Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Angle mort

Sommes-nous informé si l’on regarde uniquement la télévision ? La question mérite d’être posée tant le nombre de personnes s’informant uniquement avec cette dernière est important.

Un drame terrible, de l’immigration clandestine, « encore un » a dit Pujadas sur France 2.

A la vision des journaux des différentes chaînes, un constat s’impose. Ils ne sont pas tous égaux, mais ils omettent tous, à part Arte qui dit que « la situation économique en Afrique s’aggrave et pousse des familles entières à traverser la Méditerranée », les causes de cette immigration. Arte ne se mouille pas trop et évite d’approfondir le sujet.

30 secondes pour TF1 pour évoquer le sujet, avant de passer sur le cas de la Turquie.

« Encore un drame de l’immigration, 15 personnes sont mortes aux larges des côtes andalouses, parmi elles une majorité d’enfants. L’Espagne qui comme l’Italie d’ailleurs est confrontée quasi quotidiennement à un afflux de clandestins venus d’Afrique, un continent qu’ils quittent espérant trouver de l’autre côté de la mer une vie moins rude et surtout offrant de plus belles perspectives d’avenir. »

« Le Premier ministre espagnol a demandé un renforcement de Frontex, le système européen de surveillance censé lutter contre l’immigration clandestine, mais il a aussi reconnu que tant que des gens désespérés ne pourront pas nourrir leur enfant, ils essaieront d’entrer en Europe. »

Arte Info 10/07/2008 à 19h45

« Un nouveau drame de l’immigration clandestine. 15 Africains ont trouvé la mort aux larges des côtes andalouses pendant leur traversée sur une embarcation de fortune. Parmi eux, 9 enfants âgés de 12 mois à 4 ans. »

« Les clandestins cherchaient à rejoindre le sud de l’Espagne, […] L’année dernière, plus d’un millier d’immigrants illégaux sont morts en essayant de rejoindre les côtes espagnoles. »

Six, 10/07/08

Le sujet est bouclé en une minute.

« Comment la télévision peut, paradoxalement, cacher en montrant autre chose que ce qu’il faudrait montrer si on faisait ce que l’on est censé faire, c’est-à-dire informer ; ou encore en montrant ce qu’il faut montrer, mais de telle manière qu’on ne le montre pas ou qu’on le rend insignifiant.  »

L’analyse de Bourdieu est pertinente pour ce sujet.

On pourrait faire un nouveau jeu sur Agoravox.

Reprendre les journaux et montrer ce qui est caché.

Car, hélas, le cas de l’immigration n’est pas le seul.

« La télévision n’est jamais quelque chose de très critique, surtout quand les gens dont on parle sont au pouvoir. »
Jean-Claude Allanic, Le Monde, 11 janvier 2002.

Tous les journaux de la télévision ne mentionnent pas une seule fois le dumping de l’Union européenne ni la dette de l’Afrique.

« La métaphore la plus communément employée par les professeurs pour expliquer cette notion de catégorie, c’est-à-dire des structures invisibles qui organisent le perçu, déterminant ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas, est celle des lunettes. Ces catégories sont le produit de notre éducation, de l’histoire, etc. Les journalistes ont des « lunettes » particulières à partir desquelles ils voient certaines choses et pas d’autres ; et voient d’une certaine manière les choses qu’ils voient. Ils opèrent une sélection et une construction de ce qui est sélectionné. »

Organiser la famine et criminaliser ceux qui la fuient

Pour comprendre l’immigration, la lecture de l’article de Jean Ziegler dans Le Monde diplomatique est éclairante : http://www.monde-diplomatique.fr/2008/03/ZIEGLER/15658

« Les Etats industrialisés de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ont payé à leurs agriculteurs et éleveurs, en 2006, plus de 350 milliards de dollars au titre de subventions à la production et à l’exportation. L’Union européenne, en particulier, pratique le dumping agricole avec un cynisme sans faille. Résultat : la destruction systématique des agricultures vivrières africaines. »

« La plupart des Etats de l’Afrique subsaharienne sont surendettés. Ils vendent leurs droits de pêche à des entreprises industrielles du Japon, d’Europe, du Canada. »

« L’hypocrisie des commissaires de Bruxelles est détestable : d’une part, ils organisent la famine en Afrique ; de l’autre, ils criminalisent les réfugiés de la faim. »

Qu’importe que la mondialisation et la croissance ne réduisent pas les inégalités.

Qu’importe que l’ouverture des marchés se soit accompagnée d’un accroissement des inégalités entre pays et individus.

Qu’importe qu’entre 1972 et 2002 le nombre d’Africains gravement et en permanence sous-alimentés ait augmenté de 81 à 203 millions.

Qu’importe que le coût de réalisation et de maintien d’un accès universel à l’éducation de base, à l’eau potable et à des structures sanitaires, ainsi, pour les femmes, qu’aux soins de gynécologie et d’obstétrique, soit estimé à environ 40 milliards de dollars par an (Chiffres PNUD).

Qu’importe que si l’objectif de l’ONU était respecté par l’ensemble des pays riches à savoir : affecter 0,7 % de leur PIB à l’aide au développement, l’aide publique au développement s’élèverait à 150 milliards de dollars par an (chiffres PNUD).

Qu’importe que le montant de l’aide publique au développement soit en diminution constante. Elle a diminué de 6 % en 2000. Le montant de l’aide est revenu à son montant de 1997 soit 0,22 % du PIB cumulé des pays riches (chiffres OCDE).

Qu’importe qu’en vingt ans, la part des salaires dans le produit intérieur brut français ait baissé de 9,3 %, ce qui correspond à plus de 100 milliards d’euros en partie transférés vers le capital.

(3) Ou 8,4 %, selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), qui adopte un mode de calcul différent, portant non sur le PIB du pays, mais sur la valeur ajoutée des entreprises non financières. Données rassemblées par l’économiste Michel Husson dans son article « La baisse tendancielle de la part salariale », disponible sur http://hussonet.free.fr/p arvabis.pdf

Qu’importe qu’en 2007, 10 millions de millionnaires se partagent 40 700 milliards de dollars, soit 9,4 % de plus qu’un an auparavant.

Puisque "La réalité n’a aucune importance, il n’y a que la perception qui compte."

Laurent Solly, numéro deux de TF1.


Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (82 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • 1984 22 juillet 2008 14:56

    La télé c’est une longue mort avant la vraie, mais plus abrutissante !


    • Jeune Cadre Dynamite Jeune Cadre Dynamite 22 juillet 2008 17:09

      « Les Etats industrialisés de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ont payé à leurs agriculteurs et éleveurs, en 2006, plus de 350 milliards de dollars au titre de subventions à la production et à l’exportation. L’Union européenne, en particulier, pratique le dumping agricole avec un cynisme sans faille. Résultat : la destruction systématique des agricultures vivrières africaines. »

      Si j’ai bonne mémoire, afin de soutenir les cours en europe, le lait était détruit et les céréales stockées. D’où la question que je me suis posé lorsque la crise des matières premières a commencé à être médiatisée : que sont devenus les stocks puisqu’ils n’ont pas été utilisés pour aider les pays où la famine sévit ?

      Si quelqu’un a des pistes je suis intéréssé. Celà pourrait être le sujet d’un dossier AVOX...

      Pour le point sur l’information, pas de soucis, les gratuits amène un complément à la télé...

      Quand aux lunettes, certes les journalistes en sont « victimes » mais aussi et surtout coupables car leur rôle devrait d’analyser et de fournir des clés de compréhension et non justifier le système existant (structuralisme ?)


      • HELIOS HELIOS 22 juillet 2008 17:20

        La télé ne peut pas tout dire en 20 minutes tous les soirs. pour cela il y a des magazines, beaucoup de magazines videos, mais aussi papiers. helas, nous le regrettons tous, pendant ces 20 minutes, les redactions pourraient un peu plus parler d’informations que de people.... mais là, il s’agit de choix.

        Il manques un chaine d’information qui pourrait s’appeller "AFP" et qui montrerait, accompagné d’un texte sur l’origine de l’info les textes et les images, un peu comme "no comment "d’Euronews.

        Maintenant, j’aimerai faire un commentaire sur les 50% de votre article qui ne concernent pas la télé, malgré le titre, mais les subventions que vous rejetez.

        Faisons quelques hypothèses simple... un agriculteur pour vivre en france doit gagner, disons 800€ par mois. s’il produit 1 tonne de blé par mois (recolte de 12 tonnes l’an), il faut qu’il vende son blé 800/1000=0,8€ le kilo.
        Aucun pays pauvre ne peut payer ce prix là, donc le blé reste ici.

        Les etats subventionnent pour que le prix a l’exportation baisse. supposons que le cours du blé soit de 0,1€ la tonne l’etat va verser a l’agriculteur 0,8-0,1=0,7€ de subvention. Les pays pauvres vont donc acheter du blé et l’agriculteur va vivre.

        Si vous coupez les subventions, aucun agriculteur ne va produire cet vendre a l’exterier le blé a 0,1. Les pays pauvres ne pourrons plus acheter de blé, quel que soit son prix, puisqu’il n’y en a plus.

        A moins de decider demain, que les marchés n’existent plus et qu’il faut autoritairement encadrer les echanges internationaux en enlevant les subventions et par des droits de douanes, ce qui donne des armes aux pays pauvres, je ne vois pas comment on peut faire.... et même, dans le cas de droit de douanes, les exportations des pays pauvres seraient elles aussi terriblement penalisées, car comme vous le savez, dans le commerce, il y a toujours un concurrent moins cher ou une solution de remplacement.


        Dans le domaine agricole, la solution la plus realiste, serait d’associer un certains nombres de pays a ressources complementaires pour creer une balance des comptes a l’interieur de la zone considérée. le bananes des uns et le blé des autres (par exemple) seraient alors valorisés contextuellement. mais cela, c’est pas demain, car c’est retirer du pouvoir aux rois-negres. même chez nous cela ne marche pas, regarder la gueule que tirent les bretons quand ils voeint arriver les fraises d’espagne !


        • Philou017 Philou017 22 juillet 2008 17:32

          votre présentation est assez fausse. Il faudrait plutôt aider les pays en voie de développement à retrouver leur équilibre alimentaire, en re-favorisant une agriculture vivrière locale,ce qui ne serait pas tres difficile, mais handicaperait nos exportations et les sociétés des marchands de graine comme Monsanto.
          La politique agricole européenne est parfaitement égoïste et basée sur des profits à court terme. C’est les marchés qui font la loi, parce qu’il n’y a aucune régulation, chose voulue et décidée par les politiques et la commission Européenne, pour le plus grand profit des lobbyistes de Bruxelles.
          Les marchés font la loi parce qu’on les laisse dominer les échanges, pas pour d’autres raisons.
          Bien sur, la télé ne présente jamais les choses comme cela.


        • Demi-lune Demi-lune 22 juillet 2008 17:48

          "La télé ne peut pas tout dire en 20 minutes tous les soirs."

          "La denrée la plus élémentaire dans la télévision c’est le temps. Quand on sait qu’on emploie des minutes si précieuses pour dire des choses si futiles, on s’apercoit que ces choses si futiles sont en fait tres précieuses dans la mesure ou elles cachent les choses précieuses." Pierre Bourdieu

          Qui a dicté le temps des journaux ?

          "la limitation du temps impose au discours des contraintes telles qu’il est peu probable que quelque chose qui puisse se dire."


        • Philou017 Philou017 22 juillet 2008 17:23

          La télé n’est pas là pour expliquer les choses, mais pour les présenter d’une façon superficielle, conforme aux intérêts des financiers.
          Les ressorts cachés ne sont jamais expliqués, ni démontés. C’est pourqui la rélé, aux mains de journalistes bien plus plus commentateurs qu’enquêteurs, est devenu un remarquable outil de désinformation.


          • serdan 22 juillet 2008 17:23

            Sur le site de ASI (Arrêt sur Images), on a de nombreux exemples qui montrent que certaines informations ne sont pas relayées sur les médias de télévision.


            • Demi-lune Demi-lune 23 juillet 2008 13:30

              Ce que montre bourdieu et que j’ai essayé d’appliquer dans mon article est plus sournoi.
              Ils montrent mais ommettent le plus important. Ils "cachent en montrant"


            • finael finael 22 juillet 2008 18:26

              Petit rectificatif : Le dernier "Dessous des cartes" sur Arte samedi 19 était consacré aux flux migratoires ... et en parfaite contradiction avec ce qui se dit officiellement.

              La télévision et les principaux médias (y compris internet) ne peuvent être pris comme sources d’information.

               Le vrai problème c’est que pour réellement s’informer il faut diversifier ses sources, analyser, recouper ... et tout cela prend du temps et demande pas mal d’efforts.

               Quant à la télé ... je fais très souvent un petit exercice : je regarde le premier 1/4 d’heure d’infos de la 3 à 19h30, puis je zappe sur le journal d’Arte à 19h45. Chacun de ces journaux ont leur parti pris, mais en général (à moins que l’on annonce la fin du monde pour demain) la 3 consacre la plus grande partie de son premier quart d’heure aux faits divers, ce qu’en d’autres temps on aurait appelé la rubrique des "chiens écrasés". Certains présentateurs d’Arte poussent l’élégance jusqu’à annoncer, au moment des "brèves" : voici quelques informations que nous avons choisi de vous montrer. Ca c’est du "parler vrai"


              • Demi-lune Demi-lune 22 juillet 2008 19:45

                Pour en savoir plus sur ce qui se passe dans les pays en developpement et l’echec complet de 20 ans de libéralisme, je suggère le documentaire de la BBC, diffusé dans Lundi investigation "Mondialisation, Quand Le Fmi Fabrique La Misère"

                "Il y a une info qui ne passe jamais aux journaux télévisés et qui portant touche des millions d’hommes et de femmes. Ce sont des événements invisibles qui provoquent la misére et l’immigration clandestine et qui finissent donc par nous concerner tous."

                [...]

                "On se retrouve la semaine prochaines, toujours en deuxieme partie de soirée, après le film." ...

                Paul Moreira


                • Crevette Crevette 22 juillet 2008 20:29

                  @ Philou, je suis d’accord avec toi !

                  De toute façon, il est sûr que la TV fait partie du système depuis longtemps déjà, ce n’est plus de l’information.
                  Il est vrai aussi que la plupart des gens ne veulent pas se prendre la tête à réfléchir ou à s’informer correctement. Ils ne savent pas que c’est pour cette raison, que, justement, ils ont des problèmes. Car le système médiatique les mène en bateau.

                  @Helios
                  Je ne vois pas pourquoi, il faudrait absolument exporter nos produits agricoles sur le marché mondial, car c’est bien l’existence de ce marché mondial qui crée la "crise alimentaire".

                  Je m’explique :

                  1) Les exportations sont dépendantes des cours mondiaux, contrôlé(é)s par une poignée de multinationales.
                  Cette dépendance est nuisible à la fois aux producteurs non subventionnés, comme les Africains par exemple, et aux mangeurs (je n’ aime pas le terme consommateur pour la nourriture). Le paysan Africain ne peut lutter contre notre blé ou notre maïs subventionné.

                  2) Bien sûr, la télé et les médias ne mettrons pas en question le dogme libéral : pour eux, c’est comme la pluie, on ne peut rien y faire.

                  3) Ces transports mondiaux et ce marché mondial des produits agricoles sont une aberration écologique qui ne survivra pas longtemps à la hausse des prix des carburants et des produits phytosanitaires (issus du gaz et du pétrole). C’est aussi une aberration économique, sauf pour quelques multinationales (hem, je radotte).

                  4) C’est uniquement dans l’intérêt de ces mutinationales que nos gouvernants (Etats, Union Européenne, Etats Unis, machin et tout) ne mênent pa une politique de souveraineté (autosuffiance) alimentaire. Pourtant, dans ce cas, seule les surplus seraient exportés. Cela aurait le mérite de faire baisser la dépendance de tous, agriculteurs, mangeurs vis à vis des cours mondiaux., car s’il y a crise alimentaire, c’est bien parce que tout le monde dépend.du marché mondial. Après tout, ceux qui sont susceptible d’importer des produits alimentaires devraient être les victimes d’aléas climatiques, ou d’autres catastrophes, mais pas en raison "d’avantages comparatifs".

                  Pourquoi importer ce que nous pouvons produire ?
                  Il faut favoriser l’agriculture vivrière locale, aussi pour limiter les transports. Si certains pays on des problèmes alimentaires, c’est bien parce qu’ils ont arrêté les cultures vivrières au profit du coton d’exportation ou d’autres trucs, sur les "conseils" du FMI ou/et de la banque mondiale...

                  Produire et manger local, au moins, ça reste humain !

                  Bien sur, personne ici n’ s’attendra à ce que genre de discours soit tenu par TF1...




                  • morice morice 22 juillet 2008 23:06

                     excellent !


                    • GreenGarden GreenGarden 23 juillet 2008 00:21

                      @L’auteur,

                      Le JT de 20h n’est pas là pour fournir de l’information mais du "temps de cerveau disponible" pour les annonceurs (dixit Le Lay). Face à autant de cynisme, un acte d’hygiène cérébrale serait de mettre au rebut la téloche.

                      G.


                      • artensois 23 juillet 2008 11:41

                        Comme le montre le derniers remaniement au sein de TF1 seul l’impact économique modifie les choses. Pour ma part je ne regarde TF1 que très rarement. Je n’ai plus regarder la journal de PPDA pendant les 4 dernières années. Son départ est une bonne nouvelle pour la démocratie. Le monopole de fait du JT était une aberration il y a quelques années une sondage expliquait qu’une info donnée par PPDA était 70% plus crue que dite par quelqu’un d’autre.

                        Une solution le présentateur hebdomadaire, pas de star de l’info.


                        • Mathieu L. 23 juillet 2008 12:09

                          Merci pour cet article.
                          L’utilisation que les gens font de la tv et le cynisme des gens qui la dirige (au plus haut niveau de l’état) sont les principaux responsables de l’affiligeante bétise humaine lattente qui nous entoure tous les jours et qui par là-même sert si bien les intérêts des dits responsables.

                          J’avoue me sentir priviligié que d’avoir ce recul mais non moins affligé par les discussions de machine à café que j’entends tous les jours sans avoir une seconde envie d’y participer.


                          • Mathieu L. 23 juillet 2008 12:12

                            J’ajouterai que je suis issu de la génération tv et que j’en ai tout de même retirer une certaine culture et un certain déterminisme qui ne m’empêche pas d’avoir ce recul aujourd’hui. C’est pourquoi on ne peut pas dire que la tv ait tous les tort non plus, les gens ont leur part de responsabilité dans leur faignantise d’esprit, bien sur la tv n’est pas là pour les encourager à ouvrir des livres.


                          • Franck804 23 juillet 2008 12:38

                            Bonjour à tous,

                            Je n’ai pas regardé un seul journal télévisé depuis plus de 6 ans et je m’informe en lisant le Canard Enchainé et en faisant mon possible pour recouper les informations que je trouve sur quelques sites internet connus ; du coup je trouve effrayant le delta entre ce que je considère comme étant la réalité (l’action de l’OMC, du FMI, que vous venez d’évoquer, et bien d’autres sujets) et ce qui est présenté, filtré, dans les médias audiovisuels (ainsi que dans la majorité des journaux).
                            Souvenez vous des 6 mois qui ont précédé le referendum pour la Constitution européenne ... Il a fallu que des associations et des particuliers (universitaires ou autres) détaillent sur leur sites internet les dessous de cette constitution pour que le vote oui recule au profit du non !
                            Tous mes médias endormaient le bon peuple, aucun n’a pointé du doigt ce qui nous attendait si nous votions oui ... Dans la mesure où ces médias sont parties prenantes du système comment leur faire confiance ?

                            Franck


                            • Demi-lune Demi-lune 23 juillet 2008 13:18

                              "Du coup je trouve effrayant le delta entre ce que je considère comme étant la réalité (l’action de l’OMC, du FMI, que vous venez d’évoquer, et bien d’autres sujets) et ce qui est présenté, filtré, dans les médias audiovisuels (ainsi que dans la majorité des journaux)."

                              Entièrement d’accord avec vous.
                              Si on regarde la télé je ne suis pas sur qu’on sache a quoi servent ces institutions et ce qu’elle font.


                            • Franck804 23 juillet 2008 13:54

                              Sarko a été élu Président après nous avoir promis qu’il ferait tout pour notre pouvoir d’achat, qu’il changerait la couleur du monde, qu’il ne causerait pas aux dictateurs, que les patrons voyoux n’avaient qu’à bien se tenir, que la vie allait complètement changer pour nous ... Et une majorité de personnes y ont cru alors qu’il est en politique depuis 30 ans, encarté dans un parti qui n’a jamais milité sur ces thèmes loin s’en faut, et qu’il n’a jamais lutté pour que les choses aillent dans ce sens ...
                              Ca fait quand même un bon pourcentage de français prêts à croire tout et n’importe quoi sans réfléchir par eux-mêmes, puisqu’ils ont cru que bonhomme allait leur changer la vie, que voter c’était faire son devoir de citoyen (ils le disent à la télé, ça doit être vrai !) donc ils ont été voter et comme il faut voter pour quelqu’un ça a été pour le meileur acteur de sitcom ...
                              Ben en voilà du public pour le JT, pas besoin de chercher bien loin, prêt à avaler tout ce qu’on lui dit au JT avant de regarder l’émission de télé réalité de la soirée ! Entre parenthèses on lui a déjà démontré que toutes ces émissions sont bidons du début à la fin mais il y revient l’année d’après ... C’est comme le JT, c’est bidon mais ça occupe les yeux !

                              Franck
                               


                            • Allain Jules Allain Jules 23 juillet 2008 12:50

                               le Diable a tout organisé et s’est barricadé. C’est le constat vrai, amer. Que dire de plus ? Rien.

                              http://allainjulesblog.blogspot.com :


                              • bof 23 juillet 2008 13:38

                                Bon. Apparemment, tout le monde est d’accord : les JT de 20h (surtout celui de TF1) c’est nul à ch... et fait essentiellement pour désinformer.
                                Alors je me pose la question : reste-t-il quelqu’un qui regarde ces JT, en fin de compte ? Ou alors, nous sommes tous des gars vachement plus intelligents que tous les autres, sur Avox, pour être les seuls à ne jamais les regarder ?


                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 23 juillet 2008 13:59

                                  Sur Agoravox que des gens bien . Personne regarde TF1 , tout le monde écoute la radio , lit les journaux .
                                  L’ élite de la crème du dessus de panier est réunie ici .
                                  La classe ...quôaaa..


                                  • Demi-lune Demi-lune 23 juillet 2008 14:13

                                    En parlant de radio :

                                    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=904

                                    Interview de Hubert Sauper, réalisateur du "Cauchemar de Darwin"

                                    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=584

                                    Emission sur la dette.



                                  • xana 23 juillet 2008 14:29

                                    Le meilleur moyen de ne pas être désinformé c’est de ne pas avoir de télévision et de refuser de la regerder chez les autres.


                                    • Marsupilami Marsupilami 23 juillet 2008 14:35

                                       @ L’auteur

                                      Bon article utile et citoyen. Voir sur ce sujet Mon ordi n’est pas une télé !


                                      • Martin D 23 juillet 2008 14:53

                                        la TV ne nous apprends rien...ils véhiculent de l’emotion...il est arrivé plusieurs fois à tf1 ou francetv de ne pas parler d’un sujet epineux parce que pas d’image.....

                                        personnellemnet, je m’informe par le biais des sites internet à60% (sites d’informations independants, alternatifs, communautaires, etc...), 30% de reportages trouvées sur le net,1% de radio et 9% du journal tv ARTE + divers

                                        mais malgré cela, je me fais avoir par le pouvoir des médias de temps en temps...s’il en est ainsi pour moi, qu’en est-il de ceux qui bouffe 24h24 et 7j/7 le journal tv de 20 heures ???

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Derniers articles de l'auteur

Tous les articles de cet auteur




Les thématiques de l'article


Palmarès