Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Catch américain : un triste charivari

Catch américain : un triste charivari

La World Wrestling Entertainment (qu’on pourrait traduire par fédération mondiale de lutte) offre aux téléspectateurs de tous les continents un spectacle haut en couleur. Mais l’univers chamarré du catch américain vacille entre farce grossière et destins tragiques.

La WWE se compose essentiellement de deux ligues, RAW et SMACKDOWN. A la fois rivales et complémentaires, elles permettent aux lutteurs poids lourds de rejoindre l’une et l’autre au fil des saisons, histoire de renouveler les scenarii meublant les combats. Car le catch américain se compose avant tout de petites intrigues très grossièrement ourdies, annonçant les « affrontements » chorégraphiés.

Ainsi, on assista à l’attentat factice dont McMahon (alors « manager » général de RAW) fût la vraie fausse victime. Ce dernier, à une autre occasion, se mit en quête de retrouver son « fils caché » parmi les mastodontes qu’il invective avec délice. Puis, le mystère émoussé, on passa à une autre énigme à résoudre. Du côté de SMACKDOWN, l’éphèbe blond Edge courtise ardemment la « manager » générale Vicky Guerrero pour qu’elle lui octroie une rencontre qui lui permettra d’arracher la ceinture de champion du monde.

Les personnages incarnés par les lutteurs valent le détour. Ainsi Anthony Carelli incarna naguère le rôle du catcheur Boris Alexiev (bien évidemment d’origine russe) pour ensuite se fixer sur le personnage Santino Marella et se prétendre pur calabrais. La séquence de présentation n’évite malheureusement aucun des poncifs sur l’Italie où Carelli multiplie les mimiques grotesques et nous gratifie d’un accent si outrancier qu’il ferait passer Don Corleone pour un vieux lord britannique. Hornswoogle, lutteur souffrant de nanisme, campe quant à lui l’image du farfadet irlandais, vêtu d’un costume vert et accompagné de son acolyte et protecteur Finley. John Cena, quant à lui symbolise le personnage patriotique, avec son salut militaire et son bermuda kaki. Randy Orton, en slip moulant et d’une coquetterie suspecte, représente le personnage du « méchant ». Quant à John Morrison (rien à voir avec le chanteur des Doors) avec ses manteaux de fourrure, son torse épilé, sa belle crinière brune et ses moues provocantes, il a tout pour captiver le public masculin homosexuel à supposer que ce dernier soit friand de techniques de séductions aussi convenues. Le catcheur Dave Batista, lui, fait montre d’un virilisme traditionnel qui contrebalance les excentricités textiles d’un lutteur tel que Ric Flair (désormais retraité) affectionnant les tenues multicolores pailletées.

Il y a également le géant « the great Khali » un indien culminant à 2M21. Malgré son physique et son poids impressionnant, on aurait pourtant tort de se l’imaginer en adversaire redoutable. L’homme, en effet, souffre probablement d’acromégalie, une tumeur bénigne située dans l’hypophyse qui provoque un dérèglement de la croissance. Mais ladite tumeur, peut également peser sur les nerfs optiques et diminuer sensiblement les capacités visuelles de l’individu. Il peut entre outre souffrir de troubles cardiaques et être sujet au diabète. The great Khali serait donc plutôt comme le colosse de Rhodes, prompt à s’effondrer au moindre tremblement.

Mais ne croyons pas pour autant que les amateurs de ces spectacles soient dupes des mises en scène et des arrangements préparés dans les coulisses. Demeure pourtant le problème du dopage. Pour tenir le rythme de travail intense qu’on leur impose, nombre de ces professionnels de la lutte se trouvent contraints d’absorber des produits dopants pour augmenter leur masse musculaire. Sur le long terme, ce mode de vie pèse grandement sur leur vie personnelle. Ils modifient leur caractère, entraînant des tensions familiales et des actes violents qui les éloignent encore plus de la vie communautaire. Pour éclipser ses difficultés certains plongent dans la drogue, augmentant ainsi les troubles neurologiques dont ils souffraient auparavant. C’est ainsi que le catcheur canadien Chris Benoit, assassina son fils et son épouse avant de mettre fin à ses jours. Les nombreuses commotions cérébrales et les consommations de stéroïdes, dues à la pratique du catch professionnel, expliquent en partie la confusion mentale qui l’a amené à commettre cet acte effroyable. Car ces athlètes, eux, ne bénéficient pas des temps de récupération dont disposent les boxeurs. Les coups portés à la tête et les chocs divers, même amortis par divers artifices, pèsent sur les fonctions cérébrales de ces lutteurs. Il n’est pas possible de se prendre quasi quotidiennement une chaise légère sur la tête sans en subir les conséquences.

Le grand nombre de galas et d’entraînement auxquels doivent participer ces sportifs ne leur permettent pas de vivre sainement. Avec le succès croissant des émissions télévisées de catch américain, notamment diffusées sur la TNT les finances de la WWE s’annoncent plutôt joyeuses. Puisque ces pseudo combats intéressent de plus en plus de jeunes enfants, il faut pourtant qu’ils aient conscience des drames qui se jouent dans la fédération. Leurs idoles, comme le sinistre Undertaker (un personnage de mort-vivant) ou le fringuant Randy Orton ne font pas partie du clan des super-héros…


Moyenne des avis sur cet article :  3.99/5   (83 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • herbe herbe 26 juillet 2008 11:31

    Merci de nous montrer l’envers du décor !

    PS :
    Bon aucun risque si vous voulez venir m’affronter en virtuel (par avatar interposé) :

    http://herbeor.labrute.fr/

    pour info:labrute.fr est le petit jeu qui buzz en ce moment, je participe gentiment au buzz parce que c’est l’été, c’est léger pas bien méchant et ça peut trouver des amateurs (pour les autres passez votre chemin, ne cliquez pas s’il vous plait...).
    petit guide ici : http://www.kookyoo.net/blog/psykopat/la-brute-astuces-guide-regles-du-jeu-00000867

    inconvénient manifeste : voir fleurir ce genre de lien un peu partout et ça peut énerver.
    Avantage : pour les énervés rdv sur l’arène smiley ...



    • Olga Olga 26 juillet 2008 13:41

      @Maggie

      Vous savez rester très humaine en décrivant ce show si inhumain...
      Difficile de trouver un spectacle plus affligeant que le catch américain. Ce spectacle est, effectivement grossier, vulgaire et en plus, les coulisses sont des plus sordides. Bref, voilà une belle allégorie de la société américaine. Un "joli" spectacle pour enfants, qui n’avaient pas besoin de ça...


      • maggie maggie 26 juillet 2008 14:18

        Merci Olga. Mon article ne semble pourtant pas vraiment plaire aux grands fans de catch. Je ne condamne pas le goût que peuvent avoir certains pour ces combats préparés mais si l’on pouvait faire en sorte de préserver la santé des catcheurs professionnels avec un rythme de travail plus raisonnable cela contenterait autant les athlètes que les spectateurs. Les personnages en eux-mêmes, pris au second degré, seraient plutôt amusants.


      • Olga Olga 26 juillet 2008 15:54

        Maggie

        Oui les personnages sont folkloriques, dignes de bons comics, mais la télé "tue" tous les spectacles qu’elle diffuse. Tout est mensonge et tricherie. Un cirque pitoyable, avec des clowns tristes et des "animaux" féroces en cage. Je m’inquiète pour les enfants qui sont bercés avec ça.


        • merlin7511 28 juillet 2008 14:32

          Notez que l’aspect scénarisé du catch est parfaitement connu en Amérique du Nord. Les vrais amateurs savent que le combat est scénarisé, il n’y a donc ni mensonge ni tricherie sur ce point. D’ailleurs, ni les catcheurs, ni les dirigeants ne s’en cachent : la WWE se vantait à l’époque d’ête une société de "divertissement sportif", pas une fédération de sport.

          Le catch est un business aux Etats-Unis, un sport au Canada, une religion au Mexique.


        • Lancelot 26 juillet 2008 19:47

          Moi j’aime bien Mickie James.

          J’étais content quand elle a gagné contre Glamazon.

          Cul mis à part, je préfère le catch féminin car les acrobaties sont plus impressionantes.

          En fait les catcheurs masculins sont trop lourds pour réaliser des figures intéressantes. D’ailleurs Glamazon elle-même est trop musclée et stéroïdée pour pouvoir réussir ses chutes.

          une fois j’ai vu Great Khali dans un combat pour une ligue japonaise, c’est vrai qu’il fait peine à voir.


          • Vinrouge 26 juillet 2008 21:01

            Il me semble que vous décrivez là très bien une situation commune à tous les sports américains (le basket étant peut être un peu protégé grâce aux joueurs étrangers...). Du base-ball au foot américain en passant par le hockey, la priorité est donnée au spectacle et non à "l’exemple par le sport" (les spectacles de catch sont d’ailleurs entrecoupés de clips où il est heureusement recommandé de ne pas essayer de faire la même chose chez soi ou à l’école !).
            Si l’univers du sport américain et ses "déviances" vous intéressent, voyez l’Enfer du Dimanche, un film sur le foot US avec Al Pacino.





            • Marc Bruxman 27 juillet 2008 01:13

              Bon article. Cela fesait très longtemps que je n’avais pas regardé du catch. La derniére fois j’avais trouvé ca nul (ca se voyait trop que le combat était scénarisé).

              Pour ce qui est du dopage, c’est un problème commun à tous les sports : Regardez le tour de France. Quand on sait que le développement d’un test anti-dopage prend plusieurs années après la sortie du produit il ne faut pas s’étonner du dopage. Ricco s’est fait choper avec son EPO v 2.0 mais il s’agit du premier positif alors que le test a été développé il y a longtemps. En plus d’après un article que j’ai lu (sous réserve donc) son controle "positif" serait certainement du à une erreur de son médecin dans l’utilisation de la drogue.

              Je suis de plus en plus partisan de légaliser le dopage mais de rendre les équipes responsables des ennuis de santé qui surviendront sur les sportifs. Vu qu’ils se dopent tous et que l’on ne peut pas l’interdire (pas les moyens) passons de l’interdiction à l’obligation de mettre en place un vrai suivi médical autour du dopage.


              • Pug 27 juillet 2008 09:04

                Le dopage est d’autant plus évident que ces combattants doivent tous ressembler à des "Hulk". La masse musculaire qu’ils développent ne peut pas exister à l’état naturel, il faut forcément utiliser des produits dopants.
                Il y avait, me semble-t-il, un reportage sur arte où notamment un ancien catcheur expliquait que c’était leur mode de vie. Dans ce reportage le catcheur y listait tous ceux morts prématurément (et pas par des accidents de la route)


              • Krokodilo Krokodilo 29 juillet 2008 17:57

                "Suivre le dopage" n’est pas conforme au code de déontologie médicale ! En outre, rendre le dopage légal augmenterait la pression sur les sportifs, mais aussi sur les jeunes générations, les enfants qui déjà dans les clubs seraient incités de leur propre chef ou par l’entourage intéressé par les victoires et qui se foutrait de la santé (pas tous, mais si ça devenait légal, ils seraient obligés de suivre le mouvement), avec tous les risques pour leur santé.


              • chmoll chmoll 27 juillet 2008 09:28

                c vrai que c plus une chorégraphie qu’autre chose


                • K K 27 juillet 2008 10:24

                  heureusement qu’il s’agit de chorégraphies arrangées à l’avance, sinon il y aurait des décès sur les ring et pas seulement par dopage !

                  Très bon article qui montre l’enfer du spectacle.


                  • Rems 27 juillet 2008 17:10

                    Je suis personnellent amateur occasionnel de catch et je trouve votre article ... nécessaire.

                    On oublie trop souvent que la construction d’un personnage scéniaque peut passer par la destruction de la personne réélle, que ce soit par appropriation ou par exigence physique.

                    De plus, l’extrême violence de ces combats (il n’est pas rare de voir des combattants couverts de sang .... poches d’hémoglobine ?), le caractère malsain de certains combats (Hair Match : la perdant se fait raser les cheveux, Bra and Panties match pour le catch féminin : mettre son adversaire en sous-vêtements ou encore le Casket match : mettre son adversaire dans un cercueil...), ou le côté séxuel parfois ridicule (bodybuilders huilés ou poupées siliconées) ne sont pas ce qui m’attire dans ces show....

                    Non en effet, il est parfois possible de voir de vrais athlètes, avec un physique certes imposant mais pas inhumain, comme Rey Mysterio http://www.dailymotion.com/video/x3o9ct_rey-mysterio-619_extreme ou Jeff Hardy http://www.dailymotion.com/video/x3hqkx_presentation-de-jeff-hardy_extreme qui vous l’aurez remarqué sont avant tout souples et explosifs....

                    Bref, des combats malsains et violent mais parfois, parfois un peu d’esthétisme..... parfois, et encore, ce n’est aue moi aui trouve cela esthétique ! Tout cela m’amène à penser qu’il faudrait restreindre la diffusion et l’accès au stade aux adultes (et adolescents).

                    Je me rappelle à ce titre un combat où un des deux protagonistes étrangle l’autre avec des câbles vidéos... la caméra se tourne par fausse pudeur (malsaine) vers le public... là un enfant de 8 ou 10 regarde son père avec des yeux horrifiés et reproduit le geste ..... ce jour là j’ai souffert......


                    • merlin7511 28 juillet 2008 14:26

                      Moi aussi amateur occasionnel de catch, j’apprécie votre article. Le fait est que Mc Mahon est à la fois à l’origine du succès planétaire du catch, mais aussi de sa totale déchéance. Mc Mahon  a repris la -petite- société de son père et a créé un empire. Pour cela, tous les coups étaient permis : drogue, dopage, cadences infernales, gimmick et scénarios nauséabond carressant l’américain dans le sens du poil de ses pires instincts (il fallait voir, à l’époque de la guerre en Irak, l’équipe soit disant française "la Resistance", avec bérets et drapeaux tricolores, jouant les salauds absolus). Il a tué la ECW, qui elle, proposait un tout autre concept (en gros, tout était basé sur les combats et leurs chorégraphies, les histoires existaient mais étaient secondaires).

                      Personnellement, j’apprécie toujours un grand combat, mais la masse musculaire des athlètes, le manque de récupération, la faiblesse de leur formation (le Great Khali !!) en diminuent considérablement le nombre. Ce n’est pas un hasard si les plus beaux combats sont toujours ceux des catcheurs légérs : Japonais et Mexicains sont, à cet égard, des références et je vous invite à dénicher sur le net des combats de Lucha Libre pour voir ce que peut être le vrai catch.

                      Une remarque sur votre dernier paragraphe : effectivement, les jeunes enfants sont la nouvelle cible privilégiée de Mc Mahon, qui a d’ailleurs demandé à ce qu’il n’y ait plus de sang dans les shows, pour que les parents n’interdisent pas à leurs bambins de regarder... A noter que le sang ne provient pas de poches de plasma, mais d’entailles au front que les catcheurs se font eux mêmes au moyen d’une lame de rasoir que leur donne l’arbitre.

                      Enfin, si vous voulez avoir une idée de l’ordure qu’est Vince Mc Mahon, recherchez un documentaire passé à l’époque sur Arte : "Bret Hart, gentleman catcheur". Vous le verrez dans toute sa classe.


                      • Valou 28 juillet 2008 15:12

                        Bonjour,
                        J’étais un "fan" de catch étant petit (vers les 10 ans je crois) j’aimais particulièrement l’undertaker dont vous parlez à la fin de l’article.
                        Déjà à l’époque je savais que c’était truqué (comment peut-on survivre à un sumo qui vous saute dessus de la deuxième corde ?).
                        Je ne connaissait pas la dimension coulisses dont vous nous parlez, je pensais qu’ils s’agissait de bodybuilders qui profitaient de leur physique pour gagner leur vie en faisant des show et je regrette d’apprendre que la vie n’est finalement pas si rose pour eux.
                        On notera tout de même que certains sont parvenus à sortir du cadre de la WWE pour devenir des acteurs à part entière (The Rock ou encore l’énorme black de la ligne verte, j’hésite à parler de Hulk Hogan...)
                        En tout cas merci pour l’article qui m’a ouvert les yeux sur la triste réalité de cet univers.


                        • Krokodilo Krokodilo 29 juillet 2008 19:03

                          Vous me rassurez, je me demandais depuis longtemps si les spectateurs savent que tout est truqué, que les coups ne sont pas portés (qui croit qu’on peut sauter à pieds joints sur le thorax comme ça, ou écraser la gueule à coups de pieds sans aucune blessure ?).
                          Le vrai catch (par exemple aux jeux olympiques) est un beau sport, mais ça, c’est une mise en scène de l’agressivité et de ce qu’il y a de pire en l’homme. En gros, c’est un spectacle aussi vulgaire que débile, même si on peut le regarder comme on lit une BD de super-héros un peu simplette.
                          Il paraît même que des gens payent pour voir ça !

                          Pour ce qui est des dommages sur leur santé, ils ne sont pas les seuls : les athlètes de hockey sur glace professionnel encaissent pas mal de trauma crâniens (avec perte de connaissance brève), et il paraît que l’entourage ou eux-mêmes les passent sous silence, pour ne pas avoir l’air de se plaindre, mais que certains en ont quelques séquelles à la longue.


                          • Mule hollandaise 5 août 2008 22:42

                            Bonjour,

                            Personnellement, je suis un fan de catch depuis quelques temps, et j’ai été surpris de le voir débarquer dans ces colonnes ;)

                            Le rapport du monde du catch vis-à-vis du dopage est pour le moins ancien et dommageable à mon sens.

                            En fait, on ne parle pas de dopage, simplement parce que cette pratique n’est plus considérée comme illégale dans le catch. En effet en 1993 ou quelque chose comme ça Vince McMahon, président de la WWE, expliqua devant les allégations de dopage (et les menaces de plaintes) portant sur des catcheurs comme Hulk Hogan que le catch n’était pas un sport mais un divertissement où le match était arrangé d’avance. Il était le premier à le faire, à admettre que le catch n’était pas un sport. N’en demeure pas moins que Hogan prenait des stéroïdes...

                            La mort de Chris Benoit en juin 2007 est venue lancer un pavé dans la mare : il s’est pendu après avoir tué sa femme et ses enfants. Les médecins qui l’ont autopsié ont déclaré que son cerveau était dans le même état que celui d’un homme de 80 ans souffrant d’un Alzheimer... La faute à trop de coups (de chaises, notamment - plus ou moins fréquents dans certains matchs) sur la tête et à des stéroïdes...
                            Bien sûr, les médias en firent leurs choux gras. Et la WWE réagit, en essayant de limiter voire d’interdire les stéroïdes. Des lutteurs comme Booker T (alors une des grandes stars de la WWE) furent exclus de la fédération. La WWE refuse de parler de Chris Benoit, et aurait même effacé des vidéos qu’ils possédaient de ses combats.

                            Bien sûr, certains catcheurs prennent des produits dopants, et non les moindres : Batista, un des favoris des adolescents - et que dire de John Cena, qui est capable de soulever The Great Khali, 191 kilos ? Selon moi il faudrait interdire les produits, parce qu’ils sont dangereux, (et de deux parce qu’ils véhiculent une image "musclé=bien" et que les types épilés aux gros muscles n’offrent pas grand intérêt...).

                            Leur rythme de travail est en effet effréné : pour la WWE, il s’agit pour les catcheurs de un show télévisé par semaine, plus trois ou quatre "house shows" (les catcheurs se déplacent dans tout le pays et organisent des shows non télévisés) par semaine. La vie de catcheur est épuisante, disent-ils, ils sont 300 jours par an sur les routes et sont en permanence loin de chez eux...

                            Concernant le côté spectacle, beaucoup de gens (une majorité) savent que le catch est truqué, mais c’est ce qui fait son charme : voir des gens se taper dessus pour de vrai est toute autre chose que du catch, ça existe aux US et c’est le MMA, avec des fédérations comme l’UFC. Ici, les gens viennent pour un divertissement, une représentation de la violence, mais avec un certain second degré. Oui, Santino Marella est une caricature, mais c’est justement ce qui fait la force du personnage (et aussi ses limites) : tout est exagéré parce que rien n’est trop sérieux. Les catcheurs les plus populaires (The Rock, par exemple) l’étaient parce qu’ils divertissaient le public et le faisaient rire - pas parce qu’ils étaient exceptionnellement doués...
                            Il y a un formidable essai de Roland barthes dans "Mythologies" sur le catch, que je recommande à tout le monde s’intéressant au catch, car Barthes y analyse son contenu sociologique en tant que spectacle intelligible et représentation d’archétypes. (il en vient même à le considérer comme une simple mise en scène de la violence, tout comme une tragédie !)

                            Alors certes, le catch n’est pas extrèmement fin. Certes, il y eut quelques histoires qui étaient très limites, pour ne pas dire choquantes (une (et une seule !) parlait d’avortement, par exemple... mais ça ne plut à personne, et bien au contraire...). Cela étant il me semble que si on le considère comme un spectacle exagéré, c’est un bon divertissement - je ne suis pas du tout d’accord avec les critiques le taxant de vulgarité...
                            Pour les plus jeunes, ça reste un divertissement il me semble : les jeunes ont des T-Shirts de leur héros préféré (car c’est cela qu’ils représentent : des héros mythologiques), s’échangent des pogs, parlent des exploits de tel ou tel catcheur... Mais plusieurs fois par émission, en même temps que les publicités me semble-t-il, une pause est prise et est diffusé un spot où l’une des superstars de la fédération dit, sur fond d’images impressionnantes et d’images de blessures, que les catcheurs sont entraînés pendant des années et qu’il ne faut surtout pas les imiter, à l’école ou à la maison, car c’est dangereux. Et les enfants suivent le conseil (surtout aussi parce qu’il est donné par leur héros préféré). Un catcheur, Mick Foley (une légende ! :) a de plus avancé que les enfants a qui on a expliqué que c’était pour de faux (les parents, en l’occurence) verront le spectacle comme un spectacle, et rien d’autre ; c’est le même problème que pour les séries policières violentes : les enfants comprendront mieux les images qu’ils voient si leurs parents sont derrière pour choisir et expliquer les images...

                            Voilà, j’apporte ma petite pierre au débat... ;) (désolé pour la longueur, mais je voulais être le plus complet possible et apporter plus d’informations sur le sujet ! j’espère que vous ne m’en voudrez pas)


                            • CaptainDangeax 26 août 2008 11:54

                              Il convient de relativiser l’article de la journaliste, visiblement choqué et victime d’une réaction un peu émotive.
                              Concernant la drogue, depuis la mort d’Eddie Guerrero et de Chris Benoit, la fédération a mis en place un système de contrôle anti-dopage. Ceux qui se font prendre sont suspendus, et gare à la récidive. Jeff Hardy et Wiliam Regal ont été suspendus 60 jours cette année.
                              Le catch est un sport dangereux, Randy Orton a eu une fracture de la clavicule en Juin. Tous les sportifs se blessent, voire meurent de leur sport. Le catch n’est pas plus dangereux qu’un autre.
                              Concernant les congés, la mise en scène assure à ceux qui veulent se retirer la possibilité de le faire : vacances de 2 mois d’Undertaker cet été, recul de Vince MacMahon (big boss).
                              Le catch est certes impressionnant, mais au final moins violent que la boxe ou d’autres sports de combats. Le fait que tout soit scripté ne prive pas du spectacle, avec la franchise en plus, alors que d’autres sports sont également truqués, mais cette fois illégalement. Et même s’ils se blessent, les catcheurs dévient ou retiennent leur coup (en général, il y a aussi des bavures).
                              Il faut regarder le catch pour ce qu’il est : une soupape d’évacuation de la violence gratuite propre aux hommes, n’ayant plus à se battre pour leur subsistance, un show scripté avec bimbos décolorés et mâles musclés et huilés, feux d’artifices et mise en scène...


                              • Stéfan Stéfan 11 septembre 2008 09:51

                                Je trouve que les personnages de la WWE sont bien moins hauts en couleurs et amusants que ne l’étaient ceux de la WWF (qui est devenue la WWE) il y a une dizaine d’années.
                                Aujourd’hui les catcheurs ne sont pas assez originaux et différents les uns des autres. Dans les années 90 il y avait vraiment des thèmes : l’inspecteur des impôts, le chef indien, le fossoyeur mort-vivant, le sumo, les policiers québecois, les rappeurs noirs, etc.
                                C’est dommage, c’était plus amusant.


                                • Undertaker-Taker 28 septembre 2008 19:31

                                   Je ne suis pas du tout d’accord,le catch n’est pas un sport,et les risques au quels les catcheurs s’exposent sont bien reels,les combats sont scripte cela est vrai,cependant des accidents peuvent toujours arriver,je prend pour exemple le match Undertaker vs Mankid,le match etait prevu avec 1seule chute du haut de la cage...............cependant Mankid etait trop lourd et la cage ceda sous son poids,a ce moment la,tout les catcheurs presents,meme ses "ennemis" sont venu l’aider,si le catch n’etait que du Script,ils ne seraient jamais venus,ils aurer preserver l’illusion d’etre ennemis.Alors je pense que ce qui est ecrit sur cet article est completement faux et que la personne l’ayant ecrit n’a pa sl’air de s’etre informer sur le catch.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès