Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Convergence XNet

Convergence XNet

Vendredi, j’étais à la Caisse des dépôts à Paris, afin de participer à une réunion autour des TIC, dans le cadre des rencontres du Réseau TIC.

Ces rencontres sont avant tout réservées aux collectivités, administations, etc., bref au secteur public. Cette rencontre était axée sur les intranets et surtout sur la convergence des médias XNet, sur la base de témoignages, échanges d’expériences, bref de l’intelligence collective.

Une nouveauté est venue se greffer sur les habitudes de ce type de rencontre : l’atelier, qui est une sorte de session de travail en équipe. Très pratico-pratique, très vivant, très "j’ai les mains dedans".

En dehors de quelques imbécillités qui conduirent une des personnes de l’atelier à affirmer qu’Internet à terme ne sera plus qu’un canal commercial et n’aura que peu d’importance, les échanges furent très fructueux , agréables et pleins d’enseignements. Le sujet était la convergence des supports XNet : Intra-Inter-Extra Net.

Tout d’abord, nous avons identifié deux types de convergences : une sur le support technique et une autre sur les contenus. Nous avons donc parlé de CMS, outils, développement, mais aussi et surtout de flux d’information. Voilà bien le terme qui définit à mon avis le mieux la problématique actuelle : les informations existent, elles représentent un flux d’infos, l’enjeu d’aujourd’hui étant d’avoir les outils pour gérer ces flux... et aussi une organisation adaptée à la gestion de ces flux..

Certains intervenants nous ont présenté leur organisation interne de gestion des contenus : un seul constat en conclusion, il n’y a pas de solution miraculeuse ! Il y a trois types de contenus : les contenus de type informatif, les contenus de communication, et les contenus de type applicatif ; pour chacun d’entre eux, on peut imaginer tout type d’organisation, de la -très cloisonnée- organisation par métier : la com à la com, l’information aux journalistes et l’applicatif à l’informatique, à une centralisation globale de la communication ou de l’informatique, en passant par une gestion totalement décentralisée. Il n’y a pas de méthode miraculeuse, juste des situations et contextes qui font que l’on choisit l’une ou l’autre de ces méthodes.

Donc du côté des contenus, rien de vraiment nouveau, si ce n’est que tout le monde souhaite que demain on puisse identifier n’importe quelle source de contenu et dire : « voilà, je veux tes derniers articles ou contenus sur tel sujet ». C’est ce qui se passe (trop lentement malheureusement) actuellement avec les flux RSS. Encore faut-il que ceux-ci se généralisent, et qu’une norme soit une fois pour toute établie, ce qui est loin d’être fait, dans la mesure où Microsoft est en train de sortir un nouveau format RSS libre, certes, mais qui vient bousculer ce petit monde.

Du côté de la technologie, la convergence semble beaucoup plus complexe ; même si certains des acteurs nous ont confirmé utiliser un seul outil pour gérer intranet, extranet et Internet, ils sont très marginaux. La majorité n’ont même aucun lien entre les différentes plateformes. La logique voudrait qu’on commence par un intranet, puis par un Internet, et viendraient ensuite les extranets... Internet étant arrivé le premier, il n’est pas très simple aujourd’hui d’opérer un retour en arrière sur ce support afin de l’intégrer dans un système d’information, d’autant plus que bien souvent Internet est le "joujou" de la communication externe, l’intranet de la communication interne ou de l’informatique, et l’extranet presque exclusivement de l’informatique.

Je sais, c’est une vision un peu étriquée des choses, mais c’est la réalité. Alors, comment faire ? Je pense qu’il y a matière à redonner à ces outils leurs lettres de noblesse : ils sont transversaux ! Donc a priori, dans chacun d’entre eux, il y a des parties informatique, communication, information, métier, etc. : tout le monde est concerné, il faut donc des équipes mixtes, et dès lors une convergence des outils sera envisageable, seulement, et seulement si, il y a une convergence des projets et des idées... Autre facteur important aussi dans ces projets : la volonté politique. En effet, si le projet est porté par une réelle volonté de l’équipe politique et de la direction générale, il n’en sera que plus facile à intégrer comme outil de travail. La question qui était la plus fréquente, et qui nous a valu des discussions très mouvementées à table, était celle des CMS, et notamment : lequel choisir ? Je n’ai aujourd’hui plus aucun doute sur la fin de vie de Spip-Agora, après avoir entendu de la bouche de plusieurs utilisateurs qu’ils étaient en train de faire machine arrière pour se retourner vers Spip, en s’apercevant que Spip continuait d’avancer, contrairement à son fork. Mais au-delà, que choisir entre Typo3, Spip, Ez-Publish, etc. ? Là non plus, pas de réponse toute faite, mais simplement des solutions en fonction d’un contexte aussi bien humain qu’organisationnel...

J’ai un petit peu fait figure d’épouvantail lorsque j’ai présenté le site de la Région Limousin, et qu’ils m’ont demandé combien il y avait de développeurs et de personnes pour le contenu : à la réponse : « Je suis tout seul », suivie de : « Je m’occupe en plus des contenus intranet, du guide des aides, de réunions des correspondants communication, etc. », on m’a retourné : « Le mouton à cinq pattes existe donc ! » C’est un mode de fonctionnement qui, certes, comporte des aléas, mais qui est adapté à notre petite collectivité... le principal étant que toute mission d’ordre gestion de contenu ou autre intervention sur les systèmes XNet doit faire partie intégrante de la fiche de poste de la personne concernée, que ce soit une personne dédiée ou un correspondant.

Ensuite, nous avons pu assister à la présentation de quelques intranets qui font office d’exemples, tant en matière d’appropriation (quand au bout de 6 mois, 90% des agents l’utilisent), que de gestion de projet ou d’organisation interne. Enfin, nous avons eu des présentations de plateformes ou portails de communautés d’agglomérations qui me font quelque peu douter de leur pérennité, mais qui jouent aujourd’hui un véritable rôle dans la démocratisation des TIC en permettant à des petites communes rurales d’avoir leur intranet et leur Internet sans effort financier. Les solutions qui se basent sur la gestion du flux d’informations me semblent d’ailleurs beaucoup plus prometteuses que celles qui sont axées uniquement sur des outils... à suivre...

Une journée bien remplie, qui fait émerger un tas de projets dans la tête des participants, et qui permet surtout que le voyage du retour soit plus rapide... (les Limousins me conprendront !)


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Sylvio (---.---.85.205) 14 décembre 2005 22:28

    bonjour cher collègue ;o) Je vous livre mes réfléxions en vrac.

    La convergence des Xnet est évidente et nécéssaire, les entreprises désirent toutes avoir un internet (public), un extranet (partenaire, client) et un intranet (membre de l’entreprise). Les bases de données utilisées sont les mêmes et avoir un seul système est plus rentable, plus fiable, plus évolutif...

    En fait il faudrait parlé de la convergence des CMS et des framework. Les CMS se transforme petit à petit en framework et les framework gèrent de plus en plus des modules CMS.

    Les CMS tels que spip, typo3 auront peut être du mal à répondre aux entreprises mais pour les particuliers voir les institutions, cela peut être très pratique. Spip semble trop orientée contenu éditorial (je ne l’ai pas encore testé mais j’ai lu beaucoup d’article le concernant), Typo3 est super lourd et est une véritable usine à gaz et est hyper complexe (beaucoup trop pour un non-informaticien).

    Les CMS et Framework libre évolue beaucoup en ce moment. PHP 5, MySQL 5, Pear aident beaucoup en ce sens. A terme, il devrait faire disparaître les systèmes propriétaires.

    Les systèmes que nous avons actuellement sont encore archaïque par rapport à ceux dont nous disposerons demain.

    J’ai développé mon propre CMS/Framework pendant 1 an basé sur PHP5, Pear et XML. J’ai mis en place des concepts novateurs mais je vais arrêter mon développement car seul je ne peux être assez efficace seule. Je vais essayer continuer mon projet en le basant sur le framework seagull.

    Les CMS ne sont pas assez adapté pour des gestion de base de données. Ils ne sont pas prévu pour prendre en charge des bases de données diverses et personnalisées (catalogue produit, annuaires, etc) ou des systèmes d’intranet tels que la gestion de projets, de tâches.

    Bref, les futures systèmes seront

    - soit des systèmes tout fait, facile à mettre en place mais peu fléxible (spip, systèmes de gestion de blog, phpnuke, etc). Différents types de CMS spécialisé permettront de répondre à la majorité des besoins.

    - soit des framework (environnement de développement) qui seront très modulaire, entièrement personnalisable, permettront d’intégré des modules spécialisés tout fait (CMS, forum, système de mailing, syndication, etc) et permettront de développer la logique métier nécéssaire pour de nombreuses entreprises yant besoin de module personnalisée.

    A mon avis les framework, pour le moment, permettent mieux une convergence X-net. Mais les CMS peuvent évoluer pour gèrer ces convergences et se spécialiser dans de multiples domaines.


    • Jean-luc Grellier (---.---.41.189) 16 décembre 2005 10:27

      Merci de ce commentaire très intéressant...

      Ce billet repris sur mon blog était un commentaire à chaud d’une journée d’échanges très intéressante (il était écrit depuis la gare sur mon portable avec le wifi : c’est beau le progrès !)

      Ma réponse ne porte que sur Spip. C’est un CMS idéal pour les collectivités : je le confirme ! Nous l’utilisons avec bonheur depuis 4 ans... et les perspectives d’évolution avec le développement en mode plugins permet d’envisager tout type de projet sur la base de ce CMS... dans les années à venir il sera portable, configurable à souhaits etc.

      Nous avons fait ce pari et je ne le regrette pas, si c’était à refaire je le referai en tout cas...

      Venir interfacer quelques applications métier et quelques modules ne semble pas impossible même si ce n’est pas la solution rêvée...

      Pour moi le réel défi de la convergeance aura aboutit quand nous arrêtrons de parler d’outils et que nous concentrerons notre travail sur les flux d’information : c’est là que réside l’avenir de la société de l’information...


    • José Peres Baptista José Peres Baptista 15 décembre 2005 01:30

      bonjour à toutes et à tous,

      Il existe un outil non libre et payant mais dont le code est entièrement ouvert et l’environnement totalement modulable qui s’appelle ExpressionEngine, de pMachine. Je place le lien en bas d’article. C’est avec cet outil que j’ai mis en place la plateforme de mon association, La e-Cité. Je suis totalement autodidacte et pas programmeur ou développeur pour deux sous mais avec ExpressionEngine j’apprends très vite, j’en ai d’ailleurs fait la traduction française. Je vous invite à prendre contact avec moi, je pourrais vous donner un aperçu de ce que ça peut donner de l’ « intérieur » d’un tel outil si le coeur vous en dit. Aujourd’hui seul à faire fonctionner la plateforme, c’est le contenu en termes de besoin qui me manque pour développer plus avant, mon association étant toute jeune.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès