Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > De l’Islam, de Besancenot et du Vaucluse : la psychose (...)

De l’Islam, de Besancenot et du Vaucluse : la psychose française

Le sujet est venu du Figaro, dit-on. Un non sujet, en réalité, qui n’aurait même pas mérité une brève. Pourtant, la nouvelle a fait la Une de la presse généraliste et les commentateurs s’en emparent encore. Allant par là même à l’inverse des sages conseils qu’elle distille constamment, la presse s’est muée en pyromane plus qu’en pompier sur un sujet hautement inflammable : l’Islam. Servant, en conséquence, la soupe au pouvoir. Un chef-d’oeuvre journalistique. Démonstration.

La presse généraliste et nationale relate toujours les mêmes faits dans une logique que décrivait Bourdieu comme « circulaire » : si un journal se saisit d’un évènement, les autres le couvriront aussi. Pas tant parce que ledit évènement est digne d’intérêt, mais parce que le voisin l’a traité. Néanmoins, la presse n’applique pas cette logique qu’aux faits d’actualités ; elle publie également, peu ou prou, les mêmes opinions. Lesquelles opinions sont masquées via des éditoriaux parfois non signés ou des articles pompeusement baptisés « analyse ».
 
Rien de neuf sous le soleil, m’interpellerez-vous. Et à raison. L’originalité est ailleurs. Que la presse inonde collectivement les lecteurs d’éditoriaux, d’ « analyses » et autres « enquêtes » sur un sujet donné, ici la candidate voilée sur les listes du NPA, n’est pas une surprise. La fraîcheur d’un sujet est toujours bon à prendre pour une presse généraliste aux abois. Néanmoins, que ce condensé de bonnes paroles provoquent l’inverse des recommandations journalières de ladite presse est plus étonnant.
 
De quelles recommandations averties et de quel paradoxe flagrant parle-t-on ici ? Deux postulats animent la presse généraliste ces derniers temps : l’islam est surexploité politiquement et Besancenot n’est qu’une créature médiatique. A priori, aucun rapport entre ces deux constatations. Là où ces deux assertions se rejoignent, c’est en raison d’Ilham Moussaïd. Brin de femme de confession musulmane, Ilham a choisi de figurer sur les listes du NPA dans le Vaucluse en vue des élections régionales de mars.
 
Le hic ? Ilham porte le voile. Aux armes, citoyens ! La concorde nationale se met instantanément en place : médias de tous bords et politiques de toutes obédiences dénoncent d’une seule voix le scandale. Libé lui consacre une « enquête », Marianne (qu’on a connu beaucoup plus inspirée), un édito, le Figaro, un post de son éditorialiste vedette, Ivan Rioufol, sur son blog, Le Monde, une chronique… Quant aux politiques, tellement habiles à saisir la balle au bond, ils ne sont évidemment pas en reste. C’est à celui qui condamnera le plus fermement l’initiative de Besancenot.
 
Or, où est le problème ? Ilham Moussaïd est candidate à une élection républicaine ? Oui, mais en position non éligible. Voilà déjà un épouvantail de moins : une des ouailles anti-féministes (et donc par définition régressive), ne siégera pas, quoi qu’il arrive. Elle porte le voile ? Oui, mais ce choix s’inscrit dans le cadre de sa pratique personnelle de l’Islam, ce qui n’est nullement prohibé. Elle participe, avec Olivier Besancenot en figure de proue, de la régression que constitue l’anti-féminisme ? Si le féminisme du XXIe siècle en arrivait à imposer des restrictions aux femmes quant à leur manière de se vêtir ou de pratiquer leur culte, Olympe de Gouges se retournerait dans sa tombe…
 
Ainsi, deux sujets dont les médias s’accordent à affirmer qu’ils sont exploités par les politiques (l’Islam servirait à engranger les votes du FN, et Besancenot servirait peu ou prou les desseins de Sarkozy en raison de ses saillies révolutionnaires) à des fins strictement électorales, sont repris malgré tout en boucle par les mêmes médias ! Aboutissant à ce paradoxe dont l’absurdité aurait inspiré Ionesco : la presse se veut contre-pouvoir et pourtant sert la soupe au Président français.
 
D’un côté, ladite presse exige d’elle-même de ne pas pérorer sur l’Islam envahisseur (qui ne ferait que mousser le FN), et de l’autre, elle monte sur ses grands chevaux, partant en croisade contre une obscure candidate voilée, laquelle était pourtant condamnée à rester, sans cet heureux renfort, dans l’anonymat total.
D’une main, les médias s’imposent de ne pas médiatiser à outrance Besancenot, le redoutable révolutionnaire (qui ne ferait que ramener la vieillesse bourgeoise apeurée dans le giron sarkozyste), et de l’autre, elle le bombarde en une de ses pages à la première saillie du facteur, qui n’en demandait pas tant…
 
Ilham Moussaïd est un non sujet. Que les politiques s’en saisissent ne fait qu’illustrer, si besoin était, leur affligeante propension à faire de la mousse avec n’importe quoi. Évidemment à dessein : cacher leurs piteux résultats quand ils sont au pouvoir, dissimuler leur carence d’idées quand ils attendent leur tour dans l’opposition. En revanche, que la presse s’empare de l’ « affaire » et monte une cabale de toutes pièces, au risque de stigmatiser une religion déjà passablement haïe, est gravement anormal au regard du devoir qui lui incombe d’informer, d’éclairer et de détromper si besoin est la population.
 
Post Scriptum :
 
Malgré l’extrême difficulté de la mesure, le recensement sur critère religieux ou ethnique étant prohibé en France depuis 1872, l’Ined estime à 3,7 millions le nombre de musulmans en France.
 
D’après l’article 1 de la loi sur la laïcité de 1905, « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public ». Aucune restriction n’existe quant à l’exercice politique.
 
D’après l’article 1 de la loi sur la laïcité de 2004, « Dans les écoles, les collèges et les lycées publics, le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit. » Nulle part n’apparaissent les assemblées politiques, en théorie représentatives de la France dans sa diversité.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.26/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • projetX projetX 8 février 2010 11:26

    L’affichage de son appartenance à une religion n’a rien à faire dans le monde politique.
    De même les symboles prosélytiques n’ont pas à etre porté en France, un pays laic !

    Avec la volonté d’imposer ce voile, symbole radical d’une religion, dans la république, on assiste là à une tentative supplémentaire des intégristes d’infiltrer doucement la nation et d’imposer leur vision de NOTRE PAYS.

    Cette femme n’a rien à faire dans la vie politique républicaine, comme sur notre sol.
    Et , sauf erreur de ma part, le coran incite les musulmans à vivre en terre musulmane.
    Donc elle n’a rien à faire sur notre sol si elle veut vivre « pleinement » sa religion.


    • spartacus1 spartacus1 8 février 2010 11:58

      Ce n’est pas tant l’affichage d’une appartenance à une religion qui pose problème dans ce cas précis.

      C’est plutôt un tel affichage dans un tel parti.
      Ce qui pose problème, ce n’est pas la laïcité, mais le fait de se proclamer croyante dans un parti marxiste. C’est en contradiction totale avec le matérialisme dialectique de Marx.

      Il est vrai que, j’imagine, une très large majorité d’adeptes du NPA n’ont certainement pas lu une seule ligne de Marx et ce contentent de slogans populistes vides de sens.

      Alors, croyant/e dans un parti qui se réclame du marxisme, c’est une antinomie absolue.

      Encore plus grave pour un/e musulman/e (Ici je ne porte aucun jugement de valeur, me contentant des faits) ; pour les musulmans, la religion et l’organisation sociale sont imbriqués et la religion prime sur tout. C’est confondre, et même inverser, au sens du matérialisme, ce qui est superstructure (philosophie, idéologies, religions, etc) avec ce qui représente l’infrastructure, les conditions matérielles.

      Z’ont encore beaucoup de choses à apprendre les petits jeunes du NPA.


    • jako jako 8 février 2010 14:33

      Projet (prions dieu que vous en restiez un...) et les bayrou, nicolas , boutin, devilliers ils n’affichent rien de religieux ? c’est meme leur fond de commerce, ton pays imaginaire qui sent la naphtaline n’a rien de laik, sauf quand cela l’arrange


    • Christian Delarue Christian Delarue 8 février 2010 21:18

      La LCR était trotskyste et in fine marxiste-révolutionnaire mais pas le NPA. Le NPA déploie une conception matérialiste du monde mais il n’en fait pas une doxa. L’idéalisme échevelée n’est pas de mise.

      http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article1005

    • Europe Solidaire Europe Fédérale 13 février 2010 23:44

      ProjetX, derrière votre profession de foi laïco-républicaine se profile une vision nationaliste étriquée. Comme malheureusement beaucoup de républicains sincères, vos préjugés d’un autre âge vous aveuglent et vous font perdre tout sens des proportions. « Cette femme » est une citoyenne française. La France est par conséquent SON pays autant que le VÔTRE. Vous dites : « Cette femme n’a rien à faire dans la vie politique républicaine, comme sur notre sol. » Réfléchissez un peu, où voulez-vous qu’elle aille ? De quel droit, pour quelle raison et à quel titre voulez-vous rendre apatride cette citoyenne française ?

      On peut penser ce qu’on veut de son choix religieux et de son appartenance politique, on peut bien entendu souligner les contradictions entre le sentiment religieux et le marxisme, par nature athée. Saluons au moins son courage de s’engager ainsi dans la vie publique. Vous la présentez comme téléguidée par de mystérieux réseaux « intégristes ». Accusation sans fondement et illogique. Croyez-vous vraiment que des militants islamistes perdraient leur temps avec un mouvement si éloigné de leurs aspirations et dépourvu de toute influence ? Dernière remarque : vous êtes attaché à la séparation des sphères religieuse et politique. Que les grandes lignes de notre diplomatie levantine soit présentée par le Premier ministre devant le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) semble moins vous heurter qu’un simple morceau de tissu...

      L’habit ne fait pas le moine et un voile n’a jamais empêché personne d’être un bon citoyen. Voire des femmes et des hommes politiques dans le cadre de leur fonction pénétrer dans une église ou une synagogue ne choque plus grand monde, mais dès qu’il s’agit de l’islam, tous les amalgames, les simplifications et les confusions sont autorisés. Être esclave de ses phobies est non seulement contre-productif, mais, en nous possédant, nous empêche d’être nous-mêmes. Si l’Europe a peur de l’islam, c’est qu’elle doute d’elle-même. Là est à mon sens le véritable problème, dont les musulmans ne sont en rien responsables. La haine de l’altérité n’a jamais permis quiconque de recouvrer son identité, bien au contraire.

      Quel sens donner aux croix gammées peintes récemment sur des tombes musulmanes ? Le climat est vraiment malsain. Et j’admire vraiment les musulmans de France pour leur sang-froid exemplaire.


    • Menouar ben Yahya 15 février 2010 15:55

      Tout à fait d’accord mais savez vous que depuis le commencement de la républiques 400 ecclesiastiques ont siégés à l’assemblée nationale et que l’Abbé Pierre s’y rendait en soutane. Je ne comprends pas ou que trop ce que signifie ce tollé, alors que cette personne figure sur une liste ou elle n’a presque aucune chance d’être élue !


    • ddacoudre ddacoudre 8 février 2010 11:40

      bonjour benji27

      j’avais lu les analyses des journaliste je les avais trouvé un peu courte, car ils restaient sur l’instant médiatique d’un événement sans recherché ce qui l’avait historiquement emmené.

      j’ai fait cela dans un article pas encore sorti je te joins le lien, et je te joins également ce qui me semble être la réponse du pouvoir.

       http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=69588

      http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=69566

      cordialement.


      • Benji27 8 février 2010 12:06

        L’histoire du marxisme ainsi que le strict respect de ses commandements ne concerne que le NPA.

        Vous m’accorederez le fait suivant : que la pays s’intéresse tout à coup au programme du NPA, mieux, à ses tréfonds idéologiques, est pour le moins curieux et surprenant...
         
        Non, évidemment, il ne s’agit pas de ça. C’est bien de l’Islam et le rapport qu’ont les Français avec cette religion dont il est question ici. Rien de moins.

        Votrez intérêt pour Marx et votre connaissance du mouvement et de l’idéologie vous fait honneur, mais en l’occurence, pérorer sur ce sujet revient à planter un arbre (programme et fidélité dy NPA à Marx) pour cacher une forêt (psychose concernant l’Islam).


        • Christian Delarue Christian Delarue 8 février 2010 21:12

          @ l’auteur,

          Vous dites : " C’est bien de l’Islam et le rapport qu’ont les Français avec cette religion dont il est question ici. Rien de moins." Effectivement.

          C’est pour cela que cette candidature est une rupture dans le paysage politique. Pour partie elle affirme ce que bcp souhaitait : on peut être musulmane et vouloir une perspective d’ émancipation. Pour partie et dans le même mouvement cela pose des questions mais plus subtiles que les coups portés à la kalachnikov sur le NPA ;

          http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article1005

          • Germain de Colandon 8 février 2010 12:49

            Petit billet d’humeur de notre très très très cher Jack Lang de Vipeyre :

            http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/article-n-p-a-voile-et-a-vapeur-toute-surtout-dans-les-conneries-44460356.html

            Bonne lecture

            Germain de Colandon


            • Menouar ben Yahya 8 février 2010 15:33

              J’entendais hier, Laurent Fabius qui critiquait le NPA, il disait en substance que l’on ne peut pas porter un voile et se dire laïque. Par exemple madame Boutin ne cache pas son attachement à la chrétienté, ses décisions sont souvent influencées par une morale en lien avec l’église catholique. Ne serait-elle pas une non laïque sans voile ?Le mouvement «  Chrétien démocrate » serait il un repère de non laïque ? Les révolutionnaires ont voulu réduire le poids de l’Eglise dans le politique. Le religieux ne doit pas « reprendre du poil de la bête » et la laïcité demeure la seule valeur qui doit permettre l’expression modérée de toutes les religions.
              Bien que je pense que ce voile, soit le plus souvent, l’expression d’une recherche identitaire, je ne crois pas que le fait de le porter ou pas signifie que l’on soit laïque ou non ! Il révèle tout au plus chez Mr Fabius, une aversion feutrée envers les musulmans.

              Il est bon de rappeler que la loi de 2004 prohibant les tenues ostentatoires dans les écoles, lycées...est en opposition avec l’ar 18 de la déclaration universelle des droits de l’Homme. Pourtant cette loi n’a pas fait les vagues de contestations que les alarmistes prédisaient. Il s’agit souvent de fantasme qui se tapis sous un vocabulaire qui se dit laïque mais qui en fait cache difficilement son aversion envers ces Français.


              • K K 8 février 2010 15:49

                Article 18

                Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites.


                Je suis naturiste.... Puis-je me rendre nu dans une école ? Non, bien sur ! Et pourtant cette interdiction est aussi contraire à l’article 18. Petit rappel : ce droit implique la liberté de changer de religion... pas très compatible avec le Coran et les lois des pays musulmans tout ça smiley


              • Christian Delarue Christian Delarue 8 février 2010 21:26

                La loi du 15 mars 2004 s’applique uniquement dans les écoles à des fins de pacification. Il faut éviter les blasphèmes ou le devoir de tolérance trop lourd à porter face à l’exhibition des signes religieux. Cette loi qui autorise les signes discrets mais interdit les signes ostensibles ne vaut que pour les collèges et lycées.

                Dans les entreprises privées, les commerces et dans la rue mais pas dans la fonction publique vous pouvez porter kippa et voile. Vous pouvez aussi recevoir des remarques non injurieuses mais critique. La société civile n’est pas un long fleuve tranquille. La laicite protège l’Etat du religieux mais pas la société civile.


                • Reinette Reinette 9 février 2010 11:39

                  Et si cette jeune femme pense rassembler, elle se trompe : elle divise.
                  il a raison Mélenchon,

                  les camarades NPA font du racolage actif en direction des quartiers en ayant délibérément choisi une candidate voilée en PACA ...et qui s’en étonnera au vu de leurs derniers résultats électoraux

                  http://www.marianne2.fr/Melenchon-la-candidate-voilee-du-NPA-releve-du-racolage_a184635.html



                • Olorin 9 février 2010 12:33

                  Elle n’est, tout d’abord, pas en position éligible. Question : pourquoi quelqu’un qui porte le voile ne pourrait pas faire de politique ? Question subsidiaire : qu’est-ce qui est le plus choquant, qu’il puisse exister en France un parti ouvertement religieux comme le Parti chrétien-démocrate de Mme Boutin ou une personne voilée inscrite sur une liste d’un parti, sur laquelle figurent des athées, et en minorité, quelques personnes qui, à titre privé, croient en une religion ? Avez vous entendu une levée de boucliers pour cette Boutin, qui par ailleurs, lorsqu’elle était au gouvernement, orientait sur les sites internets publics vers des association intégristes anti-avortement, et a brandit une bible dans l’Hémicycle ? Sans parler de l’abbé Pierre ou de DSK. [Je précise que je suis un mécréant, pour ceux qui m’imaginent barbu avec une ceinture d’explosifs autour du ventre... !]


                • Reinette Reinette 9 février 2010 17:10

                   Avez vous entendu une levée de boucliers pour cette Boutin,

                  Olorin

                  du côté des politiques de gauche pas trop, mais dans certains médias il me semble qu’elle était désignée comme religieuse et proche du vatican...

                  les athéistes et les asso. laïques c’est certain ne l’ont jamais ratée sur ses prises de décisions rétrogrades,

                  et certains journaux : le canard enchaîné - charlie hebdo - canal+les guignols etc... etc...


                • Olorin 9 février 2010 17:42

                  Nous sommes d’accord sur ce point


                • jaja jaja 8 février 2010 18:45

                  Emprunté à la Louve sur le site Bellaciao :

                  de La Louve

                  Elle finira bientôt par être drôle, cette histoire de voile.

                  Drôle et signifiante.

                  Si la France avait encore compté plus de Roland Barthes que de Bernard-Henri Lévy, si l’on entendait plus Jean Starobinski que la Star Academy, plus de Lacan que de cancans, peut être que nous n’en serions pas réduits aujourd’hui à avancer comme des rats dans un tunnel de ténèbres et d’immondices.

                  Qui sont les obscurantistes aujourd’hui ?

                  Celles qui portent un foulard sur les cheveux parce qu’elle ne se sont pas (encore ?) résolues à l’ôter ?

                  Parce que leur parcours personnel, leur cheminement individuel et politique, philosophique à ce stade, ne leur impose pas (et peut être jamais, et alors ?) l’athéisme comme absolument nécessaire à leur combat ?

                  Ou ceux qui font de la transparence, du dévoilement érigés en principe impératif catégorique, l’obstacle le plus sûr à l’émancipation du peuple par le peuple ?

                  L’obligation de se dévoiler est un ordre imbécile donné par des tartuffes qui avancent masqués tous les jours, et ne font les choses, eux , que derrière un voile.

                  L’obligation de se dévoiler est un ordre inique donné par des lâches qui meurent de trouille que l’autre voile, le vrai voile, celui qui tient le peuple dans l’ignorance et la paralysie, celui qui protège leurs magouilles, soit arraché.

                  A leur incantation forcenée et hystérique au dévoilement devrait être répondu :

                  « Chiche ? Si moi, j’enlève mon voile, toi, tu enlèves ton masque ».

                  Je me dévoile si tu te dévoiles.

                  Je me dévoile si tu dévoiles quelque chose de bien plus laid et répugnant que cette religion que tu me reproches, je me dévoile si tu dévoiles, toi, tes motifs réels, tes intérêts personnels à prendre ouvertement tes concitoyens pour des cons en prétendant être « de gauche » depuis 25 ou 30 ans.

                  Chère Ilham,

                  Je ne te connais pas, mais je te dis : garde-le, ton foulard, si c’est ainsi que tu te sens bien, si c’est ainsi que tu te sens suffisamment forte pour entrer dans ce difficile combat qu’est celui que tu as choisi.

                  Garde-le, je préfère gagner une camarade avec un foulard, plutôt que de perdre une camarade qui était prête à lutter avec toutes et tous sans exclusive contre le capitalisme, à cause d’un foulard.

                  Ce monde dans lequel nous visons toutes, nous autres, toutes un peu « Ilham », au fond, est encore et toujours, un monde d’hommes, patriarcal ou machiste, réactionnaire, au moins autant à gauche qu’à droite.

                  On te clouera au pilori « pour ton bien ».

                  On te contestera ta légitimité « pour ton bien ».

                  On te tiendra à l’écart « pour ton bien ».

                  On se servira de toi « pour ton bien ».

                  On te raillera si tu es laide, car tu seras jugée « imbaisable »,(traduire : indigne de recevoir leurs fantasmes de bites aussi courtes que leurs idées).

                  On te méprisera si tu es jolie, a fortiori si tu ne te donnes pas, on te fera passer pour une sotte, une hystérique, une arriviste, une marie-couche-toi-là "Ah on sait bien comment elle est arrivée là celle-là".

                  Et les femmes qui singent les hommes, croyant ainsi, avec leurs minables petites couilles d’emprunt, oublieuses que c’est dans leur ventre que peut naître la vie nouvelle, y arriver mieux et plus vite, ne seront pas les dernières à te caillasser, oh non.

                  Sur cette voie difficile, celle d’être une femme qui, en plus, lutte pour son émancipation (contre un père, contre une culture, contre une famille, contre le capitalisme...), tu rencontreras aussi des hommes, de vrais hommes, pas des macaques qui courent après les ombres dans la caverne, pour qui tu seras une Égale sans pourtant cesser d’être une Autre, c’est-à-dire, une femme.

                  Pour aller encore plus loin (et tant pis si on me le reproche) si à ma manière je n’avais pas « la foi », une foi en ce que l’homme peut être capable du pire comme du meilleur, une foi en l’espoir d’un avenir meilleur, je ne serai pas là en train de t’écrire.

                  Prends-soin de toi, reste toi-même le plus possible, la politique change les êtres. Rend coup pour coup quand on te frappe, ne t’excuse jamais d’avoir un point de vue minoritaire, sache aussi écouter les autres quand ils prennent la peine d’argumenter avec toi et reconnaître tes erreurs le moment venu, et « Vai via ».

                  J’ai confiance en nous toutes et tous militant-e-s communistes, socialistes révolutionnaires, anarchistes ; le jour, (s’il arrive, ce jour !), où tu confondrais profession de foi politique et profession de foi religieuse, nos chemins se sépareraient.

                  Nous pourrions sans doute avoir des différends politiques, mais ce ne sera pas ton foulard qui nous servira d’argument ce jour-là, et c’est à cela que, malgré tout, nous nous reconnaîtrons (personnellement, en tout cas, j’espère bien que je n’en serai jamais réduite à de telles bassesses, j’espère me respecter toujours assez et respecter encore assez les autres pour exercer un minimum de dialectique et d’analyse critique).

                  Salutations militantes

                  http://osemy.blogspot.com/2010/02/ce-que-devoile-le-voile-lettre-ilham.html


                  • Christian Delarue Christian Delarue 8 février 2010 19:42

                    Petite contribution à l’attention de l’auteur et des agoravoxmen et women

                    Une musulmane d’émancipation du NPA dans le Vaucluse.

                    Le positif et le négatif : contribution au débat sur l’ambiguïté de l’affichage sexo-religieux au NPA

                    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article1005




                    • Charles Martel Charles Martel 8 février 2010 19:46

                      Le problème d el’islam c’est qu’il est politique. Aussi au contraire d’autres religions, il possède un « code pénal » que doivent faire respecter les autorités. ainsi il entre en total contradiction avec notre visiond e la justice des hommes, de la séparation du pouvoir et de l’égalité entre citoyens.
                      Le NPA ets tellement con qu’il n’e s’en ets même pas aperçu.
                      Alors le NPA au pouvoir ce sera la charia ou le dictaure prolétarienne ?


                      • Christian Delarue Christian Delarue 9 février 2010 00:33

                        CM
                        Et si la jeune musulmane du NPA expliquait ce qu’elle en retient... voilà qui ne manquerait pas d’intérêts.


                      • Reinette Reinette 8 février 2010 21:46


                        Le hic ? Ilham porte le voile

                        et bien oui ça pose problème en France, un gros même, puisque c’est un signe de SOUMISSION pour les femmes musulmanes

                        et les islamiques considèrent la charia comme supérieure à la République et à toute autre loi humaine - la condition des femmes, leur désir de devenir autonomes et libres, pour eux n’est rien ; l’important c’est d’être au plus proche de l’idéologie des ayatollahs



                        La psychose musulmane sur la nocivité de toute forme de coquetterie féminine trouve son origine en (XXIV, 31) et a, depuis, donné lieu à une généralisation délirante. Le point culminant en est le port du voile, prescrit dans le cas d’une conversation avec les femmes de Mahomet (XXXIII, 51) : « Si vous avez quelque demande à faire à ses femmes, faites-la à travers un voile ; c’est ainsi que vos cœurs et les leurs se conserveront en pureté. » De même en (XXXIII, 57) : « O prophète ! prescris à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants, d’abaisser un voile sur leur visage. Il sera la marque de leur vertu et un frein contre les propos des hommes. » Remarquer que le port du voile par les hommes aurait le même effet « protecteur », mais cette suggestion n’est probablement que blasphème. La femme soumise et devant fuir les regards masculins n’a pas à espérer d’émancipation au paradis (XXXVII, 52) : « Auprès d’eux [les justes au paradis] seront des femmes au regard modeste, et leurs égales en âge. » Enfin, les femmes ne sont qu’une marchandise dont la valeur dépend de leur soumission à l’islam (LX, 10).

                        http://atheisme.free.fr/Contributions/Islam_violent_intolerant.htm


                        • Christian Delarue Christian Delarue 9 février 2010 00:36

                          C’est l’aspect le plus critiquable effectivement.


                        • David Meyers 9 février 2010 09:26

                          Excellent article.

                          Si je puis me permettre une petite précision, lham Moussaïd n’est pas « voilée » au sens Ericbessonien du terme, mais porte un fichu sur la tête, comme ma pauvre mère qui, fervente catholique, portait aussi un carré Hermès sur sa chevelure.

                          Faire mousser avec rien, « voiler » les réalités, c’est en effet l’essentiel du travail de la « presse » au sens Jenpierrepernautien du terme.


                          • Christian Delarue Christian Delarue 9 février 2010 13:57

                            disons pour ne pas fâcher « couvrechef porté constamment pour obéir a un précepte religieux » Certains donnent des références dans le Coran, d’autres les contestent mais dans les deux cas la commande est religieuse. Les références ne sont pas mon affaire. Je constate qu’il est porté été comme hiver sans jamais être enlevé. Cette rigidité montre assez une obeissance à un commandement supérieur.

                            Il y a surtout l’argument répété de la respectabilité qui est pénible.


                          • Reinette Reinette 9 février 2010 15:33


                            tout à fait Christian, Salut

                            avec le foular, la femme, dans ces conditions, doit obéir et être respectueuse... comme une enfant


                            pour tous ce devrait être :
                            un couvre-chef quand je veux, et si je veux, sans que ce soit commander par une théorie religieuse ou autre secte

                            j’ai une belle collection de chapeaux en tous genres smiley


                          • Christian Delarue Christian Delarue 9 février 2010 21:07

                            Sans le motif sexo-séparatiste ce port de voile ou de foulard serait plus souple. Du coup il y aurait moins de crispations sociales.

                            Ce qui fâche aussi c’est que l’islam vous pète à la figure . Certes son nom va avec NPA ; Mais qu’elle soit d’accord avec le programme du parti, le NPA - on l’espère - c’est l’affaire du dit parti surtout.

                            Elle a le droit de se présenter mais elle porte aussi son programme sur la tête. Il y certes le programme du NPA. Les citoyens vont avoir l’impression de voter à la fois pour le NPA et pour une musulmane. Je crois que bcp préfèrerait voter pour le NPA et une citoyenne « neutre » au plan religieux. Dire que c’est de l’islamophobie à peine voilée est stupide. C’est de la RELIGIOPHOBIE FRANCHE . Ce que je défends parfois dans certaines circonstances, n’en déplaise à mes amis du MRAP. Si elle est élu elle va porter son fichu islamique et sexo-séparatiste dans l’arène politique. Elle affichera politiquement le fait musulman. Je suis personnellement contre. Pourtant j’estime que ce type de candidature peut être utile pour repousser des préjugés contre les musulmans. Surtout ceux qui voient dans le musulman ordinaire d’ici un fan de la charia dans ses aspects les plus rétrogrades et violents.


                          • Christian Delarue Christian Delarue 9 février 2010 21:25

                            Si ces musulmanes pouvaient porter puis enlever puis remettre ce fichu-voile librement il n’y aurait pas tout ce bruit.

                            Mais elle mettent CONSTAMMENT pour se protéger du regard masculin. On passe pour des violeurs potentiels et les femmes peu habillées pour des catins.

                            Pour couronner le tout, celles qui ne le mettent pas ou le relève quand il fait chaud se font taper dessus et même violer !


                            • Reinette Reinette 9 février 2010 21:33


                              ne pas oublier, qu’aucun parti politique n’est à l’abri de ce genre d’entrisme, surtout si la chasse aux voix dans les « masses » populaires est une de leur préoccupations premières.

                              et la Mère Boutin a bien contribué au « bordel » ambiant avec son homophobie et ses idées étriquées



                            • Kudrat Singh Ménir Kudrat Singh Ménir 10 février 2010 21:49

                              La démocratie ce n’est pas la dictature de la majorité...La différence entre les deux c’est le respect des minorités !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Benji27


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès