Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > La ligne éditoriale de Médiapart est-elle atlantiste ?

La ligne éditoriale de Médiapart est-elle atlantiste ?

J'avertis ici le public. Je vais m'évertuer à pointer ici quelques failles de Médiapart, jamais discutée dans les médias. Je préfère prévenir que je n'ai aucun intérêt au scandale. Je cherche avant tout à trouver des réponses à des questions qui me laissent perplexe. Je cherche à comprendre, et j'espère que ceux qui liront ces lignes ne me prêteront pas les intentions les plus mauvaises. Je regrette simplement que mes compatriotes considèrent encore Edwy Plenel comme un défenseur acharné de la liberté de la presse. Je pointerai donc dans l'article suivant certains manquements de la rédaction de Médiapart quant à ses prises de position, et plus particulièrement parce que c'est l'objet de leur dernier "scoop", sur la Libye. Ces "oublis" sont-ils révélateurs d'une ligne éditoriale influencée par les intérêts atlantistes ? A vous d'en juger, selon les faits


Tout d'abord, que se cache derrière la notion "intérêts atlantistes" ? A titre d'exemple permettant de l'illustrer, on peut prendre l'OTAN. L'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord est le bras armé des "intérêts atlantistes". C'est d'ailleurs à eux que Sarkozy a fait allégeance en organisant le retour de la France dans le "commandement intégré" de l'OTAN. D'ailleurs, et les euraméricains vous le diront, François Hollande ne changera rien à cette vassalisation militaire de la France... Les bombes de l'OTAN sont labellisées 100% pure democracy, et sont parmis les seules à pouvoir à massacrer des civils sans causer le moindre ennui à personne. Enfin, sauf à ceux qui sont bombardés bien sûr. 

                           *******************************************

Revenons à l'actualité de Médiapart.

Coup de tonnerre en Sarkozie ! Fabrice Arfi et Karl Laske présentaient il y a quelques jours, ce qu'ils ont affirmé être le fruit de 10 mois d'enquête. Il aurait donc fallu 10 mois à Médiapart pour donner des éléments allant dans le sens de la confirmation d'une information que quasiment personne n'avait pris au sérieux lorsqu'elle était sortie, le fait que Mouammar Kadhafi aurait financé la campagne de Nicolas Sarkozy (Voir le 20 minutes, ou encore le JDD) : 



Depuis, des gesticulations de toutes parts ont rendu le sujet difficilement compréhensible pour le quidam, ne sachant plus trop qui croire entre l'équipe du journaliste à la moustache légendaire (qui a pu faire la tournée des médias) et le bon Président-Candidat. Mais le plus risible des mécanismes de contre-propagande sarkozyste est sans nul doute la déclaration émanant du CNT libyen, installé dans le sang sous les bombes de la France et de... l'OTAN : "Nous pensons que la lettre est fausse et fabriquée"... C'était bien la moindre des choses que de remercier Nicolas Sarkozy pour le service rendu !

Car, et cela Médiapart ne l'a, il me semble, pas dénoncé : c'est l'unilatéralité des médias dans le traitement de l'information lors de la préparation, et de la Guerre de Libye. Michel Collon, journaliste d'investigation belge, avait pour tenter d'alerter les français quant à ce qui pourrait se profiler : la diffusion de média-mensonges : 


Des mensonges, aux français ? Jamais ! Médiapart s'est, au même titre que tous les médias mainstream français, aligné sur la ligne politique du Quai d'Orsay, c'est à dire soutenir l'opposition libyenne, forcément plus recommandable que le Grand Satan Kadhafi. 

Car c'est bien connu, le "Colonel" faisait venir des containers de viagra pour violer les femmes libyennes, et employait l'aviation contre les populations civiles causant des miliers de morts. Le seul petit "hic", c'est qu'aucune preuve de ces allégations n'ont jamais pu être apportées. 


Quant aux raids aériens, Human Right Watch s'était exprimée : "Il ne fait aucun doute que la répression par les forces de Kadhafi a été très dure à Tripoli dès que la population a commencé à manifester dans la capitale, c'est-à-dire à partir du 20 février. Human Rights Watch a dénoncé les tirs sur la foule, les arrestations, les disparitions forcées. Mais en dépit des informations transmises par certains médias, il n'a jamais été démontré que des avions ou des hélicoptères aient tiré sur les manifestants à Tripoli. Cela ne veut pas dire que cela n'a pas eu lieu, mais, à ce jour, aucune preuve ne l'a établi à notre connaissance."

Julien Teil, réalisateur du film La guerre humanitaire, confirme d'ailleurs l'absence de preuves solides concernant lesdits massacres, ayant fortement pesé dans la balance de l'opinion pour justifier la résolution 1973 de l'ONU afin de mettre en place une "zone d'exclusion aérienne" : 





Mezri Haddad, ancien diplomate à l'UNESCO représentant la Tunisie de Ben Ali, a d'ailleurs fait de nombreuses révélations sur le printemps arabes dans son livre "La face cachée de la Révolution tunisienne". Dans une interview donnée au Cercle des Volontaires, il accuse publiquement le Qatar de "crime contre l'Humanité en Libye". Mais ce tunisien n'a pas autant de charisme que BHL ! Son avis n'est pas vraiment considéré par les médias. 

On peut ajouter à cette liste maître Vergès, qui a été l'une des seules figures françaises (avec, Roland Dumas, Rony Brauman...) à s'opposer au conflit. Il décrit aujourd'hui la Libye comme un Etat ou le chaos règne...  Vous trouvez qu'il exagère ? Et pourtant... Mahmoud Abbas, premier ministre de l'Autorité Palestinienne, vient justement d'annuler sa visite, faisant état "d'inquiétudes sur la sécurité". Comme c'est joliment dit... 

Tout ceci n'est qu'une partie infime de ce que Médiapart cache au public. L'équipe d'Edwy Plenel ne rapporte en effet que ce qui coïncide avec une vision politiquement correcte des conflits menés par la France. C'est à dire que les méchants dictateurs sont vraiment très méchants, et que ceux qui veulent les bouter sont forcément gentils et qu'il faut les soutenir à tout prix. Peu importe si des islamistes s'apprêtent ensuite à prendre le pouvoir, qu'AQMI soit mêlé à tout cela, que des armes soient fournies en toute illégalité aux rebelles. Les victimes innocentes ne sont des arabes après tout. 

Ce qui m'a définitivement mis la puce à l'oreille, qui a éveillé ma conscience sur les informations qu'ils ne publiaient pas, est l'affaire Piccinin. Comme je l'avais conté sur ce même site, Pierre Piccinin est un chercheur belge qui a été expulsé du Cercle des Chercheurs au Moyen-Orient, pour avoir fait, pour résumer, son travail d'observateur de terrain. Il a démontré factuellement plusieurs mensonges de la propagande occidentale sur la situation en Syrie, et cela a gêné deux membres d'honneur du Cercle, faisant eux-mêmes partis du Conseil National de Transition, instance qui de fait, bénéficie de l'appui de la France, et des pays de l'OTAN. 

J'ai voulu alerter les deux seuls médias qui auraient pu tenter de s'emparer de l'affaire en France, à savoir le Canard Enchaîné et Médiapart. Le média d'Edwy Plenel n'a pas encore juger bon de trancher sur ma proposition de publication de l' interview de Pierre Piccinin. Le Canard a eu l'honnêteté de me répondre, arguant que je n'étais qu'un conspirationniste, que je n'avais pas de source etc. Bien sûr, la fallacieuse panoplie argumentaire du journaliste n'aurait pu être complète sans un amalgame avec les "négationnistes du 11 septembre" ; les méchants-pas-beaux qui osent pointer les incohérences des vérités officielles sur cette folle journée et les festivités qui ont suivis sont honnis par l'esthablishment médiatique français ! Bref, il était impossible d'amorcer un quelconque dialogue. La ligne du journal était claire et il ne fallait pas y toucher : Bachar Al-Assad était un "boucher" ; et puis c'est tout  ! 

Il est clair qu'il était stupide de ma part d'essayer de publier cette histoire. Car si ces rédactions n'étaient pas corrompues d'une façon ou d'une autre, il y aurait certainement eu une chance pour qu'elles accèdent à aux informations qui m'ont mené à les solliciter. Ils ne veulent pas en parler. J'ai finalement pu publier dans un journal algérien, la Nouvelle République. Il n'y eu bien sûr aucune réaction dans l'espace politico-médiatique français. Les journalistes semblent vivre dans une bulle !

L'expression de la censure se fait ainsi, par le silence, le mépris, ou la condamnation à ce qu'une information, même importante, soit finalement noyée dans un flux incessant de faits divers, affaires et autres diversions qui évitent de s'attarder sur la "cause des causes", dirait Etienne Chouard. 

Bref, concernant les syriens, Médiapart soutient "l'opposition démocratique syrienne", notion bien vague et éloignée du rapport de force sur le terrain, mêlant des forces disparâtes et non toutes conquises à la "démocratie", comme on nous a aussi voulu le faire croire concernant la Libye. Il est bien dommage que certains s'obligent à ne pas vouloir contraster leur jugement en faisant part d'informations contradictoires indispensables à la compréhension de situations complexes.




Le mieux serait que l'équipe d'Edwy Plenel se justifie sur son silence quant à ce qu'il se passe actuellement dans l'Union Européenne, sur son approbation de la version officielle des attentats du 11 septembre 2001 (ce qui ne les a pas empêché de révéler une information très compromettante sur le fameux Guillaume Dasquié, l'actuel directeur d'OWNI, qu'on connaît aussi par ses délires sur CNN en 2002, quant au lectorat de Meyssan) mais aussi sur toute une multitude de sujets qui ont en commun une variable : cela est dans la droite ligne d'intérêts qui semblent dépasser les intérêts particuliers d'une bande de journalistes au service de la vérité. Sinon, pourquoi refuseraient-ils de simplement discuter d'informations contradictoires ? 


Cet article ne se veut pas pamphlétaire. Il pose des questions et invite au débat ! 

A vous lire, 

Jonathan 

La Gazette d'un Robespierriste 
Le Cercle des Volontaires


Retrouvez la Gazette sur Facebook ! 


Moyenne des avis sur cet article :  3.78/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Hermes Hermes 3 mai 2012 10:23

    Bonjour,

    Bravo pour le courage d’écrire à contre courant. Je ne sauaris juger de la pertinence de tout celà, mais en temps de guerre l’information n’est pas de l’information mais de la propagande. Or la France est en guerre.

    Une guerre silencieuse mais une guerre.

    Il n’y a même pas un candidat pour la paix qui ait percé, c’est dire l’insondable sommeil des français et le blackout sur le sujet.

    Pour ma part je rajouterai ce point : le srésolutions de l’ONU sont totalement vaines, car elles s’adressent aux gouvernements qui répriment mais n’ont aucun moyen de pression sur les groupes armés et les intérêts qui les soutiennent et les arment même pendant les cessez le feu (pour preuve un terroriste recherché au Liban a sauté avec sa bombe en Syrie pendant le dernier cessez-le feu).

    Dans ces conditions les cessez le feu décrétés par l’ONU ne sont que du temps donné aux trafiquants d’armes, mercenaires et terroristes, ainsi qu’aux propagandistes anti-gouvernementaux dans les dictatures concernées (que je ne soutiens pas soyons clair), et n’auront pas d’autres effets que de durcir encore plus les affrontements.

    Comme il n’a a pas de consensus international pour faire cesser le commerce des armes (oficiel comme non officiel), les civils vont trinquer une fois de plus. Les armes sont les moyens de la multiplication de la violence. Si la paix n’est pas un objectif, il n’y aura pas non plus de paix sociale, il n’y aura pas non plus de justice. Il y aura de la misère et de nouvelles raisons d’entrer en guerre et cela profitera aux marchands d’arme. C’est un cercle vicieux.

    La paix doit être placée comme un objectif, et l’industrie de l’armement (industrie mortifère) convertie en activité positive.

    Bonne journée.


    • Jonathan Moadab Jonathan Moadab 3 mai 2012 10:41

      Merci pour votre commentaire, dont les conclusions sont pertinentes ! 

      Je crois que les citoyens n’ont aucune conscience de ce qui est fait en leur nom, tout simplement...

      Au fait, aux lecteurs qui « moinssent » l’article, pourriez-vous argumenter ? Si j’ai fait des erreurs dans mon raisonnement, j’aimerai bien les connaître !


    • Rensk Rensk 3 mai 2012 14:17

      Aucune chance, ceux qui cliques en rouge sont ceux qui votent... pas, il ont peur de tout ce qui les entourent mais ils sont heureux de cliquer sur le rouge, couleur haïe depuis la 2ème... smiley


    • appoline appoline 3 mai 2012 18:09

      Tiens en parlant de censure, j’ai publié deux commentaire sur Huffington post dans un article de Madame Sinclair, ça n’a pas fait un pli : viré les deux. 


    • 1 2 + 1 2 + 4 mai 2012 07:20

      @ john attend...

      Comme d habitude, il se degage, dans certains de tes textes, une ambiguite sous-jascente qui fait qu on ne peut adherer totalement a tes propos.

      Quant a ce qui me concerne, ainsi que pour bien d autres observateurs, suite a plusieurs interventions ( dont les plus deplorables furent emisent dans tes commentaires apres article sur Soral ) TU N ES ABSOLUMENT PLUS CREDIBLE.

       A cette occasion, on a bien pu saisir, lors de ta mise a nue involontaire, qui tu es et qui tu sers en finalite.

      Derriere le cote sympathique du cercle des volontaires, se degage des odeurs nauseabondes qui necessitent un certain temps pour etre identifiees. Mais lorsqu elles le sont, ces odeurs restent definitivement presentes.

      La valeur de certains de vos travaux ne peut compenser les buts que vous poursuivez et qui ne sont pas ceux que vous pretendez mener.

       Je constate que certains internautes ne se laissent pas abuser. Mais, helas, ils sont trop nombreux a se fairet berner.

      Compte sur nous pour essayer de les reveiller...


    • Jonathan Moadab Jonathan Moadab 4 mai 2012 11:22

      @1 2+

      Le mensonge et la calomnie, MEME ECRITS EN LETTRES CAPITALES n’ont jamais fait force de vérité. 


      Ai-je seulement eu la vanité de vouloir faire l’unanimité ? Que nenni. J’ai d’ailleurs précisé dans un de mes commentaires que je souhaitais que ceux qui « moinssent » mon article le fasse de façon argumentée, afin de faire avancer une réflexion commune sur ce que je considère comme un sujet fondamental. 

      Je vais donc, si vous le voulez bien, résumer les arguments que vous élevez pour tenter de me discréditer... Ceux-ci sont mis en gras, et quiconque pourra se rendre compte que vos attaques ne sont que des coquilles vides. 

      1/ il se dégage, dans certains de tes textes, une ambiguité sous-jacente   
      2/Quant a ce qui me concerne, ainsi que pour bien d autres observateurs, suite a plusieurs interventions ( dont les plus deplorables furent emisent dans tes commentaires apres article sur Soral ) TU N ES ABSOLUMENT PLUS CREDIBLE 
      3/ 
       A cette occasion, on a bien pu saisir, lors de ta mise a nue involontaire, qui tu es et qui tu sers en finalite.
      4/ 
      Derriere le cote sympathique du cercle des volontaires, se degage des odeurs nauseabondes qui necessitent un certain temps pour etre identifiees. Mais lorsqu elles le sont, ces odeurs restent definitivement presentes.

      5/ La valeur de certains de vos travaux ne peut compenser les buts que vous poursuivez et qui ne sont pas ceux que vous pretendez mener.

      J’ai donc quelques questions pour vous, histoire d’apprendre quel est le sens caché de mon action, pourtant effectuée de façon totalement transparente... 


      1/ Quels textes ? Quelle ambiguïté ?
      2/ Quelles interventions ? Quels observateurs ? Que l’on puisse contextualiser qui m’attaque, et à quel propos. 
      3/ Alors, qui je suis et qui je sers, en finalité ?
      4/ Quelles odeurs nauséabondes ?
      5/ Quels sont les buts que nous poursuivons ? Et quels sont les buts que nous prétendons mener ? 

      Je crains donc que celui qui cherche à abuser les internautes, ce ne soit pas moi, mais vous.


    • Al West 3 mai 2012 10:53

      Bonjour Jonathan,

      C’est vrai que Mediapart pourrait faire mieux a propos de l’actualite internationale. Neanmoins, il faut leur reconnaitre d’avoir souleve des problemes que beaucoup n’ont pas souleve a propos de Sarkozy, l’affaire Bettencourt et ses relations lybiennes embarassantes par exemple.

      Je pense qu’il ne faut pas oublier que c’est un journal qui ne se fait financer que par l’adhesion de ses lecteurs et que tenir une ligne que tous les autres medias qualifieraient aussitot de conspirationnistes signeraient sa mise a mort. Il faut prendre l’interet financier en compte, c’est plus qu’important. Ca leur permet de continuer a mettre au jour les casseroles de Sarkozy et plus generalement des hommes politiques corrompus.

      Je peux me tromper, mais je pense personnellement qu’ils ne jouent pas le role du faux media alternatif.


      • Vaccin à la désinformation Vaccin à la désinformation 3 mai 2012 11:16

        Enfin, MERCI. Encore aujourd’hui, nous trouvons encore des sous papes servant l’Empire.




        • paul 3 mai 2012 11:28

          La réponse à la question posée en titre est « oui », me semble t-il ,en ce qui concerne la Libye, la Syrie et d’une façon plus générale la géostratégie occidentale . Bien des abonnés du site lui reprochent cette ligne éditoriale plutôt atlantiste .

          Mais depuis sa création en 2008, au milieu des médias principaux plus ou moins soumis au pouvoir en place, Médiapart a démontré les graves dérives de la sarkozie grâce à la qualité des enquêtes produites. Sarko lui doit les probables suites judiciaires de son misérable quinquennat .Le site a fait ainsi œuvre de salubrité publique. Indépendance à confirmer avec le successeur .


          • Agor&Acri Agor&Acri 3 mai 2012 12:56

            Bonjour Jonathan,

            merci pour cet article qui pose de bonnes questions.

            Comme toi, je serais curieux de savoir qui sont les personnes qui « moinssent » l’article et sur quelle base ils décident de le faire.

            Après tout, tu ne fais que souligner des attitudes « suspectes » ou, pour le moins paradoxales, de la part de personnes (ou médias) qui sont supposés être attachées à la vérité et à l’exposition de faits non travestis.

            Je retrouve dans ton approche ce qui me plait dans les analyses de l’auteur du forum intitulé
            LE SILENCE DES LOUPS (Décryptage d’un monde interdit aux moins de 16 dents)

            D’ailleurs, il avait posté, à l’époque, un message consacré à l’intervention en Libye, suivi de contributions évoquant le travail de Michel Collon
            lien : ICH LIBYE DICH...un peu, beaucoup...

            Au passage : s’il est un fait hautement révélateur de l’absence d’indépendance (possession, soumission) et d’honnêteté des médias occidentaux, c’est bien le traitement en mode « pensée-unique » des interventions militaires atlantistes.

            Pratiquement pas un, pour révéler les mensonges (l’intox) destinés à façonner l’opinion publique en faveur de la guerre.

            Et pratiquement pas un pour s’émouvoir de la négation des notions de frontières et d’indépendance nationale, que constituent ces interventions sur des sols étrangers.

            L’importance des frontières,
            Sarko en a fait le coeur de son discours, à Toulouse, fin avril.
            Mais c’était nos frontières à nous, pas celles des pays dont le sous-sol est riche en matières premières et où le dirigeant refuse de céder les leviers économique à la pieuvre mondialiste.

            La dernière analyse publiée sur le forum du Silence des Loups s’intéresse d’ailleurs au contenu du meeting de Toulouse :
            Lien : Les frontières parallèles

            Lecture enrichissante qui contextualise et stimule la réflexion.


            • Jonathan Moadab Jonathan Moadab 3 mai 2012 14:14

              Merci Agor&Acri ! Intéressant ce forum.. ! 


            • Scual 3 mai 2012 13:54

              J’apprécie beaucoup le travail de Médiapart contre Sarkozy mais effectivement au niveau des guerres impérialistes, il sont effectivement sur la ligne officielle, c’est à dire qu’ils mentent et ils le savent.

              Maintenant le dire comme par hasard en ce moment, le pire de tout les moments pour le dire, ça aussi c’est très ligne officielle... mais celle de l’Élysée !


              • Jonathan Moadab Jonathan Moadab 3 mai 2012 14:12

                C’est justement important d’en parler maintenant, à la veille du second tour de l’élection présidentielle. Je suis un partisan de l’abstention, ceci explique donc cela :) 


              • Scual 3 mai 2012 15:09

                Ah non... je ne vois aucun rapport entre favoriser Sarkozy et être partisan de l’abstention.


              • Jonathan Moadab Jonathan Moadab 3 mai 2012 15:57

                Je ne favorise personne. J’informe ! 


              • Scual 3 mai 2012 16:41

                Oui vous informez... en semant le doute sur Médiapart au moment même où Médiapart attaque Sarkozy.

                Pourtant cette information, vous auriez pu la faire au moment ou Médiapart a commencé à se compromettre à ce niveau là, il y a plus d’un an.

                Quel étrange hasard de calendrier.


              • Jonathan Moadab Jonathan Moadab 3 mai 2012 17:01

                Il y a un an, je n’avais pas le regard que j’ai aujourd’hui ! Il faut du temps pour réaliser certaines choses. 


              • Scual 3 mai 2012 20:27

                N’est-ce pas ?

                D’ailleurs cela vaudrait aussi pour Mediapart s’ils n’avaient pas sorti les affaires éclaboussant la Sarkozie tout au long du mandat.


              • Rensk Rensk 3 mai 2012 14:06

                Histoire perso avec ce site :

                J’ai été pris sous une aile bienfaisante au début du payement « obligatoire », ils ont appelé cela une parrainage (celui qui prend un abonnement peu parrainer un qui n’es pas assez riche pour se le payer)...

                C’était très officiellement reconnu par mon « parrain » qu’il m’avait choisi...

                Depuis qu’il est payant il ne ma jamais rien permis malgré le parainage, il m’envoie je ne sais combien de mail encore aujourd’hui, j’ai voulu me désabonner a ces mails et vous savez quoi ? il ne me trouvent pas dans leurs base de données malgré mon adresse e-mail.

                J’ai beau écrire chaque mois ils ne font rien (vu que je ne paye rien ?) et cela deviens par-là totalement illégal de pareillement « spammer » ma boîte mail.


                • Buzz l'éclair Buzz l’éclair 3 mai 2012 14:08

                  Salut Jonathan, j’aime bien votre goût à aller chercher là où on ne s’y attend pas généralement sur le web. Pour moi, la différence de posture de Mediapart, c’est de chercher à être novateur, mais pas marginaux pour autant ! Ils savent très bien que rentrer dans tel ou tel débat, c’est se marginaliser et en bons rédacteurs de presse, font les choix éditoriaux qui leur assurent une survie tout en marquant leurs différences.


                  Détail bonus : qui avait pris le parti au journal Le Monde de démolir Denis Robert quand celui-ci avait sorti son enquête sur les malversations financières de Clearstream ? Et oui, un certain Edwy Plenel pour qui Denis Robert était un conspirationniste de plus... L’histoire ET la justice ont prouvé que Plenel avait plus que tort sur ce coup-là alors qu’en tant que « chevalier » du journalisme de contre-pouvoir, il aurait dû épaulé son confrère dans les épreuves qu’il a subi.

                  • Jonathan Moadab Jonathan Moadab 3 mai 2012 14:19

                    Vous avez raison de souligner l’affaire Denis Robert, elle fait partie des cordes que j’ai à mon arc pour démystifier Médiapart. Je la développerai dans un prochain article.

                    Vous savez, lorsque d’Edwy Plenel dit « Il faut la Révolution en France comme en Tunisie », et que l’on sait ce qu’a été la révolution tunisienne... je crains que prêter trop de bonnes intentions au journaliste moustachu serait une erreur. Je me demande quelles seront justement les réactions de ces rédactions soi-disant « de gauche » lorsque ça commencera à vraiment chauffer en France. 

                    Les voiles tomberont, à coup sûr... 


                  • Christophe Gueugneau 3 mai 2012 14:15

                    Bonjour,

                    Deux ou trois mises au point à propos de cet « article ». Vous êtes visiblement très mal renseigné.

                    Vous dites : Médiapart s’est, au même titre que tous les médias mainstream français, aligné sur la ligne politique du Quai d’Orsay, c’est à dire soutenir l’opposition libyenne, forcément plus recommandable que le Grand Satan Kadhafi. 

                    Vous vous trompez totalement. Nous avons été parmi les seuls, dans les grands médias, à dénoncer l’entrée en guerre de la France en Libye.
                    Pour ne citer que quelques articles :


                    Vous dites : On peut ajouter à cette liste maître Vergès, qui a été l’une des seules figures françaises (avec, Roland Dumas, Rony Brauman...) à s’opposer au conflit. Il décrit aujourd’hui la Libye comme un Etat ou le chaos règne... Vous trouvez qu’il exagère ?

                    Non, nous ne trouvons pas que Me Vergès exagère. D’ailleurs, nous venons de l’écrire, après être allé sur place...


                    Vous dites : Tout ceci n’est qu’une partie infime de ce que Médiapart cache au public. L’équipe d’Edwy Plenel ne rapporte en effet que ce qui coïncide avec une vision politiquement correcte des conflits menés par la France. C’est à dire que les méchants dictateurs sont vraiment très méchants, et que ceux qui veulent les bouter sont forcément gentils et qu’il faut les soutenir à tout prix.

                    Nous pensons effectivement que les méchants dictateurs sont vraiment très méchants. Mais, et les liens suivants le démontrent aisément, nous ne sommes pas dupes des compromissions des gouvernements occidentaux non plus... En gros, nous n’avons pas une vision binaire des choses.
                    Je vous invite donc à relire plus attentivement ce dossier :

                    Pour finir, sur la Syrie, nous nous efforçons comme pour tout d’avoir le plus grand nombre de sources possibles, des gens sur place, et, c’est vrai, des gens ailleurs aussi. Allez jeter un oeil aux articles de Caroline Donati et vous pourrez vous faire une opinion :

                    Voilà quelques éclairages sur la « ligne » de Mediapart. Pour le reste, il faudrait sombrer dans le « complotisme » absolu, ce dont, je suis sûr, vous vous défendez, pour voir dans les récents développements de nos enquêtes mettant à mal le pouvoir Sarkozyste une stratégie de soutien à ce même pouvoir.

                    Amitiés
                    Christophe Gueugneau

                    • Rensk Rensk 3 mai 2012 14:29

                      C’est bien ce que je pensait, seul ceux qui ont du fric peuvent suivre votre intervention ici...

                      Or donc, l’auteur de l’article a oublié de dire que vous êtes très près du fric (banquier ?) Qu’allez-vous faire contre les mails abusifs (Rensk était déjà mon pseudo en 08 je pense que cette fois-ci vous ne pouvez plus trouver une excuse bidon !!! Effacez-moi de mail où alors permettez aux parrainés d’accéder a votre site (trop de mensonge à ce sujet là de votre part !)


                    • Christophe Gueugneau 3 mai 2012 14:57

                      Bonjour Rensk,

                      si votre email est bien en @bluewin.ch alors c’est fait. Vous serez retiré de toutes nos listes d’ici 48H. Vous avez normalement reçu un email de confirmation.

                    • Al West 3 mai 2012 15:18

                      Bonjour Monsieur Gueugneau,

                      Je ne doute pas de votre sincerite mais vous avouerez que le traitement que vous faites de la situation internationale est a des lieues de celle de RussianTelevision par exemple. Vous n’avez surement pas les memes moyens mais on a l’impression que vous rechignez a relayer des informations importantes comme les mensonges d’Israel a propos de la volonte de M. Ahmadinejad de rayer Israel de la carte, l’armement des rebelles syriens par les puissances occidentales et leurs allies du Moyen-Orient ou l’avancee du bouclier antimissile de l’OTAN.

                      Aucun organe de presse officiel en France ne relaie ce genre d’informations, on ne demande pas de l’orginalite si vous n’avez pas assez de moyens, mais au moins du relai.

                      Cela ne serait-il pas possible ?

                      En vous remerciant.


                    • Rensk Rensk 3 mai 2012 15:43

                      Ouf, je vous crois... c’te fois-ci smiley

                      Mais vous voyez bien qu’en ne faisant pas attention... sans respect aucun... vous risquez fort d’avoir des avis négatifs... publié sur le NET.


                    • Jonathan Moadab Jonathan Moadab 3 mai 2012 15:50

                      Et bien ! 

                      Je suis très heureux que vous, Christophe Gueugneau, ancien rédacteur en chef du Nouvelobs.com, ayez ouvert un compte pour réagir à mon « article ». 

                      Il est une méthode très simple pour distinguer les journalistes « prostituées », qui ont vendu la recherche de la Vérité sur l’autel de leur carrière personnelle, il s’agit du 11 septembre 2001

                      Quelques clics Google m’ont permis donc de voir de quel côté vous vous trouviez, quel crédit apporter à votre travail, ainsi qu’à votre réponse : 

                      Déjà en 2002, vous illustriez vos talents de propagandiste notoire pour diaboliser l’ouvrage de Thierry Meyssan, L’effroyable imposture sous couvert d’une interview de Gérard Miller, qui n’avait même pas lu le livre ! 

                      Puis, neuf années plus tard, après avoir gravi quelques échelons... 

                      Christophe Gueugneau : « L’excitation le disputait au sommeil »’

                      Dans cet article, vous revenez la larme à l’oeil sur les événements du 11 septembre. Dix ans après les faits et alors que tous les éléments sont disponibles pour détruire les versions officielles successives, il a fallu que vous qualifiez le travail de ceux qui cherchaient à comprendre ce qu’il s’est réellement passé de « théorie du complot ». 

                      Comment osez-vous prétendre avoir le moindre professionnalisme journalistique, alors que vous cautionnez l’un des plus grands mensonges d’Etat du XXIe siècle ? 

                      D’ailleurs, quelle est la position de Médiapart à ce sujet ? 

                      Pourriez-vous développer ? 

                      Et oui, cher « confrère » (si je puis vous considérer comme tel), ici, il ne suffit pas qualifier les gens de « conspirationniste » pour les discréditer ! Vous faites face à des individus qui ont fait la démarche d’aller chercher et croiser les informations, et qu’il est difficile de déstabiliser par de simples allégations évasives et non-argumentées.. 

                      Revenons à votre réponse. 

                      Qui a parlé de soutien à l’Elysée ? Je vois que, dans votre difficulté, vous êtes obligé de travestir mes propos pour servir votre cause. J’ai parlé de connivence avec les intérêts atlantistes. D’ailleurs, ce sentiment était d’ailleurs, selon Roland Dumas, partagé par François Mitterand, - conspirationniste notoire !-, qui lui avait confié qu’Edwy Plenel était un agent US. L’ex Président du Conseil Constitutionnel a d’ailleurs réaffirmé cela dans son témoignage en 2005 : 

                      « A partir du moment où quelqu’un menace l’Etat, le chef de l’Etat ou l’un de ses proches, l’Etat, fût-il républicain, doit réagir ! (...) Que la République fasse des écoutes, ça ne me surprenait pas. Le président avait des pouvoirs et des responsabilités vis-à-vis de Français. (...) François Mitterrand m’a dit : ’dans le journal Le Monde, il y a toute une équipe qui travaille contre les intérêts de la France, ce sont des gens que je ne veux plus voir et il y en a un qui est un agent. »

                      Mais peut être que tout ce monde délire après tout ! :) 

                      Quant aux quelques articles que vous proposez au public pour prouver la bonne foi de votre rédaction, ils ne répondent que de manière très partielle aux objections que j’ai soulevé. Peut être ai-je eu la main lourde lors de ma formulation sur le soutien inconditionnel de la politique du Quai d’Orsay... Il n’empêche que la tiédeur des articles qui visent à prouver la bonne foi de Médiapart tranche avec la profonde injustice qui a frappé de mort des milliers de civils libyens. Je suis donc forcé de concéder que la stratégie éditoriale de Médiapart est plus subtile que décrite ci-dessus. 

                      Cela dit, si vous êtes certain que votre journal défend une ligne irréprochable et honnête, je peux organiser un débat entre des membres de votre équipe et Pierre Piccinin, Julien Teil, Alain Julles, Michel Collon ou encore Thierry Meyssan sur la plate-forme Opinews au sujet du printemps arabe, ou encore du 11 septembre...

                      Chiche ?

                      Amitiés, 

                      Jonathan Moadab


                    • Christophe Gueugneau 3 mai 2012 16:07

                      Rassurez-vous, je ne tenais absolument pas à vous convaincre.

                      Je m’adressais simplement à ceux qui à la lecture de cet article et sans avoir jamais lu Mediapart pourraient se laisser convaincre.

                      Quant au 11 septembre, ces onze dernières années m’ont convaincu qu’il était totalement impossible de dialoguer constructivement avec des adeptes de Thierry Meyssan.

                      Bonne journée.

                    • Al West 3 mai 2012 16:18

                      Amalgame o combien facile. On peut tout a fait remettre en question la veracite de la these officielle du 11 septembre sans pour autant etre un adepte de Thierry Meyssan.

                      Vos raccourcis de pensee jouent en votre defaveur : j’avais un avis assez neutre sur Mediapart, voila que je penche desormais plutot du cote de Jonathan.

                      Pour reprendre ma question precedente, pourquoi Mediapart ne choisit-il pas de se faire le relai des informations que j’ai citees dans mon precedent message ? Sans investigation poussee, pourquoi ne pas les mentionner sur votre site Internet ?

                      Si vous etes vraiment l’organe de presse que vous pretendez etre, je pense que vous auriez interet a clarifier certaines de vos positions.

                      Bonne journee.


                    • Jonathan Moadab Jonathan Moadab 3 mai 2012 16:21

                      Ha - Ha - Ha, je vois que vous avez été à bonne école, ceci est un grand classique pour fuir le débat : diaboliser un homme et faire de ceux qui osent considérer qu’il faille porter un tant soit peu d’attention à ses travaux des petits diablotins avec qui il est impossible de dialoguer. Comme si Meyssan était le seul à avoir travaillé sur le 11 septembre... David Ray Griffin, par exemple, ça vous dit quelque chose ? 

                      Il est évident que lorsqu’on décide de s’enfermer dans le mensonge pour servir sa carrière personnelle comme vous le faite, on ne peut discuter de façon constructive. Car débattre de manière démocratique vous obligerait à faire des concessions que vous n’avez bien entendu, aucune intention de faire sur la place publique. 

                      Bon vent monsieur Geaugneau, et merci d’être passé, ce fût très instructif... 


                    • Agor&Acri Agor&Acri 3 mai 2012 16:28

                      @ Christophe Gueugneau,

                      ignorez-vous que l’on peut être puissamment sceptique,
                      face aux mensonges avérés et aux incohérences multiples de la Version Officielle des attentats du 11 septembre,
                      sans être pour autant adepte de quiconque smiley

                      Le simple fait de n’avoir pu résister à la perversion de glisser « adeptes de Thierry Meyssan » dans votre courte réponse, est un signe révélateur de votre propre absence de volonté de dialoguer constructivement.

                      Le journaliste qui recherche un dialogue constructif pourrait, par exemple, tout simplement s’adresser à AtMoh du site REOPEN 911
                      A ma connaissance, il n’est pas « adepte de... »


                    • Christophe Gueugneau 3 mai 2012 16:32

                      Je ne suis pas le premier à avoir cité Thierry Meyssan, vous faites erreur.

                      Concernant des informations que nous devrions relayer, « même sans investigations poussées » sur Mediapart, et bien non, ce n’est pas de cette façon que nous travaillons.

                      Maintenant, faisons un exercice. Prouvez-moi qu’il n’y a pas de vie sur la Lune.

                      Si vous y parvenez, je suis prêt à tout prendre en considération.

                      PS : je ne vois pas ce que ma carrière vient faire là-dedans. Sauf à penser que la trilatérale a suffisamment de temps à consacrer à la nomination d’un obscur journaliste français dans un petit site internet qui compte à peine 65000 abonnés.

                    • Al West 3 mai 2012 16:40

                      Je ne suis pas le premier à avoir cité Thierry Meyssan, vous faites erreur.

                      Ce n’est nullement une raison pour ne pas trouver l’envie de traiter le sujet du 11 septembre de facon professionnelle, ce que vous n’avez pas l’air d’avoir fait au cours des onze dernieres annees.

                      Concernant des informations que nous devrions relayer, "même sans investigations poussées" sur Mediapart, et bien non, ce n’est pas de cette façon que nous travaillons.

                      Ah non ? Et bien vous m’en voyez fort aise, car il me semble que vous relayez, sans trop vous soucier de leur veracite, les verites assenees par l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme dont le bureau est a Londres et qui ne compterait selon certaines sources que deux membres ?!?! Et ce pas plus tard que dimanche dernier : http://www.mediapart.fr/journal/fil-dactualites/290412/en-syrie-32-morts-samedi
                      Vous relayez donc une source et pas une autre sans faire votre propre investigation, cela s’appelle du parti-pris, voire de la manipulation de l’information.

                      Maintenant, faisons un exercice. Prouvez-moi qu’il n’y a pas de vie sur la Lune.
                      Si vous y parvenez, je suis prêt à tout prendre en considération.

                      Je crois que le seul dernier exemple suffit a demontrer l’absurdite de votre requete.


                    • Christophe Gueugneau 3 mai 2012 16:48

                      Libre à vous de penser qu’il n’y a pas d’exactions en Syrie et que le régime de Bachar al-Assad est bon pour son peuple.


                      J’en profite pour vous annoncer que demain vendredi, Mediapart est ouvert au public, en accès totalement libre et gratuit, de midi à minuit.

                      Venez vous faire votre opinion !

                    • Jonathan Moadab Jonathan Moadab 3 mai 2012 16:51

                      @Christophe Gueugneau. 

                      Vous sombrez dans le ridicule... 

                      Je vous propose de discuter de faits vérifiés et vérifiables, et vous me parlez d’hypothétique vie sur la lune ? 

                      Quelle est la prochaine étape, m’accuser de nier la Shoah ?

                      Sinon, quel rapport avec la Commission Trilatérale ? A ce propos vous pouvez consulter l’interview que nous avons effectué de Hervé de Carmoy, vice-Président de la section Europe de ladite Commission... Vous pourrez y trouver un peu d’inspiration pour vos articles ! Je crois que Médiapart ne s’enquiquine pas à s’inquiéter de la mise en place progressive d’une Union Euraméricaine.

                      Quant à votre carrière personnelle, le fait que ne compreniez pas peut être démonstratif de deux choses : 
                      - Soit vous êtes limité intellectuellement, et dans ce cas, je perd mon temps avec un « idiot utile », perpétuant par son ignorance et son manque de goût pour la Vérité un système anti-démocratique. 
                      - Soit vous faites semblant de paraître candide, pour mieux cacher votre félonie. 

                      Mais au final, tout ce que vous récoltez, par vos interventions et réponses visant à détourner l’attention des incohérences que je pointe dans mon « article » et mes argumentaires, c’est de finalement donner du poids à la thèse proposé dans ce papier. 

                      Les hommes honnêtes n’ont en effet pas peur du débat.

                      Merci mille fois Christophe ! 


                    • Jonathan Moadab Jonathan Moadab 3 mai 2012 16:54

                      « Libre à vous de penser qu’il n’y a pas d’exactions en Syrie et que le régime de Bachar al-Assad est bon pour son peuple. »

                      Encore une fois, vous inventez des propos qui n’ont jamais été tenus...

                      On en apprend de belles sur la rigueur des journalistes de Médiapart ! 



                    • Christophe Gueugneau 3 mai 2012 16:59

                      Ecoutez c’est très simple.

                      Je ne suis intervenu ici que parce que vous manipulez la vérité sur notre traitement de la Libye et de la Syrie sur Mediapart en nous accusant de crier avec les loups, ce que nous n’avons pas fait.
                      Ensuite vous admettez, à demi-mots, que vous avez parlé un peu vite sur notre traitement libyen et vous me prenez à partie sur le 11 septembre.
                      Oui, j’ai regardé les différents films et articles de ReOpen, et non, les arguments ne m’ont pas convaincus, les éléments étaient tous retournables.
                      J’admets cependant bien volontiers ne pas être un spécialiste du 11/09.
                      Maintenant, un débat sur le traitement de l’intervention libyenne sur Mediapart, quand vous voulez.


                    • Al West 3 mai 2012 17:01

                      Monsieur Gueugneau,

                      Votre fraude intellectuelle commence a devenir pesante, d’autant plus que je suis persuade que vous vous « foutez de ma gueule ».

                      Libre à vous de penser qu’il n’y a pas d’exactions en Syrie et que le régime de Bachar al-Assad est bon pour son peuple.

                      Est-ce cela que j’ai dit ? Absolument pas. Je vous reproche de relayer cette source relativement douteuse qu’est l’OSDH et de ne pas relayer d’autres informations comme la saisie du bateau d’armements a destination des rebelles syriens et a l’itineraire plutot flou ou encore les nombreux diplomates qui accusent le Qatar d’armer les rebelles syriens. Donc puisqu’il faut faire dans le simple :

                      Avez-vous une raison valable pour relayer les propos de l’OSDH plutot que ceux d’un diplomate syrien ? Voir par exemple : http://www.dailystar.com.lb/News/Politics/2012/May-03/172172-gulf-states-behind-weapons-ship-bound-for-syria-ali-says.ashx#axzz1topuJfXl

                      Pensez-vous que la verite ne soit que du cote des rebelles ?

                      En vous remerciant.


                    • Christophe Gueugneau 3 mai 2012 17:04

                      Non je ne pense pas que la vérité ne soit que du côté des rebelles. Je ne pense pas non plus qu’elle soit du côté d’un régime à la dérive.


                    • Al West 3 mai 2012 17:13

                      Oui mais dans ce cas vous faites un traitement tout a fait partial de l’information, car vous pensez que ce que les rebelles disent peut etre vrai alors que ce que dit le regime syrien est necessairement faux. Heureusement que nous sommes dans un etat ou la presomption d’innocence prevaut, il parait !

                      Que faites-vous des journalistes independants qui se sont rendus en Syrie comme Piccinin ou Cattori, dont le dernier article rapporte le temoignage d’un Syrien qui n’espere qu’une chose, c’est que l’armee le protege contre les rebelles fanatiques ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès