• jeudi 24 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen
  Accueil du site > Actualités > Politique > Démission collective de 179 élus....
12%
D'accord avec l'article ?
 
88%
(61 votes) Votez cet article

Démission collective de 179 élus....

179 ELUS DEMISSIONNENT !

Une première sous la 5 ème République !

Ce ne sont ni des rétrogrades, ni une espèce en voie de disparition que ces centaines et centaines d'élus locaux, maires et conseillers municipaux qui refusent la fusion de communes ou le regroupement forcé de communes dans une communauté de communes.

Certains d'ailleurs ont mis en place des intercommunalités choisies, souvent à grandeur raisonnable....

Ils refusent que leurs communes disparaissent et que leur soit imposée par le Préfet l'appartenance à de grands regroupements sans qu'ils aient leur mot à dire.

Ces maires et conseillers municipaux sont d'ailleurs très fortement suivis par leurs concitoyens et électeurs...

Voici comment est relatée dans la très sérieuse et très lue gazette des communes la démission collective de 179 élus

« 179 élus du Roannais, dont 15 maires et 48 adjoints, ont remis samedi 12 janvier 2013 leur démission à la préfète de la Loire à Saint-Etienne pour protester contre la fusion forcée de leurs communes dans l'agglomération roannaise, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les démissions des maires et des adjoints ont été remises formellement à Mme Fabienne Buccio, dans les locaux de la préfecture, à l’issue d’un échange à huis clos.

Du jamais vu sous la Ve République - “Une pareille démission, c’est du jamais vu sous la Ve République”, a déclaré Jacques Thirouin, maire de Renaison, une des 20 communes qui avaient prévu de fusionner entre elles dans le cadre du regroupement de trois communautés de communes de l’Ouest Roannais.

De son côté, Mme Buccio a déclaré, après avoir reçu leur démission, que “leur place est au cœur de l’agglomération qui dans les trois premiers mois va devoir prendre des décisions importantes (…)”, notamment “sur la fiscalité”.

Je leur ai dit que certes si ils veulent faire modifier la loi, ils peuvent continuer leurs combats, mais ils peuvent aussi siéger au sein de l’agglomération pour tenir leurs places”, a-t-elle encore indiqué à la presse.

Intercommunalité urbaine - Paul Chantelot, maire de Saint-Alban-les-Eaux, s’est insurgé contre “une intercommunalité urbaine très éloignée des réalités de notre territoire et détachée de toute dimension humaine, qui dénature complètement l’esprit de coopération intercommunale”.

Dans la matinée, les élus venus à Saint-Etienne à bord de trois autocars ont manifesté, ceints de leur écharpe tricolore, dans la Grand’Rue de la ville, derrière des banderoles où l’on pouvait lire “Non à la fusion à Grand Roanne Agglomération”, “Elus sont entrés en résistance contre l’intercommunalité forcée”.
Ils ont été rejoints par différents élus, notamment des parlementaires.

La nouvelle communauté d’agglomération, regroupant 40 communes et 104 000 habitants autour de la ville de Roanne, avait été acceptée par la moitié des conseils municipaux, représentant 82 % de la population du territoire. »

Le gouvernement « socialiste » poursuit loyalement une politique qu'il a combattue hier et comme l'a expliqué un conseiller de Madame Lebranchu, Ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique , véritable « ministre du démantèlement » du territoire a une délégation d'élus

« La loi de 2010 n’est pas la nôtre, mais la loi c’est la loi, et nous l’appliquons. »

Cette réponse est conforme à celle celle faite le 13 novembre par les représentants de M. Valls au ministère de l’Intérieur :

« Le président de la République et le gouvernement s’inscrivent dans la continuité de la rationalisation de la carte intercommunale et (…) pour ce faire, il faut aller jusqu’au bout de l’utilisation des pouvoirs exceptionnels confiés aux préfets, tout en ayant conscience des points de blocage qui pouvaient exister et en approfondissant le dialogue et la négociation. »

Comme le dit Bernard Jayol conseiller général PS de la Loire :

« On est entré dans un processus qui vise à éclater les communes, les départements, les régions »....

Ce sont des eurométropoles que l'on nous prépare et que l'on impose aux élus et à la population, avec la fin du lien direct entre l'élu et le citoyen et la puissance donnée à de « grands » élus et de technocrates tout puissants !

Jean François Chalot




par CHALOT (son site) mardi 22 janvier 2013 - 63 réactions
12%
D'accord avec l'article ?
 
88%
(61 votes) Votez cet article

Les réactions les plus appréciées

  • Par Defrance (---.---.111.40) 22 janvier 2013 09:55
    Defrance

    Bonjour Challot, 

    Nos zelites politiques deviennent illisibles ! ils voulaient supprimer les départements, mais dans le même temps ils nous empilent des communauté de communes, avec parfois des communauté de communauté de communes, gérées par des incapables, non élus pour une partie qui prennent des décisions plus en fonction des pots de vin que dans le bien de la population ! Je viens de vivre la mise en place du tout à l’égout , il a fallu 4 ans ! tout d’abord les géomètres qui ont fait des relevés, puis ensuite Verdi a obtenu la maitrise d’œuvre, une autre entreprise à obtenu la partie voirie, et quand la voirie a été réalisée une troisième a obtenu les raccordements ! Problème, comme rien n’a été réellent etudié on se retrouve obligé de mettre des pompes de relevage car l’évacuation arrive 15 cm en dessous du boitié qui a été installé a 80 cm au lieu de 1m ( le conduit passe a 1,40m mais tout est maintenant confié à une autre entreprise qui ne veut pas refaire les branchements !) 

     L’étude est totalement farfelue car le conduit principal passe sur la rue la pus haute du village, si bien qu’il faut mettre des pompes pour remonter les eaux de la plus basse alors qu’il n’y avait aucun problème pour faire l’inverse ( l’eau coule naturellement vers le bas )  ! 

  • Par Ruut (---.---.68.197) 22 janvier 2013 12:35
    Ruut

    Vous avez élus le président de l’Europe ?
    De la même manière votre avis est pris en compte au niveau régional.

    Bienvenu dans la Démocratie Européenne.

  • Par lulupipistrelle (---.---.106.227) 22 janvier 2013 11:59

    A La Turbie, Beausoleil, Cap-d’Ail, Eze, Beaulieu, Villefranche... les maires ont tenus bon. Pourtant certains ont été l’objet de dénonciations calomnieuses, deux au moins ont été incarcérés puis relâchés...dont un qui a été triomphalement réélu après un séjour en prison... 


    Ils ont eux-même monté un syndicat de communes et mutualisé certain de leurs services. Bref ils se sont librement associé pour tenir tête à la Communauté urbaine niçoise, qui n’a d’yeux que pour leurs potentialité fiscale et qui ne peut adapter son fonctionnement à la réalité de terrain des petites communes. 
  • Par esteban (---.---.255.133) 22 janvier 2013 12:18

    Normal, les shadoks sont mis au pouvoir partout par des gens qui votent en regardant Yves Calvi et consorts d’élevage leur dire ce qu’ils doivent croire et savoir.

    Car l’avantage avec les incapables et les minables, c’est qu’il que quand ils font quelque chose, ca coute des bras, et même si c’est fait, on peut le refaire à l’infini. Du coup ca fait du boulot payé par l’argent qu’on gagnera demain et après demain. Si on en gagne pas, et bien on arrêtera de manger pour compenser....

    Tout est déjà pensé par des spécialistes, ne vous inquiétez pas.

    PS : J’ai exactement le même délire à la maison, VEOLIA est dans la place smiley de vrai p’ti parasites shadok de choc. Et ca dure depuis 2 ans...

Réactions à cet article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Faites un don

Les thématiques de l'article

Palmarès

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération