Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Carla Bruni sur RTL, un enfumage en règle

Carla Bruni sur RTL, un enfumage en règle

Samedi, l’épouse du président de la république était la rédactrice en chef du Journal Inattendu sur RTL.
 
D’emblée, l’animateur, Harry Roselmack, l’interviewe sur la polémique entre Dominique de Villepin et Nicolas Sarkozy.
 
L’ancien Permier ministre a été relaxé jeudi par le Tribunal correctionnel de Paris dans l’affaire Clearstream. Selon certaines sources, Carla Bruni-Sarkozy aurait, en off, très mal pris cette question, menaçant même de quitter le studio et de laisser en plan le journaliste.
 
Une impression qui ne transparaît pas dans la vidéo où la chanteuse s’épanche très volontiers et sans colère apparente.
 
Mais au fait quelle est la légitimité de l’épouse du président sur ces sujets ?
 
« Je reviens d’un voyage en Afrique et la première chose dont vous me parlez, c’est d’un événement qui me met forcément dans l’embarras. Je me sens piégée, j’ai vraiment envie de partir », aurait déclaré Carla Bruni-Sarkozy à son interlocuteur le journaliste Harry Roselmack pendant la première coupure publicitaire du Journal inattendu.
Le Parisien relate cet incident. Selon le Point la dame aurait même été jusqu’à dire : « Si on n’arrête pas, je me casse, je me casse ».

De leur côté, les auditeurs n’ont pas eu l’impression d’assister à un clash. En revanche bon nombre d’entre eux se sont demandés de quel droit l’épouse d’un président de la république qui n’a aucun mandat électif et n’exerce aucune responsabilité politique, s’exprime sur une affaire d’état.
 
Elle est la femme du président, certes. Rien de plus. Elle est aussi, paraît-il, c’est Dominique de Villepin qui le prétend, amie avec Marie-Laure de Villepin, la femme de l’ex-Premier ministre. Pourquoi ne pas avoir demandé son avis à cette dernière. On aurait eu l’impression d’assister à une conversation dans un salon de thé du Faubourg Saint-Honoré entre deux dames bien élevées.

L’incident relaté par le Parisien ressemble plutôt à un enfumage en règle. La pseudo « première dame de France  » (ce titre n’existe pas), après avoir franchi une ligne jaune, a préféré reléguer cette soi-disant erreur de communication au second plan en la maquillant vite fait d’une indignation vertueuse d’autant moins raccord qu’elle semble l’expression d’une vierge effarouchée.

Juste après la coupure publicitaire, toujours selon Le Parisien, Carla Bruni aurait miraculeusement  retrouvé son calme face à Harry Roselmack qui lui aurait posé des questions sur son action en Afrique.
 
A la fin de l’émission, rabibochés, l’animateur et l’ex-mannequin auraient même longuement bavardé autour d’un buffet. Elle est pas belle, la vie ?
 
Le Parisien assure qu’elle aurait confié au journaliste « je n’ai rien contre vous en particulier, mais je regrette que les journalistes ne s’attachent souvent qu’à l’écume des choses". Et de conclure : C’est peut-être pour ça que je me fais si rare ».
 
Le Figaro, qui relate le commentaire de Carla Bruni-Sarkozy sur RTL, est sans doute moins informé que Le Parisien et le Point puisqu’il relègue la "colère" de Carla Bruni Sarkozy au second plan et imagine d’entrée de jeu, quelle idée, une opération de défense du chef de l’Etat dans le dossier Clearstream.
 
Dans cette opération, l’épouse de Nicolas Sarkozy est un élément du dispositif, ce qui relativise pas mal la thèse du dérapage imputé à l’animateur du journal inattendu.
 
Il suffit de voir la vidéo de l’échange entre « la première dame » et le journaliste pour constater qu’il n’y a aucune colère de la part de son invitée. Aucun regard noir, aucun agacement. Au contraire, elle répond de bon coeur et commence par rire au moment où la question lui est posée. Rappelons que Carla Bruni est une habituée des médias, qu’elle y est à l’aise. La prendre au dépourvu relève de la gageure. Aucun piège derrière tout ça.
 
Elle commence par se dire « très étonnée par le peu de confiance que, bien sûr, M. de Villepin, mais aussi visiblement les médias, accordent à la justice française, le peu d’indépendance qu’on lui attribue ».
 
Elle poursuit en affirmant croire « fondamentalement dans l’indépendance de la justice, je crois que nous sommes dans des Etats de droit et je suis stupéfaite par ce genre d’allégations ». Elle s’attarde en prétendant que « les faits sont têtus, vous savez malheureusement » et qu’elle est très « stupéfaite parce ce qu’on dit de politique sur ce procès. C’est un procès pénal, vous comprenez, il s’agit d’une affaire pénale, pas politique ».

Alors, seulement à la fin, après qu’elle se soit bien épanchée sur le sujet, elle conclut en affirmant être « un peu décontenancée d’être prise un peu en otage sur ce thème », que la manière du journaliste est « pas supercourtoise » et qu’enfin, on y vient, elle ne dispose par des « compétences pour commenter cela. Cela ne m’intéresse en rien ».
 
Qu’est-ce que cela aurait été, si elle les avait eues... L’auditeur se l’était déjà demandé au moment où elle avait commencé à s’exprimer sur le sujet.

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er février 2010 12:03

    Si tu veux pas que le questionné ou la questionnée ne réponde pas , suffit de rien lui demander .

    Voir un article du jour parlant de bon sens .


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er février 2010 12:04

      Y sont tous aussi bêtes les fils de ministres ?


      • non666 non666 1er février 2010 12:50

        Soyons clair : ELLE n’existe dans la sphère médiatique QUE parce qu’Elle est la creature que SEGUELA a mis dans le lit de NICOLAS.

        A peine président, le cocu de l’Elysée ne pouvait pas garder son aura dans un pays de queutards en se faisant larguer par sa gonzesse a peine elu...
        Il a fallu qu’ils bidouillent en urgence, une solution mediatiquement correct.
        Il fallait absolument eviter de voir le public se poser les questions :

        Alors leur rabibochage(a Nicolas et Cecilia) , c’etait bidon, c’etait pour la campagne ?
        Celui qui avait promis qu’« il ne mentirais pas, qu’il ne nous trahirais pas » montrait donc, dès son investiture qu’il avait menti sur sa vie privée (au moins sur ça...)
        Elle retournait comme par hasard chez le sefarate que la tribune de Geneve avait designé comme son amant deux ans plus tot ?

        Comme Segolene , Sarkozy avait donc menti sur sa vie privée, abondemment etalée dans les journaux a l’epoque ou il fallait se construire une notoriété.
        Les grands patrons des groupes medias avaient donc vendu un produit completement artificielet faux ...tiens tiens

        Comme par hasard, c’est SEGUELA qui amène la vache au taurreau quand il faut absolument lui reconstruire un peu de credibilité, une image de tombeur qui plait tant aux femmes et fait rever les messieurs !
        Comme par hasard, il n’y pas de mariage public, pas de declarations devant temoins sur les eventuels contrats ( de mariages ?) les liant.
        Comme par hasard celui qui permet ça recoit des promotions ...comme le flic qui a executé human bomb....

        Comme par hasard on choisit une ex-top plutot connue, bien qu’en fin de parcours comme croqueuse d’hommes.
        On lui donne un role qui plait aux medias (première dame) qui n’existe pas dans notre constitution (mais qui la respecte ?).
        S’est on soucié du contenu du mandat presidentiel quand ces memes medias interogeaient Sarkozy et Segolene sur les 35 h00 , leurs choix economiques, les sans logis ?
        Ben non, il fallait eviter de parler des sujets qui etait DANS le mandat presidentiel :
        Souveraineté de la France (TCE, OTAN) , alliance (suivre les etats unis encore plus en afghanistan, les rejoindre en Irak ...)
        Objectif reel des l’Europe (echelon de la mondilisation ou puissance rivale et competitive des etats unis )...

        Alors on vends de l’image, du cul.
        Les publicitaires adorent mettre une femme a poil ou plutot jolie pour vendre un fromage qui pue , une assurance ou une banque qui va nous ruiner....
        Seguela nous vends donc du Sarkozy via sa femme.
        C’est coool, pas cher, chacun y trouve son compte.
        L’ex-top se fait sa propre promo en vendant du sarkozy, ses ventes de disques en beneficient, tout le monde est content.
        Et puis cela permet de tourner les comptages d’un CSA bien complisant : ah non, vous n’allez pas la compter dans mes soutiens, c’est une artiste, ....


        • PUCK 1er février 2010 17:05

          Votre message ,au style volontairement provocant ,repose sur des allégations strictement personnelles .
          On sait depuis longtemps ,Le Nonce ,que vous n’aimez pas Sarkozy ,et c’est peu dire,mais on peut imaginer qu’un certain reste d’éducation vous empêcherait d’utiliser envers Mme Sarkozy les termes que l’on peut réserver à la polémique politique .

          Quand à votre « cocu de l’Elysée »,il prouve que vous ne connaissez pas les raisons qui ont poussé Cécilia Sarkozy dans les bras de R.Attias ,mais on n’affirme pas quand on ne sait pas .C’est la moindre des choses .


        • sylvain 2 février 2010 09:14

          Soyons clair : ELLE n’existe dans la sphère médiatique QUE parce qu’Elle est la creature que SEGUELA a mis dans le lit de NICOLAS.

          tant dis que toi tu n’existes que par tes tonnes de vomissures infectes de haine sur agoravox

          il vaut mieux vivre dans le monde a Carla que dans ton dépotoir


        • RilaX RilaX 2 février 2010 09:23

          Il me semble que le « dépotoir » de non666 s’appelle la « réalité ».

          Il n’y a pire aveugle que celui qui ne veux pas voir.


        • sylvain 2 février 2010 09:24

          en effet sa puanteur est réelle t..u as raison


        • non666 non666 2 février 2010 10:40

          Sylvain et puck sont donc les nouveaux Lerma ?

          Ok.

          Aucun de vous ne reponds aux auestions de fond, je vois.

          Pourquoi inventer le concept de « première dame », lui donner de l’audience, un role, alors que aucune institution democratique ne le permet ?

          Pourquoi celle qui etait seulement italienne il y a encore deux ans a t’elle le droit de parler au nom de la France, comme si elle nous representait ?


          Je sais bien que Sarkozy a poussé a un niveau jamais atteint auparavant le bling bling, l’utilisation des celebrités en lieu et place des representants democratiques, qu’il verouille les institutions , limite les referendums mais pourquoi serions nous condamnés a accpter sans protester.
          Ce type est un putschiste, un assassin de la France.
          Il s’en fout, il n’est pas des notres.
          Depuis le debut, il ne sert que les interets de la mondilisation, de l’autorité US sur la France, sur l’Europe et dans le monde.
          Depuis le debut, il est de fait l’agent sioniste de reference.

          Alors, désolé les enfants, mais meme avec Carla a poil , j’achete pas.
          De plus les anorexiques de 40 balais, ce n’est pas mon genre.
          Certains aiment peut etre le genre porte manteau, qui met en valeur les vetements qu’elle porte, attire la lumière.
          Moi mon truc c’est plutot les nanas a l’aise sans les vetements , qui attirent mes caresses...

          D’Egoux et des couts, Laure , on ne discute pas.


        • Bardamu 1er février 2010 14:22

          Si elle continue ainsi à jouer les Marie-Antoinette, on ne peut qu’espérer... qu’elle en perde la tête !

          Pour chaque période historique, l’on est tenté d’attribuer une phrase au mieux la qualifiant.

          Ici, « A l’ombre d’un grand homme » siérait, à mon humble avis, pour celle qui vit le général à la tête de la France.
          Là, « La France se repose », pour en définir une autre où Chirac prit les rènes.

          Et pour celle-ci ?

          « Deux enfoirés à l’Elysée » ?
          « Divorce à l’italienne » ?
          « Qu’ils se cassent, ces pov’... ! » ?

          Le choix ne manque pas !


          • Fergus Fergus 1er février 2010 17:59

            Et puis parler de « vierge effarouchée » pour une dévoreuse de son acabit, c’est plutôt amusant.
            Naguère on aurait dit qu’elle a sacrément « rôti le balai », la dame ! 


          • dootjeblauw 1er février 2010 15:35

            La seule chose qui m’intéresserait sur Carla Bruni est comment a-t-elle pu se taper Donald Trump à la moumoutte et qu’a-t-elle pensé au moment fatal. Décidément elle aime les moches avec un sale caractère.


            • K K 1er février 2010 16:20

              mais pleins de fric.


            • PUCK 1er février 2010 17:09

              Vous auriez bien aimé être à la place ,pas ?
              Je crois qu’à l’époque ,il n’avait pas de moumoutte ,et ,le veinard ,ça ne l’empêche pas d’avoir actuellement une femme ravissante .


            • dootjeblauw 1er février 2010 18:58

              Pour les inconditionnels de Carla Bruni ici présents je dirais que chacun voit midi à sa porte. Heureusement donc que des femmes (surtout si elles sont jolies) préfèrent l’argent et le pouvoir aux hommes gentils, intelligents, spirituels, attirants et jeunes.


            • charles-edouard charles-edouard 1er février 2010 17:13

              les prestations de madame sarkozy à la téle ou dans les journaux ,n’est que feuilleton neuneu
               pour ménagéres frustrées ,part leurs conditions sans passé ni avenir, le bouquet de roses que leurs mari a cessé de leurs offrir en quelque sorte


              • Serpico Serpico 1er février 2010 18:11

                Carla Bruni : « C’est un procès pénal, vous comprenez, il s’agit d’une affaire pénale, pas politique »

                *************

                Ne nous énervons pas.


                • curieux curieux 1er février 2010 18:15

                  Quand j’ai lu le nom de l’auteur, je me suis dis : « on va voir les nichons de Carla ou même Carla à poil »
                  Eh bien, non et pourtant les photos ne manquent pas
                  Donc cet article n’a vraiment aucun intérêt


                  • jerome 1er février 2010 18:16

                    @ charles-édouard : complètement d’accord avec vous, à condition que vous nous le ré-écriviez en bon François, svp


                    • loco 1er février 2010 19:12

                       C’est la mode, les journalistes ont tellement abandonné leur profession, sa déontologie et ses ambitions qu’il est devenu courant de questionner n’importe qui sur n’importe quoi, voire de confier un journal entier à n’importe quel rédacteur en chef d’un jour !!!
                       Au bal des lèche-culs, plus de limites, on espère seulement que la nullité du spectateur, caressée dans le sens du poil,toujours vers le pire, assurera l’audience et surtout les prébendes conséquentes.
                       Ça peut , au choix, s’appeler vénalité ou démission des élites, ou pure saloperie, selon les salons que l’on fréquente.


                      • BA 1er février 2010 21:46

                        Marie Antoinette veut nous faire croire que la justice française est indépendante du roi.

                        Marie Antoinette nous prend vraiment pour des cons.


                        • Maldoror Maldoror 1er février 2010 23:25

                          Hahahaha la tronche qu’elle tire, on dirait qu’elle sort de désintox hahaha.


                          • tvargentine.com lerma 1er février 2010 23:25

                            Une belle prestation de Carla Bruni-Sarkozy et elle a su apporter de bonnes réponses

                            Oui,il y avait des micros posés par De Villepin et les « journalistes » y croient dure comme fer 

                             smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

                            Oui,la justice est indépendante sinon,jamais Jean Paul HUCHON n’aurait été condamné par la justice républicaine,à moins que vous considérez qu’il est « innoncent » ??? et « victime d’un proces politique »

                            http://www.tvargentine.com



                            • antennerelais 2 février 2010 00:20

                              Après avoir visionné la vidéo, on peut désormais considérer Carla comme un des « porte voix » du « sarkozysme » (c’est à dire une cheville ouvrière de l’enfumage), au même titre que les Chatel Paillé Lefebvre Bertrand etc.

                              Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’elle prend des distances avec l’exactitude des faits, pour aller dans le sens et faire la promotion de SON MARI
                              http://antennerelais.canalblog.com/archives/2009/12/19/16216166.html


                              • curieux curieux 2 février 2010 02:04

                                Ce qui m’inquiète, c’est qu’elle n’a pas encore changé de mec, la vieillesse peut-être ? Mais qui osera passer après un nabot, ça ne doit pas être très valorisant.


                                • houlou 2 février 2010 10:49

                                  Elle dit tout simplement ce que son mari ne peut pas dire !!! donc oui ça compte comme du temps politique qui sert à influencer la populace et oui les gens se font influencer par ce qu’ils voient au 20 heures (la preuve Chirac président avec Lepen au 2nd tour)


                                  • Sébastien Sébastien 2 février 2010 10:53

                                    Sa legitimite ? Demandez plutot au journaliste qui lui pose la question... D’ailleurs si elle ne veut pas repondre c’est qu’elle trouve qu’elle n’a aucune legitimite.

                                    Et nous declarer avec genie que la femme du president est un element du dispositif est plutot amusant. Belle decouverte. Fin limier. Bravo l’artiste. Demain un article sur Michele Obama ?


                                    • logan 3 février 2010 15:47

                                      On ne peut pas savoir si le mariage Carla Bruni-Nicolas Sarkozy est un mariage arrangé. Mais il est difficile de gober qu’il ne soit pas arrangé quand même ^^

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès