Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Dividende salariale, retour sur un mensonge présidentiel

Dividende salariale, retour sur un mensonge présidentiel

On se souvient des grands discours du président Sarkozy voulant « moraliser le capitalisme », des trémolos dans la voix. Durant son mandat, il a ainsi successivement déclaré vouloir ainsi un partage des bénéfices des entreprises à hauteur d’1/3 pour les salariés, 1/3 pour les actionnaires, 1/3 pour l’investissement ; puis annoncé une loi pour inciter les entreprises faisant des bénéfices à verser une prime pouvant aller jusqu’à 1 000 € par salarié. On sait ce qu’il en est advenu. Néanmoins, le récent versement du dividende salarial à la SNCF tombe à point nommé pour illustrer cet énième mensonge présidentiel à quelques semaines des élections.

JPEG - 19.7 ko

 A défaut d’imposer ses vues au patronat privé, on aurait en effet au moins attendre de l’état qu’il applique ces annonces aux entreprises publiques. La SNCF vient de verser son dividende salarial sur les résultats de l’année 2011 (1 057 millions d’€uros). La prime sera de 400€ par cheminot, ce qui met – certes - toujours du beurre dans les épinards.

Néanmoins, on notera, qu’étant donné le contexte de crise, la SNCF a décidé – dans sa grande générosité - d’augmenter ce dividende de 4% à 5.7 % des bénéfices annuels, soi tde 280 € à 400 €. Mais si le président avait appliqué sa fameuse règle des 1/3 aux entreprises d’état, où rien ne l’en empêchait, c’est 352 millions d’€uros que la SNCF aurait du reverser à ses 150 000 cheminots, soit un dividende d’environs 2 300 € / agents. Ou à minima la fameuse prime de 1 000 €.

Au-delà de montrer une fois l’incroyable capacité de notre président à ne pas faire ce qu’il dit, cet exemple simple et rapide illustre le fait qu’en terme de partage des richesses, il y’a de quoi faire dans ce pays. Les salariés n’ont pas à se serrer la ceinture quand nombre d’entreprises font des bénéfices plus que raisonnables. Et encore, je ne parle là que de la SNCF, pas d’une entreprise du CAC 40 aux résultats mirobolants. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • IL A VRAIMENT UNE SALE GUEULE

     LA DROITE POPULAIRE FN/UMP S ALLIE POUR FAIRE PEUR A MONTEBOURG..

    SARKO EN EST ARRIVE LA TEL UN VIEUX DICTATEUR AFRICAIN......


    • gogoRat gogoRat 1er mars 2012 11:58

      Dividende salarial : le mensonge n’est pas que présidentiel ...

       Il est certes juste de vouloir une meilleure répartition du dividende. Mais n’est-ce pas enterriner, accepter d’autant mieux l’actuelle conception du dividende ?
      piste de réflexion plus constructive : 



      • Le péripate Le péripate 1er mars 2012 12:18

        Ben oui, la SNCF, qui vit perfusé d’argent public, distribue des dividendes à ses salariés, pour les remercier de ne pas être en grève en permanence probablement.

        C’est un scandale aussi grand que les émoluments de certains patrons du CAC 40.


        • Robert GIL ROBERT GIL 1er mars 2012 17:33

          Lorsque Nicolas Sarkozy a annoncé : « il faut un partage équitable des richesses », on y a presque cru ! Reste à savoir ou se situe l’équitable pour notre cher président. Mais cet effet d’annonce est resté sans lendemain. Pourquoi ? Parce que cette mesure touche de plein fouet les fondements même du système capitaliste ! Et il est le garant de ce système devant ses amis du Fouquet’s..................
          http://2ccr.unblog.fr/2010/11/14/lhypothetique-partage/


          • latortue latortue 1er mars 2012 18:48

            le partage des bénéfices pour Sarkozy c’est tout pour moi rien pour les autres ,dixit je m’augmente de 200% et après désolé messieurs circulez les caisses sont vides .bel exemple de président du peuple ,


            • Claudec Claudec 1er mars 2012 18:57

              Pour distribuer des dividendes, aussi bien que pour les partager il faut qu’il y ait du profit. (oh ! le vilain mot !)


              • BlackMatter 1er mars 2012 19:54

                Et pour qu’il y ait profit, il faut des salariés et des consommateurs qui sont d’ailleurs souvent les mêmes. Sauf qu’on a délocalisé pour faire encore plus de profit et que donc les poches des consommateurs sont vides... Donc des entreprises sont en difficulté. Donc il faut supprimer des salariés... Donc les consommateurs sont de plus en plus pauvres... Donc faut licencier et délocaliser encore plus pour maintenir les profits... Donc donc donc...


                Je ne continue pas mais ça s’appelle une course vers le bas.

              • furio furio 1er mars 2012 21:55

                Ce bon à rien ne voulait pas aussi que chaque français devienne propriétaire : !!! En utilisant le système subprime !! Hypothèquer sa casba ! Pour payer les mensulaités. oui ce soi-disant français qu’est sarkozy a bien failli nous faire plonger dans les subprimes ! Je dis soi-disant car candidat il déclare ’j’aime la France" déjà en 2007 il avait commis la bourde. Oui je m’excuse mais je suis français et je n’éprouve pas le besoin de dire que j’aime la France ! moi ! C’est une évidence qui n’a pas à se déclamer ! (sauf pour ceux qui se croient pas vraiment français comme le petit occupant de l’Elysée)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès