• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > DEBOUT, LE PEUPLE SOUVERAIN

DEBOUT, LE PEUPLE SOUVERAIN

Dans une démocratie majeure, l’abstention doit être prise en considération, surtout quand elle atteint des niveaux historiques comme ce fut le cas le 11 janvier 2017, date qui sera inscrite dans les annales car elle révèle, contrairement aux commentaires de la presse asservie, la maturité électorale d’un peuple, après l’opérette de l’élection présidentielle et après une longue léthargie où les politiciens professionnels l’avaient placardisé... au nom de la démocratie.

Bernard Larguèze
BP 129 - 75721- Paris Cédex 1

Plus de 50% de la population n’est plus d’accord avec ce régime qui ressemble, de plus en plus, à une « démocrassie ».

Il faut donc que l’abstention, massive au premier tour, se concrétise au second tour, que le peuple ne se laisse pas impressionner par les thuriféraires du régime stigmatisant les « mauvais Français ». Un abstentionniste est au contraire le type même du citoyen conscient de la comédie qui se joue depuis des dizaines d’années.

S’abstenir, c’est s’engager dans le refus de participer à cette farce électoraliste qui berne les Français depuis des décennies. C’est vouloir redonner à la démocratie ses lettres de noblesse et non pas se servir d’elle pour couvrir des opérations ruineuses comme le paritarisme ou l’argent-dette, dont aucun candidat, qu’il se réclame de la droite ou de la gauche, n’a parlé, même pas celui qui a reçu l’onction républicaine. A ce niveau comme dirait Martine Aubry « le peuple jugera ». Maintenant, il juge. Maintenant il s’abstient.

LA PORTÉE DE L’ABSTENTION

Voter ou s’abstenir relève de démarches personnelles. A part les irréductibles de la pêche ou de la ballade en vélo, la décision de ne pas participer à une consultation électorale relève de la réflexion sur la nécessité de cette démarche. 

On va prendre quelques exemples qui peuvent plaider en faveur de l’abstention :

LES RÉVISIONS CONSTITUTIONNELLES

Les élections législatives donnent un blanc seing à un personnel dont on ignore pour beaucoup la compétence. Et ces gens qui nous représentent peuvent agir sans rendre compte de leur action. Les rencontrer est très difficile, pratiquement impossible.
Une fois élus, ils ne connaissent plus leurs électeurs. 
Prenons l’exemple des révisions constitutionnelles. On comprend qu’il faille mettre la Constitution en harmonie avec l’évolution de la société Or, la Constitution est la propriété de la Nation personnifiée par les Citoyens.
Il est prévu, par les textes, deux procédures, l’une par référendum, l’autre par convocation du Parlement.
Sous prétexte d’être « les élus » et d’avoir reçu un mandat de représentation, ils considèrent que celui-ci leur donne le droit de modifier la Constitution, sans en référer à leurs mandants, mais en leur nom. 

Un épisode révisionniste va s’ouvrir bientôt avec le projet d’introduire dans la Constitution, « l’état d’urgence » à titre permanent ; ce qui ressemble a la dictature. Les Français n’ont-ils pas voulu par un vote négatif montrer leur désaccord ?
Depuis 1958, il y a eu une cinquantaine de révisions. Pratiquement personne n’en connaît leurs portées. On peut comprendre la perplexité des citoyens à élire des représentants avec un blanc seing.
Ce qui se passe pour la Constitution l’est dans bien d’autres domaines.

LES BONNES PLACES

François Mitterrand avait promis à ses amis qu’il augmenterait le nombre de députés. Il le fit et créa 86 sièges supplémentaires. Ces sièges sont devenus immortels. Cadeau royal... supporté par les citoyens. Jusque’à ce jour, c’est plus de 38 millions d’euros que les Français ont sorti de leurs poches.

Pendant qu’ils vivent grassement, les Français, eux, doivent se serrer la ceinture. Supprimer ce scandale ne fait pas partie de la « moralité » que veut introduire ce bon M. Bayrou. Il en profite.

LES PARTIS POLITIQUES

Ces partis qui ont mené la France à la défaite de 1940, que De Gaulle a rétabli dans toute leur puissance à la Libération. Et, paradoxe des paradoxes, ils sont même arrivés à se faire subventionner par les Français (loi du 18 janvier 199). 

En 2016, le montant global des subventions versées aux Parts politiques en métropole et outre-mer s’est élevé à 63 millions d’euros et cela depuis 26 ans !!!

Quand on voit le résultat pour tant d’argent gaspillé, on a de quoi devenir abstentionniste. Non ?

Si au second tour, les Français se mobilisent pour aller à la pêche, ce peut être la meilleure façon de faire comprendre aux « z’élites » qu’ils veulent se réapproprier la démocratie, la vraie, celle d’origine et non pas celle galvaudée par des repris de justice.

En fait, les partis politiques ne sont pas démocrates puisqu’ils se battent entre eux pour imposer leur idéal de gouvernance. Et ce qui est plus grave, ils divisent les Français en « droite » et « gauche » uniquement pour leur profit électoraliste. Cette division entraîne bien des conflits inutiles entre Français jusqu’à refuser le dialogue. Cette division voulue affaiblit la volonté du peuple.

On pourra continuer cette litanie des dépenses inutiles qui chargent le budget et obligent à emprunter, rendant la dette souveraine de plus en plus lourde. 

Ce régime se discrédite, peu à peu, aux yeux des citoyens en les abaissant au rang sinon d’esclave, du moins de miséreux, alors qu’une logique de gouvernance moins dévoreuse de passe droits permettrait à chacun de vivre un peu mieux. Cela ne fait que grossir les rangs des abstentionnistes, qui commencent à devenir plus nombreux que les votants et qui, par ce biais, crient leur RAS-LE- BOL.

La question peut paraître saugrenue et pourtant... Progressivement le taux monte... monte...

L’abstention au premier tour des élections législatives depuis 1981 (source : ministère de l’intérieur) :

Date  >  Abstention
1981  >  29.35 %
1986  >  21.5 %
1988  >  34.26 %
1993  >  31.09 %
1997  >  32.08 %
2002  >  35.58 %
2007  >  39.56 %
2012  >  42.78 %
2017  >  51.29 %

Et les Français ne savent pas tout. Nous verrons prochainement, comment les maîtres de l’esclavage tissent leurs toiles sous des apparences très sociales Tout ne sera pas aussi rose que le soir de l’élection présidentielle, dont la mise en scène admirablement bien réglée n’a fait que rêver. La dernière opérette t passée, ce sera le tour « Grand Guignol ».
En effet si le 2e tour confirme les tendances du 1er tour, ce sera du jamais vu. Ou ne pas en tenir compte (acte dictatorial) ou remettre tout en jeu. Avec le risque d’une confirmation. 

- Alors, ce serait une révolte ? 

- Non Maseru le Président, une révolution.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 14 juin 15:31

    @ l’auteur,

    « Dans une démocratie majeure, l’abstention doit être prise en considération, surtout quand elle atteint des niveaux historiques comme ce fut le cas le 11 janvier 2017,(...) »
    Vous vouliez dire bien sûr : comme ce fut le cas le 11 juin 2017,

    Cordialement.
    Thierry Saladin

    • Ouallonsnous ? 14 juin 16:41

      Les faits parlent d’eux mêmes, en plus de l’élection pipolinesque du banquier ectoplasmique Macron avec 66% pour 72% de suffrages exprimés, propagande merdiatique et trafic des suffrages inclus, ne nous fait que 47,72% de la population votante pour le sieur Macron, ce n’est pas la majorité et moins que le quorum supérieur à  50% que l’on est en droit d’attendre d’une désignation légitime en démocratie, or il ne représente qu’une marge minoritaire de la population.

      Quand aux législatives avec 52% d’abstention, n’en parlons plus, le quorum n’est pas atteint pour satisfaire à l’expression du choix d’au moins la moitié du plus grand nombre !

      Nous nous apercevons que nos « zélites » politiques ont fait de notre république laïque, sociale et solidaire une république bananière en passe de devenir une dictature !

      Or, à la présidentielle et le 11 juin, c’est pour que la France continue à exister que nous avons voter !

      Car ce qui est en jeu, au delà de ces élections présidentielles et législative, c’est le choix entre la continuation de la dissolution de notre pays dans l’UE/OTAN dans une société fermée dictatoriale sous le contrôle de l’oligarchie financière germano-yankee, et le changement de paradigme sociétal de notre nation dans la récupération de notre identité de français républicaine et universaliste dans la sortie du carcan de l’UE/OTAN, c’est à dire de notre souveraineté et de notre place dans le monde des états-nations indépendants !

      Il en ressort, si le deuxième tour des législatives est trafiqué, donc les consultations devraient être annulées, y compris l’élection de l’ectoplasmique Macron, comme les précédentes consultations électorales de cette année, de mettre pour de bon, le pieds au cul à toute cette oligarchie sarko-hollando- macroniste et ensuite de les éradiquer de notre république, permettant à notre pays de revivre avec la constitution de la 6éme République issue de la prochaine constituante, quoiqu’il ne soit pas nécessaire d’attendre des « textes » pour le faire, nécessitée faisant loi !


      • Le421 Le421 15 juin 08:51

        @Ouallonsnous ?
        Je ne pense pas que la France existera avec des dirigeants juste capable en devanture devant les journalistes de serrer la pogne des autres présidents et, en parallèle, de dire amen voire d’amplifier les mesures dictées par une direction européenne non élue...

        Mais après tout.

        Puisque les « gensses » veulent ça et en redemandent !!
        Allons-y !!


      • Ouallonsnous ? 15 juin 10:39

        @Le421

        Effectivement, la France, où plus exactement sa République n’existent plus jusqu’à la disparition de la mafia d’incapables et d’incompétents qui l’on livrée à une direction européenne non élue...

        Pourquoi ?

        Le premier tour des élections législatives française s’est déroulé le 11 juin 2017. Seuls 47,62% des électeurs ont exprimé leur choix.

        De facto, la prochaine Assemblée nationale ne pourra donc pas représenter les Français.

         Il s’agit de la plus importante crise de légitimité depuis la défaite de Napoléon III à Sedan, l’invasion prussienne et la Commune de Paris, il y a un siècle et demi.

        Même si la constitution française ne prévoit pas cette situation.Ces élections de 2017 doivent être annulées !


      • Le421 Le421 15 juin 13:58

        @Ouallonsnous ?
        Quand la FI propose le vote obligatoire, beaucoup grincent des dents.
        Certains par rejet pur et dur, d’autres - suivez mon regard - parce qu’ils ne veulent surtout pas d’une véritable représentation significative du peuple...
        50% d’abstention et c’est Bingo !!

        La solidarité des nantis sera toujours sans faille.
        Les petits se tapent sur la gueule pendant ce temps...


      • Trelawney Trelawney 15 juin 14:35

        @Le421
        Mélenchon propose le vote obligatoire dès 16 ans, mais il conseille aussi l’abstention au second tour des présidentielles


      • lloreen 15 juin 14:51

        @Ouallonsnous ?
        « Même si la constitution française ne prévoit pas cette situation.Ces élections de 2017 doivent être annulées ! »

        De toutes façons le résultat de ces élections est nul et non avenu dans la mesure où la France n’a plus de constitution (fin de la séparation des pouvoirs) depuis le coup d’état du 5 décembre 2016.
        https://www.youtube.com/watch?v=WIZJRcyYMx4

        Et sans constitution, il ne peut y avoir d’élections.
        Je pense qu’il ne vous a pas échappé que la France se trouve donc en dictature sous la tyrannie de la City de Londres aux ordres des Rothschild .


      • Lugsama 15 juin 10:42

        Encore un article qui fait parler les absteentionnistes.


        Abstentionnistes et à fond pour les réformes et la Cinquième République, vos 50% sont uniquement dans votre tête. Les français sont attaché à cette République, tout le contraire des propos de l’auteur.

        • @Lugsama
          Et pas seulement les franc-maçons comme vous... Toutefois si les français sont échaudés par vos magouilles, c’est votre affaire !


        • zygzornifle zygzornifle 15 juin 14:05

          @France Républicaine et Souverainiste


           maintenant pour beaucoup c’est devenu des franc-Macron.....

        • Orageux / Maxim Orageux 15 juin 11:09

          Dans les annales

          C’est un peu comme l’avoir dans le cul  !!! smiley


          • zygzornifle zygzornifle 15 juin 14:04

            Quand un pays est capable de vous faire payer des impôts sur de l’argent que vous ne touchez pas (CSG par exemple) et que cela perdure d’un gouvernement a l’autre vous vous dites que tout le système est pourri jusqu’à la moelle qu’on se fout de votre gueule et que vous n’avez rien de bon a attendre d’une élection qu’elle soit présidentielle ou législative ..... 


            • alain_àààé 15 juin 14:19

              j aime bien lorsque les auteurs utilisent le mot débutant,mais nous sommes toujours le débutant de quelque chose que se soit au travail en culture en politiqe etc.....alors Mr arrété d employé ce mot.a vous lire les débutant ne savent rien faire mais si on lit entre les lignes vous donnez plus de pouvoir et plus d argent pour les vieux séniles qui vont étre élus qui connaissent toutes les combines pour s en mettre plein les poches.d AILLEURS Bayrou a comme projet de loi : tout élu ne pourrra faire plus de trois mandats de suite.il n a pas ajouté trois mandats a vie.lui et les autres séniles pourront encore se représenter


              • lloreen 15 juin 21:27

                Révélations d’un espion français sur ce qui se passe au sommet de la corporation républicaine française.
                https://www.youtube.com/watch?v=9z4AixsCelQ&feature=youtu.be


                • zygzornifle zygzornifle 16 juin 08:44

                  Debout le peuple souverain et hop au boulot, plus de glandouille il faut gratter dur pour nourrir tous ces parasites de la politiques, vos 560 000 élus et tous les migrants qui rentrent chaque jour par milliers , il faut du pognon pour eux et ce sera le votre les mougeons donc retroussez vous les manches bande râleurs, fini l’état de grâce , il faut votre oseille pour payer nourrir soigner iphoniser tout ce joli monde.....


                  • grangeoisi 16 juin 11:56

                    Allons-nous laisser des » tops chefs » devenir les députés de demain ou allons-nous redresser la tête et élire ceux qui sont capables de nous représenter ?

                     

                    Prenons quelques exemples :

                    les Finistériens vont-ils envoyer un magouilleur les représenter sous prétexte d’appartenance à LREM ?

                    les Marseillais vont-ils se contenter d’un hâbleur, beau parleur et enfonceur de portes ouvertes,  soi-disant « français insoumis » (pourquoi se présenter alors ?),  pour être leur député dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône

                    quelle représentation attendre d’une députée du FN, multirécidiviste en infractions diverses, faux emplois, déclaration tronquée concernant son patrimoine, dégoulinante de haine et de racisme ?

                     

                    Allons il n’est que temps de rééquilibrer tout ça et d’avoir une chambre moins « télé-réalité » ,« godillot » sinon « croupion ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès