Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Trafics et manipulations au 20H de France 2

Trafics et manipulations au 20H de France 2

Où la rédaction de France 2 (direction Arlette Chabot) se révèle agent actif dans la fabrication de la propagande sarkozyenne.

  David Pujadas et Arlette Chabot

Jeudi 1er juillet, on apprit que Nicolas Sarkozy avait une nouvelle fois crevé son plancher d’opinions favorables, avec un nouveau minima : 26% (TNS-Sofres).

Le soir, France 2 (télévision publique) y consacrait un sujet :

***

Analyse plan par plan   

1. Présentation Pujadas (29 secondes, 1 plan)


02

David Pujadas : « Est-ce l’effet du climat de ces derniers jours ? Nous n’avons pas l’habitude dans ce journal d’évoquer les hauts et les bas quotidiens des sondages de popularité. Mais je vous le disais en titre : une enquête d’opinion, qui vient après plusieurs autres, retient l’attention. La côte de confiance de Nicolas Sarkozy atteint un record à la baisse depuis son élection : 26% selon notre partenaire TNS-Sofres, 71% de défiance. Analyse(s) et explication(s) : Alexandre Kara, Mathias Barrois. »
  

2. Reportage France 2 (1 minute et 39 secondes, 16 plans)

Plan 1 : Bain de « foule  » de Nicolas Sarkozy le matin dans l’Aveyron (6 secondes)
(à 0’29 de la vidéo)

plan_1c

(cliquer sur les images pour les agrandir)

Quelques voix (off, avec aussi des applaudissements) : « Bravooo ! Bravo monsieur le président ! Bravo ! (...) »

Journaliste (off, avec les "bravo" et applaudissements qui continuent en arrière-plan) : « C’était ce matin dans l’Aveyron. Un bain de foule, et des chocolats... »

  
A l’oreille on remarque que les quelques clameurs et « bravos », survenus à point nommé, émanent d’un même petit groupe de personnes, qui d’ailleurs n’apparaissent pas du tout à l’image. Il y a dans ces clameurs quelque chose de coordonné et répétitif, surtout un côté volontariste, une rapidité dans la répétition des « bravos » (d’ailleurs lancés par quasiment la même personne), qui éveillent le soupçon. Sans doute l’œuvre d’un groupe de militants UMP, ayant pris soin d’éviter le champ de la caméra pour ne pas être ultérieurement identifiés comme militants UMP.

Le Monde précisait en effet le 26 janvier dernier (Sarkozy se trouvait alors encore à 32% d’opinions favorables dans le baromètre TNS-Sofres) :

« Les villes visitées par le président sont sous haut contrôle policier. (...) Les rares bains de foule ont lieu avec des militants UMP. Et la police, pesante, empêche toute manifestation d’opinion divergente. »

Vu les résultats du dernier sondage motivant ce reportage de France 2, on peut d’autant plus se demander où sont passés tous les mécontents (71% de la population d’après TNS-Sofres), toutes les personnes susceptibles de siffler le président ! La « foule » présente à l’image dans ce plan 1 est en bonne partie composée de personnes âgées (cœur de cible de Nicolas Sarkozy en 2007), souriantes et calmes (et muettes).

Les journalistes de France 2 ne s’intéressent pas du tout à l’identité des "personnes enthousiastes" acclamant Nicolas Sarkozy (sur la bande son), ni aux raisons de leur apparente très grande satisfaction. Pourquoi ? Cela intéresserait tout le monde !

 

Plan 2 : Nicolas Sarkozy déguste un chocolat le matin dans l’Aveyron  (5 secondes)
(à 0’35 de la vidéo)

plan_2a

Journaliste (off, avec les mêmes « bravos  » et applaudissements du plan 1 qui continuent en arrière-plan) : « ...peut-être de quoi réconforter un peu un président au plus bas dans les sondages. »

Des curieux sont tenus à distance par plusieurs rangées de sbires. Le cameraman de France 2, lui, est extrêmement bien placé : quasiment le nez sur la boite de chocolats, on le sent là faisant partie intégrante du "dispositif sarkozyen". Chose étonnante, les clameurs continuent en "off" sans discontinuité avec le plan précédent (l’écoute avec un bon casque permet de vérifier la continuité de la même et unique prise de son), alors que ce changement de plan montre à l’image une nette rupture temporelle. Quelqu’un à France 2 a jugé bon de faire durer l’environnement sonore de « bravos » et d’applaudissements du plan 1, pendant le plan 2 (environnement apparemment capté durant le plan 1 - mais un trafic de plus grande ampleur est toujours possible). Cette petite manipulation accrédite dans ce plan 2 l’idée d’un « bain de foule » (terme avancé avec aplomb par le journaliste de France 2 en commentaire du plan 1) - alors qu’à l’image absolument rien ne se passe (on voit des têtes de "curieux", muets, s’intercaler entre les sbires placés autour du président).

Au delà, que viennent faire dans ce sujet sur le record d’impopularité de Sarkozy, ces images de « bain de foule » ? Pourquoi n’avoir pas choisi plus logiquement, dans les archives, des images de Sarkozy sifflé ou hué ? Le fait que les images de ce « bain de foule » aient été tournées le matin même, suffit-il à justifier leur présence dans un sujet annoncé comme consacré à la chute de popularité de Sarkozy ? Enfin est-ce un sujet sur la chute de popularité de Sarkozy (comme l’annonçait Pujadas), ou un sujet sur son « bain de foule » en Aveyron le matin ?

On peut d’ailleurs être légitimement saisi d’un horrible doute : ce déplacement de Sarkozy dans l’Aveyron, aurait-il eu pour principal objectif, de faire atterrir dans les dociles journaux télévisés du soir, quelques images de Sarkozy prenant un (soi-disant) « bain de foule » ? (avec l’active complicité de France 2, comme on a pu le voir - et l’entendre). Le reportage de France 2 ne laisse en tous cas pas apercevoir d’autre objectif à ce déplacement présidentiel en campagne (hormis le fait de déguster un chocolat).

 

Plan 3 : Résultats du sondage TNS-Sofres (5 secondes)
(à 0’40 de la vidéo)

plan_3

Journaliste (off) : « 26% de côte de confiance : jamais les français n’avaient exprimé un tel désamour pour le chef de l’Etat. »

« Désamour » : difficile de trouver mot plus complaisant...

 

Plan 4 : Réaction Yves Jego (12 secondes)
(à 0’45 de la vidéo)

plan_4

Yves Jego : « Quand vous êtes dans un navire, que ça secoue et que vous avez le mal de mer et envie de vomir, vous en voulez beaucoup au capitaine d’être dans la tempête. Quand il vous a sorti de la tempête en bon état et que vous arrivez au port sain et sauf, vous le remerciez. »

Pour connaître l’identité de celui qui parle, il faudra attendre l’ultime seconde de sa déclaration, et surtout, pour avoir le temps de lire le bandeau, les premières secondes de la réaction suivante :

 

Plan 5 : Réaction Harlem Désir (8 secondes)
(à 0’57 de la vidéo)

plan_5

Harlem Désir : « C’est inquiétant, parce que dans ce moment de crise on aurait besoin d’une France qui aurait confiance dans le capitaine, mais l’équipage est discrédité par les scandales... »

On aurait aimé entendre la fin de la phrase de Harlem Désir (qui reprend bizarrement l’image du « capitaine » - on dirait que lui et Jego doivent s’exprimer par images, comme s’ils s’adressaient à des enfants ou des décérébrés).

Harlem Désir n’est lui présenté par aucun bandeau à l’image.

 

Plans 6 à 9 : Images de la victoire de Sarkozy au soir du 2ème tour de la présidentielle 2007 (5 secondes)
(à 1’05 de la vidéo)

plan_6  plan_7

plan_8  plan_9

Journaliste (off) : « Mai 2007, c’est "l’état de grâce". 65% des français accordent leur confiance à Nicolas Sarkozy. »

On attend toujours, pour illustrer ce reportage de France 2 sur le dernier record d’impopularité de Nicolas Sarkozy (nous sommes en juillet 2010), des images de Sarkozy sifflé ou hué.

 

Plan 10 : Courbe popularité Sarkozy (12 secondes)
(à 1’10 de la vidéo)

plan_10

Journaliste (off) : « Mais en moins d’un an, ce chiffre est divisé par deux. Malgré quelques soubresauts, la popularité du chef de l’Etat baisse de façon continue, pour atteindre son plus bas niveau après trois ans de pouvoir. »

Sur le graphique présenté, l’échelonnement vertical très tassé atténue fortement la sensation d’une "chute" de popularité. Le graphique livré par TNS-Sofres avec son sondage n’est guère plus éloquent. Pour visualiser une "chute", il faut consulter le graphique signé dedalus (courbe rouge pour TNS-Sofres) - voir aussi la moyenne sur huit sondages régulièrement actualisée par le même dedalus.

 

Plan 11 : Bain de « foule  » de Nicolas Sarkozy le matin dans l’Aveyron (4 secondes)
(à 1’22 de la vidéo)

plan_11a

Journaliste (off) : « Une chute, qui s’explique d’abord par des raisons de politique intérieure. »


Totale inadéquation entre le commentaire et l’image. Le journaliste parle de « chute » de popularité : pendant ce temps l’image montre Sarkozy serrant des mains dans un petit « bain de foule » (les enfants ont sagement été mis en avant).

 

Plan 12 : Analyse de Stéphane Rozès (7 secondes)
(à 1’26 de la vidéo)

plan_12

Stéphane Rozès : « La crise morale, qui atteint le pouvoir actuel, touche dorénavant un électorat traditionnel de la droite. »

  

Plan 13 :  Bain de « foule  » de Nicolas Sarkozy le matin dans l’Aveyron (5 secondes)
(à 1’33 de la vidéo)

plan_13a2

Journaliste (off) : « Au même moment en Europe, d’autres leaders connaissent des chutes de confiance. »

  
Le retour d’un plan de Sarkozy en Aveyron est ici totalement incongru ! A moins de vouloir signifier que, contrairement aux « autres leaders » européens dont parle le journaliste, Sarkozy conserve, lui, l’amitié de la foule...

Mis à part les gardes du corps, la « foule » est ici constituée à l’image par une quinzaine de personnes, principalement intéressées par le fait de photographier Sarkozy. On remarque, à l’extrême gauche de l’image, un barbu à cheveux blancs et à pull rayé bleu clair (flèche jaune), occupé comme les autres à photographier le président. Que ne l’a-t-il fait plus tôt ! Ce même personnage était en effet déjà présent dans le plan 1 et fort bien placé : il y figurait déjà un "simple badaud", mais placé devant la première ligne de "spectateurs", au contact direct de Sarkozy. Ce glorieux militant UMP (ayant revêtu pour l’occasion un pull de paysan) était manifestement, lors de ce déplacement sarkozyen, chargé d’une double mission : figurer un badaud amical ; et veiller au bon déroulement de l’opération, assurer même le cas échéant une ultime sécurité pour le président (dans le plan 1 ce barbu UMP offrait au président la protection de son corps, côté « foule »).

Pour mémoire, extraits du plan 1 (cliquer sur les images pour agrandir) :

plan_1a2   plan_1c2

 

Plan 14 : Popularité de Merkel et Zapatero (9 secondes)
(à 1’38 de la vidéo)

plan_14

Journaliste (off) : « Angela Merkel en Allemagne à 40%, ou Zapatero en Espagne à 14%. Alors la baisse de la popularité de Nicolas Sarkozy, s’inscrit-elle dans un contexte de crise internationale ? »

 

Plan 15 : Analyse de Stéphane Rozès, suite (14 secondes)
(à 1’47 de la vidéo)

plan_15

Stéphane Rozès : « Nicolas Sarkozy fait les frais d’une conjonction entre une situation internationale et une crise économique et sociale difficile(s), mais à laquelle se rajoute, contrairement à d’autres pays, une crise morale... »

  
La fin de la phrase de Stéphane Rozès était peut-être intéressante, on ne le saura pas.
  
 

Plan 16 : Bain de « foule  » de Nicolas Sarkozy le matin dans l’Aveyron (7 secondes)
(à 2’01 de la vidéo)

plan_16b

Journaliste (off) : « En tous cas cette fois, le style du président n’est pas cité en priorité pour expliquer cette baisse de popularité. »

  
Triomphal (et ultime) plan du reportage de France 2 (pourtant théoriquement consacré au dernier record d’impopularité de Sarkozy), tel un "happy end" de pacotille : Sarkozy une nouvelle fois "fêté" en Aveyron (par des militants UMP) !

Le journaliste a, on le voit, soigneusement évité de rebondir sur la « crise morale  » évoquée deux fois par Stéphane Rozès.

 

Conclusion : honte à la rédaction de France 2 (direction Arlette Chabot)

Le déplacement de Sarkozy en Aveyron, manifestement dicté, en ces temps de record d’impopularité, par le besoin de diffuser dans les journaux télévisés des images d’un président "acclamé par la foule", aura été très docilement et complaisamment relayé par la rédaction de France 2. Et ceci, comble de l’ironie et de la complaisance : pour illustrer un sujet - ce qui en atténuait de facto la portée - sur le dernier record d’impopularité présidentielle !

Dans ce reportage de France 2, théoriquement consacré, d’après ce qu’annonçait Pujadas, au nouveau record d’impopularité de Nicolas Sarkozy, les seules images filmées montrant Nicolas Sarkozy sont donc des images de Sarkozy acclamé (au moins par la bande son) et/ou serrant des mains (de personnes âgées et d’enfants). Ces images d’un président entouré d’amicaux voire enthousiastes sujets, totalisent le tiers de la durée du reportage, et plus de la moitié des plans : 32 secondes sur 1mn39, et 9 plans sur 16 (plans 1 et 2 ; plans 6 à 9 ; plan 11 ; plan 13 ; plan 16). Les « bains de foule » de Sarkozy en Aveyron le matin totalisent à eux seuls 27 secondes (plus du quart du reportage), et 5 plans sur 16.

La rédaction de France 2 se montre totalement silencieuse sur la manipulation sarkozyenne, avérée et qu’elle ne peut ignorer, consistant à fabriquer des scènes de « bains de foule » au moyen de militants UMP (amenés là spécialement en bus selon certaines sources), ceci à destination des journaux télévisés. Davantage : la rédaction de France 2 se retrouve elle-même à filmer les images ! La rédaction de France 2 a abdiqué avec ce "reportage" tout devoir critique minimal : elle n’est plus qu’un agent, actif (et central), de la propagande sarkozyenne.

La rédaction de France 2 a été jusqu’à user d’une manipulation dans le montage sonore du reportage (plan 2), donnant par là un peu plus de consistance au « bain de foule » sarkozyen du matin en Aveyron.

Toute cette bouillie, cette pâtée pour chats d’une révulsante et indigne complaisance, aura été ingurgitée par des centaines de milliers de citoyens en âge de voter.
  

Article d’origine avec mises à jour, à lire sur antennerelais
 

******

A consulter aussi :

Sarkozy hué au Salon de l’agriculture (février 2008, TNS Sofres = 41%) - vidéo

Nicolas Sarkozy, hué à Tarbes (mars 2008, TNS Sofres = 38%) - vidéo

Les apprentis huent le nom de Nicolas Sarkozy (octobre 2008, TNS Sofres = 36%) - vidéo

Sarkozy hué et décrié au Salon de l’agriculture (mars 2010, TNS Sofres = 31%) - vidéo

Pujadas complice muet de la propagande sarkozyenne ("Mise à jour 17/12/2007")

Pujadas : Un labsus sonnant comme un aveu de collusion (décembre 2007) - vidéo


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (89 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 5 juillet 2010 10:55

    Bonjour.

    Je vous trouve pour le coup très pointilleux. Car si Chabot et Pujadas ont pour habitude de servir la soupe à Sarkozy, la prestation évoquée est très loin d’être la pire de ces deux-là. J’ai même eu l’impression que Pujadas avait un petit sourire gourmand pour annoncer une dégringolade de Sarkozy qu’il aurait pu, une fois de plus, totalement passer sous silence. 


    • leypanou 5 juillet 2010 11:13

      Vous avez raison : la France va mal, mais cela aurait pu être pire !


    • antennerelais 5 juillet 2010 13:05

      @ Fergus 5 juillet 10:55

      Pointilleux certes, mais il faut l’être ! En l’occurence il ne s’agissait pas en effet d’une horrible manipulation préméditée dans les caves du siège de France 2 : plus simplement d’une complaisance, consentie, par habitude sans doute*** (sans oublier l’influence bienfaisante de la directrice de l’information Arlette Chabot smiley ). Or cette « complaisance consentie » (où entre sans doute une part de fainéantise), au fur et à mesure que l’on se penche sur les détails du reportage, se fait de plus en plus criante, jusqu’à apparaître finalement comme une véritable complicité active (et scandaleuse)...
      Ce genre de boulot très précis d’analyse devrait être fait plus souvent par @rrêt sur images... (eux ont du personnel rémunéré, contrairement à Acrimed où là ce sont des bénévoles à la manœuvre). Cela ne demande qu’un peu de temps.

      *** à ce sujet il est intéressant de lire (dans « Mise à jour 03/07/2010 » à la fin du billet) un dialogue entre deux journalistes relevé sur « twitter », à propos du présent billet : où il apparaît, comme l’a plusieurs fois répété le « Pape de la critique de médias » Noam Chomsky, que les journalistes sont les premiers convaincus de leur liberté et leur indépendance (alors même qu’il relaient une « réalité » plate et stéréotypée, compatible avec les intérêts des puissants ou des possédants - des « intérêts privés » comme dit Chomsky) : jusqu’à considérer comme des huluberlus ceux qui s’adonnent ordinairement à la critique de médias !


    • Fergus Fergus 5 juillet 2010 15:19

      D’accord avec vous sur le fond. Je voulais simplement souligner qu’il vaut peut être mieux taper très fort lorsqu’il y a de vraies dérives, et il y en a souvent avec ces deux-là, plutôt que dépenser de l’énergie avec une prestation certes complaisante mais plutôt bénigne pour une fois.

      Bonne journée.


    • antennerelais 5 juillet 2010 15:45

      @ Fergus
      Sans doute, enfin là c’était surtout une question d’occasion : j’avais l’enregistreur tout prêt (mis en route au cas où) et surtout du temps derrière ! Il faudrait travailler en équipe ce serait mieux c’est sûr... C’est d’ailleurs ce que fait @rrêt sur images mais jamais ils ne font de l’analyse détaillée de JT (pourtant il m’avait semblé comprendre à la création du site qu’ils allaient les enregistrer systématiquement), il n’y aurait rien de plus intéressant il me semble, et surtout rien de plus éclairant (quand on pense aux millions (?) de gens qui suivent encore le 20H...)


    • edzez edzez 5 juillet 2010 11:28

      Vous voyais tout ça , et vous continuez à allumer la tele.


      • antennerelais 5 juillet 2010 13:12

        Pour « voir tout ça » il faut faire de « l’arrêt sur images » comme on dit, sinon ordinairement on gobe ! C’est ça le problème !


      • furio furio 5 juillet 2010 12:02

        Article trés bien construit.
        26% ça semble encore bien grossit. J’avais pronostiqué 18% en fin de mandat. On y va !
        Et c’est vrai que ces 26% restent élevés vu les circonstances épouvantables. Et ceci l’auteur le met bien en image gràce à la collusion des médias du grand capital.


        • furio furio 5 juillet 2010 12:03

          ...et au militantisme de l’ump !! Remarquez ils ont de quoi « arroser » à l’ump avec tout ce pognon en espèce que ce parti brasse !! 2.6 MILLIONS par an avec BETTENCOURT, 2 MILLIONS par avec l’UIMM !!!


          • Firedog Firedog 5 juillet 2010 12:11

            Bon article !
            Mais je suis sûr qu’il sera réélu...


            • Pyrathome pyralene 5 juillet 2010 14:24

              La fraude électorale ?....


            • Firedog Firedog 5 juillet 2010 17:59

              Même pas besoin !
              Quelques reportages sur les cailleras, d’autres sur les extrémistes religieux islamistes voulant détruire la France, la mise en avant par les media d’un candidat PS pas de gauche, une bonne quantité de promesses, et les bons français iront en masse voter pour luis iront en masse voter pour lui


            • Firedog Firedog 5 juillet 2010 18:33

              T’es lourd, Calmos, avec tes commentaires parasitaires à 2 balles ! Toujours de la provoc, jamais de la réflexion... T’as rien de mieux à faire dans la vie ?


            • Firedog Firedog 5 juillet 2010 19:05

              Eh ben, on se lâche, petite merde ? Bien à l’abri derrière son clavier, comme le lâche que tu es ? Va apprendre à lire espèce de demeuré, puisque dans mon message précédent, je critique (c’est vrai, un peu subtilement pour toi) les candidats PS aux présidentielles (et d’autres personnalités de gauche dans d’autres posts).
              Si tu veux bien ne pas me donner d’importance et ne pas me répondre, ça me va très bien !


              • Radis Call 5 juillet 2010 12:17

                Désolé impertinent ! Je n’avais pas vu ton post !


              • morice morice 5 juillet 2010 12:16

                quand je pense que j’avais écrit « faut-il pendre Pujadas » le 4 mai 2007... un article refusé car « trop polémique ».... 


                ah ah ah !! 

                « Dans un numéro de VSD, le présentateur surnommé Playmobil par ses collègues, en raison de sa petite taille, sa démarche raide et sa coiffure au cordeau avoue que pour avoir des informations, il faut fréquenter des hommes politiques ». « Bien sûr que je vois des politiques et que je déjeûne avec eux ».« Il peut arriver que l’un d’entre eux vous invite à passer un week-end chez lui ». Evidemment, Pujadas précise qu’il ne faut pas franchir cette ligne rouge pour ne pas en être « redevable ». Pour savoir qui connaît-il, c’est simple : « j’ai fait me études avec Montebourg et Copé ». Pujadas était dans la maternelle des porte parole, ah ben, dites-moi ça tombe bien ça. « Eux, forcément, je vais les tutoyer ». Revoilà Karl Zero. On peut croire Pujadas, et le prouver même. Les trois ont bien fait Sciences Po à la même époque (85-88). A son arrivée à France2, il affirme « je suis venu pour remonter l’audience et faire revenir les politiques qui ont déserté le plateau du 20 heures » (Stratégie n°1197). Les syndicats de bondir au plafond, alors que John Paul Lepers, à Canal, les rassure en affirmant que Pujadas est bien « indépendant » et très doué. Seul bémol, Ruth Elkrief, ancienne collègue de LCI, qui précise que l’homme est ambitieux, et à un caractère sanguin expliqué selon elle par son origine espagnole (« arrogant » », « abrupt » même sont les adjectifs portés par ses collègues). Un journaliste un peu trop tenté par le « scoop » semble-t-il (son maître mot c’est un « polémique » retentissant qui lui fait débuter une bonne part de ses « papiers » de lancements). Le 3 février 2004, il annonce le retrait de la politique de Juppé. C’est faux, ses sources pas vérifiées. Quinze jours de mise à pied de sa direction, à savoir par Olivier Mazerolle. Pourtant, tout le monde les avait entendus tous les deux dire à la rédaction « On va les griller, on va donner avant eux l’info que tout le monde attend ».

                • morice morice 5 juillet 2010 21:27

                  écoutez Lapa : allez dégoiser sur Agoravox dans votre site à crachats préféré, on se passera très bien de vous ici : même pas gêné d’aller autant enfoncer ailleurs ce site et de revenir la gueule enfarinée ici comme si de rien n’était ? vous n’avez aucun honneur, Lapa : aucun. Pouah ! 


                • Lorenzo extremeño 5 juillet 2010 12:25

                  Bravo ! excellent article et décryptage !


                  quand on ne peut plus passer sous silence les sondages comme celui de
                  la Sofres et repris dans beaucoup de médias du Net,on essaye de se
                  redonner une crédibilité en compensant avec des images manipulatrices,
                  attrape gogo.Il y a longtemps que je ne regarde plus les infos á la télé.

                  merci encore, bonne journée.


                  • Louisiane 5 juillet 2010 12:59

                    Avec Sarkozy, quand la situation est desespérée, le pire est encore à venir !
                    Il y a longtemps qu’on a compris que les Etats gouvernent avec les média, les polices et sont au service d’intérêts qui dépassent largement ceux des simples citoyens.
                    FR2 fait le boulot pour dequel les journalistes sont payés : de la propagande. Et plus c’est gros, plus ça passe.


                    • antennerelais 5 juillet 2010 13:26

                      @ Louisiane
                      « Il y a longtemps qu’on a compris que les Etats gouvernent avec les médias »

                      Que certains ont compris, mais sûrement pas la majorité ! Là est le problème. Ne jamais oublier qu’un Sarkozy - dont les immenses mérites apparaissaient pourtant déjà avec la plus parfaite netteté aux yeux de certains observateurs - a pu être élu avec 53% des voix à la présidentielle ! Ce scandale ne peut s’expliquer que par l’intense bourrage de crâne opéré par les médias dominants durant la campagne 2007, médias qui se sont comportés de fait en simples relais de la propagande sarkozyenne, savamment concoctée « à l’américaine ». Là il y eut on peut le dire démission de la corporation journalistique (il fallu attendre décembre 2007 pour que les choses s’arrangent un peu - c’était hélas trop tard)


                    • Louisiane 5 juillet 2010 13:31

                      Tout à fait d’accord. C’est d’ailleurs ce que je dis en substance dans la dernière phrase de mon propos.
                      Le « on » concernait celles et ceux qui prennent le temps de lire AgoraVox ou n’importe quel médium alternatif, bref, de partir à la recherche de l’info !


                    • furio furio 5 juillet 2010 13:21

                      Et ça continue aujourd’hui à midi sur France 2 avec un reportage « indigne » à VESOUL où les journaleux ont pris soin d’interroger les « apôtres » de joyandet !! Pour les vésuliens, il est honnète le petit gars joyandet !!! Ben tiens ! on va inviter Fance2 à lire l’article de IMHOTEP sur cet excellent site AGORAVOX. Je fais un message au médiateur.


                      • furio furio 5 juillet 2010 14:32

                        Ah !calmos ! j’espère que le fn ou l’ump ( mêmes escrocs politiques ) ne te paie pas trop parceque tu le vaux pas ! Mais alors pas du tout ! 


                      • Pyrathome pyralene 5 juillet 2010 14:41

                        Ah ah c’est un vulgaire chat de gouttière, il se contente des têtes de sardines avariées que son maitre consent à lui refourguer........ smiley


                      • Martin D 5 juillet 2010 14:36

                        ce genre de decryptage il faudrait le faire tout le temps pour faire prendre conscience aux gens de la manipulation médiatique.

                        certains disent il n’y a pas de manipulation médiatique vu que les français ne ce sont pas fait vacciné en masse et qu’ils n’ont pas voté oui au traité européen...

                        normal, dans le 1er cas, les réseau sociaux utilisé en masse par la jeunesse et les videos libres sur le net type youtube ont joué à plein !
                        dans le 2eme cas, c’est encore internet qui a joué sa carte

                        gageons que dans l’avenir internet sera muselé d’une manière ou d’une autre, par exple en augmentant les tarifs ou autres....


                        • antennerelais 5 juillet 2010 15:55

                          @ Martin D
                          "ce genre de decryptage il faudrait le faire tout le temps pour faire prendre conscience aux gens de la manipulation médiatique."

                          Je ne comprends pas que @rrêt sur images ne s’en charge pas (il y aurait pourtant de la matière...), il faudrait les abreuver de mails pour les activer à s’y mettre...


                        • edzez edzez 5 juillet 2010 16:20

                          Arret sur images , est aussi pourri que les autres chaines , elle n’importe rien de plus.
                          Mais c’est vrai qu’elle souleve des reponses, mais sans plus.


                        • antennerelais 5 juillet 2010 17:27

                          @ edzez

                          C’est à dire que les promesses du titre @rrêt sur images sont rarement tenues, moins qu’à l’époque de l’émission télévisée il me semble. Or je suis sûr que c’est ça que les gens attendent (ou attendaient) en priorité. Finalement (en tous cas actuellement) le site « @si » est un média alternatif généraliste comme d’autres, peu dédié à « l’arrêt sur images » proprement dit... Leur mot fétiche est d’ailleurs plutôt décryptage, mais en fait décryptage de l’info en général (c’est à dire « aider les gens à comprendre l’actualité, ce qui se passe »), plutôt qu’un travail d’analyse sur les médias précisément... Le site livre de bons articles ou éditoriaux de « désenfumage » de l’actualité, mais rien ou presque de ce genre sur les médias eux mêmes - en particulier la télé, et en particulier les JT !! - première source d’abrutissement dans ce pays, les JT restent les principales sources d’information pour « les gens » : c’est donc là-dessus qu’il faut travailler en priorité).

                          Bref @si fait finalement peu de « critique de média » à proprement parler (moins voire beaucoup moins qu’à l’époque de l’émission télé). C’était peut-être plus facile à faire sous forme d’images commentées et d’extraits vidéos comme à l’époque de l’émission télé en plateau : or sous forme d’analyse plan par plan comme pour le cinéma, c’est parfaitement possible à faire par écrit, et donc pour leur site sur le net ! (d’autant que l’on peut insérer images et vidéos dans un article)


                        • Lorenzo extremeño 5 juillet 2010 19:17

                          @ Antennerelais

                          j’ai fait parvenir votre article du jour á Arret sur Images qui á mon sens
                          fait du bon travail. Pour ma part je souhaiterais qu’ils vous invitent á
                          débattre avec eux, ce serait sans doute constructif car les buts et
                          finalités sont communes même si les méthodes différent.
                          L’emission récente avec Henri Maler d’Acrimed, invité
                          d’Arret sur Images était excellente.

                          Cordialement.


                        • Lapa Lapa 5 juillet 2010 19:18

                          très bonne idée Lorenzo


                        • antennerelais 5 juillet 2010 19:49

                          @ Lorenzo extremeño & Lapa
                          « Pour ma part je souhaiterais qu’ils vous invitent á débattre avec eux »

                          L’oral c’est pas vraiment ma spécialité (des fois genre Modiano pour situer smiley ) donc le coup du plateau c’est pas la peine (de toute façon de par mon boulot j’ai pas du tout envie de mélanger « les torchons etc. » c’est mieux de rester « dans l’ombre » :-> ), @si peuvent très bien se débrouiller eux-mêmes il suffit qu’ils le décident !

                          ça cause de tout ça d’ailleurs sur le forum d’@si (le fait que @si devrait faire davantage de critique de média à proprement parler), là :

                          Le scooter de Pujadas « entarté » à la peinture dorée

                          C’est vrai le plateau avec Mahler c’était bien, mais encore une fois, @si disposant de ressources financières que Acrimed n’a pas, et d’un personnel rémunéré, ils se devraient de faire de l’analyse détaillée de JT !


                        • edzez edzez 6 juillet 2010 08:39

                          ... qu’elle souleve des questions ...


                        • Serpico Serpico 5 juillet 2010 14:54

                          Et toujours, ces mêmes journalistes en carton, s’indigneront des conditions de travail de leurs « collègues » ailleurs, brimés, opprimés, etc. dans les sous-pays sous « dictature » pendant qu’eux font du boulot « libre »....


                          • bradypus 5 juillet 2010 15:06

                            Suffit de voir le nombre de voix de Sarko/ inscrits sur les listes electorales. 11 448 663/ 44 472 834 = 0, 25 et des poussières... Donc au premier tour, seuls 25% des Français inscrit sur les listes electorales ont voté pour lui. Et on a 26% de cote de popularité, étrange comme les chiffres sont proches. Si il est tombé de 65à 26%, ça veut dire que les frontistes, les centristes et ceux de gauche qui ont cru dans ce démagogue sont déçus, il ne reste que ceux de l’UMP, qui ne sont pas tous d’accord avec la politique mise en place depuis 3 ans. Donc une partie de la population , sans étiquette, continue toujours de croire en lui.

                            Cette conclusion, qui me semble un peu hative, ne résume pas tout. Je pense aussi que de chaque côté, au premier comme au second tour, les gens ont vôté parce qu’on les incitait à voter,ils ont remplis une urne, sans savoir réellement à qui ils donnaient un titre de séjour à l’Elysée et maintenant, il en subisse les conséquences.


                            • frugeky 5 juillet 2010 16:26

                              Ces journalistes de la Pravda, euh TF2 ne font que servil... euh loyalement leur travail !
                              Penser que Joseph Sarkosy, phare de la pensée et petit (très petit) père de la nation, par ailleurs actionnaire majoritaire (dixit Philippe Val) de ladite chaîne, puisse être pour quoi que ce soit dans cette soi-disant manip’, comme vous l’insinuait, vous vaudra 10 ans de travaux mérités en Terre Adélie.


                              • antennerelais 5 juillet 2010 16:46

                                @ frugeky
                                "Penser que (...) Sarkozy (...) actionnaire majoritaire (dixit Philippe Val) de ladite chaîne, puisse être pour quoi que ce soit dans cette soi-disant manip (...)"

                                hé hé !


                                • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 5 juillet 2010 17:03

                                  Félicitations !
                                  Moi-même suis depuis très longtemps très critique à propos de ce Monsieur Pujadas sur mon propre blog.
                                  Bien cordialement,

                                  jf.
                                  www.lamauragne.blog.lemonde.fr


                                  • François Jaeger 5 juillet 2010 17:14

                                    Bonsoir,


                                    Très bon article, très bon décryptage, merci ! 
                                    Mais l’opinion publique doit se rassurer Bompard n’est pas proposé comme Président de France Télévisions, nous sommes sauvés ! 
                                    A la place, un bon soldat, Monsieur Pfimlin ... qui poursuivra l’action de son prédécesseur ... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

antennerelais


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès