Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > « C’est vrai qu’il y a un problème » ou la représentation (...)

« C’est vrai qu’il y a un problème » ou la représentation nationale selon un chien de garde

En 1932, Paul Nizan publiait Les Chiens de garde, un pamphlet dirigé contre les philosophes et écrivains de l’époque qui s’imposaient en gardiens de l’ordre établi.
 En 1997, Serge Halimi a publié Les Nouveaux chiens de garde. Il reprenait le propos de Nizan et dénonçait les journalistes, éditorialistes et experts qui monopolisent les médias et sont les gardiens de l’ordre social. En janvier 2012, le film Les Nouveaux chiens de garde est sorti en salles et démontre de manière quasi scientifique comment une poignée d’hommes tient l’opinion et comment tout avis remettant en cause l’ordre libéral établi est marginalisé et exclu des médias dominants.

Après Alexandre Adler, Axel de Tarlé et Caroline Roux, la matinale d’Europe 1 me donne une nouvelle occasion d’étudier le travail d’un chien de garde.

Chaque matin sur Europe 1, Laurent Guimier, dans sa rubrique « Le vrai/faux de l’info » vérifie la véracité d’une information donnée par un acteur de l’actualité. Il s’agit en général d’un chiffre cité par un politique. La vérification donne l’occasion au journaliste de faire le point sur le sujet concerné.

Le 14 décembre 2012, Laurent Guimier entendait vérifier l’affirmation de Bruno Lemaire, ancien ministre de l’agriculture de Nicolas Sarkozy, selon laquelle 35 % des députés seraient issus de la fonction publique.

On commence par écouter un extrait audio où Bruno Lemaire développe sa (riche) pensée. L’ancien ministre explique pourquoi les français n’ont plus confiances dans leurs députés : « Ils veulent (sic) plus que l’Assemblée Nationale comprenne 35 % de fonctionnaires… »

Fin de l’extrait. Vous noterez au passage que l’affirmation selon laquelle les français n’auraient plus confiance en leurs députés et qu’ils ne voudraient plus d’autant de fonctionnaires au Palais Bourbon ne fait l’objet d’aucune vérification ou commentaire … A croire que pour Laurent Guimier, ça coule de source. Il y a trop de fonctionnaires et les français n’aiment pas ça, un point c’est tout. Il aurait pu au moins soulever un petit argument du genre « si les français ne veulent pas tant de fonctionnaires à l’Assemblée, ils n’ont qu’à pas les y élire ... » mais non, même pas.

Passons à la vérification du chiffre de 35 %.

Guimier explique alors comment on arrive à ce chiffre en additionnant les députés issus de la fonction publique et les députés retraités de la fonction publique. Et le journaliste de comparer ces 35 % de députés aux 20 % de fonctionnaires de la population active.

Mais notre journaliste ne s’arrête pas là. Il a cherché. Enfin, un copain à lui a cherché et a trouvé un autre gars qui avait aussi cherché mais qui lui avait vraiment travaillé… Guimier avance le chiffre de 55 % de députés issus du secteur public en citant une étude réalisée par Luc Rouban, Directeur de recherche au CNRS (le seul qui a vraiment travaillé et qui est …, damned, fonctionnaire !).

http://www.cevipof.com/rtefiles/File/AtlasEl3/NoteLucRouban.pdf

Ce chercheur a analysé les profils des députés élus cette année à l’Assemblée Nationale et établi des statistiques.

Au passage, en cherchant sur internet, on trouve une autre étude de Luc Rouban qui porte sur tous les députés élus sous la Vème République entre 1958 et 2007 soit près de 3.000 élus. Un sacré travail !

http://www.cevipof.com/fichier/p_publication/829/publication_pdf_cahier_55.3_jp.pdf

Le chercheur affirme que 55 % des députés sont issus du secteur public et que ce chiffre serait en augmentation par rapport à 2007 (49 %). Pour arriver à ce chiffre, il intègre les personnes liées d’une manière ou d’une autre au secteur public (magistrats, militaires, employés des services publics industriels et commerciaux ...).

Le secteur public est donc surreprésenté à l’Assemblée Nationale. Ce n’était un secret pour personne mais, de toute évidence, ça ne plait à notre journaliste matinal.

Laurent Guimier en conclut « Alors c’est vrai qu’il y a un problème ». Un problème ? Selon Guimier, il y aurait donc trop de fonctionnaires à l’Assemblée ? De simple vérificateur de l’info, le journaliste devient, sans que l’auditeur distrait ne s’en rende compte, éditorialiste. Jusqu’ici c’était Bruno Lemaire, homme politique de droite, qui trouvait qu’il y avait trop de fonctionnaires à l’Assemblée, mais voici que ce « trop plein » devient un fait avéré puisque relayé par un journaliste « indépendant » !

Des chiffres peuvent en cacher d’autres …

Et voici qu’arrivent les malheureux artisans ! Les pauvres ! Savez-vous combien de députés sont artisans ? Il n’y en a qu’un ou plutôt une ! Vraiment, il y a un problème. Est-il acceptable que ces gens courageux qui sont l’énergie de la France soient si mal représentés ? Quelle honte ! J’exagère un peu mais on sent notre journaliste bouillir intérieurement devant cette injustice. Au passage, Guimier se permet une petite manipulation car il croit pertinent de rappeler que l’artisanat c’est 3 millions de personnes tout en omettant de préciser que dans la catégorie « artisan » au sens de l’étude de Luc Rouban ne rentrent que les personnes à leur compte et les patrons d’entreprises artisanales. Les ouvriers, qui sont la majorité de ces 3 millions, sont comptés ailleurs … mais on y reviendra.

Laurent Guimier conclut : « Chers artisans, commerçants, si vous souhaitez que vos intérêts soient défendus, vous écrivez à cette dame ».

Tient ! On parlait des artisans et voilà que les commerçants se retrouvent maintenant, nouvelle petite manipulation, dans cette catégorie de français qui n’est représentée que par un député !

Consultons maintenant attentivement l’étude qui sert de base à Laurent Guimier pour dénoncer cette terrible injustice.

Luc Rouban synthétise son étude dans un tableau en particulier (n°3 : PCS des députés) :

  • 2,9 % des députés sont agriculteurs (pour 1,7 % d’agriculteurs dans la population)
  • 6,6 % des députés sont artisans ou commerçants (pour 5,7 % dans la population)
  • 81,5 % des députés sont cadres / cat. sup (pour 15,5 % dans la population)
  • 6,2 % des députés sont des professions intermédiaires (pour 25,2 % dans la population)
  • 2,6 % des députés sont des employés (pour 28,6 % dans la population)
  • 0,2 % des députés sont des ouvriers (pour 23,1 % de la population)

http://www.cevipof.com/rtefiles/File/AtlasEl3/NoteLucRouban.pdf

Première remarque : les artisans et commerçants ne sont pas sous représentés mais légèrement surreprésentés ! A croire que Laurent Guimier a mal lu l’étude de Luc Rouban …

Plus fort, notre justicier est passé à côté de chiffres qui auraient dû soulever son indignation. En effet, alors que les ouvriers et les employés représentent ensemble 51,7 % de la population, on ne trouve que 2,8 % de députés issus de ces deux catégories ! Il n’y a même qu’un seul député ouvrier pour 23 % d’ouvriers dans la population active. Et pourtant, pas un mot de l’ami Guimier à ce propos.

De deux choses l’une, ou bien il n’était pas attentif et cela nous arrive à tous … ou bien cette sous-représentation des classes populaires lui semble parfaitement normale et il n’y trouve rien à redire.

Laurent Guimier, un petit nouveau dans la meute.

Je penche personnellement pour la seconde hypothèse. Dans cette chronique Laurent Guimier s’est clairement comporté un parfait chien de garde. Il a, en trois minutes :

  • Soutenu un homme politique qui estime qu’il y a trop de fonctionnaires élus à l’Assemblée Nationale (et ailleurs en général),
  • Prétendu (à tort) que les artisans et commerçants sont sous-représentés chez les députés,
  • Passé sous silence que les ouvriers et employés, soit la moitié de la population française, ne sont quasiment pas représentés à l’Assemblée Nationale.
  • Oublié de parler de ceux qui sont très largement surreprésentés à l’Assemblée. Je veux parler des cadres et des catégories supérieures qui non contents de disposer du pouvoir économique monopolisent le pouvoir politique …

Voilà comment un brave chien de garde donne en pâture aux auditeurs d’Europe 1 les fonctionnaires, symboles de l’Etat et du service public, érige les artisans et commerçants en victimes du système, oublie de préciser que d’autres travailleurs (les ouvriers et les salariés) sont quasiment absents de l’Assemblée et, pour couronner le tout, omet de parler de ses maîtres qui sont, eux, très très bien représentés au Palais Bourbon.

C’est du bon travail. En plus, l’auditeur peu attentif ne s’est rendu compte de rien.

Vous me direz que, après tout, ce n’est pas bien grave puisque, de toute façon, le Parlement n’a plus aucun pouvoir, spolié qu’il a été par le gouvernement puis l’Union Européenne.

Vous aurez raison sur le fond du débat mais mon propos est aujourd’hui de mettre en évidence le travail des chiens de garde qui chaque jour, de façon plus ou moins ouverte, sapent l’image du secteur public, du service public au profit d’un libéralisme idéal qui résoudrait tous nos problèmes en ouvrant les marchés, en repoussant l’Etat dans ses derniers retranchements, en alignant le droit du travail sur le moins disant …

Soyez attentifs. Dès que vous regardez la télé ou écoutez la radio, les chiens de garde vous parlent et vous préparent à accepter toujours plus de limites à vos droits et toujours plus de devoirs à l’égard de la sainte économie de marché et de la bien heureuse compétitivité …


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • jaja jaja 19 décembre 2012 11:29

    Excellent ! smiley


    • Robert GIL ROBERT GIL 19 décembre 2012 11:38

      pour faire bref, voila...

      lire : ASSEMBLEE NATIONALE, PAS UN SEUL OUVRIER !


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 20 décembre 2012 14:34

        Il n’y a pas non plus de femmes, de retraités ou d’aveugles (encore que...) dans l’équipe de France de foot et pourtant personne ne s’offusque d’une telle inégalité !


        Pourquoi ? Parce que le football demande des qualités athlétiques et techniques qui excluent de fait la possibilité de voir une équipe composée d’éléments disparates en terme de force, de forme, d’âge et de talent. Sauf à l’ OM.

        Une assemblée, c’est pareil. Quels sont les tâches d’un député ?

        Outre le fait de représenter la Nation, son travail consiste à

        - contrôler l’action du gouvernement
        - élaborer les lois ou les amendements de lois proposées par le gouvernement, avant de les voter ou de les rejeter. Cela implique une forte connaissance des divers codes, civils, judiciaires, constitutionnels.
        - étudier, accepter ou rejeter les modifications de la Constitution.

        Au sein de sa circonscription, il doit aussi être à l’écoute de ses électeurs, faire remonter les doléances, mettre en lumière les problèmes posés par des lois nouvelles inadaptées. Il peut aussi vérifier le bon fonctionnement des administrations locales.

        Pensez-vous qu’ un homme ou femme qui a pour tout bagage un CAP coiffure en soit capable ?

        Dans l’esprit, rien ne l’empêche de se présenter à la députation. Mais il doit alors convaincre une majorité de ses électeurs qu’il a les capacités de faire tout ce travail. Et s’il fait mal son travail, son CDD ne sera pas reconduit.

        Par nature, un homme ou une femme qui aura passé des années en fac de droit ou assimilé aura plus de chances d’accéder à un tel poste. Même chose pour quelqu’un qui aura occupé une fonction similaire dans l’administration. Et la nature est tout, sauf égalitaire.

        Ce n’est pas nouveau en fait. Même dans les grandes heures de gloire de la SFIO, le prolétariat n’était que peu représenté. Blum, Jaurès et consort n’étaient pas mineurs ou tourneurs sur métaux, mais journalistes, pharmaciens. Bourgeois, pas populaires.

      • jaja jaja 20 décembre 2012 14:45

        Votre coiffeur vous a raté la dernière fois que vous êtes allé le voir pour être si méchant avec lui ? smiley
         


      • ASSEMBLEE NATIONALE 90% SONT DES LOBBYISTES IDEM AU SENAT 75% DE CADRES

         ET 15%DE PROFESSIONS INTERMEDIAIRES... (avocats et gerants de sci...hommes d’affaires)

        COMBIEN DANS LE CONSEIL DES MINISTRES ?????????


      • tout a fait juste.............................

        combien de fils d’ouvriers et d’employés dans le second cycle des facs Ou grandes écoles 8%


      • sleeping-zombie 25 décembre 2012 11:53

        un message sans majuscules... j’avoue que j’y croyais plus depuis longtemps.


      • FRANCE PAYS DE LA DOUBLE PEINE

         DEMI-SALAIRES ET DOUBLES LOYERS


      • bigglop bigglop 19 décembre 2012 13:06

        Bonjour à tous,

        Merci @Les bulles pour cet article synthétique sur un chien de garde de l’oligarchie politico-médiatique.
        Un bon cadeau de Noël, le dvd du film ’’Les nouveaux chiens de garde’’ de Gilles Balbastre, Yannick Kergoat


        • Jean-Pierre Lovichi Jean-Pierre Lovichi 19 décembre 2012 15:00

          Bravo les bulles ! Bon boulot de décryptage et de mise en évidence du travail d’opinion qui est à l’oeuvre !

          La démonstration est imparable !!

          Vigilance et esprit critique ! Voilà ce qui nous restera toujours !


          • paul 19 décembre 2012 15:08

            Le chien de garde en question est un pur produit du « team » Lagardère-Active ( Europe 1, le JDD, Paris Match.com ), pas si nouveau que ça (1994), sous la haute direction du baron d’empire (Lagardère) Elkabbach, président lui même jusqu’en 2009 de Public Sénat : un comble !

            Sous l’ancien gouvernement, il devait s’ennuyer un peu, mais maintenant ,il aura de quoi dire ...
            Dans ses chroniques récentes « le vrai-du-faux », on peut noter :
            - Le« travailler plus pour gagner plus » n’est pas responsable de la perte de 100.000 emplois mais que de 30.000 selement !
            - Le projet d’aéroport n’est pas un caprice d’Ayrault, puisque envisagé depuis 1965 (et qui l’a promu depuis ?), mais surtout parce qu’une association d’écologistes en 2007 avait évalué plusieurs aéroports de province dont celui ci . Sauf que l’association écrvait dans ce même rapport : « il n’est pas question de trouver dans le projet de NDDL La solution du 3 ème aéroport »
            - L’exilé fiscal Depardieu paye 85 % d’impôts : « c’est techniquement possible ». bel effet d’annonce. Sauf qu’un article du monde prouvait le jour même qu’il est impossible de prouver ce chiffre cité par Depardieu, vu ses multiples sources de revenus et son patrimoine très étendu . Sans oublier que quand on a les moyens de l’exil fiscal ,on a aussi tous les moyens d’optimiser sa fiscalité . Il y a même des avocats d’affaires de renom pour ce job.


            • spartacus spartacus 19 décembre 2012 16:40

              La désinformation est bien dans cet article.


              Mr Bruno Lemaire, est issu de la fonction publique et a démissionné. C’est le seul qui a le courage de ses propos.

              Le vrai problème du fonctionnaire député est son conflit d’intérêt évident.
              Un fonctionnaire député est en « disponibilité » et vote pour le budget (de son futur employeur). Vous imaginez un prof en disponibilité voter contre un budget de l’éducation nationale ?

              Sur les chiffres l’auteur fait dire ce qu’il veut mais les liens donnés donnent exactement l’inverse de sa conclusion. Son propre lien page 3 :

              Il est écrit Noir sur blanc :  55% des députés sont issus du secteur public 

              Et le bobo auteur vient nous faire le scandalisé qu’on lui dise une vérité !

              C’est totalement scandaleux cette mystification de représentativité.

              L’auteur membre du plus grand lobby de France, le lobby du public, essaye de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

              Le secteur public est dégelasse en France, corporatiste et haineux. Il phagocite les institutions pour ses intérêts.
               
              Ses résultats sont minables dans tous les domaines.

              Ces gens là coûtent cher, y’en a trop, ne produisent rien et détruisent la société Française en profondeur.


              • Robert GIL ROBERT GIL 20 décembre 2012 08:53

                sparagus, le secteur prive vit au crochet de l’etat donc de nous, si l’on enleve les subventions, les aides et les cadeaux fiscaux le secteur privé se casse la gueule....et je ne te parle pas des infrastructures et de tout ce que le secteur public met a leur disposition....essai de d’installer en ethiopie ou en somalie...mon pauvre t’es completement lobotomisé !


              • OMAR 19 décembre 2012 17:55

                Omar 33

                « Voilà comment un brave chien de garde donne en pâture aux auditeurs d’Europe 1 les fonctionnaires,... »

                Très bon article, mais malheureusement limité...

                Et que faites vous des E. Zemmour, Lelouche, BHL, Finkielkraut et la clique.. ?.


                • exocet exocet 19 décembre 2012 20:37

                  On comprend mieux pourquoi les réformes successives des retraites ont toujours tapé dur sur les travailleurs du privé et peu sur les fonctionnaires, pourquoi l’état n’a jamais pu réformer en profondeur la fonction publique peu efficace qui nous coute les yeux de la tête et une dette de 1700 milliards d’euros......

                  Hier, notre Premier Ministre, Monsieur Ayrault, a annoncé vouloir faire cette réforme.
                  Je prédis qu’il se cassera les dents sur le corporatisme, l’égoïsme, la fainéantise, la rapacité de certains fonctionnaires ; comme Allègre a par le passé été écrasé par le mammouth de l’éducation nationale pour avoir essayé de le réformer.

                  Nous irons donc vers une dette publique de plus en plus importante, jusqu’à la faillite, en passant peut-être, avant ou après la faillite, par une grande guerre :
                  ces gens là, dont la plupart se disent de gauche, sont prêts à tout pour continuer à travailler peu, gagner beaucoup au regard de leurs capacités réelles, préserver leurs retraites en or massif, fut-ce au détriment du reste du Monde.


                  • Robert GIL ROBERT GIL 20 décembre 2012 08:55

                    putain, arretez avec la dette publique c’est de l’arnaque...

                    voir : LA FAMEUSE DETTE


                  • Le péripate Le péripate 20 décembre 2012 09:08

                    Mettre sur le même pied des catégories « type d’’emplois » et des catégorie « statuts » est une jolie manipulation.


                    Il y a une profonde iniquité dans l’accès aux fonctions politiques. C’est le premier point, qui pourrait être réglé par la démission du fonctionnaire au moment de son inscription.
                    Il y a aussi la question du conflit d’intérêt et là je ne vois pas comment faire....

                    Et de toute façons il vaut mieux quelqu’un qui connait la vie. Alors ne votez pas pour un fonctionnaire.

                    • bertin 22 décembre 2012 12:55

                       

                       Il y a mieux comme chiens de garde : les chiens de garde du Mind Control, ceux qui surveillent les gens par satellites, ventriloquent les invités des émissions de radio et télévision, viennet surveiller et harceler les auditeurs et télespectateurs à domicile.

                       Il ne faut pas cacher les grands scandales en dénonçant les petits scandales.

                       


                      • le ph lefebvre ex doberman a la SPA ELYSEE oublié dans le classement des tetes a claques 

                        POURQUOI IL RECLAME....il dit qu’il est aussi con que copé et morano réunis


                        • Jean Marie Thiboult Jean Marie Thiboult 8 février 2013 10:13

                          Les chiens de garde comptent des molosses et des roquets. Voyez sur AGORAVOX TV cet article qui prétendait montrer la complicité entre Marine le Pen et Emmanuel Todd (le petit fils de Paul Nizan), 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès