsga lsga 22 janvier 2015 13:03

      D’accord : donc Poutine fait circuler des faux, c’est démontré extrêmement clairement, mais pour vous, ce sont les européens qui mentent, et vous le « démontrez » grâce à la sur-interprétation farfelue d’éléments mineurs ? Complotisme, quand tu nous tiens... 


    • wesson wesson 22 janvier 2015 13:03

      Bonjour Isga, décidément toujours prompt à défendre le point de vue Américain - au nom de l’anticapitalisme bien entendu.


      L’image que vous citez en référence a été popularisée par Pervey - le « TF1 » Russe. 

      C’est non seulement un mass média, mais également une télé, et la première du pays. Bref, ça fait 3 raisons extrêmement valables qui justifient qu’ils ne disent que des conneries sans avoir besoin que ce soit le pouvoir qui les leurs soufflent (et ce n’est pas une spécificité Russe d’ailleurs).

      Et quand à parler d’en faire des caisses, vous qui publiez une centaine de remarques Russophobes sous n’importe quel article traitant du conflit Ukrainien, vous parlez d’or ...

    • lsga lsga 22 janvier 2015 15:28

      je ne suis pas anti-capitalisme. L’anti-nani, l’anti-nana, je laisse ça aux forces réactionnaires.

       
      je suis communiste révolutionnaire, je n’ai pas besoin d’un anti quoi que ce soit, et certainement pas d’un anti-américanisme.
       
      Poutine a fait circuler des faux flagrants sur la question du MH17. Tout l’accuse.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 janvier 2015 18:40

      Isga,
      Et dans quel Parti politique ?
      A moins que vous ne soyez un Parti à vous tout seul ?


    • IlfattoQuotidiano.fr IlfattoQuotidiano.fr 21 janvier 2015 18:31

      Aussi incroyable que cela puisse paraître, et comme l’expliquait le journaliste italien Giulietto Chiesa dans un article en décembre dernier : « Nous attendons toujours les informations sur le Boeing MH-17 abattu en juillet dernier » bien que cette tragédie ait servi aux pays européens, et à la France en particulier, à justifier les sanctions économiques contre la Russie ou plutôt contre Poutine, sanctions que François Hollande avait proposé de lever quelques jours avant la tragédie de Charlie Hebdo, une proposition dont on ne parle plus depuis, n’est-ce pas ?



      • leypanou 21 janvier 2015 18:42

        Quand la France perdra le contrat Rafale avec l’Inde, ce qui pend au nez, les politiciens finiront peut-être par comprendre où est son véritable intérêt.

        Mais quand on met les intérêts de l’Allemagne -ce qui reste à voir car les patrons ne sont pas du tout sur la ligne de Mme Merkel- ou des intérêts géopolitiques de l’atlantisme avant ses intérêts, il ne faut pas s’étonner des résultats.


      • Hermes Hermes 22 janvier 2015 11:10

        Il y a un certain nombre de têtes brûlées sur le territoire français... FH : pieds et pongs charliés.


      • leypanou 21 janvier 2015 18:35

        motivé son refus par l’exigence de préserver la stabilité des relations internationales : on peut être certain que d’un, le JIT savait à peu près avant toute enquête que l’Ukraine avait quelques motifs pour ne pas vouloir la transparence, de deux, si les forces indépendantistes étaient probablement à l’origine de l’« accident », le JIT ne se gênerait certainement pas pour divulguer l’information.

        Et surtout, la Malaisie n’est pas un « bon » pays, surtout du temps de Mahathir Mohamad, bon voulant dire dans la ligne de vassal de l’empire.

        Les bonnes enquêtes sont les enquêtes qui vont dans le sens de ce que l’empire veut faire savoir, les autres, il faut un consensus pour diffuser l’information. C’est-à-dire jamais.


        • Martha 21 janvier 2015 19:01


           C’est clair, ce ne sont ni les réfractaires du Donbass ni la Russie qui sont responsables de cet attentat, les preuves auraient été depuis longtemps médiatisées.

           Ces accords incroyables de camouflage des preuves et ce silence médiatique, alors que le sujet est si sensible*, sont aussi scandaleux que l’attentat lui-même.

           Le bla-bla médiatique déconnecté de l’exigence de vérité, s’accélère, il est devenu insupportable. Qui les écoute encore ?
           => La déconfiture des affreux qui ont mijoté ce coup est inéluctable.

          * C’est cet attentat qui a permis de mettre en oeuvre les sanctions contre la Russie, complètement débiles et contraire aux intérêts français.


            • Ariane54 Ariane54 21 janvier 2015 19:43

              Tout ça pue tellement que je n’arrive pas à imaginer qu’il existe encore sur terre un arriéré croyant encore à la version officielle. En refusant toute publication (alors que les Russes ne cessent de réclamer de la transparence), le crime est signé. J’aimerais bien qu’un Snowden déballe toute cette fange un de ces 4... mais là...


              • Bernard Pinon Bernard Pinon 22 janvier 2015 10:31

                je n’arrive pas à imaginer qu’il existe encore sur terre un arriéré croyant encore à la version officielle

                Si, si ça existe : les rédactions de l’AFP, du Monde ou de Libé en sont pleines.

              • Lemaïsjekiff Nestor 21 janvier 2015 21:45

                Salut,

                C’est le genre de truc bien dégueux ...

                C’est clair qu’en procèdent ainsi c’est obligé qu’on ne veuille que cacher la réalité du drame ... Puis à ce compte là, la Russie c’est pris des sanctions sans fondements ... Sanctions à titre Gratos ...

                Si c’était sûr que la Russie soit responsable, alors comme le dit Martha « les preuves auraient été depuis longtemps médiatisées. » ... C’est clair que ça aurait bavé grave sur toutes les chaines ...

                En tous cas, trois cent morts des familles en deuils mais, chut faut rien dire ... Mais bon la vérité semble tellement dégueulasse et dévoilerait les faux culs qui sont derrières comme ceux qui soutiennent ces même barbares responsables de cette catastrophe ! 


                • egos 21 janvier 2015 21:57

                  La probabilité de publication des résultats de l’enquête au sujet des circonstances du crash MH 17 équivalent, qqs mois après l’évènement (et le silence de plomb des media)

                  à celles de la confirmation des accusations de détention d ’ADM imputées à l’Irak,

                  affirmations qui avaient précédé les menaces d’intervention des armées alliées, sous commandement US

                  très fermement soutenus soutenues par L Fabius en son temps

                  un air de déjà-vu, ce Fabius, ne trouvez vous pas ?

                  une pression médiatique paraissant s’évaporer au fil du temps et des opportunités

                  opportunités qui ne feront jamais défaut ...


                  • Samson Samson 21 janvier 2015 22:49

                    « Et à qui exactement profitent ce droit de véto et cette absence totale de transparence ? »

                    Difficile de répondre !
                    Quelle malchance, quel dommage qu’aucun radar, satellite ou autre moyen de détection de l’OTAN ou de l’US-Navy, pourtant nombreux à scruter la région à l’époque, n’ait été à même d’immortaliser l’évênement et de prouver immédiatement l’indéniable responsabilité de l’Ours russe.
                    Car il serait injuste et tout simplement inimiginable d’impliquer des atlantistes et €uropéistes aussi convaincus que les oligarques de Maïdan pour ce qui se limite tout au plus à l’incompétence crasse d’un opérateur à discerner correctement l’avion d’un dangereux dictateur - insensé au point de tenir tête à l’OTAN - d’un autre bourré de touristes hollandais.
                    La meilleure preuve n’en est-elle pas que quasi aucun journaliste soucieux de son avenir professionnel, aucun média occidental un peu sérieux n’ose s’y risquer ?

                    Quant à prétendre à l’absence totale de transparence du fait du droit de veto, cela ne revient-il pas à faire insulte aux principes d’objectivité, de libertés d’information et d’expression qui tiennent tant à coeur - comme ils l’ont récemment et à l’unanimité rappelé dans les rues de Paris - de nos responsables occidentaux ? Et celà ne relèverait-t-il pas tout simplement de l’apologie du terrorisme ?

                    Rassurons-nous !
                    Nul n’ignore que mâter ses concitoyens sous les bombes pour mieux leur imposer une version « Troïka » encore améliorée du précédent grec de la « démocratie » est coûteux : tant qu’à sanctionner ses propres producteurs pour l’infâme recours aux urnes des Criméens qui ont massivement voté pour le retour au giron de la mère Russie, la Commission €uropéenne a donc très judicieusement décidé - en toute discrétion du fait de la tempête « Charlie » - d’augmenter l’écot du contribuable €uropéen, sinon à l’édification de cette nouvelle « démocratie », au moins à la garantie de ses créances.
                    http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/01/08/jean-claude-juncker-annonce-le-deblocage-de-1-8-milliard-d-euros-d-aide-pour-l-ukraine_4552001_3214.html#mf_sid=1109436698

                    Quels sacrifices ne ferait-on pas pour garantir les triomphes de la « démocratie » et de la « liberté » smiley


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 janvier 2015 06:58


                      Bonjour IlfattoQuotidiano.fr,
                      .
                      « En pratique, il suffit que l’un des États membres du JIT ne soit pas d’accord pour que l’information ne soit pas rendue publique. »
                      .
                      Mener une enquête « indépendante » dans ses conditions est impossible !
                      .
                      Comment rendre justice aux victimes « collatérales » du conflit Ukranienen qui à été initiée par l’occident ?
                      .
                      Alors que la presse occidentale regorge d’hypothèses, d’accusations et de supputations sur la tragédie du vol MH17, force est de constater qu’aucun des titres phares de la presse atlantiste n’a jugé bon de porter à la connaissance de son public les 10 questions que le vice-ministre russe de la Défense, Anatoly Antonov, a posées aux autorités ukrainiennes sur certains aspects de cet incident.
                      source et suite : http://www.voltairenet.org/article184808.html
                      .
                      Aucune autorité officielle n’a éclairci à ce jour les conditions du crash du vol MH17 au-dessus du Donbass. Cependant, l’administration Obama, en l’absence de preuves, mais se basant sur son intime conviction, a accusé les forces d’autodéfense des Républiques populaires de Lougansk et de Donetsk . Elle a pris des sanctions économiques à l’encontre de Moscou, qui protège ces Républiques et a admis avoir contraint l’Union européenne à faire de même.
                      source et suite : http://www.voltairenet.org/article185668.html
                      .
                      L’offensive menée par les Anglos-Saxons (États-Unis, Royaume-Uni et Israël) pour dominer le monde se poursuit sur deux lignes simultanées : à la fois la création du « Moyen-Orient élargi » (Greater Middle East) en attaquant simultanément l’Irak, la Syrie, le Liban et la Palestine, et la séparation de la Russie de l’Union européenne à travers la crise qu’ils ont organisée en Ukraine.
                      source et suite : http://www.voltairenet.org/article185021.html
                      .
                      La Russie est aujourd’hui la principale puissance capable de conduire la Résistance à l’impérialisme anglo-saxon. Elle dispose de trois outils : les BRICS, une alliance de rivaux économiques qui savent ne pouvoir grandir qu’avec les autres, l’Organisation de coopération de Shanghai, une alliance stratégique avec la Chine pour stabiliser l’Asie centrale, et enfin l’Organisation du Traité de sécurité collective, une alliance militaire d’anciens États soviétiques.
                      .
                      Deux jours après l’annonce des BRICS, les États-Unis ont accusé la Russie d’avoir détruit le vol MH17 de Malaysia Airlines au-dessus du Donbass, tuant 298 personnes. Sur cette base, purement arbitraire, ils ont imposé aux Européens d’entrer en guerre économique contre la Russie. Se plaçant comme un tribunal, le Conseil de l’Union européenne, a jugé et condamné la Russie, sans la moindre preuve et sans lui donner l’occasion de se défendre. Il a promulgué des « sanctions » contre son système financier.
                      source et suite : http://www.voltairenet.org/article185021.html
                      .
                      Vidéo très instructive de Georges Soros, le fondateur de l’Open Society, sur son implication en Ukraine. Le milliardaire reconnaît avoir financé la « révolution du Maïdan » et les groupes pro-occidentaux depuis plusieurs années. Mais lorsque le journaliste de CNN lui pose la question de l’anti-sémitisme et des néo-nazis à l’oeuvre en Ukraine, Soros préfère nier la réalité de Svoboda et Pravyi Sektor et se réfugie dans la propagande anti-russe… Voici la vidéo
                      .
                      A lire également :
                      « La main de Soros & Co. dans le désordre ukrainien », par Laurent Glauzy
                      http://www.contre-info.com/la-main-de-soros-co-dans-le-desordre-ukrainien-par-laurent-glauzy#
                      .
                      Soros derrière l’ONU

                      De fait, les manifestants de la place Maïdan étaient instrumentalisés par Soros et ses associations, à l’instar de l’International Renaissance Foundation (IRF) et de l’Open Society.

                      L’IRF, fondée par Soros, a contribué à la « transformation démocratique » de l’Ukraine. Le rapport annuel de 2012, mentionne que « l’IRF a versé plus de 6,7 millions de dollars, par le biais d’organisations actives en Ukraine ». Dans un pays affamé, les dollars sont un argument plus persuasif que les apparentes oppositions politiques. Selon le site de l’IRF, sur plusieurs années, Soros a arrosé les ONG ukrainiennes jusqu’à 100 millions de dollars.

                      Cependant, l’influence de Soros dépasse ces financements, qu’il a également octroyés à des activistes et au monde académique. Elle s’exerce aussi sur l’opinion publique mondiale, à travers son réseau de propagande, qui inclut Project Syndicate[2], une des structures de l’Open Society Foundation, regroupant des présidents, des Premiers ministres, des parlementaires, des banquiers, des directeurs de presse et des géants de Wall Street.source et suite : http://www.contre-info.com/la-main-de-soros-co-dans-le-desordre-ukrainien-par-laurent-glauzy#
                      .
                      L’attachement morbide de Soros au mondialisme prévoit, en particulier, l’élargissement de l’UE, au centre de ses prises de position. Ce moyen est une étape pour parvenir au transfert de tous les pouvoirs législatifs, juridiques et exécutifs vers les sphères politiques européennes de Bruxelles.
                      .
                      J’ai pu lire sur certains sites web que Soros été présenté comme « anti-sioniste » hors en réalité il agit par ses financements dans les intérêts sionistes pour instaurer une gouvernance mondiale.
                      .

                      Georges Soros préconise d’instrumentaliser les victimes du 11 septembre

                      En septembre 2001, juste après les attentats, George Soros participa à un groupe de travail du Council on Foreign Relations, le club de l’establishment washingtonien, sur le rôle de la propagande dans la guerre au terrorisme. Les travaux étaient présidés par l’ambassadeur Richard C. Holbrooke, qui joua un rôle crucial dans le déclenchement de l’attaque de la Yougoslavie et dont l’épouse, Kati Marton, est administratrice de l’OSI. Le relevé des conclusions adressé au président Bush préconise de convaincre le reste du monde du bien-fondé de la politique étrangère des États-Unis en ressassant en permanence les attentats du 11 septembre et en instrumentalisant les victimes pour susciter la compassion. Il insiste pour que les gouvernements étrangers soient non seulement invités à condamner les attentats, mais à approuver le raisonnement qui en découle sur la guerre au terrorisme. Enfin, il conseille de développer une présence médiatique dans le monde, notamment en incluant des suppléments du New York Times dans de grands quotidiens amis.
                      http://www.contre-info.com/la-main-de-soros-co-dans-le-desordre-ukrainien-par-laurent-glauzy#
                      .
                      .


                      • lloreen 22 janvier 2015 09:02

                        La réponse devrait pourtant être évidente. La vérité ne colle pas au plan défini par les escrocs de la haute finance mondialiste qui cherchent par leur manipulation des esprits de la population à lui faire adhérer à la responsabilité de la Russie dans cette énième tragédie.

                        Le fait que la Belgique fasse partie de la commission d’ enquête est signé...Devinez-donc quelle organisation atlantiste s’ y trouve ?


                        • Aldous Aldous 22 janvier 2015 09:18

                          La réalité nazie du régime de Kiev ne doit pas être connue. Circulez, y’a rien à voir.


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 janvier 2015 09:47

                            Oullala, l’auteur va se faire traiter de « conspirationniste »....


                            C’est ainsi que sur Agoravox, ceux qui ne se posent jamais de questions, ceux cherchent la vérité avec une lanterne éteinte, tout en proclamant « la liberté d’expression », considèrent ceux qui cherchent à comprendre le dessous des cartes.
                            Principe premier et dernier de ces chiens de garde : « S’en tenir aux versions officielles ».

                            Il existe aux USA une Association d’anciens du renseignement (FBI, NSA, CIA).
                            Elle a envoyé à Obama, l’été dernier, une lettre pour demander la publication des enregistrements satellites pris au dessus de l’ Ukraine lors du crash de l’avion de la Malaisia Air Lines.
                            Et elle dénonce sa politique envers la Russie.

                            Silence, répondit l’écho.


                            • Tillia Tillia 22 janvier 2015 10:06

                              « On » ne sait rien ... c’est pourquoi les langues vont si bon train smiley


                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 janvier 2015 10:32

                                Tillia,
                                La tienne surtout, pour critiquer ceux qui veulent savoir.


                              • Tillia Tillia 22 janvier 2015 10:52

                                Je ne critique pas, j’attends les prochaines élucubrations ... smiley


                                • ecophilopat 23 janvier 2015 15:26

                                  Bonjour tillia

                                  je me trompe surement mais quelque chose me dis que les résultat de l’enquete vous importe peux et qu’une VO quelle quelle soit vous ira très bien par ce qu’en fait se qui c’est de pouvoir dénigrer du « complostiste », mais comme dit plus haut, je me trompe certainement. smiley


                                • ecophilopat 25 janvier 2015 17:03

                                  qu’en fait se qui vous intéresse c’est de pouvoir


                                • soi même 22 janvier 2015 13:50

                                  Cette information paradoxalement est inquiétante, non pas le fait qu’il confirme l’information que l’on savait depuis longtemps, mais plus tôt pourquoi, il le confirme ?


                                  • Lemaïsjekiff Nestor 22 janvier 2015 13:56

                                    Salut,

                                     Un bus bombardé à Donetsk Apparemment 13 morts ...


                                    • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 22 janvier 2015 15:02
                                      Encore une preuve, que la CE (= Otan) est en Guerre avec la Russie... 

                                      • marc23 22 janvier 2015 16:21

                                        Espérons que les familles endeuillées ne laisseront pas faire


                                        • jjwaDal jjwaDal 22 janvier 2015 17:02

                                          Une commission d’enquête excluant le pays ( non aligné) dont la compagnie aérienne de l’avion abattu est originaire et incluant 4 alliés tacites ou explicites des USA (dont on voit bien le rôle dans la genèse de la guerre civile ukrainienne) y compris un des principaux suspects (le gouvernement ukrainien) qui détient éventuellement les preuves de son forfait , c’était d’emblée une garantie de transparence et d’équité de jugement. smiley
                                          Franchement il faut croire aux fées pour penser qu’un jour ce groupe ad hoc accouchera de quelque chose ressemblant à la vérité. Seuls les russes (accusés) et la malaysie sont réellement intéressés par la vérité, mais à quoi bon s’encombrer de cette foutaise ?...
                                          Un coupable par déclaration, sans preuve ni jugement est bien plus pratique.


                                          • zygzornifle zygzornifle 23 janvier 2015 08:19

                                            Il y a tellement d’argent en jeu pour les indemnisation voire une condamnation , les assurances, la compagnie, le fabricant de l’avion font le blocus et des pressions, ils sont bourrés d’avocats payé à la com. ......


                                            • antyreac 23 janvier 2015 17:22

                                              Poutine à l’évidence a fait circuler des fausses informations sur la guerre de l’l’Ukraine et toutes les péripéties et zones d’ombres qui la concerne.

                                              Avec les pari que certains gogos du genre Wesson et d’autres relayent ces fausses informations auprès d’autres gogos avides des informations anti américaines ou autres anti-européenes

                                              • jjwaDal jjwaDal 23 janvier 2015 19:13

                                                Il ne sers à rien de rester dans le vague, sauf si c’est intentionnel. Quelles fausses informations ? Vos sources ?
                                                A l’opposé (mon post plus haut) expliquez-nous pourquoi un des 3 coupables potentiels de la destruction du vol MH17 fait partie de la commission d’enquête (alors même qu’il peut disposer de preuves l’accablant et donc les escamoter, déjà un avantage substantiel sur les deux autres accusés), pourquoi l’occident semble avoir la certitude que l’URSS est derrière cette destruction sans avoir fournis la moindre preuve l’étayant (on ne peut l’imputer à une forme de gentillesse pour préserver Poutine vu le sucre qu’on lui casse sur le dos depuis des mois...).
                                                Si vous ne considérez pas ces points c’est que la réalité vous indiffère et que vous choisissez vos coupables par confort personnel et non sur la base d’indices pointant vers une cible plutôt qu’une autre.


                                                • antyreac 23 janvier 2015 19:35

                                                  Patience et longueur de temps font plus que force et rage....


                                                • jjwaDal jjwaDal 24 janvier 2015 10:50

                                                  Oui... Un mensonge répété dix fois reste un mensonge. Répété 1000 fois cela devient une vérité indiscutable. N’oubliez pas vos cachets surtout. Over


                                                • lloreen 25 janvier 2015 13:11

                                                  Il existe de nombreuses preuves de l’ implication des Etats-Unis dans le conflit ukrainien.

                                                  Durant les combats à Donetzk, des combattants tués dans le nouveau terminal de l’ aéroport portaient des uniformes de l’ Otan et de nombreux mercenaires officient sous couvert de divers groupes subversifs.
                                                  Des prospectus en langues européennes, comportant notamment des textes religieux ont été retrouvés ainsi que des armes et du matériel de transmission.

                                                  Mais je garde le meilleur pour la fin.
                                                  N ’est-il pas inouï de voir qu’ un général US remette des décorations militaires à des combattants ukrainiens en guise de remerciements pour services rendus ?


                                                  • lloreen 26 janvier 2015 09:19

                                                    Comme preuve de ce que j’ avance, voici la vidéo où l’ on voit le général Ben Hodges,commandant en chef de l’ armée d’ occupation des Etats-Unis (alias Washington DC) dont le siège est à Wiesbaden, remettre la décoration à ce combattant en Ukraine.La scène est filmée par Hromadske TV, la chaîne qui avoue officiellement qu’ elle est financée par l’ ambassade américaine, hollandaise et par Georges Soros...

                                                    https://www.youtube.com/watch?x-yt-cl=84503534&v=ZxNa4wpgWL8&x-yt-ts=1421914688

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès