Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ce gouvernement a peur

Ce gouvernement a peur

 Une soixantaine d’intellectuels, de militants et de syndicalistes appellent à résister au gouvernement et poursuivre les grèves, blocages et occupations.

Les voilà, leurs grandes peurs et leurs grands moyens pour essayer de la masquer en jouant les fiers-à-bras qui ne cèdent pas. On s’y attendait depuis des mois, et la voici brandie, la menace d’interdiction des manifestations. Un sommet dans l’inacceptable ? Il peut toujours y avoir pire avec ce gouvernement. Celui-là même qui commémore cyniquement les grèves du Front populaire. Qu’il défende ses intérêts, ceux des puissants, ceux des profits et de l’argent ; c’est de bonne guerre, c’est sa guerre ; mais qu’il ravale ses célébrations et récupérations d’un passé qu’il ne cesse de fouler au pied.

Ce gouvernement a peur : rien d’étonnant. Car il y a de quoi, devant nos solidarités face au pouvoir et son bras armé. Combien de témoignages sur ces manifestants qui, sans avoir besoin de rien se dire, prennent soin des blessés, malgré les gaz, les coups de matraque et les grenades de désencerclement ? Combien d’images de blessés que des policiers continuent de frapper à terre, tandis que spontanément se forment des chaînes pour les entourer et les protéger ? Combien d’initiatives, de textes, de rassemblements, de soutiens résolus contre les gardes à vue, les mises en examen, les condamnations iniques ? Pour les manifestants blessés, mutilés, éborgnés, dans le coma, combien de policiers seront inculpés ?

Hollande, Valls et leurs alliés voudraient briser cette vague énorme, celle qu’on a vu manifester par centaines de milliers. Ils mènent leur guerre sur tous les fronts : par une violence physique déchaînée ; par une violence judiciaire de magistrats aux ordres qui emprisonnent et brisent des vies ; par une violence médiatique faite de désinformation et de discrédit ; par une violence antidémocratique à coups de 49-3, d’interdictions de manifester et d’assignations à résidence au nom de l’état d’urgence ; par la violence sociale infligée à des millions d’hommes et de femmes précarisés ou licenciés. Ce pouvoir voudrait à toute force empêcher ce qui lui apparaît dangereux et qui est immense par ses convergences : des quartiers populaires où l’on bataille depuis des années contre les violences policières, des luttes des migrants et des sans-papiers, des syndicalistes mobilisés, des étudiants et des lycéens qui ne lâchent rien. La détermination est puissante, tout comme le sentiment que des personnes, des collectifs, des organisations qui jusque-là ne se parlaient pas ou peu se sont trouvés ou retrouvés. Ce pas franchi est si important qu’il le restera, et pour longtemps.

Nous ne convaincrons pas les tenants de ce monde – et nous ne cherchons pas à le faire. Mais contre le discours dominant et tout-puissant, nous pouvons convaincre celles et ceux qui connaissent bien la violence au quotidien. La violence du mépris social et des abîmes qui nous séparent des possédants. La violence du chantage à l’emploi qui conduit à tout accepter, fait voler en éclats les solidarités et jusqu’à la dignité parfois. La violence de la souffrance, au chômage, au travail, de la mise en concurrence, du management par l’obéissance. La violence des contrôles au faciès et des discriminations. Forces de l’ordre ; mais de quel ordre ? L’ordre social des évadés fiscaux, du CAC 40 et des marchés financiers.

Quelques devantures de banques, d’assurances ou de supermarchés cassées ne sont rien comparées à cette violence. Quoi qu’on pense de leur pertinence, ces actions sont au fond surtout des questions : qu’est-ce qu’une banque et ce qu’il y a derrière, la tragi-comédie financière ? Brecht l’avait résumé d’un trait : « Il y a pire que braquer une banque, c’est d’en fonder une ». Comment pourrait-on nous faire croire que la violence de ce monde serait dans ces vitrines brisées ? Les médias sont doués pour ça, avec leurs scoops et leurs images en boucle, leurs sélections éhontées. Mais vient un temps où ça ne marche plus : il semble que ce temps soit venu.

Les patrons peuvent s’arrêter de patronner ; nous n’avons pas besoin d’eux. Mais quand les éboueurs, les dockers, les électriciens, les cheminots, les raffineurs, les personnels hospitaliers, les personnels de l’éducation, les postiers, les intermittents s’arrêtent, tout ce qu’elles et ils nous apportent devient soudain plus visible, plus évident. Quoi qu’il advienne de ce gouvernement, nous continuerons de manifester – et comment ! Mais pas seulement. Nous poursuivrons grèves, blocages et occupations. Ce sont les armes de celles et ceux qui en ont peu. Mais elles peuvent frapper bien plus fort que leurs matraques et leurs tonfas.

Pour voir les signataires

Pour ne pas mourrir idiot ...


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • alinea alinea 23 juin 20:03

    On se demande d’où elles viennent, ces offuscations devant la violence ! Car quoi ? Une chemise déchirée, une vitrine cassée, un pavé délogé, même pas !
    On voudrait nous faire croire qu’on vit dans un monde paisible ?!! et qu’un conflit se règle devant des petits fours ? la violence et la souffrance sont partout.
    Il faudrait peut-être que les petits bourgeois se réveillent et s’aperçoivent que leurs privilèges s’appuient sur une violence autre que celle-là !
    Ceci dit, il y a une violence parasite, et si mes souvenirs sont bons, il y a eu, il y a peu, une manifestation interdite, mais qui s’est faite quand même, au cours de laquelle il n’y a eu aucune violence, car aucun casseur !


    • Dany romantique 23 juin 20:21

      Nos syndicats -qui ont raison de combattent la Loi anti travail de détricôtage des acquis sociaux- ne poussent pas le bouchon plus loin car l U.E. est devenue le logiciel du capitalisme. 

      On a toujours vu que le capitalisme « économie de marché » était gravé dans le marbre de la Constitution européenne (et réciproquement). 
      Bruxelles fait jouer ses marionnettes que sont les gouvernements européens qui s aplatissent sur les options néo libérales. Si la gauche tradi veut faire un bras de fer avec une entité qui la dépasse en restant à l intérieur c est cuit d avance. Il faut commencer par sortir de l’U.E. et de l Euro et après on discute. Ainsi pour mettre en place une politique socialiste au sens de Jaurès et pour un souverainisme au sens de de Gaulle et Chevénement.
      Le reste c est du cinéma.

      • hervepasgrave hervepasgrave 23 juin 20:36

        Bonsoir,
        Je pense sincèrement que beaucoup de monde soit disant éclairé sur le sujet se trompent. Ce gouvernement ne fait qu’accélérer un processus en cours.La preuve si l’on considère les deux principaux courant politiques droite/Gauche ils ont les mêmes buts. La peur n’est pas ni un moteur ,ni un frein aux gouvernants.C’est une erreur grotesque et ridicule de penser cela. Mais bon ! il y a trop de monde pour s’inventer des histoires. De toutes les manières ,il n’y a qu’une chose a retenir.elle est simple et logique. Que les gens manifestes mais,ne sert à rien. Croire ou faire croire que les gouvernants ont peur c’est d’une imbécilité sans nom. Car pourquoi faudrait-il déclarer une manifestation ?date/ lieu/ heure. Les patrons et les gouvernants nous préviennent-ils qu’ils vont nous bai....... non. Alors si personne ne comprend pas cela.Vous pouvez bien manifester/tout casser ,mais c’est une guerre inutile. Il faut que tout le monde,au moins le maximum suivent une idée générale de société.Pourtant nous voyons que nous sommes grugés .regardez les élections ici ou ailleurs.Ils tiendraient sur quelques misérable pourcent dans un sens ou l’autre.Vous êtes a côté de la plaque.Malheureusement c’est pour beaucoup un gagne pain,alors la raison ne peux pas l’emporter.
        Alors les intellectuels,peuvent bien aller au salon de thé caqueter comme des folles,ils sont en dehors du monde réel.


        • Pyrathome Pyrathome 23 juin 21:50

          @hervepasgrave
          La peur n’est pas ni un moteur ,ni un frein aux gouvernants.C’est une erreur grotesque et ridicule de penser cela.
          .
          C’est surtout une erreur grotesque et ridicule d’affirmer cela......
          .
          Ne plus pouvoir sortir sans être bombardé d’œufs ou de tomates pourries, se faire insulter, se faire copieusement siffler, se prendre des vents en voulant serrer des mains...etc
          C’est sûr que les mecs doivent être sereins et la conscience tranquille en sachant qu’on trahi à mort tout ceux qui ont eu confiance en nous....
          Si tel ne devait pas être le cas, alors il faut se débarrasser fissa de cette engeance de dangereux psychopathes schizophrènes...il ne sont plus humains.....


        • hervepasgrave hervepasgrave 24 juin 11:18

          @Pyrathome
          Bonjour,
          Pour ma part je confirme ce que dis. Ils assument simplement. C’est autre chose.La trahison que tu dis n’est qu’une vue extérieure . Les faits pourtant montre le contraire depuis toujours. Maintenant pour la pathologie je ne sais pas si tu as raison.Il suffit de voir comment le monde tourne et comment il est dirigé, pour évidemment trouver cela complètement anormal, illogique ,inhumain


        • Vipère Vipère 23 juin 21:01



          La seule question qui vaille est : le gouvernement a peur pour qui, pour le peuple ou pour sa survie ?



          • JBL1960 JBL1960 23 juin 23:08

            @Vipère Le peuple y s’en fout grave. Mais l’auteur à raison ; On a pas besoin d’eux. Des preuves nous viennent de la compromission absolue des Zidents successifs et quel qu’il soit. Et ce n’est pas le moment de mollir https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/23/cest-pas-le-moment-de-mollir/ Comme les Mutins de Pangée le disent à leur manière « Faut Pas Mollir » une autre voie est possible.

            Et cela est valable pour tous, partout dans le monde = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/23/plus-jamais-un-monde-sans-nous/

            Nous devons combattre notre propre peur et sauter le pas...


          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 23 juin 22:50

             «  »Une soixantaine d’intellectuels, ...«  »

            Il était temps !
            Mais pour ce qui est du gouvernement, je crois pouvoir dire qu’il vient de marquer un point. Il avait d’abord interdit la manifestation, puis il a voulu parquer les marcheurs et finalement il a réussi à les faire tourner en rond ! 



            • Sacotin Sacotin 24 juin 10:42

              @Mohammed MADJOUR  - Hé oui, et apparemment messieurs Mailly et Martinez sont très satisfaits de cette pantalonnade à laquelle ils se sont livrés. Consternant.




            • covadonga*722 covadonga*722 23 juin 23:11

              Les patrons peuvent s’arrêter de patronner ; nous n’avons pas besoin d’eux.




              c’est seulement maintenant que vous le dites !!! veinard vous n’avez pas eu donc besoin de trouver de patron !!!!!mince alors moi plein de fois , faut dire que je suis qu’un gros con de prolo hein , pas un éduqué diplômé a statut protecteur .
              Sinon j’ai beaucoup aimé voir le camarade Martinez faire sa promenade pipi tenu par une laisse d’1k600 ....

              • devphil devphil 24 juin 07:39

                Vous avez du voir la vidéo de la casse des vitres de Necker , un type seul qui vient et envoie un coup de masse sur 4 ou 5 vitres puis repart tranquillement 


                Étonnant la médiatisation qui a suivi et bien sûr ce type ne sera jamais retrouvé ...

                Tous les moyens sont bons pour discréditer les syndicats , les manifestations afin de jouer la montre et ne de pas parler du fond.

                Aujourd’hui le fond n’est plus à la discussion sur cette loi mais à son retrait.

                Vu le niveau d’implication de la CGT , je pense que le gouvernement à du soucis à se faire et ce n’est pas le psycho rigide de Matignon qui peux dialoguer.

                L’Automne sera chaud entre la poursuite des manifestations , les primaires , le budget , la fin de règne du menteur avec la hausse du ton envers Hollande des autres partis.

                Philippe

                 

                • mimi45140 24 juin 09:08

                  Nous pouvons tous manifester sans casser , sans faire de bruit , il suffit juste de tous prendre un verre avec son voisin et discuter , pendant 15 jours limiter au maximum l’utilisation de sa voiture ( pas besoin de bloquer les raffineries ) , faire des efforts alimentaires 15 jours ( pour ne pas bloquer les grandes surfaces) ne pas faire les soldes pour acheter la 15 éme paire de chaussure , je pense que 15 jours d’immobilisme serait plus ennuyeux pour nos politiciens que 15 jours de grève 

                  • zygzornifle zygzornifle 24 juin 09:41

                    le grève perlée, aller au travail mais ne rien faire, les magasins ouvert mais ne pas servir les clients etc.....le gouvernement serait a genoux rapidement a j’oubliais le plus dur pour les neuneus boycotter le foot même a la télé .....


                    • zygzornifle zygzornifle 24 juin 09:43

                      il y a un vent mondial qui se lève et se prépare a balayer toute cette clique de politiciens hypocrites et malveillants plus sournois les uns que les autres ....


                      • Milla (---.---.1.10) 24 juin 12:54

                        « Ce gouvernement a peur »


                        Morderire

                        • Milla (---.---.1.10) 24 juin 12:59

                           Le gouvernement est soutenu par l’armée, la police, la gendarmerie , les institutions et nos médias sionistes 

                          • zygzornifle zygzornifle 24 juin 16:48

                            @Milla
                             


                            ce ne sont que quelques milliers face a des millions, je ne donne pas cher de leur peau si cela chie vraiment .....

                          • MILLA (---.---.1.10) 25 juin 02:07

                            @zygzornifle

                            Tu te trompes complètement !


                          • Milla (---.---.1.10) 24 juin 13:00

                            « Vous avez du voir la vidéo de la casse des vitres de Necker , un type seul qui vient et envoie un coup de masse sur 4 ou 5 vitres puis repart tranquillement »



                            Ce sont des casseurs flics ou des gars d’extrême droite payés par le gouvernement. 


                            • zygzornifle zygzornifle 24 juin 16:49

                              @Milla


                               ce gars c’est la « force tranquille » ....

                            • MILLA (---.---.1.10) 24 juin 13:39
                              LA DICTATURE ROSE-BRUNE DU PS ARRIVE !!!

                              20 juin 2016 Madame Le Pen prône l’interdiction de toutes manifestations pendant l’état d’urgence 

                              21 juin 2016 Le gouvernement PS interdit la grande manifestation du 23 juin contre la loi travail 



                              • SEPH 24 juin 13:41

                                Le Parti dit Socialiste est un parti fasciste dont la politique est la dictature des banques et des transnationales , le colonialisme dont le le sionisme. Bref, dépouiller les pauvres pour goinfrer les nantis.

                                Ce parti d’imposteurs est le pire. En effet, par des fausses intensions à défendre les plus faibles lorsqu’il est dans l’opposition, il se comporte comme un monstre qui méprise le peuple pour servir banquiers et MEDEF.

                                Ce parti est nuisible pour tous les sans dent, pour tous ceux qui galèrent. Il doit disparaitre.


                                • Milla (---.---.1.10) 24 juin 14:18

                                  @SEPH



                                  Exactement ! 


                                • UnLorrain (---.---.247.130) 24 juin 15:37

                                  Tant que le portemonnaie euuh l appetit va,tout va,dit ce proverbe...proverbes,sont une invention de petites gens qui se sont rudement heurts au monde et qui ont constate qu on ne peut rien contre ou si peu.


                                  • JBL1960 JBL1960 24 juin 16:31

                                    Bon apparemment, y’a pas que ce gouvernement qui a peur = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/24/si-meme-poutine-a-peur/ Je ne trouve pas que cet article soit méprisant pour les travailleurs. Au cours d’une vie on passe de travailleur, à chômeur, on peut être gérante d’une SARL de famille, au RMI bénéficier des restos du cœur et des vestiaires de la Croix-Rouge aussi, puis plus rien... Et devenir invisible, mais pas pour autant sans cervelle. Et juste avoir envie malgré tout d’un futur commun = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/12/les-temps-sont-durs/


                                    • jesuispascontent jesuispascontent 24 juin 18:25

                                      Le gouvernement n’a pas peur, son cdd se termine bientôt, les taches exigées par leurs maîtres ont toutes été effectuées.


                                      • Milla (---.---.1.10) 24 juin 22:26

                                        Le gouvernement a acheté les flics.

                                        Près de 650 millions d’euros pour les policiers et les gendarmes Un accord qualifié d’historique par les syndicats a été signé place Beauvau. Il prévoit notamment une augmentation de la prime de risque.

                                        Publié le 11/04/2016 à 19:17 | Le Point.fr Les policiers avaient manifesté, notamment jeudi dernier, pour réclamer une revalorisation de leur carrière. Les policiers avaient manifesté, notamment jeudi dernier, pour réclamer une revalorisation de leur carrière. Décidément, le gouvernement semble avoir retrouvé, à un an de la présidentielle, des marges de manœuvre


                                      • sampiero sampiero 24 juin 18:44

                                        C’est perdre du temps que de s’occuper du gouvernement. Peur ou pas, quelques soient les raisons bonnes ou mauvaises de faire la politique de droite, il est cuit.


                                        Mieux vaut s’occuper activement de la suite, ça viendra vite et ça urge :

                                        qui, et pour quoi faire ?

                                        Si c’est pour conserver tel que le capitalisme et ses règles, les requins et leurs valets, , pas la peine, autant garder les mêmes ou mettre sarkosy, ou dudule kif kif.

                                        Si c’est pour qu’après 2000 ans on en vienne enfin à faire ce que préconisait le Christ : partage, solidarité,............alors on peut commencer à se réjouir et trouver ceux qui seront capables d’appliquer le programme et les souhaits déterminés par le peuple, sous son contrôle permanent, et non ceux d’un seul homme ou un seul parti.

                                        • MILLA (---.---.1.10) 25 juin 02:09
                                          L’Etat n’a pas peur du peuple, cessez d’être aussi naïfs et ridicules. Plus les gens durcissent le mouvement et plus le gouvernement durcit la répression. C’est dans le chaos que les élites puisent leur force pour accroître leur pouvoir et leur puissance. Donc grève ou pas, le gouvernement et les élites ne faibliront pas. La loi passera. En sachant que tous vos syndicats et soi-disant meneurs de Nuit Debout ou autres sont liés au gouvernement et ne feront rien avancer. De la même manière que tous les faux dissidents comme Soral, Meyssan ou Dieudonné qui gèrent des sites crypto-sionistes de désinformation et de propagande. Ces pseudo dissidents sont tous dépendants du gouvernement et sont même des agents travaillant pour Israël. Ces pseudo dissidents ont même été les plus durs envers les manifestants contre la Loi Travail : ils ont fermement, surtout Soral, soutenu les flics et craché sur les manifestants. Soutenir les flics revient à soutenir la dictature vu que les flics sont payés pour taper sur des gens qui dénoncent ses lois austères qui vont les appauvrir. Et le secrétaire général de FO, JC Mailly déclare comprendre la violence des flics et ne les incriminait pas. Ce qui démontre que les dissidents comme les syndicats sont du côté du gouvernement et que tout est sous contrôle de l’Etat. Ils vous font perdre du temps et vous font tourner en bourrique. 
                                          Nous sommes sous un gouvernement d’extrême droite national socialiste, nazi et pas de gauche. Nous sommes sous le quatrième Reich. 
                                          La dictature dans laquelle nous sommes va s’accélère et tous ceux qui s’opposeront à la politique sioniste de notre gouvernement ou à Israël seront persécutés et interpellés. Valls a déclaré vouloir dissoudre tous les groupes d’extrême gauche, donc sous-entendu les groupes attaquant le gouvernement ou Israël. Mais il ne touchera pas à l’extrême droite qui est financée par le gouvernement, par Israël et les institutions européennes mais aussi par Poutine. L’extrême gauche est constamment conspuée par les sites soi-disant dissidents. Ce qui prouve que ces sites sont sur la même longueur d’onde que le gouvernement et ainsi, travaillent avec eux. CQFD. 
                                          Donc le nazisme va s’accentuer, l’austérité également, les attentats (tous fomentés par nos services secrets) vont s’accélèrer pour accroître l’islamophobie. Et suivront des rafles de musulmans innocents, persécutions de musulmans et arrestation de tous les opposants à notre gouvernement sioniste.


                                          • MILLA (---.---.1.10) 25 juin 02:11

                                            On comprend mieux pourquoi les flics sont si motivés à défendre l’Etat et à frapper sur les manifestants. En effet, le gouvernement leur a accordé 650 millions d’euros (avec les gendarmes) : une façon de les bichonner pour qu’ils fassent bien le boulot de rafles, d’arrestations arbitraires de musulmans et aussi de gauchos comme les manifestants, d’infiltration des manifs en se déguisant en casseurs. 
                                            Une info circule sur le net (est-elle vraie ?), selon laquelle un article de la loi travail donnait des avantages aux policiers. Eux sont protégés par cette loi et ils frappent ceux qui la 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès