Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Honneur à Médiapart

Honneur à Médiapart

Pour la commission d’enquête parlementaire sur « l’affaire Cahuzac », il ne s’agit pas d’aller plus vite que la justice, de s’y substituer, de préjuger. Elle aborde un tout autre volet : l’Etat et ses services ont-ils été utilisés, « instrumentalisés » pour la défense d'intérêts particuliers ? Edwie Plenel et Fabrice Arfi ont ouvert les débats de cette commission. Plenel n'en est pas à sa première originalité investigatrice, rappeleons-nous les écoutes téléphoniques, "les Irlandais de Vincennes", le Rainbow Warrior ...

On reconnaîtra qu’il est à porter au crédit de l’exécutif actuel l’existence même de cette commission. Il n’en a pas été toujours de même dans un passé récent. Le champ d’action couvre la période qui va du 4 décembre 2012, jour de parution du premier article de Mediapart révélant l’existence du compte suisse de Jérôme Cahuzac, au 2 avril 2013, jour où ce dernier a reconnu publiquement les faits en même temps qu’il était mis en examen. Pierre Moscovici a été au centre de cette première audition. Médiapart s'étonne qu'il ait lancé une demande administrative en de mauvais termes à la Suisse, obtenant du coup une réponse négative. Cette réponse viciée fuitera au mois de janvier dans Le JDD, semblant alors blanchir le ministre. Il serait abusif de conclure trop rapidement à propos de travaux qui vont se dérouler pendant plusieurs mois et dont les conclusions seront rendues publics à l’automne. D'ores et déjà on peut cependant reconnaître que Médiapart a fait preuve de courage et de ténacité dans cette affaire en dépit des rebuffades réitérées voire même des menaces et d’un certain discrédit véhiculé par des médias plus traditionnels et concurrents. Comme Plenel le déclare, « on est passé à deux doigts d’un étouffement complet de l’affaire » et le Journal du Dimanche sous la mauvaise influence de Moscovici avait pour ainsi dire « liquidé » Médiapart en titrant « Les Suisses lavent Cahuzac »Edwy Plenel insiste d’ailleurs sur le volet du déficit démocratique qui règne dans notre pays, en particulier autour de la liberté « réelle » de la presse. C'est le sens du seul combat qu'il mène, bien au delà des personnes. Le comble de cette histoire qui ne fait que commencer résidant dans une autre affaire, celle de Compiègne, de son hippodrome et du ministre du budget de l’époque, Eric Woerth. Cahuzac avait à l’époque, comme président de la commission des finances de l’Assemblée, très largement dédouané son prédécesseur à Bercy. Je te tiens, tu me tiens … Celui qui peut rire à juste titre se nomme bien Edwy Plenel. L'éclairage que Médiapart apporte à cette presse d'investigation tellement nécessaire est à saluer, comme sont à prendre en considération les autres "affaires" qu'il soulève, rencontrant les mêmes difficultés : les comptes de campagne de Sarkozy, l'affaire Tapie-Lagarde etc. Certains peuvent penser qu'il ne s'agirait que de remuer de la boue ; ils se trompent. Il s'agit d'une lutte salutaire pour la défense de la démocratie.


Travaux en commission : Auditions de Edwy... par LCP

 

Le BLOG


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (83 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 23 mai 2013 11:57

    La seule presse encore libre avec le Canard.

    Soutenons les au maximum 

    Philippe 

    • vesjem vesjem 23 mai 2013 19:22

      @ devphil30
      le « canard » : presque libre , médiapart : presque libre ; internet : débridé .


    • Franciye 24 mai 2013 12:33

      Tu parles !
      Le canard ou mediapart ont-ils le moins du monde relayé un seul des éléments - pourtant largement étayés - remettant en cause la théorie officielle du complot du 11 septembre ? Les délits d’initiés, la non intervention des avions d’interception, la non prise en compte des lois de la physique dans les explications officielles, le fait que certains des désignés « pirates kamikazes » aient été retrouvés vivants dans tel ou tel endroit du monde, etc etc etc... Rien du tout !
      Et quand les américains nous ont prié de croire dans le fait qu’ils avaient abattu Ben Laden sans aucune photo ni le moindre commencement de preuve, ils ont gobé tout cru ! Et ensuite ils ont le toupet de nous dire qu’un journaliste doit recouper et étayer avant de sortir une information !


    • T.REX T.REX 24 mai 2013 16:02

      La coupe est pleine, Elle et grâce à Pleynel bientôt ce sera la poubelle qui le sera, emplie de toutes ses sales affaires !

      Il est évident que Médiapart est une bouffée d’oxygène pour la démocratie et la liberté d’expression .

      De même, Médiapart est crédible car il n’avance rien qu’il ne pourrait pas prouver ! Il enquête avant de faire courir des rumeurs, il cherche des arguments des indices tangibles pour étayer ses dires.... c’est pour cela qu’il ne peut soutenir les anti-thèses du 11/09 par exemple.


    • gotjy gotjy 25 mai 2013 14:32

      Et Agora........... !.


    • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 25 mai 2013 17:42

      Exact,

      Mediapart utilise une méthode encore plus vicieuse que les autres.

      Il fait son travail d’investigation sur un problème intérieur sensible aux citoyens. Les lecteurs baissent la garde, ne se méfient plus, ils font confiance.

      Et quand la confiance est bien établie, il nous fourgue tous les articles de l’ OTAN et de l’atlantisme, sur les guerres pétrolifères et « le choc des civilisations »...

      Allez lire les articles sur la Syrie, c’est à vomir !


    • alinea Alinea 23 mai 2013 12:55

      C’est d’ailleurs cette attitude de Cahuzac à l’égard de Woerth qui a mis la puce à l’oreille d’un des journalistes de Médiapart ( qu’il m’excuse, je ne me souviens que de son prénom !) Assez pour qu’il mène l’affaire jusqu’au bout ! Chapeau !


      • colza 23 mai 2013 13:05

        Oui, soutenez Médiapart en vous abonnant, les abonnements constituant leur seule source de revenus.

        9 euros/mois, ça n’est pas cher pour le service rendu...

        • appoline appoline 23 mai 2013 14:14

          Si les journalistes faisaient davantage ce pour quoi ils sont payés, je pense que tous les pays du monde ne s’en porteraient pas plus mal, bien au contraire. Cacher les informations au public relève non seulement de la trahison mais aussi de l’affaiblissement des peuples, de son aveuglement mais aussi de son découragement, les journalistes ont ponctionné toute la substance qui nous restait de penser en toute quiétude et donc de ne pouvoir avancer.


          • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 25 mai 2013 17:54

            Apolline,
            C’est que les directeurs de journaux... font de la politique, pas de l’information...

            « David Rockefeller, Trilatérale 1991 :

             » Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, au magazine Time, et aux autres grandes publications, dont les directeurs ont assisté à nos réunions, et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque 40 ans.

            Il aurait été impossible pour nous de développer notre projet pour le monde, si nous avions été exposés aux lumières de la publicité durant toutes ces années.

            Mais le monde est aujourd’hui préparé à l’entrée dans un gouvernement mondial.
            La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’autodétermination des siècles passés. « 

            C’est ce que l’on appelle »les guerres du 3e millénaires« , les manipulations de l’opinion par les méthodes du »soft power« .

            Vidéo sur la guerre psychologique : » PSYWAR« le film de Scott Noble, c’est aussi une plongée historique dans les luttes de classes aux USA.

            et vidéo de François Asselineau : » La tromperie universelle comme mode de gouvernement" sur le site de l’ UPR.


          • carloforte 23 mai 2013 14:33

            Pour ma part, je suis abonnée depuis 2010 et j’en suis très satisfaite. Médiapart élève le niveau de culture et d’information.


            • nom ou pseudo 23 mai 2013 16:15

              Bonjour,

              Je soutiens financièrement Médiapart depuis sa création.

              Il n’empêche : je m’en serait bien passé et je m’explique :

              Il est évident que les médias sont dans leur quasi-intégrale majorité censurés, autocensurés ou biaisés volontairement ou non, le problème est qu’ils le soient dans une si écrasante proportion, et de la même façon. La faute aux annonceurs ? pas sur, car il en va de même pour les médias publics. L’ostracisation systématique de tout le politiquement incorrect, l’invention-même et la diffusion banalisante du terme « complotiste » en est la preuve.

              Nous avons donc besoin du Canard et de Médiapart, comme de nombreux sites internet d’information « alter-médiatique ». Dans l’absolu et dans l’intérêt de notre bonne information.

              Ce qui me chiffonne, c’est d’être obligée de payer un soi-disant journaliste militant pour qu’il dénonce, je devrais dire : pour qu’il distille au compte-gouttes, pour le plus grand et au profit de son média, alors que dans le terme « journaliste-citoyen » il y a aussi « citoyen » : Et je pense que tout citoyen qui se respecte devrait quand il détient des informations inintéressant la Cité, non seulement les diffuser comme il se doit, mais aussi les porter sinon devant un tribunal, du moins au fisc ou à la police publiquement, spontanément et en totalité.

              En faisant son métier de journaliste dit « citoyen », en gagnant sa vie avec la morale politique et l’idée de citoyenneté républicaine, pour au final monnayer l’information, n’assistons-nous pas, ne participé-je pas moi-même à la disparition programmée de la citoyenneté, simple mais indispensable valeur sociétale au profit de sa valeur vénale ?

              Mieux vaut payer pour de l’info distillée au tiroir-caisse que rien du tout, direz-vous. Avec raison, je pense, et c’est pourquoi j’y contribue moi-même. Mais il reste que je n’aurais jamais, jamais, jamais, c’est sur, de leçon de citoyenneté à recevoir de ce qui aurait dû être une action militante citoyenne et non un éclat journalistico-citoyen.

              Beau boulot, M. Plenel, continuez. En attendant de trouver des militants désintéressés qui expliquent les pourquoi, les comment, les vrais chiffres (on sait qu’il s’agit de 15 ou 16 M€ pour Cahusac), les sources, en les grillant au besoin, ces gens qui savent et racontent leur su dans des buts divers depuis un ombre bien pratique.

              Pour 1 Cahusac combien d’autres ? Vos sources sont-elles si sélectives, M.Plenel ? ou trop interessées ? ou trop chères, ce qui revient au même ?
              Ici l’on nous raconte par exemple, une fois encore..., que c’est en cherchant à protéger Woertz que Cahuzac a mis la puce à l’oreille du courageux journaliste. Soit. Mais pourquoi alors M. Plenel accepte-il de répondre sur l’affaire sans évoquer sa génèse : de quoi Cahuzac a-t-il donc protégé Woertz ? comment ? en échange de quoi ? etc. etc. etc.

              Vous saurez la vérité au prochain épisode, probablement dans Médiapart, journal citoyen.

              Tout ceci me fait tout-de-même un peu froid dans le dos. L’existence des chiens de gardes (en Pierre-Carlien dans le texte) dans tous les médias, si grave et préoccupante soit-elle, ne justifiera jamais dans mon esprit celle des Zorros ou autres héros vengeurs.
              Le militant payé est un mercenaire et rien d’autre, quelle que soit la cause.


            • alinea Alinea 23 mai 2013 16:32

              nom ou pseudo : vous n’avez pas vu cette émission « en clair » sur Médiapart, bien avant que l’affaire n’éclate ? ils ne parlaient que de cela : la genèse de l’investigation, l’investigation, les chausse-trappe,etc...


            • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 24 mai 2013 01:35

              je n’ai, je pense, rien manqué. J’en savais même un paquet avant publication. Tout est sur le web, en recoupant. C’est ce qui se passe aujourd’hui en commission qui m’intéresse. Je n’y voit pas Woertz (de maistre et mme Woertz sont blanchis, pourtant la bande était éloquente... Compiègne, scandale d’état, est enterré), par exemple, ni d’autres. La source de Médiapart en ce qui concerne le cas Huzac, on le sait, est la même que celle d’Antoine Peillon : ce dernier sera-t-il entendu ? la source sera-t-elle entendue ? au risque de planter Médiapart ? mmmm... m’étonnerais.
              Au nom de la liberté de la presse bien-entendu.
              Grandeur et décadence...
              Et pourtant oui, je les paye ces X (je ne me souviens plus) euros par mois. Et depuis un bail. Faute de grive... que voulez-vous...


            • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 24 mai 2013 01:37

              et bravo à nom ou pseudo (!) j’adhère à 200% à votre commentaire ! (rare)


            • Jean_R Jean_R 25 mai 2013 18:11

              Médiapart n’est pas Wikileaks.


            • C.S.A. C.S.A. 23 mai 2013 15:40

              Médiapart garant de l’info libre et de la transparence... Plenel dans le rôle du chevalier blanc traquant les « parasites du système ».

              Une conférence s’est tenue à Lyon et a été organisée par les fondateurs de Médiapart (Janvier 2013). Le thème de la conférence portait sur (attention les yeux !) :
              « A quoi servent les économistes ? ».

              Bref Mr Mauduit fait son speech (pour vendre son livre bien sûr), parle de médias affiliés à des politiques véreux, qu’il nous faut une « véritable » transparence sur la façon dont fonctionne le système politico-financier et comment Mediapart tente de lever le voile sur la propagande mensongère des médias mainstream. j’ai interpelé Mr Mauduit sur le fait qu’il est étrange que Maurice Lévy et Xavier Niel participent au capital de départ de Médiapart, lui faisant part de mes soupçons sur la crédibilité de tels actionnaires et pour cause :

              -L’actuel PDG de Free et ancien membre du conseil national du numérique (! !!) a été condamné à deux ans d’emprisonnement avec sursis et à 250 000 euros d’amende par la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris pour recel d’abus de biens sociaux datant de 2001 à 2004.

              -Le PDG de Publicis Groupe est aussi membre du Siècle, membre du conseil de surveillance de la Compagnie financière Edmont de Rotschild, membre du conseil de surveillance de la Deutsche Bank, membre du comité d’honneur de Planet Finance. Il a plusieurs fois déclaré son soutien à la politique colonisatrice d’Israël.

              J’ai donc demandé à Mr Mauduit comment pouvait-il à la fois montrer du doigt une caste politique, médiatique et financière parasite et en même temps accueillir de tels personnes au sein de leur capital. N’y a-t-il pas un lien entre ces lobbyistes et la dégringolade que nous subissons de la part de nos élites ? Mediapart ne serait-il pas le média faussement contestataire par excellence ?

              J’ai fini mon intervention en rappelant que Mr Plenel avait promis de ne plus recevoir de subventions de la part de l’état français à partir du moment où les comptes seraient à l’équilibre (chose faite depuis automne 2010)...Pourquoi continuer à les recevoir ? Complicité avec les élites politiques ou simple oubli (mouhahaha).

              La réponse de M’ Mauduit fut sans appel :
              « Je ne répondrai pas à des propos antisémites » smiley

              Heureusement mon intervention en a appelé d’autres et j’ai reçu pas mal de soutien. Après la conférence des abonnés sont venus me parler et ont décidé de quitter ce e-journal pseudo contestataire.

              Apparemment vu les commentaires de cet article il reste du boulot.


              • alinea Alinea 23 mai 2013 16:41

                Peu importe l’idéologie ou l’honnêteté des mécènes si l’on peut agir librement, non ? Le mec de Rotschild, C’est le Monde, n’est-ce-pas ? Plenel était au Monde, n’est-ce pas ? Ils peuvent être copains !
                Il y a un peu de parano là : on s’en fout, l’important c’est de soulever des lièvres et informer !


              • C.S.A. C.S.A. 23 mai 2013 17:33

                « Le mec de Rotschild, C’est le Monde, n’est-ce-pas ? Plenel était au Monde, n’est-ce pas ? Ils peuvent être copains ! »

                Bien sûr qu’ils le peuvent...D’ailleurs voyons qui sont les potes de Rotschild au « Siècle » :
                Maurice Lévy (bien sûr), d’anciens ministres des Finances (Thierry Breton, Pascal Lamy, Strauss-Kahn, Trichet...), Attali, la fille de Bernard Arnault, Serge Dassault, Louis Gallois, Jean-Marie Messier...Mais aussi Arlette Chabot, Emmanuel Chain, Duhamel, Michel Field, Franz-Olivier Giesbert, PPDA, Pujadas. Encore mieux : Sarkozy, Hollande, Lang, Moscovici, Jospin, Copé, Bayroux, Valls, Parisot...

                Bref des personnes qui luttent chaque jour pour faire éclater la vérité.

                En effet il n’y a aucun soupçon à avoir, veuillez excuser ma paranoïa. Mr Plenel est vraiment bien entouré, il doit sûrement faire son travail en toute indépendance et pourra continuer à soulever des lièvres en toute quiétude.

                Plus sérieusement je comprends votre point de vue alinéa. Moi aussi j’ai été abonné pendant 3 ans au Canard enchaîné et je me suis délecté des affaires mis à jour, au point de les afficher sur mes murs. Le problème c’est qu’on ne va soulever qu’un lièvre et non explorer le terrier. En choper un pour laisser les autres tranquilles, sans jamais mettre à mal ceux qui les placent aux responsabilités (Lobbyistes en tout genre).

                En gros tout ce qu’on peut dire : C’est mieux que rien...
                On pourrait répliquer : Oui mais c’est pas assez.


              • alinea Alinea 23 mai 2013 22:25

                Une fois que le lièvre est soulevé, c’est au peuple de fouiller le terrier ! Si on se contente de lire et de supputer que l’un s’acoquine avec l’autre, on n’ira pas profond ! Je n’aime pas particulièrement Plenel, mais il fait son job ; à nous de faire le reste !


              • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 25 mai 2013 18:11

                CSA,

                Merci pour ces précisions qui recoupent mon post précédent avec la citation de David Rockefeller.

                Les médias ne peuvent être indépendants actuellement, ils sont la propriété de groupes financiers ou de multinationales ou de fonds de pensions, Carlyle, Lagardère, la Fondation Berthelsman, Bouygues, ou de banques.

                Dans son programme, l’ UPR fait une large place à l’indépendance de la presse et des médias publics, condition indispensable de la bonne information des citoyens :

                * Séparer le pouvoir médiatique de l’exécutif
                * Loi anti trust pour les médias régionaux et nationaux.
                * Interdiction dans la Constitution pour une entreprise de posséder un média
                * Limitation de la publicité.
                * Renationalisation de TF1 et de TDF
                * Assurer une diversité politique représentative des différents courants d’opinion parmi les journalistes dans les émissions politiques
                * Création d’un service public de la culture et de l’information avec des moyens lui permettant d’assurer sa tâche.
                * Lutter contre la précarité dans les métiers du journalisme + code de déontologie.
                * Evincer les fonds de pension de toutes les sociétés liées au service public
                * Interdire les activités de lobbying et cadrage des Think thank etc


              • Le printemps arrive Le printemps arrive 23 mai 2013 15:53

                « Il s’agit d’une lutte salutaire pour la défense de la démocratie. »

                je dirai même plus : il s’agit de comprendre que nous devons revoir le fonctionnement de nos institutions pour qu’une vraie démocratie advienne.


                • courageux_anonyme 23 mai 2013 15:59

                  Plenel, petit commissaire du peuple. Non merci, je préfère le canard, qui, lui, n’a pas d’idéologie.

                  A quand une enquête sur le FdG à Médiapart ? Jamais, je parie.


                  • alinea Alinea 23 mai 2013 16:37

                    Il n’y a pas d’embrouilles au FdeG courageux anonyme ! Pas seulement parce que ce sont des gens de gauche, mais parce qu’un rassemblement de partis, qui n’a pas le pouvoir, n’a pas d’affaires !
                    je trouve votre pseudo suspicion bizarre !


                  • C.S.A. C.S.A. 23 mai 2013 16:54

                    J’en rajoute une dernière :

                    Sur le site de Mediapart on trouve « la charte de CAMédia » (charte du collectif d’abonnés de Médiapart).
                    http://blogs.mediapart.fr/edition/camedia/article/080310/charte-de-camedia

                    On peut y extraire deux passages assez intéressants (ou comiques pour les avertis) :

                    1/« Les médias représentent un contre pouvoir fondamental dans la vie démocratique d’un pays. Les citoyens n’exercent en toute connaissance de cause leurs choix politiques que s’ils accèdent à une information libre et véridique. Or, aujourd’hui, en France, les journaux, les chaînes de télévision et les radios, ainsi que de nombreux blogs et sites d’information en ligne, sont pour la majorité sous la dépendance des pouvoirs politiques ou économiques. »

                    Tout à fait d’accord, un peu comme « Le Monde » et le site « Bakchich » propriétés de... Mr Niel. Quelle indépendance vis à vis des pouvoirs économiques !

                    Et on finit sur un clin d’œil assez sympa :
                    2/« En ne dépendant pas de la publicité mais en se fondant sur l’adhésion payante de ses abonnés, Médiapart est en situation de garantir sa liberté éditoriale comme son autonomie financière. »

                    Sur la page d’accueil de Mediapart, on peut y voir « Suivez Mediapart sur Iphone, Ipad et mobiles » (photos à l’appui) ainsi que « Mediapart sur Dailymotion, Twitter et Facebook ».

                    Bref Mediapart ne dépend pas de la pub...Mais en met quand même dans son site, tout ça sous la bienveillance du « Napoléon de la publicité ».
                    http://www.independent.co.uk/news/media/maurice-leacutevy-the-napoleon-of-advertising-480150.html


                    • alinea Alinea 23 mai 2013 22:27

                      Comment faire autrement ?


                    • C.S.A. C.S.A. 24 mai 2013 12:32

                      Que faire ? Si je peux me permettre de donner des conseils à l’équipe de Mediapart ce serait :

                      - Eviter d’utiliser des personnalités CONDAMNEES pour renflouer le capital de Mediapart.

                      - Ne plus recevoir de subventions de l’Etat.

                      - Que Mr Mauduit n’insulte pas ces « chers lecteurs » d’antisémite lorsqu’on lui pose des questions un peu trop embarrassantes sur la promiscuité existante entre le monde politique, des médias et des affaires (voir mon com plus haut).

                      C’est à ce prix que l’on peut prétendre diffuser une info libre...Ce que je dis n’est pas sorcier quand même.


                    • gaston gaston 23 mai 2013 17:55

                      « Petit commissaire du peuple » ...c’est un peu excessif,non ?

                      Contre les Cahusac, Lagarde, Guéant,Guaino,Sarkozy,Copé,Woerth,et autres Moscovici,
                      complices des prédateurs du Cac 40,il est heureux pour nous,qu’une poignée
                      de journalistes indépendants (ils sont moins nombreux que les porte paroles des
                      puissants qui sévissent au quotidien sur les radios ,TV ,et presse écrite), dénoncent les petites et grosses magouilles de nos « z’élites » (le sont-elles vraiment ?) sulfureuses,qui nous obligent,nous,petites gens du peuple à payer
                      pour rembourser leurs vilenies.
                      Cela dit,Edwy Plenel ne semble pas présenter le profil de Vladimir IIlich Oulianov,
                      ni celui de Lavrenti Pavlovich Béria...Dormez en paix brave homme,ce n’est pas
                      lui,qui vous enverra au peloton d’exécution,ni même au goulag.
                      En ce qui concerne le Canard,il n’est pas exact de soutenir qu’il n’a pas d’idéologie. En soit,le libellé de son bandeau : « La liberté de la presse ne s’use
                      que quand on ne s’en sert pas »,n’est pas neutre.Elle est l’affirmation d’une
                      volonté de Liberté et d’indépendance,qui rejoint la ligne de Médiapart. Le style est
                      différent.Ironie et dérision pour l’un,tonalité plus « sévère » pour l’autre. Mais leurs
                      adversaires sont les mêmes:les magouilleurs de tous poils qui se parent de
                      vertu élégante,pour mieux racketter les peuples. Il faut peut-être regarder ce qui
                      se passe actuellement dans le monde. Les millions de victimes sont celles de ces
                      gens sans foi ni loi que dénoncent Médiapart et le Canard.
                      Je vous souhaite un bon sommeil cher ami. Espérant que vos cauchemars ne
                      viendront ni de Florange,ni des suicidés de France télécom,de la Police,de la
                      SNCF,des retraités,ou d’autres victimes en grande détresse.





                      • Libertad14 Libertad14 23 mai 2013 18:48

                        Bravo bien dit et je m’associe à cette analyse 


                      • C.S.A. C.S.A. 23 mai 2013 18:51

                        @Gaston :

                        « Elle est l’affirmation d’une volonté de Liberté et d’indépendance,qui rejoint la ligne de Médiapart ».

                        « Mais leurs adversaires sont les mêmes:les magouilleurs de tous poils qui se parent de
                        vertu élégante,pour mieux racketter les peuples. »

                        Sur le fond je ne peux qu’être d’accord avec vous. Je soutiens les journalistes indépendants.
                        N’ adhérant pas à un parti il m’importe peu de quel salaud on fait le procès.

                        Cependant :
                        -Lorsque je mets en évidence et dénonce (comme se vante Médiapart) les liens entre les parrains de la planète finance et les élus politiques et que l’un des fondateurs de ce journal traite mes propos « d’antisémites », que penser ?
                        -Quand Médiapart se plaint, à raison, des énormes subventions accordées aux journaux papier, pourquoi son capital de départ se trouve-t-il chez Mr Niel et Mr Lévy (escrocs avérés).

                        Je pense que Plénel sait que les marionnettes politiques se substituent mais pas la structure même du système gangréné par les lobbies (qu’il dénonce que trop peu). A mon avis (mais je peux me tromper) il distille ses infos car il ne peut critiquer ceux qui lui donnent à manger.

                        Les scandales s’enchaînent, des politiques tombent mais les gros profiteurs restent.


                      • Libertad14 Libertad14 23 mai 2013 18:45

                        au delà de la démocratie, il s’agit aussi de transparence. Quoi de plus juste que de vouloir être représenté par des politiciens honnêtes et droits. Cette V ème république se caractérise par la république des magouilles et de politiciens véreux. 


                        Il faut que cela change attendons la VI ème avec impatience et sont cortège de lois pour garantir une république propre et nettoyée de ces mafieux de toutes sorte.

                        • Yohan Yohan 23 mai 2013 20:55

                          Plenel, c’est le Bernardo Gui d’une forme de journalisme qui n’est qu’un avatar d’une presse dévoyée et fourvoyée. Le Canard s’est assoupi, face à des gens comme Plenel, il ne faut jamais s’assoupir.


                          • agent orange agent orange 24 mai 2013 03:59

                            « Edwy Plenel insiste d’ailleurs sur le volet du déficit démocratique qui règne dans notre pays, en particulier autour de la liberté « réelle » de la presse ».


                            Qu’en pense Denis Robert ?


                            • Blé 24 mai 2013 06:46

                              Plenel met en évidence la basse intensité démocratique de notre pays. C’est le résultat d’une collusion entre la finance, le CAC40, le MEDEF, les politiques et les journalistes qui mangent dans la mains de leur patron qui sont souvent propriétaire de leur feuille de chou. Faut bien faire bouillir la marmite. Ils sont en grande majorité dans les média français.

                              Rappelez-vous comment a été traité les emplois fictifs de la mairie de Paris. 20 ans de procédure, pendant ce temps il me semble que Chirac n’a pas eu beaucoup de soucis à se faire. Il a même été élu Président de la République. Sarko a été à bonne école, il connaissait toutes les ficelles.

                              Médiapart est un quotidien qui coûte 9€/mois soit environ 0,30 centimes par jour. Combien coûte un quotidien national ou régional ? Pour y lire quoi ? la pensée unique, le bien être que nous procure la compétitivité ainsi que le remboursement d’une dette pour laquelle les travailleurs y sont pour rien, lire que la casse sociale est inexorable !


                              • Traroth Traroth 24 mai 2013 11:37

                                J’aimerais beaucoup entendre ceux qui pendant des mois ont craché sur Plenel et Médiapart, maintenant. Je n’en ai pas entendu un seul reconnaitre qu’il avait eu tort...


                                • curieux curieux 24 mai 2013 12:40

                                  Vous aurez du mal à les entendre vu que sur Agora Vox, les commentaires sont supprimés ou même les comptes sans tambour, ni trompette.


                                • Traroth Traroth 24 mai 2013 13:40

                                  Vous voulez dire que tous les gens qui ont craché sur Plenel ou Médiapart ont vu leur compte supprimé ? Drôle de critère...


                                • curieux curieux 24 mai 2013 16:08

                                  Certains modérateurs d’AV se comporte en véritable petit dictateur. Normal vu qu’il n’y aucun procès ni aucun avertissement. En revanche, tout le monde en connait un qui peut insulter sans jamais être inquiété. Moi-même en suis à mon 7e ou 8eme pseudo. Quand je pense que sur ce site, on ne parle que d’égalité et de liberté !!!!
                                   


                                • Electric Electric 24 mai 2013 11:53

                                  Oui, honneur à Plenel pour ses enquêtes. Mais Mr Plenel a la dénonciation sélective : rien sur le 11/09 ou autre lecture alternative de la géopolitique. Sur les sujets autres que la cuisine politique française (insignifiante aux regards des enjeux planétaires) Plenel est parfaitement aligné sur l’altantisme.

                                  Plenel s’attaque au politique de droite comme de gauche. Plenel vient du trotskisme, subventionné par les USA et leurs officines depuis les gueguerres contre les staliniens dans les années 50.

                                  Les USA veulent voir le politique disparaître en Europe au profit d’une technostructure soumise à leurs intérêts.

                                  Plenel fait le boulot en décridibilisant (même s’il y des raisons valables) le politique en France.

                                  Quoi de mieux que de ruiner ce qui reste de la réputation des politiques d’un pays pour ensuite vendre au bon peuple l’alternative technocratique européenne soumise aux intérêts anglo-saxons ?

                                  Pour qui roulez vous Mr Plenel ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès