Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > A quelques jours de la remise du rapport Moreau sur les retraites…

A quelques jours de la remise du rapport Moreau sur les retraites…

Le moment où il va falloir rentrer dans le vif du sujet approche. La commission présidée par Yannick Moreau va rendre à Marisol Touraine, ministre des Affaires Sociales ses conclusions qui seront le point de départ de la négociation avec les partenaires sociaux. La Ministre vient de redire dans les médias quels seront « les marqueurs politiques » de cette future réforme des retraites.

La commission dite Moreau, du nom de sa présidente Yannick moreau est composée de 5 hommes et de 5 femmes, parité oblige, elle a été installée par le Premier ministre le 27 février avec comme feuille de route : élaborer des pistes de réforme du régime de retraite afin de contenir l’évolution de son déficit et revenir à un équilibre vertueux. Sa composition a été déterminante quant aux objectifs politiques poursuivis.

Tout d’abord, le choix de Yannick Moreau pour la présider est stratégique. Conseillère d’Etat, elle préside par ailleurs le fameux Conseil d’Orientation des Retraites (COR) et à ce titre elle possède une solide expérience et expertise du dossier des retraites. Les autres membres ont été recrutés sur le même profil, celui de l’expertise en matière de protection sociale :

  • Didier Blanchet, rédacteur en chef à l’Insee et membre du COR, spécialiste de l’emploi des séniors,
  • Dominique Libault, conseiller d’Etat et ex-directeur de le Sécurité sociale,
  • Annne-Marie Brocas de l’inspection générale des affaires sociales, ex-Cor et spécialiste de l’égalité hommes/femmes
  • Didier Tabuteau, Conseiller d’Etat, professeur à Sciences Po où il est titulaire de la chaire de « Santé »,
  • Daniel Cohen, économiste de renom,
  • Serge Volkoff, sociologue, spécialiste des conditions de travail,
  • Cécile Van de Velde, sociologue qui travaille sur la jeunesse et les relations intergénérationnelles,
  • Florence Parly, ex secrétaire d’Etat au budget de Lionel Jospin, directrice générale adjointe à Air France,
  • Et enfin, Sylvie François, DRH à La Poste.

Marisol Touraine s’est expliquée sur ce casting de « haut vol » : « J’ai voulu croiser les regards ». En effet, cette composition marque la volonté politique de réunir un point de vue qui soit global, tout en tenant compte de la complexité du dossier : la place de séniors, les conditions de travail, le rapport homme/femme, les relations entre générations…Il fallait impérativement que s’exerce cette multiplicité des points de vue, tout autant que les aspects techniques et surtout financiers du dossier… A cet égard le choix de Daniel Cohen est judicieux, lui qui a placé dans cet axe précis sa réflexion sur ce dossier.

Quelle est la mission exacte qui leur a été confiée ? La lettre de mission dit explicitement : « Identifier les différentes pistes permettant d'assurer l'équilibre des régimes de retraites ». On ne peut être plus clair, s’ajoute à cela le rapport du COR qui fait état d’un besoin de financement important. On se doute que les décisions ne seront pas faciles à prendre et feront l’objet d’une forte résistance, elles ne pourront qu’être impopulaires. Sans révéler un secret, les leviers d’action sont connus : soit baisser le niveau des retraites (comme l’ont déjà fait, à petite dose, les partenaires sociaux pour les retraites complémentaires), soit augmenter les cotisations actifs/employeurs, soit reculer l’âge de départ à la retraite par l’âge légal mais aussi par la durée de cotisation. Un mixte de tout cela peut être imaginé.

A ces leviers parfaitement identifiés s’ajoute un devoir d’équité et de transparence du système.

D’ailleurs la Ministre, interrogée par la chaine d’informations LCI, vient de donner ses orientations : « le système public fera évidemment partie de la réforme des retraites que nous allons engager… Nous avons besoin d’une réforme qui fasse appel aux efforts de tous les Français, mais nous avons surtout besoin d’une réforme de justice parce qu’il reste des inégalités, il y a des injustices qui doivent être corrigées… Pour la gauche, une réforme des retraites, ce n’est pas seulement un exercice comptable, c’est d’abord et avant tout un exercice de justice ».

La barre fixée pour l’exercice a été placée au plus haut par Marisol Touraine, avec l’appui tacite de François Hollande, les fonctionnaires ne seront pas sanctuarisés, et l’objectif n’est pas seulement de rétablir les équilibres, à savoir un simple exercice comptable, il s’agit bien de faire une réforme de gauche qui mettra fin aux inégalités et aux injustices dans ce domaine du moins.

Enfin dernière question, peut-on imaginer une réforme systémique du régime de retraite ? Bien que le gouvernement ait indiqué que tout était sur la table, on peut parier que rien ne sera engagé sur le fond, comme le remplacement du système par trimestre par un système à points sur le modèle de l’Allemagne. Le passé des membres de la commission Moreau ne laisse présager rien de tel. Et le calendrier donné par le gouvernement ne laisse pas la place à un big bang d’ampleur.

Les conclusions du rapport sont début juin, avec une concertation des partenaires sociaux, suivie à la rentrée par un projet de loi de réforme. Si on connait d’avance la réaction des syndicats, hostiles à une bonne partie de ces pistes, la question se pose de savoir quelle sera la réaction de la rue et l’ampleur des manifestations qui pourraient à un certain stade paralyser l’action d’un gouvernement de gauche.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.95/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • spartacus spartacus 25 mai 2013 12:47

    100% des rapporteurs du rapport sur les retraites sont des bénéficiaires de régimes spéciaux

    . Yannick Moreau, ENA, Conseil d’État poly-pensionable en régime spécial

    . Anne-Marie Brocas, ENA, Inspecteur général des Affaires sociales poly-pensionable en régime spécial

    . Sylvie François, ENA, DRH de La Poste poly-pensionable en régime spécial

    . Florence Parly, ENA, Conseil d’État poly-pensionable en régime spécial

    . Dominique Libault, ENA, Conseil d’État poly-pensionable en régime spécial

    . Didier Tabuteau, ENA, Conseil d’État poly-pensionable en régime spécial

    . Cécile Van de Velde, universitaire, maître de conférences poly-pensionable en régime spécial

    . Didier Blanchet, chef du département des études économiques à l’INSEE poly-pensionable en régime spécial

    . Daniel Cohen, professeu d’économie poly-pensionable en régime spécial

    . Serge Volkoff, administrateur INSEE poly-pensionable en régime spécial


    Une bien belle brochette de conflit d’intérêts.

    Pas un seul ayant droit aux régimes généraux !

    http://lequidampost.fr/quand-100-des-rapporteurs-du-rapport-sur-les-retraites-sont-des-privilegies-de-regimes-speciaux/

    http://lequidampost.fr/calculons-ensemble-la-retraite-de-monsieur-jean-marc-ayrault/

    On imagine ces gens la réclamer un régime calqué sue les USA ou même Obama cotise a la même caisse que le salarié du privé ou du fonctionnaire ou de l’indépendant et 96% des américains ou ces gens protégeront leur possibilités de cumuls de poly pension, leurs régimes spéciaux iniques ?

    On l’imagine comme le rapport Jospin sur les cumuls de mandat et conflit d’intérêt qui a « curieusement oublié » les conflits d’intérêts avec l’état des élus fonctionnaires.

    http://www.ifrap.org/Rapport-Jospin-deontologie-et-renouveau-democratique,12980.html

    Ou le rapport INSEE sur l’absentéisme de la fonction publique, totalement différent des rapports sociaux des administrations.

    http://lequidampost.fr/les-chiffres-bidonnes-de-linsee-pour-faire-passer-le-clientelisme/

    Une bien belle symphonie de mensonges pour clientélisme en perspectives !


    • Akerios 25 mai 2013 13:34

       ................  smiley La symphonie du mensonge social le PS et François Hollande la connaisse bien. Ils nous la jouent chaque jour, ce sont des virtuoses . smiley...... 

       

       


    • Akerios 25 mai 2013 13:24

      Oui  Démosthène hélas........

       

      Comme notre courageux président UMPS ami de la grande finance et du MEDEF va maintenant casser les revenus des retraités : le PS va bientôt nous déclarer que « c’est pour la justice sociale ! ». Mais ce sont des nantis improductifs ces retraités !

      Le PS est aussi pour «  l’égalité sociale » en ne plafonnant pas les allocations familiale.  Il faut bien payer le petit personnel de maison tout de même ! Quoi de plus naturel que de défendre ces fournisseurs d’emploi ! 

      FH sait bien que plus on donne aux riches moins les riches sont pauvres , c’est cela la justice sociale ! Il faut combattre la pauvreté.

       

        Attention ! Attention ! Attention ! ...........................un nouveau projet social arrive  !!!!!!!!!!

      Après la TVA sociale , la justice sociale , l’égalité sociale le PS par la voix de son président social F. Hollande va bientôt nous imposer « la fraternité sociale^ » dont les détails de la forfaiture sociale sont en cours d’élaboration !

       

       

       


      • Yohan Yohan 25 mai 2013 13:26

        Que des fonctionnaires. J’imagine qu’ils ne vont pas se couper un bras pour faire plaisir au futurs retraités du privé. Le trompe couillon est à l’oeuvre. A cause de ses cadeaux inconsidérés, il y a actuellement près de 80% de dossiers de demandes de liquidation de retraites en plus, et les caisses n’arrivent même pas à clôturer dans les délais. On voit bien que c’est la la curée - premiers partis = premiers servis. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès