Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Balkany : les encombrants amis du président

Balkany : les encombrants amis du président

Il est des amis parfois encombrants. Les Balkany qui revendiquent leur proximité avec Nicolas Sarkozy sont de cela. Leur couple est à la politique et à Levallois-Perret ce que sont les Thénardier aux misérables. Patrick est député-Maire, Isabelle première adjointe est également vice présidente du Conseil Général des Hauts-de-Seine. Le feuilleton qui se déroule à proximité de la capitale a peu à voir avec le série des don Camillo même, à front renversé. Du folklore certes. Mais surtout, des dérives financières et démocratiques. Le conseil municipal qui s’est tenu lundi 29 juin pendant huit heures atteste, dans sa forme et dans son fond, d’un système dont les tenanciers se sentent intouchables.

Ambiance assurée. L’ordre du jour du conseil municipal du 29 juin était alléchant. Comme la loi l’exige, le maire devait rendre compte des observations accablantes de la cour régionale des comptes sur sa gestion. Pas de quoi effrayer Patrick Balkany. Histoire d’étouffer l’opposition municipale et de décourager journalistes et curieux venus au spectacle, le conseil a été sciemment rendu interminable. Commencé à 19 heures il a pris fin à 3h45 du matin. 8 heures et 45 minutes de radio crochet sauce Balkany. La vidéo de Rue 89 (ci-dessous) atteste des capacités et de la finesse du député-maire dans son rôle d’animateur.

Un rapport accablant sur la gestion d’une collectivité n’est malheureusement en rien exceptionnel. La réaction de l’intéressé et de son épouse constitue toutefois cependant en l’espèce une véritable provocation. En 1999, Patrick Balkany s’était vu condamné par la CRC d’Ile-de-France à rembourser à la ville de Levallois-Perret le montant des salaires des employés municipaux (523 897 euros) pour avoir employé, pendant plusieurs années, trois agents municipaux à son usage personnel. Une décision qui faisait suite à une condamnation de 1996 du tribunal correctionnel de Nanterre, à quinze mois de prison avec sursis, 200 000 francs d’amende et deux ans d’inéligibilité.

Si on décrit fréquemment Isabelle Balkany comme une madame Sans-Gêne , son époux n’a rien à lui envier. Il s’est auto-décerné le titre d’homme le plus honnête de la terre en dépit de ses condamnations et de ses frasques notamment, une plainte restée sans suite en 1997 d’une maîtresse pour fellation sous la menace d’un 357 Magnum…

Ami de trente ans de Nicolas Sarkozy, les époux Balkany sont choyés par l’Elysée. Officiellement comme parlementaire membre de la commission des affaires étrangères, monsieur est présent dans la plupart des voyages officiels. Une présence ambiguë qui a contraint Claude Guéant à faire  une mise au point officielle : “En Afrique, M. Balkany n’est pas l’émissaire du président. ” Madame, elle, aura surtout été la grande amie, la confidente de l’ex première dame de France, Cécilia. En janvier 2008 elle a reçu des mains du Président la légion d’honneur.

Si la présence des Balkany va jusqu’à déranger l’entourage du Président, celui-ci ne manifeste aucun agacement. Les liens entre les deux hommes sont forts. Leurs pères, tous deux Hongrois, se connaissaient déjà. Témoignage de l’amitié qui unit les deux hommes, un petit vide-poche en métal argenté, sans valeur, trône fièrement dans le bureau du maire de Levallois. Offert par Nicolas Sarkozy il y a quelques années, on peut y lire : “Du maire au maire, du Hongrois au Hongrois, de l’ami à l’ami.”

Nicolas doit à Patrick de lui avoir mis le pied à l’étrier en 1983. A la suite de la disparition brutale du maire de Neuilly en place, c’est Patrick qui a aidé Nicolas à doubler Charles Pasqua, hospitalisé, à se faire élire maire par le conseil municipal. Depuis les intérêts des deux hommes sont entremêlés au point d’offrir aux Balkany un sentiment d’impunité qu’ils ne manquent pas d’exhiber.

 

 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 2 juillet 2009 10:53

    Bonjour, 

    Balkany, Devedjian, Pasqua, le prince Jean etc.., voilà une belle brochette d’honnêtes  politiciens humanistes travaillant pour le seul bien de la collectivité. Bon allez, faut j’aille gerber là, parce que vraiment des ordures pareilles ……… Sans commentaires.   


    • LE CHAT LE CHAT 2 juillet 2009 12:01

      les Hauts de Seine sont d’une telle bassesse ! on s’en sent plus hauts dans la France d’en bas !


      • justeUneIdee 2 juillet 2009 12:40

        je préférait la loi du plus fort, ça n’était pas incompatible avec humain mais dans la loi du plus pourris ça sentira toujours le moisi.


        • SURVEYOR 2 juillet 2009 13:42

          Une vrai caricature le couple Balkany, arriviste et vénale à souhait, vais rejoindre Gabriel, doit gerber.........


          • cathy30 cathy30 2 juillet 2009 15:03

            Thenardier, ça leur va bien.
            Sarkosy après l’election présidentielle a essayé de les éloigner, mais il n’a pas pu, trop impliqué dans trop d’histoires sordides avec le couple diabolique. Il faudra qu’il traine ses casseroles, mais ce n’est pas bien grave, la justice c’est lui.


            • caramico 2 juillet 2009 18:45

              Vous êtes très injustes, ces gens là, avec leur bonne tête au regard franc inspirent une confiance absolue.

              Quand aux demeurés qui votent pour ça, j’aimerais bien voir à quoi ça ressemble.


              • Yvance77 2 juillet 2009 21:29

                Salut,

                Chirac avait les Tiberi (entre autres) Pipole 1er à les Balkany. Pourquoi changer une formule qui gagne à tous les coups.

                Ceci étant à gauche il ne faudrait pas ricanner car si on cherche on trouve aussi.

                A peluche


                • netchou netchou 2 juillet 2009 22:52

                  Ce qui est fascinant c’est l’applomb avec lequel ce bonhomme prend son monde pour un tas de cons,cette certitude de ne jamais être puni est une chose vraiment curieuse.Que vienne le jour de leur jugement et que leurs sanglots arrosent l’avènement d’une pèriode plus saine.
                  Le plus tôt possible.


                  • chmoll chmoll 3 juillet 2009 09:07

                    Les Balkany, les tenardier d’la politique, toujours fauss’ment surpris


                    • Louisiane 3 juillet 2009 10:22

                      Aurait-on la mafia hongroise au sommet de l’Etat ?


                      • Louisiane 3 juillet 2009 10:37

                        Ceci met à jour trois problèmes fondamentaux dans notre « démocratie » :
                        1 - Comment se fait-il qu’il ne soit pas puni à la hauteur de ses fautes et rendu inéligible une bonne fois pour toutes ? Après tout, il a trahi son mandat (pas son électorat, j’y viens ci-dessous).
                        2 - Comment se fait-il que sa propre famille politique ne le vire pas manu-militari au vu de ses exploits ? Est-ce à dire que cette famille s’accommode facilement de tels agissements et par là même les encourage ?
                        3 - Comment, enfin, se fait-il que l’électorat supporte une telle fripouille si longtemps ? Là aussi, on en vient à se demander si une tel comportement n’est pas accepté parce qu’il convient avant tout de gagner les élections et peu importe les moyens ?

                        Enfin, comme il ne manquera pas de lèche-culs pour trouver que cet article n’est qu’un torchon, que l’auteur est jaloux de la reconnaissance qui est accordée à Balkany alors que lui est ignoré (il y a des reconnaissance dont on se passe !), qu’il s’agit encore d’un article qui essaie de salir ce pauvre M. Sarkozy ( il a de drôles de fréquentations, non ?),
                        j’aimerais dire que l’idée de la démocratie, c’est d’abord un combat d’idées censées apporter le progrés à la nation et non pas le soutien inconditionnel à sa famille politique juste pour le plaisir de triompher. Ca, laissons le aux supporters de foot.


                        • bluboux bluboux 3 juillet 2009 16:12

                          L’affaire d’état de Karachi, les fausses factures (Sarko père et fils), les relations troubles qu’entretient « le teckel à poil dur » (citation de Bedos) avec le milieu des affaires vont inéluctablement déboucher sur de nombreux scandales... aussitôt étouffés.
                          Ce gouvernement va supprimer les juges d’instruction, c’est plus pratique pour faire des affaires.
                          Et le décret qui se prépare dans le cadre de la loi de programmation militaire pour 2009-2014 sera également un super outil pour éviter que les manants viennent contester. Les intérêts de l’état étant une notion éminemment subjective quand on est khalife à la place du khalife...


                          • keféLepeuple ? keféLepeuple ? 4 juillet 2009 06:54

                            un groupe de chanteur avait pour reffrain ds une de leur chanson :
                            hauts de seine hauts de seine , on t’serre on t’saigne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès