Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Bayrou inspire et inquiète... et c’est tant mieux !

Bayrou inspire et inquiète... et c’est tant mieux !

La gauche implosive, la droite embourbée... le président du Modem toujours là !

Le Parti Socialiste est au bord de l’implosion. C’est sans doute une question de temps. La gauche classique française risque bien de se recomposer de façon brutale. Encore quelques passes d’arme et mots doux entre les dirigeants du PS, et la situation devrait se clarifier. Commentaire amusant ce dimanche, celui de Bernard Tapie, dans Le Parisien. L’ancien homme d’affaires, reconverti dans le théâtre (autre facette de son art ?) estime que Martine Aubry est la meilleure candidate pour la gauche. Tapie dit aussi que le PS ne doit pas s’allier à Bayrou, accusé de populisme façon Le Pen ! C’est amusant, Tapie ne parle jamais du populisme de l’extrême gauche et ses conseils de sulfureux comédien, avide d’argent partout sur son passage, sont sans doute à suivre avec attention. Que François Bayrou fasse peur à cette gauche-là, c’est bien normal. Le président du MoDem et ses troupes ont un projet de société, alors que les « éléphants » plus ou moins vieillissants du PS n’ont que des envies de pouvoir. Tristesse.

Et à droite, quoi de neuf ? Comme chacun sait, le sigle UMP cache un seul homme. Un arbre devant une forêt victime de l’échauffement du climat politique. Et ceux qui osent exprimer une certaine liberté de parole le payent un jour (au gouvernement, la purge est engagée). N’oublions pas la « soupape de sécurité » : le Nouveau Centre (étiquette Non Communiquée ?). Que dit le machin plus ou moins centriste et plus ou moins allié de la droite au pouvoir ? Qu’il faudrait peut-être envisager des "emplois chance" pour relancer l ’économie française. C’est quoi, ça ? La possibilité pour une entreprise de moins de 20 salariés de recruter sans payer de charges sociales pendant trois ans. C’est ce que proposait le candidat François Bayrou. Etonnant, non ?

Autre proposition du MoDem qui fait gentiment son chemin : celle que Nicolas Sarkozy reprend timidement (ce jeudi) en Bretagne, devant le congrès des maires de France. L’idée : offrir la possibilité aux régions françaises de se rapprocher, à titre expérimental. François Bayrou, pendant la campagne présidentielle, souhaitait la fusion région-départements et une clarification des niveaux de compétence. Une partie des élus de gauche et des Verts sont d’accord, d’ailleurs...

Il y a au moins un sujet sur lequel les faux-semblants ne tromperont personne : l’Europe. François Bayrou et le Modem proposent une nouvelle donne et une construction plus politique. A gauche et à droite, on préfère ne rien dire sur ce thème. Ce serait trop risqué : Bayrou pourrait passer pour un mec bien.

Laurent Watrin


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • Absurde Absurde 1er décembre 2008 11:41

    Un type bien, Bayrou, c’est certainement l’image qu’on peut se faire de lui, aujourd’hui, par effet de contraste. J’aimais bien l’écouter parler de culture occitane, un soir de campagne électorale sur France-Culture, j’apprécie l’homme et j’apprécie l’intellectuel. Pour le politicien, il date un peu. Je fais partie de ces gens qui ont une envie pressante de nouvelles têtes, de préférence jeunes, et d’idées neuves et audacieuses centrée sur l’humain et son bien-être dans une société qui ne soit pas vendue à des arsouilles et qui ne soit pas non plus une bureaucratie dangereuse. Manque de bol, on est au coeur de ce "cauchemar climatisé" sous le règne de l’UMP et grâce au PS qui l’a précédé. Bayrou, j’en suis navré, ne propose pas d’alternative qui me séduise à cette organisation mafieuse de l’économie et de la société. Historien de valeur, homme de culture certes. Mais il ne remet rien en cause. Il est à sa manière un conservateur vintage

    Le PS n’est plus... et ce n’est ni le pathétique Mélenchon ni l’opportuniste Besancenot qui vont nous refaire une gauche qui tienne la route. Même objection que pour Bayrou. Que remettent-ils en cause qui soit susceptible de nous offrir à nous, humains, ce qui devrait être à la base de tout programme politique qui se respecte : ce bien-être du citoyen sans lequel il n’est pas de vie sociale ni de progrès pensables ? 

    Je ne sais pas si Bayrou fait très peur à ce qui subsiste de la gauche. Si c’est le cas, la gauche se trompe de trouille. Elle ferait mieux de s’effrayer du mépris qu’elle suscite désormais parmi ceux dont elle croit qu’ils font encore partie de ses ouailles. 


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 1er décembre 2008 11:54

      @l’auteur,

      Le Parti Socialiste a 106 ans et il a connu tout au long de son histoire bien des déchirement, le congrès de Tours étant le plus célèbre.

      Ses petits ennuis actuels ne seront que passgers vous verrez.....Le Modem peut prospérer il existe un espace politqiue possible pour lui....sur le dos du PS je n’y crois pas.

      bien à vous
      Jean
      http://jeanpelletier.blogspot.com/


      • Laurent Watrin Laurent Watrin 2 décembre 2008 02:49

        l’angélisme ne doit pas masquer la réalité...


      • aurelien362 1er décembre 2008 12:13

        J’avoue que j’ai du mal à comprendre les divergences entre Bayrou, Sarkozy et le PS sur l’Europe... Parce que, que je sache, Bayrou a voté comme l’UMP et le PS sur les traités européens non ? Alors quelle est la différence ?


        • Gilles Gilles 1er décembre 2008 18:16

          Aucune, ils suivent comme des moutons, plus préocupés par leurs affaires nationales que le devenir d’un espace qui les dépasse et sur lequel ils n’ont que peu de prises et donc peu d’avenir

          le béaba de l’opportunisme....


        • Oreille Oreille 1er décembre 2008 20:59

          54,68% des français ont dit merde à l’Europe... c’est quand même bizarre que l’opposition ne fasse pas de cet affront aux français, de ce coup d’état parlementaire, un sujet de base de leur argumentation politique.
          Ils ont décidé de ne s’adresser qu’à 45.32% des français, c’est ça l’assiette politique modérée des français aujourd’hui. Si t’es contre l’Europe, ben faut voter aux extrêmes...


        • Laurent Watrin Laurent Watrin 2 décembre 2008 02:47

          ha... les jugements à l’emporte pièce... voilà qui fait avancer la pensée complexe, dont on a tant besoin. Merci pour ce commentaire qui nous rapproche de la démagogie. C’est un bel exemple de ce que nous devons éviter collectivement.


        • Laurent Watrin Laurent Watrin 3 décembre 2008 14:46

          Bayrou a expliqué lui-même avoir soutenu le TCE et voté le Traité de Lisbonne par défaut, tout en appelant de ses voeux une autre Europe.


        • Mifi 4 décembre 2008 09:47

          Pour connaitre la différence entre Bayrou et les autres, tous les autres lisez "Projet d’espoir" de François BAYROU, ensuite seulement, vous pourez en parler, j’ai pour habitude d’aller voir le film avant d’en parler et de ne pas me fier aux seulles critiques, qu’elles soient positives ou négatives.


        • barbouse, KECK Mickaël barbouse 1er décembre 2008 12:18

          bonjour,

          La possibilité d’une victoire en 2012 de monsieur bayrou n’est pas a exclure, sauf si bien sur il s’en contente. Sur le terrain de l’éthique, il est remarquable, sur celui du pragmatisme, ça reste à prouver.
          Sur le terrain de l’aura de présidentiable il est remarquable, sur celui d’on ne gouverne pas seul ou presque, il pèche.
          Sur le terrain des forces de proposition pour contrer ce qu’il dénonce, il reste pour l’instant sur une posture victimaire. 

          Il n’est pas le seul a souffir du lobby médiatique, du cumul des forces du duopole, des forces du dénie de réalité permanent, qu’est ce que le modem propose comme espace efficient pour contrer cette privation de liberté ?

          Comment prendre une bonne décision l’esprit assourdie par les médias, mal informé, privé du droit de questionner directement par les journalistes, ou de débats contradictoire avec les arguments données par les parti politique et leur candidat pour permettre au citoyen de se faire sa propre opinion.

          Quelle sanctuaire de la prise de décision saine, du respect de la capacité du citoyen a décider comme usage essentielle de sa liberté, il propose de légiférer et garantir ?

          Amicalement, barbouse. 


          • andre777 1er décembre 2008 13:11

            F. Bayrou défend une démocratie humaniste, c’est à dire tournée vers l’émancipation de l’individu citoyen, elle est aussi écologiste, et place le développement durable en moteur de l’économie (Borloo se glorifie que le grenelle de l’environnement va créer 500 000 emplois en 22 ans !!! C’est 500 000 emplois par an qu’il faut créer au service du développement durable.), elle est aussi européenne, pour une Europe des peuples et non une europe de la bureaucratie. ( F. Bayrou a voté le mini traité, mais pour ceux qui ont eu la chance de l’écouter il a expliqué que son vote ne pouvait pas être autre, puisque l’Europe avait absolument besoin de sortir de l’impasse dans laquelle les traités de Rome, Nice, Maastritch, l’avaient laissée. Par contre, il s’est élevé contre la manière, à la hussarde, utilisée pour le faire passer qui ne fait que couper un peu plus le citoyen de l’Europe. L’Europe doit devenir l’Europe des peuples, des citoyens qui se l’approprient., comme ils s’approprient leur ville, leur région, leur pays.).
            Voilà plantées les 3 grands pilliers de la démocratie telle qu’elle s’affiche au MoDem, humaniste, ecologiste, européenne, avec bien entendu les 3 pilliers de la République, liberté égalité fraternité.


            • matthius matthius 1er décembre 2008 16:58

              Vous dites que Bayrou est humaniste alors qu’il proposait les heures supplémentaires détaxées. Je ne vois pas cet humanisme quand on sait que les ouvriers subissent les heures supplémentaires sans pouvoir plus tard bénéficier de leur retraite.

              Aussi lorsque Bayrou s’adressait aux soi-disantes personnes "responsables" il s’adressait aux chefs d’entreprises avec sa proposition d’enlever les charges patronales pour les TPE lorsqu’elles embouchaient 2 salariés en même temps. Cette proposition est une façon de plus de donner de l’argent aux plus forts. On voyait déjà la difficulté d’application de cette proposition, à savoir le deuxième salarié bradé quand on a moins de n salariés. Il existe déjà des contrats de professionalisation qui eux permettent en plus de former le futur salarié. Il se posera de toutes les façons le même problème quand les aides seront ammenuisées, à savoir licencie-t-on ?


            • Gilles Gilles 1er décembre 2008 18:21

              "F. Bayrou défend une démocratie humaniste, c’est à dire tournée vers l’émancipation de l’individu citoyen,"

              Thème à développer. ça pue l’hagiographie

              Parlez vous d’une société totalement libérale ? Une émancipation vis à vis de l’Etat et de tout autre collectif ? Une société où l’individu est totalement responsable de son devenir aux yeux des autres, un peu comme le crédo américain classique ?

              Bref, moi ces envolées pleines de beaux mots me rebutent....je préfère un peu plus de complexité et de détail


            • Fergus fergus 1er décembre 2008 13:16

              Ecrire que le PS est au bord de l’implosion me semble relever du fantasme. Ce parti, habitué aux soubresauts, remontera la pente, et sans doute plus rapidement que ne le croient certains oiseaux de mauvais augure.

              Mieux : il n’a probablement pas perdu toutes ses plumes électorales comme on cherche à nous le faire croire depuis le Congrès de Reims. A cet égard, le départ pour le Sénat de Marie-Hélène des Esgaulx avait ouvert, croyait l’Ump girondine, un boulevard pour la législative partielle de ce week-end à Yves Foulon, le maire d’Arcachon, un ami de Sarkozy. Or, malgré cette proximité et le soutien, jeudi, de François Fillon, l’Ump a subi une grosse humiliation en constatant la défaite nette de son poulain (46% des voix) face à Francis Deluga, le maire PS du Teich (54% des suffrages).

              J’avais écris il y a quelques jours sur un autre blog que la droite se mettait un doigt dans l’oeil en pensant les forces de gauches anéanties par les divisions. Cette législative l’illustre parfaitement. Il est d’ailleurs probable que le PS va très vite retrouver sa combativité et que Sarkozy a mangé son pain blanc ces dernières semaines en profitant d’un contexte international favorable qui lui a permis d’occulter ses fautes politiques majeures en France. A suivre…

               


              • LE CHAT LE CHAT 1er décembre 2008 13:24

                le modem cache aussi un seul homme , Bayrou himself ! le modem ne sert que Bayrou !


                • La Taverne des Poètes 1er décembre 2008 14:36

                  Le Chat, tu arriveras toujours à cette conclusion si tu ne considères les choses que sous l’angle du poste présidentiel : il n’y a qu’un seul poste de président ! 

                  Maintenant si tu ne regardais plus uniquement Bayrou mais aussi l’alternative proposéee par le MoDem : réforme des institutions et ouverture du débat, liberté et indépendance de la presse, travailler ensemble avec les meilleurs (vraie ouverture), économie plus régulée, éducation et justice renforcées, renouvellement des élites et participation citoyenne, etc.


                • La Taverne des Poètes 1er décembre 2008 14:45

                  Maintenant, est-ce que tous les problèmes vont disparaître avec Bayrou président ? Bien sûr que non ! Mais la manière de traiter ces problèmes va changer : pas de démagogie (on regarde les problèmes en face sans faire de com’ pour les arranger à sa sauce. Ex : l’effort de pédagogie sur la dette évoquée lors de la Présidentielle), un travail collectif avec les bonnes volontés et les compétences de tous bords (enfin presque : les extrêmes restent au vestiaire), au sein de l’Europe (et non contre elle), avec les citoyens, pas de désignation de boucs-émissaires, pas de personnalisation excessive des idées et des résultats obtenus, pas de manipulation médiatique, etc.


                • Papybom Papybom 1er décembre 2008 16:00
                  Bayrou est-il seul ? Je pourrais vous répondre qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné. Les clivages du P.S en sont la preuve.
                  Maintenant, si les médias voulaient bien relayer ses actions, vous pourriez revoir votre jugement. Juste un exemple, si vous voulez bien : Pour la réforme de l’audiovisuel, il demande au PS de présenter une motion de censure. Ce que le PS refuse. Qui en parle ?
                  La défaite pour la mairie de PAU, c’est explicite.
                  Et enfin, c’est sur qu’il est seul.
                   

                • PapyJC_78 1er décembre 2008 16:22

                  Alors les effectifs du MoDem ont doublé à votre insu : j’en suis aussi ! smiley


                • Mifi 4 décembre 2008 09:42

                  Et l’UMP Sarkozy et le PS Aubry, et Royal et la tête, alouette .............un peu facile.


                • HdB 1er décembre 2008 14:18

                  Ben moi,Bayrou et les siens....................j’aime bien !!! Prôner l’Union,vouloir que l’Homme soit au centre de la Socièté,ne pas mettre l’argent comme seul et unique valeur,respecter les avis des opposants,le dialogue,les différences....c’est un programme et une façon de penser et de faire qui me vont bien !!!! Parceque......franchement........vous ne trouvez pas que le Droite/Gauche y’en a assez ??? On a vu le résultat de ces 30 années de gestion......Ca suffit !!!


                  • Absurde Absurde 1er décembre 2008 18:50

                    Il y a loin de la coupe aux lèvres...


                  • cogno1 1er décembre 2008 15:30

                    Le Parti Socialiste a 106 ans et il a connu tout au long de son histoire bien des déchirement

                    Toute chose à une fin.
                    Et au siècle dernier, il y avait des alternatives politiques possibles, la gauche existait encore, les gens y croyaient.
                    C’est différent là, il n’y plus d’alternative politique, le PS ne propose rien, il n’a rien à proposer d’autre que la mondialisation et la finance, tout simplement parce que c’est ça qui fait tourner notre pays, et les gens n’y croient plus.
                    Autant je reproche à l’idéologie de droite son égoïsme nombriliste, autant je reproche à la gauche son néant et sa compromission.

                    La droite à la solution, changer de nom, mettre d’autres têtes, ne rien changer à l’idoéologie, et ça roule tout seul.
                    C’est comme ls société, changez le nom, le logo, et ça repart sur du neuf.. enfin du semblant de neuf.

                    Quant à Bayrou, je n’y crois pas, ça va être dur pour lui, il n’a aucun charisme, et la politique est avant tout un art oratoir.


                    • Voltaire Voltaire 1er décembre 2008 16:40

                      Votre analyse mérite plusieurs commentaires :


                      - Tout d’abord en ce qui concerne l’éclatement du PS, je pense que vous faites preuve de naïveté. LE PS n’éclatera pas avant 2012, car trop d’intérêts sont en jeux. Le PS est un parti qui a un nombre considérable d’élus, et ceux-ci tiennent à leur poste. Seule une défaite en premier tour en 2012 pourrait entraîner une recomposition du paysage politique. En ce qui concerne les électeurs du PS en revanche, c’est une autre histoire...


                      - je ne partage pas non plus votre opinion sur l’UMP : celle-ci est traversée de plusieurs courants, qu’ils soient idéoloiques (peu nombreux), ou surtout liés aux aspirants-succésseurs de Nicolas Sarkozy. 2017, ce n’est pas si loin, et la lutte entre les Copé, Bertrand et consorts (sans compter de Vilepin qui lutte pour survivre) continuera d’agiter l’UMP de soubressauts, feutrés mais redoutables.

                      Je partage en revanche votre opinion sur deux autres éléments :


                      - le Nouveau Centre est une coquille vide. Il a même échoué à rassembler l’ensemble des opposants à Bayrou venant de l’ancienne UDF, et se fait tailler des croupières par la gauche moderne... Bref, il n’existe pas et n’existera pas avant longtemps un autre parti de droite à côté de l’UMP.


                      -  Vos remarques sur les propositions de Bayrou, reprises par diverses parties, sont emblématiques. En général, les propositions de Bayrou et du MoDem sont de bonne facture, mais totalement inaudibles. Elle sont donc régulièrement pillées (et souvent dénaturées) par les autres partis. Cela illustre à la fois la présence d’un fond idéologique de qulité au MoDem, mais aussi son absence de structures de propositions et de personalités d’envergure aux côté de son chef. Ceci constitue encore un point faible majeur pour ce parti.


                      • Absurde Absurde 1er décembre 2008 19:10

                        Le PS a de nombreux élus en place, dites-vous, qui tiennent à la place qu’ils occupent.

                        Souvenons-nous du contexte des scrutins à quoi ils doivent leurs sièges. Les régionales, puis les Municipales. Barre à gauche toute, par réaction à une politique de droite déjà mal vécue. Le vote-sanction ne suppose pas la légitimité. Il n’est qu’un message. On ne peut pas dire que ça se passe très bien, au plan du social, dans les vingt-deux régions que détient la gauche, PS en tête. Qui se sent concerné par le PS "sur le terrain", à part les militants de ce parti et ceux qui y sont affiliés ? Qui représente t-il, ou plutôt qui entend-il représenter ? 

                        On voit l’initiative cocasse de Mélenchon, main tendue aux communistes, moribonds, et à l’extrême-gauche, qui s’en fout. Royal reste Royal, l’anti-Sarko par excellence, dans le sens du miroir, autrement dit son pendant en Dim-Up. Aubry soutenue par ces éléphants dont plus personne ne veut mais dont elle a besoin parce qu’ils détiennent les bons réseaux. Delanoë sur le siège éjectable. Strauss-Kahn et ses histoires de cul, Lamy et lui larbins de la haute finance. Emmanuelli et sa fausse gouaille de faux prolo et les casserolles qu’il traîne comme d’autres leur parachute doré. Joli monde vieillissant qui a rejeté dans les cordes je faux-jeune Hamon et ses idées de nécessaire recentrage à gauche comme on laisse passer sa dernière chance. Valls le technocrate pur et dur, qui est un homme de la gauche des beaux quartiers, à la manière aristocratique d’un Jack Lang, sourire aux bons amis, dédain et attitude hautaine pour la plèbe. Qui voulez-vous que le manège de ces tristes guignols réussisse encore à berner ? 


                      • JFCAMPION JFCAMPION 1er décembre 2008 16:50

                        Monsieur Bayrou reste une personnalité mais de là à inquiéter quelqu’un, il reste dans sa logique de compétiteur à tout prix du président actuel rien de plus.

                        Je reste surpris du mépris envers le PS (dont je ne suis pas du tout sympathisant), il affiche simplement ses divergences au grand jour et ses électeurs lui restent majoritairement fidèles.

                        Quand au Nouveau Centre il semble logique qu’il soit fidèle aux propositionx de l’ancien UDF c’est le contraire qui serait génant. D’ailleurs si de plus en plus d’élus du Modem le quitte, ce n’est pas un hasard ni de simples calculs électoraux, c’est que le projet de société n’est pas si clair. La logique de coalition oblige à choisir son partenaire, le modem a choisit le PS c’est respectable mais ce n’est pas notre choix inutile de se lancer dans l’invective verbale.


                        • ferdinand 1er décembre 2008 17:19

                          Le discours qui pretend : " je suis au delà des idéologies, moi. Moi je sais prendre le meilleur de la droite comme de la gauche..." est, à mon sens, un discours dangereux, sysématiquement de droite, donc très idéologisé et dogmatique, contrairement à ce qu’il prétend combattre .

                          Tout notre échiquier politique se trouve décalé vers la droite quand ces mêmes gens de droite se declarent être de gauche. Ne trouvez-vous pas qu’il est suffisament à droite ces temps-ci ? allons, il ne manque plus qu’un petit zeste encore et nous passerons du côté obscur de la force si ca n’est pas deja fait !
                          J’ai même vu l’ami Lefebvre faire l’éloge de Coluche, c’est vous dire si on va loin dans la disparition de la pensée tout court.

                          Bayrou à toujours été de droite et il le demeure. Le reste est placement marketing. Sarkozy, autre grand mystificateur l’a bien compris en faisant passé la traîtrise carrièriste pour une "ouverture" du champ politique, le top démago "regardez comme je ne suis pas dogmatique, j’ai même un ami de gauche !"

                          Quand au passage où on apprend que bayrou est complétement étranger à la course à l’echalotte de l’égo et que son parti regorge de bonnes idées contrairement à tous les autres, ca parle de soi-même !

                          Bayrou me fait peur parce qu’il fragilise la démocratie, il reduit le champ politique, ostracise les idées de gauche, mystifie l’electorat.

                          Il me semble que françois Mitterand disait, et il savait de quoi il parlait : " le centre ca n’est ni de gauche, ni de gauche"
                          citation non garantie.


                          • fred 1er décembre 2008 17:49

                             Bayrou est pour moi votre président en exil. c’est la personne qui aurait été élue sans les manipulation autour de Sarko et Ségo, 2 lamentables représentants français de la ruine politique de la fin du XXème Siècle.

                            Ségo a été placée pour laisser la voir libre à Sarko. Sarko a reçu plus que le soutien nécessaire à son élection de tous les "maîtres du monde" français.

                            Bayrou n’a pas hésité à endosser le rôle ingrat du mauvais rôle (désolé poru la répétition smiley, la victime. Mais avec véhémence et dignité.

                            Il a un projet, il a une vision, il a le courage des artisans autonomes. S’il garde son cap et sa modestie et le courage de son 

                            C’est un vrai et je crois en lui.

                            Espérons que vous garderez vos yeux ouverts lors du prochain braquage médiatique de 2012. smiley

                            Bonne chance, France !

                            Bayrou est une chance pour la France.


                            • fred 1er décembre 2008 17:51

                               CORRIGE (dur lundi) :

                              Bayrou est pour moi votre président en exil. c’est la personne qui aurait été élu sans les manipulation autour de Sarko et Ségo, 2 lamentables représentants français de la ruine politique de la fin du XXème Siècle. 

                              Ségo a été placée pour laisser la voir libre à Sarko. Sarko a reçu plus que le soutien nécessaire à son élection de tous les "maîtres du monde" français. 

                              Bayrou n’a pas hésité à endosser le rôle ingrat du mauvais rôle (désolé poru la répétition), la victime. Mais avec véhémence et dignité. 

                              Il a un projet, il a une vision, il a le courage des artisans autonomes. S’il garde son cap, sa modestie, la fifélité et le courage de ses opinions.

                              C’est un vrai et je crois en lui. 

                              Espérons que vous garderez vos yeux ouverts lors du prochain braquage médiatique de 2012. 

                              Bonne chance, France ! 

                              Bayrou est une chance pour tous.


                              • vivelecentre 1er décembre 2008 18:10

                                """Le président du MoDem et ses troupes ont un projet de société, alors que les « éléphants » plus ou moins vieillissants du PS n’ont que des envies de pouvoir."""

                                sur que Bayrou , president du MoiMem , n’a pas envie de pouvoir , d’ailleurs il refuse toujours quand c’est à sa portée !!

                                il loupe les élections même dans son fief ( volontairement surement !) et refuse les postes de premiers ministres même quand on le supplie ( en effet, d’après sa légende , il aurait dit non à Chirac en 2002 et non à Sarko en 2007 !
                                quelle abnégation !!

                                Si au moins il pouvait refiler son projet au socialistes , ce serait sympa ! mais au fait quel projet ? vous le connaissez vous ?
                                A oui , maintenant c’est humaniste ! comme s’il suffisait de le dire pour l’être..... !


                                • Papybom Papybom 1er décembre 2008 20:59
                                  Donc, pour vous, nous devons respecter la Monarchie de l’UMP. Après Nicolas, place à Jean.
                                  Je ne comprends pas vos réactions. Juste un point, au passage : le mandat unique. Moi j’aime !
                                  La démocratie exige le respect scrupuleux des droits de la personne humaine, au sens de la Convention européenne des Droits de l’Homme et de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, et la lutte contre toutes les discriminations. La démocratie exige la séparation des pouvoirs politiques (exécutif, législatif, judiciaire), économiques et médiatiques.
                                  Rien que cela me donne une envie pour 2012, un reportage de RTF sur la passation de pouvoir sur les marches de l’Elysée.
                                   

                                • vivelecentre 2 décembre 2008 07:41

                                  ""le mandat unique. Moi j’aime ""

                                  votre idole aussi ! n’a t’il pas dit :
                                  "Rendre à l’Assemblée nationale son rôle et sa responsabilité, cela passe, selon François Bayrou, par l’interdiction du cumul pour les députés.« Je veux restaurer dans notre pays la démocratie de représentation. Cela signifie que le Parlement soit respecté et fasse son travail, que les parlementaires participent aux débats du Parlement.Nous ne pouvons plus continuer avec des parlementaires absents ! Nous ne pouvons plus continuer à délibérer avec 1 ou 2 % de la représentation nationale. La République nouvelle doit adopter le principe du mandat unique pour les députés. Et les députés doivent en avoir les moyens, en termes de statut et de collaborateurs - ce qui impose qu’il y ait moins de députés.""



                                  en tout cas , ce n’était pas le chemin choisi

                                  Mandats :

                                  - Conseiller municipal leader (? ??) de l’opposition à Pau
                                  (il avait dit qu’il conserverait son mandat de député même en cas de victoire)

                                  - Député

                                  - Conseiller général depuis 26 ans !!(bonjour le pantouflage)


                                   Fonctions dirigeantes :

                                  - Président de formation politique

                                  - Administrateur de France Galop
                                  Metiers :

                                  - Conducteur de tracteur et exploitant agricole

                                  - Ecrivain politique (sic)

                                  Fonction 24/24

                                  - Eternel candidat aux présidentielles

                                  et je suis sur que j’en oublie

                                  La seule fois ou il a démissionné d’un mandat , c’était en raison de la loi de non cumul et il a démissionné de député européen pour revenir à l’assemblée nationale..

                                  Peu glorieux pour un soit disant pro européen ...quel mépris pour l’europe... !!.’


                                • Absurde Absurde 1er décembre 2008 18:11

                                  @Ferdinand : on se souvient de Michel Jobert, qui n’était ni de droite ni de gauche, mais d’ailleurs... 

                                  Quand j’écris plus haut que Bayrou date un peu, c’est qu’il ne vient pas de débarquer de chez les Bisounours. Il a fait partie de plusieurs gouvernements de droite, il défend des idées de droite, il a des prises de position morales qui l’apparentent viscéralement à la droite, et s’il nous paraît si sympathique en ce moment, c’est qu’en habile professionnel de la politique, il travaille à se repositionner par contraste, j’entends par là qu’il cherche à nous démontrer qu’il est plus près de Bobby que de JR ert Sue-Ellen Ewing, pour ceux qui se souviennent de Dallas. Or, dans cette saga, Bobby était aussi salaud que JR et aussi sournois que Sue-Ellen était garce. Disons qu’il l’était plus subtilement, plus intelligemment. Bayrou est certes intelligent, il est cultivé, il est naturellement sympathique avec ses faux airs de Pierre Richard et sa paysannerie d’opérette, mais comme nous le rappelle un intervenant, il ne s’est jamais solidarisé de cette Europe que l’on nous impose de toute force et qui fait le jeu de spéculateurs, il ne se distingue pas davantage de la ligne politique d’une droite néo-libérale répressive/régressive qui est en train de nous envoyer par le fond, il ne remet rien en cause, il proposte juste quelques ajustements sur la forme. 

                                  Il en faudra plus pour se faire élire en 2012. Faire "gentil dauphin" face au "requin des profondeurs" et à la "sirène qui chante faux" ne pourra suffire. 

                                  A moins que le scrutin fatidique n’intervienne plus tôt. Et c’est sur le registre du passionnel que Bayrou peut triompher. Comme valeur-refuge au sortir d’une crise grave. Comme une béquille après une amputation. Comme un cordial soulageant les douleurs d’un traumatisme. Avec une ligne politique qu’il sera forcé et contraint d’improviser. 


                                  • Absurde Absurde 1er décembre 2008 18:14

                                    ERRATUM : Sur les prises de positions de Bayrou par rapport à l’Europe, il fallait lire "il ne s’est jamais désolidarisé", vous l’aurez compris...


                                    • Gilles Gilles 1er décembre 2008 18:14

                                      " : le Nouveau Centre (étiquette Non Communiquée ?). Que dit le machin plus ou moins centriste et plus ou moins allié de la droite au pouvoir ?"

                                      Ah ah aha aha aha ! Et Bayrou avec l’UDF n’était-il pas l’allié naturel du RPR, ancêtre de l’UMP et qui compte dans ses rangs nombre d’ex UDF ?

                                      Bon, un Bayrou vaudra toujours mieux qu’un Sarkzoy, c’est clair......mais tout en lui respire la Droite

                                      SArko c’est la droite diur, réac et conne. Bayrou peut être une droite plus "humaine", mais sur nombre de thèmes, notamment économiques, ils se rejoignent



                                      • oncle archibald 1er décembre 2008 19:04

                                        Oui sans doute mais entre :


                                        - celui qui fait ses cadeaux aux plus nantis par toutes sortes de défiscalisations et parapluies dorés qui limitent l’effet des impositions sur le revenu et sur le capital , celui qui exonère de charges patronales les grands industriels susceptibles de coller d’un seul coup des milliers de personnes au chômage, et qui le feront quand même si leur soif insatiable de bénéfices leur commande de "délocaliser",


                                        - et celui qui prévoit d’exonérer de charges sociales les deux premiers emplois d’une entreprise quelle qu’elle soit, autrement dit d’exonérer à 100% l’artisan plombier, le petit commerçant, le professionnel libéral, qui du coup vont pouvoir embaucher et créer des emplois totalement pérennes, 

                                        je choisis vite fait !

                                        Que souhaitez vous, concrètement ?


                                      • Absurde Absurde 1er décembre 2008 19:14

                                        Vous en faites quoi de la retraite des deux employés exonérés de charges ? 


                                      • nini_lepetit 1er décembre 2008 20:37

                                        Tout nouveau sur ce forum (et ’accessoirement’ pro-Bayrou ), je suis sincèrement intéressé par votre remarque.

                                        A-t-on chiffré le coût que cela représente sur trois ans ? Est-ce une somme astronomique ou comparable par exemple, ..., avec ce que Tapie a touché ? Bref, est-ce que cette mesure, si elle avait été prise, aurait couté les yeux de la tête à la nation ?


                                      • Rémy 1er décembre 2008 20:53

                                        En tout cas c’est mieux que de se rendre compte deux ans trop tard qu’il vaut mieux dépenser pour investir que pour fonctionner, et à priori c’est pas fait pour l’emploi en Suisse. Et encore conviendrait-il de se pencher sur le dernier budget pour ce qui est des actes..
                                        C’était deux emplois sans charge sauf cotisations retraite poyu répondre à la question.


                                        • Hervé Torchet 2 décembre 2008 01:22

                                          Les élections européennes seront un moment de bonne surprise pour Bayrou, telle que la situation se présente, et tout s’organise pour qu’il gagne en 2012.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès