Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Contrôler les réseaux sociaux : La dernière tentation de l’UMP (...)

Contrôler les réseaux sociaux : La dernière tentation de l’UMP ?

L'impopularité du gouvernement et de sa politique donnent des sueurs froides aux députés UMP. Probablement tétanisé par l'action des réseaux sociaux dans les pays arabes ou la Grande Bretagne, un député UMP propose de transformer Hadopi en outil de surveillance du Net !

Les politiques n'ont jamais aimé les outils qui permettent la libre parole des citoyens. En effet, après des décennies pendant lesquelles ils ont pu bénéficier de la mansuétude des médias traditionnels à qui, ils envoyaient leurs communiqués de presse, ils sont totalement démunis face à l'expression de millions de gens, qui participent à des forums, s'expriment sur Facebook, Twitter ou écrivent sur des blogs.

Et oui, la connivence entre les services de communication politiques et certains journalistes est la garantie d'articles peu dérangeants. Un peu comme ce déplacement du Premier ministre à Beauvais, prévu le 26 août, auquel seront présents : Xavier Bertrand, Luc Chatel, Laurent Wauquiez, Nadine Morano, et Jeannette Bougrab et pour lequel : « Un bus sera à la disposition des journalistes au départ de l’Hôtel de Matignon à 8h00 précises. Retour prévu vers 15h30 à l’Hôtel de Matignon. » Et, cerise sur le gâteau : « Une salle de presse sera à la disposition des journalistes à la mairie de Beauvais »

Mais que faire contre les blogs et les réseaux sociaux qui ne sont pas disciplinables à souhait ?

La solution consiste à brandir le pouvoir du législateur comme le fit le Sénateur Masson en mai 2010 qui proposait tout simplement d'interdire l'anonymat aux blogueurs en leur imposant les règles qui prévalent pour les éditeurs de presse.

La dernière attaque en règle contre les média d'expression vient d'être portée par Bruno Bourg-Broc député maire UMP de Châlons-en-Champagne et Membre de la : mission d'information commune sur les droits de l'individu dans la révolution numérique à l'Assemblée Nationale.

Notre député vient de poser, le 23 août dernier, une question écrite au ministre de la culture. Utilisant l'alibi de la protection de notre belle jeunesse qu'on voudrait corrompre, il propose tout simplement de confier à Hadopi, dont le rôle est pourtant circonscrit à la lutte anti-piratage, nous rappelle Numerama, la surveillance des réseaux sociaux !

« M. Bruno Bourg-Broc attire l'attention de M. le ministre de la culture et de la communication sur l'évolution croissante et rapide de l'utilisation des réseaux sociaux par les Français, et tout particulièrement par les jeunes. En effet, les réseaux sociaux, florissants, sont devenus de véritables outils d'intégration sociale, attirant et incitant de plus en plus de jeunes à s'inscrire sur ces différents réseaux souvent gratuits et donc largement accessibles à tous. Ils sont de véritables outils pour la liberté d'expression. Malheureusement, ils sont également détournés en outils de propagandes pour certains groupuscules et, malgré la possibilité de signaler les pages aux réseaux, ces pages continuent à exister et à être lues par des jeunes facilement manipulables. On constate le peu de prévention faite quant aux dangers de ces réseaux sociaux, qui détruisent la vie de certaines personnes, qui peuvent inciter à la violence, et à certains « conflits » qui se finissent parfois dans la rue. De plus, il est constaté que la police reçoit de plus en plus de plaintes en rapports avec ces réseaux sociaux. De nombreux délits sont commis chaque jour par des jeunes, inconscients de ce qu'ils font. C'est la raison pour laquelle il souhaiterait connaître sa position sur ces évolutions mais également les actions envisagées pour lutter contre ces dérives avant qu'elles se généralisent, et savoir si ce rôle de surveillance et de prévention peut être attribué à l'agence Hadopi. »

On pourra faire remarquer au député Bourg-Broc que sa page Facebook est un parfait exemple de propagande politique, où on retrouve régulièrement Benoist Apparu, dont Bruno Bourg-Broc garde le siège de député pendant que celui-ci est ministre !

A ce jour, le ministre de la Culture et de la communication n'a pas encore répondu à la question mais, comme le fait remarquer Numérama : « (...) c'est la première fois qu'un élu demande ainsi que les fonctions de l'Hadopi soit étendues au delà de sa mission de prévention du piratage et de promotion de l'offre légale, vers une mission plus générale de surveillance du web »

Surveillance du Web qui serait à priori une solution pour vérifier si la colère des français face à l'austérité, le chômage et la baisse incessante du pouvoir d'achat, ne pourrait pas les amener à s'organiser ou se regrouper autour des réseaux sociaux, contre le gouvernement et sa majorité !

Surveillance qui pourrait, éventuellement, être suivie de répression dans la mesure où la loi sur les troubles à l'ordre public autoriserait à mettre provisoirement hors d'état de nuire les « meneurs » ou « agitateurs » sur les réseaux locaux : « (...) les articles 421-1 et 431-13 du code pénal utilisent la notion de trouble à l'ordre public pour définir les infractions terroristes ou les groupes de combat (...) en vertu des dispositions de l'article 144 de ce même code, le trouble à l'ordre public constitue l'un des critères qui peuvent justifier le placement en détention provisoire d'une personne mise en examen (...) »

En 2007 notre Président déclarait : « Je prendrai des initiatives (...) pour faire de la France une République irréprochable et une démocratie exemplaire » Monsieur Bourg-Broc vient, quatre ans plus tard, nous en donner la traduction !


Crédit photo
Undernews


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (72 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 26 août 2011 08:12

    La tentation est grande pour les « élites » de reprendre le controle du dernier lieu d’expression encore libre, celui où on peut tenter de trouver des informations sur la situation réelle. En France, Hadopi est l’expression de cette tentative.
    Ils « grignotent » donc, morceau par morceau. Ils manipulent aussi en se servant du même réseau pour tromper et effrayer.
    Nous devons nous mobiliser pour sauvegarder ces espaces de libre expression, d’abord en ne « taillant pas le baton pour nous faire battre », c’est à dire en évitant les abus de langage, mises en cause directe, ou dérapages en tout genre. Bien entendu également, en réagissant à chaque tentative de censure.
    C’est le prix de notre liberté.


    • jako jako 26 août 2011 08:25

      Bonjour , le Monde 2.0 qui nait et grandit n’est pas vraiment controlable, même la Chine qui met le paquet de ce côté n’y arrive pas totalement, les surfer créent un nouveau vocabulaire qui échappent à la traque, le Monde 2.0 s’adapte en permanence et écrasera la Monde 1.0 qui lance des attaques de plus en plus virulentes mais sur les support du Monde 1.0 donc...
      Seule solution qui fonctionnerait , stopper le Net mais je ne pense pas que la finance/industrie puisse s’en passer désormais.


      • frugeky 26 août 2011 09:15

        La devise de l’UMP :
        - contrôle
        -soumission
        -bâton


        • 1984 26 août 2011 18:08

          Si il n’y avait que l’UMP dans ce cas là, ce ne serait pas très grave ! Le PS est exactement dans la même voie et c’est normal, ce sont les mêmes oligarques !


        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 26 août 2011 23:19

          @ 1984

          Ben non, justement. Le Parti Socialiste a prévu de supprimer définitivement la loi Hadopi en 2012. Lien, ici.

          Les socialistes supprimeront la loi Hadopi réprimant le téléchargement illégal sur Internet s’ils remportent l’élection présidentielle de 2012.
          (...)
          « L’abandon de la loi Hadopi, coûteuse, inefficace, liberticide et à contretemps, me paraît donc aller de soi ». « Voilà pourquoi nous sommes décidés à l’abroger »
          .

          Je ne suis pas fan du PS mais il faut être honnête et savoir établir la vérité.


        • pat30 pat30 27 août 2011 07:32
          @Peachy

          Vous avez raison, il faut savoir établir la vérité sur les promesses.

          La 85ème des 110 propositions de 1981 était de supprimer le conseil de l’ordre des médecins.

          Comme disait le représentant en liqueur anisée, «  les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ».



        • Gabriel Gabriel 26 août 2011 09:43

          Programme UMP droite ultra libérale

           1°) Endettement de la population par augmentation des taxes        

          =  Dépendance matérielle

          2°) Augmentation du chômage et tricherie sur les chiffres réels   

          =  Baisse des salaires

          3°) Contrôle des médias  

          = Informations mensongères pour manipulation à des fins électoralistes

          4°) Contrôle de la justice  

          = Impunité de leurs actions et transaction financières

          5°) Diminution des effectifs de police et suppression de la police de proximité 

          = Augmentation de la délinquance et gestion par la peur

          6°) Loi Adopi 

          = Prise de contrôle des médias libres les seuls espaces démocratiques encore debout

          7°) Diminution des effectifs du corps enseignant et du corps médicale

          = Paupérisation intellectuelle et large bénéfice pour les établissements privés

          8°) Casse des retraites

          = Orientation vers assurances privées (Voir famille Sarkozy)

          9°) Emigration clandestine

          = Main d’œuvre bon marché pour les entreprises privées, casse du marché du travail et des salaires

          10°) Accord avec les représentants religieux.

          = Mise en jachère de la laïcité et segmentation de la société par des replis identitaires et religieux

          Etc etc ……

           


          • devphil30 devphil30 26 août 2011 15:26

            Gabriel vous êtes candidat à l’élection présidentielle pour la droite ? 


            Au moins vos propositions ont le mérite d’être franche et clair cela nous changent d’un autre candidat qui manie la langue de bois à la perfection mais il a été pris plusieurs fois en flagrant délit de mensonge.

            Il n’a pas fait que mentir aux niveaux de délits , c’est aussi un magouilleur , un voleur , un menteur Voila les slogans qu’il devrait afficher lui qui prétend dire la vérité aux Français...

            Philippe 

          • Le Yeti Le Yeti 26 août 2011 13:32

            Comment fit Parmentier pour populariser la pomme de terre ?

            Si aujourd’hui Linux est si populaire, c’est surtout grâce à Windows ! Ce système est devenu tellement verrouillé, farci de logiciels espions et d’assitants qui transforme l’accès à certains paramètres système et réseau en véritable parcours du combattant, avec en plus des performances très relatives, que bon nombre d’utilisateur en sont venus à fairee l’effort de mettre un peu les mains dans le cambouis en passant à Linux pour se réapproprié leur PC.

            De même le flicage du Web fera les beaux jours du VPN et autre anonymisers ...
            C’est même d’ailleurs peut-être de là que viendra la libération pleine et entière du Web !

            Bizatouss !


            • efarista efarista 26 août 2011 16:37

              Il en fit gouter a son monarque et fit surveiller les champs de jour uniquement pour qu’ils soient visités et dérobés de nuit. Purée ! j’ai les neurones en vacance encore quelques jours et bien qu’étant sous Linux mint je ne vois pas le lien avec le hachis.  smiley


            • louviellas louviellas 26 août 2011 14:01

              Mise à jour :

              Le texte d’ordonnance présenté mercredi matin par Eric Besson en conseil des ministres donnera aux pouvoirs publics la possibilité d’envoyer des messages électroniques pour avertir des « dangers imminents ». Il donne aussi à la police, dans le cadre de missions judiciaires, d’accéder à la liste complète des abonnés d’un opérateur, et prévoit que les autorités pourront brouiller les communications pour faire respecter l’ordre public.
              Ce texte, qui vient d’être publié aujourd’hui au Journal Officiel, est applicable immédiatement.
              Source : http://www.numerama.com/magazine/19625-paquet-telecom-l-ordonnance-du-gouvernement-publiee-au-jo.html

              • jordanne jordanne 26 août 2011 16:28

                Gouverner par ordonnance en plein mois d’août avec une majorité parlementaire aux ordres : quel courage !!!


              • Spip Spip 26 août 2011 14:01

                Il faudrait que ce monsieur Bourg-Broc nous explique pourquoi ces outils informatiques sont de puissants vecteurs de la démocratie à l’extérieur de nos frontières et un danger à l’intérieur...

                De toute façon, le recours au VPN (par exemple) par les internautes rendrait sa tentative illusoire.

                Par ailleurs, il semblerait que le bébé soit mort-né, mais restons vigilants

                http://www.generation-nt.com/hadopi-surveillance-reseaux-sociaux-sujet-clos-actualite-1247371.html


                • Vilain petit canard Vilain petit canard 26 août 2011 14:58

                  Salut Jean-Claude !
                  Ils veulent nous brider, mais heureusement, ils sont complètement incompétents. On a encore quelques beaux jours devant nous...


                  • gébé gébé 26 août 2011 16:48

                    du danger des réseaux sociaux...

                    Si ceux-ci avaient existé, voici seulement quelques décennies, on peut s’imaginer les ravages occasionnés au temps des dictatures de Franco, du Chili de Pinochet, ou de la Grèce des colonels !

                    Les amis de mes amis étant mes amis, d’un seul clic, une gigantesque rafle pouvait avoir lieu, avec les conséquences que l’on imagine.

                    Evidemment, la France est (encore ?) une démocratie, mais on sent bien que le danger se rapproche, que la liberté devient de plus en plus conditionnelle, et que l’agaçement de la perte de contrôle des « élite » sur la masse grandit...


                    • Caleidoscophase Caleidoscophase 26 août 2011 18:26

                      @ Jean Claude BENARD

                      Merci pour cette mise en garde que l’on avait supputé depuis quelques temps ,il nous faut le sieur Bourg-Broc pour la mettre en musique .

                      +1 à Alpo47 


                      • RUE1793 26 août 2011 20:46

                        Je ne vous ferai pas l’affront de vous donner ici le lien wiki correspondant.

                        Aucun membre du PS au pouvoir ou en possibilité d’y accéder n’a jamais dit souhaiter autre chose que de contrôler l’internet (Par le biais de l’interdiction, pédophiles et neo-nazis obligent).

                        Même Jospin (pour qui j’ai le moins de mépris) a fait ses preuves dans ce domaine.

                        La liberté d’opinion se fera avec nous, sans eux, malgré eux. 2012 n’y changera rien.

                        p.s. Aurais-je démontrer, ici, mon amour inconditionnel de l’UMP (canal historique) pour qu’on ne considère pas ceci comme une attaque vis à vis du PS mais un subit accès de lucidité.


                        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 26 août 2011 23:28

                          Il faut éviter de dire des conneries :

                          Les socialistes supprimeront la loi Hadopi réprimant le téléchargement illégal sur Internet s’ils remportent l’élection présidentielle de 2012.

                          Lien, ici.


                        • mick_038 mick_038 27 août 2011 02:46

                          Je reposte ici une de mes réflexions...

                          il y a peut-être quelque chose à organiser au niveau européen qui mettrait un assez gros bordel dans toute l’UE, et ferait suer des gouttes à nos politiques officiels....
                          Imaginons qu’on organise sur fesse2bouc ou twit-her, ou autre réseau associal du genre (mais des fois ça sert), une sorte d’élection officieuse du gouvernement européen idéal, sur une liste où figureraient les meilleurs dans leur domaine (économie, finance, sociale, santé) choisis dans toute l’europe et pourquoi pas dans le monde entier ? Les meilleurs spécialistes dans leur discipline respective... Exit donc les ns, les aubry, les écolos-tf1,les camé&rond, les meilleurkel bref les nominés habituels de politic-academy....
                          Sans dec, en y réfléchissant bien, et en propageant bien l’info, ça pourrait provoquer un séïsme politique de très grosse magnitude, suivi d’un tsunami purificateur, auquel on n’en voudra point...
                          Vous en pensez quoi ?


                          • louviellas louviellas 27 août 2011 16:20

                            N’y voyez surtout pas une attaque « ad hominem », mais je soumets à votre sagacité les premières lignes du projet d’ordonnance Besson :

                            « Monsieur le Président de la République,
                            L’article 17 de la loi n° 2011-302 du 22 mars 2011 portant diverses dispositions d’adaptation de la législation au droit de l’Union Européenne en matière de santé, de travail et de communications électroniques a autorisé le Gouvernement à prendre, par ordonnance, les dispositions législatives nécessaires à la transposition des directives 2009/136/CE et2009/140/CE du Parlement européen et du Conseil du 25 novembre 2009 modifiant cinq directives de 2002 (titre Ier de la présente ordonnance)... »

                            Si vous avez pris la peine de suivre mon lien pointant vers numerama, vous aurez certainement relevé que la dite transposition ne concerne ni la santé, ni le travail et, mis à part certaine digressions, ne s’applique qu’à ce qui a été vulgarisé sous l’appellation de Paquet Télécom.

                            Je n’aurai pas la hardiesse de vous demander de citer le nom de celui qui est à l’origine de la mouture de 2002 (qui garantissait nos droits), ni de celle qui l’a défiguré au point d’en faire un outil répressif en 2009.

                            Et cela va empirer : http://owni.fr/2011/07/13/lobby-operateurs-bruxelles-europe-internet/

                            Sans faire de politique, en préambule d’élections Européennes (au fait, qui désigne nos représentants ?) par le biais des réseaux sociaux et de provoquer un tsunami, un zeste de sagesse m’incite à vous mettre en garde contre la propension qu’ont certains à retourner leur veste, céder au lobbiyng par idéologie ou par corruption.

                            La régulation rémunérée d’Internet attire toutes les convoitises en matière de Hautes Autorités et même certains experts d’ordinaire très calmes piquent des colères mémorables :
                            http://zythom.blogspot.com/2011/07/attention-haute-autorite.html

                            Bonne lecture.


                          • Blé 27 août 2011 07:38

                            Peut-être suis-je trop pessimiste mais je ne connais pas d’époques historiques où les puissants pour garder le pouvoir commencent à boucler les voies de communications (scripturales ou autres). Mieux, souvent ils changent de langue ou de langage : combien de français sont capables de comprendre, lire et écrire l’ anglais ? Il a fallu trois générations pour que tous les français de toutes les provinces comprennent lisent écrivent le français. (l’ illettrisme étant un autre sujet). Durant cette période, les puissants ont pu leur faire avaler les plus grosses couleuvres, même aller se faire tuer en 14-18 et 39-45. Puis le changement sémantique du vocabulaire politique : une entreprise n’ a plus de salariés mais collaborateurs, il n’y a plus d’aveugles mais des mal voyant, il n’ y a plus de citoyens mais des consommateurs, des clients, on ne parle plus de savoirs mais de compétences, on ne parle plus d’actionnaires mais d’investisseurs, etc..., etc...

                            Je n’ai aucun doute sur le fait que ce que nous vivons n’est pas une crise mais un projet qui a été élaboré, planifié, mis en œuvre depuis belle lurette (bien avant la chute du mur de Berlin).

                            Triste à dire mais il y a une personne qui avait vu juste et depuis longtemps, c’est Arlette Laguillé qui dès 1974 en parlait dans ses discours de campagne électorale. Faut croire qu’ avoir raison avant les autres n’est pas un gage d’être entendu.


                            • rhea 1481971 27 août 2011 08:15

                              BBB comme on l’appelle à Chalons est en retard de quelques trains, cela fait une quinzaine d’années que la NSA aux USA contrôle tout ce qui circule sur le net et est informé de tontes les conversations téléphoniques sur la base de mots clés (voir l’histoire de la firme informatique Inslaw propriétaire d’un logiciel de recoupement de fichiers dans les années 80). Comment aurait-il pu garder leur statut de première puissance mondiale sans espionner tout ce qui ce passe dans le monde


                              • eric 27 août 2011 09:05

                                Assez grave comme article !
                                1 Internet est déjà contrôlé comme le rappel le commentaire ci-dessus
                                2 Il est , fondamentalement, matériellement, la propriété privé de compagnies essentiellement américaines. C’est à dire que vous pouvez serrer vos petits poings humides, constate proteste, s’indigne, exige, autant que vous voulez. Vous ne pouvez pas leur imposer grand chose, et si ils ne sont pas contents, ils coupent les fils et c’est tout.
                                3 C’est pour cela aussi que l’internet est aussi libre, nous le devons à la démocratie américaine et a son attachement à la liberté d’expression.
                                4 La liberté a toujours sa contre partie en responsabilité. Les mêmes qui exigent des règlementations sur tout pour tous les autres, les entreprises, les élus, les citoyens, etc... sont curieusement ultra-libéraux concernant leur expression à eux. Entre le faible et le fort, c’est toujours la liberté qui opprime et la li qui protège. Ici vous ne voulez pas de la loi.
                                5 Comme l’expression civile civique citoyenne est fondamentalement marquée par l’amateurisme et l’absence de moyen, il n’est pas douteux que si abus d’internet il y a, ce sera le fait de groupes, compagnies, sociétés, ayant des moyens et du professionnalisme qui l’utiliseront à leurs fins privées et commerciales et l’on verra les mêmes exiger de stricts contrôles...


                                • jordanne jordanne 27 août 2011 14:54

                                  Une question se pose : quand Internet sera muet,comment nos gouvernants sauront-ils ce que nous pensons ou disons ? En seront-ils réduits à envoyer les RG écouter les « brèves de comptoir » ?
                                  Pour la petite histoire, notre actuel ministre de l’intérieur s’est intéressé début 2008 à un site, Bakchich, pour ne pas le nommer et voici ce qu’il en est ressorti :

                                  « Extraits de la note remise à Claude Guéant par Salamandre début 2008 »
                                  Verbatim
                                  Bakchich
                                  Équipe de trois « jeunes anciens » de Gri-Gri International, partis suite à un désaccord « éditorial » sur deux thèmes avec le patron de Gri-Gri, le Gabonais Michel Ougoundou Loudah :
                                  (…)
                                  L’équipe se montre particulièrement soucieuse de son indépendance. Une forme de puritanisme à cet égard même si la jeune rédaction a accepté l’idée d’agréer de multiples parrains à la double fonction de « protecteur » (contre d’éventuelles forces méchantes) et de conseillers bienveillants (transmission de patrimoine informationnel sur les réseaux, conseils professionnels).
                                  (…)
                                  Journal satirique, Bakchich n’affiche pas de coloration politique, ni au sein de la rédaction, ni dans les colonnes. Leurs amis sont de tous bords. Dans leurs colonnes, tapent aléatoirement sur à peu près tout le monde : Sarkozy, Ségolène, Chirac, Le Pen, Bayrou…
                                  (…)
                                  Recommandation

                                  Bakchich est l’un des rares organes de presse indépendants en France. Le développement rapide et viral de sa notoriété et de sa diffusion (environ 100 000 visiteurs par mois actuellement) montre qu’il répond à un besoin réel des lecteurs et des internautes d’accéder à une information perçue comme ’authentique« et satirique même si, pour les journalistes d’investigation établis, »ce n’est évidemment pas du journalisme« .
                                  La relation avec le référent satirique national, »Le Canard Enchaîné« est étonnante : Bakchich semble être la soupape de liberté d’une rédaction du Canard ankylosée et figée dans ses querelles internes. Bakchich doit-il être vu comme le complément »jeune et dissident« d’un Canard institutionnalisé et devenu presque ’bourgeois » ? Même rapport qu’entre les jeunes créateurs de mode et les référents du luxe.
                                  Chercher à éliminer Bakchich du paysage concurrentiel relève certainement de la gageure. La structure de coûts de la Sarl de presse Bakchich ressemble à celle d’une organisation résistante opérant en « mode Vietcong ». Une tentative de déstabilisation transformerait la jeune équipe en « journalistes martyrs » leur attirant inévitablement notoriété et soutien appuyé de leurs amis et « parrains ».
                                  (…)
                                  Une piste de réflexion consisterait au contraire à épauler Bakchich pour :

                                   le faire monter en gamme (qualité et rigueur du travail journalistique) et l’« embourgeoiser », l’institutionnaliser
                                    viser une parte de marché de 20 à 30% en tant que source à coloration gouvernementale de bakchich en instaurant une logique positive gagnant-gagnant
                                   ce faisant, le détacher mécaniquement des mentors historiques (Probst, Beau etc.)
                                   enfin renforcer sa spécialisation unique utile au pays et à son gouvernement dans la critique des liaisons dangereuses entretenues par les médias français, les collusions politiques/médias ou industrie/médias constituant indéniablement un facteur d’immobilisme et d’appauvrissement de la vie politique et économique en France.
                                  ICI :
                                  http://www.bakchich.info/Quand-Bakchich-etait-surveille-par,12397.html

                                  Amusant non ?


                                  • zvince 27 août 2011 16:11

                                    La transposition en France du paquet télécom européen se fait par ordonnance, c’est-à-dire sans débat au parlement.
                                    Est-ce un ballon d’essai ? Sachant que les deux tiers de nos textes de loi ont une origine européenne, si on généralise la transposition par ordonnance, ça sent le sapin pour la démocratie ...

                                    Mais, que lis-je au début du texte de l’ordonnance, dans la présentation ?

                                    "Le titre II de la présente ordonnance comporte des dispositions non explicitement requises par la transposition des directives européennes ...
                                    Le titre III de la présente ordonnance contient des dispositions ne relevant pas de la transposition ..."

                                    Là je pense qu’on peut le dire : ça sent le sapin pour la démocratie ...


                                    • Le Yeti Le Yeti 28 août 2011 14:09

                                      Sans oublier ceci : « Mobilisation générale pour l’Internet citoyen. » ...

                                      Anecdote : il y a 3-4 ans un pote reçoit un mail de « Microsoft France » disant : « Vous avez des logiciels illégaux sur votre ordinateur. Veuillez régulariser au plus vite. ». Sa réponse : « Comment le savez vous ? ». Il attend toujours la suite ...


                                      • kane85 kane85 29 août 2011 08:12

                                        A l’époque où la loi Hadopi a été proposée, il me semblais évident qu’elle ne servirait pas uniquement à rechercher les « pirates » mais qu’elle était un strapontin pour d’autres actions.

                                        Voilà ! On y arrive !

                                        Les Chinois, qui vivent un internet très fliqué, ont trouvé toutes sortes de parades et nous devrions déjà commencer à les imiter :

                                        Proposition d’un petit vocabulaire :

                                        Ne pas dire Nicolas Sarkozy ; dire le dahu de Paris

                                        Ne pas dire je ne suis pas d’accord avec le gouvernement ; dire ne n’aime pas les rapport anaux

                                        Ne pas dire tous les partis politiques sont pourris ; dire notre pays aime trop les partouzes

                                        etc...

                                        A vos clavier smiley)

                                        Et n’oubliez pas qu’en dernier recourt il reste les signaux de fumée smiley


                                        • mbdx33 mbdx33 23 septembre 2011 16:32

                                          Concernant le contrôle des flux migratoires, est ce que Mamadou doit repartir avec ses valises ?


                                          • Blackanon Blackanon 30 septembre 2011 11:05

                                            La liberté sur le net est en passe de n’être olus !C’est déjà une réalité , pas une possibilité smiley

                                            La semaine dernière , pour avoir un peu exprimé mes opinion contre notre monarque, mon compte FB a été purement et simplement supprimé !!!
                                            sans doute est ce le résultat de ce fabuleux @G8 de Deauville !.....
                                            Nous interdire de télécharger sans les payer des films ou de la musique , je pourrais à la limite comprendre et accepter ...A la limite !Mais nous interdire de nous exprimer et être surveiller ainsi sur nos blogs ou nos réseaux sociaux , revient à surveiller notre intimité ; et ça c’est inacceptable !
                                            Accepteriez vous que ce gouvernement vienne poser des webcams dans votre chambre ou votre salle de bain ? Accepteriez vous qu’un ministre X soit en charge de lire votre journal intime ou surveiller vos « câlins » ?
                                            Moi NON !!!C’est digne d’une dictature pure et dure ! 
                                            Le NET doit rester LIBRE !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès