Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Votez pour la Net neutrality

Votez pour la Net neutrality

Aux Etats-Unis, le mouvement pour la Net neutrality vise à empêcher les fournisseurs d’accès internet américains de contrôler les vitesse d’accès au Web en fonction des clients. Une manière d’étouffer blogueurs, consommateurs récalcitrants, journalistes citoyens. Tous ceux qui mettent à mal l’ordre ancien et réclament une réelle liberté d’échanges.

Si vous voulez sauver l’internet, votez pour la Net neutrality. C’est le message lancé sur "savetheinternet.com" et la pétition a déjà recueilli plus d’1,6 million de signatures.

De quoi s’agit-il ? De mettre sur pied un mouvement citoyen (mondial si possible), pour empêcher les grosses compagnies américaines de prendre les manettes du Net, en contrôlant par l’argent les vitesses d’accès aux sites. Ces sociétés pratiquent un lobbying puissant pour que le Congrès américain abandonne le premier amendement sur l’internet, qui garantie un Web ouvert et libre.

Aujourd’hui, Internet relie surtout des hommes, des femmes et de nombreuses communautés de par le monde. Une gigantesque conversation mondiale qui bouscule les pouvoirs établis, déstabilise les marques et suscite - à cet égard - des stratégies de contrôle et de domination.

Les "gate keepers" - les compagnies de téléphone et les fournisseurs d’accès internet en général - tentent de brider le Web, notamment en contrôlant le débit des tuyaux qui transmettent l’information.
C’est à peu près le seul moyen d’étouffer les échanges sur le Web. Si l’on excepte bien sûr la contrainte corporelle, c’est-à-dire les restrictions à la liberté d’expression. Mais les Etats-Unis ne sont pas la Chine et les tentatives de contrôle y sont plus sophistiquées.

Ici, le contrôle se ferait par l’argent : plus vous en avez, plus votre débit sera important. On voit bien la fracture que cette situation peut induire. Un vrai Web à deux vitesses.

Le mouvement pour la Net neutrality milite pour un Web équitable en terme d’accès : "Plus rapide, plus ouvert, plus accessible pour tous". Extrait :

What’s this about ?

Big phone and cable companies are trying to get rid of Network Neutrality, the fundamental principle that prevents them from discriminating against your favorite Web sites and services. Our broad coalition wants to keep the Internet free and open for everyone.


(Traduction partielle de cette page du site savetheinternet)

La menace est réelle

Comment et qui cette menace sur l’Internet peut-elle affecter ?
  • Les petits jobs. Les "petits" seront laissés sur le bas-côté avec un service internet bas de gamme, sans possibilité de se mesurer aux "gros".
  • Les créateurs qui dénicheront la prochaine grosse bonne idée. Ceux-là seront virés du marchés par les "majors companies" qui paient les fournisseurs d’accès internet pour occuper les meilleures positions sur le Web.
  • Les blogueurs. Les coûts de production et mise en ligne de textes, de vidéos ou d’audio vont s’envoler, muselant les initiatives de journalisme citoyen et concentrant les pouvoirs entre les mains de quelques groupes de médias.
  • Les utilisateurs d’Ipod. Une société comme Comcast pourraît ralentir l’accès à iTunes, favorisant l’augmentation des coûts liés à la fourniture de musique.
  • Les magasins en ligne. Des grosses compagnies pourraient payer les fournisseurs d’accès (les fameux "gatekeepers") pour accélérer leur processus de ventes en ligne, au détriment de concurrents de moindre taille (surtout financière) et dont les prix sont inférieurs.
  • Etc., etc., etc.
Le site Savetheinternet.com évoque des déclarations et des actions réalisées pour censurer le Net, limiter son accès. Exemple (d’autres sont à lire sur le site) : en avril, AOL Time Warner a bloqué tous les emails mentionnant le site Dear aol (le lien ne mène plus au site en l’état, mais à son fournisseur d’accès) qui mène campagne devant les tribunaux contre AOL.

Même les Mainstream medias (New York Times, Los Angeles Times, San Francisco Chronicle, San Jose Mercury News, Seattle Times, St. Petersburg Times et Christian Science Monitor) ont lancé des appels au Congrès américain pour sauver l’internet.

Qu’on ne s’y trompe pas, si les opérateurs et fournisseurs d’accès américains arrivent à leurs fins, il ne fait aucun doute que cette prise de contrôle finira par arriver sur le vieux continent. L’enjeu est planétaire.




Moyenne des avis sur cet article :  4.88/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • aurelien 25 avril 2007 10:35

    A mettre en parallèle avece ce récent article du Monde :

    L’Etat veut-il tuer Internet en France ? par Philippe Jannet

    « Discrètement, en marge de la campagne, le gouvernement prépare un décret qui, s’il était appliqué, tuerait l’Internet »made in France« . »

    Suite sur le site du Monde


    • Gilles Gilles 25 avril 2007 15:05

      @ Aurelien

      Edifiant cet article du monde. J’en ai entendu parler le 20 avril à 23 heure à la radio........puis plus rien ! J’ai même cherché sur le Net (dont sur le site du Monde) des infos sans rien trouver, donc merci pour ce lien.

      Je ne comprends pas pourquoi ce n’est pas porté sur la place publique car dans ce acs là, tous les français sont sur la même longueur d’onde, droite comme gauche, entrepreneurs comme salariés, fonctionnaires et autres...

      Et puis est ce un projet de loi en provennace du ministère de l’interieur...de M Sarkozy ? Si oui, pas étonnant que les média n’insistent pas trop !

      Quand doit-il être décrété ?

      Il faut que les internautes se mobilisent et fasse circuler le message abondamment


    • aurelien 25 avril 2007 23:00

      L’auteur de l’article du Monde :

      "Philippe Jannet est président du Groupement des éditeurs de sites en ligne (Geste).

      Le Geste regroupe les principaux éditeurs de sites en ligne français, qu’il s’agisse de portails généralistes (Yahoo ! France, Google), d’organismes ou d’entreprises (INA, UFC Que choisir, Manpower, Comareg, France Télécom, Bouygues Télécom, etc.), ou encore de sites de chaînes de télévision (TF1, France télévision, M6, etc.), de radios (Radio France, Skyrock, RTL, RFI, etc.), d’agences (AFP), de journaux (Le Figaro, Les Echos, Libération, Le Monde, L’Equipe, Le Point, L’Express, Le Nouvel Observateur, Le Parisien et les journaux du groupe Hachette Filipacchi Multimedia, etc.)."

      Espérons que cette stratégie gouvernementale, si elle passe, ne s’accompagnera ici des mêmes mesures très bien décrites dans l’article de Philippe Gammaire.

      Les Etats-Unis ayant toujours un cran d’avance en ce qui concerne la restriction des libertés, sous couvert de développement économique libéral, on peut penser que si l’UMP arrive au pouvoir et applique ce décret (par 49-3 ou autre), la prochaine étape de ce gouvernement potentiel sera d’imiter l’adminisatration politique outre-atlantique en proposant d’appliquer les mesures dénoncées par le mouvement pour la « Net neutrality », pour satisfaire les grands éditeurs en ligne.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 avril 2007 01:15

      Ŝi vous venez de l’apprendre, vous n’êtes pas efficacement branché sur les USA côté ubac et vous risquez d’apprendre la fin du monde par les journaux du lendemain smiley. Je vous conseille ce site, que j’ai référé depuis des années sur le mien, et qui, a mon avis, est la meilleure source de renseignements crédiblea sur ce qui ce passe d’inavouable dans les entraillees de l’Empire http://www.projectcensored.org/censored_2007/index.htm#18

      Pierre JC Allard


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 avril 2007 01:19

      Le message précédent s’est mal positionné et s’adresse à Gilles, bien sûr, pas à Aurélien qui,de toute évidence, est déjà bien au courant.

      PJCA


    • aurelien 26 avril 2007 09:34

      Bonjour Pierre,

      Je viens juste de l’apprendre, je ne connaissais pas la « net neutrality » avant hier, et j’ai découvert cet article du Monde ces derniers jours.

      Pour être informé, il faut vraiment le vouloir ou fréquenter les sites d’infos alternatives !


    • aurelien 26 avril 2007 09:37

      Pierre,

      Le lien question auquel vous faites référence, je pense, est celui-ci :


    • chevsinclair 26 avril 2007 11:04

      Merci de pas coller Sarkozy dans le débat (ras le bol des socialos militants qui pourrissent le site) . Le sujet est tres interessant c est lourd d’entendre les mêmes bêtises smiley

      Juste pour information, il est d’ailleurs intéressant de voir qui sont les pro et les contre Net Neutrality aux US ;ça permet de nuancer les propos et de ne pas mettre toujours tout le monde dans le même sac :

      Les pro : MoveOn.org, the Christian Coalition, Gun Owners of America, Microsoft, Google et j’en passe, donc plutôt des grosses boites et quelques tarés d’évangélistes chrétiens armés jusqu’aux dents ;

      Les contre : tous les gros telcos : AT&T, BellSouth, Cingular and Verizon, qui voudraient nous faire disparaître l’internet libre.


    • aurelien 26 avril 2007 12:04

      chevsinclair, merci de ne plus polluer le débat avec votre propagande poltiique


    • chevsinclair 26 avril 2007 13:22

      lol pardon mais lol !!!!!!!

      c est l hopital qui se fout de la charité !!!

      lol

      aurélien, je crois bien que je t aime  smiley lol


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 avril 2007 01:32

      A aurelien : oui, c’est bien le site. Annonce généneralement tout plus vite et avec plus de détail que les autres.

      A chevsinclair : En effet, le clivage bon-méchant ne recoupe pas toujours celui gauche-droite... Mon site Nouvelle Société fait parfois froncer les sourcils a certains de mes amis de la gauche

      PJCA


    • L'équipe AgoraVox L’équipe AgoraVox 25 avril 2007 11:24

      Shawford si vous lisiez les réponses aux questions que vous posez... On a déjà répondu à cette question lundi dans un autre article. Oui notre site a planté dimanche vers 18h suite à un traffic impressionnant. On a pas été les seuls vu que pas mal de blogs et de journaux francophones ont également plantés car pris d’assaut.


    • anonymous 25 avril 2007 11:26

      la transparence commencerait par afficher son audience. Audience qui est le seul indicateur de la popularité de ce « 5ieme pouvoir ».

      Alors agoravox , montrez vos stats ( journalières, mensuelles...)

      puis vous pouvez aussi completer ( nb articles publiés et refusés / auteur, resultat du vote du comité de rédaction par article.... )

      bref transparant , vous gagnerez en crédibilité.


    • L'équipe AgoraVox L’équipe AgoraVox 25 avril 2007 12:09

      Ces chiffres sont souvent communiqués dans la plupart des interviews récentes (cf la revue de presse). L’audience mensuelle d’AV est en ce moment d’environ 1.2 million de visites (hors Yahoo). Sans doutes en hausse car en ce moment, nous sommes à environ 50-60.000 visites par jour. Le taux de refus des articles était relativement faible avant les élections (20-30%) et a presque doublé ces derniers jours à cause de beaucoup de soumissions militantes (appels, courts articles, tracts...etc).


    • Marie Pierre 25 avril 2007 12:11

      @ Shawford,

      Quasiment tous les sites des quotidiens étaient paralysés, avec le même message d’erreur.


    • L'équipe AgoraVox L’équipe AgoraVox 25 avril 2007 12:16

      @ Shawford

      Je rappelle le contexte de dimanche 18h : veille des élections présidentielles avec des millions de français à la recherche des bruits sur les sondages. Morale plein de gros sites (bien plus gros que nous) ont sauté dimanche soir pendant quelques heures. La réponse a été apporté lundi matin. Elle est certes rapide mais les faits sont simples. Le Monde et Libération en ont aussi parlé car c’est arrivé à plein de sites.


    • anonymous 25 avril 2007 13:42

      Dans les interviews c’est peut être bien , mais pourquoi pas sur le site ? Une petite page avec l’audience exacte comme on le trouve sur beaucoup de site , il y a de tres bon outils en open source et ils font cela tres bien. Au fait vous utiliser quoi pour vos stats ?( il y a rien dans liste en bas de page des logiciels utilisées )

      Je vous vois mal poster tout les jours un commentaire pour donner les stats...comme vous venez de le faire.


    • joseW 25 avril 2007 17:50

      Soyons sérieux 2 minutes SVP l’Equipe d’Agoravox : toutes les infos dont nous avons possession montrent que le taux de refus d’article est bien supérieux à 20 ou 30% !!!

      Il faut arrêter avec ce bobard pseudo-citoyen.

      De plus, qualitativement, les articles pro-Bayrou sont largement plus autorisés que les articles d’autres candidats ou d’autres tendances poliqitiques, qui sont systématiquement refusés pour des prétextes des plus fallacieux.

      Bref, le centre-droit se retrouve largement sur-représenté sur Agoravox, alors qu’il ne fait que 18,5% dans l’électorat français.

      Bref, on est bien loin de l’image du média citoyen quand on gratte un peu ce qui se passe en coulisse, et le pire, c’est que cette tendance au refus d’articles s’accroit selon les informations que nous avons pu récolter.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 avril 2007 01:34

      N’est-il pas évident qu’un « blackout » - embargo, censure,dites-le comme vous voudrez - a été imposé par les autorités françaises entre 18 et 20 heures pour éviter la diffusion anticipée des résultats et que les effets s’en sont fait sentir parfois au-dela période ? Croyez-vous vraiment qu’on l’avouera ? Même si la politique éditoriale de AV me fait parfois lever les yeux au ciel :-0, je ne crois pas qu’elle soit ici en cause...

      PJCA


    • Tristan Valmour 25 avril 2007 10:43

      Et dire que certains commentateurs me rient au nez lorsque je les avertis des dangers que font peser les grandes entreprises et les lobbys sur nos libertés, lorsque je leur dis que le XXIè siècle sera celui des conflits entre producteurs et consommateurs, qu’un totalitarisme d’un nouveau genre se met en place. Cet article en est la parfaite illustration.

      Merci à vous


      • Kelsaltan Kelsaltan 25 avril 2007 11:20

        Je suis intimement convaincu de la triste réalité de votre commentaire, Tristan Valmour.

        A tel point que ces dernières élections me paraissent être un événement marginal, presque sans importance.

        Nous avons encore le contrôle de notre portefeuille, mais pour combien de temps encore ?

        La taxe sur la copie privée, qui n’est pas un droit mais une exception, me parait être un excellent exemple de ce que peuvent inventer les grands groupes pour se maintenir à flots, et ce quand bien même nous ne voudrions plus consommer leurs produits.

        Quant à ceux qui rigolent, un jour ils ne rigoleront plus, mais ce sera probablement trop tard.


      • tvargentine.com lerma 25 avril 2007 10:45

        Nous ,en France,nous n’aurons pas à voter,nous aurons :

        NICOLAS SARKOZY ! smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley


        • Bill Bill 25 avril 2007 10:58

          http://www.lefigaro.fr/france/20070425.FIG000000030_ces_blogs_qui_peuvent_c onduire_au_tribunal.html y aller pour lire la suite de ceci :

          "Ridiculiser son voisin ou maudire son patron sur son site personnel peut exposer à des poursuites judiciaires. Les procédures se multiplient.

          LE MOINS que l’on puisse dire, c’est que Joëlle Ceccaldi-Raynaud ne porte pas Christophe Grébert dans son coeur. Et réciproquement. Entre le député maire UMP de Puteaux et le journaliste proche du Parti socialiste, c’est même la guerre ouverte depuis trois ans. La première reproche au second, animateur du blog Monputeaux.com, d’a­voir mis en ligne des extraits d’un article du Parisien daté d’avril 2004. Le texte reprenait les déclarations d’une ex-employée de la ville, mettant en cause les conditions de passation d’un marché public à Puteaux. Diffamatoire, avait alors estimé la mairie qui a perdu en première instance le procès intenté au quotidien et au blogueur..."

          Quand je pense qu’un prof disait de Napoléon qu’il faisait ouvrir toutes les lettres et que c’était pas bien...

          Au moins comme ça c’est plus vite fait... smiley

          Bill


          • Marie Pierre 25 avril 2007 13:40

            Je vous renvoie au site d’ODEBI et à cet article sur tout ce qui se mijote pour Internet, et ce, sous l’impulsion de Sarkozy.


            • chevsinclair 26 avril 2007 11:29

              IDEM je copie mon précédent post et j insiste :

              Merci de pas coller Sarkozy dans le débat (ras le bol des socialos militants qui pourrissent le site) . Le sujet est tres interessant c est lourd d’entendre les mêmes bêtises smiley

              Juste pour information, il est d’ailleurs intéressant de voir qui sont les pro et les contre Net Neutrality aux US ;ça permet de nuancer les propos et de ne pas mettre toujours tout le monde dans le même sac :

              Les pro : MoveOn.org, the Christian Coalition, Gun Owners of America, Microsoft, Google et j’en passe, donc plutôt des grosses boites et quelques tarés d’évangélistes chrétiens armés jusqu’aux dents ;

              Les contre : tous les gros telcos : AT&T, BellSouth, Cingular and Verizon, qui voudraient nous faire disparaître l’internet libre.


            • bulu 25 avril 2007 13:40

              encore une fois, les reponses viendront du peer2peer.


              • prgrokrouk 25 avril 2007 14:06

                Je t’aime et tant pis si tu es journaliste, car tu proposes une VRAIE information, que tant de lecteurs comprendront à retardement...


                • IP115 25 avril 2007 14:41

                  @Philippe Gammaire,

                  Content de te voir de retour sur AV ! smiley

                  Tu dis : « Aujourd’hui, Internet relie surtout des hommes, des femmes et de nombreuses communautés de par le monde. Une gigantesque conversation mondiale qui bouscule les pouvoirs établis, déstabilise les marques et suscite - à cet égard - des stratégies de contrôle et de domination. »

                  Tu as raison, les entreprises ont connu ce même boulversement lors de l’arrivée des messageries électroniques il y a une dizaine d’années. L’information ne circulait plus de manière arborescente comme c’était le cas jusqu’alors mais de manière planaire et instantannée. Les entreprises ont été destabilisées un moment avant de s’y adapter et de ne plus contrôler que les dérives résiduelles par la mise en place de garde-fous.

                  Tu as raison, il faut être prudent mais il ne me semble pas qu’il y ait le feu à la maison internet (mais je peux me tromper) ...


                  • Phil Philippe Gammaire 26 avril 2007 02:30

                    « Content de te voir de retour sur AV ! smiley »

                    Merci IP115 smiley

                    Sur le fait qu’il n’y aurait pas le feu à la maison internet, je pense que c’est inexact. L’internet est attaqué de toutes parts : dans les pays non démocratiques et pire encore dans nos sociétés « libres ». La technique du « slapping » est déjà couramment utilisée (lire http://lemondecitoyen.com/2006/09/11/le-%c2%ab-slapping-%c2%bb-ou-comment-baillonner-le-citoyen/) les lois LCEN et DADVSI, les projets de décrets en France montrent la volonté de l’UMP de verrouiller le Net, au profit de lobbies puissants ; le rapport Tessier également(création de labels certifiés conformes pour certains sites d’information) est l’expression d’une volonté de normalisation.

                    Bref, y a pas le feu m’enfin ça commence à sentir mauvais... smiley

                    Le problème, à mon avis, c’est que les grandes entreprises, les pouvoirs politiques ont des stratégies d’utilisation du Net. Pas les citoyens, qui agissent pour la plupart en solo, sur leurs blogs. C’est pour celà qu’Agoravox est utile, entre autres.


                  • cooly 25 avril 2007 15:03

                    Je voudrais juste signaler qu’il est facile de bloquer l’accès à certains sites. Il suffit d’utiliser des logiciels qui sont fait pour simuler le passage simultané de milliers de visiteurs, des internautes arrive bien à le faire, le fait que les messages étaient les mêmes vient de l’utilisation du même type de base de données et d’hébergement.

                    Je doute qu’ AgoraVox soit responsable du blocage.

                    Il est clair que dans un objectif de profit maximum il est préférable de restreindre les libertés individuelles, seule la liberté de faire de l’argent sera préservé.

                    Si tout le monde savait les résultats à l’avance, les chaînes de télé perdraient en audimat et donc en profit publicitaire.


                    • Sylvio Sylvio 25 avril 2007 15:06

                      1984, on est en plein dedans...

                      Internet le média qui dérange :
                      - Média où chacun peut informer en masse gratuitement (la preuve Agoravox)
                      - Média où la censure est difficile à mettre en place
                      - Média qui ne peut appartenir et contrôler par des actionnaires (quoi que Agoravox ne pourrait-il pas, fort de son succès, être en bourse et aux mains d’actionnaire à l’avenir ?)
                      - Média qui permet aux citoyens de contrôler la démocratie, faire connaître les manipulations.
                      - Média « bi-directionnelle » où l’information ne va pas dans un sens unique : du haut vers le bas en diffusion massive.

                      Et ce n’est que le début !

                      Voici ce que craignent nos dirigeants totalitaires : LA FIBRE OPTIQUE et la croissance inéluctable d’Internet.

                      L’ADSL a fait décoller incontestablement Internet. En 2000 la bulle a explosé car le 56k c’était pas suffisant pour faire décoller internet. Depuis 2003, Internet est partout grâce à l’ADSL et le Web 2.0 est né.

                      Bientôt, dans moins de 10 ans, la fibre optique aura remplacé l’ADSL et cela aura des conséquences vu les débits dont nous disposerons.

                      L’internaute se transformera en hébergeur grâce aux débits montants et grâces aux nouveaux serveurs NAS (Disque dur externe réseau connecté à internet). L’hébergement sera donc illimité et quasiment gratuit.

                      Les internautes seront en outre au moins 2 fois plus nombreux car avec les années, il conquerera de nouveaux services, de nouveaux marchés, de nouveaux supports (téléphone, tv, etc) et aura conquis une plus grosse part de la population (personnes agées).

                      Bref, le web citoyen sera plus important, plus forts, plus influents. N’importe qui pourra proposer un service de vidéo en ligne depuis sa connexion@home.

                      Pour stopper ça, voici les cartes que jouerons certains dirigeants :
                      - On fait d’internet un média ringard voir dangereux, on crédibilise les médias traditionnels.
                      - On s’immice en force dans Internet : site d’informations officiels, sites de propagandes pour différentes lois (lestelechargements.com), etc.
                      - On censure sous prétexte de désinformation, de protection, de sécurité...
                      - On contrôle toutes les publications citoyenne avec de faux prétexte (pédophilie, sécurité, terrorisme et j’en passe).
                      - etc...

                      Internet est le média de la liberté d’expression, il va falloir le défendre avec vigueur et ne pas rester les bras croisés.

                      Lire absolument l’article du monde de M. Philippe Jannet, c’est révélateur : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-899116@51-886229@45-1,0.html


                      • Sylvio Sylvio 25 avril 2007 19:02

                        Oui je sais que tu n’as pas digéré le fait d’avoir été banni du forum de ReOpen911.info après avoir tenu des propos insultant et diffamant.


                      • Majordome Majordome 25 avril 2007 15:27

                        Merci pour toutes ces informations, bon article, je fais vais faire circuler tout ça à mon entourage, de plus je n’étais pas (comme beaucoup je pense) au courant de ce projet de décret... smiley


                        • Mohammed MADJOUR Mohammed 25 avril 2007 19:53

                          @ prgrokrouk (IP:xxx.x7.106.164) le 24 avril 2007 à 20H28 @ prgrokrouk (IP:xxx.x7.211.150) le 25 avril 2007 à 14H06

                          Ah ! Vous refaites surface, professeur Grokrouk ! Gardez donc vos convictions, je ne vous aurais pas ainsi à ma charge !

                          Vous dites :« Pour ma part j’avais fait le choix du terrain d’entente dans mon vote, avec les gens qui sont mes proches, travail, amours et amis, contre tout ce qui leur rend la vie plus difficile, incivilités comprises. »

                          Et puis dans cet article, vous prononcez le mot « Information » !

                          Mais mon cher professeur, travail, amour, amis et tout ce qui donne un peu de joie dans la vie sans être sur le qui-vive 24/24 n’est possible qu’au sein d’une Nation saine et votre vote refuse précisément cela ; vous avez voté pour Mr BAYROU je crois comprendre et non pour Mr LE PEN !

                          Les choses sont plus difficiles à saisir lorsqu’on aborde le concept de la Démocratie. Le dictionnaire n’est d’aucun secours ! Pour se rendre compte de la supercherie ou si vous voulez du leurre démocratique qui entraîne on ne sait où le genre humain, il importe de nager à contre sens pour s’apercevoir que le Monde est comme dit le dicton populaire, à l’envers !

                          Cela fait déjà des années que j’ai lancé un appel tout azimut en écrivant aux politiciens, aux scientifiques, aux journaux de tous les pays, aux Institutions internationales... leur demandant de rédiger puis promulguer « LA DECLARATION UNIVERSELLE DES DEVOIRS DE L’HOMME » qui remplacera « LA CHARITE DES DROITS DE L’HOMME » ! Cette énorme supercherie !

                          Tant que les hommes s’agenouillent pour quémander leurs droits aux responsables politiques qui accordent des quotas selon leurs préférences, la dictature fleurira sur cette planète !

                          La Démocratie, déformée déjà à l’origine par le foisonnement du bla bla grec, a conduit le Monde dans une impasse ! La Vraie Démocratie signifie une Société d’hommes libres gérée par des Responsables qui connaissent parfaitement leurs Devoirs et leurs prérogatives, une société où chaque citoyen a le droit de regard sur la gestion du patrimoine national ; on est donc loin de cette Religion ! Liberté, Egalité...on y croit pas !

                          La Vraie Démocratie ne donne aucun pouvoir politique aux hommes, le meilleur d’entre eux est donc celui qui est choisi pour respecter et faire respecter les Lois connues de tous ! Au retour, le pays lui accorde le seul privilège qui consiste à servir plus son pays et non à dilapider les richesses nationales ! Je vois que cette haute fonction ne vous intéresse pas professeur, mais tant que le candidat que je viens de définir n’existe pas, le travail, l’amour...les amis, vos espoirs en somme ne seront pas pour le six Mai ! Au plaisir de vous entendre !


                          • prgrokrouk 25 avril 2007 23:16

                            Mohammed, (vous pouvez m’appeler tout simplement grokrouk). Votre protestation est bien apparente. Je ne suis pas à votre charge, mais les fonctionaires que je dois fréquenter sont à la mienne comme à la vôtre, et pour longtemps. Quant à mon travail, s’il est soumis à leurs notes, ne vous en faites pas, je n’ai jamais rien fait dans ma vie et personne n’est content de me connaître ni de m’avoir connu ni de me voir... Voilà.

                            Il n’est plus temps de regretter une défaite. Je me rabats sur ce qui est bon et possible à mon échelle et où je me trouve. La politique est là. Elle ne va pas beaucoup plus loin, de toutes façons (sauf en cas de Révolution). Je me suis débrouillé jusqu’ici, avec modestie d’ailleurs. Que les autres fassent comme bon leur semble ! Vous êtes aussi sur la place publique dont le blabla blablate. Et tous, n’ont pas à en être fier. Je n’ai pas eu l’impression de faire des posts sans intérêts, qui m’attireraient votre courroux. Les idées mènent à d’autres idées. On les met à l’essai. A une autre fois.


                          • Gilles Gilles 25 avril 2007 20:01

                            Il n’y a pas que les gouvernements en mal de flicage qui représentent un danger pôur le net.

                            D’abord, comme le dit l’auteur les entreprises qui fournissent la technique.

                            Ensuite, n’oublions pas les majors, type Google, yahoo, Microsoft etc etc qui bien qu’utiles commencent à utiliser des procédes de traçage des internautes a des fins commerciales ou non avouées. Ils peuvent dénoncer aux autorités (chinoises par exemple) qui visite telle page subversive ou qui dans ces e-mails (google mail par exemple qui espionne tous vos messages) écrit ou reçoit des contenus douteux (ça c’est en Tunisie) ou carrément vendre vos données à qui veut l’acheter.

                            Faut être vigilant. Pourquoi le Net échaperait t-il à la marchandisation à outrance de la société ? Pourquoi ne s’en serviront-on pas comme outil pour promouvoir la sécurité ou le sentiment de sécurité ?

                            ça me fait penser qu’un pote m’a envoyé, juste pour information, une vidéo du Hamas en anglais dans laquelle on apprend à fabriquer des bombes artisanales ! Merde, je risque de voir débouler les services antiterroristes ! Ils découvrirosn ce que j’ai téléchargé illégalement et je suis foutu ...merde.


                            • seespan 26 avril 2007 12:17

                              par Pierre JC Allard (IP:xxx.x0.109.198) le 26 avril 2007 à 01H15 Ŝi vous venez de l’apprendre, vous n’êtes pas efficacement branché sur les USA côté ubac et vous risquez d’apprendre la fin du monde par les journaux du lendemain. C’est vrais ça fait un moment que le debat a lieu au US Pierre jc allard ici un lien pour une conferrence sympa organisée par google. C’est pas vraiment sur le sujet mais pas loin. http://video.google.com/videosearch?q=7+Ways+To+Ruin+A+Technological+Revolution&hl=en Si le lien ne marche pas , chercher 7 Ways To Ruin A Technological Revolution Dans google.com video


                              • seespan 26 avril 2007 13:12

                                L’orateur parle de la net neutrality a la 23 ieme minute.


                                • maracana 10 mai 2007 21:08

                                  grand BRAVO pour cet article !! C’est de la vraie information : stratégique et visionnaire. encore Bravo. Je suis informaticien et c’est la première fois que je lis un article pareil


                                  • Darkdragon 27 mai 2008 22:47

                                    Il est clair qu’Internet est devenu une zone économique de la première importance aujourd’hui, avec les possibilités quasi infinies offertes aux connectés : achats en ligne, obtention d’information, visualisation de contenu multimédia...Etc... Mais en marge de cela, la porte est ouverte à tous les dérapages possibles, notamme,t pour certains pays comme les USA, qui non contents d’assoir leur domination sur le monde (gendarme du monde !!) en tant que première puissance, vont trouver là un moyen de pressurer les usagers d’Internet en faisant payer tout à prix d’or. Il est donc impératif que des garde-fous soient mis en place afin de conserver le côté neutre et libre du net : pas de restriction de vitesse en fonction de critères économiques (= tu payes, tu as accès premium ; tu ne payes pas ou pas assez, tu as un accès de daube...). La neutralité du net passe par la liberté économique sur le net (il y a de la place pour tout le monde !), et aussi par la limitation de l’usage de la censure par certains pays voulant limiter l’accès aux informations de leurs concitoyens (Chine, par exemple).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès